1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les valeurs bancaires sous les projecteurs

Les indices actions ont terminé la semaine en fanfare, portés par les bons résultats de grands groupes bancaires américains. Chez nous, Ageas, KBC et ING ont été portés par plusieurs changements de recommandation. KBC Securities est passé à l'achat sur Melexis.
  • Clôture des marchés européens

    BEL 20 +1,27%

    CACC 40 +1,20%

    AEX +1,04%

    DAX +0,94%

  • La BRI veut tirer les leçons du krach éclair sur la livre sterling

    La Banque des règlements internationaux (BRI) a publié une analyse sur le krach éclair qui a secoué la livre sterling en octobre 2016, enjoignant les investisseurs à tirer les leçons de ces turbulences.

    Le 7 octobre, dans les premières heures de négoce sur les places asiatiques, la devise britannique avait subitement dégringolé de 9% face au dollar avant de rattraper rapidement ses pertes.

    Une convergence de facteurs, plutôt qu'un seul et unique élément, a contribué à ces brusques mouvements, a estimé la BRI, une institution considérée comme la banque centrale des banques centrales, dans un rapport de 25 pages préparé avec l'aide de la Banque d'Angleterre. Parmi les facteurs déterminants, la BRI a notamment mis en lumière l'heure à laquelle s'est déroulé ce mini-krach, notant qu'il était intervenu en dehors des périodes de négoce les plus actives pour la livre sterling.

    "Le marché aurait probablement été mieux à même de faire face aux gros mouvements observés dans les premières phases de cet événement éclair s'ils étaient intervenus au coeur de la journée de négoce"
    Banque des règlements internationaux

    La BRI a également mentionné le courtage à haute fréquence et le manque d'expertise d'une partie des cambistes, notamment pour faire face aux algorithmes utilisés dans la finance, dans la mesure où ce krach éclair s'est déroulé en Asie, en dehors du coeur de marché pour la devise britannique.

  • JPMorgan et BofA en forme, Wells Fargo encore à la peine

    ©Photo News

    JPMorgan Chase  et Bank of America  , les deux premières banques américaines par les actifs, ont publié des résultats soutenus par la hausse de l'activité des marchés en fin d'année après l'élection de Donald Trump, alors que ceux de Wells Fargo  continuent de porter la marque du scandale des comptes fantômes.

    L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis le 8 novembre s'est traduite sur les marchés par une augmentation des volumes de transactions et par une nette hausse des actions comme des rendements obligataires, les promesses de relance, de dérégulation et de baisses d'impôts du futur locataire de la Maison blanche alimentant l'espoir d'une accélération de la croissance et d'une remontée des taux d'intérêt.

    Numéro un du secteur aux Etats-Unis par les actifs, JPMorgan a ainsi enregistré une hausse de 24% de ses bénéfices sur les trois derniers mois de 2016 à 6,73 milliards de dollars (6,32 milliards d'euros), soit 1,71 dollar par action. En excluant un gain fiscal exceptionnel, son bénéfice par action (BPA) est ramené à 1,58 dollar mais dépasse le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, qui le donnait à 1,44 dollar.

    De son côté, Bank of America a publié un bénéfice trimestriel en hausse de 46,8% à 4,34 milliards de dollars, soit 40 cents par action. Hors éléments exceptionnels, son BPA atteint 42 cents, soit quatre de plus qu'attendu en moyenne par les analystes.

    La donne est différente pour Wells Fargo: numéro un du crédit immobilier aux Etats-Unis, la banque devrait en principe bénéficier elle aussi de la remontée des taux. Mais ce facteur est occulté par l'impact toujours marqué du scandale des comptes fantômes, ces comptes ouverts par millions par une partie de ses salariés à l'insu des clients dans le but d'atteindre leurs objectifs commerciaux.

    L'affaire a coûté son poste au PDG de la banque, John Stumpf, en octobre, et elle pèse sur les résultats: à 4,87 milliards de dollars, soit 96 cents par action, le bénéfice net trimestriel du groupe accuse son cinquième recul consécutif tandis que le produit net bancaire est inférieur aux attentes.

    Le bénéfice par action a néanmoins dépassé le consensus, ce qui explique la hausse du titre à Wall Street.

    ©Bloomberg

  • USA: l'indice de confiance du Michigan en léger recul

    Le moral des ménages américains s'est très légèrement dégradé en janvier, montrent les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan.

    L'indice de confiance mesuré dans cette enquête a reculé à 98,1 après avoir atteint en décembre 98,2, son plus haut niveau depuis janvier 2004. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre en hausse à 98,5.

     

    Consumer Confidence Disappoints As Trump Hope Dips https://t.co/LvKC5ZpNHq— zerohedge (@zerohedge) January 13, 2017

  • USA: les stocks des entreprises ont grimpé en novembre

    US Business Inventories (MoM) Nov: 0.70% (est 0.60%; rev prev -0.10%)— Livesquawk (@Livesquawk) January 13, 2017

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones: +0,19%
    • S&P 500: +0,18%
    • Nasdaq Composite: +0,17%
  • +24%
    JPMorgan Chase & Co, la première banque des Etats-Unis par les actifs, annonce une hausse de 23,8% de son bénéfice trimestriel, qu'il doit en partie au bond des volumes de transactions sur les marchés financiers lié à l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

  • +47%
    Bank of America annonce une hausse de 46,8% de son bénéfice trimestriel, donnant le coup d'envoi d'une série de résultats bancaires qui s'annoncent solides grâce au regain d'activité provoqué sur les marchés financiers par l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

  • Les marchés européens à la mi-séance

    1. Les Bourses européennes ont quelque peu accentué leur hausse à la mi-séance, le secteur bancaire ayant pris le relais des valeurs automobiles comme principal moteur de la progression

    2. Tous les indices sectoriels européens sont dans le vert à la mi-séance, celui regroupant les valeurs pétrolières affichant l'une des plus petites hausses (+0,27%).

    3. Alors qu'il a gagné près de 2% en début de séance, l'indice automobile ne progresse plus que 0,47%, plombé par le recul de près de 2,5% du titre Renault en réaction à des déclarations d'une source proche du parquet de Paris disant que ce dernier avait ouvert jeudi une information judiciaire sur le constructeur concernant une éventuelle tromperie sur les émissions polluantes de ses véhicules diesel.

    4. De son côté, l'action Fiat Chrysler Automobiles reprend plus de 3% après une chute de 16% la veille liée à des accusations sur des émissions polluantes excessives aux Etats-Unis.

    5. A Bruxelles, Ageas et KBC se distinguent positivement, portées par des recommandations de brokers.

     

  • Chat spécial avec Michel Ernst (2)

  • Chat spécial avec Michel Ernst

  • "La tendance baissière du dollar ne devrait être que passagère'

    L'euro poursuivait sa remontée face au dollar vendredi à la mi-journée, le billet vert continuant à accuser le coup après le manque de précisions apportées par Donald Trump sur ses réformes économiques lors de sa conférence de presse.

    Vers 12h, l'euro progressait à 1,0647 dollar contre 1,0614 dollar jeudi soir.

    L'euro, qui a perdu près de 5% face au billet vert entre l'élection de Donald Trump en novembre jusqu'à la fin 2016, poursuivait donc sa remontée amorcée début janvier.

     

    "La tendance baissière du dollar ne devrait être que passagère. Les perspectives concernant la politique de relance de Donald Trump restent intactes et les récentes évolutions sont davantage liées à un renforcement des positions plutôt qu'à un renversement de tendance vis-à-vis du dollar."
    Stephen Innes
    Courtier chez Oanda

  • Le parquet ouvre une enquête sur le diesel de Renault

    Le titre Renault chute de plus de 4% à la Bourse de Paris à l'annonce de l'ouverture par le parquet de Paris d'une information judiciaire sur le constructeur français et relative à une éventuelle tromperie sur les émissions polluantes de ses véhicules diesel.

    Trois juges d'instruction sont chargés d'enquêter sur une éventuelle "tromperie sur les qualités substantielles et les contrôles effectués, avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour la santé de l'homme ou de l'animal", a dit cette source.

  • Lagardère et M6 baissent, sanctionnés par JPM et Goldman

    M6 et Lagardère figurent vendredi parmi les principales baisses de l'indice parisien SBF 120 après des abaissements de recommandation par JPMorgan et Goldman Sachs.

    Dans une note sectorielle, JPMorgan prédit des performances variées en 2017 pour les médias européens qui ont sous-performé le marché en 2016 après six années de surperformance.

    JPMorgan est passé de "surpondérer" à neutre sur M6 et de "neutre" à "sous-pondérer" sur Lagardère, l'une de ses deux valeurs les moins privilégiées du secteur.

    Goldman Sachs a pour sa part retiré Lagardère de sa liste des valeurs préférées ("conviction buy list") et a abaissé sa recommandation sur M6 de "neutre" à "vendre".

  • BOURSE-RENAULT PERD PLUS DE 3% APRÈS UNE INFORMATION DE L'AFP SUR L'OUVERTURE D'UNE ENQUÊTE SUR LES ÉMISSIONS POLLUANTES DE SES VÉHICULES DIESEL

  • Le point sur les marchés en début de séance

    1. Les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée dans les premiers échanges.

    2. Le secteur automobile signe la meilleure progression sectorielle avec un gain de 1,9%, dans le sillage du rebond de l'action Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et les gains du secteur bancaire.

    3. L'indice bancaire avance de son côté de 1,00% avec également en vedette des valeurs italiennes, UBI Banca bondissannt de 12,11%, plus forte hausse du Stoxx 600, au lendemain de son rachat de trois petites banques sauvées de la faillite fin 2015, une acquisition qui avait déjà entraîné un bond de 9,1% du titre jeudi.

    4. Du côté des baisses, le titre Technicolor s'effondre de 15,8%, de loin le repli le plus marqué du Stoxx 600, au lendemain de l'avertissement sur
    résultats lancé par le fournisseur de technologies pour le cinéma et la télévision.

    5. A Bruxelles, Ageas et KBC se distinguent positivement, portées par des recommandations de brokers.

  • GOLDMAN SACHS INCLUT PUBLICIS DANS SA LISTE DE RÉFÉRENCE "CONVICTION BUY LIST", EN RETIRE LAGARDERE ET VIVENDI

  • L'action Fiat Chrysler au rebond

    Le patron de Fiat Chrysler, Sergio Marchionne, a confirmé les objectifs 2018 du groupe, se défendant de toute fraude alors qu'il est accusé d'avoir dissimulé l'existence d'un logiciel susceptible d'affecter le niveau des émissions polluantes dans 104.000 de ses véhicules.

    "Nous confirmons les objectifs du plan, cette affaire n'aura pas d'impact sur nos programmes", a affirmé M. Marchionne dans une interview au quotidien italien La Repubblica.

    "Nous discuterons dans les prochains jours avec les autorités américaines des propositions pour notre plan d'homologation 2017. Si elles étaient acceptées, les nouvelles règles pourraient aussi servir à résoudre les problèmes légaux sur les modèles de la période 2014-2018", a-t-il dit.

    Les accusations de l'EPA ont lourdement plombé jeudi le titre Fiat qui a perdu plus de 16% à Milan et plus de 10% à Wall Street. Vendredi, il rebondissait sur la place financière italienne, gagnant 5,92% à 9,3 euros en début de séance.

  • Voici le briefing actions belges du jour

    Briefing actions (13 janv) - Ageas, KBC, ING, Solvay, UCB, bpost, Nyrstar, Euronav, Ablynx, IBA, Melexis, Banimmo https://t.co/o9eH8mK4b8 pic.twitter.com/B3BS3yMiWj— Stéphane Wuille (@stephanewuille) January 13, 2017

  • Quelles sont les perspectives de vos actions belges pour cette année?

    Vous êtes nombreux à avoir créé un portefeuille d'investissement sur le site de L'Echo. Et parmi les valeurs qui composent vos portefeuilles virtuels, dix noms reviennent très souvent. Il y a notamment Avh , Ablynx ou encore Nyrstar . Pour obtenir la liste compléte, c'est par ici.

     

    Chat

    Quel a été le parcours de vos actions belges les plus populaires en 2016 et quelles sont leurs perspectives pour cette année? Pour en discuter, L'Echo vous propose un chat vidéo avec Michel Ernst (CBC Banque). Rejoignez-nous ce vendredi 13 janvier dès 12h30! Vous pouvez dès à présent poser vos questions ici.

     

     

  • Ageas et KBC en tête des hausses à Bruxelles

    Ageas (+2%) et KBC (+1,3%) portés par des recommandations de brokers.

  • BOURSE-EURONEXT GAGNE 2,7% À L'OUVERTURE APRÈS UN RELÈVEMENT DE RECOMMANDATION PAR UBS

  • BOURSE-TECHNICOLOR CHUTE DE 19% À L'OUVERTURE APRÈS AVOIR RÉVISÉ EN BAISSE SA PRÉVISION DE RÉSULTAT AJUSTÉ POUR 2016

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,60%
    • Amsterdam: +0,48%
    • Francfort: +0,46%
    • Paris: +0,56%
    • DJ Stoxx 600: +0,43%
  • Nouveau target pour Melexis chez KBCS

    Le nouvel objectif de cours de Melexis chez KBC Securities est de 80 euros (70 avant. La recommandation est d'acheter l'action.

  • "La saison des résultats pour le quatrième trimestre aux Etats-Unis démarre vraiment vendredi et les institutions financières américaines vont retenir l'attention. Ces publications devraient dicter la tendance de la journée. Bank of America, Wells Fargo et JPMorgan Chase vont ouvrir le bal."
    Des analystes

  • Le point sur les marchés avant l'ouverture

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture, ce qui ne devrait pas les empêcher, à l'exception de Londres, d'accuser une première semaine de baisse.

    2. Les marchés actions chinois n'ont guère réagi aux chiffres du commerce extérieur chinois, marqués par une deuxième année consécutive de baisse des exportations chinoises en 2016 en raison de l'atonie de la demande mondiale. Les perceptives sont moroses pour 2017, le gouvernement chinois craignant une guerre commerciale avec les Etats-Unis.

    3. Sur le marché des changes, l'indice dollar se stabilise (+0,09%) non loin de son creux de cinq semaines touché jeudi.

    4. Ageas et KBC parmi les valeurs à suivre.

  • UBS change d'avis sur Euronext

    UBS change d'avis sur Euronext . Le broker juge l'action désormais digne d'achat, contre une recommandation neutre jusqu'ici. Le prix cible à 12 mois est de 51 euros.

  • Morgan Stanley achète Ageas

    Morgan Stanley relève son conseil sur Ageas à "surpondérer" contre "pondération neutre". Le prix cible est de 43,90 euros contre 39,50.

  • KBC dans le viseur de deux brokers

    SocGen relève son conseil sur KBC à "acheter" avec un objectif de cours de 68,50 euros. Le broker Macquarie par contre réduit son avis sur la valeur à "neutre" contre "surperformance", avec un prix cible de 65 euros.

  • Baisse de l'excédent commercial chinois en décembre

    Les exportations chinoises ont reculé de 6,1% en décembre sur un an, une diminution plus marquée que prévu, tandis que les importations augmentaient de 3,1%, en raison d'une forte demande de matières premières, selon les chiffres publiés vendredi par l'Administration des douanes.

    L'excédent commercial pour le mois de décembre s'établit ainsi à 40,82 milliards de dollars (38,5 milliards d'euros), contre un surplus de 46,50 milliards de dollars attendu, qui aurait représentait une hausse par rapport aux 44,61 milliards de novembre.

    Pour l'ensemble de 2016, les exportations ont reculé de 7,7%, tandis que les importations diminuaient de 5,5%.

    L'excédent commercial annuel se monte à 509,96 milliards de dollars.

    Les analystes interrogés par Reuters attendaient une baisse de 3,5% des exportations sur un an en décembre, après une hausse inattendue de 0,1% en novembre. Les importations étaient attendues en hausse de 2,7% après un bond de 6,7% en novembre.

  • Tokyo finit en hausse, mais Nintendo trébuche

    La Bourse de Tokyo a fini vendredi sur une note positive, portée par de premiers résultats d'entreprises encourageants, mais la séance a été marquée par un net recul de l'action Nintendo après la présentation de sa nouvelle console Switch.

    A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,80% (+152,58 points) à 19.287,28 points.

    L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 0,62% (+9,48 points) à 1.544,89 points.

    Sur le volet des monnaies, le dollar, qui était tombé jeudi sous 115 yens, se maintenait en-deçà de cette barre, mais en légère progression, à 114,85 yens, tandis que l'euro oscillait autour de 122 yens.

    L'action Nintendo a fini en net reculde 5,75%, après la présentation et l'annonce des détails de sa nouvelle console Switch, qui n'a visiblement pas convaincu les investisseurs du fait notamment d'un prix supérieur aux attentes.

  • Bonjour!

    Ceci démarre cette édition du Market Live de Lecho.be. Merci de nous suivre!

     

    ©Frank Toussaint

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés