1. Les marchés
  2. Live blog
live

New York freinée après les dépenses de construction

Wall Street a terminé dans le rouge ce lundi, faisant preuve de frilosité alors qu'un accord commercial entre Pékin et Washington semblait à portée de main mais que les détails manquaient, et qu'un indicateur ravivait les inquiétudes sur la santé de l'économie.
  • A suivre ce mardi 5 mars

    ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 8h Ventes au détail / janvier
    • 9h55 Indice PMI IHS Markit des services définitif / février

    Chine
    • Indice PMI Caixin-Markit des services / février

    Etats-Unis
    • 16h Indice ISM des services / février
    • 16h Ventes de logements neufs / décembre
    • 20h Budget fédéral / janvier

    Royaume-Uni
    • 10h30 Indice PMI IHS Markit des services / février

    Suisse
    • Journées presse du salon de l'automobile (mercredi 6 aussi)

    Zone euro
    • 10h Indice PMI IHS Markit des services déf. / février
    • 11h Ventes au détail / janvier

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • Balta: résultats 2018

    France

    Résultats 2018
    • Eurofins
    • DBV Technologies

    Suisse
    • Salon automobile de Genève

  • New York freinée après les dépenses de construction

    Wall Street a démarré la semaine en recul après l'annonce d'une baisse inattendue des dépenses de construction aux Etats-Unis, ce qui a été l'occasion pour les investisseurs prendre les profits accumulés dans l'espoir d'un accord commercial sino-américain. Le Dow a perdu 0,79% à 25.819,65 points. Le Nasdaq a cédé 0,23% à 7.577,57 points. Le S&P 500 a lâché 0,38% à 2.792,91 points. 

     Après des mois de bras de fer, Pékin serait disposé à abaisser les taxes douanières et à lever d'autres restrictions imposées aux importations américaines, a détaillé le Wall Street Journal. Washington serait également prêt à faire des concessions en laissant la porte ouverte à la suppression de la plupart des sanctions infligées aux produits chinois. 

    Côté valeurs, Tesla a lâché 3,20%. La décision du constructeur de démanteler son réseau de concessionnaires, annoncée en même temps que le lancement de la Model 3 au prix revu de 35.000 dollars, a propulsé Tesla dans l’inconnu. De son côté, Amazon a pris 1,46%. Il envisage de lancer une douzaine de supermarchés à travers les grandes villes américaines d'ici à la fin de l'année.

  • Wall Street clôture en baisse

    • Le Dow Jones a perdu 0,79% à 25.821,41 points.
    • Le Nasdaq a cédé 0,23% à 7.577,57 points.
    • Le S&P 500 a lâché 0,44% à 2.791,27 points.
  • Le pétrole termine en hausse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en hausse ce lundi sur le marché new-yorkais Nymex, soutenus par les informations sur des avancées dans les négociations commerciales sino-américaines.

    • Le contrat avril sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a pris 79 cents, soit 1,42%, à 56,59 dollars le baril.
    • Le Brent a gagné de son côté de 60 cents (+0,92%) à 65,67 dollars.

    Le Wall Street Journal a rapporté dimanche que le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient parvenir à un accord sur le commerce lors d'un sommet prévu aux alentours du 27 mars, au vu des progrès accomplis lors des récentes discussions. Cette information a apporté un soutien supplémentaire au marché pétrolier qui était déjà bien orienté depuis le début de l'année en raison des baisses de production.

  • Hamon pèse plus que Nyrstar en Bourse

    Destins croisés ce lundi en Bourse de Bruxelles: l'action Hamon  a bondi de 17,99% tandis que le titre Nyrstar  a plongé de 21,76%. Par coïncidence, les deux actions ont ainsi clôturé quasiment au même cours, à savoir 0,40 euro pour Hamon et 0,41 euro pour Nyrstar.

    Mais au point de vue des capitalisations boursières, c'est désormais Hamon qui pèse plus lourd que Nyrstar en Bourse. D'après les données de Bloomberg, la capitalisation d'Hamon a atteint 46,9 millions d'euros, tandis que celle de Nyrstar s'est retrouvée à 45 millions d'euros.

    Le groupe d'ingénierie a publié vendredi des résultats encourageants alors que le spécialiste du zinc continue à souffrir du poids de son énorme dette.

    Les deux sociétés partagent un passé boursier peu glorieux, marqué par une longue baisse des cours de leurs actions au cours des huit dernières années. Mais à présent, les perspectives semblent bien plus engageantes pour Hamon que pour Nyrstar, ce qui explique que ces deux valeurs se soient ainsi croisées ce lundi sur Euronext Bruxelles, l'un poursuivant sa forte remontée, l'autre continuant sa descente aux enfers...

  • Adyen intègre l'indice AEX 25 d'Amsterdam

    A l'issue de l'examen de la composition des principaux indices de la Bourse d'Amsterdam, le spécialiste des solutions de paiements en ligne Adyen intégrera l'indice AEX 25 en compagnie d'IMCD (produits chimiques spécilaisés). Ces valeurs remplaceront Altice Europe et Signify qui vont, eux intégrer l'AMX en compagnie de Basic Fit. Ces changements seront effectifs à partir du 18 mars.

    Adyen vaut 19 milliards d'euros et IMCD 3,6 milliards d'euros.

    Ce mardi, devraient être annoncés les éventuels changements dans la composition du Bel 20.

  • Texaf et Hamon à contre-courant

    En hausse durant la majeure partie de la journée, c’est finalement en très légère baisse que la Bourse de Bruxelles a clôturé. L’indice Bel 20 dont les éventuelles modifications de sa composition seront annoncées mardi soir, a terminé sur un repli de 0,06% à 3.642,13 points.

    Meilleure performance dans l’indice, bpost a gagné 3,18% à 8,43 euros. Telenet (39,96 euros) et AB Inbev (71,65 euros) à l’inverse ont signé les moins belles prestations. Ces deux actions ont perdu 1,58%.

    Concernant AB InBev, les analystes de Bloomberg Intelligence estiment que le brasseur arrivera à rencontrer le consensus sur le plan de la croissance de ses affaires qui devrait générer 37 milliards de dollars de cash. Encore que les dividendes absorberont un tiers de ce montant. Bien que le bilan financier du groupe est à flux tendu, il n’y a pas de pression sur le remboursement de la dette (102,5 milliards de dollars, alors que plus de 68% de celle-ci arrivera à échéance dans 5 ans ou plus, et que 94% des obligations ont été émises à taux fixe.
    Cela dit, écrivent encore ces analystes, AB InBev n’est pas en mesure pour autant de réaliser de gros rachats. Le management devra faire preuve de créativité pour participer à la poursuite du mouvement de consolidation, ou attendre 3 ans, le temps que la croissance organique de ses affaires bouste son cash flow.

    En dehors du Bel 20, Hamon a rebondi de 18% à 0,40 euro. Le groupe brabançon a parachevé sa mue en interne, mais doit encore achever le travail hors de ses murs. Le résultat opérationnel récurrent est déjà positif, se réjouit son CEO Bernard Goblet.

    Autre belle progression, Texaf a gagné 3,37% à 30,70 euros. Cette société à portefeuille fort active en République démocratique du Congo avait annoncé un bond de 184% de son bénéfice par action en 2018, et une hausse de 19% de son dividende à 0,68 euro par action. Nouvelle progression aussi de Sioen (+ 2,83% à 25,45 euros) suite à la publication de ses excellents résultats 2018 jeudi dernier.

    Du côté des actions en repli, Ahold Delhaize a perdu 2,41% à 22,26 euros. En cause: l’annonce par Amazon d’une extension de son activité distribution dans des régions aux Etats-Unis qui comptent parmi les plus profitables pour le groupe belgo-néerlandais, selon Berenberg.

  • Clôture des Bourses en Europe

     

    - Stoxx 600: +0,23% à 375,10 points

    - CAC 40:      +0,41% à 5.286,57 points

    - DAX 30:      -0,02% à 11.599 points

    - FT 100:       -0,39% à 134,39 points

    - Bel 20:        -0,06% à 3.642,13 points

    Au même moment, le Dow Jones cédait 0,91% à Wall Street.

    - L'euro cédait 0,4% à 1,1420 USD

  • La Grèce se prépare à émettre du papier à 10 ans

    La Grèce vient d'annoncer avoir mandaté six banques internationales comme co-chefs de file d'un futur emprunt de référence à 10 ans. Il s'agit de BNP Paribas, Citi, Credit Suisse, Goldman Sachs, HSBC et JPMorgan Chase.

    Un peu auparavant des banquiers déclaraient à Reuters que la Grèce émettrait dans les jours qui viennent un emprunt à 10 ans afin de lever deux milliards d'euros. Les premières informations sur le lancement de cette émission avaient été données à Reuters par des sources proches dudossier à la fin du mois dernier.

    Ce sera sa deuxième émission depuis l'arrêt de son troisième programme d'aide international en août et son premier emprunt à 10 ans depuis une décennie.

    Cet emprunt sera émis dans un contexte très favorable dans la mesure où l'agence de notation Moody's Investors Service a relevé vendredi soir la note de la Grèce de deux crans à "B1",évoquant les bons résultats de son programme de réformes tout en observant que les perspectives de croissance restent faibles. La perspective a été changée de "positive" à "stable".

    Ce changement de note a poussé le rendement du 10 ans existant à son plus bas niveau depuis 2006, à 3,636%.

  • Dépenses de construction en baisse aux USA

    Les dépenses de construction ont reculé de manière inattendue en décembre, avec un recul des projets aussi biendans le privé que dans le public. Ce qui constitue un signal supplémentaire de l'affaiblissement de la dynamique de la croissance américaine à la fin de l'année dernière.

    Ces dépenses sont en baisse de 0,6%, après une augmentation confirmée de 0,8 % en novembre, a annoncé le département du Commerce vendredi. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 0,2%.

    L'investissement dans la construction privée a reculé de 0,6% en décembre (+1,3% en novembre, tout comme dans le public où il est tombé à un plus bas de huit mois (-1,0% en novembre).

  • Top et Flop dans le Dow Jones

     

    - JP Morgan: +1,29% à 105,78 USD

    - Caterpillar: +1,23% à 139,1 USD

    - Apple: +1,22% à 177,09 USD

     

    - Walgreens: -1,01% à 65,94 USD

    - McDonald's: -1,63% à 182 USD

    - UnitedHealth: -2,24% à 240,50 USD

    Vers 17h., le Dow Jones cédait 0,1% à 26.000 points

  • Le Brent monte encore

     

    Les facteurs qui dopent les cours du baril (159 l.) de Brent: 

    - le ralentissement de l'activité dans le schiste aux USA

    - la volonté de l'Opep de réduire sa production pétrolière

    - l'espoir d'un accord dans le différend commercial sino-américain qui revigorerait l'économie chinoise 

    Vers 16h30, le baril cotait 66,08 dollars, en progrès de 1,55 dollar.

  • Le Sentix s'améliore pour le 2e mois de suite. Bonne nouvelle!

    Les Bourses poursuivent ce lundi leur petit bonhomme de chemin à la hausse. Pour la 3e journée de suite, l’indice Stoxx 600 progresse. Il affichait vers 16h30 un gain de 0,37% à 375,63 points.

    L’amélioration du moral des investisseurs de ce côté-ci de l’Europe explique pour une bonne part la nouvelle hausse des cours des actions. Leur moral s'améliore en mars davantage que prévu selon  l’indice Sentix publié dans la matinée à Francfort. Les investisseurs semblent espérer un retournement haussier de la dynamique économique en Asie. Des espoirs que les informations encourageantes en provenance des négociateurs américano-chinois sur leurs échanges commerciaux, renforcent.

    L'indice Sentix mesurant le sentiment des investisseurs est ressorti à -2,2 en mars contre-3,7 en février et un consensus le donnant à -3,1. Il s’améliore pour le 2e mois consécutif. 

    "Cela donne des raisons d'espérer qu'il n'y ait pas de récession", observe Manfred Hübner, directeur général de Sentix cité par Reuters. "Cette région (l'Asie) est en meilleure forme, si l'on en croit les investisseurs; si les signes de reprise se multipliaient, ils auraient un impact positif sur la zone euro".

    Du côté des principaux indices nationaux,  le DAX 30 gagnait 0,22% à 11.627 points à la Bourse de Francfort et, à Paris, le CAC 40 prenait 0,65% à 5.299 points. En dépit de la hausse supplémentaire de  la livre sterling (à 1,1651 euros), le FT 100 de Londres montait de 0,43% à 7.137 points.

  • L'action bpost au plus haut depuis début décembre 2018

    En tête des hausses dans le Bel 20, l'action bpost monte de 3,12% à 8,42 euros. Selon des données relevées par Bloomberg, le volume d'échanges était 3 fois plus du triple de la moyenne des 20 jours à cette heure de la journée. 

    Bpost publiera ses résultats le 19 mars prochain. Les analystes suivis par Bloomberg prévoient un bénéfice par action en baisse à 1,32 euro et le versement d'un dividende final brut de 0,25 euro par action. 

  • L'once d'or à un plus bas de 3 semaines

     

    Passée sous les 1.300 dollars la semaine dernière, l'once perd encore ce lundi 8 dollars. A 1.285 dollars, l'once est au plus bas depuis 3 semaines.

    La perspective de parvenir à un accord dans le dossier des relations commerciales sino-américaines attise la prise de risques des investisseurs, favorisant du coup les actions au détriment de valeurs refuges comme le métal jaune.

  • Pénurie de papier européen noté "AAA"

    Les emprunts les mieux notés restent rares au sein de la zone euro en dépit de l'arrêt par la Banque centrale européenne (BCE) de son programme d'achat d'actifs massif, ce qui expose les banques à une pénurie de titres à apporter en garantie pour les opérations derefinancement et accentue le besoin d'actifs sûrs.

    La pénurie persistante de papier triple A résulte en partie des atermoiements des pays-membres de la zone euro sur le lancement d'obligations émises et donc garanties conjointement, les fameux eurobonds.
    Elles permettraient d'augmenter sensiblement l'offre de titres perçus comme sans risque, mais l'Allemagne et d'autres pays de la zone euro y sont très réticents, craignant qu'ell en'ouvre la voie à une mutualisation des dettes publiques au sein du bloc.

  • Comme Euronext, Nasdaq propose 158 NOK par action de la Bourse d'Oslo

    Nasdaq a relevé son offre sur la Bourse d'Oslo de 152 à 158 couronnes norvégiennes par action, proposant ainsi le même prix que l'opérateur européen Euronext.

    L'opérateur boursier américain précise par ailleurs qu'il ramène le seuil d'acceptabilité de son offre à au moins deux tiers des titres contre plus de 90% auparavant et dit avoir le soutien d'actionnaires représentant plus d'un tiers du capital de la Bourse norvégienne.

    Euronext, qui avait également relevé son offre de 145 à 158 NOK le 11 février dernier, assure de son côté avoir le soutien de 50,5% des d'actionnaires d'Oslo Bors. A la Bourse de Paris, l'action Euronext progresse pour le 5e jour de suite, à 55 euros (+0,73%).

  • Newmont Mining ne veut pas se rapprocher de Barrick Gold

    Newmont Mining a rejeté l'offre publique d'achat de 17,8 milliards de dollars de Barrick Gold. Il justifie son opposition au fait que cette offre n'est pas dans l'intérêt de ses actionnaires.

    Newmont affirme que son récent rapprochement avec Goldcorp représente une opportunité de création de valeur supérieure.  

    A Wall Street, l'action Newmont Mining s'apprête à ouvrir en légère hausse et celle de Barrick Gold stable. Newmont vaut 18 milliards de US dollars et Barrick Gold 21,6 US dollars.

  • Wall Street reste orientée à la hausse à l'ouverture

     

     - Dow Jones: +0,37% à 26.121 points

  • Wall Street se prépare à ouvrir en hausse

    Wall Street se prépare à ouvrir en hausse. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 0,32%, l'indice élargi S&P de 0,30% et le Nasdaq, à dominante technologique, de 0,49%.

    En Europe, les marchés conservaient leur entrain, continuant à profiter d'informations de presse selon lesquelles Pékin et Washington seraient proches de la conclusion d'un accord commercial. L'indice pan européen DJ Stoxx 600 gagnait 0,50%.

  • 4 MLN EUR
    Bon d'Etat
    Le montant total des souscriptions au bon d'Etat à 10 ans (4 mars 2019-2029 ; 0,55%) s’élève à 3.979.300,00 d'euros, selon l'Agence de la dette.

  • Nordea baisse en Bourse avant la diffusion d'une enquête TV

    Nordea perd 4,3% à 7,65 euros à la Bourse de Helsinki avant la diffusion d'une enquête de la télévision publique finlandaise sur de nouveaux soupçons de blanchiment d'argent russe visant la première banque nordique.

    Documents à l'appui, la chaîne YLE doit diffuser lundi soir une enquête dans laquelle elle affirme que "des centaines de millions d'euros provenant de sources douteuses ont transité par Nordea" et d'autres banques européennes.

    Dans un courriel envoyé à la mi-journée à l'AFP, une porte-parole de Nordea a indiqué que la banque n'avait pas encore eu accès au contenu des révélations d'YLE. "Au vu de ce qu'on nous demande de commenter, il s'agit d'informations que nous avons déjà vues et commentées", a-t-elle assuré.

  • Un broker dégrade Bois Sauvage

    Degroof Petercam dégrade Bois Sauvage à "conserver" contre "accumuler" jusque là.

    L'objectif de cours reste à 420 euros.

    Au 31 décembre, la valeur nette d'inventaire (Net asset value; NAV) de Bois Sauvage était de 403 euros par action, une baisse de 7,4% sur un an.

    "L'évolution négative de la valeur nette d'inventaire est principalement attribuable à la performance plus faible qu'escomptée de certaines des participations clefs, entre autres Berenberg et Umicore (qui a vu son action représentative fortement baissé à la fin 2018). L'action se négocie avec une décote de 3,5% de la NAV, loin par rapport à la décote moyenne historique de 25%. Même si la diversification a augmenté, justifiant une réduction de la décote, il n'y a plus assez de marge pour une réduction supplémentaire de celle-ci. En conséquence, nous passons à conserver contre accumuler sur la valeur", indique Nathalie Debruyne de Degroof Petercam.

    L'objectif de cours est de 420 euros.

    L'action Bois Sauvage perd 3,08% à 377 euros dans un marché qui progresse de 0,31%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Amazon.com, Kraft Heinz, Tesla...

    * TESLA reprend 1,6% en avant-Bourse lundi après sa chute de 8% vendredi. Le constructeur de la Silicon Valley dévoilera son SUV Model Y le 14 mars, a déclaré dimanche son directeur général Elon Musk. Le groupe a par ailleurs honoré à échéance vendredi le remboursement de 920 millions de dollars d'obligations convertibles.

    * ALTRIA, PHILIP MORRIS perdaient 1% et 0,6% respectivement en après-Bourse vendredi à la suite d'une information voulant qu'un commissaire de la Federal Drug Authority (FDA) ait présenté un plan en vue d'interdire la vente de cigarettes électroniques aromatisées dans les commerces de proximité.

    * AMAZON.COM prévoit d'ouvrir des dizaines d'épiceries à travers les Etats-Unis avec l'ambition de se développer sur le segment de l'alimentation, a rapporté le Wall Street Journal qui cite des personnes au fait du projet.

    * BIOGEN a annoncé lundi l'achat de NIGHTSTAR THERAPEUTICS, un laboratoire spécialisé dans les maladies oculaires rares, pour 800 millions de dollars en numéraire, opération destinée à ouvrir le marché de la thérapie génique à la biotech américaine.

    * AT&T - Le directeur général de HBO Richard Plepler va quitter le groupe américain de télévision payante, propriété de l'opérateur télécoms, après 28 années passées dans la société, peut-on lire dans un mémo adressé par le dirigeant aux salariés de HBO.

    * DILLARDS recule de 1,3% en avant-Bourse, à 74,25 dollars, après un abaissement de recommandation de JP Morgan qui est passé de "neutre" à "sous-performance" sur la chaîne de magasins.

    * KRAFT HEINZ - L'action gagne 2% en avant-Bourse, Morgan Stanley a relevé sa recommandation à pondération neutre, jugeant la prévision d'Ebitda 2019 du groupe d'agroalimentaire raisonnable voire même peut-être réservée. L'action a perdu le quart de sa valeur depuis le début de l'année.

  • L'essentiel de la matinée boursière

    Regain d'espoirs sur le commerce | Les actifs risqués ont la cote

    1. Les Bourses européennes progressent, portées par les progrès dans les négociations commerciales sino-américaines.
    2.
    L'indice DJ Stoxx 600 gagne 0,27%. Paris gagne 0,49%, Amsterdam 0,27% et Bruxelles 0,11%.
    3. Selon le Wall Street Journal,  le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient se rencontrer aux alentours du 27 mars pour signer un accord sur le commerce.
    4. En tête du Stoxx 600, le groupe de médias britannique Daily Mail and General Trust s'adjuge 4,48% après avoir annoncé qu'il redistribuerait à ses actionnaires sa participation dans Euromoney et 200 millions de livres en numéraire.
    5. La plus forte baisse du Stoxx 600 est pour le groupe industriel britannique Rotork, sanctionné d'un recul de 6,25% après l'annonce de résultats inférieurs aux attentes.
    6. Nordea décroche de 5,51%; la chaîne de télévision finlandaise Yle a annoncé qu'elle diffusera dans la journée une émission étayant des accusations de blanchiment d'argent contre la banque scandinave.
    7. Ahold Delhaize perd 2,63%, pénalisé par les annonces d'Amazon.
    8. Wall Street est attendue en hausse de 0,2%.
    9. La semaine sera dominée par la réunion de la BCE jeudi et les chiffres de l'emploi américain vendredi.

  • Hausse plus forte que prévu des prix producteurs en zone euro

    Les prix à la production ont augmenté un peu plus que prévu en janvier, portés par l'énergie, les biens d'équipement et les biens intermédiaires.

    Leur hausse est de 0,4% d'un mois sur l'autre et de 3,0% en glissement annuel, a annoncé Eurostat lundi.

    Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse mensuelle de 0,3% et annuelle de 2,9%.

    Les prix à la production donnent une première indication de la tendance prévisible des prix de détail car leurs variations sont répercutées sur le consommateur, à moins qu'elles ne soient absorbées par les intermédiaires et les distributeurs.

  • Ahold Delhaize: -3,10%

    Ahold Delhaize lâche plus de 3%, en réaction à des informations du Wall Street Journal indiquant d'Amazon envisage  d'ouvrir des dizaines de magasins physiques à travers les Etats-Unis, en ce compris Los Angeles, San Francisco, Seattle, Chicago, Philadelphie, et Washington D.C.

    Washington et Philadelphie sont les marchés les plus profitables selont l'analyste de Berenberg, Dusan Milosavljevic. "Une accélération de la concurrence d'Amazon aura certainement des répercussions sur la rentabilité d'Ahold Delhaize, dès lors qu'elle accélérera la concurrence entre les intervenants", précise l'analyste.

  • "Si on devait résumer la semaine qui se profile, c'est simple, elle sera uniquement consacrée à la BCE. Il y a fort longtemps qu'une réunion de l'institution n'avait pas suscité un tel intérêt."
    Christopher Dembik
    Responsable de la recherche économique chez Saxo Banque

  • Les investisseurs ont meilleur moral

    Le moral des investisseurs s'améliore en mars, et bien plus que prévu, car ils espèrent surtout un retournement haussier de la dynamique économique en Asie, selon le baromètre Sentix.

    L'indice Sentix mesurant le sentiment des investisseurs et calculé à partir d'un échantillon de 1.000 investisseurs interrogés du 28 février au 2 mars ressort à -2,2 en mars contre -3,7 en février et un consensus le donnant à -3,1.

    Les anticipations des investisseurs s'améliorent pour le deuxième mois d'affilée, portées par l'espoir qu'un redressement de l'activité économique en Asie, Japon excepté, redonne également de l'élan à la zone euro.

    "Cela donne des raisons d'espérer qu'il n'y ait pas de récession. L'Asie est en pleine forme si l'on en croit les investisseurs; si les signes de reprise se multipliaient, ils auraient un impact positif sur la zone euro. Le risque de voir la Grande-Bretagne quitter l'Union européenne sans accord ce mois-ci pourrait toutefois de projeter une ombre sur cet optimisme."
    Manfred Hübner
    Directeur général de Sentix

  • "Les espoirs d'un accord rapide donnent un coup de fouet aux marchés boursiers à l'entame de cette semaine de négociations."
    Un analyste d'AxiTrader

  • Le point sur la tendance boursière

    Les investisseurs jouent la carte d'un accord sino-américain

    1. Les marchés européens ont démarré la semaine en hausse, stimulés par la perspective d'un accord sino-américain dans le commerce.

    2. L'indice DJ Stoxx 600 engrangeait 0,48%. Paris grimpait de 0,69%, Amsterdam de 0,42%, Bruxelles de 0,39% et Londres de 0,31%.

    3. La Chine et les Etats-Unis sont proches d'un compromis pour mettre fin à leur bras de fer entamé l'an dernier, a rapporté dimanche le Wall Street Journal. Pékin serait disposé à abaisser les taxes douanières et à lever d'autres restrictions. Les autorités américaines ne seraient pas opposées à une suppression de la plupart des sanctions infligées aux produits chinois l'an dernier.

    4. Rotork dégringole de 7,8%, plus forte baisse de l'indice Stoxx 600. La société britannique qui fabrique des équipements de contrôle de flux industriels est pénalisé par des résultats décevants.

    5. Daily Mail & General grimpe de 4,5%. Le tabloïd britannique a dévoilé un plan qui vise à redistribuer aux actionnaires éligibles toutes ses actions détenues dans Euromoney Institutional Investor et 200 millions de livre sterling.

    6. Ted Baker gagne 1%. L'enseigne de prêt-à-porter a annoncé lundi la démission avec effet immédiat de son directeur général Ray Kelvin à la suite d'une enquête sur des accusations de mauvaise conduite, qu'il dément. Kelvin, qui dirigeait le groupe depuis sa création en 1988, en est aussi le premier actionnaire avec 35% du capital.

    7.  Fresenius Medical Care perd 2%, le gouvernement américain voulant réduire les coûts des dialyses en développant les traitements à domicile et non plus en établissements.

  • Les Bourses chinoises portées par un accord sino-américain en vue

    Un vent d'optimisme a soufflé sur les Bourses chinoises, galvanisées par la perspective d'un accord imminent entre les Etats-Unis et la Chine pour régler leurs différends commerciaux.

    A la Bourse de Hong Kong, l'indice composite Hang Seng a gagné de 0,51% à 28.959,59 points.

    En Chine continentale, l'indice composite de la Bourse de Shanghai a progressé de 1,12% à 3.027,58 points. L'indice de référence de Shenzhen a bondi de 2,21% à 1.599,48 points.

  • Genift : +4%

    Genfit poursuit sa marche en avant et gagne 4%, la biotech française ayant entamé les démarches préliminaires à son introduction en Bourse sur le Nasdaq.

  • | Opening Bell |

    Les indices actions européens ouvrent en hausse, encouragés par ses homologues asiatiques sur fond d'optimisme de voir les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine aboutir à un accord.

    • Bruxelles: +0,51%
    • Amsterdam: +0,38%
    • Francfort: +0,38%
    • Paris: +0,56%
    • DJ Stoxx 600: +0,45%

  • -8%
    Tesla ferme ses boutiques
    Tesla a chuté de 7,84% à 294,79 dollars vendredi. Le constructeur de véhicules électriques a lancé une version moins chère de la Model 3 et vendra désormais directement ses voitures en ligne, fermant ainsi des boutiques à travers le monde.

  • Quelle réaction du marché aux résultats de Bois Sauvage et Hamon ?

    Le holding Bois Sauvage a indiqué un résultat net part du groupe de -16,5 millions euros contre 45,3 millions  euros en 2017. Il ajoute que la valeur intrinsèque de son portefeuille s’établit à 403 euros par titre au 31 décembre 2018 contre  435 euros au 31 décembre 2017. Il propose un  dividende brut de  7,70  euros par action (soit une hausse de 1,3 % par rapport à 2017).

    Le groupe wallon coté Hamon a parachevé sa mue en interne, mais doit encore terminer le travail hors de ses murs. Le résultat opérationnel récurrent est déjà positif, se réjouit son CEO Bernard Goblet. L’Ebitda récurrent (hors activités abandonnées) est passé d’une perte de 9,2 millions d’euros en 2017 à un résultat positif de 7,3 millions. Le carnet de commandes est aussi nettement plus nourri: il s’élève à 325 millions, et même à 344 millions si l’on tient compte de la reprise à 100% par Hamon d’une joint-venture en Inde, contre 260 millions douze mois plus tôt. Lien vers notre article.

  • UCB annonce de solides résultats dans le psoriasis

    Le groupe biopharmaceutique UCB a publié ce week-end des résultats positifs d'une étude à long terme sur le bimekizumab lors de la réunion annuelle de l'American Academy of Dermatology à Washington. Le bimekizumab est un traitement du psoriasis, une maladie de la peau.

    L’étude d’expansion de phase 2b ABLE a montré une amélioration de 90% sur une période de 60 semaines. UCB a déjà une étude de phase 3 pour tester le médicament à une échelle encore plus grande.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    Les marchés devraient se relancer | Espoirs sur le commerce

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture, en réaction à des informations faisant état de progrès dans les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, avec à la clef un possible sommet Trump-Xi en fin de mois.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et le Dax à Francfort pourraient gagner autour de 0,6% à l'ouverture, le FTSE étant indiqué pour sa part en hausse de 0,4% à Londres.

    3. Selon le Wall Street Journal, le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient se rencontrer aux alentours du 27 mars pour signer un accord sur le commerce, au vu des progrès enregistrés dans les négociations bilatérales ces dernières semaines.

    4. L'optimisme autour des négociations commerciales relance l'appétit pour le risque alors que les marchés d'actions montraient en fin de semaine des signes d'essoufflement.

    5. Les futures sur le Dow et le S&P 500 avancent de 0,5% environ lundi.

  • Tokyo finit en forte hausse, yen et Chine/Etats-Unis aidant

    La Bourse de Tokyo a fini en forte hausse portée par l'affaiblissement du yen et l'espoir d'un accord imminent entre la Chine et les Etats-Unis pour mettre fin à leur bras de fer commercial.

    Selon le Wall Street Journal, le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient se rencontrer aux alentours du 27 mars pour signer un accord sur le commerce, au vu des progrès enregistrés dans les négociations bilatérales ces dernières semaines.

    → L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 1,02% à 21.822,04 points.
    → L'indice Topix de tous les titres du premier tableau a gagné 0,73% à 1.627,59 points.

    Ailleurs en Asie, l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) engrange quelque 0,4%, portant sa hausse à près de 10% depuis le début de l'année.

  • Ce que les marchés attendent cette semaine

    Les statistiques qui seront publiées cette semaine devraient donner une meilleure idée de la santé de la première économie mondiale. On attend aussi les prévisions économiques de la BCE.

    → Aux Etats-Unis

    Ce mardi, on recevra l’indice ISM des services de février, qui, d’après les estimations des économistes, devrait accélérer à 57,3 après 56,7 en janvier. Le même jour, l’annonce des ventes de logements neufs devrait montrer un fléchissement de 4,3% en décembre par rapport à novembre.

    Mercredi, le nombre d’emplois privés créés en février, publié par le cabinet ADP devrait se situer à 190.000 postes de travail, contre 213.000 en janvier.

    Peu après, les chiffres de la balance commerciale américaine de décembre seront dévoilés: un déficit de 56,9 milliards de dollars est attendu, contre 49,3 milliards en novembre. En soirée (20h), la Réserve fédérale publiera son livre beige qui dépeindra la situation économique dans les différentes contrées des Etats-Unis.

    Enfin, vendredi, à 14h30, les importantissimes chiffres officiels de l’emploi du mois de février seront annoncés. On s’attend à 188.000 postes de travail créés, après 304.000 en janvier. Le taux de chômage devrait baisser à 3,9%, contre 4% un mois plus tôt.

    → Banque centrale européenne

    En zone euro, les regards seront braqués sur la réunion de la Banque centrale européenne qui se tiendra jeudi. La BCE publiera ses nouvelles prévisions économiques à cette occasion.

    Selon les acteurs du marché, La BCE pourrait aussi lancer un nouveau cycle de TLTROs (prêts à long terme et à taux bas en direction des banques de la zone euro, NDLR),

    → Résultats

    Plusieurs résultats annuels d’entreprises sont encore attendus, notamment en Bourse de Bruxelles. Épinglons ceux de Balta mardi matin, de Banimmo jeudi matin et d’Ontex vendredi matin.

  • A suivre ce lundi 4 mars 2019

    → ECONOMIE / FINANCE

    Zone euro
    • 10h30 Indice Sentix du moral des investisseurs / mars
    • 11h Prix à la production / janvier
    • 16h Dépenses de construction / décembre

    → ENTREPRISES

    France
    • Interparfums / résultats annuels (avant Bourse)

  • Upgrade pour Ageas chez HSBC

    L'analyste Steven Haywood relève sa recommandation sur Ageas à "conserver" contre "réduire". L'objectif de cours passe à 42,20 euros contre 41,50 euros, soit une baisse de 3,1% par rapport au dernier cours de clôture.

  • Bonjour !

    Nouvelle semaine, nouveau Market live pour cette séance boursière du 4 mars 2019. Merci de nous suivre pour ne rien rater de l'essentiel de l'actualité sur les marchés.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés