1. Les marchés
  2. Live blog
live

Boeing relève la tête à Wall Street

Les marchés européens et américains grimpent, rassurés sur le Brexit, le commerce et les annonces de la Chine visant à soutenir son économie. Séance difficile pour Nyrstar. Le plan de transformation de Greenyard salué. Avis de broker sur Avh, Econocom, Tessenderlo...
  • Le nouveau SUV de Tesla fait peur aux investisseurs

    Avec la bonne tenue des titres Apple, Intel et Microsoft, les marchés américains ont été soutenus par les signes d'avancées dans les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Le Dow Jones (+0,54%) se rapproche des 26.000 points alors que le Nasdaq (+0,76%) et le S&P 500 (+0,50%) ont terminé la semaine au plus haut depuis le 9 octobre dernier. 

    L'indice du secteur des semi-conducteurs, très sensible à la thématique commerciale, a pris près de 3% avec notamment un gain de plus de 8% pour Broadcom, qui a bénéficié en outre de la publication d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes. 

    Amazon a profité d'une nouvelle recommandation à la hausse de la part du courtier Keybanc avec un objectif de cours de 2.100 dollars. L'intermédiaire évoque notamment la perspective d'une amélioration des marges de distribution, qui pourrait se traduire par des résultats supérieurs au consensus actuel. Le titre s'est adjugé 1,55% à 1.172,36 dollars.

    A l'inverse, la présentation du nouveau SUV de Tesla (-5,01%) a été éclipsée par les craintes de la cote sur la trésorerie du spécialiste de la voiture électrique et sa manière de gérer le tassement de la demande pour ses autres modèles. Le constructeur américain a lancé le mois dernier une version moins cher de sa berline Model 3 à 35.000 dollars et s'efforce de convaincre les investisseurs de la viabilité de son modèle économique. Aucun des 30 analystes qui couvrent Tesla n'a cependant baissé son objectif de cours ou sa recommandation sur la valeur.  

  • | Closing Bell |

    Dow Jones: +0,53%

    S&P 500: +0,50% 

    Nasdaq Composite: +0,76%  

  • Un nouveau CFO chez Van de Velde

    A partir du 22 avril prochain, Karel Verlinde rejoindra le spécialiste de la lingerie pour occuper la fonction de directeur financier et un siège au comité de direction. Il quitte ainsi le fabricant de vinyl IVC, une filiale de Mohawk, où il était également CFO depuis janvier 2018. Chez Van de Velde , il remplace Bart Rabaey parti au début de l'année vers de nouveaux horizons. 

  • Clôture en hausse des marchés européens

    Bel 20: +0,85%

    AEX: +1,47%

    CAC 40: +1,04%

    Dax: +0,72%

    FTSE 100: +0,68%

    Stoxx 50: +1,30%

  • Prada recule après des chiffres décevants

    Le titre Prada recule après la publication des résultats du groupe de luxe. Les ventes de Prada ont progressé en 2018 pour la première fois depuis quatre ans, en dépit d'un ralentissement au deuxième semestre.

    Les ventes annuelles ont augmenté de 6% à taux de change constants à 3,142 milliards d'euros, avec notamment une hausse de 9,4% sur les six premiers mois de 2018. Le résultat d'exploitation a, lui, reculé de 10% à 323,8 millions d'euros.
    Les analystes attendaient un résultat d'exploitation de 377millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 3,17 milliardsd'euros, selon des données Refinitiv.

  • Boeing en hausse après l'annonce de modifications du 737 MAX

    Le titre Boeing est orienté en hausse après l'annonce de l'AFP que le constructeur aérien devrait modifier, dans une dizaine de jours, le système anti-décrochage MCAS mis en cause dans l'accident du 737 MAX 8 de Lion Air en octobre dernier. Deux sources proches du dossier ont spécifié que cela ne présageait pas des causes de l'accident d'Ethiopian Airlines, dont les boîtes noires sont actuellement analysées par les autorités françaises pour tenter d'en élucider les causes, même si cette tragédie a des similarités avec la première.

  • Le titre BMW ignore les prévisions du groupe

    Le titre BMW   progresse alors que le constructeur automobile a annoncé  qu'il va intensifier ses réductions de coûts en prévision d'une année 2019 difficile, après avoir publié un bénéfice d'exploitation en baisse de 7,9% en 2018, grevé par les investissements dans les voitures électriques et des effets de change défavorables.

  • Légère hausse de la production industrielle américaine

    La production industrielle aux Etats-Unis a légèrement augmenté en février gagnant 0,1% en dépit d'un nouveau recul marqué de la production manufacturière, selon les chiffres de la Réserve fédérale (Fed) publiés vendredi.

    Les analystes s'attendaient à une progression plus soutenue de la production industrielle à +0,4%.

  • Air Canada suspend ses prévisions financières à cause de Boeing

    Air Canada suspend ses prévisions financières pour le premier trimestre et l'ensemble de l'année, citant l'interdiction pour le Boeing 737 Max de voler et la décision du fabricant d'avions de suspendre la livraison de ce type d'appareils.

    La compagnie aérienne canadienne déclare travailler sur un plan d'urgence pour remédier à la situation.

    Certaines prévisions pour les deux prochaines années restent en place.

  • Wall Street monte avec l'optimisme sur les relations Chine-USA

    Wall Street a ouvert en hausse vendredi, profitant de commentaires de Donald Trump sur la guerre commerciale ainsi que d'annonces de la Chine visant à endiguer le ralentissement de son économie: le Dow Jones gagnait 0,17%, et le Nasdaq 0,35%.

    La Bourse de New York avait fini en ordre dispersé jeudi, après avoir hésité toute la séance entre des statistiques chinoises jugées décevantes, des incertitudes liées à la guerre commerciale et un vote du Parlement britannique favorable à un report du Brexit: le Dow Jones avait gagné 0,03%, et le Nasdaq avait lâché 0,09%.

  • Wall Street ouvre en hausse

    Wall Street ouvre en hausse. L'indice Dow Jones gagne 0,17% et le Nasdaq 0,35%.

  • "L'action Amazon pourrait atteindre 2.100 dollars"

    L'action Amazon.com grimpe de 0,97%  à 1.702,51 dollars dans les transactions d'avant Bourse.

    L'analyste Edward Yruma de KeyBanc Capital a relevé sa recommandation sur le géant du commerce en ligne à "surpondérer" avec un objectif de cours de 2.100 dollars. L'intermédiaire évoque notamment la perspective d'une amélioration des marges de distribution, qui pourrait se traduire par des résultats supérieurs au consensus actuel.

    Yruma était le dernier des 45 analystes interrogés par FactSect qui n'était pas encore à surpondérer le géant du commerce électronique.

  • L'indice "Empire State" au plus bas depuis novembre 2016

    La croissance de l'activité économique dans la région de New York a fortement ralenti en mars pour tomber à son plus bas niveau depuis plus de deux ans, montre l'enquête mensuelle publiée vendredi par l'antenne régionale de la Réserve fédérale.

    L'indice "Empire State" a reculé à 3,7, au plus bas depuis novembre 2016, après 8,8 en février alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 10,0.

    Le sous-indice des nouvelles commandes est revenu à 3,0 après 7,5 en février et celui des perspectives d'activité à un horizon de six mois ressort à 29,6 après 32,3.

    Le sous-indice de l'emploi s'est en revanche redressé à 13,8 après 4,1 le mois dernier.

     

  • Degroof Petercam réduit son target pour Tessenderlo

    Nathalie Debruyne a ajusté ses estimations pour Tessenderlo après les prévisions plus faibles que prévu pour la croissance sous-jacente en 2019. Cela l'incite à abaisser son objectif de cours de 35 à 31 euros. "Nous ne voyons aucune raison, à ce stade, de devenir plus positifs sur la valeur" Son conseil reste à "conserver".

    Tessenderlo gagne 1,15% à 30,90 euros.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Amazon, Broadcom, Oracle...

    * ORACLE a publié des résultats trimestriels, meilleurs qu'attendu pour son troisième trimestre clos le 28 février mais sa prévision de chiffre d'affaires pour le trimestre en cours a déçu les analystes. Le titre de l'éditeur de logiciels chute de 4% dans les échanges en avant-Bourse.

    * BOEING a annoncé jeudi avoir suspendu les livraisons de ses 737 MAX, interdit de vol après l'accident d'Ethiopian Airlines dimanche, tout en continuant de les produire au rythme de 52 par mois à son usine près de Seattle.

    * FACEBOOK - Chris Cox, responsable des produits du réseau social et l'un de ses dirigeants historiques, a annoncé jeudi son départ du groupe, quelques jours après la priorité donnée par le PDG, Mark Zuckerberg, au développement d'applications de messagerie. Pour JPMorgan, ce départ "surprenant" pourrait peser sur le titre à court terme. L'action perd 1,8% en avant-Bourse.

    * BROADCOM gagne plus de 5% dans les échanges en avant-Bourse, le fabricant du puces électroniques ayant publié jeudi soir des résultats trimestriels et des prévisions supérieurs aux attentes, ce qui a apaisé les craintes concernant la dépendance du groupe à Apple et le ralentissement de l'activité de datacenter.

    * Plusieurs valeurs du secteur des SEMI-CONDUCTEURS profitent par ailleurs d'un regain d'optimisme sur l'issue des discussions commerciales en cours entre les Etats-Unis et la Chine. Advanced Micro Devices, Micron Technology et Nvidia gagnent autour de 1%.

    * TESLA a présenté jeudi soir son SUV électrique Model Y, construit sur la même plate-forme que la berline Model3. Pour Loup Ventures, Tesla devra lever des capitaux cette année au vu du calendrier de production présenté jeudi. L'action du constructeur perd autour de 2,5% dans les échanges en avant-Bourse.

    * ADOBE - L'éditeur du logiciel Photoshop a publié jeudi soir des résultats trimestriels meilleurs que prévu mais sa prévision d'un chiffre d'affaires de 2,70 milliards de dollars pour le trimestre en cours a déçu les analystes. Le titre recule de 3,1% en avant-Bourse.

    * NEWELL BRANDS - Michael Polk, à la tête du groupe depuis 2011, partira à la retraite à la fin du deuxième trimestre, a annoncé jeudi soir le fabricant de produits de grande consommation, dont le titre a perdu 46% de sa valeur sur les 12 derniers mois. Son successeur n'a pas encore été désigné.

    * BLACKSTONE a annoncé le rachat du groupe japonais Ayumi Pharmaceutical, sa première acquisition au Japon. Le montant de l'opération avoisine un milliard de dollars selon une source proche du dossier.

    * FOX, le groupe de télévision qui succède à TWENTY-FIRST CENTURY FOX après la vente de la plupart des actifs de ce dernier à DISNEY, rejoindra l'indice S&P 500 avant l'ouverture de la Bourse le 19 mars, a annoncé le comité des indices de S&P Dow Jones jeudi soir.

    * AMAZON - Keybanc a relevé sa recommandation sur le géant du commerce en ligne à "surpondérer" avec un objectif de cours de 2.100 dollars. L'intermédiaire évoque notamment la perspective d'une amélioration des marges de distribution, qui pourrait se traduire par des résultats supérieurs au consensus actuel. Le titre prend 1,2% en avant-Bourse.

  • Broadcom booste les marchés européens | Wall Street signalée en nette hausse

    Après avoir ouvert en hausse, rassurés par le Brexit et le commerce, les marchés d'actions européens accélèrent leur progression en fin de matinée, dopés par la progression des valeurs technologiques et plus particulièrement les sociétés liées aux semi-conducteurs.

    Les fabricants de puces électroniques profitent de la publication par l'américain Broadcom jeudi soir de résultats trimestriels et de prévisions supérieures aux attentes. Ces annonces apaisent les craintes concernant la dépendance du groupe à Apple et le ralentissement de l'activité de datacenter.

    Broadcom est en hausse de plus de 5% dans les échanges d'avant Bourse à Wall Street.

    En Europe, le secteur des valeurs technologiques gagne 1,48%, avec en tête le suisse ams (+4,80%). STMicro (+2,43%) et ASML (+2,21%) sont bien orientés également.

    Les valeurs automobiles, sensibles aux questions commerciales, suivent avec un gain de 1,45%.

    Wall Street est attendue en nette hausse à l'ouverture, de l'ordre de 0,44% pour le S&P500 et l'indice Dow Jones et de 0,61% pourl l'indice composite du Nasdaq.

    En Europe, l'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 grimpe de 0,59%. Francfort, Paris et Amsterdam progressent de l'ordre de 1%. Bruxelles gagne 0,77%.

  • Le scénario d'une émission monstre d'actions prend corps chez Nyrstar

  • ING sur Econocom

    Le fournisseur de services informatiques Econocom a publié son rapport annuel et annoncé des économies.

    Le PDG Jean-Louis Bouchard indique qu'il compte se recentrer sur certaines activités, baisser les frais généraux, investir massivement dans la force commerciale et poursuivre la réduction de la dette nette afin d'augmenter les marges de manoeuvre.

    David Vagman, analyste chez ING, affirme qu'il serait logique qu'Econocom vende une grande partie de ses activités dans les services, pour libérer du temps et des ressources afin d'accélérer la croissance de l'activité leasing et distribution, deux divisions qui ont fait la force de l'entreprise.

    La recommandation est de "conserver" le titre avec un objectif de cours de 3,10 euros.

    L'action Econocom gagne 1,17% à 3,63 euros dans un marché en hausse de 0,40%.

  • L'essentiel de la tendance boursière - Update

    La progression se poursuit | Brexit et commerce au menu

    1. Les indices actions européens progressent, avec des gains compris entre 0,2% et 0,5%.
    2. Les députés britanniques ont voté pour un report du Brexit.
    3. Les négociations USA-Chine traînent mais elles se poursuivent.
    4. La BoJ a laissé sa politique monétaire inchangé malgré un diagnostic assombri.
    5. La Chine ne laissera pas la croissance de son économie sortir d'une fourchette raisonnable.
    6. Lanterne rouge du Stoxx 600, Wirecard lâche 6,73%, des traders évoquant un abaissement du conseil de Citi à "vendre".
    7. H&M perd 5,51% sur des prises de bénéfices selon certains traders, après des ventes trimestrielles supérieures aux attentes pour le détaillant suédois.
    8 Dufry AG gagne 4,11%. Baader Helvea a relevé sa recommandation sur l'exploitant suisse de magasins en duty free à acheter contre conserver, citant "l'amélioration du profil de risque".
    9. A Bruxelles, Nyrstar dégringole de 14% après le report du paiement du coupon de deux emprunts obligataires. Les détails du plan de transformation de Greenyard sont salués. L'action gagne 6,8%.

  • Un broker détecte du potentiel pour AvH

    Ackermans & van Haaren et Hervé Hardy ont entamé des négociations avec DomusVi pour céder 100% du capital de HPA (71,72% AvH), la société mère de Residalya.

    Residalya a été fondée fin 2004 par Hervé Hardy et s’est depuis hissée parmi les 10 premiers acteurs sur le marché français des maisons de retraite médicalisées privées, avec un réseau de 35 EHPAD et résidences-autonomie pour 2630 lits et une crèche de 50 berceaux.

    À la clôture de la transaction, AvH devrait encaisser une plus-value de 105 millions d'euros, selon les calculs de KBC Securities. "Nous estimons que l'opération aura un impact de 2,3% sur la valeur nette d'inventaire", ajoute Cédric Duinslaeger.

    L'objectif de cours de 150 euros est confirmé mais le conseil est relevé à "accumuler", "compte tenu du potentiel de hausse de 10% de l'action AvH".

    L'action gagne 1,18% à 137,40 euros dans un marché bruxellois en hausse de 0,38%.

  • Dernier jour pour Bpost et Engie...

    ... au sein de l'indice Bel20. Les deux valeurs seront remplacées à partir de lundi par le spécialiste de la technologie Barco et la SIR WDP .

    Les actions Bpost et Engie étaient présentes au sein du Bel20 depuis respectivement mars 2014 et novembre 2005.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,02%
    • Amsterdam: +0,08%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,06%
    • DJ Stoxx 600: -0,04%

  • Le titre Nyrstar...

    ... n'est pas encore coté.

  • Econocom, Genfit, GBL... quelques valeurs à suivre

    BREDERODE - Brederode va proposer le versement d'un dividende de 0,94 euro par action, après avoir réalisé un bénéfice de 182 millions d'euros l'année dernière. Le communiqué

    ECONOCOM - Econocom a publié un bénéfice par action pour l'année 2018 inférieur aux estimations moyennes des analystes. Il s'est établi à 0,26 euro contre 0,27 estimé par les analystes (dans une fourchette comprise entre 0,22 et 0,31 euro).

    GENFIT - La biotech française a annoncé le lancement de son introduction en Bourse sur le Nasdaq Global Market, sous réserve des conditions de marché, dans le cadre d'une augmentation de capital de 5.000.000 actions nouvelles. Le communiqué de Genfit

    GBL - La volatilité boursière a pesé sur le bénéfice de GBL en 2018. Si le résultat net consolidé de GBL est en recul en 2018, à 659 millions d’euros contre 705 millions un an plus tôt, ses cash earnings, par contre, élément-clé pour un holding, sont en progression, à 456 millions, au lieu de 427 millions en 2017. Lire GBL renforce son influence dans ses participations.

  • Briefing d'avant Bourse

    Les voyants sont au vert pour les marchés européens | Brexit et commerce au menu

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en hausse, après le vote britannique en faveur d'un report du Brexit et des déclarations jugées rassurantes sur les négociations commerciales en cours entre Washington et Pékin.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,15% à l'ouverture, le Dax à Francfort progresserait de 0,13% et le FTSE à Londres prendrait 0,19%.

    3. Après une semaine extrêment volatile, la livre sterling se stabilise face au dollar, autour de 1,3239, et recule encore légèrement face à l'euro, à 85,50 pence.

    4. Les déclarations sur une poursuite des discussions commerciales entre Washington et Pékin et les déclarations du Premier ministre chinois Li Keqiang, qui a assuré que la Chine ne laisserait pas la croissance de son économie sortir d'une fourchette raisonnable, profitent aux places boursières asiatiques.

  • "La décision ce matin de la Banque du Japon de maintenir inchangée sa politique monétaire n'est pas une surprise étant donné la faiblesse des indicateurs conjoncturels au Japon que nous avons vue cette semaine et, de la même manière que la Banque centrale européenne la semaine dernière, les perspectives sont faibles de voir un resserrement de la politique dans un avenir proche."
    Michael Hewson
    Analyste chez CMC Markets

  • Diagnostic économique assombri, politique monétaire inchangée pour la Banque du Japon

    La Banque du Japon (BoJ) a assombri son diagnostic économique face au ralentissement de la conjoncture mondiale, sans pour autant assouplir sa politique monétaire déjà très généreuse dans le but de doper une inflation poussive.

    L'objectif de taux d'intérêt à court terme reste à -0,1% et celui pour les taux à long terme est maintenu autour de 0%.

    "Les exportations et la production ont été affectées par le ralentissement observé à l'étranger", souligne l'institution tokyoïte, alors qu'elle les jugeait auparavant sur "une trajectoire ascendante".

    La banque centrale, toujours très précautionneuse, ne cède pas pour autant à l'alarmisme. Elle considère que "l'économie va poursuivre son expansion modérée", malgré cet affaiblissement temporaire.

    Son gouverneur Haruhiko Kuroda devait en dire peut-être plus lors d'une conférence de presse prévue plus tard dans la journée.

  • Nyrstar avertit d'une forte dilution de ses actionnaires

    Nyrstar use de son droit de postposer de 30 jours le paiement des intérêts de 31,6 millions d'euros de deux obligations. Le groupe parle de discussions constructives et évoque pour la première fois une dilution très substantielle pour les actionnaires.

  • La Bourse de Tokyo aidée par Broadcom

    La Bourse de Tokyo a clôturé la dernière séance de la semaine en hausse, soutenue par la progression des valeurs exportatrices avec la faiblesse du yen et par la hausse des fabricants de puces électroniques dans le sillage de la publication des résultats de l'américain Broadcom après la clôture de Wall Street.

    L'indice Nikkei a gagné 0,77% à 21.450,85 points et progresse sur la semaine de 2,02%.

    De son côté, le Topix, plus large, a pris 0,9% à 1.602,63 points.

  • A suivre ce vendredi 15 mars

    Chine
    • Prix immobiliers / février

    Etats-Unis
    • 13h30 Indice manufacturier "Empire State" / mars
    • 14h15 Production industrielle / février
    • 15h Indice de confiance du consommateur de l'université du Michigan (1re estim.) / mars

    Japon
    • Décisions de politique monétaire de la Banque du Japon
    • Balance commerciale / février

    Italie
    • Revue de la note souveraine de l'Italie par Moody's

    Zone euro
    • 8h Immatriculations automobiles en Europe / février
    • 11h Inflation (définitif) / février

  • Good morning !

    Bonjour à vous. Si vous cherchiez le "market live" de L'Echo, ne bougez plus vous y êtes et, grâce à lui, vous ne manquerez rien des principaux développements de cette séance de Bourse du vendredi 15 mars.

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content