1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe coince encore | Le Nasdaq et Microsoft à la fête

Les Bourses européennes ont perdu des points, entre craintes pour la croissance économique et des résultats d'entreprise accueillis en sens divers. Wall Street évolue sans direction à mi-séance avec Microsoft en vedette. ING et WDP ex-coupon ont pesé sur le Bel 20.
  • A l'agenda ce vendredi

    C'est la fin du MarketLive. Merci de nous avoir suivis et rendez-vous ce vendredi pour la dernière séance de la semaine. 

    Au programme: 

    Des chiffres importants venus des Etats-Unis avec notamment une première estimation du PIB au premier trimestre. 

    Au rayon "entreprise", on attend les résultats de Deutsche Bank et Daimler à Francfort et ceux de Chevron et Exxon Mobil à Wall Street. 

    Chez nous, Asit Biotech est attendu au rapport, sans oublier les AG d'Atenor et de Sioen.   

  • La clôture en Europe

    Les principales Bourses européennes ont perdu des plumes ce jeudi, les craintes pour l'économie mondiale s'invitant au coeur de la saison des résultats trimestriels d'entreprises pour couper l'appétit des investisseurs pour les actifs risqués. 

    • Bruxelles: -1,03%
    • Paris: -0,35%
    • Francfort: -0,22%
    • Londres: -0,54%
    • Euro Stoxx 50: -0,32%
    • Stoxx 600: -0,24% 

  • Faut-il souscrire à l'émission obligataire d'Atenor?

    Le promoteur immobilier s'adresse de nouveau aux investisseurs particuliers pour financer ses nombreux projets. Comme l'année passée, l'offre a de fortes chances d'être sursouscrite et de se terminer en quelques heures. 

    > Le lien vers notre article


  • Ryanair reprend de la hauteur grâce au fonds Harris

    Ryanair signe une des plus fortes hausses du Stoxx600 Europe, avec un gain de près de 4% . Le fonds spéculatif Harris Associates a acquis 1% supplémentaire du capital de la compagnie irlandaise, ce qui porte sa participation totale à 7,02%. Le fonds lié au Français Natixis Global Asset Management détenait précédemment 6,01% de la low-cost et avait initialement acquis une participation de 3,07% dans Ryanair.  

  • Un hiver qui fait très mal à UPS

    United Parcel Service (UPS) a publié un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes que le numéro un mondial de la livraison de colis a attribué à la rigueur de l'hiver aux Etats-Unis. L'action UPS chute de plus de 7% à 106,18 dollars à Wall Street   accusant l'une des dix plus fortes baisses du S&P-500, lui-même en repli de 0,10%. 

  • Le Nasdaq en mode record

    La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé jeudi sous l'influence des résultats d'entreprises, 3M plombant le Dow Jones tandis que le Nasdaq signait un record à l'ouverture, profitant des trimestriels meilleurs que prévu de Microsoft et de Facebook. Les résultats d'Amazon, Intel, Ford et Starbucks seront publiés après la clôture.

    Dans ce contexte très animé par les trimestriels de plusieurs poids lourds de la cote, la forte hausse des inscriptions au chômage ou celle des commandes de biens durables n'ont pas d'effet sur la tendance.

  • Le cap des mille milliards franchi par Microsoft

    Surfant sur ses solides résultats présentés la veille, Microsoft s'adjuge plus de 3,5% d'entrée de jeu à Wall Street, passant au-dessus de la barre des 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière, devant Apple. Une première. Plusieurs analystes ont revu leur objectif de cours à la hausse pour le groupe informatique.

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: -0,83% 

    S&P 500: -0,25% 

    Nasdaq Composite: +0,28%  

  • Résultats mitigés pour Comcast

    Comcast a publié jeudi des résultats trimestriels contrastés, marqués à la fois par un bénéfice supérieur aux attentes grâce à de nouveaux services dans le haut débit mais aussi par un chiffre d'affaires ressorti en dessous des prévisions, ce qui fait reculer son cours de 2,5% en avant-Bourse. 

  • Les inscriptions au chômage aux Etats-Unis grimpent

    Le nombre des inscriptions au chômage a connu la semaine dernière une hausse sans précédent depuis 19 mois, sans remettre en cause la tendance de fond de solidité du marché du travail, a annoncé le département US du Travai. Ce nombre a augmenté de 37.000 à 230.000 dans la semaine au 20 avril, sa hausse la plus forte depuis septembre 2017. Le nombre de la semaine antérieure était de 193.000 (192.000 en première estimation), le plus bas depuis septembre 1969. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient 200.000 inscriptions.

  • Wall Street attendue dans le désordre

    Les grands indices de Wall Street devraient ouvrir en ordre dispersé et les Bourses européennes sont toujours en légère baisse dans une séance animée par de nombreuses publications d'entreprises en demi-teinte et des statistiques décourageant la prise de risque.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street dans le désordre et la tendance peut encore évoluer avec les résultats attendus en avant-Bourse.

    Pour le moment, le S&P-500 est stable. Le Dow Jones est indiqué en baisse de 0,34%, lésé par les annonces de 3M dont l'action représentative chute de 8% en avant Bourse.

    Le Nasdaq Composite, qui avait atteint mercredi en séance un sommet inédit à 8.139,55 points, est indiqué en hausse de 0,30% en avant-Bourse.

    En Europe, Amsterdam se tasse de 0,01% et Francfort abandonne 0,10%. Bruxelles cède 0,52%, Paris 0,17% et l'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 rétrograde de 0,11%.

    Amazon.com, Intel, Ford et Starbucks doivent publier leurs résultats après la clôture.

  • 3M (-8%), Microsoft (+4,4%) et Facebook (+8%), les trois valeurs à suivre à Wall Street

    Dans les échanges d'avant-Bourse, le groupe industriel diversifié 3M pénalise le Dow Jones en cédant 8% en raison de résultats inférieurs aux attentes qui l'amènent à réviser à la baisse des prévisions annuelles et à prendre des mesures de restructuration.

    Microsoft s'adjuge 4,4% après la publication de résultats supérieurs aux attentes, une hausse qui le propulse pour la première fois au-dessus des 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière, devant Apple.

    Facebook, le géant des réseaux sociaux, bondit de plus de 8% en avant-Bourse grâce à des résultats meilleurs que prévu et après avoir laissé entrevoir un arrangement prochain pour clore l'enquête fédérale sur l'affaire Cambridge Analytica.

  • Comment Facebook arrive encore à générer de la croissance

    Le réseau social le plus utilisé au monde a surpris les analystes avec ses résultats trimestriels publiés après-Bourse. Facebook séduit toujours autant les annonceurs, et cela malgré les polémiques entourant ses pratiques. Les investisseurs semblent aussi fermement attachés au groupe américain. Son titre a grimpé de plus de 40% depuis le début de l'année et l'ascension est loin d'être terminée. Le titre est attendu en hausse de 10% à l'ouverture des marchés US.  

  • Le baril de Brent dépasse les 75 dollars

    Le baril de pétrole Brent dépasse les 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre, dopé par le durcissement à venir des sanctions américaines sur l'Iran.

  • 3M supprime 2.000 jobs

    Le conglomérat américain 3M  a publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes. L'action recule de 6% dans les échanges avant-Bourse à Wall Street. Le groupe a aussi indiqué qu'il allait supprimer 2.000 postes à travers le monde. 

  • Recul de la production globale d'Anglo American

    Anglo American  fait état d'une baisse de 6% de sa production globale au premier trimestre, en raison de problèmes techniques, tout évoquant une hausse de ses extractions de cuivre et de minerai de fer. La production de cuivre du groupe minier a augmenté de 4% à 161.100 tonnes sur les trois mois clos le 31 mars, tandis que celle de minerai de fer de Minas-Rio, au Brésil, a bondi de 61%, à la suite d'une accélération plus rapide que prévu. 

  • Microsoft dépasse les 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière

    Microsoft a publié mercredi des résultats meilleurs qu'attendu pour son troisième trimestre clos fin mars, portés par les ventes de son service de stockage dématérialisé Azure et par la hausse des abonnements à sa suite logicielle Office.

    L'action a gagné plus de 4% dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street, une hausse qui lui permettrait de repasser le cap des 1.000 milliards de dollars de capitalisation si elle se confirme jeudi.

  • Commerzbank et Deutsche Bank renoncent à fusionner

    Deutsche Bank et Commerzbank ont décidé d'abandonner leurs pourparlers de fusion, engagés mi-mars pour donner naissance à un géant bancaire allemand, ont annoncé jeudi les deux groupes.

    L'action Commerzbank perd 2,62% tandis que le titre Deutsche Bank progresse de 2,32%.

    "Après analyse méticuleuse", ce rapprochement "n'aurait pas créé de bénéfices suffisants pour compenser des risques, coûts de restructuration et besoins en capital requis par une telle intégration", indiquent les deux premières banques allemandes, reprenant la même formule dans deux communiqués distincts.

  • Un broker dégrade AB InBev

    SBG Securities dégrade sa recommandation sur AB InBev à "conserver" contre "acheter".

    L'objectif de cours est relevé à à 87 euros contre 85 euros, ce qui implique une progression de 11%.

  • "Nous ne voyons aucun catalyseur pour l'action Umicore"

    Umicore , qui est a lancé un avertissement sur résultats mardi, voit son action représentative céder encore du terrain ce mercredi. Le titre perd 0,93% à 34,04 euros. Depuis mardi, l'action a dégringolé de 22%.

    Kepler Cheuvreux a réduit son objectif de cours sur Umicore à 37 euros contre 44 euros. Le conseil reste à "conserver". "Nous ne voyons aucun catalyseur pour l'action à court terme. C'est trop tôt pour revenir sur le titre".

  • Bic, Nokia et Sainsbury, les trois gamelles du jour

    Nokia, Bic, Sainsbury signent les plus fortes baisses de l'indice DJ Stoxx 600 ce matin.

    → Nokia décroche de 9,82%. L'équiipementier finlandais a publié une perte inattendue au titre du premier trimestre, qu'il explique par la rude concurrence dans le secteur des équipements de réseaux, sa principale activité.

    → Bic plonge de 9,15%. Bénéfice net en berne, ventes stagnantes: Bic a livré jeudi des résultats inférieurs aux attentes et qu'il a lui-même qualifiés de "faibles", tout en maintenant ses objectifs annuels, en espérant une atténuation des vents contraires "d'ici la fin de l'année".

    → Sainsbury lâche 5,74%. L'Autorité britannique de la concurrence a bloqué son projet de fusion avec Asda, filiale de Walmart, estimant que les consommateurs auraient beaucoup à perdre de ce rapprochement.

    Bayer bondit de 4,32%.Le géant allemand de la chimie et de la pharmacie a vu son bénéfice net reculer de 36% sur un an au premier trimestre, en raison des coûts liés au rachat l'an dernier de Monsanto. Bayer affiche néanmoins une "solide performance opérationnelle" et a confirmé ses objectifs annuels.

    Carrefour engrange 2,81%, après la publication de son chiffre d'affaires trimestriel, qui montre une évolution jugée rassurante de ses ventes en France.

    Atos gagne 1,97%, profitant d'un relèvement de recommandation de Barclays à la suite de résultats trimestriels "légèrement supérieurs" aux attentes.

  • "La séance du jour sera encore consacrée aux publications de résultats de part et d'autre de l'Atlantique. Les places européennes et asiatiques ont des difficultés à suivre le train imposé par Wall Street."
    Tangi Le Liboux
    Stratégiste pour Aurel BGC

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les Bourses européennes reculent en début de séance
    2. Les craintes pour la croissance économique pèsent dans une certaine mesure sur la tendance
    3. La BoJ reste accomodante et indique qu'elle n'atteindra sa cible d'inflation avant 2022
    4. La Banque centrale chinoise reste neutre, ce qui a déçu les opérateurs qui espèraient un soutien accru à l'économie
    5. La Riksbank a repoussé la perspective d'une hausse des taux, en raison du ralentissement de l'inflation
    6. La Corée du Sud a enregistré au premier trimestre une contraction de 0,3% de son PIB, sa pire performance depuis la crise financière de 2008
    7. Les résultats d'entreprise accueillis en sens divers: Bayer bondit, Nokia et Bic attaqués

  • Les Bourses chinoises en forte baisse à la clôture

    Les Bourses de Chine continentale ont terminé en forte baisse, sur des craintes de resserrement de la politique monétaire de la banque centrale.

    → A Shanghai, l'indice composite a cédé 2,43% à 3.123,83 points
    → A Shenzhen, l'indice de référence a perdu 3,41% à 1.688,25 points
    → L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a reculé de 0,78%

  • Sainsbury: -4%

    L'Autorité britannique de la concurrence (CMA) a annoncé jeudi avoir mis son veto à la fusion entre les chaînes de supermarchés Sainsbury's et Asda, estimant qu'elle aurait conduit à des hausses de prix et à un moindre choix pour les consommateurs.

  • Nokia:-9%

    Nokia perd 9% à l'ouverture après avoir publié une perte inattendue au premier trimestre.

  • | Opening Bell |

    Les Bourses européennes entament en léger repli une séance extrêmement dense en résultats trimestriels d'entreprises de part et d'autre de l'Atlantique.

    • Bruxelles: -0,54%
    • Amsterdam: -0,29%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: -0,09%
    • DJ Stoxx 600: -0,07%

    • Umicore: -0,12%

  • ING et WDP ex-coupon

    ING et WDP cotent ex-coupon donnant droit à un dividende de respectivement 0,44 brut et 4,80 euro brut. Cela devrait peser à hauteur de 20 points sur le Bel20.

  • "Les indices européens devraient ouvrir en légère hausse ce matin soutenus par la publication des résultats d'entreprises tels que Microsoft ou encore Facebook après la clôture des marchés américains. Les opérateurs regarderont attentivement la publication de 3M, Bristol Myers, Ford, Intel, Starbucks ou encore d'Amazon."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Deutsche Bank - Commerzbank: "Plus d'infos aujourd'hui"

    Selon le quotidien allemand Bild, Deutsche Bank et Commerzbank vont publier un "update" de leurs pourparlers en vue d'une fusion.

  • La BoJ promet des taux très bas jusqu'en 2020 au moins

    La Banque du Japon (BoJ) qui a laissé sa politique monétaire inchangée a promis de maintenir des taux d'intérêts "extrêmement bas" au moins jusqu'au printemps 2020, donnant pour la première fois des précisions sur la période pendant laquelle elle s'abstiendra de tout resserrement.

    La banque centrale a expliqué avoir décidé d'expliciter les indications sur l'évolution future de sa politique, sa "forward guidance" pour montrer sa détermination à maintenir une politique ultra-accommodante et à atteindre son objectif prioritaire, à savoir un taux d'inflation de 2%.

    "La BoJ a l'intention de maintenir le niveau actuel extrêmement bas des taux d'intérêt à court terme et à long terme pendant une période prolongée, au moins jusqu'aux alentours du printemps 2020."
    La Banque du Japon (BoJ)

  • Léger recul du bénéfice de Werelhave Belgium

    Wereldhave Belgium a vu ses revenus locatifs passer de 12,7 millions d’euros à 15 millions à l’issue du premier trimestre. Le taux d’occupation d’immeubles commerciaux atteignait 95,8% fin mars contre 97,2% fin décembre. Cette diminution est principalement due au départ partiel de Carrefour à Belle-Ile.

    Le résultat net du premier trimestre de l’exercice a quant, à lui, diminué, passant de 11,1 millions à  10,8 millions un an plus tôt principalement en raison de l’impact négatif de la réévaluation du portefeuille immobilier par rapport au premier trimestre de 2018.

    Pour l’exercice 2018, un dividende brut de 5,20 euros (3,64 euros net) est attribué sous la forme d’un dividende optionnel.

  • Bayer: le nombre de plaignants dans l'affaire Monsanto monte à 13.400

    Bayer a publié jeudi un bénéfice d'exploitation (Ebitda) trimestriel en hausse de 45% grâce à l'acquisition du fabricant américain de semences Monsanto, mais la charge juridique liée à cette transaction s'est accrue.

    Le nombre des plaignants qui réclament des dommages et intérêts à Monsanto en affirmant que son herbicide au glyphosate a provoqué leur cancer s'établit désormais à 13.400 contre 11.200 en janvier.

    L'Ebitda de Bayer a atteint 4,19 milliards d'euros au premier trimestre, dépassant le consensus Reuters qui était de 4,12 milliards. Le groupe allemand de produits pharmaceutiques et agricoles vise toujours une croissance de son Ebitda avant éléments exceptionnels en 2019, à environ 12,2 milliards d'euros.

  • Ce qu'il faut savoir avant l'ouverture

    Les marchés attendus sans tendance claire entre craintes pour l'économie et une pluie de résultats

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sans tendance à l'ouverture, les craintes pour l'économie mondiale persistant dans l'attente d'une nouvelle salve de comptes trimestriels d'entreprises.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien varierait à peine en début de séance. Le Dax à Francfort et le FTSE à Londres prendraient respectivement pour leur part 0,1% et 0,3%.

    3. L'annonce d'une contraction de l'économie sud-coréenne au premier trimestre, venue s'ajouter aux mauvaises nouvelles de la veille sur le moral des entrepreneurs allemands, alimente un climat peu favorable aux actifs risqués.

    4. La Banque du Japon (BoJ) n'a rien fait pour éclaircir le tableau en faisant savoir qu'elle s'engageait à maintenir des taux d'intérêts très bas au moins jusqu'au printemps 2020, l'inflation de la troisième économie du monde refusant toujours de décoller.

    5. Les investisseurs européens réagiront à une nouvelle série de résultats, notamment ceux de Carrefour et Michelin, en attendant Bayer, UBS et Barclays, entre autres.

    6. Amazon, Ford et Intel dévoileront leurs résultats après la clôture, en attendant la publication, vendredi, des chiffres de la croissance américaine au premier trimestre.

    7. A l'agenda de jeudi également, les chiffres des commandes de biens durables aux Etats-Unis au mois de mars.

  • Nokia publie une perte inattendue

    Nokia a publié jeudi une perte inattendue au titre du premier trimestre, qu'il explique par la rude concurrence dans le secteur des réseaux, sa principale activité.

    L'équipementier finlandais a enregistré une perte d'exploitation de 59 millions d'euros, contre un bénéfice de 239 millions au premier trimestre 2018. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 305 millions d'euros, selon le consensus Reuters.

    Le groupe, concurrent du suédois Ericsson et du chinois Huawei, souffre depuis des années du ralentissement de la demande des équipements 4G. Il se prépare désormais à un nouveau cycle de mises à niveau, les opérateurs ayant commencé à investir dans des équipements 5G.

  • Facebook table sur une amende record de 3 à 5 milliards de dollars

    Facebook s'attend à payer trois à cinq milliards de dollars d'amende aux Etats-Unis en raison de sa gestion très controversée des données personnelles. Mais malgré les scandales, le réseau social engrange toujours plus de chiffre d'affaires et d'usagers.

    Rassurés sur ces indicateurs, les investisseurs se sont rués sur le titre, qui a bondi de 7,6% dans les échanges électroniques après la clôture de Wall Street.

    Le réseau, qui a quand même affiché 2,43 milliards de dollars de bénéfice net, a inscrit dans ses comptes 3 milliards de dollars en prévision d'une probable amende de l'agence fédérale de régulation du commerce, la FTC, un chiffre qui pourrait même atteindre au final 5 milliards de dollars.

  • Wereldhave propose un dividende optionnel

    L'assemblée générale des actionnaires de Wereldhave Belgium a décidé de distribuer pour l’exercice 2018 un dividende brut de 5,20 euros par action. Après la retenue du précompte mobilier de 30% le dividende net s’élève donc pour l’exercice 2018 à 3,64 euros par action.

    Wereldhave a ensuite décidé de proposer à ses actionnaires un dividende optionnel pour l’exercice 2018.

  • GBL solde sa participation dans Total

    GBL détenait toujours environ 0,6% de Total à la fin de l'année dernière, mais lors de l'assemblée générale des actionnaires mercredi, le groupe a annoncé voir cédé ce paquet d'actions.

    L'analyste Hans D'Haese d'ING estime la valeur des actions restantes de Total à 825 millions d'euros. En conséquence, le trésor de guerre de GBL s'étoffe considérablement. Le groupe disposerait désormais de 3,3 milliards d'euros pour d'éventuelles nouvelles transactions.

    GBL clôture un chapitre important de son histoire avec la vente de ses actions Total. Le groupe pétrolier français fait partie du portefeuille de GBL depuis 1998, à l'occasion de la vente de la société belge Petrofina à Total par Albert Frère, décédé l'année dernière.

  • Biocartis a 100 millions dans ses caisses

    Biocartis signale une croissance de ses mini-labos Idylla installés au premier trimestre avec la barre des 1.000 appareils franchie. Le volume des cartouches a connu une croissance continue menée par l’Europe et le "reste du monde". L’expansion des volumes aux Etats-Unis est attendue au 2e et 3e trimestre.

    "Nous avons débuté 2019 avec un bon premier trimestre au cours duquel nous avons réalisé des progrès sur tous les fronts" a déclare Herman Verreslt, CEO de Biocartis dans un communiqué.

    A la fin du premier trimestre la position en cash de la biotech atteignait 100 millions d’euros.

    Pour l’ensemble de l’année Biocartis a confirmé ses prévisions : 350 Idylla en plus installés, une croissance du volume des cartouches comprise entre 60% et 70% et une position de liquidités comprise entre 55 et 65 millions à la fin de l’année.

  • Journée chargée pour les investisseurs

    Bonjour! Bienvenue sur notre Market live. L'agenda du jour est particulièrement fourni:

    → ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    • 14h30 Commandes de biens durables / mars
    • 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 20 avril

    Japon
    • Décisions de politique monétaire

    Suède
    • 9h30 Décision de politique monétaire de la Riksbank

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    Résultats du T1 de:
    • Bayer
    • UBS

    Belgique
    • Aedifica: possiblité de souscrire à l’augmentation de capital. Trois actions existantes pour une nouvelle au prix de 68 euros. Jusqu’au 2 mai.

    Assemblée générale:
    • Barco
    • UCB
    • Umicore

    Trading update
    • Biocartis
    • Bone Therapeutics
    • Cofinimmo
    • Econocom
    • Exmar
    • Galapagos
    • Quest for Growth
    • Sioen

    Ex-dividende:
    • ING ex-dividende (0,44 euro brut)
    • WDP: détachement du coupon du dividende 2018

    Etats-Unis
    Résultats du T1 après Bourse de :
    • Amazon
    • Ford
    • Intel
    • Starbucks / résultats du T2 (après Bourse)
    • UPS / résultats du T1 (avant Bourse)
    Finlande
    • Nokia / résultats du T1

    Royaume-Uni
    • Barclays / résultats du T1

    Suisse
    • UBS / résultats du T1

  • Emprunts obligataires pour Atenor

    Bonne nouvelle pour les investisseurs en obligations. Le promoteur immobilier Atenor vend des obligations à destination de la clientèle "retail", d'une taille comprise entre 40 et 60 millions d'euros et d'une de durée de 4 et 6 ans. Le rendement net est de 1,71% à 4 ans et 2,11% à 6 ans.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect