Milan rebondit de plus de 3%!

Les principales Bourses européennes ont terminé en hausse mardi, malgré la fermeture des services fédéraux américains faute d'accord entre républicains et démocrates sur le budget. En Italie, le gouvernement d'Enrico Letta pourrait passer avec succès l'épreuve du vote de confiance attendu mercredi. La Bourse de Milan a bondi suite à cette info. A Bruxelles, Global Graphics a publié le rapport d'experts indépendants sur la valorisation de l'action. Elle s'est envolée de plus de 12%. Le Bel 20 termine quant à lui sur un gain de près de 1%.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... David Collin (david.collin@lecho.be / @DavidCollin826) et François Remy (francois.remy@lecho.be / @francois_remy) sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

17:55 Petit résumé de la séance bruxelloise: le Bel 20 a terminé en hausse de 0,97% à 2.829,4 points. KBC a gagné 3,66%, dans le sillage du secteur en Europe. En revanche, AB InBev a reculé de 1,09% à 72,78 euros après que le géant agroalimentaire Unilever ait parlé du ralentissement économique dans les pays émergents, un ralentissement qui impacterait déjà ses résultats trimestriels. Hors indice, Global Graphics a bondi de 12,39% à 1,27 euro.

17:53 Mauvaise nouvelle pour les accros aux datas ! Le principal organisme de la statistique du département américain du Travail a confirmé qu'il ne publierait pas d'indicateurs économiques durant la période de fermeture des administrations fédérales. Le Bureau de la statistique du département du Travail (BLS) publie certains des indicateurs économiques les plus suivis dans le monde, et en particulier la statistique mensuelle de l'emploi qui aurait dû paraître vendredi.


17:36 Closing bell!

16:57 La Bourse de Milan accélère sa hausse après les propos d'un sénateur du parti de Silvio Berlusconi suggérant que le gouvernement d'Enrico Letta pourrait passer avec succès l'épreuve du vote de confiance attendu mercredi.

16:32
La Bourse de New York ne cède pas à la panique à l'ouverture face à la mise au chômage technique de centaines de milliers de fonctionnaires américains faute d'accord sur le budget. 

15:32 | Opening Bell |


Dow Jones: +0,08%
S&P 500: +0,16%
Nasdaq Composite: +0,17%

15:14 L'activité manufacturière des Etats-Unis a crû en septembre à son rythme le plus faible en trois mois et les entreprises industrielles ont moins embauché, selon l'indice des directeurs d'achats de Markit publié lundi dans sa version définitive. L'indice ressort à 52,8, comme pour l'estimation de la mi-septembre, après 53,1 en août.  Le sous-indice de la production a en revanche crû à son rythme le plus soutenu depuis mars, à 55,3 contre 52,5 en août.

15:01 L'or sur le marché "spot" pique du nez...

 

14:25 Flash Reuters: "UN PROCHE DE BERLUSCONI SE DIT PRÊT À DES CONCESSIONS FACE AUX MODÉRÉS DE SON PARTI EN ITALIE POUR PRÉSERVER L'UNITÉ DU PEUPLE DE LA LIBERTÉ (PDL)"

13:45 Voici les valeurs à suivre à Wall Street:

  • MERCK, dans le sillage d'autres groupes pharmaceutiques qui ont procédé à des coupes sombres dans leurs dépenses de recherche afin d'améliorer leurs résultats, a annoncé mardi son intention de réduire ses coûts d'exploitation d'environ 2,5 milliards de dollars (1,85 milliard d'euros) d'ici la fin de 2015 et de supprimer 8.500 emplois. L'action gagne 1,5% en avant-Bourse.
  • JPMORGAN & CHASE - L'arrangement de quelque 11 milliards de dollars que cherche à négocier la banque avec les autorités américaines pour mettre fin aux contentieux la concernant est suspendu à un désaccord sur sa filiale Washington Mutual, selon des sources.
  • GOOGLE. La deuxième proposition du groupe internet pour régler à l'amiable un contentieux avec l'Union européenne répond mieux aux préoccupations de Bruxelles, a indiqué le commissaire à la Concurrence Joaquin Almunia en parlant de "tournant" dans cette affaire qui dure depuis 2010.
  • AMAZON.COM. Le géant du commerce en ligne a annoncé son intention de recruter 70.000 employés saisonniers à temps plein dans ses centres aux Etats-Unis pour la période de Noël, une augmentation de 40% par rapport à l'année dernière.

13:00 Voici quelques réactions  des analystes à l'accord signé en Nyrstar et Noble.

Pour rappel, Nyrstar a annoncé mardi matin avoir conclu un accord d’une durée de 4 ans avec Noble portant sur la commercialisation et la vente d'une partie du zinc produit dans ses fonderies européennes. En parallèle de cet accord, Noble va acquérir une participation de 1% dans Nyrstar au prix de 3,76 euros par action. Cet accord avec Noble, qui démarre à partir du 1er janvier 2014, assurera une certaine continuité puisque le  volet européen de l'accord de livraison conclu avec Glencore Xstrata sera totalement révoqué le 31 décembre 2013.

  • ING: " Les conditions de l’accord semblent bonnes " indique l’analyste Filip De Pauw d’ING alors que Nyrstar a pu obtenir un deal à des conditions comparables à celui signé avec Glencore. Le conseil reste à " conserver " avec un objectif de cours de 3,25 euros.

  • Tonalité positive également à la Banque Degroof. "  C’est une bonne nouvelle parce que ça lève une partie des incertitudes concernant la commercialisation d'une partie importante du zinc produite en Europe par Nyrstar. L'alternative aurait été que Nyrstar commercialise elle-même les tonnages produits, ce qui aurait pour conséquence d’augmenter le besoin en fonds de roulement " constate Bernard Hanssens. L’objectif de cours est relevé à 3,80 euros (3,40 euros) tandis que le conseil reste à " conserver ".
  • Chez KBC Securities, l’annonce de Nyrstar est accueillie positivement. L’accord avec Noble est similaire (pas d’impact sur le fonds de roulement) voir meilleur (partage des profits) qu’avec Glencore, explique Wouter Vanderhaeghen de KBC Securities. Le rating reste à " conserver " avec un objectif de cours de 3,50 euros.

 

12:29

12:13 |Le point sur les marchés à la mi-séance|

Express

Les marchés européens reprennent pied ce mardi, après le net recul de la veille. Les investisseurs s'appuyent sur la reprise du secteur manufacturier en Europe en septembre, mais également le taux de chômage en zone euro. Les crises politiques aux Etats-Unis et en Italie continuent d'alimenter la prudence des investisseurs.

"Les marchés européens ont décidé d'ignorer les projecteurs pointés vers les Etats-Unis et de se concentrer sur leurs affaires intérieures", aidés notamment par "la réduction inattendue du taux de chômage en zone euro", a souligné Nick Dale-Lace, un analyste de CMC Markets.

A 12h16, Paris gagnait 0,75%, Francfort 0,61% et Amsterdam 0,11%. Le repli de 3,7% d'Unilever pesait sur la Bourse de Londres, qui du coup lâchait 0,18%.

Les marchés sont prudents "face à la situation budgétaire américaine", ont affirmé les analystes de Saxo Banque en estimant que la hausse enregistrée à l'ouverture risquait d'être "fragilisée tout de même par l'impasse budgétaire aux Etats-Unis".

"Les politiciens (...) surfent sur la faible reprise économique pour marquer des points politiques à bon compte", a dénoncé Michael Hewson, un analyste de CMC Market.

Malgré d'intenses tractations et une soirée d'allers-retours entre le Sénat à majorité démocrate et la Chambre des représentants dominée par les républicains, aucun projet de loi de finances n'a finalement pu être adopté à temps pour le début de l'exercice budgétaire 2014, qui a commencé à 00H00 mardi (04H00 GMT).

La Maison Blanche a donc ordonné peu avant minuit aux agences fédérales de déclencher la cessation partielle de leurs activités, à laquelle elles s'étaient préparées.

L'échec du Congrès marque le point culminant de 33 mois d'un bras de fer continu sur le budget entre les démocrates et les républicains, qui ont repris le contrôle de la Chambre en janvier 2011 après l'élection de dizaines d'élus du Tea Party.

En Italie, l'ex-chef de gouvernement italien Silvio Berlusconi a tenté lundi soir de ressouder son parti de centre droit, en prévision d'un vote au Parlement qui pourrait faire tomber mercredi le gouvernement de la troisième économie de la zone euro.

 

 

 

 

 

 

 

11:36 +9% pour l'action Global Graphics. Envie d'en savoir plus? Suivez ce lien.

11:23 Les indices européens confortent leur avance, après la publication de l'activité du secteur manufacturier de la zone euro. La statistiques a progressé en septembre pour le troisième mois consécutif, à la faveur d'un renforcement de la demande qui a permis aux industriels d'augmenter leurs prix pour la première fois depuis la mi-2012, selon l'enquête mensuelle de Markit.

L'indice PMI s'est établi à 51,1 dans sa version définitive comme dans l'estimation provisoire publiée il y a une semaine, un peu en deçà de son niveau d'août (51,4) qui marquait un plus haut depuis 26 mois mais toujours au-dessus de la barre de 50 à partir de laquelle il rend compte d'une expansion.

Le sous-indice de la production a ralenti à 52,2 contre 53,4 en août alors que celui des prix facturés a atteint 50, contre 49,6, à son meilleur niveau depuis mai 2012.

11:15 Le taux de chômage est resté stable à 12% au mois d'août dans la zone euro par rapport à juillet, annonce mardi l'Office européen des statistiques Eurostat. Le taux de chômage était de 10,9% dans l'ensemble de l'UE28. Selon Eurostat, 26,5 millions de personnes étaient au chômage dans l'Union européenne en août. Le taux de chômage en Belgique était de 8,7% en août contre 7,6% un an plus tôt. Parmi les États membres, les taux de chômage les plus faibles ont été enregistrés en Autriche (4,9%), en Allemagne (5,2%) et au Luxembourg (5,8%), et les plus élevés en Grèce (27,9% en juin 2013) et en Espagne (26,2%).

11:05

RT @trader1806 belgium unemployment rate @ 8.7% v 8.9%p >> prior revised lower to 8.7% from 8.9%— eighteen_O_six (@trader1806) October 1, 2013

10:55 L'action AB InBev boit la tasse : -2% Merci Unilever! (voir le post de 9h35). En clair: les déclarations du géant anglo-néerlandais Unilever, prévoyant un "ralentissement" des marchés émergents qui pourrait avoir un impact sur ses résultats au troisième trimestre, pèse sur le secteur agroalimentaire.

10:32 Global Graphics bondit de 7%. Les investisseurs réagissent à la publication du rapport d'expert indépendant sur le prix auquel la société peut racheter ses actions à ses actionnaires.

Vous pouvez télécharger le rapport via ce lien.

A lire également:

10:29 Baisse du rendement des obligations souveraines portugaises.

Ten-year Portuguese Yields Fall 25 Basis Points To 6.60 Percent- Tradeweb— cigolo (@cigolo) October 1, 2013

10:24 Hausse du taux de chômage en Allemagne et en Italie

  • Le taux de chômage s'est établi à 6,9% en Allemagne, un chiffre corrigé des variations saisonnières (CVS) publiés mardi et en légère hausse par rapport à août (6,8%). L'Agence pour l'emploi a également indiqué que le nombre de chômeurs avait grimpé de 25.000 en données CVS sur un mois, là où les analystes attendaient une baisse, et a fait état d'une rentrée "plus faible que d'habitude" sur le marché du travail allemand.
  • Le taux de chômage en Italie s'est établi à 12,2% de la population active en août, en hausse de 0,1 point par rapport à juillet, selon une estimation provisoire publiée mardi par l'Institut national des statistiques italien (Istat). Sur une base annuelle, le taux de chômage d'août est en hausse de 1,5 point, précise le communiqué. Le taux d'août revient ainsi au même niveau qu'en mai 2013, le plus haut enregistré depuis la création des statistiques mensuelles (en 2004) et trimestrielles (en 1977).

 

10:11

09:55 BofA Merrill ajoute Accor, Alcatel-Lucent et ArcelorMittal à sa liste de 10 valeurs recommandées en Europe.

09:43 Le dollar touche un plus bas de 8 mois face à l'euro.

Dollar feels the heat: dollar index falls to an 8-month low below 80, euro jumps to an 8-month high near $1.36.— Jamie McGeever (@ReutersJamie) October 1, 2013

09:35 L'action Unilever figure en tête des replis à Londres et Amsterdam. Le groupe agro-alimentaire anglo-néerlandais a dit lundi que le ralentissement de ses activités dans les pays émergents aurait un impact sur ses résultats.

09:32 |Le point sur les marchés en début de matinée|

A savoir

Hormis Londres et Amsterdam, les principales Bourses  européennes ont ouvert en légère hausse mardi, se reprenant après un creux de trois semaines touché la veille. Les investisseurs passent outre la fermeture d'une partie des services fédéraux aux Etats-Unis et restent convaincus que l'impasse budgétaire sera rapidement surmontée à Washington.

La Maison blanche a ordonné lundi la fermeture partielle des services d'un Etat fédéral américain privé de budget, une première depuis 17 ans et le résultat de trois ans de divisions entre le Congrès et Barack Obama.

Francfort gagne 0,40%, Paris 0,36%. Bruxelles est stable. Amsterdam et Londres corrigent de respectivement 0,19% et 0,13%.

Sur le marché obligataire européen, les rendements des principales obligations souveraines sont stables.

Dans leurs notes du matin, les analystes se disent néanmoins persuadés que les deux parties retourneront très vite à la table des négociations, les républicains étant inquiets de voir l'opinion publique se retourner contre eux en cas de blocage prolongé.

"La fermeture des administrations aux Etats-Unis est dans l'esprit de tous les intervenants de marché, mais tant qu'ils nourriront l'espoir qu'il ne s'agira que d'une mesure temporaire, ceci ne pèsera pas lourd sur le marché actions", a estimé Christian Stocker, analyste chez UniCredit.

Le dollar, en revanche, pâtit de l'impasse budgétaire aux Etats-Unis, tout comme le pétrole, les intervenants sur le marché de l'or noir craignant de voir cette impasse peser sur la demande du premier consommateur mondial de brut.

09:26 

09:18 Les marchés européens ont démarré la séance dans le vert mardi, s'affichant moins préoccupée que la veille par le blocage budgétaire aux Etats-Unis et la situation politique en Italie.

09:08 La publication des chiffres de l'emploi US aura-t-elle lieu plus tôt que prévu? La publication de ce rapport mensuel est normalement prévu pour vendredi. Les analystes prévoient entre 150.000 à 180.000 nouvelles embauches, contre 169.000 le mois dernier.

NON FARM PAYROLLS COULD BE RELEASED EARLIER, POSSIBLY TODAY— deltahedge (@minefornothing) October 1, 2013

09:04 La Banque Degroof relève son objectif de cours sur Nyrstar à 3,80 euros contre 3,40 euros avant. Le conseil reste à "conserver".

09:02 | Opening Bell |

Amsterdam: -0,25%
Bruxelles: +0,01%
Francfort: +0,29%
Londres: -0,10%
Paris: +0,24%
Milan: +0,29%
Madrid: +0,09%

08:37 Voici quelques valeurs belges à suivre:

  • Delta Lloyd a réduit sa participation sur Galapagosà 9,93%. Il s'agit d'une diminution de 0,15%;
  • Cardio3 BioSciences a reçu l’autorisation d’initier son étude clinique de phase III CHART-1 en Espagne;
  • CO.BR.HA. Pour le premier semestre, le groupe Co.Br.Ha. affiche des résultats nets après impôts de
    1,845 million contre 1,49 million en 2012. La Brasserie Haacht a limité cette baisse à 2,5 % sur la vente de ses propres marques de  bière dans l'ensemble des marchés.
  • Dexia a finalisé la cession de Sofaxis
  • Befimmo: SocGen a réduit son conseil sur la valeur à "conserver" contre "acheter" avant.

08:27 D.E.Master Blenders 1753, principalement connu pour ses cafés Douw Egberts, disparaîtra de la Bourse le 29 octobre prochain d'Euronext Amsterdam. C'est la conséquence de la reprise par Oak Leaf qui a pris entre-temps 95% de D.E.Master Blender.

08:23 Nyrstar a conclu un accord avec Noble portant sur la commercialisation et la vente d'une partie du zinc produit dans ses fonderies européennes. Noble va acquérir une participation de 1% dans Nyrstar.

08:16  La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,20% mardi, portée à la fois par une enquête de la Banque du Japon montrant que le moral des grandes entreprises du pays est au plus haut depuis six ans et par la décision du gouvernement de relever le taux de TVA 5% à 8% à partir du 1er avril 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08:13 L'Autorité boursière américaine, la Securities and Exchange Commission (SEC), travaillera normalement mardi 1er octobre, en dépit de la mise au chômage technique de l'Etat fédéral, selon un communiqué en ligne sur son site. Twitter devrait donc pouvoir déposer son dossier d'IPO cette semaine.

08:11

08:07 Malgré la fermeture des services fédéraux américains faute d'accord entre républicains et démocrates sur le budget, les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse ce mardi. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 10 points, soit 0,2%, à l'ouverture, le Dax à Francfort de 20 à 26 points, soit 0,3%, et le FTSE à Londres jusqu'à quatre points, soit 0,1%.

08:05 Voici un point de la situation du dossier budgétaire aux Etats-Unis.

La Maison blanche a ordonné lundi la fermeture partielle des services d'un Etat fédéral américain privé de budget, une première depuis 17 ans et le résultat de trois ans de divisions entre le Congrès et Barack Obama.

Le Congrès, divisé entre une Chambre des représentants à majorité républicaine et un Sénat majoritairement démocrate, avait jusqu'à minuit heure de Washington (mardi 04h00 GMT) pour s'entendre sur un budget, même provisoire, mais aucun compromis n'a émergé.

Dans leurs notes du matin, les analystes se disent néanmoins persuadés que les deux parties retourneront très vite à la table des négociations, les républicains étant inquiets de voir l'opinion publique se retourner contre eux en cas de blocage prolongé.

07:55 Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse de ce 1er octobre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés