1. Les marchés
  2. Live blog
live

Nouvelle chute de D'Ieteren, Melexis sanctionné

Les marchés européens ont repris des couleurs, malgré la publication de certains résultats trimestriels décevants . Avertissement sur chiffre d'affaires pour Melexis. Proximus, Base et Mobistar enterrent la hache de guerre. D'Ieteren souffre à nouveau de l'affaire VW.
  • Clôture des marchés européens

    DAX +0,89%

    AEX +0,56%

    CAC 40 +0,46%

    FTSE-100 (Londres) +0,05%

    STOXX Europe 600 0,00%

    BEL 20 -0,20%

  • Séance difficile pour D'Ieteren

    Le titre D’Ieteren   connait une nouvelle séance difficile. L’action est malmenée après de nouvelles informations concernant Volkswagen  . Le groupe allemand a suspendu la vente au sein de l'Union européenne de certains modèles neufs équipés du logiciel incriminé dans l'affaire de fraude aux tests anti-pollution.

    Cette mesure concerne un petit nombre de véhicules diesels répondant à la norme européenne anti-pollution Euro 5 encore disponibles chez les concessionnaires. Ils seront remis en vente après avoir subi les modifications nécessaires, a précisé un porte-parole du constructeur.

    Par ailleurs, Volkswagen pourrait devoir mettre de côté davantage que les 6,5 milliards d'euros déjà provisionnés pour couvrir les coûts de la fraude, si le scandale a un impact négatif sur les ventes de voitures.

     

    "Les 6,5 milliards ont trait au rappel". "Je ne puis que spéculer sur des provisions supplémentaires. S'il devait y avoir un changement dans les volumes de ventes, nous réagirions rapidement."
    Matthias Müller
    président du directoire de Volkswagen

  • Valeant chute lourdement, les analystes étaient optimistes...

    Valeant "analyst" recommendations: - 19 Buys; - 1 Sell; Average Price Target: $250 pic.twitter.com/VP1RNWU7xG— zerohedge (@zerohedge) October 21, 2015

     

    Et la chute de Valeant ne fait pas plaisir à tout le monde

     

    The Swiss National Bank owns 1.3 million Valeant shares— zerohedge (@zerohedge) October 21, 2015

  • Opep et non-Opep n'ont pas parlé d'une baisse de production

    La réunion organisée mercredi entre des représentants de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et huit pays non membres du cartel n'a pas donné lieu à des discussions sur une éventuelle réduction de la production pour enrayer la baisse des prix, ont indiqué mercredi des délégués de l'Opep et de la Russie.

    Le cartel pétrolier avait invité huit pays ne figurant pas parmi ses membres, dont la Russie, à venir discuter à son siège viennois de la façon de remédier au recul des cours. Seuls cinq d'entre eux, la Russie, le Brésil, la Colombie, le Kazakhstan et le Mexique, ont assisté à la réunion.

    Dans un contexte de surproduction qui pèse sur les cours, passés de 115 dollars le baril en juin 2014 à moins de 50 dollars actuellement, l'Opep et les autres producteurs de pétrole n'étaient pas parvenus à s'entendre sur une éventuelle réduction de production lors d'une précédente rencontre, en mai.

    La prochaine réunion de l'Opep pour définir sa politique de production est prévue le 4 décembre.

     

    ©Bloomberg

  • Un "trembleur de Wall Street" a fait une nouvelle victime

    Valeant Pharmaceuticals shares fall 28% in New York following report from Citron research https://t.co/vHD76ec2J2— Bloomberg Markets (@markets) October 21, 2015

  • Ferrari en hausse de 15% pour son entrée en Bourse

    L'action Ferrari a ouvert à 60 dollars pour sa première cotation à Wall Street, en hausse de 15% par rapport à son prix d'introduction de 52 dollars.

    La filiale de voitures de sport de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) met sur le marché dans un premier temps 9,1% de son capital, une part pouvant atteindre par la suite 10%.

     

  • La BoC optimiste à court terme, pessimiste à long terme

    La #BoC relève prévisions de croissance pour Q3 (2.5% vs 1.5%) mais abaisse Q4 (1.5% vs 2.5%) #Canada— Alexandre Baradez (@ABaradez) October 21, 2015

  • Mobistar à 20 euros

    L'action Mobistar est repassé aujourd'hui au-dessus de la barre des 20 euros. Un niveau que l'opérateur n'avait plus connu depuis la fin mars. Le titre se rapproche petit à petit de son plus haut annuel (21,205 euros le 2 mars 2015).

    La raison de ce rebond? KPN, Base, Mobistar et Proximus ont conclu un accord mettant un terme à tous les litiges existants entre Proximus et respectivement Base et Mobistar. Ces litiges étaient liés à l’application, dans le passé, de tarifs de services de télécommunications mobiles différents pour les communications vocales on-net et off-net. Lien vers l'article 

    Par ailleurs, Mobistar a publié mardi des résultats trimestriels meilleurs que prévu. L'opérateur estime désormais que son Ebitda dépassera le haut de sa fourchette initiale située entre 260 et 280 millions d'euros. Lien vers l'article

     

    ©L'Echo


  • EDF et CGN scellent leur alliance dans le nucléaire britannique

    EDF  , son partenaire chinois CGN et le gouvernement britannique ont conclu une série d'accords en vue d'une décision finale d'investissement dans le projet de construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

    En vertu de ces accords, l'électricien public français détiendra 66,5% du projet et CGN investira 6 milliards de livres sterling pour en acquérir 33,5%.

    Le projet de Hinkley Point est estimé à 18 milliards de livres sterling (24,5 milliards d'euros), soit l'équivalent selon EDF du montant de 16 milliards - en livres de 2012 - prévu il y a deux ans. La mise en service du premier EPR britannique est prévue pour 2025, à comparer avec une date de 2023 annoncée précédemment.

    Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy a précisé lors d'une conférence téléphonique que la décision finale d'investissement dans Hinkley Point interviendrait "dans quelques semaines".

    L'accord prévoit également que CGN prendra 20% du projet de construction de deux autres EPR à Sizewell, dans l'est du pays, pour lequel EDF ne prévoit pas de décision d'investissement avant trois ou quatre ans.

  • IPO Ferrari: premieres indications a $60-61 #race pic.twitter.com/600a4Jv1O5— Sabrina Quagliozzi (@squagliozzi) October 21, 2015

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en hausse:

    • Le Dow Jones prend 0,32%
    • Le Nasdaq prend 0,36%
    • Et le S&P 500 gagne 0,28%
  • Biogen réduit ses effectifs et taille dans sa R&D

    Biogen  a annoncé  qu'il réduirait ses effectifs mondiaux de 11% d'ici la fin de l'année et qu'il arrêterait certains de ses programmes de recherche.

    Ces mesures doivent permettre au laboratoire américain, qui emploie environ 7.500 personnes, de réaliser des économies de 250 millions par an mais ils entraîneront une charge de 85 à 95 millions de dollars, principalement dans les comptes du quatrième trimestre.

    Le groupe de biotechnologie prévoit notamment de mettre fin à un essai clinique portant sur son médicament vedette Tecfidera dans le traitement de la sclérose en plaques de forme secondaire progressive, qui état déjà en phase avancée.

    Ce produit est déjà commercialisé dans le traitement de la sclérose en plaques, affection pour laquelle Biogen compte quatre autres molécules autorisées par la FDA (Food and Drug Administration), l'autorité sanitaire américaine.

    Une étude sur un traitement potentiel du lupus figure également parmi les essais que le laboratoire américain prévoit d'interrompre.

    Biogen a indiqué que son bénéfice net part du groupe du troisième trimestre avait progressé à 965,6 millions de dollars (850,5 millions d'euros), soit 4,15 dollars par action, contre 856,8 millions de dollars (3,62 dollars par action) un an plus tôt.

    Le chiffre d'affaires a augmenté de 11% à 2,8 milliards de dollars, grâce à la demande pour le Tecfidera.

  • HSBC pointe les faiblesses économiques de plusieurs pays comme la Malaisie, l'Indonésie ou encore la Suède...

    HSBC: These Are the Economies That Could Run Into Trouble https://t.co/H4pUmsCCND— Bloomberg Markets (@markets) October 21, 2015

  • Bénéfice meilleur que prévu pour GM au troisième trimestre

    General Motors   a publié des résultats au troisième trimestre meilleurs qu'attendu grâce notamment à une progression de la demande pour ses utilitaires en Amérique du Nord et une augmentation de ses marges en Chine.

    Le constructeur de Detroit a annoncé un bénéfice hors exceptionnels de 1,50 dollar par action contre 55 cents il y a un an, un chiffre nettement supérieur au consensus de 1,18 dollar établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

    En incluant le coût de 1,5 milliard de dollars d'un accord avec la justice américaine pour mettre fin à une enquête sur une affaire de systèmes d'allumage défectueux, le bénéfice net au trimestre bouclé le 30 septembre s'établit à 84 cents par action après 81 cents il y a un an.

    Le chiffre d'affaires sur le trimestre s'élève 38,8 milliards de dollars (34,2 milliards d'euros), soit légèrement au-dessus du consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 38,55 dollars.

    L'action GM gagne 4,48% à 34,98 dollars en avant-Bourse à Wall Street après la publication des résultats.

     

    ©REUTERS

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * YAHOO a publié un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels inférieurs aux attentes, des résultats qui illustrent les difficultés de la directrice générale Marissa Mayer à redresser le groupe. Le titre du portail internet cède 1,37% à 32,38 dollars dans les transactions électroniques d'avant-Bourse.

    * STARBUCKS. La Commission européenne a ordonné aux Pays-Bas de recouvrer 20 à 30 millions d'euros d'impôts auprès de la chaîne américaine de cafés, estimant que les avantages fiscaux sélectifs qui lui avaient été accordés enfreignaient les règles en vigueur dans l'Union.

    * TWITTER. Morgan Stanley a abaissé sa recommandation sur le titre à "sous-pondérer" et a réduit d'un tiers son objectif de cours, à 24 dollars, les analystes jugeant que la croissance du groupe va rester limitée et que le recrutement des utilisateurs va continuer de ralentir. L'action du réseau social recule de 4,2% à 29,6 dollars dans des échanges limités en avant-Bourse à Wall Street.

    * AMD. L'agence de notation Standard & Poor's a abaissé la note du fabricant de microprocesseurs de B- à CCC+, l'assortissant d'une perspective négative en raison des performances décevantes du groupe et de sa vulnérabilité à une dégradation supplémentaire du marché dans les trimestres à venir.

    * VMWARE perd 4,2% à 65,9 dollars en avant-Bourse malgré la publication mardi par l'éditeur de logiciels de résultats trimestriels meilleurs que prévu. Plusieurs analystes ont abaissé leur recommandation sur la filiale de logiciels de virtualisation d'EMC, qui restera indépendante et cotée malgré le rachat annoncé la semaine dernière de sa maison mère par Dell.

    * LAM RESEARCH a annoncé qu'il rachetait KLA-TENCOR par le biais d'une OPA en numéraire et en actions de 10,6 milliards de dollars (9,3 milliards d'euros), soit 67,02 dollars par action. L'action avance de 1,7% à 71,25 dollars en avant-Bourse.

    * AMERICAN TOWER est près de prendre une participation de 51% dans l'indien Viom Networks, propriétaire de près de 42.000 relais de téléphonie mobile, une opération qui pourrait dépasser les trois milliards de dollars passif inclus, rapportent deux sources au fait du dossier et la presse indienne.

    * INTEL a dit qu'il comptait investir jusqu'à 5,5 milliards de dollars dans les années à venir pour augmenter les capacités de production de mémoires non volatiles de son usine chinoise de Dalian. 

  • Arrivée de Ferrari à Wall Street

    Ferrari, qui fait aujourd'hui son entrée en Bourse de New York, a fixé le prix d'introduction de son action à 52 dollars, soit tout en haut de la fourchette indicative, a-t-on appris de source proche de l'opération. Ce prix valorise la marque au cheval cabré à environ 9,8 milliards de dollars. La filiale de voitures de sport de FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES (FCA) mettra sur le marché 9,1% de son capital.

     

    Let the RACE begin! pic.twitter.com/9xJbSCp2sW— Robert Frank (@robtfrank) October 21, 2015

  • Publicis et WPP reculent, certaines pratiques examinées aux US

    Les actions de Publicis  et WPP  reculent  en Bourse, pénalisées par un article du Financial Times selon lequel l'association américaine des annonceurs (ANA) aurait demandé à deux sociétés d'enquêter sur certaines pratiques de groupes de médias.

    Selon le FT, l'ANA a chargé des spécialistes de la recherche de fraude et d'actifs cachés d'enquêter sur les pratiques de certains groupes dans la chaîne d'achats d'espaces médias.

    "Les annonceurs américains ont chargé des spécialistes de la fraude d'enquêter sur les pratiques d'achat des groupes de médias, dont Omnicom, WPP et Publicis".
    trader

    Contacté par Reuters, Publicis s'est dit confiant quant au déroulement de cette enquête.

  • La matinée boursière en cinq points

    • Les marchés hésitent à la veille d'une réunion très attendue de la BCE.
    • En revanche, la saison des publications d'entreprises bat son plein, avec pendant la séance européenne General Motors, Coca Cola, Boeing et Kimberly-Clark.
    • Parmi les valeurs, ARM fournisseur de l'iPhone d'Apple, signe la meilleure performance de l'indice Stoxx 600 après des trimestriels conformes aux attentes.
    • A Bruxelles, les chiffres trimestriels de Melexis sont accueillis froidement, tout comme ceux de Deceuninck ou Barco. Nyrstar accélère ses pertes, Mobistar est recherchée.
    • Le constructeur de voitures de sport italien Ferrari, valorisé à près de 10 milliards de dollars, est cotée pour la première fois à Wall Street ce merrcredi.
  • Chat spécial en vidéo

    Les marchés financiers se montrent hésitants, prudents. L'économie chinoise inquiète et pèse sur les prix des matières premières. D'un autre côté, les investisseurs espèrent que les banques centrales vont maintenir leur politique monétaire accommodante. Le QE européen sera-t-il prolongé? Qu'attendre des marchés émergents? Faut-il se réfugier dans l'or? Pour en discuter, L'Echo vous propose un chat spécial (en vidéo), en compagnie de Vincent Juvyns, Global Market Strategist chez JP Morgan AM. Rejoignez-nous ce mercredi 21 octobre dès 12h30!

    Pour suivre en direct le chat vidéo, un seul lien : [Chat] Face à la volatilité des marchés, que faire?

  • Top/flop marché continu de la Bourse de Bruxelles

  • Le début de séance en cinq points

    Les principales Bourses européennes ont débuté sur une note hésitante mercredi. Les résultats de sociétés dominent l'actualité
    à la veille de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

    Credit Suisse chute. La deuxième banque helvétique a annoncé son intention de lever un peu plus de six milliards de francs (5,5 milliards d'euros) de capitaux et fait état d'un bénéfice trimestriel inférieur au consensus. 

    Pearson dégringole après avoir dit tabler sur un bénéfice par action annuel situé dans le bas de sa fourchette de prévisions, déjà réduite en cours d'année.

    Le concepteur britannique de processeurs ARM Holdings, fournisseur de l'iPhone d'Apple, gagne plus de 7%, la meilleure performance de l'indice Stoxx 600 après des trimestriels conformes aux attentes.

    A Bruxelles, les chiffres trimestriels de Melexis sont accueillis froidement, tout comme ceux de Deceuninck ou Barco. Nyrstar accélère ses pertes, Mobistar est recherchée.

  • Shanghai et Shenzhen plongent

    La Bourse de  Shanghai a terminé en forte baisse de 3,06% mercredi, tandis que celle de Shenzhen a plongé de 5,94% après plusieurs semaines de hausse.

    L'indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu 104,65 points à 3.320,68 points dans un volume d'échanges de 518,5 milliards de yuans (71,84 milliards d'euros).

    De son côté, l'indice composite de la Bourse de Shenzhen, première place boursière de Chine en volume d'échanges, a perdu 119,35 points à 1.889,13 points dans un volume d'échanges de 653,6 milliards de yuans (90,56 milliards d'euros).

  • Et voici les changements de conseil/obj. de cours du jour chez KBCS

    KBC Securities réduit son target price sur Barco à 63 euros contre 66 euros avant. Le conseil reste à conserver. Pour Melexis, l'objectif de cours passe à 52,50 euros contre 57,50 euros. L'avis est d'acheter la valeur. Enfin, le broker change d'avis sur Deceuninck à conserver contre accumuler. Le prix cible reste à 2,40 euros.

  • |Opening bell|

    • Amsterdam: +0,23%
    • Bruxelles: -0,01%
    • Francfort: +0,25%
    • Londres: +0,09%
    • Paris: +0,17%
    • Milan: +0,17%
    • Madrid: +0,14%
  • L'IPO de Ferrari, c'est aujourd'hui

    Les investisseurs avisés suivront l'introduction à Wall Street du constructeur de voitures de sport italien Ferrari, valorisé à près de 10 milliards de dollars.

  • Une séance sans statistiques notables

    Le marché n'aura pas le moindre indicateur économique notable à suivre tant aux Etats-Unis qu'en zone euro. En revanche, la saison des publications d'entreprises bat son plein, avec pendant la séance européenne General Motors, Coca Cola, Boeing et Kimberly-Clark, alors que jusqu'à présent les résultats ont été trop inégaux pour soutenir la tendance sur les marchés.

  • Quelques valeurs belges à suivre

    • BARCO - L'effet favorable des taux de change a soutenu le carnet et les prises de commandes de Barco. Le spécialiste courtraisien de l’imagerie a confirmé ses prévisions. Lien vers notre analyse compète et détaillée.
    • CMB - Saverco, le holding de Marc Saverys, lance son offre de rachat sur les titres CMB qu'il ne détient pas encore. Le prix offert est de 16,20 euros par action CMB. La période d'acceptation initiale court du 22 octobre au 16 novembre. Les résultats seriont connus le 12 novembre.
    • DECEUNINCK - Le spécialiste du PVC Deceuninck fait état de ventes en hausse de 18,2% à 167,1 millions d'euros. "La croissance en volume sur la plupart des marchés continue à dépasser nos prévisions", a indiqué Tom Debusschere, CEO de l'entreprise.
    • MELEXIS - Le fabricant de puces et de senseurs pour l'industrie automobile a publié des résultats trimestriels conformes aux attentes. Il s'attend à une baisse de chiffre d'affaires au quatrième trimestre. Lien vers notre article.
    • PROXIMUS | MOBISTAR - Proximus, Base et Mobistar ont enterré la hache de guerre. Proximus déboursera 120 millions d'euros (66 millions pour Base et 54 millions pour Mobistar) afin de sceller un litige datant de plus de 10 ans. Lien vers l'article.
  • Tokyo joue l'optimisme

    La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 1,91%. Les investisseurs ont ignoré l'annonce d'un ralentissement des exportations japonaises pour privilégier la perspective de nouvelles mesures de soutien à l'activité lors de la réunion de politique monétaire de la Banque du Japon du 30 octobre.

     

    "De mauvais chiffres sur le commerce extérieur japonais ont nourri les attentes concernant l'annonce à la fin du mois de nouvelles mesures de soutien de la part de la Banque du Japon."
    Michael Hewson
    Analyste chez CMC Markets

  • Rien d'extraordinaire à attendre jeudi de la BCE

    Le Conseil des gouverneurs de la BCE ne devrait pas modifier sa politique monétaire jeudi et le scénario, privilégié ces dernières semaines, selon lequel le président Mario Draghi pourrait profiter de sa conférence de presse pour préparer le terrain à une extension du programme d'achats d'actifs sur les marchés semble désormais un peu moins probable.

     

    "Le sentiment général est que la BCE essaie, cette semaine, de modérer les attentes en laissant entendre qu'il est trop tôt pour débattre d'une extension du programme actuel de QE."
    Les analystes de Citi

  • Briefing d'avant bourse

    • Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse mercredi à l'ouverture, mais les gains pourraient être limités à la veille de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).
    • La séance sera surtout animée par les publications de résultats des deux côtés de l'Atlantique.
    • Le Conseil des gouverneurs de la BCE ne devrait pas modifier sa politique monétaire jeudi.
    • Sur le marché des changes, l'euro s'apprécie légèrement face au dollar, autour de 1,1360.
  • Bonjour!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue! Vous êtes sur le "market live" de L'Echo, le bon endroit si vous ne souhaitez rien rater des principaux événements de cette séance de Bourse.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés