1. Les marchés
  2. Live blog
live

Lésée par des prises de profits, Wall Street redescend après des records

La Bourse de New York a conclu en baisse ce lundi, sujette à des prises de bénéfices après des records vendredi et au début d'une semaine chargée en résultats d'entreprises. Les indices européens terminent en ordre dispersé dans un marché qui souffle après les récents records.
  • Fin du live

    Merci à tous de nous avoir suivis.

  • Lésée par des prises de profits, Wall Street redescend après des records

    La Bourse de New York a fini en baisse ce lundi, s'éloignant des niveaux record de la semaine dernière, les investisseurs attendant les résultats de près de 80 composants du S&P devant être publiés cette semaine. Le Dow Jones a cédé 0,36% à 34 077,63 points. Le S&P 500 a perdu 0,53% à 4 163,26 points. Le Nasdaq a reculé de son côté de 0,98% à 13 914,77 points.

    "Le marché a fait un énorme bond en avant, il a donc besoin de se reposer un peu", a déclaré Peter Cardillo, chef économiste de Spartan Capital Securities à New York. "Pour l'instant, il s'agit juste d'un peu de prises de bénéfices alors que les traders attendent les résultats des grands noms de la technologie à Wall Street". Le récent repli des rendements des bons du Trésor à 10 ans, qui avaient atteint des sommets en 14 mois, a permis aux valeurs technologiques de rebondir, tandis que des données économiques solides ont porté le S&P 500 et le Dow Jones à des niveaux record. Le S&P 500 a gagné les quatre dernières semaines, sa plus longue série de gains depuis août 2020. Aux valeurs, Tesla perdait -3,3997% après qu'un de ses véhicules apparemment privé de conducteur s'est écrasée contre un arbre samedi au Texas, tuant ses deux occupants, selon la police. Coca-Cola progressait de 0,5961% après avoir publié des résultats meilleurs que prévus au premier trimestre.

  • Les marchés US terminent dans le rouge

    Le Dow Jones a cédé 0,35% à 34.082,57 points.

    Le Nasdaq a reculé de 0,98% à 13.914,77 points.

    Le S&P 500 a perdu 0,53% à 4.163,38 points.

  • A suivre ce mardi 20 avril

    Les résultats d'entreprises dominent l'agenda avec Danone, Kering, Procter & Gamble... Immobel ex-dividende. L'Agence européenne des médicaments donne son avis sur le vaccin Johnson & Johnson à 15h.

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: +0,46%

    CAC 40: +0,15%

    AEX: -0,68%

  • Asit Biotech: +53%

    Asit Biotech   gagnait plus de 53% à 0,41 euro vers 17 heures. L'entreprise liégeoise est sauvée de la faillite grâce à un accord trouvé avec son repreneur DMS. La biotech va se transformer en un spécialiste de l'imagerie médicale. 

  • Le palladium chauffe

    Le palladium évolue à un niveau record grâce au rebond de la demande des constructeurs automobiles et aux perturbations constatées sur l’offre du métal précieux. Le palladium a grimpé de 16% en 2021 pour retrouver les sommets abandonnés en février 2020. 

    Le cours du palladium a également été porté par les tensions entre la Russie et les États-Unis. Le gouvernement américain a annoncé jeudi dernier une série de sanctions financières sévères contre la Russie et l'expulsion de dix diplomates russes. Cela fait grimper le cours du palladium, dont la Russie est le premier producteur. Mais les sanctions ne concernent pour l'instant pas Nornickel, le premier producteur russe. 

     

  • Le départ du patron de GameStop salué en bourse

    Le titre de la chaîne de distribution de jeux vidéo GameStop s'envole de plus de 7% à Wall Street. Le directeur général de GameStop George Sherman va quitter l'entreprise quelques mois après une folle envolée du titre en Bourse sur fond de transition numérique de l'entreprise.

    Les investisseurs voient dans ce départ une opportunité pour accélérer la transition numérique de GameStop, au détriment de la présence de boutiques en dur. 

  • Une semaine riche en résultats

    La prudence relative des investisseurs américains s'explique notamment par le fait que près de 80 composants du S&P 500 publieront cette semaine leurs résultats du premier trimestre, parmi lesquels Johnson & Johnson, Netflix, Intel, Honeywell et SchlumbergerCoca-Cola l'a fait dès lundi, annonçant avant l'ouverture un chiffre d'affaires et un bénéfice supérieur aux attentes. Son action est quasiment inchangée. IBM publiera ses résultats après la clôture.

    Contre la tendance, Manchester United, dont la cotation principale est sur le New York Stock Exchange et qui fait partie des clubs ayant annoncé le projet d'une Super Ligue européenne de football appelée à concurrencer la Ligue des champions, gagne 7,36%. 

    +31%
    Hausse du bénéfice moyen sur le S&P 500
    Le bénéfice moyen des entreprises du S&P 500 est attendu en hausse de près de 31%, selon les données de Refinitiv, dans un climat toujours favorable aux actions avec la perspective d'une croissance forte et le maintien d'un soutien monétaire et budgétaire massif.

     

  • New York souffle après ses records

    La Bourse de New York a ouvert en légère baisse après des records vendredi et au début d'une semaine chargée en résultats d'entreprises. 15 minutes après le début des échanges, le Dow Jones lâchait 0,33%, le S&P 500 0,16% et le Nasdaq 0,11%.

    Vendredi, profitant de bons résultats trimestriels et de données suggérant un fort redémarrage de l'économie américaine, le Dow Jones et le S&P 500 avaient atteint de nouveaux records. 

  • Wall Street ouvre en baisse

    Dow Jones : -0,22%
    Nasdaq Composite: -0,31%
    S&P 500 : -0,15% 

     

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Voici les principales valeurs à suivre ce lundi à Wall Street où les contrats à terme sur les indices de référence signalent une ouverture en léger repli :

    - COCA-COLA . L'entreprise a publié lundi un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes, la vaccination et l'assouplissement des restrictions en Asie ayant dopé la demande de boissons.

    - TESLA . Une Tesla apparemment privée de conducteur s'est écrasée contre un arbre samedi au Texas, tuant ses deux occupants, selon la police.

    - COINBASE . Le fonds Ark a acheté pour 64 millions de dollars d'actions de la plate-forme d'échanges de cryptomonnaies et a cédé pour 99,5 millions de dollars d'actions Tesla.

    - FACEBOOK . Le réseau social s'apprête à lancer une série de produits sous l'étiquette "social audio" pour profiter de la vogue des réseaux sociaux audio comme Clubhouse, selon le site spécialisé Recode.

    - MANCHESTER UNITED . Le club anglais gagne 6,4% dans les échanges en avant-Bourse après l'annonce de la création d'une Super Ligue européenne de football, dont il fait partie.

    - GAMESTOP . Le trader Keith Gill, plus connu sous le pseudonyme de "Roaring Kitty", dont les messages sur les médias sociaux ont contribué à déclencher la frénésie boursière autour de GameStop en janvier, a exercé des options d'achat pour 50.000 actions supplémentaires à un prix d'exercice de 12 dollars, a rapporté dimanche l'agence Bloomberg. Par ailleurs, le groupe a annoncé ce lundi la démission de son PDG George Sherman en juillet prochain au plus tard. Le titre prend plus de 6% en avant-Bourse.

    - PFIZER et BIONTECH . Les deux entreprises ont annoncé lundi que l'Union européenne avait exercé une option pour la livraison de 100 millions de doses supplémentaires du vaccin contre le COVID-19, ce qui porte à 600 millions le nombre de doses qui seront livrées aux 27 membres de l'UE cette année.

    - HARLEY-DAVIDSON . Le fabricant de motos gagne plus de 8% en avant-Bourse après avoir fait état d'une croissance de 10% de son chiffre d'affaires trimestriel et relevé sa prévision de ventes, soutenu par une augmentation des livraisons.

  • Le CAC dépasse 6.300 points, au plus haut depuis novembre 2000

    Le CAC40, qui a bouclé vendredi sa troisième hausse hebdomadaire d'affilée, prend 0,37% à 6.310,27 points. Il dépasse ainsi les 6.300 points pour la première fois depuis novembre 2000.

    Il est en hausse de plus de 13% depuis le début de l'année après un recul de 7,14% l'an dernier.

    Sa dynamique favorable devrait être soutenue par les résultats des entreprises qui le composent au premier trimestre, dont la saison vient de débuter et qui devraient, selon les analystes, dépasser les attentes.

    LVMH, première capitalisation de l'indice, a donné la semaine dernière le coup d'envoi de la saison des résultats trimestriels des entreprises françaises avec une publication saluée par le marché.

    Le record absolu du CAC, de 6.944,77 points, date du 4 septembre 2000.

  • UPDATE | Briefing actions belges

    Asit Biotech s'envole | Ontex bondit | Target relevé pour Unifiedpost et Recticel (+Briefing)

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes évoluent dans des marges étroites autour de leur point d'équilibre et Wall Street est indiquée en baisse, les investisseurs optant pour une pause après un enchaînement de records pour les marchés d'actions.

    L'Euro Stoxx 50 grappille 0,03% et le Stoxx 600 grimpe de 0,10%.

    Francfort est à la traîne et perd 0,09% à 15.445,65 points, échouant à se maintenir au-dessus des 15.500 points, un seuil dépassé en début de matinée.

    A Bruxelles, l'indice Bel20 a lui aussi réduit ses gains à +0,38% à 3.992,57 points, en dessous de la barre symbolique des 4.000 points.

    De son côté, Wall Street devrait ouvrir en baisse modérée : -0,20% pour le S&P 500, -0,14% pour le S&P 500 et -0,08% pour le Nasdaq.

    Le reste de la semaine devrait être plus animé avec de nombreux résultats d'entreprises, dont ceux de Barco, Johnson & Johnson, Kering, Netflix, Orange Belgium ou encore Renault, ainsi que la réunion de la Banque centrale européenne, jeudi.

  • L'actionnaire activiste d'Ontex décroche trois sièges au conseil

  • Update | La "Super Ligue" booste l'action Juventus

    À Milan, l’action de la Juventus a grimpé jusqu’à 10% en matinée, sa plus forte hausse depuis un an, après l'annonce de la création d'une nouvelle compétition, la "Super Ligue" par 12 des plus grands clubs européens de football. Le président du club italien Andrea Agnelli devrait en effet assurer le rôle de vice-président dans cette nouvelle ligue destinée à concurrencer la traditionnelle Ligue des champions.

    Parmi les autres équipes dissidentes, l’action de Manchester United Plc gagne quant a elle 5% dans de faibles volumes. Sa cotation principale est sur le New York Stock Exchange, où les transactions n'ont pas encore débuté.

    Cette nouvelle compétition, qui devrait opposer 20 clubs au total, verrait les 15 clubs fondateurs se partager un versement en une fois de l'ordre de 3,5 milliards d'euros. Cinq autres clubs devraient également être choisis pour se joindre à la compétition "à travers un système basé sur leur performance de la saison précédente".

    Même les actions des clubs qui ne font pas partie des clubs rebelles bondissent ce matin en Bourse, le Borussia Dortmund GmbH & Co KGaA bondit de 8%. Le club d’Amsterdam, l’Ajax, progresse de 0,6%.

    BT Group Plc, qui détient actuellement les droits de diffusion de la Ligue des champions au Royaume-Uni, cède 0,3%.

  • Asit devient spécialiste en imagerie médicale

    Asit Biotech et le groupe coté français Diagnostic Medical Systems (DMS) ont signé vendredi un accord par lequel DMS apportera ses actions et comptes courants à Asit. Les deux sociétés avaient conclu un accord préliminaire à ce sujet en janvier. Cependant, l'agrément du tribunal de commerce de Liège a été rejeté par la Région wallonne. Les négociations entre Asit et le DMS ont été interrompues à la mi-mars et ont repris début avril.

    Il y a donc maintenant un accord qui implique que DMS prendra le contrôle d'Asit et que cette dernière deviendra active dans l'imagerie médicale et "pourrait devenir un leader mondial derrière les grandes sociétés internationales de technologie médicale".

    Asit paie 45 millions d'euros pour les activités de DMS, montant financé par l'émission d'actions nouvelles. La contribution de DMS dépend toujours de l'approbation finale du plan de réorganisation judiciaire de l'Asit. Aucune date n'a encore été fixée pour cela. Les deux parties souhaitent réaliser l'opération dans le courant de l'été ou au plus tard à l'automne, avec effet rétroactif au 1er janvier 2021.

  • Synlab valorisée jusqu'à 5 milliards d'euros pour son IPO

    L'exploitant allemand de laboratoires d'analyses médicales Synlab a fixé la fourchette indicative de son IPO entre 18 et 23 euros par action, soit une valorisation qui pourrait atteindre les 5 milliards d'euros.

    Synlab a déclaré qu'il offrirait jusqu'à 71,5 millions d'actions ordinaires, portant le montant total de l’offre à 1,48 milliard d'euros.

    Les livres d’ordres seront ouverts le 20 avril selon un teneur de livres, Synlab souhaitant que la période d'offre se termine le 27 avril. La première cotation est prévue le 30 avril.

  • La "Super Ligue" booste l'action Juventus

    A Milan, l'action de la Juventus gagne 6,9% à 0,82 euros après l'annonce de la création d'une nouvelle compétition, la "Super Ligue", par 12 des plus grands clubs européens de football, destinée à concurrencer la traditionnelle Ligue des champions en dépit d'une vaste opposition au sein du milieu du football.

  • L'indice Bel20 s'installe au-dessus des 4.000 points

    En hausse de 0,65% à 4004,50 points, l'indice Bel20 s'installe au-dessus des 4.000 points, un seuil franchi dans les premiers échanges ce matin. Il retrouve ainsi son niveau du début février 2020.

    L'indice Bel20 au-delà des 4.000 points

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés européens progressent en début de matinée, dans un contexte toujours favorable aux actifs risqués sur fond d'optimisme pour la croissance économique.

    Les gains varient entre 0,08% à Amsterdam et 0,66% à Bruxelles. L'Euro Stoxx 50 et le DJ Stoxx 600 progressent de respectivement 0,07% et 0,19%.

    L'indice Dax grimpe de 0,07% à 15.470,41 points après être brièvement passé pour la prmière fois au-dessus des 15.500 points en début de séance.

    L'indice Bel20 (+0,70% à 4.005,72 points) de son côté se maintient au-dessus des 4.000 points, un seuil qu'il a franchi dans les premiers échanges ce matin. Il retrouve ainsi son niveau du début février 2020.

    Ontex bondit de 4,7% après l'annonce de l'arrivée de six nouvaux administrateurs.

    Greenyard qui a relevé ses prévisions d'Ebitda pour l'exercice 2020-2021 suit avec une progression de 4,32%.

    Unifiedpost gagne 3,31% à 19,98 euros. Berenberg a relevé son objectif de cours sur la valeur à 35 euros contre 33 euros.

    Nyxoah avance de 1,32%. La medtech spécialisée dans les troubles respiratoires du sommeil entend rejoindre le Nasdaq.

    Ailleurs en Europe, ABN Amro gagne 2,43% après l'annonce qu'elle versera 480 millions d'euros pour échapper à des poursuites de blanchiment.

  • Voici le briefing actions belges

    Mithra poursuit sa hausse | Target relevé pour Unifiedpost et Recticel | Greenyard a la banane (+Briefing)

  • Greenyard sur les chapeaux de roues

    Greenyard bondit de 4% à 8,66 euros dans les premiers échanges, après le relèvement de ses prévisions.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,05%
    Bruxelles: +0,50%
    Paris: +0,17%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +0,11%
    DJ Stoxx 600: +0,17%

    Greenyard: +4%
    Unifiedpost: +1,9%

  • Six nouveaux administrateurs chez Ontex

    Le grand nettoyage se poursuit chez Ontex. Après que la nomination d'un nouveau président (Hans Van Bylen) et d'une nouvelle CEO (Esther Berrospe), c'est au tour cette fois du conseil d'administration d'être renouvelé avec deux nouveaux administrateurs indépendants et quatre administrateurs nommés par GBL et ENA Investment Capital, les deux principaux actionnaires de la société.

    Gustavo Calvo Paz, ancien président de la division EMEA de Kimberly Clark, Philippe Costeletos, fondateur de Stemar Capital Partners et ancien responsable de l'Europe chez TPG, et Rodney G. Olsen, ancien CFO de la division APAC de Kimberly Clark, ont été présentés au conseil d’administration par ENA.

    Jesper Hojer, ancien CEO de Lidl International, a été présenté par GBL.

    Le conseil d'administration propose en outre que Manon Janssen, CEO et présidente d'Ecorys, sous réserve de l'approbation de son conseil de surveillance, et Isabel Hochgesand, Chief Procurement Officer de Beiersdorf AG, rejoignent le CA en tant qu'administratrices indépendantes.

  • Intervest réalise un projet mixte à Herentals

    Sur son site de de 18h ha à Herentals, Intervest développe environ 36.000 m2 d’entrepôts et environ 3.000 m2 d’espaces de bureaux. La société compte construire également une tour de stationnement sur cinq niveaux avec plus de 400 places de stationnement. Pour ce développement, Intervest a obtenu un permis pour un total de 45.000 m2, créant ainsi "un cluster durable unique de bureaux et d’immobilier logistique d’un total de plus de 100.000 m² sur l’Atealaan à Herentals".

    Ce développement devrait permettre d'augmenter la surface locative du portefeuille immobilier de 85.000 m2.

    Ce projet est conforme aux objectifs #connect2022, qui vise à réaliser 30% de croissance dans le portefeuille d’ici fin 2022, indique Intervest.

  • ABN Amro va verser 480 million d'euros pour échapper à des poursuites pour blanchiment

    La banque ABN Amro annonce qu'elle va verser une amende de 480 millions d'euros pour mettre un terme à des poursuites pénales ouvertes par le ministère public néerlandais qui l'accusait de blanchiment d'argent.

    Cette procédure a été ouverte en 2019 lorsque la justice néerlandaise a accusé ABN Amro, l'une des trois principales banques des Pays-Bas, de négligence pour s'être abstenue d'identifier des actes répréhensibles commis pendant des années par certains de ses clients.

  • Berenberg vise plus haut pour Unifiedpost

    Unifiedpost Group a annoncé il y a exactement une semaine l'acquisition de Crossinx, le leader du marché allemand de l'échange de documents numériques. Unifiedpost entre ainsi sur le marché fermé allemand et également dans d'autres pays germanophones (Autriche et Suisse) plus la Hongrie.

    Suite à cet accord, Unifiedpost a ajusté ses prévisions. La société prévoit désormais une croissance organique des ventes de 30% d'ici 2023. Jusqu'à présent, l'objectif était une croissance des ventes de 25% d'ici 2022.

    Les analystes de Berenberg ont augmenté leurs estimations de revenus: de 4% pour 2021, de 7% pour 2022 et de 9% pour 2023. Leur objectif de prix passe de 33 à 35 euros, leur recommandation reste d'"acheter".

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues proches de l'équilibre à l'ouverture, les opérateurs de marché marquant une pause après les plus hauts atteints la semaine dernière par les marchés d'actions.

    Les contrats à terme signalent une progression de 0,09% pour le Dax à Francfort, de 0,02% pour le FTSE à Londres, de 0,2% pour l'EuroStoxx 50 et de 0,3% pour le Cac 40.

    La semaine dernière, l'indice MSCI mondial, le Stoxx 600  ou encore le Dax allemand ont atteint des niveaux sans précédent, la confiance des marchés dans la reprise économique ayant été confortée par l'annonce d'une croissance trimestrielle record en Chine, une série de bons indicateurs américains et des résultats de sociétés globalement supérieurs aux attentes en Europe comme aux Etats-Unis.

    Alors que la séance du jour s'annonce calme, le reste de la semaine devrait être plus animé avec de nombreux résultats d'entreprises, dont ceux de Netflix, Johnson & Johnson, Renault ou Kering, ainsi que la réunion de la Banque centrale européenne et la publication d'indices PMI.

  • La biotech belge Nyxoah bientôt cotée au Nasdaq

    Nyxoah va très probablement rejoindre les quelques biotechs belges cotées sur le Nasdaq comme argenx, Galapagos, Celyad ou iTeos.

    La medtech de Mont-Saint-Guibert a en effet annoncé ce lundi matin, dans un communiqué assez succinct, avoir soumis à la SEC, le gendarme boursier américain, un projet d’offre publique initiale d’actions ordinaires.

  • Greenyard revoit ses ambitions à la hausse

    Greenyard revoit à la hausse ses attentes d'EBITDA ajusté pour l'exercice 2020-2021. Elles s'établissent désormais à 116-117 millions d'euros, contre les 95,7 millions enregistrés en 2019-2020 et la fourchette de 106-107 millions jusqu'ici annoncée pour l'exercice en cours.

    "Le dernier trimestre a montré une forte croissance et une accélération continue de nos activités sous-jacentes, lit-on dans un communiqué. L'entreprise se targue aussi d'une maîtrise des coûts.

  • L'Asie boursière en hausse

    L'Asie boursière pointe en hausse ce lundi matin.

    Le Nikkei à la Bourse de Tokyo gagne ainsi 0,11%, certains investisseurs espérant bénéficier d'une augmentation attendue de la production de semi-conducteurs, mais les inquiétudes liées à l'augmentation des cas de Covid-19 limitent les gains.

    De leur côté, les actions chinoises ont commencé la semaine en forte progression, grâce au secteur automobile à énergie nouvelle et un afflux de capitaux étrangers.

    L'indice composite de la Bourse de Shanghai avance de 1,11% et le CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale prend 1,88%.
           

  • A suivre cette semaine sur les marchés

    La BCE tient une réunion de politique monétaire jeudi. Le débat sur le rythme des achats d'actifs pourrait y être relancé. Les indices PMI sont prévus vendredi.

    La semaine sera aussi animée par de nombreux résultats d'entreprises, dont ceux de Netflix, Johnson & Johnson, Renault ou Kering, ASM International, ASML, Flow Traders, WDP, Barco, Exmar...

  • Brookfield, Berkshire , LVMH... Les 5 actions chouchous de Werner Wuyts (Dierickx Leys)

    Werner Wuyts est gestionnaire de fonds chez Dierickx Leys. Ses cinq actions préférées sont Brookfield Asset Management, Berkshire Hathaway, LVMH, Fresenius et Ubisoft.

  • L'Euro Stoxx 50 donné stable malgre les records à Wall Street

    Bonjour! Bienvenue sur notre "Market live" du lundi 19 avril, l'endroit idéal pour ne rien rater de l'actualité sur les marchés boursiers.

    Les contrats à terme signalent une ouverture proche de l'équilibre pour l'Euro Stoxx 50, malgré les hausses record enregistrées à Wall Street sur fond d''optimisme quant à la croissance économique américaine.

    Le S&P 500 et le Dow ont battu des records de clôture vendredi, les investisseurs ayant considéré les solides données économiques et les bénéfices des banques comme des signes de dynamisme dans le contexte sanitaire américain.

    > L'indice Dow Jones a gagné 0,48%, ou 164,68 points, à 34 200,67 points.
    > Le S&P-500, plus large, a pris 15,05 points, soit 0,36%, à 4 185,47 points.
    > Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 13,58 points (0,10%) à 14 052,34 points.

    Le S&P 500 et l'indice Dow Jones Industrial Average ont enregistré leur quatrième semaine consécutive de hausse, tandis que le Nasdaq, à forte composante technologique, a terminé à moins d'un pour cent de son propre record de clôture atteint le 12 février.

    Pour le S&P 500, il s'agissait du troisième record de clôture de l'indice en une semaine, et le Dow a dépassé son meilleur résultat deux jours de suite.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés