1. Les marchés
  2. Live blog
live

Meilleure semaine depuis fin juin pour Wall Street, soutenu par les banques | Recticel répond à Greiner

Wall Street a clôturé dans le vert, signant sa meilleure semaine depuis fin juin, dopé par Goldman Sachs, qui a pulvérisé les attentes du marché, et les ventes au détail. Les bourses européennes ont également terminé en hausse. Journée importante pour UCB. Recticel met les choses au clair.
  • Au menu ce lundi

    C'est ici que se termine ce live, merci à tous de nous avoir suivis. Les résultats de Philips sont en tête d'affiche en début de semaine. Les investisseurs prendront aussi connaissance d'une série de statistiques chinoises, dont les chiffres du PIB. Seule statistique américaine du jour, la production industrielle de septembre sera publiée à 15h15.

  • Les banques et les sociétés liées au voyage sont à la fête

    Aux valeurs, Goldman Sachs a porté le Dow Jones après la publication d'un bénéfice supérieur aux attentes, soutenu par une solide performance de sa banque d'investissement qui a profité du boom des opérations de fusions-acquisitions. 

    Parmi les autres titres bancaires avec le vent en poupe après leurs résultats figuraient Wells Fargo (+6,84% à 48,41 dollars), Citigroup (+2,15% à 72,32 dollars), Bank of America (+2,91% à 46,38 dollars). 

    Les actions de certaines compagnies aériennes et d'autres sociétés liées au voyage ont augmenté, la Maison blanche ayant annoncé la levée des restrictions de voyage pour les ressortissants étrangers entièrement vaccinés à compter du 8 novembre. 

    Le site de TripAdvisor a grimpé de 1,42% à 37,86 dollars, Expédia de 1,84% à 171,99 dollars tandis que le groupe hôtelier Marriott International a bondi de 3,11% à 160,04 dollars et Hilton Worldwide Hildings de 2,05% à 144,48 dollars. 

  • Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

    La Bourse de New York a confirmé reprendre confiance ce vendredi affichant sa meilleure semaine depuis fin juin, tirée par de bons résultats d'entreprises et des données économiques américaines positives. Le Dow Jones a repassé la barre de 35.000 points pour la première fois en six semaines. Le S&P-500, plus large, a pris 33,11 points, soit 0,75%, à 4 471,37 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 73,91 points (0,50%) à 14 897,34 points.  

    Les résultats des grandes institutions financières cette semaine ont donné un bon départ à la saison des résultats aux États-Unis. Les investisseurs surveilleront néanmoins les signes de l'impact possible des perturbations des chaînes d'approvisionnement et de la hausse du coût des matières premières. "Nous sommes entrés dans la saison des résultats et les prochaines semaines vont voir la publication des rapports trimestriels de bon nombre de compagnies de tous les secteurs", a déclaré Peter Tuz président de Chase Investment Counsel. La publication des chiffres des ventes au détail aux États-Unis, qui a montré une hausse inattendue de 0,7% en septembre, a par ailleurs conforté le marché sur la vigueur de l'économie. 

  • Permis refusé pour une centrale au gaz de Tessenderlo

    Après avoir refusé d’accorder un permis au projet de centrale au gaz de Dilsen Stokkem, la ministre flamande de l’Environnement Zuhal Demir (N-VA) a remis le couvert pour Tessenderlo .

  • Fagron nous update sur ses actionnaires

    Fagron  nous update quant aux participations de deux entreprises dans son capital.

    Le 14 octobre 2021, Fagron a ainsi reçu une notification indiquant que la participation de The Capital Group Companies était passée sous le seuil de divulgation de 5% le 13 octobre 2021, à la suite de la cession de titres ou de droits de vote.

    Le 15 octobre 2021, le spécialiste des préparations pharmaceutique a également reçu une notification stipulant que la participation de NN Group  avait franchi le seuil de divulgation de 15% le 13 octobre 2021, suite à l'acquisition de titres ou de droits de vote.

  • Les marchés US terminent dans le vert

    Le Dow Jones a pris 1,09% à 35.294,76 points.

    Le Nasdaq a gagné 0,50% à 14.897,34 points.

    Le S&P 500 a avancé de 0,75% à 4.471,37 points.

  • Le pétrole en lévitation, le WTI touche un plus haut de sept ans

    Rien ne semble pouvoir arrêter, à court terme, l'envolée des cours du pétrole qui ont poursuivi leur progression sur fond d'inquiétudes sur l'offre, le WTI touchant un nouveau plus haut depuis quasiment sept ans.  

    Le baril de West Texas Intermediate (WTI), variété standard aux États-Unis, a atteint en séance 82,49 dollars pour la première fois depuis le 29 octobre 2014. Le Brent, lui, a touché 85,10 dollars, une hauteur qu'il n'avait plus fréquenté depuis le 10 octobre 2018.  

    Le WTI s'est ensuite un peu replié, mais a fini, à New York, en hausse de 1,19% ou 97 cents, à 82,28 dollars le baril pour livraison en novembre. Il a signé une huitième semaine de hausse consécutive. Quant au Brent, le baril pour livraison en décembre a terminé en progression de 1,02% ou 86 cents par rapport à la clôture de jeudi, à 84,86 dollars. 

  • Moderna: -3,5%

    Les jours se suivent, mais ne se ressemblent décidément pas pour Moderna .

    Hier, les conseillers de la FDA votaient en faveur des doses de rappels du vaccin Moderna, dopant le titre qui terminait finalement en hausse de 3,5 %.  

    Ce vendredi, la situation est toutefois plus morose pour la société biotechnologies américaine. Un article du Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier, indique que la FDA retardait sa décision quant à l'autorisation du vaccin de Moderna contre le coronavirus pour les adolescents, afin de vérifier si l'injection peut augmenter le risque d'inflammation cardiaque. Le titre cède près de 3,5%. 

  • Le bitcoin dépasse les 61.000 et chatouille son record

    Le cours du bitcoin continue son ascension folle et vient de grimper au-dessus des 61.000 dollars, profitant de la perspective de voir débarquer le premier fonds bitcoin à la Bourse de New York. La cryptomonnaie se rapproche désormais de son plus haut historique. 

  • Wall Street toujours en hausse

    Les opérateurs boursiers ont investi dans les entreprises les plus susceptibles de bénéficier d'un rebond de la croissance économique, dans un contexte de hausse surprise des ventes au détail et des solides bénéfices des entreprises.

    Moins de deux heures avant la fermeture de Wall Street, l'indice vedette Dow Jones prenait 1,06%, l'indice élargi S&P500 0,75% et le Nasdaq 0,48%.  

  • L'injection de rappel de J&J est soutenu par un panel de la FDA

    La dose de rappel du vaccin contre le COVID de Johnson & Johnson  a obtenu une recommandation clé de la part des conseillers des autorités réglementaires américaines. 

  • Recticel fourbit ses arguments face à Greiner

    Recticel  s'attelle à répondre au groupe autrichien, qui a entamé une OPA sur Recticel au prix de 13,50 euros par action. Greiner déclarait, il y a deux jours, que le groupe belge n'a pas fourni de détails sur la question de savoir si Carpenter déjà obtenu un financement ferme pour la reprise des activités mousses techniques du groupe belge, pour contrer les ambitions de l'autrichien. Recticel lui répond désormais, via un communiqué... L'offre ferme de Carpenter n’est soumise à aucune condition de financement. Le spécialiste belge des mousses de polyuréthane précise également que l’offre du groupe américain Carpenter est faite en cash et libre de dette.

    Recticel revient également sur un autre point du communiqué de Greiner, dans lequel l’entreprise autrichienne déclare que son OPA sur Recticel valorise la société à une valeur d’entreprise de 1.173 millions d’euros, ou 20,8 euros par action. Selon le groupe belge, ceci n’est pas en ligne avec ce que dit Greiner dans son prospectus, qui implique une valeur d'entreprise de 1.058 millions d'euros ou 18,8 euros par action.  

    Autre élément soulevé par Recticel: la valeur implicite de l'activité Isolation dans l'offre de Greiner s'élève à seulement 411 millions d'euros, précise le groupe belge, ce qui est nettement inférieur à l'évaluation moyenne du consensus de 708 millions d'euros. L’offre de Greiner sous-évaluerait donc considérablement l'activité isolation de Recticel.

  • Europe | Closing Bell

    BEL 20: +0,05%

    AEX: +1,21%

    CAC 40: +0,63%

    Résultats provisoires

  • Les banques progressent dans le sillage de Goldman Sachs

    Après leur forte hausse la veille à la suite de résultats meilleurs qu'attendus, les actions bancaires continuaient de progresser, dans le sillage de Goldman Sachs, dont les résultats trimestriels ont pulvérisé les prévisions des analystes. Wells Fargo , en particulier, semble rebondir ce vendredi, après avoir été la seule grande banque US à terminer dans le rouge la veille. Le titre bondissait ainsi de près de 6%. 

  • Les actions touristiques grimpent

    Les actions du secteur touristique bondissaient après l'annonce par la Maison Blanche de la date de levée des restrictions de voyages internationaux des personnes vaccinées, fixée au 8 novembre.  

    Les sites de TripAdvisor  grimpaient de 3,54% à 38,65 dollars et de 2,41% pour Expedia  à 173 dollars. Les groupes hôteliers Hilton  et Marriott  progressaient de plus de 2%. 

  • Chute imprévue du sentiment des consommateurs américains

    La confiance des consommateurs américains a chuté de manière inattendue début octobre, pour atteindre le deuxième niveau le plus bas depuis 2011. Les Américains sont en effet de plus en plus préoccupés à la fois par les conditions actuelles et les perspectives économiques.

    C'est ce qu'a rapporté l'Université du Michigan, dont l'indice préliminaire du sentiment est tombé à 71,4 contre 72,8 en septembre, selon les données publiées vendredi. Ce chiffre est inférieur à la médiane de 73,1 d'une enquête Bloomberg menée auprès d'économistes. 

    Selon le rapport, les consommateurs s'attendent à ce que l'inflation augmente de 4,8% au cours de l'année prochaine, soit le taux le plus élevé depuis 2008. 



  • L'appétit pour le risque fait monter les cours

    Les marchés boursiers poursuivaient leur progression au terme d'une première semaine de résultats d'entreprises qui a redonné confiance aux investisseurs, une tendance amplifiée avec des ventes au détail plus solides qu'attendu aux États-Unis.  

    Wall Street prolongeait ses gains de la veille lors des premiers échanges: l'indice vedette Dow Jones prenait 0,75%, l'indice élargi S&P500 0,40% et le Nasdaq 0,27% vers 13H55 GMT.  

    En Europe, dans le même temps, Paris prenait 0,86%, Francfort 0,60%, Milan 0,81% et Londres 0,31%. À Bruxelles, le Bel 20 abandonne toutefois 0,15%, une heure avant la clôture des marchés européens. 

  • Porsche fait accélérer Volkswagen

    Volkswagen  évolue en hausse de 1,45%, peu avant la clôture des bourses européennes. La raison? La marque de luxe Porsche, sa filiale très rentable, a fait état d'une hausse de 13% de ses ventes au cours des trois premiers trimestres, à quelque 217.200 voitures. 

  • Le pétrole à haut niveau

    Les prix du pétrole, déjà à un niveau élevé, continuaient de progresser.

    Vers 13H50 GMT, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre gagnait 1,08%, à 84,90 dollars à Londres.

    À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour le mois de novembre s'appréciait de 1,23% à 82,29 dollars. 

  • Le bitcoin grimpe au-dessus des 60.000 dollars

    Le cours du bitcoin vient de grimper au-dessus des 60.000 dollars, profitant de la perspective de voir débarquer le premier fonds bitcoin à la Bourse de New York.

  • Virgin Galactic: -14%

    Les échanges d'avant-bourse laissaient déjà présager le pire pour Virgin Galactic, après l'annonce par le groupe d'un report de ses vols spatiaux destinés aux touristes au quatrième trimestre 2022... La tendance ne s'est pas inversée pour la société, qui abandonne près de 14% peu après l'ouverture à Wall Street. 

  • Les 11 secteurs du S&P progressent

    L'ensemble des onze secteurs majeurs du S&P-500 évoluent dans le vert, le compartiment financier (+0,93%) et celui de l'énergie (+1,18%) étant en tête. 

  • Wall Street poursuit sur sa lancée et ouvre en hausse

    La Bourse de New York poursuivait sur sa lancée et ouvrait en hausse après des ventes au détail meilleures que prévu aux États-Unis: le Dow Jones avançait de 0,61%, le Nasdaq de 0,43%.  

    La veille, porté par de bons résultats bancaires, l'indice Dow Jones avait gagné 1,56% à 34.912,56 points, affichant une de ses meilleures séances depuis juillet. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avait avancé de 1,73% à 14.823,43 points, son meilleur score depuis mai, tandis que le S&P 500 a progressé de 1,71% à 4.438,26 points. 

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: +0,32%

    S&P 500: +0,21%

    Nasdaq Composite: +0,46%

    Résultats provisoires

  • Goldman Sachs: +2% en avant-bourse

    Goldman Sachs est indiqué en hausse de 2% en avant-bourse, après la publication de ses résultats trimestriels qui ont explosé les prévisions (voir post de 14h48).

  • Goldman Sachs explose ses prévisions

    La banque américaine Goldman Sachs a vu son bénéfice net bondir de 63% au troisième trimestre, à 5,28 milliards de dollars, grâce à la forte activité de ses banquiers d'affaires autour d'opérations de fusions-acquisitions ou de levées de fonds.

    Ramené par action, le bénéfice atteint 14,93 dollars, contre 10,18 dollars selon le consensus des analystes de Refinitiv. 

    Le chiffre d'affaires de la banque a augmenté de 26% à 13,61 milliards de dollars, dépassant les prévisions des analystes de 12,17 milliards.

  • Acompte sur dividende pour D'Ieteren

    Belron versera à ses actionnaires un dividende intérimaire "compte tenu de la forte génération de flux de trésorerie depuis le début de l'année" et "comme convenu avec ses actionnaires avant l'entrée de H&F, GIC et BlackRock Private Equity Partners en tant que nouveaux actionnaires". C'est ce qu'a décidé vendredi une assemblée générale extraordinaire du spécialiste du verre automobile.

    Pour le groupe D'Ieteren , qui détient 50,01 % de Belron, cela se traduira par une distribution en espèces de 150 millions d'euros, a indiqué la holding bruxelloise dans un communiqué.

    Belron versera le dividende au quatrième trimestre.

    L'entreprise ne dit pas ce que D'Ieteren fera de cet argent.

  • Fort recul de l'activité manufacturière dans la région de New York

    La croissance de l'activité manufacturière de la région de New York ralentit fortement en octobre et, ce bien plus que prévu, mais les industriels restent confiants en l'avenir.

    L'indice mesurant cette activité a perdu 14,5 points, pour tomber à 19,8 points, selon l'indicateur mensuel "Empire State" publié vendredi par la Banque centrale américaine (Fed). Les analystes tablaient sur 25 points.

    Depuis plusieurs mois, l'indice oscille entre une accélération de l'activité et un fort ralentissement. La chute enregistrée ce mois-ci intervient ainsi après un mois de septembre très soutenu.

  • Hausse surprise des ventes de détail en septembre aux USA

    Les ventes de détail augmentent de façon surprise en septembre aux Etats-Unis.

  • L'effet du Bimzelx sur le cours d'UCB

    UCB attend le feu vert pour la commercialisation, aux États-Unis, de son traitement contre le psoriasis Bimzelx, qui pourrait devenir le plus gros médicament de son histoire. 

    > Analyse de l'effet du Bimzelx sur le cours d'UCB 


  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Wall Street est attendue dans le vert et les bourses européennes progressent, les investisseurs ayant retrouvé de l'appétit pour les actifs à risque après le début réussi des publications de résultats aux États-Unis et des indicateurs économiques jugés rassurants.

    Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,4% pour le Dow Jones, de 0,33% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,28% pour le Nasdaq.

    Le S&P 500 a enregistré, jeudi, sa plus forte progression en pourcentage sur une séance depuis début mars (+1,69%) après une série de résultats meilleurs qu'attendu, le reflux des inscriptions hebdomadaires au chômage (tombées au plus bas depuis 19 mois) et le ralentissement des prix à la production.

    En Europe, les gains tournent autour de 0,45%, sauf à Francfort où le Dax gagne 0,26%.

    Les investisseurs laissent pour l'instant de côté les craintes liées à l'inflation et aux politiques monétaires pour privilégier l'amélioration marquée des résultats des sociétés cotées et les signaux jugés rassurants sur la conjoncture économique aux États-Unis.

    La ratification par le président américain, Joe Biden, de la loi relevant le plafond de la dette américaine contribue aussi à l'amélioration du sentiment général.

    La séance à venir sera animée, entre autres, par les chiffres des ventes au détail aux États-Unis en septembre, à 14h30, et l'indice de confiance du consommateur américain de l'université du Michigan à 16h.

  • Pour la BPoC, "Evergrande est un risque maîtrisable"

    Le risque de répercussions des difficultés financières d'Evergrande sur le système bancaire chinois est maîtrisable et les expositions individuelles des institutions financières ne sont pas importantes, a déclaré, ce vendredi, un responsable de la Banque populaire de Chine (BPoC).

    Les autorités chinoises appellent Evergrande à accélérer ses cessions d'actifs et la relance de ses projets, a ajouté Zou Lan, responsable des marchés financiers au sein de la BPC, lors d'un point de presse.

    Evergrande s'est diversifié et a développé sans discernement, a-t-il jugé.

    De son côté, l'autorité de tutelle des sociétés d'audit de Hong Kong a annoncé, toujours ce vendredi, enquêter sur les comptes qu'Evergrande a publiés pour 2020 et le premier semestre 2021, ainsi que sur leur certification par le cabinet PwC, en expliquant s'interroger sur la sincérité des comptes et s'inquiéter de la capacité du groupe à poursuivre ses activités.

  • Virgin Galactic: -20% en avant-bourse

    La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic dégringole à la Bourse de New York vendredi après l'annonce du report d'un trimestre de son premier vol commercial, initialement prévu au troisième trimestre 2022.

    Dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de Wall Street, l'action chute de plus de 20%.

    L'entreprise a expliqué jeudi dans un communiqué qu'un programme de mise à niveau de ses vaisseaux spatiaux VMS Eve et VSS Unity, visant à renforcer la sécurité des appareils, allait démarrer avec un mois de retard.

    Un récent test en laboratoire a révélé "une réduction possible de la marge de résistance de certains matériaux utilisés pour modifier des joints spécifiques", a précisé Virgin Galactic, qui dit vouloir attendre la fin des travaux pour effectuer un nouveau vol d'essai. Par conséquent, le premier vol commercial de Virgin Galactic est désormais prévu au quatrième trimestre de l'année prochaine.

  • Pas de précompte réduit avant longtemps pour Cofinimmo

    Le gouvernement durcit les conditions pour que les dividendes d’une SIR bénéficient du précompte réduit. Ce seuil, actuellement fixé à 60% de l’ensemble du portefeuille d’une SIR, sera porté à 80% dès l’année prochaine, ont appris nos confrères du journal De Tijd. Cette décision affectera les actionnaires de Cofinimmo .

  • ... le gaz se relâche

    Le marché de référence du gaz européen, le TTF (Title Transfer Facility) néerlandais, se relâche en abandonnant 3,47%, à 98,63 euros le mégawattheure (MWh). Il a atteint un record historique le 6 octobre à 162,12 euros.

  • Le pétrole bloqué en marche avant...

    Les cours du pétrole continuent leur ascension à la faveur des perspectives radieuses pour la demande, portant le baril de Brent à un nouveau sommet en trois ans.

    Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre gagne 0,90% par rapport à la clôture de jeudi, à 84,76 dollars à Londres. Le Brent a atteint, peu avant 11h, 85,10 dollars, une première depuis le 10 octobre 2018.

    À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour le mois de novembre s'apprécie de 0,90%, à 82,04 dollars.

    En hausse d'environ 3% sur la semaine, les deux contrats de référence en Europe et aux États-Unis devraient boucler ce soir leurs sixième et huitième hausse hebdomadaire, respectivement.

    Les cours du brut sont "soutenus par la teneur haussière du rapport mensuel de l'AIE publié hier", estime Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

    L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a relevé, jeudi, ses prévisions pour la demande mondiale de pétrole en 2021 et 2022, pariant sur un fort appétit pour le brut en remplacement du gaz et du charbon devenus hors de prix.

    La crise énergétique mondiale pourrait, au total, soutenir la demande de brut à hauteur de 500.000 barils supplémentaires par jour par rapport à la normale, calcule l'AIE.

  • Hugo Boss | Lufthansa | Pearson | FdJ

    > Hugo Boss gagne 3,8% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et un nouveau relèvement de ses perspectives pour l'année.

    > Lufthansa grimpe de 1,8% après un changement d'avis radical de la Deutsche Bank, passé de "vendre" à "acheter" sur l'action du transporteur aérien.

    > Pearson chute de 10%. L'éditeur britannique de manuels scolaires a déclaré être en bonne voie pour répondre aux attentes du marché en matière de résultats annuel, malgré l'impact négatif attendu de l'épidémie de Covid-19 sur le marché de l'enseignement supérieur aux États-Unis.

    > La Française des Jeux (FdJ) a confirmé ses prévisions d'un chiffres d'affaires de 2,2 milliards d'euros et d'un taux de marge ebitda supérieur ou égal à 22% pour cette année. L'action perd 3% malgré tout.

  • OVHcloud en nette hausse pour son entrée en bourse

    Après des débuts hésitants, l'action OVHcloud se traite nettement au-dessus de son prix d'introduction en bourse de Paris, le groupe d'informatique en ligne ayant opté pour une valorisation en bas de fourchette.

    Le titre s'échange à 19,334 euros, soit 4,5% au-dessus du prix d'introduction fixé à 18,50 euros, valorisant la société à un peu plus de 3,6 milliards d'euros.

    Le groupe fondé par Octave Klaba a levé 350 millions d'euros via la vente d'actions nouvelles, tandis que les actionnaires historiques qui ont cédé des titres devraient engranger jusqu'à 110 millions d'euros si l'option de surallocation est intégralement exercée.

    Ces montants font de l'entrée en bourse d'OVHcloud l'une des plus importantes introductions bouclées cette année sur les marchés européens.

  • Le marché belge des fonds a poursuivi sa forte croissance

    Une enquête de l'Association belge des asset managers (BEAMA) indique que l’actif net des fonds commercialisés en Belgique a augmenté de 13 milliards d'euros, soit +5,3%, au cours du deuxième trimestre de 2021 par rapport au premier. Les fonds commercialisés publiquement en Belgique représentaient ainsi 259,6 milliards d'euros fin juin 2021.

    La croissance du marché belge au cours de la période allant d’avril à juin 2021 tient grosso modo pour 60% aux souscriptions nettes et pour 40% aux évolutions de marché positives au cours de cette période.

    "Le marché belge des fonds a poursuivi sa forte croissance au deuxième trimestre de 2021 et a enregistré un montant record d’actifs commercialisés de près de 260 milliards d'euros, soit 40 milliards d'euros de plus qu’avant le Covid-19", déclare Marc Van de Gucht, directeur général de BEAMA, dans un communiqué.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes progressent, profitant de l'élan donné par la clôture en nette hausse de Wall Street et Tokyo après des résultats d'entreprise et des indicateurs économiques qui ont relancé l'appétit pour le risque.

    Les gains varient entre +0,10% à Francfort et +0,33% à Paris. L'Euro Stoxx 50 engrange 0,30% et le Stoxx 600 0,19%.

    À Wall Street, l'indice Standard & Poor's 500 a fini, jeudi, sur un gain de 1,71%, sa meilleure performance depuis début mars, après une série de résultats d'entreprises meilleurs qu'attendu, un recul marqué des inscriptions hebdomadaires au chômage et des chiffres jugés rassurants sur l'augmentation des prix à la production aux États-Unis.

    Et la tendance s'est confirmée en Asie: à Tokyo, l'indice Nikkei a pris 1,81% en Chine, le SSE Composite de Shanghai progresse de 0,4%.

    En Europe, le courant acheteur profite en premier lieu aux banques après les résultats solides présentés par les poids lourds américains du secteur: leur indice Stoxx prend 1,36%.

    La meilleure performance du Stoxx 600 est pour Lufthansa, qui gagne 3,46% après le relèvement des recommandations de Deutsche Bank et Stifel suite au bouclage de l'augmentation de capital.

    À l'opposé, Danone (-1,4%) souffre de l'abaissement du conseil de Davy Research à "neutre".

    Le nouvel entrant du jour sur le marché parisien, OVHcloud s'échange à 19,57 euros, 5,79% au-dessus de son prix d'introduction.

  • Débuts boursiers hésitants pour OVH

    Le titre OVH hésite. L'action est passée brièvement en-dessous de son prix d'IPO (18,50 euros) avant de remonter à 19,096 euros.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,67%
    Bruxelles: +0,36%
    Paris: +0,43%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +0,44%
    DJ Stoxx 600: +0,37%

    OVH: 19,168 euros (+3,61%)

  • Oddo BHF voit Euronav "surperformer"

    L'analyste d'Oddo BHF, Thijs Berkelder, relève sa recommandation sur Euronav à "surperformance", contre "neutre". L'objectif de cours est de 10 euros, 13% supérieur au dernier cours.

  • Update | Briefing d'avant-bourse

    Les bourses européennes sont attendues en hausse, dans le sillage de Wall Street et des grandes places asiatiques, après des résultats de sociétés et des indicateurs économiques américains meilleurs qu'attendu.

    L'Euro Stoxx 50 ouvrirait en hausse de 0,34%. Le Cac 40, à Paris, progresserait de 0,55% et le Dax, à Francfort, de 0,21%.

    Wall Street a enregistré, jeudi, sa plus forte progression en pourcentage sur une séance depuis début mars, après une série de résultats meilleurs qu'attendu, dans le secteur bancaire notamment.

  • Agfa Gevaert augmente à nouveau ses prix

    Pour la troisième fois en moins de dix mois, Agfa Gevaert augmente ses prix de ses produits pour l'impression offset. La hausse "à deux chiffres" sera appliquée dès le 1er novembre.

    "La pénurie de matières premières reste une préoccupation constante. L'environnement concurrentiel dans le secteur de l'aluminium et d'autres matières premières a accéléré l'augmentation des coûts. Récemment, les contrats à terme sur l'aluminium se sont négociés à un sommet de 30 ans sur le London Metal Exchange, rapportant maintenant plus du double du coût d'il y a 18 mois", lit-on dans un communiqué.

    Frederik Dehing, vice-président des ventes mondiales, affirme avoir espéré que la pression inflationniste serait temporaire. "Les problèmes d'approvisionnement mondial en matières premières cruciales n'ont montré aucun signe de stabilisation. Ils devraient rester à ces niveaux en 2022."

    La tarification d'Agfa est analysée sur base trimestrielle. 

  • Les ventes de voitures neuves en Europe dégringolent

    Les ventes de voitures neuves ont chuté de 25,2% sur un an en septembre dans l'Union européenne, au Royaume-Uni et dans les pays de l'Association européenne de libre-échange (AELE) en raison de la pénurie persistante de semi-conducteurs, qui limite l'offre de véhicules neufs, selon des données publiées par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) ce vendredi.

  • La famille Kaesteker détient 4,42% de Retail Estates

    À la suite du transfert de 27 propriétés à Retail Estates en échange d'action du bailleur de biens immobiliers commerciaux, la famille Kaesteker détient désormais une participation de 4,42% dans Retail Estates .

    Elle détient cette participation à travers les véhicules Shopinvest (0,18 %) et De Vleterbeek (4,24 %). Shopinvest est actionnaire à 100% de De Vleterbeek.

  • Le bitcoin reprend le chemin de ses records et peut-être celui de Wall Street

    La plus populaire des cryptomonnaies flirte avec les 60.000 dollars et retrouve ses niveaux records du mois d'avril dernier alors que la SEC pourrait autoriser la cotation à Wall Street du premier EFT adossé au bitcoin


  • John Fredriksen, principal actionnaire d'Euronav

    Des nouvelles de jeudi, mais tellement remarquables qu'on les répétera encore. Le magnat du transport maritime chypriote norvégien John Fredriksen a systématiquement acheté des actions Euronav ces derniers mois. À telle enseigne qu'il détient déjà près de 10% de la compagnie maritime anversoise. Selon Euronav, il s'agit d'un investissement financier et il n'y a aucun contact entre Fredriksen et Euronav.

    Fredriksen a un bon flair pour les investissements dans le secteur du transport maritime. Selon l'analyste Peter Sand de l'association internationale de transport maritime Bimco, Fredriksen est le Warren Buffett du transport maritime.

  • Journée cruciale pour le Bimzelx d'UCB

    Vraisemblablement, l'agence américaine du médicament FDA donnera aujourd'hui son feu vert pour le Bimzelx, un médicament pour traiter le psoriasis. Il pourrait s'agir du plus gros médicament du portefeuille d'UCB .

  • Briefing d'avant-bourse

    Les bourses européennes sont attendues en hausse, dans le sillage de Wall Street, portées par un courant d'achats à bon compte après des résultats de sociétés et des indicateurs économiques américains meilleurs qu'attendu.

    Les contrats à terme sur indices suggèrent une progression de 0,41% pour le Dax à Francfort, de 0,3% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,45% pour l'EuroStoxx 50. Quant au CAC 40 à Paris, il pourrait prendre autour de 1,34%, selon les premières indications disponibles.

    La ratification, par le président américain Joe Biden, de la loi relevant le plafond de la dette américaine contribue aussi à l'amélioration du sentiment général sur les marchés.

    La séance à venir sera animée, entre autres, par les chiffres des ventes au détail aux États-Unis en septembre, à 14h30, et l'indice de confiance du consommateur américain de l'université du Michigan à 16h.

  • Du côté des marchés asiatiques

    À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei gagne 1,34% à moins d'une heure de la clôture, les valeurs technologiques profitant à plein de la forte hausse du Nasdaq: Tokyo Electron s'adjuge, par exemple, 2,37% et Sony 1,79%.

    Le Nikkei s'achemine ainsi vers un gain hebdomadaire d'environ 3% après trois semaines de repli d'affilée.

    En Chine, le SSE Composite de Shanghai prend 0,26% et le CSI 300 0,38%. Si le sentiment général reste soutenu par les espoirs de nouvelles mesures de soutien monétaire et budgétaire, la prudence limite les gains avant des statistiques économiques importantes lundi, dont celles du produit intérieur brut (PIB) du troisième trimestre.

  • Les titres bancaires US recherchés

    Les titres bancaires ont été particulièrement recherchés jeudi après de robustes résultats dopés par la réduction de réserves constituées au début de la pandémie.

    Bank of America a fini en hausse de 4,47%, à 45,07 dollars, tandis que Citigroup a progressé de 0,70%, à 70,75 dollars. La banque d'affaires américaine Morgan Stanley, quant à elle, a fait un bond de 2,46%, à 100,99 dollars. En revanche, Wells Fargo a abandonné près de 2%.

  • Wall Street finit en vive hausse

    Les trois principaux indices de la Bourse de New York ont conclu en vive hausse jeudi portés par de bons résultats bancaires et des indicateurs économiques favorables.

    > L'indice Dow Jones a gagné 1,56%.
    > Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 1,73%.
    > Le S&P 500 a progressé de 1,71%.

    Une salve de résultats robustes dans le secteur bancaire, mais aussi des demandes hebdomadaires d'allocations chômage en baisse aux États-Unis et un indice des prix de gros (PPI) pour septembre moins fort que prévu, ont donné des ailes aux indices.

  • Première cotation d'OVHCloud ce vendredi

    OVHCloud s'apprête à faire ses premiers pas boursiers ce vendredi. Le prix d'introduction à la Bourse de Paris est fixé à 18,50 euros par action. Le premier fournisseur européen de services informatiques dématérialisés entend lever quelque 350 millions d'euros.

  • Goldman Sachs dans la ligne de mire des investisseurs

    Bonjour! Bienvenue sur le "Market live" de ce vendredi 19 octobre, l'endroit rêvé pour ne rien rater de l'actualité boursière.

    Aujourd'hui, l'agenda est essentiellement américain. Goldman Sachs publie ses résultats trimestriels avant l'ouverture de Wall Street. Sur le front macroéconomique, trois statistiques américaines dominent: l'indice d'activité "Empire State", les ventes au détail de septembre et l'indice de confiance du Michigan.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés