1. Les marchés
  2. Live blog
live

Chine, États-Unis, Allemagne... les marchés saluent les éventuelles mesures de soutien

Les marchés européens ont tous clôturé en nette hausse ce lundi, portés par les espoirs de nouveaux stimuli économiques. La réunion des banquiers centraux qui démarre vendredi à Jackson Hole reste en ligne de mire. À Bruxelles, Colruyt et Galapagos souffrent de notes d'analyste défavorables.
  • Fin du Market Live

    C'est ici que nous clôturons cette édition du Market Live. Rendez-vous demain à partir de 07h30.

    Au programme de ce mardi 20 août 2019: l'agenda macroéconomique est globalement vide. Les investisseurs attendent surtout les résultats trimestriels du géant chinois Baidu, du norvégien Seadrill et de l'américain Home Depot. À Bruxelles, ce sera au tour de Deceuninck de publier ses chiffres (avant-Bourse).

    À demain !

  • Clôture des marchés européens

    CAC 40 +1,34%

    AEX +1,10%

    BEL 20 +0,69%

  • Le syndicat IG Metall toujours opposé à l'offre d'AMS sur Osram

    Le syndicat allemand IG Metall a réaffirmé son rejet du projet de rachat du spécialiste allemand de l'éclairage Osram par le fabricant autrichien de capteurs AMS, ce qui provoque un recul de près de 2% du titre du premier.

    "Pour IG Metall, la stratégie à l'appui de l'offre d'AMS n'est toujours pas convaincante. Sur la base des données mises à notre disposition à ce jour, IG Metall continue de s'opposer résolument à une reprise d'Osram par AMS", a dit une porte-parole du syndicat. Il s'était déjà montré circonspect la semaine dernière, quand AMS s'était dit prêt à racheter Osram sur la base d'une valeur d'entreprise de 4,3 milliards. Soit 10% de plus que ce que proposent les fonds Bain Capital et Carlyle, une offre qui a en revanche les faveurs d'IG Metall.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre la semaine en hausse: Dow Jones +1,22%, Nasdaq +1,40%

  • Une récession possible en Allemagne au troisième trimestre

    L'économie allemande pourrait entrer en récession au troisième trimestre, a prévenu la banque centrale nationale, alors que le débat sur des mesures gouvernementales de soutien à l'économie enfle à Berlin.

    "L'économie pourrait à nouveau se contracter" cet été après un recul de 0,1% du PIB allemand au deuxième trimestre, a indiqué dans son rapport mensuel la Bundesbank. Une récession est définie sur le plan technique par deux trimestres d'affilée de recul du Produit intérieur brut.

    Cette dégradation économique ravive depuis plusieurs jours à Berlin le débat politique sur la nécessité d'abandonner le dogme allemand de l'équilibre budgétaire, en recourant à la dette pour soutenir la conjoncture ou, à tout le moins, compenser les effets négatifs de la récession qui se profile.

  • Nouveau délai pour Huawei, les marchés accélèrent

    A Wall Street, les fabricants de semi-conducteurs sont en hausse en avant-Bourse après la décision de Washington de prolonger de 90 jours les exemptions accordées au géant chinois des télécoms Huawei pour se fournir en composants américains.

    "Il y a 90 jours en plus pour des entreprises de télécoms américaines, dont certaines entreprises rurales, qui dépendent de Huawei. Nous leur donnons plus de temps pour se sevrer."
    Wilbur Ross
    Ministre américain du Commerce

    AMD , Micron Technology , Nvidia et Intel prennent entre 1% et 3% dans les échanges d'avant-Bourse.

    Les contrats à terme sur Wall Street accélère : +1,2% pour le Dow Jones; +1,18% pour le S&P 500 et +1,40% pour le Nasdaq 100.

    En Europe, les marchés accélèrent, avec des gains tournant entre 1% et 1,6%.

    ©AFP

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * APPLE - Le président américain, Donald Trump, a déclaré dimanche avoir discuté avec le PDG d'Apple de l'impact des droits de douane américains sur les importations chinoises et sur la concurrence du sud coréen Samsung, en expliquant que Tim Cook avait souligné que les droits américains risquaient de pénaliser Apple.

    * NVIDIA - MICROSOFT a annoncé lundi qu'il utiliserait la technologie de Nvidia pour améliorer le rendu graphique de son jeu vedette Minecraft.

    * WEIBO - Le groupe chinois de "microblogging" gagne plus de 6% dans les échanges en avant-Bourse après la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes et d'une prévision de chiffre d'affaires qui dépasse le consensus.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les espoirs de relance favorisent la progression des marchés.
    2. Les gains tournent autour de 0,8% en Europe.
    3. Wall Street est attendue en progression d'environ 1%.
    4. Les marchés asiatiques ont clôturé en forte hausse.
    5. La réforme des taux d'intérêt chinois perçue comme une mesure de soutien à l'économie.
    6. L'Allemagne s'est dit prête à contrer une éventuelle crise.
    7. Le discours de Powell (Fed) à Jackson Hole vendredi très attendu.
    8. Bpost perd 1,29%. Son CEO a annoncé son départ en février 2020.
    9. Colruyt lache 0,10%. Morgan Stanley a démarré le suivi à 'conserver' et un prix cible de 43 euros.

  • L'inflation dans la zone euro a ralenti plus qu'attendu

    L'inflation dans la zone euro a ralenti plus qu'attendu en juillet, montrent les statistiques définitives publiées lundi par Eurostat.

    Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ont augmenté de 1,0% seulement en rythme annuel le mois dernier, après +1,3% en juin, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un ralentissement moins marqué à 1,1%.

    L'inflation dite de base, qui exclut les prix de l'énergie et des produits alimentaires non transformés, ressort à 1,1% sur un an et -0,5% sur un mois, précise Eurostat.

  • Citi en soutien d'Air France - KLM

    Air France - KLM gagne 2,40% à 10,44 euros.

    Citgroup a relevé son conseil sur la valeur à "acheter".

    Selon l'analyste Mark Manduca, la compagnie aérienne entre dans une période de croissance de ses marges que le groupe n'a pas encore connu dans son histoire. Manduca indique que le trafic aérien en dehors de l'Allemagne se stabilise, que la croissance de la capacité ralentit (principalement sur les trajets cours en Europe) et que le secteur cote proche des ses plus bas niveaux de plusieurs années.

    "Nous sommes positifs pour le secteur aérien en 2019", indique l'analyste.

  • Les marchés asiatiques finissent très bien orientés

    Les Bourses asiatiques ont fini nettement dans le vert la séance de lundi, portées par l'espoir d'avancées sur le dossier commercial sino-américain et par des mesures économiques en Chine.

    > A Tokyo, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a augmenté de 0,71% à 20.563,16 points, tandis que l'indice élargi Topix a affiché une progression de 0,61% à 1.494,33 points.

    > L'indice composite de Shanghai a progressé de 2,10% à 2.883,10 points, et celui de la Bourse de Shenzhen a pris 3,05% à 1.571,97 points.

    Ces places ont été entraînées par la décision des autorités de doper l'économie de Shenzhen. Des dispositions nouvelles concernant les taux d'intérêt de prêts vont en outre permettre de réduire les charges de la dette des entreprises.

    > A Hong Kong, l'indice Hang Seng s'est apprécié de 2,17% à 26.291,84 points.



  • Ouverture positive à l'ordre du jour à Wall Street

    Les contrats à terme sur Wall Street sont bien orientés: +0,84% pour l'indice Dow Jones; +0,84% pour le S&P 500 et +0,97% pour le Nasdaq 100.

  • KBC Securities sur Bpost

    Selon Ruben Devos, analyste chez KBC Securities, il ne sera pas facile de trouver un successeur à Koen Van Gerven chez Bpost . Il fait référence au plafond salarial introduit par le gouvernement il y a quelques années et qui était d'ailleurs la raison du départ du prédécesseur Johnny Thijs en 2014.

    Le successeur de Van Gerven sera confronté à une tâche difficile. Devos rappelle que la répartition des bénéfices entre les lettres et les colis est toujours de 80% / 20%, alors que les perspectives pour la correspondance sont plutôt mauvaises. "Le nouveau PDG doit trouver un équilibre dans les intérêts de toutes les parties prenantes, car Bpost a également un rôle social important à jouer."

    Selon Devos, les perspectives de Bpost dépendent de deux facteurs clés. Premièrement, le succès du modèle de distribution alternatif permettant de distribuer le courrier et les colis plus efficacement. Deuxièmement, un revirement réussi chez American Radial, avec notamment une contribution au Rebitda de 80 à 100 millions de dollars en quatre ans.

    L'action Bpost perd 1,05% à 9,07 euros dans un marché en hausse de 0,69%.

    Koen Van Gerven, CEO de Bpost. ©BELGA

  • "Les actions européennes ont entamé la semaine du bon pied en consolidant les gains de vendredi et en profitant de la séance positive en Asie. Les investisseurs se préparent à une vague de soutiens, à la fois monétaires et budgétaires."
    Neil Wilson, de Markets.com

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés européens évoluent en nette hausse, les investisseurs espérant des mesures de soutien pour contrer le ralentissement de l'économie mondiale.

    Francfort gagne 1,09%, Amsterdam 0,76%, Paris 0,57% et -Bruxelles 0,56%. L'indice DJ Stoxx 600 avance de 0,73% et l'Euro Stoxx 500 de 0,77%.

    Les investisseurs puisent leur optimisme dans la hausse des actions chinoises qui semblent avoir été dopées par l'annonce de la banque centrale chinoise samedi d'une baisse des taux d'intérêt pour les prêts aux entreprises.

    Les espoirs de soutient de mesure de soutien à l'économie en Chine profite aux valeurs minières, meilleure progression sectorielle en Europe avec un gain de 1,31%.

    Les investisseurs guettent en outre d'éventuelles annonces lors de la réunion annuelle des banquiers centraux à Jackson Hole, dans le Wyoming (centre-ouest des Etats-Unis) cette semaine. En jouant avec les taux, la banque centrale américaine (Fed) pourrait, à minima, retarder une crise, selon les investisseurs.

  • | Opening Bell |

    Les marchés ouvrent sur une note optimiste, les investisseurs se réjouissant d'une détente apparente dans le différend commercial entre la Chine et les Etats-Unis.

    • Bruxelles: +0,93%
    • Amsterdam: +0,99%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,87%
    • DJ Stoxx 600: +0,89%

    • Colruyt: -0,24%

  • "Le différend commercial en cours, les craintes de récession et l'action de la banque centrale restent les thèmes-clés de cette semaine."
    Jasper Lawler
    Analyste chez London Capital Group

  • "Les indices européens devraient ouvrir en hausse dans le sillage de la clôture des indices américains vendredi et d'une détente dans les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Briefing d'avant Bourse

    Hausse en vue en Europe | Espoirs de mesure de relance | Le discours de Powell en ligne de mire

    1. Les Bourses européennes sont attendues en hausse, après l'annonce d'une modification de la politique de taux en Chine et les espoirs de voir la Réserve fédérale soutenir une activité économique.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner environ 0,35% dans les premiers échanges, le Dax à Francfort 0,3% et le FTSE à Londres 0,4%.

    3. La Banque populaire de Chine (BPC) a présenté ce week-end une réforme du mécanisme de fixation de son taux de crédit de référence, avec pour objectif affiché de faire baisser les coûts de financement des entreprises, une annonce perçue comme une manifestation de la volonté de Pékin de soutenir son économie.

    4. Vendredi, l'attention des investisseurs s'était portée vers l'Allemagne avec la publication par l'hebdomadaire Der Spiegel d'un article évoquant un possible plan de relance en cas d'entrée en récession.

    5. Dimanche, le ministre des Finances, Olaf Scholz, a déclaré que Berlin avait les moyens de contrer une éventuelle crise en rappelant que le pays avait mobilisé 50 milliards d'euros lors de celle de 2008.

    6. Sur le front de la guerre commerciale, l'heure reste à la prudence: évoquant le sujet dimanche, le président américain, Donald Trump, a déclaré qu'il n'était "pas encore prêt" à signer un accord avec la Chine; son conseiller économique Larry Kudlow a quant à lui expliqué que de nouvelles discussions auraient lieu d'ici dix jours et qu'une délégation chinoise pourrait venir aux Etats-Unis.

    7. Dans ce contexte, la prudence devrait l'emporter sur les marchés en attendant le grand rendez-vous de la semaine que constituera vendredi le discours de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, au
    symposium économique de Jackson Hole, dans le Wyoming.

    8. D'ici vendredi, les investisseurs prendront connaissance mercredi du compte rendu de la dernière réunion de la Fed et le lendemain de celui de la réunion de juillet de la Banque centrale européenne (BCE).

    9. A surveiller aussi, la possible prolongation par Washington de certaines exemptions accordées au géant chinois des télécoms Huawei, qui pourrait être annoncée dès ce lundi.

  • "Une notice d'un médicament d'Abbvie peut avoir un impact pour Galapagos"

    La semaine dernière, la FDA américaine a approuvé le Rinvoq/upadacitinib d'Abbvie comme remède contre la polyarthrite rhumatoïde. L'approbation était attendue. Comme le filgotinib concurrent, Rinvoq est un inhibiteur sélectif de JAK (Janus-Kinases).

    Le broker Jefferies souligne que l'approbation de Rinvoq est accompagnée d'un avertissement quant au risque de thrombose.

    Peter Welford, analyste chez Jefferies: "Il est possible que la FDA indique un risque de thrombose pour tous les inhibiteurs de JAK, même si le filgotinib obtient les meilleurs résultats au niveau de la sécurité."

    Le filgotinib de Galapagos devrait être le quatrième inhibiteur JAK à être mis sur le marché.

    Welford table sur des ventes pouvant aller jusqu'à 6 milliards de dollars, dont la moitié pour le traitement des rhumatismes. L'analyste a récemment réduit son conseil sur Galapagos d'acheter à conserver, car le mega accord avec Gilead neutralise toute prime d'acquisition pour 10 ans. Welford a un objectif de cours de 180 euros.

  • Tinc va distribuer un dividende de 0,5 euro par action

    Tinc , une société d'investissement en infrastructures, a l'intention de verser 0,5 euro par action aux actionnaires en octobre. 90% de cette somme est exonérée de retenue à la source. C'est ce qui ressort de la convocation à l'assemblée générale extraordinaire qui doit se tenir le 13 septembre prochain.

  • "Une récession aux Etats-Unis en 2020 ou 2021"

    Une majorité d'économistes prédisent une récession aux Etats-Unis dans les deux ans, même s'ils estiment qu'elle sera retardée grâce aux actions de la Réserve fédérale américaine (Fed), selon un sondage publié lundi.

    Sur les 226 économistes interrogés par la National Association for Business Economists (NABE), 38% pronostiquent une entrée de la première économie mondiale en récession en 2020, 34% en 2021 et 14% plus tard. En revanche, ils ne sont que 2% à prédire le début de la récession en 2019, contre 10% lors du précédent sondage réalisé en février.

     

    "Les personnes interrogées estiment que l'expansion sera prolongée par le changement de politique monétaire de la Fed, qui a abaissé les taux d'intérêt pour la première fois en onze ans fin juillet."
    Constance Hunter
    Présidente de la NABE, et économiste en chef chez KPMG

  • Bpost cherche un nouveau CEO

    L'actuel CEO de Bpost , Koen Van Gerven quittera en février ses fonctions à la tête du groupe postal. Son mandat prendra fin le 26 février 2020. Ce ne sera pas facile de lui trouver un successeur...

    Koen Van Gerven, 60 ans, a rejoint bpost en 2006 comme directeur Retail & Financial Services, et a réalisé l'importante transformation du réseau des bureaux de poste, rappelle l'entreprise. Il a notamment collaboré à l'introduction en Bourse de bpost en juin 2013 avant d'en devenir le CEO en février 2014, succédant alors à Johnny Thijs.

  • Morgan Stanley s'intéresse à Colruyt

    Morgan Stanley initie la couverture de Colruyt avec une recommandation de "pondération neutre". L'objectif de cours est de 43,40 euros, ce qui implique une baisse de 5,8% par rapport au dernier cours de clôture.

  • Nette progression de marchés asiatiques

    Bonjour ! Nous démarrons ce Market live (du 19 août) avec un topo de la situation sur les marchés asiatiques où les indices progressent nettement dans le sillage de Wall Street, et après la décision de la Banque centrale de modifier la façon de fixer un taux d'intérêt clef. Un geste vu par les investisseurs comme une manière de baisser les coûts d'emprunt pour les entreprises.

    La Bourse de Tokyo progresse de l'ordre de 0,5%. Le CSI des grandes capitalisations boursières chinoises engrange 1,5%. Shanghaï bonifie de 1,5% et Shenzhen de 2,5%. Hong Kong avance de 2%.

    En Europe, les marchés européens devraient ouvrir en hausse de l'ordre de 0,4%, selon les premières indications disponibles.

    ©Reuters

Plus sur Les Marchés

Echo Connect