1. Les marchés
  2. Live blog
live

AB InBev star du Bel 20

L'Europe et Wall Street ont terminé en hausse, les investisseurs saluant de solides statistiques en Chine et aux Etats-Unis. Nouvelle fournée de résultats belges. Claque boursière pour Bekaert et Proximus, D'Ieteren bondit.
  • A suivre ce lundi 4 mars 2019

    Notre semaine, riche en résultats d'entreprises, se termine ici. Voici un aperçu des événements à ne pas manquer lundi 4 mars: 

    → ECONOMIE / FINANCE

    Zone euro
    • 10h30 Indice Sentix du moral des investisseurs / mars
    • 11h Prix à la production / janvier
    • 16h Dépenses de construction / décembre

    → ENTREPRISES

    France
    • Interparfums / résultats annuels (avant Bourse)

    Bon week-end! 

  • Le résumé de la séance à New York

    Wall Street a terminé dans le vert ce vendredi, avec le soutien de données chinoises et américaines, retrouvant la hausse qui l’avant caractérisée depuis le début de l’année avant un léger trou noir cette semaine.

    Le Dow Jones a gagné 0,43% à 26.026,32 points, le S&P 500 a pris 0,70% à 2.803,86 points et le Nasdaq, indice à forte coloration technologique, a avancé de 0,83% à 7.595,35 points. 

    Parmi les valeurs du jour, le groupe textile Gap a annoncé une vaste restructuration comprenant la scission en deux entreprises distinctes, cotées séparément en Bourse. Le titre a bondi de 16,18% à 29,51 dollars. 

    Tesla a chuté de 7,84% à 294,79 dollars. Le constructeur de véhicules électriques a lancé une version moins chère de la Model 3 et vendra désormais directement ses voitures en ligne, fermant ainsi des boutiques à travers le monde. 

    Ebay a gagné 0,54% à 37,35 dollars. Le groupe de ventes aux enchères sur le web a annoncé la mise en place d’une revue stratégique de l’administration à des administrateurs indépendants. 

  • | CLOSING BELL |

    • Dow Jones +0,43% à 26.028,69 points
    • S&P 500 +0,70% à 2.803,89 points
    • Nasdaq +0,83% à 7.595,35 points
  • Le pétrole termine en nette baisse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en forte baisse vendredi sur le marché new-yorkais Nymex, plombés par une mauvaise statistique manufacturière qui fait craindre pour la demande d'énergie.

    La croissance de l'activité manufacturière aux Etats-Unis a ralenti plus nettement que prévu en février, à son plus bas niveau depuis novembre 2016, selon l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) publiée vendredi.

    L'indice ISM manufacturier est ressorti à 54,2 le mois dernier contre 56,6 en janvier.

    Par ailleurs, le nombre de puits est tombé cette semaine aux Etats-Unis au plus bas depuis mais 2018, certains producteurs ayant décidé de réduire les dépenses en dépit d'une hausse de plus de 20% des futures depuis le début de l'année grâce à l'accord d'encadrement de la production mis en place par l'Opep et ses alliés depuis le début de l'année.

    Les prospecteurs ont réduit ce nombre de 10 dans la semaine au 1er mars, au total de 843, suivant le rapport très suivi du parapétrolier Baker Hughes, une filiale de General Electric.

    Ce nombre, indicateur avancé de la production à venir, est en baisse pour la deuxième semaine de suite mais il est un peu supérieur à celui de la période comparable de 2018.

    • Le contrat de mars sur le brut léger américain (WTI) a perdu 1,42 dollar, soit 2,48%, à 55,80 dollars le baril.
    • Le Brent échéance avril a cédé 1,24 dollar (1,87%) à 65,07 dollars le baril.
  • L'optimisme des investisseurs demande confirmation

    Cette semaine boursière a été marquée par des paris audacieux des investisseurs. Les indicateurs qui seront publiés dans les prochains jours arbitreront ces stratégies. Wall Street en route vers une série inédite en plus de 23 ans.

  • Lyft officialise son projet d'entrée en Bourse

    La plateforme américaine de réservation de voitures avec chauffeur Lyft, principal concurrent d'Uber aux Etats-Unis, a officialisé  son entrée en Bourse, avec des documents déposés auprès de l'autorité boursière (SEC).

    Pour l'heure Lyft ne donne guère de détails sur le nombre d'actions qu'il compte vendre et à quel prix, mais le document indique le montant très préliminaire de 100 millions de dollars que l'entreprise souhaite lever. 

    Lyft précise simplement que la date du début de la vente des titres se fera "aussi vite que possible après l'entrée en vigueur de l'enregistrement". Le grand concurrent de Lyft, Uber, a également l'intention d'entrer en Bourse cette année.

  • Résultats en baisse pour Bois Sauvage

    Le holding Bois Sauvage a indiqué un résultat net part du groupe de -16,5 millions euros contre 45,3 millions  euros en 2017. Il ajoute que la valeur intrinsèque de son portefeuille s’établit à  403  euros par titre au 31 décembre 2018 contre  435 euros au 31 décembre 2017.

    Le résultat net du groupe tient compte de résultats sur cessions de 1,8 million euros, des variations de juste valeur des participations principalement celle de Berenberg Bank de -31,8 millions euros  (+7,2 millions en 2017) et celle d’Umicore de  -20,9 millions euros (+49,3 millions en 2017), et d’une charge d’impôts de 7,8 millions d'euros.

    Il propose un  dividende brut de  7,70  euros par action (soit une hausse de 1,3 % par rapport à 2017).

  • Clôture en hausse des marchés européens

    Bel 20: +1,10%

    AEX: -0,45%

    CAC 40 : +0,47%

    Dax: +0,72%

    FTSE100: +0,42%

    Stoxx 50: +0,43%

  • "C'est le bon moment pour prendre ses bénéfices"

    Le rally boursier que nous connaissons actuellement en Europe, et partout dans le monde, pourrait-il manquer de souffle dans les prochaines semaines? La question commence à germer dans l'esprit de certains observateurs.

  • Ebay monte après la revue de StubHub et Classifieds

    Le titre Ebay progresse après l'annonce de sa revue opérationnelle, notamment de ses activités StubHub et eBayClassifieds, et la nomination d'un administrateur d'Elliott Management à son conseil d'administration dans le cadre d'un accord conclu avec le fonds activiste.

    StubHub pourrait valoir entre 3,5 milliards et 4,5 milliards de dollars et eBay Classifieds, présent à l'international, pourrait être vendu ou scindé pour une valeur de 8 milliards à 12 milliards de dollars, avait déclaré Elliott le mois dernier

  • Wall Street monte après de bons indicateurs

    La Bourse de New York a ouvert en hausse, entamant le mois de mars sur une note positive, soutenue des indicateurs favorables et la bonne tenue du secteur de la consommation.
    L'indice Dow Jones gagne 215,79 points, soit 0,83%, à 26.131,79 points.
    Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,81% à 2.806,97 points et le Nasdaq Composite prend 0,73% à 7.587,45 points.
    La séance est dictée par "l'indicateur chinois qui donne aux investisseurs l'assurance que tout va bien en Chine et que les inquiétudes sur son économie sont certainement écartées", a déclaré Andre Bakhos chez New Vines Capital LLC, en référence à la contraction moins importante que prévu de l'activité manufacturière chinoise en février.
    Coté indicateur américain, les pressions inflationnistes sont restées contenus, comme prévu, avec un indice des prix des dépenses personnelles (PCE) hors énergie et alimentation en hausse de 0,2% en décembre, comme en novembre. Sur un an,l'indice dit "core PCE" a augmenté de 1,9%.
    Le revenu des consommateurs a baissé en janvier pour la première fois en plus de trois ans, ce qui pourrait conforter la Réserve fédérale dans son approche prudente dans sa politique de hausse de taux.
    En Bourse, le secteur des biens de la consommation discrétionnaire gagne 1%, porté par GAP  après avoir annoncé la scission de sa marque Old Navy, et par Foot Locker , qui a fait état de ventes trimestrielles à magasins comparables supérieures aux attentes.
    Dans son sillage, Nike progresse, en tête du Dow Jones.
    Tesla recule après avoir prévenu qu'il accuserait une perte au premier trimestre.

  • La cotation de Montea reprend

    La cotation du titre Montea reprend après avoir été suspendu alors que la société a procédé à une augmentation de capital.

  • Wall Street ouvre en hausse

     Dow Jones +0,65%, Nasdaq +0,73%

  • L'inflation US ralentit encore

    L'inflation sur un an aux Etats-Unis a encore ralenti en décembre, selon l'indice PCE publié par le département du Commerce.

    L'indice des prix basé sur les dépenses de consommation, mesure préférée de la Banque centrale (Fed) pour observer l'évolution des prix, s'est établi à 1,7% sur douze mois en décembre contre 1,8% le mois d'avant.

    Le ministère a publié ces données avec deux mois de retard en raison du "shutdown" qui a paralysé l'administration en fin d'année. L'indice PCE pour janvier n'est pas encore disponible.

  • Hausse en vue à Wall Street

    Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes progressent vendredi à mi-séance profitant d'indicateurs chinois et européen meilleurs que prévu et des résultats bien accueillis de WPP et Moncler.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de la Bourse de New York entre 0,6% et 0,7%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Foot Locker, Gap, Tesla...

    * TESLA a annoncé la commercialisation d'une version à 35.000 dollars de sa Model 3 près de trois ans après l'avoir initialement promis, mais au prix de la fermeture de nombreux points de vente, et le groupe a prévenu qu'il accuserait une perte au premier trimestre. L'action cédait plus de 4% dans les échanges en avant-Bourse.

    * MARIOTT INTERNATIONAL a publié jeudi des résultats trimestriels et des prévisions annuelles inférieurs aux attentes de Wall Street, le groupe hôtelier mettant en cause la faiblesse de la demande en Amérique du Nord, son premier marché.

    * GAP a annoncé jeudi la scission de sa marque Old Navy qui deviendra une société cotée, une annonce saluée par une envolée de 26% du groupe de prêt-à-porter dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street.

    * NORDSTROM - Le groupe de grands magasins a publié un bénéfice et un chiffre d'affaires meilleurs que prévu pour son quatrième trimestre, en dépit d'une croissance de seulement 0,1% de ses ventes comparables, et ses prévisions pour 2019 sont aussi supérieures aux attentes. L'action gagnait 5,5% à 49,85 dollars dans les échanges d'après-Bourse.

    * BRISTOL MYERS SQUIBB, CELGENE - Le fonds activiste Starboard, qui conteste le projet de rachat de Celgene par BMS pour 74 milliards de dollars, a annoncé détenir désormais 4,4 millions d'actions de ce dernier.

    * FOOT LOCKER grimpe de plus de 16% dans les transactions en avant-Bourse après avoir fait état de ventes à magasins comparables supérieures aux attentes pour le quatrième trimestre.

    * DEVON ENERGY - RBC a abaissé sa recommandation à "performance du secteur" contre "surperformance".

  • L'essentiel de la matinée boursière

    * L'Europe dans le vert après des indicateurs rassurants
    * Le Stoxx 600 gagne 0,47% dans la matinée. Ailleurs en Europe les gains varient entre 0,6% (Paris) et 1% (Francfort)
    * Le PMI manufacturier chinois Caixin/Markit meilleur que prévu
    * PIB US du T4 et ventes au détail en Allemagne au-dessus des attentes
    * Le dollar et les rendements des Treasuries montent encore
    * Bruxelles gagne 1,13%. Proximus (-3,8%) et Bekaert (-1,8%) sanctionnés pour leurs résultats
    * Le publicitaire WPP prend 8%, après des performances et prévisions moins mauvaises que prévu
    * Moncler gagne 11,63%, le fabricant italien de doudounes haut-de-gamme a vu son chiffre d'affaires bondir de 19% l'année dernière
    * A suivre à 14h30: l'indice des prix PCE aux Etats-Unis, l'indicateur d'inflation privilégié de la Fed
    * Wall Street donnée en hausse d'environ 0,6%

  • L'inflation de base reste stable en zone euro

    L'inflation dans la zone euro s'est légèrement accélérée en février avec la hausse des prix de l'énergie et des produits alimentaires mais l'inflation de base est restée stable, montre l'estimation rapide d'Eurostat.

    Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ont augmenté de 1,5% en rythme annuel (1,4% en janvier), un chiffre conforme au consensus des économistes interrogés par Reuters. Elle reste bien inférieure à l'objectif de la BCE, à savoir un taux légèrement inférieur à 2%.

    L'indice d'inflation de base, qui exclut les catégories volatiles de l'énergie et des produits alimentaires non transformés est inchangé à 1,2% alors que le consensus le donnait en léger recul à 1,1%.

  • La phase I de l'augmentation de capital de Montea souscrite à 87%

    Montea annonce que son augmentation de capital de capital en numéraire avec droits d'allocation irréductibles, pour la somme maximale de 160 millions d'euros, a été souscrite à hauteur de 86,91% par l'exercice des droits d'allocation irréductibles.

    Le placement privé accéléré de 1.676.868 scrips aura lieu ce jour.

    Les résultats de la vente des scrips, les résultats définitifs de l'augmentation de capital et le montant qui reviendra le cas échéant aux détenteurs des droits d'allocation irréductibles non exercés seront publiés le 1 mars 2019 dans un communiqué de presse.

    L'action est suspendue depuis le début de la séance.

  • Bekaert : les raisons de la chute de l'action

    L'action du tréfileur courtraisien Bekaert chute de 4,11% en fin de matinée, après avoir perdu près de 8% en début de matinée. Avec Proximus (-4,78%), le titre est l'une des plus fortes baisses de la matinée d'un marché bruxellois en hausse de 1%.

    Deux facteurs expliquent la chute du titre:

    (1) Le tréfileur courtraisien a réduit son dividende de 36%, pour la première fois depuis six ans, à 0,70 euro par action en raison de la baisse des bénéfices et de l'endettement élevé. Ce faisant, l'entreprise distribute l'entièreté de son bénéfice net à ses actionnaires. Le résultat par action est en effet de 0,70 euro contre 3,26 euros en 2017.

    (2) Bekaert s'attend à ce que les mesures d'amélioration prises permettent de restaurer la marge d'Ebit sous-jacente au-delà de 7% à moyen terme. Il prévoyait jusqu'à présent 10%.

     

    "Les perspectives sont vraiment peu inspirantes compte tenu des commentaires prudents, pas de prévisions précises pour 2019 et un objectif à moyen terme qui est en baisse par rapport au niveau de 10% et qui est un retour progressif au niveau de marge de 2017."
    Wim Hoste,
    Analyste chez KBC Securities

  • Première contraction en cinq ans du PMI manufacturier de la zone euro

    L'activité du secteur manufacturier de la zone euro a subi en février sa première contraction depuis plus de cinq ans, pénalisée par :

      (1) les tensions commerciales;
      (2) le ralentissement de la croissance mondiale;
      (3) la sortie prochaine du Royaume-Uni de l'Union européenne.

    En baisse pour le septième mois consécutif, l'indice PMI manufacturier est revenu à 49,3 après 50,5 en janvier. S'il est légèrement supérieur à la première estimation publiée la semaine dernière (49,2), il ressort pour la première fois depuis juin 2013 sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion.

    "Le secteur manufacturier de la zone euro traverse sa plus mauvaise période depuis près de six ans et les indicateurs avancés suggèrent que les risques sont encore orientés à la baisse à l'approche du printemps."
    Chris Williams
    Chef économiste d'IHS Markit

  • Le point sur la tendance boursière

    * L'Europe dans le vert après des indicateurs rassurants
    * Le Stoxx 600 gagne 0,66%. Francfort gagne 1,20%, Paris 0,79% et Amsterdam 0,21%
    * Le PMI manufacturier chinois Caixin/Markit meilleur que prévu
    * Le PIB US du T4 et les ventes au détail en Allemagne au-dessus des attentes
    * Le dollar et les rendements des Treasuries montent encore
    * Les indicateurs PMI et ISM définitifs pour le secteur manufacturier en zone euro et aux Etats-Unis au mois de février sont attendus dans la journée.
    * A suivre à 14h30: l'indice des prix PCE aux Etats-Unis, l'indicateur d'inflation privilégié de la Fed

  • Enthousiasme de Shanghai et Hong Kong après la décision de MSCI

    Les Bourses de Hong Kong et de Shanghai ont nettement rebondi, enthousiastes après un indicateur manufacturier encourageant et un nouveau cap pour l'internationalisation des marchés d'actions chinois grâce au quadruplement de leur poids dans un indice de la société financière MSCI.

    A la Bourse de Hong Kong, l'indice composite Hang Seng a grimpé de 0,63% à 28.812,17 points.

    En Chine continentale, l'indice composite de la Bourse de Shanghai a gagné 1,80% à 2.994,01 points, tandis que l'indice de référence de Shenzhen progressait de 1,20% à 1.564,84 points.

  • "Les chiffres chinois, dans la foulée d'une croissance du PIB américain plus forte que prévu allègent les craintes au sujet de la croissance mondiale."
    Jasper Lawler
    Analyste de London Capital Group

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,61%
    • Amsterdam: +0,22%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,57%
    • DJ Stoxx 600: +0,48%

  • La réaction des investisseurs aux derniers résultats belges

    • Ascencio n.c.
    • Bekaert -7,11%
    • Bone Therapeutics +1,69%
    • Mithra +1,58%
    • Proximus -1,68%
    • Roularta +0,35%
    • Sioen +2,71%
    • Smartphoto n.c.
    • Ter Beke +2,26%
    • VGP +2,87%

  • Ter Beke maintient son dividende inchangé

    Pour la première fois, les chiffres des entreprises acquises en 2017 par Ter Beke sont repris pour une année complète dans les résultats du spécialiste de l'industrie aliementaire. Il s’agit - pour rappel - pour la Division Charcuterie, de l’entreprise néerlandaise Offerman et pour la Division Plats cuisinés, de l’entreprise française Stefano Toselli, de l’entreprise polonaise Pasta Food Company et de l’entreprise anglaise KK Fine Foods. Pour l’année complète, ces 4 entreprises ont contribué conformément aux attentes, ensemble et individuellement, au chiffre d’affaires et au résultat. Le chiffre d’affaires consolidé augmente de 36,8%, pour atteindre 680,5 millions d’euros. 

    Le dividende proposé aux actionnaires reste inchangé, à 4 euros brut par action. 

  • Smartphoto a amélioré sa rentabilité en 2018

    En 2018, l'ex-Spector a pu compter sur son virage dans l'e-commerce et l'innovation pour faire gonfler son résultat opérationnel de 5% sur un an. C'est notamment la division "cadeaux" du spécialiste de la photographie, en croissance de 14%, qui s'est très bien comportée.   

    Smartphoto proposera de verser à ses actionnaires un dividende brut de 0,5 euro par action. 

  • Dividende en hausse de 16% chez VGP

    VGP , un groupe immobilier belge qui se positionne en plate-forme pan-européenne a enregistré des résultats records en 2018. Le bénéfice net a grimpé de 26,1% à 121,1 millions d’euros. Même croissance pour le bénéfice par action à 6,52 euros. Le spécialiste des entrepôts logistiques augmente son dividende de 16% à 2,20 euros par action.

    Le groupe s’attend à poursuivre le développement de ses activités en 2019 grâce à une forte demande de la clientèle sous l’effet du commerce électronique. VGP a investi dans son pipeline avec 1,7 million de m² acquis et 1,6 million de m² soumis à des permis.

    VGP et son partenaire Allianz Real Estate ont décidé d’étendre leur coentreprise au-delà des pays existants.

  • Quelques valeurs belges à suivre (2)

    Bone Therapeutics - Après une année 2018 qui a vu son cours de Bourse fondre de moitié, Bone Therapeutics confirme avoir les fonds suffisants pour tenir jusqu'à la fin de son exercice 2019. D'ici la fin de l'année, la biotech promet de faire passer son portefeuille clinique à un stade de développement avancé grâce à deux de ses traitements. → Notre article

    Mithra   - La biopharma liégeoise Mithra a vu son chiffre d’affaires s’envoler en 2018 grâce aux accords de partenariats signés pour sa pilule de nouvelle génération Estelle. Sa trésorerie atteint un niveau record. Et 2019 s'annonce encore mieux, selon François Fornieri. → Notre article

    Proximus - Proximus qui a dégagé des résultats 2018 conforme aux attentes, table sur un exercice 2019 placé sous le signe du statu quo en terme de chiffres-clés. Le dividende brut est stable à 1,50 euro et il est attendu au même niveau pour cette année. → Notre article

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    * Les marchés européens devraient progresser à l'ouverture, de l'ordre de 0,45%
    * Le PMI manufacturier chinois Caixin/Markit meilleur que prévu et plus favorable que le PMI officiel de la veille
    * Cet indicateur fait suite au PIB US au-delà des attentes au T4
    * Le dollar et les rendements des Treasuries montent encore
    * A suivre : l'indice des prix PCE aux Etats-Unis (à 14h30), indicateur d'inflation privilégié de la Fed.

  • Bert De Graeve quitte Bekaert

    Breaking nieuws... Le président de Bekaert , Bert De Graeve, quittera ses fonctions à l'issue de l'assemblée générale en mai.

    De Graeve a d'abord été CEO puis président du Consell d'administration du tréfileur courtraisien.

    Jürgen Tinggren devrait lui succéder.

    Bekaert annonce par ailleurs des changements au niveau de sa structure organisationnelle.

    Plus d'informations dans quelques minutes.

  • Quelques valeurs belges à suivre (1)

    Ascencio - Ascencio a indiqué qu'au 31 décembre 2018, la juste valeur de son portefeuille immobilier s’élève à 624,2 millions d'euros contre 619,0 millions d'euros au 30 septembre 2018. Sauf imprévu significatif et sur base de son portefeuille immobilier actuel, les résultats prévisionnels pour l’exercice 2018/2019 devraient permettre la distribution d’un dividende brut au moins comparable à celui de l’exercice précédent, a précisé la société.

    D'Ieteren - Après une belle année 2018, D'Ieteren pense encore connaître une croissance à deux chiffres en 2019. Quant à une éventuelle acquisition, le groupe veut être patient...→ Notre article

    Rosier - Le groupe Rosier a indiqué  un recul de son 6,1 % de son chiffre d’affaires pour 2018 à 184,4  millions d'euros (196,4 millions en 2017). La baisse des volumes en Europe (-33%) n’a pu être comblée par l’accroissement des ventes à l’exportation (+25%). Pour 2019, le groupe s’attend à une demande en ligne avec les fondamentaux de son industrie.

    Roularta - Le groupe de médias Roularta a renoué l'an dernier avec de jolis bénéfices. En 2018, son résultat net s'affichait en effet à 78,9 millions d'euros contre une perte nette de 13 millions en 2017. Cette envolée spectaculaire est la conséquence d'une plus-value exceptionnelle suite à la cession à l'automne 2017 au Persgroep de sa participation de 50% dans Medialaan. → Notre article

    Sioen - Le groupe textile Sioen Industries a livré ses résultats annuels pour 2018. Son chiffre d'affaires a dépassé les 500 millions d'euros. Le bénéfice net a progressé de près de 55% par rapport à 2017, soit 1,71 euro par action. Il proposera un dividende de 0,62 euro par action. → Notre article

  • MSCI quadruple le poids de la Chine dans ses indices mondiaux

    La pondération des valeurs de Chine continentale dans les indices mondiaux MSCI va être quadruplée cette année, a annoncé le fournisseur d'indices, ce qui pourra potentiellement faire affluer 80 milliards de dollars (70 milliards d'euros) de fonds étrangers dans la deuxième économie mondiale.

    Cette décision pourrait apporter un nouveau coup de pouce au marché boursier chinois qui a bondi de plus de 20% cette année, en partie dans l'espoir d'un règlement du conflit commercial sino-américain.

  • Tokyo aidée par des stats, le yen et l'optimisme sur le commerce

    La Bourse de Tokyo a clôturé en hausse sur fond de net repli du yen, les investisseurs saluant de solides statistiques aux Etats-Unis et en Chine.

    → Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 1,02% à 21.602,69 points
    → L'indice élargi Topix a progressé de 0,50% à 1.615,72 points.

    Du côté des changes, le dollar montait à 111,72 yens, contre 110,83 yens jeudi au moment de la fermeture de la place tokyoïte, tandis que l'euro s'affichait à 127,05 yens, contre 126,06 yens, des mouvements positifs pour les entreprises exportatrices nippones.

    Le moral a aussi été soutenu par les déclarations optimistes d'un conseiller de la Maison Blanche sur les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

    "Je pense que nous nous dirigeons vers un accord historique"
    Larry Kudlow
    Un conseiller de la Maison Blanche, interrogé sur CNBC

  • A suivre ce vendredi 1er mars

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 9h55 Indice PMI IHS Markit manufacturier définitif / février
    • 10h Demandeurs d'emploi, taux de chômage / février

    Chine
    n Indice PMI Caixin-Markit manufacturier / février

    Etats-Unis
    • 14h30 Revenus et dépenses des ménages, indice des prix PCE / décembre-janvier
    • 16h Indice de confiance du consommateur de l'université du Michigan (définitif) / février
    • 16h Indice ISM manufacturier / février

    Grèce
    • Revue de la note souveraine de la Grèce par Moody's

    Japon
    •  Inflation / février

    Zone euro
    • 10h Indice PMI IHS Markit manufacturier déf. / février
    • 10h30 Indice PMI IHS Markit manufacturier / février
    • 11h Inflation (estimation rapide) / février
    • 11h Taux de chômage / janvier

    → ENTREPRISES


    Belgique
    Résultats de
    • Bekaert
    • Bois sauvage
    • Bone Therapeutics
    • Hamon
    • Mithra
    • Proximus
    • SmartPhoto
    • Ter Beke
    • VGP

    France
    • Bonduelle / résultats du S1 (avant Bourse)

    Pays-Bas
    • Beter Bed / résultats 2018

    Royaume-Uni
    • WPP / résultats annuels

  • Good morning!

    Bonjour à vous. Si vous cherchiez le "market live" de L'Echo, ne bougez plus vous y êtes et, grâce à lui, vous ne manquerez rien des principaux développements de cette séance de Bourse du 1er mars.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect