1. Les marchés
  2. Live blog
live

Nouveaux records à Wall Street | Des marchés européens en forte hausse

Les marchés terminent en forte hausse après l'annonce par Pfizer et BioNTech d'un vaccin "efficace à 90%" contre le Covid-19. Euphorie en Europe. +5% pour un Dow Jones record . Les bancaires à la fête. Kinepolis s'envole de plus de 30%.
  • Fin du Market Live

    C'est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mardi pour une nouvelle séance.

    Au programme: Les investisseurs surveilleront les données de l'inflation en Chine et l'indice Zew du sentiment des investisseurs en Allemagne. Côté résultats: Celyad, Deutsche Post et Siemens Eergy ouvrent leurs livres de compte.

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: +6,37%

    AEX: 3,67%

    CAC 40: +7,57%

  • McDo va tester le burger sans viande, Beyond Meat chute

    L'action du producteur de burgers végétaux, Beyond Meat, perd plus de 5% vers 17 heures (HB) à Wall Street. Le titre est mis sous pression par l'arrivée de Mc Donald's sur le terrain du burger sans viande animale avec son nouveau produit McPlant.

  • Ant Group pourrait fondre de moitié à cause de son IPO

    La suspension de l’IPO d’Ant Group pourrait faire perdre jusqu'à 140 milliards de dollars de valorisation au groupe, soit la moitié de son poids en bourse. 

    Lire | Ant Group pourrait fondre de moitié à cause de son IPO

  • Jour de fête sur les marchés financiers

    Les investisseurs se ruent sur les actions qui ont souffert de la pandémie. Le déclencheur de cette vague d'achat? Pfizer, dont le vaccin contre le Covid-19 serait "efficace à 90%". 

    Lire | Jour de fête sur les marchés financiers

  • Pfizer et le secteur pharma ont des ailes

    L'action Pfizer gagne vers 16h30 6,56% à la Bourse de New York, après l'annonce d'un vaccin "efficace à 90%" contre le Covid-19, tirant à la hausse les autres valeurs pharmaceutiques. Le bond du titre avait atteint les 17% un peu plus tôt dans les échanges électroniques. 

    Les autres groupes pharmaceutiques cotés à la place new-yorkaise bénéficiaient de cette nouvelle, qui tombe alors que les taux d'infections au Covid-19 atteignent des niveaux records dans une grande partie du monde, et qu'une partie de l'Europe est de nouveau confinée.

    L'action Merck grimpait de plus de 3,53%, tandis que le titre de Johnson & Johnson avançait d'un peu plus de 4%. Le groupe pharmaceutique américain avait suspendu puis repris en octobre l'essai clinique de son vaccin expérimental contre le Covid-19, après une maladie inexpliquée chez un volontaire.  

    Le titre Moderna grossissait de plus de 8%. Le groupe prépare également activement un vaccin, qui est également en "phase 3". Les résultats sont attendus en novembre.  

    Gilead Sciences, qui progressait de près de 2%, dispose d'un traitement contre le Covid-19, le Redemsivir, disponible seulement dans les hôpitaux et pour les malades hospitalisés.  A l'inverse, Regeneron, qui avait dû suspendre ses essais, perdait près de 5%. 

  • Record des volumes d'échanges

    Les volumes d’échanges dans les 30 minutes qui ont suivi l'annonce des résultats du vaccin de Pfizer et BioNTech ont été jusqu’à 10 fois supérieurs au niveau observé plus tôt dans la journée, selon la société de tradingIG. Ces niveaux sont "sans précédent", souligne IG. Ils ont battu un précédent record établi en mars, lorsque les marchés ont enregistré de fortes baisses au plus fort des restrictions liées au virus. 

  • PSA et Fiat Chrysler ont un logo commun

    PSA et Fiat Chrysler Automobiles ont dévoilé le logo de la future entité issue de leur fusion, Stellantis, dans lequel les deux constructeurs voient un symbole de leur "riche héritage" et "la force du portefeuille de 14 marques automobiles historiques".

    Le logo de PSA et Fiat Chrysler

    "La présentation du logo est une nouvelle étape vers la mise en oeuvre du projet de fusion, qui devrait avoir lieu d'ici la fin du premier trimestre de 2021", déclarent PSA et Fiat Chrysler, qui comptent ainsi donner naissance au quatrième groupe automobile mondial.

  • L'or chute

    Les cours de l'or sont en repli de plus de 4,2% à environ 1.870,60 dollars l'once vers 15h50. Les prix du métal jaune ont fortement reculé après avoir atteint un sommet de près de deux mois de 1.965,33 plus tôt dans la séance. 

  • Record pour le S&P 500 et le Dow Jones

    Les investisseurs de la Bourse de New York ont entamé la séance avec deux très bonnes nouvelles dans leurs besaces. La fin de l'incertitude politique avec la victoire de Joe Biden et les résultats positifs du candidat vaccin de Pfizer et BioNTech.

    Le Dow Jones a démarré sur un gain de 5,3% le propulsant à un plus haut historique de 29.933,83 points. Dans le même temps, le S&P 500 a grimpé de 3,6% pour franchir à 3.641,63 points son record en séance. Quinze minutes après ce début en fanfare, les indices ont légèrement réduit la cadence. Le Nasdaq Composite prenait 1,24% à 12.042,16 points à l'ouverture.

    Pfizer a annoncé que son vaccin expérimental était efficace à plus de 90% pour prévenir la maladie due au coronavirus, selon les premières données d'une vaste étude, marquant une avancée majeure dans la lutte contre la pandémie qui a été immédiatement saluée par une envolée des Bourses mondiales. L'action du laboratoire américain prend 8%.

    Les sociétés les plus durement touchées par des mois de restrictions sanitaires montent en flèche dans les premiers échanges: Boeing gagne 12,23%, la compagnie aérienne Delta Air Lines avance de 16,28%, le croisièriste Carnival de 40,6657% et l'opérateur de cinémas AMC s'enflamme de 60,24%.

    A l'inverse, les groupes ayant bénéficié de mesures de confinement sont dans le rouge à l'image de Netflix (-8,19%), Amazon (-3,92%) ou encore le groupe de visioconférence Zoom (-14,82%).

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: +5,21% 
    S&P 500: +3,55% 
    Nasdaq Composite: +0,73% 

  • +13,13% pour AB InBev

    Le numéro un de la cote fait des étincelles à Bruxelles. AB InBev   gagne plus de 13% vers 15h20 et voit son action franchir les 53,87 euros, un exploit que le brasseur n'avait plus réédité depuis la fin février.

  • Quelques valeurs à suivre à Wall Street

    >  PFIZER bondit de 6% dans les échanges en avant-Bourse après avoir annoncé lundi que son vaccin expérimental contre le COVID-19 était efficace à plus de 90% pour prévenir la maladie causée par le nouveau coronavirus sur la base des données préliminaires d'une vaste étude. L'action cotée à Wall Street de son partenaire allemand BIONTECH prend 18%. Dans son sillage, le concurrent JOHNSON & JOHNSON gagne 2% et CUREVAC prend 6,9% mais MODERNA cède 2%.

    > Les valeurs liées aux loisirs et aux voyages s'envolent en avant-Bourse après les annonces de Pfizer. DELTA AIR LINES , JETBLUE, UNITED AIRLINES, SOUTHWEST , AMERICAN AIRLINES, CARNIVAL et AMC ENTERTAINMENT prennent entre 16% et 59%. BOEING gagne 13,8%.

    > Les grandes BANQUES sont également en nette hausse avant l'ouverture des marchés américains: JPMORGAN, WELLS FARGO, CITIGROUP, BANK OF AMERICA, MORGAN STANLEY avancent de 6,6% à 8,2%.

    > Les actions des groupes du secteur de l'énergie bondissent, reflétant la fermeté des prix du pétrole. CHEVRON et EXXON MOBIL grimpent de 11%. SCHLUMBERGER , APACHE, HALLIBURTON et OCCIDENTAL PETROLEUM gagne de 10% à 18%.

    > A l'inverse, les groupes qui avaient bénéficié jusqu'à présent des mesures de confinement sont en repli et freinent pour certains la progression du Nasdaq. NETFLIX perd 5,6%; le géant du commerce en ligne AMAZON rt l'éditeur de jeux vidéos ACTIVISION BLIZZARD cèdent environ 3% tandis que le groupe de visioconférence ZOOM VIDEO COMMUNICATIONS perd 12%.

    > BIOGEN chute de 29% en avant-Bourse après qu'un panel d'experts indépendants de l'agence américaine du médicament a jugé que son traitement expérimental de la maladie d'Alzheimer ne permettait pas de ralentir la progression de la maladie.

  • Update 2 | Le point sur la tendance boursière

    Wall Street est attendue en nette hausse et les Bourses européennes progressent fortement, la satisfaction générale sur les marchés favorisant un record des actions mondiales, la perspective d'une cohabitation au Congrès laissant présager de mesures politiques équilibrées après la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle américaine.

    L'annonce par Pfizer et BioNTech d'un vaccin "efficace à 90%" contre le Covid-19 a donné un coup d'accélérateur aux marchés en milieu de journée.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 6% pour l'indice Dow Jones, de 4,6% pour le S&P 500 et de 1% pour le Nasdaq.

    En Europe, les gains varient entre 4% à Amsterdam et 7,41% à Paris. L'Euro Stoxx 50 bondit de 6,43% et le Stoxx 600 de 4,26%. L'indice Bel 20 s'envole de 6%.

    Tous les indices sectoriels européens sont en hausse, les trois plus fortes revenant aux valeurs bancaires (+10,24%), aux pétrolières (+10%) et aux valeurs des médias (+9%).

  • McDonald's bat le consensus, soutenu par les drive-ins

    McDonald's a annoncé un chiffre d'affaires légèrement supérieur aux attentes au troisième trimestre, soutenu en pleine pandémie par le succès des services de livraison à domicile et des ventes à emporter aux États-Unis.

    McDonald's a toutefois précisé qu'il était soumis à des pressions sur les marchés français, allemand et britannique, confrontés à la résurgence des cas de Covid-19.

    Le chiffre d'affaires total du numéro un mondial de la restauration rapide a baissé d'environ 2%, à 5,42 milliards de dollars (4,56 milliards d'euros), sur la période, contre une chute de plus de 30% enregistrée au deuxième trimestre. Les analystes tablaient en moyenne sur 5,40 milliards de dollars (4,54 milliards d'euros), selon les données IBES de Refinitiv.

  • Les prix du pétrole accélèrent fortement

    Les prix du pétrole aussi accélèrent fortement, après l'annonce par Pfizer et BioNTech d'un vaccin contre le Covid-19 "efficace à 90%" selon la première analyse intermédiaire de leur essai de phase 3, suscitant l'espoir de voir la demande d'or noir repartir.

    Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier bondit de 6% par rapport à la clôture de vendredi, à 42 dollars. A New York, le baril américain de WTI pour décembre gagnait de son côté 8,5% à 40,2 dollars.

  • Claque pour les actions gagnantes du confinement

    Les actions gagnantes du confinement sont délaissées. Zoom chute de 15% en avant bourse, Netflix de 6%, Amazon de 4%%... En Europe, Zalando lâche 11%, Logitech 4,4%, TeamViewer 3%...

  • HelloFresh: -15% | Just Eat Takeaway -6%

    L'action HelloFresh dégringole de 15%, en tête des plus forts reculs de l'indice Stoxx 600. L'annonce de Pfizer et BioNtech sur leur candidat vaccin contre le Covid-19 passe donc mal auprès des actionnaires de la société allemande. Le spécialiste dans la livraison à domicile de boîtes de repas a jusqu'ici bien profité de l’épidémie de coronavirus.

    Son concurrent Just Eat Takeaway laisse 6%.

  • UPDATE 2 | Briefing actions belges

  • Belle hausse en perspective à Wall Street

    La victoire de Biden à la présidentielle + les annonces de Pfizer et BioNtech sur leur candidat vaccin = grimpette en vue à Wall Street.

    Au stade actuel, l'indice Dow Jones bondirait de 4,2% dans les premiers échanges. Le S&P 500 prendrait 3,2% et le Nasdaq gagnerait 1,2%.

  • Kinepolis : +16%

    Kinepolis s'envole de 16% à 29,15 après les annonces de Pfizer et BioNTech sur leur candidat vaccin contre le Covid-19.

  • Les marchés accélèrent après les annonces de Pfizer et BioNtech sur leur candidat vaccin

    Le vaccin Covid-19 développé par Pfizer et BioNTech a évité plus de 90% des infections dans une étude menée sur plusieurs milliers de volontaires. Il s'agit de l'avancée scientifique la plus encourageante à ce jour dans la lutte contre le coronavirus.

    Les deux entreprises ont déclaré qu'elles n'avaient jusqu'à présent constaté aucun problème sérieux de sécurité pour le candidat-vaccin et qu'elles comptaient demander aux États-Unis une autorisation d'utilisation d'urgence dans le courant du mois.

     

     

    Les marchés accélèrent après les annonces de Pfizer et BioNtech.

    L'action Pfizer bondit de 11% en avant bourse et BioNtech gagne 16%.

    L'Euro Stoxx 50 grimpe de 5,5% et le Stoxx 600 de 4%.

    Tous les grands indices sectoriels européens Stoxx évoluent dans le vert, avec un avantage marqué pour celui du tourisme et des loisirs qui s'envole de 8%. Les bancaires et le secteur auto prennent plus de 6%.

  • UPDATE | Le briefing actions belges

    "Achetez UCB" | Telenet "shortée" | Avis de brokers sur des SIR, Solvay, Galapagos, Umicore et Ahold (+Briefing)

  • La biotech Oxurion consolide ses brevets et grimpe en bourse

  • Pourquoi l'action Telenet décroche

    L'action Telenet perd 1,15%, à 30,94 euros, contre la tendance d'un marché en hausse de 1,58%.

    Millennium International Management a déclaré détenir, à la date du 5 novembre, une position vendeuse sur Telenet, représentant 0,50% du capital. Cette annonce passe visiblement mal dans le marché.

  • Plus d'aide publique pour Norwegian qui s'écrase en bourse

    Le gouvernement norvégien ne fournira pas d'aide financière supplémentaire à Norwegian Air, laissant la compagnie dans une situation précaire face à la pandémie de coronavirus. Contraint d'immobiliser la majeure partie de sa flotte face à la crise sanitaire, le transporteur aérien à bas coût avait déclaré au mois d'août qu'il manquerait de liquidités début 2021 à moins d'obtenir un nouveau soutien du gouvernement norvégien.

    Le titre de la compagnie aérienne chutait ce lundi de 23% à l'ouverture de la Bourse d'Oslo . Il accuse un plongeon de 99% depuis le début de l'année. 

    "Le fait que le gouvernement ait décidé de rejeter (notre) demande de fonds est décevant, c'est comme un coup de poing dans le ventre de tous les employés de Norwegian."
    Jacob Schram
    CEO - Norwegian Air

    En mai dernier, le capital de Norwegian Air avait presque intégralement changé de main après que la société scandinave a conclu un accord avec ses créanciers lui permettant de recourir au dispositif gouvernemental de garanties publiques. La compagnie étant endettée à hauteur de huit milliards de dollars, le plan de sauvetage prévoyait de transformer des obligations et des dettes de crédit-bail en actions et la mise sur le marché de jusqu'à 400 millions d'euros d'actions nouvelles.

    Norwegian Air publiera mardi ses résultats du troisième trimestre.

  • "Pour les marchés, la situation actuelle est presque idéale"

    "Pour les marchés, la situation actuelle est presque idéale", estime John Plassard, directeur adjoint de Mirabaud Securities, pour qui le Sénat à majorité républicaine empêchera toute réforme fiscale en profondeur et qui n'exclut pas de nouvelles mesures de soutien de la Réserve fédérale.

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes évoluent en nette hausse, saluant la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle américaine, perçue, au-delà des considérations politiques, comme la fin d'un épisode d'incertitude et d'instabilité pour les marchés.

    Les hausses varient entre +1,5% à Bruxelles et +1,78% à Francfort.

    L'Euro Stoxx 50 gagne 1,76% et le Stoxx 600 1,49%.

    Le mouvement de hausse lié à l'actualité politique aux États-Unis n'est pas limité à l'Europe: l'indice mondial MSCI, qui couvre 49 marchés, développés et émergents, a atteint un nouveau plus haut historique.

    L'actualité politique américaine devrait continuer de faire les gros titres cette semaine même si les investisseurs ne peuvent pas oublier le contexte de la pandémie de coronavirus, avec sa litanie de records de contaminations, en Europe comme aux États-Unis.

    Samedi, les statistiques du commerce extérieur chinois avaient confirmé la tendance à la reprise progressive de l'économie, avec une progression de 11,4% des exportations sur un an.

  • Oxurion: +9,35%

    Oxurion en tête du marché bruxellois, après avoir signalé que de nouveaux brevets ont été émis par les autorités responsables en Europe et aux États-Unis pour le THR-687, un candidat traitement pour l’œdème maculaire diabétique. Le communiqué.

  • "Achetez UCB"

    Degroof Petercam change d'avis sur UCB .

    "Nous pensons que le principal potentiel du bimekizumab repose sur la spondylarthrite ankylosante et l'arthrite psoriasique", indique l'analyste Thomas Guillot. "Ces deux indications pourraient se traduire par un pic pour les ventes annuelles de 750 millions d'euros", précise-t-il.

    Le conseil est relevé à "acheter", la faiblesse de l'action depuis l'été offrant "un bon point d'entrée".

    Le prix cible est de 110 euros.

    UCB perd 0,38% à 94,64 euros.

  • Les 5 points faibles de la nouvelle taxe sur les comptes-titres

    ANALYSE | À peine avalisée lundi dernier en conseil des ministres, la nouvelle taxe sur les comptes-titres suscite déjà plusieurs critiques.

    Le prélèvement de 0,15% sur les comptes-titres de plus d’un million d’euros, dont le produit doit être affecté au financement du secteur médical, répond aux griefs que la Cour constitutionnelle avait formulés pour annuler l’ancienne mouture de la taxe comptes-titres.

    Mais certains aspects de ce nouvel impôt, baptisé "contribution de solidarité", pourraient poser d’autres problèmes.

  • Les tops et les flops en Europe

    > Infineon progresse de 1,5% après des résultats trimestriels conformes aux attentes et la remarque que le secteur automobile se redresse plus rapidement que prévu. Le groupe, qui prévoit une croissance de X-Fab , en profite pour progresser de 5%.

    > Eurazeo prend 5% après un relèvement de sa recommandation par Jefferies, qui passe à l'achat.

    > Bic progresse de 2% avec l'annonce d'une acquisition aux États-Unis.

    > Orange avance de 1,6% après l'annonce de la signature d'un accord portant sur l'acquisition de 54% du capital de Telekom Romania.

  • Voici le briefing actions belges

    Un "shorteur" sur Telenet | Une biotech grimpe | Avis de brokers sur Solvay, Galapagos et Umicore (+Briefing)

  • Le point sur la tendance boursière

    L'Europe boursière grimpe nettement dans les premiers échanges, après la victoire du démocrate Joe Biden à l'élection présidentielle américaine annoncée samedi, même si Donald Trump refuse pour l'instant de reconnaître sa défaite.

    Les gains tournent autour de 1,4% sur les principaux marchés européens. Le Dax pointe en tête, avec une avance de 1,6%.

    Tous les indices sectoriels progressent avec, dans le trio des plus fortes hausses, le compartiment des valeurs minières (+2,36%), les automobiles (+2,23%) et les voyages et loisirs (+2,12%).

    La Bourse de Tokyo a fini la journée sur un gain de 2,12%, au plus haut depuis novembre 1991, et l'indice mondial MSCI a inscrit un record.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +1,52%
    Bruxelles: 1,50%
    Paris: +1,45%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +1,52%
    Stoxx 600: +1,37%

    Barco:+3%
    Ageas:+2,61%
    Solvay: +2%


  • Briefing d'avant-bourse

    Les bourses européennes sont attendues en nette hausse à l'ouverture, au surlendemain de la confirmation de la victoire de Joe Biden contre Donald Trump, annonciatrice d'une politique modérée soutenue par un assouplissement monétaire massif, une perspective jugée favorable à la prise de risque.

    Les contrats à terme sur indices suggèrent une progression de 1,66% pour le CAC 40 à Paris, de 2,16% pour le Dax à Francfort, de 1,33% pour le FTSE 100 à Londres et de 1,91% pour l'EuroStoxx 50.

    Joe Biden a lancé les préparatifs de la transition après l'annonce, samedi, par les médias américains, de sa victoire dans l'État de Pennsylvanie, qui l'assure de disposer de la majorité des grands électeurs même si Donald Trump n'a pas reconnu sa défaite et promet de multiplier les recours juridiques.

    La nouvelle favorise un regain d'appétit pour les actifs risqués, déjà nourri la semaine dernière par la perspective d'un Congrès américain divisé avec un Sénat à majorité républicaine et une Chambre des représentants à majorité démocrate, une configuration jugée par beaucoup comme le meilleur rempart contre des réformes fiscales et réglementaires défavorables à Wall Street.

    L'actualité politique américaine devrait continuer de faire les gros titres cette semaine mais les investisseurs ne peuvent pas oublier le contexte de la pandémie de coronavirus, avec sa litanie de records de contaminations.

    En Allemagne, les chiffres mensuels de la balance commerciale sont mitigés: les exportations ont certes augmenté plus qu'attendu en septembre (+2,3%) mais les importations ont subi une baisse inattendue (-0,1%). Les économistes interrogés par Reuters attendaient une hausse de 2% des exportations et une progression de 2,1% des importations.

  • Kempen & Co change d'avis dans le dossier Montea

    L'analyste pieter Runneboom de Kempen & Co a relevé vendredi soir sa recommandation sur Montea à "neutre", contre "vendre". Le prix cible est de 95 euros, inférieur au dernier de cours de clôture de 99,50 euros.

  • Les actions chouchous de Peter Bourbeau

    Peter Bourbeau est cogestionnaire du Legg Mason ClearBridge US Large Cap Growth Fund du groupe Franklin Templeton. Ses cinq actions préférées sont UPS, Amgen, NXP, Salesforce et Amazon.

  • Rallye Boursier: déjà plus de 11.000 inscrits

    Plus de 11.000 participants se sont déjà inscrits pour le Rallye Boursier, le concours destiné aux investisseurs qu'organise chaque année L'Echo et De Tijd. Serez-vous de la partie? Il est encore temps de vous inscrire!

  • Erdogan fait le ménage après la chute de la livre turque

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a limogé, samedi, le gouverneur de la banque centrale Murat Uysal, tenu pour responsable de la spectaculaire dépréciation de la livre turque cette année. Ce dernier est remplacé par l'ancien ministre des Finances Naci Agbal.

    Dimanche, c'était au tour du ministre turc des Finances Berat Albayrak, par ailleurs beau-fils d'Erdogan, d'annoncer qu'il démissionnait pour des raisons de santé.

    La livre turque a clôturé vendredi à 8,5445 pour un dollar après avoir touché un point bas record de 8,58. Elle a plongé de 30% depuis le début de l'année, de 10% au cours des deux dernières semaines.

    Ce matin, la livre s'échange aux alentours de 8,258 pour un dollar.

  • À suivre cette semaine sur les marchés

    Après l'élection présidentielle aux États-Unis, ainsi que la réunion de la Banque d'Angleterre et de la Réserve fédérale, les investisseurs vont pouvoir respirer un peu. L'agenda de la semaine à venir est en effet plus léger en rendez-vous macroéconomiques. Lundi, on attend seulement l'indice Sentix, qui mesure la confiance des investisseurs en zone euro. Il était retombé à -8,3 en octobre contre -8 septembre. Selon les données compilées par Bloomberg, les analystes s'attendent à ce que la baisse du moral des investisseurs se soit accélérée ce mois-ci et tablent sur -15.

    Les chiffres de la production industrielle de la zone euro en septembre seront publiés jeudi. Après une progression de 0,7% entre juillet et août, les économistes estiment que le rebond s'est poursuivi le mois suivant avec une hausse mensuelle de 0,9%. Ce qui réduirait la baisse sur un an à -5,4%, contre -7,2% en août.

    Côté entreprises, la saison des résultats pour le troisième trimestre continue.

    Le début de semaine sera calme à la Bourse de Bruxelles avec les chiffres d'Intervest Offices & Warehouses lundi et de Celyad Oncology mardi.

    Les journées de jeudi et vendredi seront, par contre, plus remplies. On attend les résultats de Biocartis, EVS, KBC, Keyware et Titan Cement jeudi. Le lendemain, ce sera au tour d'Aedifica, Ageas, Agfa-Gevaert, Home Invest Belgium, Sioen Industries et Texaf.

  • Vers un début de séance sur les chapeaux de roues

    Les marchés européens devraient célébrer la confirmation de la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine, annonciatrice d'une politique modérée soutenue par un assouplissement monétaire massif.

    Le contrat à terme sur l'Euro Stoxx laisse entrevoir une ouverture en hausse de 1,5%, tout comme celui sur le Dax allemand.

    ©EPA

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés