1. Les marchés
  2. Live blog
live

Nyrstar dégringole lourdement, D'Ieteren résiste

Les indices ont creusé leurs pertes en deuxième partie de séance. La Grèce reste au centre de l'attention des investisseurs. Le gouvernement grec a besoin de 7 milliards d'ici 48h. Van de Velde a publié son chiffre d'affaires semestriel. Nyrstar s'enfonce, plombé par le cours de l'acier.
  • Clôture des marchés européens

    STOXX Europe 600 -1,54%

    BEL 20 -1,58%

    FOOTSIE -1,58%

    DAX -1,96%

    CAC 40 -2,27%

    AEX -2,27%

  • Lourde chute de Nyrstar

    L'action Nyrstar  dégringole à la Bourse de Bruxelles. Le titre passe d'ailleurs sous les 3 euros, un plus bas depuis la mi-janvier. Le secteur des miniers est durement touché en raison de la chute des prix de l'acier en Chine. La tonne d'acier est aujourd'hui un tiers moins chère qu'en 1994.  De nombreux petits fabricants ont fermé temporairement leur production.

     

    ©Dries Luyten

  • Le point sur la séance

    La chute des marchés européens s'accélèrent, une heure avant la clôture. Il semble que les Grecs soient venus sans nouvelles propositions, contrairement à ce qu'avait promis le Premier ministre Alexis Tsipras. Celui-ci pourrait cependant les présenter en fin de journée, au sommet de la zone euro. D'autres informations faisaient ensuite état de propositions formulées oralement à l'Eurogroupe, avant d'être présentées par écrit mercredi.

    Tous les indices européens reculent de plus d'1%. Le Stoxx Europe 600 perd actuelle 1,12%. Chez nous, le BEL 20  baisse de 1,10% à 3498,14 points. 

     

    *DIJSSELBLOEM: NEW ESM PROGRAM WILL HAVE TO BE MEDIUM TERM *DIJSSELBLOEM: WILL HAVE EUROGROUP CONFERENCE CALL TOMORROW— Mark Barton (@markbartontv) July 7, 2015

  • Bunds flying. Periphery not keeping up, but not blowing up, either. pic.twitter.com/3zlHiO7wc7— Richard Barley (@RichardBarley1) July 7, 2015

  • AMD chute de 15% après avoir abaissé ses prévisions

    Advanced Micro Devices perd près de 15% à Wall Street  après avoir revu en baisse ses prévisions de résultats pour le deuxième trimestre, du fait d'une demande plus faible que prévu pour les ordinateurs personnels.

    Au moins huit brokers ont réduit leurs objectifs de cours pour la valeur, selon les données Thomson Reuters.

    Le fabricant de semi-conducteurs a dit lundi soir s'attendre à un chiffre d'affaires en baisse de 8% au deuxième trimestre par rapport aux trois premiers mois de l'année, alors qu'il tablait précédemment sur un recul de 3%, plus ou moins 3%.

    Cela laisse prévoir un chiffre d'affaires d'environ 948 millions de dollars (966 millions d'euros) alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S est actuellement à 999,6 millions.

  • Le Premier ministre grec s'adressera au Parlement européen demain

    BREAKING: Greek PM Tsipras to address European Parliament on Wednesday - government official. http://t.co/6XK1CpDOUN pic.twitter.com/IpXXRej38r— Reuters Top News (@Reuters) July 7, 2015

  • Wall Street | Opening Bell |

    • Dow Jones: +0,12%
    • S&P 500: +0,07%
    • Nasdaq Composite: -0,07%
  • Boum! L'Eurogroupe est déjà terminé

    La réunion des ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) s'est terminée mardi vers 15h, moins de deux heures après avoir commencé.

    Le président de l'Eurogroupe, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, doit faire une courte déclaration dans la foulée e la fin de la réunion.

    Il semble que les Grecs soient venus sans nouvelles propositions, contrairement à ce qu'avait promis le Premier ministre Alexis Tsipras. Celui-ci pourrait cependant les présenter en fin de journée, au sommet de la zone euro.

  • ECB haircut guide: pic.twitter.com/JYqT9nTVOC— Patrick Chovanec (@prchovanec) 6 Juillet 2015

  • "Les négociations entre Athènes et ses créanciers sont toujours en cours mais tant qu'il n'y aura pas de résolution finale sur le sujet, le marché américain des actions devrait rester assez protégé de ces tourments. L'attention va plutôt se tourner vers le compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed, publié mercredi, et le début de la diffusion des comptes trimestriels des entreprises."
    Jasper Lawler
    CMC Markets

  • Wall Street avance doucement vers l'ouverture

    La Bourse de New York s'orientait vers une ouverture près de l'équilibre mardi, les investisseurs continuant à surveiller les négociations avec la Grèce tout en se préparant aux minutes de la Réserve fédérale et au début de la saison des résultats.

  • La Grèce a besoin de 7 milliards d'euros d'ici 48h

    Le gouvernement grec a besoin de 7 milliards d'ici 48h, sinon elle fera défaut sur l'échéance d'un prêt rapporte Bloomberg.

    #Greece govt requested €7bn within next 48 hours, BBG reports citing Ansa. Funds would be aimed at avoiding default on maturing debt.— Holger Zschaepitz (@Schuldensuehner) 7 Juillet 2015

  • EURUSD 1.0960— MineForNothing (@minefornothing) 7 Juillet 2015

  • "La valorisation d'Edenred est désormais attractive"

    Edenred compte parmi les trois plus fortes hausses à la Bourse de Paris, Société générale étant passé de conserver à achat sur le titre du spécialiste des services prépayés.

    Le broker, qui maintient son objectif de cours à 26,4 euros, estime que l'action est devenue "attractive" après une sous-performance de près de 11% au cours des 12 derniers mois et avoir chuté de plus de 21% par rapport à son plus haut historique du 26 janvier dernier (27,15 euros).

    Ce parcours boursier reflète les inquiétudes du marché sur les conséquences de la faiblesse de l'économie brésilienne su le groupe et sur le changement de PDG - Jacques Stern qui n'est toujours pas remplacé-, soulignent les analystes de SG dans une note.

     

    "La valorisation d'Edenred est attractive aux niveaux actuels et intègre désormais le ralentissement économique au Brésil."
    Les analystes de SocGen

  • Calme plat sur le marché de la dette souveraine

    ©Marché obligataire

  • Axel Springer meilleure hausse de l'indice Stoxx 600, Technip dans les cordes

    ©Top Flop Stoxx 600

  • Participez à notre chat boursier (12h30 à 13h30)

     

    Live Blog En direct des marchés (7 juillet)
     
  • L'euro baisse face au dollar avant un sommet sur la Grèce

    L'euro baissait face au dollar mardi, s'installant sous 1,10 dollar dans un marché lesté par les incertitudes persistantes sur l'avenir financier de la Grèce à quelques heures d'un sommet extraordinaire de la zone euro déterminant pour l'avenir du pays au sein de l'Union monétaire.

    Vers 11h25 à Paris, l'euro valait 1,0972 dollar, contre 1,1057 dollar lundi soir.

    "La probabilité accrue d'un défaut de paiement de la Grèce et de sa sortie de la zone euro contribue à un climat d'échanges peu favorable à la prise de risques à court terme."
    Lee Hardman
    Analyste chez Bank of Tokyo-Mitsubishi

    Les cambistes sont sur la défensive depuis dimanche et la victoire du non au référendum grec de dimanche sur les mesures demandés par les créanciers du pays.

  • #Teva prêt à surenchérir son offre sur #Mylan à 43 milliards de dollars >> http://t.co/qSVIXkjsKP— LaTribune (@LaTribune) 7 Juillet 2015

  • L'attentisme domine en Europe

    L'attentisme prévalant parmi les investisseurs avant la réunion de l'Eurogroupe sur la Grèce à la mi-journée et le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro en fin d'après-midi.

    Les marchés ont accusé le coup lundi de la victoire massive du "non" au référendum grec la veille mais les investisseurs s'accrochent à l'espoir d'une reprise des discussions entre Athènes et ses créanciers pour conclure un accord permettant d'éviter un "Grexit".

  • Voici le briefing actions belges du jour

     

    Briefing actions (7 juillet): Delhaize, Dexia, Ageas, Telenet, Van de Velde, Sofina http://t.co/J0lz8PUFe6— Stéphane Wuille (@stephanewuille) July 7, 2015

  • La Bourse d'Athènes restera fermée jusqu'à mercredi

    La Bourse d'Athènes restera fermée jusqu'à mercredi, a annoncé mardi matin la commission des marchés financiers grecs.

    Les banques grecques sont elles aussi fermées, sur fond de course contre la montre pour éviter que la Grèce ne se retrouve en état d'insolvabilité.

    Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, participera mardi soir à Bruxelles au sommet de la zone euro, pour tenter de trouver un accord permettant à son pays de rester dans la zone euro.

  • Axel Springer discute fusion avec ProSiebenSat.1

    Le groupe de médias allemand Axel Springer est en discussions avec le groupe de télévision ProSiebenSat.1 pour fusionner, dix ans après une première tentative bloquée par les autorités de la concurrence, affirme l'agence Bloomberg News mardi.

    "Les discussions en sont à un stade précoce et toute transaction pourrait faire face à des problèmes de concurrence."
    Bloomberg


    C'est déjà l'Office allemand anti-cartel qui avait bloqué début 2006 un rachat de ProSiebenSat.1 par Axel Springer, qui avait été annoncé en août 2005.

    A l'époque, Axel Springer, éditeur du tabloïd Bild, quotidien le plus lu d'Europe, avait voulu créer un contrepoids à son concurrent compatriote Bertelsmann, fortement présent dans la télévision via RTL. Depuis, Axel Springer s'est fortement développé dans le numérique, abandonnant de nombreux titres de presse écrite, mais a aussi mis un premier pied dans la télévision, en rachetant fin 2013 la chaîne allemande d'information en continu N24.

  • A un député qui lui reproche d'être sur son téléphone plutôt que d'écouter les débats, Juncker répond qu'il échange des SMS avec Tsipras— Renaud Honoré (@r_honore) 7 Juillet 2015

  • Adjudication d'OLO lundi prochain

    L'Agence de la dette communique que les 3 lignes d'OLO suivantes seront adjugées le lundi 13 juillet 2015 :

    1. OLO 3,00% 28/09/2019 
    2. OLO 0,80% 22/06/2025
    3. OLO 4,25% 28/03/2041

    La date de paiement est fixée au 15/07/2015.  Le vendredi 10 juillet dans la matinée, l'Agence de la dette annoncera la fourchette du montant à adjuger.

  • Rechute des Bourses chinoises

    Les Bourses chinoises ont de nouveau fortement reculé mardi, l'effet des multiples mesures de soutien annoncées par Pékin ces derniers jours s'estompant rapidement, d'autant que le Premier ministre, Li Keqiang, n'a pas une seule fois évoqué le sujet dans un discours pourtant axé sur la situation économique.

    Dans cette allocution, dont le texte a été publié sur internet avant l'ouverture des marchés, le chef du gouvernement a déclaré que la Chine disposait de la confiance et de la capacité nécessaires pour faire face aux difficultés que rencontre son économie, mais il n'a fait aucune mention du plongeon de près de 30% en trois semaines subi par la Bourse de Shanghai.

    L'indice CSI300 des principales entreprises cotées à Shanghai et Shenzhen a terminé la séance en recul de 1,76% et l'indice composite de Shanghai a perdu 1,26%.

    Pour Qi Yifeng, analyste du cabinet de conseil CEBM, les mesures annoncées par les autorités sont insuffisantes pour inverser la tendance des dernières semaines, notamment parce que de nombreux investisseurs qui avaient emprunté pour acheter des titres sont aujourd'hui forcés de les vendre pour faire face à des appels de marge.

     

    "L'enjeu est simplement de savoir si la baisse va ralentir ou si la chute libre va continuer."
    Qi Yifeng
    Analyste du cabinet de conseil CEBM

  • "Ma volonté, mon souhait est d'éviter un Grexit"

    "Ma volonté, mon souhait, est d'éviter un Grexit" et "il est temps de se retrouver à la table des négociations", a affirmé mardi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à quelques heures d'un sommet extraordinaire de la zone euro consacré aux conséquences du référendum en Grèce.

    Il parlait devant le Parlement européen à Strasbourg au surlendemain du non massif exprimé par le peuple grec aux propositions des créanciers de la Grèce pour renflouer le pays.

     

    ©EPA

  • Technip perd plus de 6% en Bourse après l'annonce d'un plan de restructuration.

  • | Opening Bell |

    • Amsterdam: -0,27%
    • Bruxelles: +0,08%
    • Francfort: +0,31%
    • Londres: -0,09%
    • Paris: -0,10%
    • Milan: +0,50%
    • Madrid: +0,04%
  • Marks & Spencer encaisse un nouveau revers dans son activité non alimentaire

    Le distributeur britannique Marks & Spencer (M&S) a fait état mardi d'une baisse de ses ventes hors alimentation au premier trimestre de son exercice fiscal, un revers après le retour à la croissance enregistré sur les trois mois précédents.

    Ses ventes hors alimentation, qui regroupent l'habillement, la chaussure et l'équipement de la maison, ont diminué de 0,4% sur les 13 semaines au 27 juin dans les magasins ouverts depuis plus d'un an. Les prévisions des analystes financiers s'échelonnaient entre la stabilité et une baisse de 2,5%, donnant un consensus de -1%.

    Les chiffres publiés mardi reflètent "un trimestre difficile et promotionnel", a déclaré M&S, ajoutant que la division reste en bonne voie pour enregistrer une progression de sa marge brute annuelle de 150 à 200 points de base.

    Les ventes de produits alimentaires, elles, ont progressé de 0,3% au premier trimestre à données comparables, enregistrant leur 23e trimestre consécutif de hausse.

    M&S précise que toutes ses autres prévisions pour l'ensemble de l'exercice demeurent inchangées.

     

    ©REUTERS

  • Contagion contenue sur les dettes de la périphérie

    La contamination semble contenue sur les dette de la périphérie. L'écart de rendement entre l'emprunt portugais à 10 ans et le Bund allemand à 10 ans se tasse, après la progression d'hier lundi.

     

    Contagion contained as #Portugal Gov Bonds show. Risk premium of 10y yields over Bunds drops a tad after y'days rise. pic.twitter.com/KaXj8TFZAa— Holger Zschaepitz (@Schuldensuehner) 7 Juillet 2015

     

    Le marché obligataire semble relativiser le problème de la dette grecque, ce matin

     

    Bond markets signal that #Greece crisis is quarantined. Peripheral spreads nearly unchg. pic.twitter.com/uqXIVmkSrt— Holger Zschaepitz (@Schuldensuehner) 7 Juillet 2015

  • Tokyo au rebond

    La Bourse de Tokyo a fini en nette hausse mardi, retrouvant sa sérénité en amont d'une reprise des négociations de la zone euro pour tenter de sauver une Grèce en état d'urgence financière.

    A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes, qui avait lourdement chuté lundi, a gagné 1,31% (+264,47 points) à 20.376,59 points.

    L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 1,04% (+16,87 points) à 1.637,23 points.

    La séance a été moyennement active avec 2,2 milliards de titres échangés sur le premier marché.

  • Et voici les chiffres de Van de Velde

    Comme un avant-goût de la saison des résultats qui s'annonce. Le producteur de lingerie Van de Velde a clôturé le premier semestre de son exercice sur un chiffre d'affaires en hausse de 6%, à 113,4 millions d'euros. Sur base comparable, la hausse s'élève à 8,2%.

    Aux USA, la chaîne Intimacy, en mauvaise posture depuis plusieurs trimestres, a encore vu son chiffre d'affaires reculer de 4,7% en monnaie locale. Le chiffre d'affaires exprimé en euros augmente toutefois de près de 17% en raison du renchérissement du dollar par rapport à la monnaie unique.

    Le groupe belge prévoit également des ventes en hausse au second semestre 2015. Les résultats financiers complets du groupe seront présentés le 28 août prochain.

    "La progression du chiffre d'affaires est une bonne nouvelle pour le bénéfice" a réagit l'analyste Gert De Mesure sur Twitter. Intimacy par contre continue de s'effondrer a-t-il ajouté.

     

    #vandevelde omzet in H1 +6%, dat moet goed nieuws zijn voor winst. http://t.co/a7jCjWI3WZ . Intimacy blijft wel kwakkelen— Gert De Mesure (@gertdemesure) 7 Juillet 2015

  • La Grèce, la Grèce et la Grèce au menu des marchés

    Les principales Bourses européennes sont attendues stables ou en légère hausse mardi à l'ouverture, avant de nouvelles réunions au sommet à Bruxelles sur le dossier grec, qui reste le principal facteur influençant l'évolution des marchés financiers.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien  pourrait débuter quasiment inchangé tandis que le Dax à Francfort  pourrait gagner 0,1% et le FTSE à Londres 0,2%.

     

    "Le référendum ne change vraiment rien aux négociations. Je pense qu'après une première réaction épidermique, l'opinion majoritaire reste qu'un compromis est possible, qui laisse la Grèce dans la zone euro."
    Mark Luschini
    Janney Montgomery Scott

     

    Les ministres des Finances de la zone euro doivent se retrouver à 13h à Bruxelles au surlendemain de la victoire du "non" au référendum grec. Cette réunion sera suivie en fin d'après-midi d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la région, au cours duquel le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a été invité à présenter de nouvelles propositions aux créanciers de son pays.

    La Banque centrale européenne (BCE) a maintenu lundi soir son soutien au système bancaire grec en confirmant le plafond des liquidités d'urgence qu'elle met à leur disposition, mais cela est insuffisant pour permettre la réouverture des agences bancaires et lever l'encadrement des retraits aux guichets automatiques.

  • Gooood Morning!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés