1. Les marchés
  2. Live blog
live

"Nous préférons malgré tout Telenet à Proximus"

Les marchés européens ont clôturé sur une note prudente, sur fond de baisse des cours des matières premières. Résultats semestriels pour Fagron et Eckert & Ziegler Bebig. Ablynx démarre une nouvelle phase de test.
  • Clôture des marchés européens

    DAX +0,11%

    BEL 20 +0,05%

    FOOTSIE (Londres) -0,03%

    AEX -0,08%

    STOXX Europe 600 -0,16%

    CAC 40 -0,16%

  • La Bourse d'Athènes finit à -1,22%, loin de sa chute historique de lundi

    La Bourse d'Athènes a limité ses pertes en terminant sur une baisse de 1,22%, tirée vers le bas par la très mauvaise performance des banques au lendemain d'une chute record de l'indice lors de la reprise des opérations interrompues pendant cinq semaines.

    L'indice général ATHEX s'était repris à la mi-journée après avoir évolué sous la barre des 4% pendant les premiers échanges. Il cède 1,22% sur l'ensemble de la séance (659,94 points), comparé à une chute de 16,23% lundi, toujours desservi par les pertes de l'indice bancaire qui frôlent les 30%.

     

    Athens market ends session -1.22%, FTSE Banks -29.26%. Banks continue to weigh heavily on market. Expect 1 or 2 more days of big losses #ASE— Yannis Koutsomitis (@YanniKouts) August 4, 2015

  • USA: hausse des commandes industrielles en juin, comme attendu

    Les commandes à l'industrie ont, comme prévu, rebondi de 1,8% en juin aux Etats-Unis, à la faveur notamment d'une demande soutenue pour des équipements de transport, montrent des données publiées par le département du Commerce. Ce dernier a précisé que le recul de ces commandes a finalement été de 1,1% en mai contre -1,0% en première estimation.

    L'activité du secteur manufacturier a, ces derniers temps, souffert de la vigueur du dollar et d'une baisse des dépenses dans le secteur énergétique en raison de la chute des cours du brut. La faiblesse de la demande mondiale a également plombé sur un secteur qui représente 12% du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis.

    Les commandes pour des équipements de transport ont bondi de 9,3% en juin, grâce notamment à une demande soutenue du compartiment aéronautique. Hors défense et aéronautique, les commandes de biens d'équipement ont progressé de 0,7% après une hausse de 0,9% en mai. 

    Les livraisons de ces biens d'équipement dits "de base", qui entrent en compte dans le calcul du PIB, ont finalement augmenté de 0,3% en juin contre une première estimation de -0,1%. La révision à la hausse de ces livraisons ainsi qu'une forte révision à la hausse, publiée lundi, des dépenses de construction du mois de mai, laissent entrevoir une révision à la hausse du PIB du deuxième trimestre.

    Lors de sa première estimation publiée la semaine dernière, le département du Commerce a dit que la croissance de l'économie américaine s'était accélérée au deuxième trimestre, à 2,3% en rythme annualisé après une progression de 0,6% sur les trois premiers mois de l'année.

     

    Etats-Unis : commandes industrielles (juin) ---> +1.8% (cons +1.8% préc révisé en baisse -1.1% vs -1.0%)— Alexandre Baradez (@ABaradez) August 4, 2015

  • "Les indices européens cèdent tout ou partie de ce qu'ils ont gagné hier (lundi). La séance du jour (mardi) va surtout tourner autour de la réaction des indices américains alors qu'ils ont de nouveau des difficultés à poursuivre leur hausse à l'approche des sommets historiques, comme la baisse de la veille l'a démontré".
    courtier Aurel BGC

  • La justice américaine enquête sur Deutsche Bank

    Le département de la Justice américain mène une enquête sur des transactions de plusieurs milliards de dollars effectuées par Deutsche Bank  pour le compte de clients russes, a indiqué une personne proche du dossier.

    Les responsables du département de la Justice ont demandé des détails relatifs à ces transactions à la première banque allemande, parce qu'il a été fait usage du dollar, a précisé la source.

    Deutsche Bank a refusé de commenter l'information.

    Lors de la publication de ses résultats du deuxième trimestre la semaine dernière, l'établissement avait passé en revue des transactions faites par des clients aussi bien à Londres qu'à Moscou, ajoutant que le volume de ces transactions était "significatif".

    Début juin, Deutsche Bank avait dit que son siège avait été perquisitionné par des enquêteurs à la recherche d'informations liées à des transactions boursières effectuées par des clients.

    En juillet, une source avait indiqué à Reuters que le département des services financiers de l'Etat de New York avait demandé des informations détaillées à Deutsche Bank relatives à de possibles transactions de blanchiment d'argent, susceptibles de dépasser les six milliards de dollars (5,46 milliards d'euros), menées par des clients russes. 

  • Wall Street ouvre en légère baisse: Dow Jones -0,05%, Nasdaq -0,09%

  • Quelques valeurs à suvre à New York

    * BAXALTA , SHIRE . Shire, basé à Londres, a annoncé une offre non sollicitée de 30 milliards de dollars sur Baxalta, laboratoire basé dans l'Illinois et spécialisé dans le traitement de maladies rares. Shire propose l'équivalent en actions de 45,23 dollars par titre, soit une prime de 36% par rapport au cours de clôture de Baxalta lundi soir (33,15 dollars).

    * AIG a fait état lundi soir d'un bénéfice du deuxième trimestre nettement supérieur aux attentes des analystes financiers, l'assureur annonçant par ailleurs une augmentation de son programme de rachat d'actions.

    * SPRINT . Le troisième opérateur mobile américain, contrôlé par le japonais Softbank, progresse en avant-Bourse après la publication de résultats marquant une amélioration de son activité et un ralentissement de ses désabonnements. Le titre était auparavant orienté à la baisse en réaction à l'annonce du départ du directeur financier du groupe, Joseph Euteneuer.

    * AETNA - L'assureur santé, qui est en train de racheter son concurrent Humana, a fait état mardi d'une progression de 33%, plus forte qu'attendu de son bénéfice net trimestriel sous l'effet de l'augmentation du nombre d'adhérents aux programmes de santé gouvernementaux qu'il propose.

    * REGENERON PHARMACEUTICALS a fait état mardi d'un chiffre d'affaires en hausse de 50% et d'un bénéfice net presque doublé au deuxième trimestre, profitant notamment de la forte demande pour son traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Eylea.

    * KELLOG . Le fabricant de céréales a vu son chiffre d'affaires baisser de 5,1% au deuxième trimestre, à 3,5 milliards de dollars, du fait du dollar fort et d'une baisse de la demande mais il confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

    * ALIBABA . Le géant chinois du commerce en ligne a engagé Michael Evans, ancien banquier de Goldman Sachs, pour superviser son expansion à l'international.


  • Wall Street attendue en baisse

    Wall Street est attendue en baisse, si l'on se référe aux contrats à terme sur les principaux indices de la Bourse de New York. Les investisseurs surveilldnt une nouvelle batterie de résultats dont ceux de Walt Disney ou Kellogg.

    Les investisseurs attendent également les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis. La statistique qui sera publiée vendredi est un indicateur très suivi par la Fed pour déterminer l'orientation de sa politique monétaure.

    Selon un sondage Reuters, l'économmie américaine a créé 225.000 emplois en juillet.

  • L'Etat cède des titres RBS, à perte

    L'Etat britannique a réalisé une moins-value d'1,1 milliard de livres (1,57 milliard d'euros) sur la vente d'un premier bloc d'actions de Royal Bank of Scotland.

    Le gouvernement a mis sur le marché lundi une participation de 5,4% dans la banque à 330 pence par action, soit un tiers de moins que le prix qu'il avait payé les titres lorsqu'il avait injecté 45,8 milliards de livres pour sauver la banque de la faillite en 2008, au plus fort de la crise financière.

     

  • 58%
    Selon des données Thomson Reuters StarMine, 58% des sociétés de l'indice européen STOXX 600 ayant déjà publié leurs résultats ont livré des chiffres conformes aux attentes des analystes ou les dépassant mais les bénéfices s'inscrivent en recul de 0,9% par rapport à l'an dernier.

  • Athènes limite ses pertes

    La Bourse d'Athènes limite ses pertes. L'indice général ATHEX de la place athénienne s'est sensiblement repris après avoir évolué sous la barre des 4% pendant les premiers échanges. Il ne cède pas plus de 2%, sans comparaison avec la dégringolade de la veille.

    L'évolution de l'ensemble de l'index était desservi par la défiance des investisseurs envers les valeurs bancaires, toujours en chute en libre de quelque 27%.

    Les quatre banques systémiques du pays (Alpha Bank, Banque nationale, Banque du Pirée et Eurobank) affichaient des pertes de l'ordre de 30%.

  • "Nous préférons malgré tout Telenet à Proximus"

    ING relève son objectif de cours sur Proximus à 35 euros contre 31 euros avant. Le conseil reste à "conserver". Le broker préfère cependant Telenet à Proximus.

     

    "Telenet est meilleur marché, affiche un meilleur profil de croissance et la consolidation du marché pourrait augmenter de 11 euros la valeur par action d'ici 5 ans. Entre 2015 et 2019, Telenet pourrait bien reverser la moitié de sa capitalisation boursière aux actionnaires, par rapport à 17,5% chez Proximus."
    Emmanuel Carlier
    Analyste chez ING

  • Participez au chat boursier de L'Echo de 12h30 à 13h30

    Live Blog En direct des marchés (4 août)
     
  • Les prix à la production se tassent dans l'industrie en zone euro

    Les prix à la production industrielle ont diminué de 0,1% en juin par rapport à mai dans la zone euro, après être restés stables le mois précédent, selon les données publiées mardi par l'office européen de statistiques Eurostat. Sur un an, les prix à la production industrielle ont reculé de 2,2% dans la zone euro.

     

    Euro area industrial producer prices -0.1% in June15 over May15, -2.2% over June14 #Eurostat http://t.co/SODRAlZnLg pic.twitter.com/JW529jYuZE— EU_Eurostat (@EU_Eurostat) 4 Août 2015

  • Continental relève son objectif de marge, le titre grimpe

    Continental a revu mardi en hausse sa prévision annuelle de marge après un solide deuxième trimestre sur fond de renforcement du marché automobile européen. Cette annonce a été bien accueillie par les investisseurs et le titre du groupe allemand enregistre l'une des plus fortes hausse en Europe ce matin.

    L'équipementier automobile et fabricant de pneus vise désormais pour l'année 2015 une marge ajustée aux alentours de 11%, contre une marge supérieure à 10,5% dans sa prévision précédente.

    Continental a déjà relevé à deux reprises sa prévision de chiffres d'affaires annuel et anticipe des ventes dépassant 39 milliards d'euros.

    Il bénéficie notamment de la progression de la demande sur le marché automobile européen ainsi que de la volonté croissante des constructeurs d'utiliser des systèmes d'aide à la conduite et des technologies visant à réduire les émissions de gaz polluants.

  • Smiths Group à la Bourse de Londres. Le fonds américain ValueAct a pris une participation de moins de 5% dans l'entreprise, quelques jours après être entré au capital de Rolls-Royce, selon le Financial Times.

  • L'éditeur Axel Springer recherché à Francfort

    L'éditeur allemand Axel Springer grimpe nettement ce matin à la bourse de Francfort, après sa publication financière trimestrielle qui a mentionné des progrès dans sa stratégie de repositionnement sur le numérique et une hausse de ses revenus liés aux activités dématérialisées.

    Ces résultats étaient considérés comme "une surprise positive" par Harald Heider, analyste chez DZ Bank, et ce même si les bénéfices ont fondu au deuxième trimestre sur un an, en raison d'un effet de base défavorable avec 2014 sur fond de cessions d'actifs.

    ©REUTERS

  • This is Piraeus Bank -51% in two days... We need a name for this chart. pic.twitter.com/x05r9omPEN— Jonathan Ferro (@FerroTV) 4 Août 2015

  • Voici le briefing actions belges du jour

    Briefing actions (4 août): Proximus, Solvay, KBC, Bekaert, Ageas, Nyrstar, Mobistar, Ablynx http://t.co/RGDwVR802x— Stéphane Wuille (@stephanewuille) August 4, 2015

  • -30%
    L'indice du secteur bancaire grec chute de 29% à Athènes, tout près de la limite maximale de volatilité quotidienne, fixée à 30%. Toutes les transactions avaient été suspendues fin juin dans le cadre des mesures de contrôle des capitaux imposées par les autorités.

  • La Chiine plombe les comptes de BMW

    Le titre BMW se distingue à la baisse en Europe. Le constructeur allemand a annoncé un bénéfice trimestriel en baisse en raison de ses difficultés en Chine.

    "Depuis quelques temps maintenant, nous avons prêté attention à la normalisation du marché automobile chinois. Sur le moyen et long terme, toutefois, nous restons intimement convaincus de son potentiel de croissance."
    Friedrich Eichiner
    Directeur financier du groupe

     

    Le marché chinois, le plus important de la planète, se stabilise, et devient dès lors de plus en plus compétitif, ajoute l'entreprise. Le ralentissement de l'économie chinoise et la chute de la bourse de Shanghai ont également eu des conséquence sur le marché automobile.

     

     

    ©Bloomberg

  • Séance difficile pour le Crédit agricole

    L'annonce de la réorganisation de Crédit agricole et ses résultats trimestriels ne semblent pas convaincre les investisseurs. La chute du titre entraîne dans son sillage les autres valeurs bancaires, à la suite de la publication trimestrielle de la 'banque verte' marquée par une augmentation du coût du risque et le blocage d'une réforme de la gouvernance.

     

    ©Bloomberg

  • Athènes reprend sa descente aux enfers

    La Bourse d'Athènes recule de 4,48% en début de séance, au lendemain d'une chute record.

  • Shanghai au rebond

    La Bourse de Shanghai rebondi pour terminer en hausse de près de 3,7%, rassurée par l'annonce par les opérateurs boursiers de nouvelles restrictions sur les ventes à découvert --technique financière controversée misant sur la baisse des cours.

    L'indice composite shanghaïen clôture la séance en hausse de 3,69%, ou 133,63 points, à 3.756,54 points. La Bourse de Shenzhen a elle grimpé de 4,76% à 2.150,95 points.

  • "La glissade des cours des matières premières continue de peser sur le moral des investisseurs."
    Mike van Dulken et Augustin Eden
    Analystes chez Accendo Market

  • -8%
    L'action Crédit Agricole plonge de plus de 8%, pénalisée par la nouvelle provision passée par la banque française pour litiges dans le cadre d'une enquête aux Etats-Unis.

  • Boum! Fagron: -8,79%

  • | Opening Bell |

    • Amsterdam: -0,19%
    • Bruxelles: -0,16%
    • Francfort: -0,27%
    • Londres: -0,12%
    • Paris: -0,37%
    • Milan: -0,40%
    • Madrid: -0,43%
  • KBC Securities relève son objectif de cours sur Agfa à 2,75 euros contre 2,35 euros, et celui sur WDP à 84 euros contre 80 euros. Le conseil reste à conserver et acheter respectivement.

  • Tokyo clôture en baisse de 0,14%, pénalisée par la publication la veille d'indicateurs macroéconomiques inférieurs aux attentes en Chine et aux Etats-Unis.

  • En termes d'indicateurs, l'agenda du jour est peu fourni, avec essentiellement les commandes industrielles en juin aux États-Unis.

  • 2%
    La banque centrale australienne (RBA) a maintenu mardi à 2% le loyer de l'argent tout en laissant la porte ouverte à une nouvelle baisse de son taux directeur, dans un contexte de chute des cours des matières premières dont le pays est un grand exportateur.

  • Nouvelle séance boursière à Athènes

    Nouvelle séance boursièe en Grèce ce mardi. La Bourse d'Athènes a, comme c'était attendu, accusé lundi le coup des turbulences financières sur la dette souveraine, en essuyant des pertes record (-16,23%) le jour de sa réouverture après cinq semaines d'interruption des échanges, dans le contexte sensible des négociations sur un troisième plan international de renflouement

    L'indice ATHEX a clos à 668,06 points, récupérant légèrement, au fil de la journée, de son ouverture par un plongeon de 22,82%. Selon l'opérateur boursier grec, la précédente chute d'une telle ampleur remonte à décembre 1987 avec des pertes de 15,3% sur une séance.

  • S&P envisage de dégrader la note de l'UE

    L'agence de notation Standard & Poor's (S&P) envisage d'abaisser la note de solvabilité financière de l'Union européenne (UE), en raison notamment du soutien apporté à la Grèce, pays à hauts risques.

    S&P a abaissé la perspective de la note à long terme de l'Union à "négative" contre "stable" auparavant. Cette décision suggère que l'agence de notation américaine pourrait dégrader cette note, actuellement à "AA+", d'ici les deux prochaines années.

    S&P justifie sa position par la crise grecque, et notamment les engagements pris par l'UE pour éviter à Athènes une déconfiture aux conséquences potentiellement dommageables pour la zone euro.

  • "L'Europe devrait ouvrir en retrait après la débâcle des matières premières. Les gains des marchés européens hier ont fait figure d'exception alors que la pression des prix des matières premières et des indicateurs chinois fragiles a pesé sur les places britanniques et américains, sans parler de plusieurs indicateurs américains plus faibles que prévu".
    Michael Hewson
    Analyste de CMC Markets

  • Quelques valeurs belges à suivre

    • ABLYNX - Ablynx lance la phase II de tests pour son traitement contre le SLE, maladie auto-immune, en collaboration avec Abbvie. L'analyse complète des résultats ici.
    • BEKAERT - GLG Partners a réduit sa position vendeuse nette sur Bekaert à 0,53% au 31 juillet contre 0,62% le 14 juillet dernier.
    • D'IETEREN - Les immatriculations belges ont progressé de 2,4% sur un an en juillet à 36.121 unités. Depuis le début de l'année, la progression est de 0,5%. La part de marché de D'Ieteren s'établi à 21,4% en juillet (21,3% il y a un an) et à 21,2% depuis le début de l'année (21,3%).
    • ECKERT & ZIEGLER BEBIG - Résultats semestriels pour Eckert & Ziegler Bebing. Le chiffre d'affaires réalisé au premier semestre 2015 s'élève à 14,8 millions d'euros, contre 13,9 millions l'année précédente. Cette évolution est due à la faiblesse de l’euro. Le bénéfice brut a reculé de 7,0 millions en 2014 à 6,8 millions en 2015. Au premier semestre 2014, les activités du groupe ont affiché une perte de 1,0 million contre une perte de 1,7 million sur la période considérée. L'entreprise a provisionné 1,3 million d'euros au titre de charge de restructuration et démantelement de ses sites actifs sur le marché des implants des radioactifs pour lutter contre le cancer de la prostate. Le secteur est victime d'une concurrence féroce et des marges serrées justifie Eckert. Le communiqué complet ici.
    • FAGRON - Fagron a bouclé un premier semestre plein de bons chiffres, à l'exception des résultats de sa division Essentials. Le groupe pharma compte bien atteindre ses objectifs annuels, grâce à la croissance soutenue de Specialty Pharma Services et Trademarks. L'analyse complète des résultats ici.
    • MOBISTAR - GAM Investment Management Lugano a réduit sa position vendeuse net sur Mobistar à 0,51% au 31 juillet contre 0,73% le 29 juillet.
  • La chute du pétrole enfonce le rouble

    #Russia Ruble in free fall: Ruble weakens beyond 63 per Dollar, weakest level since Feb as Brent #oil below $50/bbl. pic.twitter.com/C3aY94bTAx— Holger Zschaepitz (@Schuldensuehner) 3 Août 2015

  • Puerto Rico en défaut sur sa dette

    4th biggest sovereign default in history behind #Greece, #Argentina & #Russia: Puerto Rico agency fails to make full Aug1 debt payment.— Holger Zschaepitz (@Schuldensuehner) 3 Août 2015

  • Vers une ouverture en baisse en Europe

    Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse mardi à l'ouverture, dans le sillage de Wall Street la veille, les cours des matières premières restant sous pression avec les inquiétudes concernant la croissance chinoise.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,4% à l'ouverture, tandis que le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient ouvrir en repli de 0,3%.

  • Good morning!

    Ceci démarre cette édition du Market Live de Lecho.be. Merci de nous suivre!

Plus sur Les Marchés

Echo Connect