1. Les marchés
  2. Live blog
live

Porté par les bancaires, le Bel 20 survole l'Europe

Les marchés européens ont clôturé en nette hausse grâce au bond des valeurs bancaires. Celles-ci profitent des résultats préliminaires de Deutsche Bank ainsi que des rumeurs autour de la BCE. À Bruxelles, MDxHealth a gagné près de 18%.
  • Fin du Market Live

    Le Market Live, c'est fini pour aujourd'hui. Merci de nous avoir suivi!

    À l'agenda ce mardi: début de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed. Communiqué de la BoJ et de la Riksbank. Salve de résultats à Paris et aux États-Unis. Trimestriels de Recticel, Caterpillar...

    À demain!

  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont repris le chemin de la hausse, les investisseurs espérant notamment que la Banque centrale européenne (BCE) annonce de nouvelles mesures de soutien pour l'économie après celles annoncées par la Banque du Japon (BoJ) ce lundi.

    Le Footsie britannique a progressé de 1,34%, le CAC 40 de 2,55% et le Dax allemand de 3,13%. L'indice paneuropéen Stoxx 600 a pour sa part pris 1,77%. Tous les sous-indices sectoriels ont terminé en hausse.

    Le secteur bancaire (+3,88%) a également profité de la performance de Deutsche Bank (+12,68%). La première banque allemande anticipe un bénéfice net de 66 millions d'euros pour le premier trimestre sur un produit net bancaire de 6,4 milliards d'euros et pense passer autour de 500 millions d'euros de provisions pour perte de crédit, soit trois fois plus qu'à la même époque l'an dernier.

    À Bruxelles, le Bel 20 a clôturé sur une progression de 3,18% à 3.036,44 points.

    Hors Bel 20, MDxHealth s'est envolé de 17,63% à 0,85 euro. La biotech vient de réussir le tour de force de conclure un financement lui permettant de renflouer ses caisses à hauteur de 12,74 millions d’euros. La société d’investissement MVM va souscrire à l’émission de 20,16 millions d’actions au prix unitaire de 0,632 euro, ce qui en fera l’actionnaire principal avec une participation de 22%. "Ce nouvel investissement permet à MDxHealth d’allonger la visibilité jusqu’en 2021, ce qui est une bonne nouvelle dans le cadre de la pandémie actuelle", a réagi Degroof Petercam.

  • Immobel signe un accord stratégique avec ING

    Immobel   et ING  ont signé un bail de 9 ans pour un nouvel immeuble de bureaux d’environ 14 200 m2, situé dans le quartier européen de Bruxelles.

    La société immobilière a par ailleurs fait le point sur l'impact du Covid-19. "Bien que l’on déplore actuellement un impact significatif sur l’activité et un retard dans les ventes de biens résidentiels dus à la crise du COVID-19, Immobel a conclu dès la fin mars 65 % des ventes ciblées pour 2020, et est en bonne voie pour obtenir l’autorisation pour ses nouveaux projets."

    Le groupe bénéficie également de bonnes liquidités qui lui permettent d’honorer confortablement ses obligations financières jusqu’à fin 2021. C'est pourquoi il confirme le versement pour 2019 d’un dividende de 2,66 euros par action. Lien vers le communiqué

  • Clôture des marchés européens

    BEL 20 +3,18%

    CAC 40 +2,55%

    AEX +1,44%

  • Boeing ne pourra verser de dividendes avant "des années"

    Boeing   ne pourra faire l'économie d'un nouvel emprunt dans les six mois pour surmonter les conséquences de la pandémie de coronavirus, a annoncé Dave Calhoun, le CEO du constructeur aéronautique.

    Le dirigeant, qui s'adressait lors de l'assemblée générale des actionnaires, a ajouté qu'il faudrait des années avant que Boeing puisse de nouveau verser des dividendes à ses actionnaires. Deux à trois ans seront nécessaires pour que les déplacements aériens reviennent à leurs niveaux de 2019, et plusieurs années supplémentaires pour un retour de la croissance à long terme du secteur, a-t-il indiqué.

  • Apple va repousser d'un mois la production des nouveaux iPhone

    Apple   va repousser d'environ un mois la production de masse de ses nouveaux iPhone, dont le lancement est généralement prévu à la rentrée, en raison de la pandémie de nouveau coronavirus qui affecte la demande mondiale et perturbe le fonctionnement des usines en Asie, rapporte le Wall Street Journal. Le groupe californien prévoit cependant de toujours de lancer quatre modèles d'iPhone d'ici la fin de l'année.

    Selon le WSJ, le groupe à la pomme va par ailleurs réduire la production de ses combinés dans un volume pouvant atteindre 20% au second semestre.

  • Les banques européennes prêtes à encaisser une crise pire que 2009

    Les investisseurs sont inquiets à propos des banques européennes, qui ont vu leur valeur perdre 41% depuis le début de l'année. Mais ces inquiétudes pourraient-elles être exagérées?

  • Fountain repousse son assemblée générale

    Fountain   indique dans un communiqué que son chiffre d’affaires est "significativement impacté à la baisse" par le ralentissement de l’activité économique résultant des mesures de confinement. "Dans ce contexte, des négociations sont par ailleurs en cours tant en France qu’en Belgique avec des institutions financières tant privées que régionales ou nationales pour permettre à la société d’obtenir les financements permettant à Fountain de traverser cette période de crise et la période subséquente de sortie de crise".

    Dans l'attente de ces négociations, Fountain a dès lors décidé de reporter son assemblée générale à une date ultérieure.

    Le groupe indique également que, compte tenu des conséquences de la crise du Covid-19, la société Raja Invest ne maintient pas son offre initiale d’augmentation de capital. Elle confirme cependant son intérêt pour Fountain et fait une proposition, non liante à ce stade, d’un financement à des conditions encore à discuter.

  • L'UE va assouplir des règles prudentielles pour les banques

    Les banques de l'Union européenne vont bénéficier d'un assouplissement de leurs règles comptables afin de libérer des capitaux pour faciliter le crédit sans avoir à augmenter en proportion les provisions sur créances douteuses, a appris Reuters de plusieurs sources. Ces mesures sont censées offrir au secteur une marge de manoeuvre plus large pour accorder des crédits aux entreprises confrontées aux retombées économiques de l'épidémie de coronavirus.

    Valdis Dombrovskis, le commissaire européen aux Services financiers, devrait proposer cette semaine un train de mesures inspiré des décisions prises par la Réserve fédérale des Etats-Unis qui inclura un assouplissement des règles de calcul du ratio de levier (leverage ratio). Valdis Dombrovskis devrait aussi, selon les mêmes sources, proposer d'assouplir l'application de la norme comptable IFRS9, qui oblige les banques à constituer des provisions dès l'octroi d'un prêt puis à les augmenter par la suite en cas d'augmentation du risque de défaut de l'emprunteur.

  • AB InBev annule le loyer du mois d'avril pour ses exploitants horeca

    Cette nouvelle mesure s'ajoute aux autres mesures de soutien déjà annoncées. Le brasseur compte soutenir le mieux possible ses cafés. AB InBev  – qui n’est pas propriétaire des immeubles – avait déjà annoncé que tous les cafetiers bénéficieraient d’un report de loyer pour le mois d’avril. Le brasseur est aussi en discussion avec les différents propriétaires immobiliers des immeubles en location afin de négocier d’autres mesures de solidarité possibles, ce qui a déjà mené à quelques discussions constructives.

    "Indépendamment du résultat final de toutes ces discussions, AB InBev souhaitant faire toute la clarté à l’égard de ses exploitants horeca, elle a dès lors d’ores et déjà décidé que les exploitants horeca qui n’ont pas d’arriérés de loyer préalables ou n’ayant pas d’autres litiges en cours, ne devront pas payer le loyer du mois d’avril", précise l'entreprise dans un communiqué. "Par ailleurs, AB InBev accordera également un report de loyer pour le mois de mai."

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en hausse: Dow Jones +0,54%, S&P 500 +0,78% et Nasdaq +0,92%

  • Le Brent repasse sous le seuil de 20 dollars le baril

    Le baril de pétrole Brent pour livraison en juin est repassé brièvement sous les 20 dollars à 19,88 dollars (-7,28%) en début d'après-midi. Il pointe à 20,04 dollars (-6,53%).

    Le WTI ne fait guère mieux. Le contrat pour livraison en juin lâche 23,73% à 12,95 dollars après un plus bas à 12,58 dollars (-25,74%).

  • Boeing: -6,4% en avant bourse

    Boeing perd plus de 6% dans les échanges d'avant bourse. L'avionneur a annoncé samedi qu'il renonçait à prendre le contrôle de la division d'aviation civile du groupe brésilien Embraer, un projet de 4,2 milliards de dollars (3,87 milliards d'euros) en négociation depuis des mois.

  • Dividende approuvé chez Belreca

    L'AG du holding anversois Belreca , contrôlé par la famille Van De Put, a approuvé ce matin le dividende de l'exercice 2019. Les actionnaires recevront le 30 avril, 3,20 euros brut par action.

  • Sioen sélectionné pour les masques buccaux

    Le gouvernement fédéral a attribué le gigantesque contrat de distribution de masques buccaux aux entreprises belges Sioen et Deltrian. Selon nos confrères de "De Tijd", 20 millions de filtres pour masques seront rapidement produits et distribués à la population. Ces morceaux de matériau filtrant sont appelés "poussière de filtre". Le but est de fabriquer les masques soi-même.

    Sioen Industries, un grand acteur international des textiles techniques, obtient donc le contrat du côté flamand. Du côté wallon, il s’agit de Deltrian International, entreprise basée à Fleurus, près de Charleroi. Ce producteur de filtres à air et à eau fait déjà partir du groupe de travail wallon pour la production d’autres masques.

    L'action Sioen bondit de 4,83% à 18,45 euros.

     

  • Les tops et les flops en Europe

    > Le secteur bancaire et la Deutsche Bank

    L'espoir que la BCE augmente encore une fois son plan de relance renforce le sentiment dans le secteur bancaire, dont l'indice Stoxx gagne 3,38%. Le secteur profite aussi grandement des prévisions trimestrielles jugées rassurantes de Deutsche Bank (+10,77%), en tête du Stoxx 600. Commerzbank bonifie de 6,4%. A Bruxelles, KBC gagne 4,63% et ING 4,06%.

    > Renault (+7,59%) est également en tête de peloton en Europe, le ministre français de l'économie ayant annoncé vendredi que le gouvernement étudiait la possibilité de lui accorder un prêt garanti par l'État de 5 milliards d'euros.

    > Lufthansa avance de 8,61%, porté par des espoirs de soutien de l'Etat allemand.

    > Air France-KLM , qui a obtenu une aide de 7 milliards d'euros de l'Etat français, grimpe de 2,44% après avoir pris jusqu'à 10,7% peu après l'ouverture.

    > Airbus recule de 2,9%, l'avionneur européen ayant averti ses employés que sa survie étant en jeu sans action immédiate face à l'ampleur des dommages causés par la pandémie.

    > Adidas (+0,73%) et Bayer (+3,85%) sont eux bien entourés après la publication de leurs comptes de résultats du premier trimestre.

  • UPDATE | Briefing actions belges

  • Wall Street donnée en nette hausse

    Les contrats à terme sur Wall Street laissent espérer une ouverture en nette hausse, de l'ordre de 1%.

  • Grâce à son nouvel atout, la biotech MDxHealth défie les lois de la bourse

  • L'indice Bel 20 repasse au-dessus des 3.000 points

    L'indice Bel 20 repasse au-dessus des 3.000 points à 3.017,56 points (+2,51%). Si toutes les valeurs au sein de l'indice progresse, KBC, ING et AB InBev se distinguent par des progressions de l'ordre de 5%.

  • ING réduit lui aussi son prix cible sur Balta

    Les analystes Maxime Stranart et David Vagman d'ING ont abaissé leur objectif de cours pour Balta de 3 à 1,5 euro. Ils le font principalement pour refléter l'évolution de la situation macroéconomique après l'épidémie de Covid-19. Par ailleurs, Balta entre dans une période économique difficile alors qu'elle fait face à un taux d'endettement exagéré.

    Les analystes d'ING prévoient que la faiblesse de l'économie aura un impact significatif sur le secteur cyclique des revêtements de sol. En conséquence, le résultat brut d'exploitation ajusté (EBITDA) diminuera de plus de 35% cette année. Sur une base nette, ils voient Balta plonger dans le rouge compte tenu des intérêts fixes que la société doit payer sur un emprunt obligataire. Le conseil est de "conserver" la valeur.

  • Le point sur la tendance boursière

    > Sur les marchés actions, les investisseurs retrouvent le goût du risque, au début d'une semaine chargée en termes de politique monétaire, de statistiques et de publications d'entreprises.

    Les gains tournent autour de 1,6% en Europe. L'Euro Stoxx 50 gagne 2,05% et le DJ Stoxx 600 1,67%.

    "Les marchés continuent de jouer une amélioration rapide de la situation dans les pays occidentaux avec un déconfinement progressif qui va se mettre en place dans les jours et les semaines à venir", écrit Tangi le Liboux, analyste chez Aurel BGC.

    > Sur le marché du pétrole, la tendance n'est pas à l'amélioration: le prix du baril de brut américain continue de plonger en raison de la chute de la demande provoquée par l'épidémie de coronavirus et des inquiétudes quant aux capacités de stockage. Et ce, même si les producteurs s'apprêtent à baisser la production pour stimuler le marché et si l'administration américaine envisage d'accorder des prêts aux entreprises pétrolières, en grandes difficultés face à la chute des prix de l'or noir.

    > Sur le marché obligataire, la détente se poursuit des rendements se poursuit grâce au maintien de la note souveraine de l'Italie par l'agence S&P Global Ratings. Le taux d'emprunt italien à 10 ans perd 8 points de base à 1,76%. Baisse également des rendements pour le Portugal (-6 points de base à 1%), l'Espagen (-6 points de base à 0,88%) et la Grèce (-11 points de base à 2,13%).

  • KBCS sabre dans l'objectif de cours de Balta

    Balta a trouvé un accord avec ses banques créancières pour une modification temporaire du mode de calcul du levier maximal de 6,5x sur sa ligne de crédit revolving, indique KBC Securities. L'accord permet au fabricant de tapis de s'assurer en liquidités pour ces 12 prochains mois, mais "cela soulève des questions sur les perspectives d'Ebitda alors que Balta semble assez prudent pour le redémarrage de ses usines temporairement fermées", souligne l'analyste wim Hoste.

    L'analyste a du coup décidé d'ajuster à la baisse ses prévisions pour Balta. Il anticipe désormais une baisse de 48% de l'Ebitda ajusté pour cette année, propulsant le levier d'endettement à 8,2x.

    "Balta va devoir améliorer de manière significative ses résultats en 2021 et au début 2022 pour générer du cash flow et réduire son endettement, dans la perspective du refinancement de ses obligations seniors sécurisées arrivant à échéance en 2022."

    Compte tenu d'une faible visibilité sur les perspectives et d'un endettement élevé, KBC Securities se montre plus prudent et réduit son conseil à "accumuler" contre "conserver" avec un nouvel objectif de cours de 1,4 euro contre 2,5 euros.

    Balta bondit de 9,76% à 1,35 euro.

  • Pourquoi Deutsche Bank décolle en bourse

    Deutsche Bank s'envole à la Bourse de Francfort après avoir fait état de prévisions trimestrielles jugées rassurantes par les investisseurs, même si l'établissement a prévenu qu'il risquait de manquer certains objectifs prudentiels à cause des retombées de l'épidémie de coronavirus.

    Dans un communiqué inattendu publié tard dimanche soir, Deutsche Bank a dit anticiper un bénéfice net de 66 millions d'euros pour le premier trimestre sur un produit net bancaire de 6,4 milliards d'euros et pense passer autour de 500 millions d'euros de provisions pour perte de crédit, soit trois fois plus qu'à la même époque l'an dernier.

    Les estimations d'analystes compilées par Refinitiv Data prévoyaient une perte nette de 106 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 5,7 milliards d'euros.

    Les prévisions dévoilées par Deutsche Bank, qui publiera ses résultats détaillés du premier trimestre mercredi, laissent entendre que la banque a profité, tout comme ses concurrentes de Wall Street, d'une hausse de ses revenus issus de ses activités sur les marchés, qui ont connu de fortes fluctuations sur la période.

  • Voici le briefing actions belges

  • MDxHealth trouve un partenaire financier, l'action recherchée

    L'action MDxHealth s'envole de plus de 36% pour frôler le seuil de 1 euro (à 0,99 euro).

    La biotech spécialisée dans le diagnostic moléculaire, a conclu un accord avec MVM Partners, en vertu desquels MVM a accepté de fournir un investissement en capitaux propres à la société pour un montant total de 12,7 millions d'euros (ou environ 14 millions de dollars).

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +1,58%
    Bruxelles: +2,18%
    Francfort: n.c.
    Paris: +1,89%

    Euro Stoxx 50: +1,88%
    DJ Stoxx 600: +1,36%

    Atenor: +3,45%
    D'Ieteren: +4,65%
    GBL: +2,31%
    MDxHealth: n.c.

    Adidas: -3%
    Bayer: +1,6%
    Deutsche Bank: +5,32%

    Air France-KLM: +4,5%

  • Deutsche Bank annonce un bénéfice, l'action gagne 7% en avant bourse

    Deutsche Bank a réalisé un bénéfice de 66 millions d'euros au premier trimestre. Tous les analystes s'attendaient à une perte. Le chiffre d'affaires de 6,4 milliards d'euros est également supérieur aux prévisions.

    Ce ne sont que des chiffres préliminaires. La banque publiera les résultats détaillés le 29 avril.

    Les activités de trading de Deutsche Bank pourraient avoir profité d'une forte volatilité en mars en raison du Covid-19.

    L'action progresse de 7% en avant bourse.

  • Adidas | Engie | Sofina | VGP

    Quelques valeurs à suivre:

    > Adidas – Adidas a annoncé lundi un chiffre d'affaires en baisse de 19% au premier trimestre et averti qu'il pourrait reculer de plus de 40% au deuxième trimestre en raison de l'effet des mesures de confinement. Le titre perd 2% en avant bourse. Adidas est une des principales participations de GBL .

    > Engie – L'agence S&P a annoncé vendredi avoir abaissé la note de crédit d'Engie de A- à BBB+ avec perspective stable, s'attendant à ce que le bénéfice du groupe baisse en raison de la récession provoquée par le coronavirus alors qu'elle prévoyait auparavant de la croissance.

    > Sofina – Sofina, le holding de la famille Boël, a réinvesti 20 millions de dollars aux côtés de Sequoia dans le brasseur indien B9. Notre article

    > VGP – Charles Beauduin, CEO du fabricant de machines à tisser Vandewiele et le président et actionnaire principal de Barco , a pris une participation de 3,17% dans le promoteur immobilier VGP. Beauduin est intervenu suite au placement privé de 200 millions d'euros par VGP en début de semaine dernière.

  • Bayer: +4% en avant bourse

    Bayer a déclaré ce matin que le ralentissement économique dû au coronavirus l'a incité à adopter une position plus dure dans les négociations visant à régler les contentieux concernant ses désherbants à base de glyphosate accusés de provoquer le cancer.

    Le groupe a aussi annoncé une hausse de 10,2% de son Ebitda du quatrième trimestre, ressorti supérieur aux attentes.

    Le titre Bayer gagne plus de 4% dans les échanges en avant-Bourse.

  • Briefing d'avant bourse

    Les principales bourses européennes devraient ouvrir en nette hausse après les nouvelles mesures de soutien annoncées par la Banque du Japon à l'amorce d'une semaine extrêmement chargée en réunions de politique monétaire, indicateurs économiques et résultats d'entreprises.

    Les contrats à terme signalent une hausse de plus de 2% à Amsterdam, Francfort, Milan et Paris. Londres progresserait de 1,4%.

    Sur le marché obligataire, le rendement de la dette italienne à 10 ans recule de 12 points de base à 0,91%. S&Pa maintenu vendredi la notation financière de l'Italie.

    Les cours du brut évoluent en nette baisse en raison de signes indiquant que les réserves mondiales de pétrole se remplissent rapidement, ce qui fait craindre que les réductions de production ne soient pas assez rapides pour compenser entièrement l'effondrement de la demande dû à la pandémie de coronavirus.

    Le contrat sur le baril de Brent pour livraison en juin recule de 4% à 20,57 dollars et celui sur le baril de brut léger américain de même échéance lâche 12% à 14,95 dollars.

  • MDxHealth a trouvé un partenaire financier

    MDxHealth , la biotech spécialisée dans le diagnostic moléculaire, annonce aujourd'hui qu'elle a conclu un accord avec MVM Partners, en vertu desquels MVM a accepté de fournir un investissement en capitaux propres à la société pour un montant total de 12,7 millions d'euros (ou environ 14 millions de dollars).

    La prise de participation consistera en une souscription de 20.162.924 nouvelles actions ordinaires de l'entreprise au prix d'émission de 0,632 euro par action, soit une décote de 5% par rapport au prix moyen pondéré en volume sur 45 jours.

    À la suite de la transaction, MVM deviendra un actionnaire à 22% de MDxHealth.

  • D'Ieteren veut octroyer une partie de son dividende au soutien de ses salariés

    Le groupe D'Ieteren confirme la distribution d'un dividende, mais souhaite l'attribuer en partie à un programme de solidarité aux salariés du groupes affectés par la crise du Covid-19. 

    Le conseil d’administration proposera ainsi à son assemblée générale de maintenir le dividende identique à celui de l’année dernière (1 euro par action). Il proposera d'allouer l'augmentation prévue de 0,15 euro par action à ce programme. "Ce programme s’ouvrira aussi aux contributions personnelles des administrateurs, des dirigeants et des collaborateurs du groupe", lit-on dans un communiqué.

    "Les moyens récoltés par le programme permettront d’aider les collègues les plus vulnérables dans un esprit de solidarité et de reconnaissance. Il complète les initiatives des différentes sociétés du groupe qui se mobilisent déjà localement."
    Francis Deprez
    CEO

  • Air France-KLM obtient une aide de 7 milliards d'euros de la France

    Air France-KLM a reçu une aide de 7 milliards d'euros de la part de la France pour faire face à la quasi-paralysie du trafic aérien mondial provoquée par la pandémie de Covid-19 et annonce qu'il réfléchirait ultérieurement à une opération de renforcement de ses fonds propres.

    Ce soutien, qualifié "d'historique" par le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire, se décompose en un prêt de 4 milliards octroyé par un syndicat de six banques, garanti par l'État français à hauteur de 90%, et par un prêt direct de 3 milliards de l'État français.

    Le ministre néerlandais des Finances, Wopke Hoekstra, a de son côté déclaré que KLM, la branche néerlandaise du groupe, allait certainement recevoir une aide d'urgence de 2 à 4 milliards d'euros de la part des Pays-Bas mais que les négociations n'étaient pas terminées.

    Parallèlement à ces aides, Air France-KLM entend finaliser dans les prochains mois un plan de transformation qui impliquera notamment une revue des activités d'Air France.

  • L'Italie échappe à la dégradation de sa note par S&P

    L'agence de notation financière Standard and Poor's a maintenu vendredi la notation financière de l'Italie pourtant durement affectée par la pandémie du coronavirus, mettant en avant notamment une "économie diversifiée et riche" et "des niveaux d'endettement privé les plus bas du G7".

    La notation reste ainsi BBB assortie d'une perspective négative, ce qui signifie que l'agence n'exclut pas d'abaisser la notation dans les mois qui viennent si la situation de l'endettement se détériorait.

    "Nous pourrions abaisser les notes si la dette publique ne parvenait pas à s'engager sur une trajectoire descendante clairement discernable au cours des trois prochaines années, ou s'il y a une détérioration marquée des conditions d'emprunt qui compromet la viabilité des finances publiques, en raison notamment d'un soutien insuffisant des mesures politiques au niveau de la zone euro."
    Standard & Poor's

  • Une semaine ponctuée par les résultats et les banques centrales

    La saison des annonces de résultats de sociétés pour le premier trimestre bat son plein des deux côtés de l’Atlantique.

    > Une nouvelle batterie de résultats est attendue pour cette semaine.

    Bayer et Adidas se livreront à cet exercice lundi. Très populaire en Chine, Adidas, qui a arrêté son programme de rachats d’actions d’un milliard prévu cette année et supprimé son dividende, a reçu une aide de 3 milliards d’euros du gouvernement allemand et des banques. Son action accuse une perte de 29,1% depuis le début de cette année.

    Mardi, ce sera au tour de HSBC, Alphabet, la maison mère de Google, et Pepsico de communiquer leurs chiffres, suivis deux jours plus tard par Amazon et Apple.

    Du côté des entreprises cotées à la Bourse de Bruxelles, FNG (Brantano) présentera ses résultats pour l’année 2019 mardi, de même que Neufcour. Concernant les affaires réalisées au 1er trimestre de cette année, Recticel et Cofinimmo communiqueront mardi, Xior, Melexis et Shurgard mercredi, Telenet et Proximus, Quest for Growth et Exmar jeudi.

    > Sur le front des statistiques, les États-Unis publieront celles relatives à la confiance des consommateurs, lundi. La zone euro fera de même mercredi, le jour même où le PIB américain pour le 1er trimestre sera publié. 

    Jeudi, c’est la zone euro qui annoncera son PIB, ainsi que les chiffres du chômage.

    Enfin, la Bourse de Tokyo sera fermée mercredi et celle de Hong Kong le lendemain.

    > La semaine sera placée également sous le signe des banques centrales. La Fed tient mardi et mercredi une réunion monétaire virtuelle, et devrait donner ses projections pour le pays. Quant à la BCE, elle devrait affirmer jeudi sa capacité à aller plus loin dans ses mesures anti-coronavirus, quand bien même ses options apparaissent limitées.

  • La BoJ accroît encore son soutien monétaire

    La Banque du Japon (BoJ) a encore accru lundi son soutien monétaire à l'économie japonaise pour le deuxième mois consécutif afin d'alléger les contraintes de financement des entreprises et de financer les dépenses du gouvernement visant à lutter contre l'aggravation des retombées économiques de la pandémie de Covid-19.

    Cette décision place la BoJ parmi les grandes banques centrales qui déclenchent des plans de soutien sans précédent dans le contexte de la crise sanitaire.

    Lors de sa réunion de politique monétaire, la BoJ s'est engagée à accélérer les achats d'obligations d'entreprises et de billets de trésorerie jusqu'à ce que le solde combiné de ses avoirs atteigne 20.000 milliards de yens (169,2 milliards d'euros).

    Elle s'est également engagée à acheter de manière agressive des obligations d'État pour maintenir la courbe des taux à un niveau bas et stable en supprimant sa limite annuelle d'achats de 80.000 milliards de yens (676,8 milliards d'euros).

  • Atenor ex-dividende

    À noter qu’Atenor cote ex-dividende ce lundi. Le promoteur immobilier paie un montant brut de 2,31 euros par action.

  • La BoJ renforce son soutien monétaire | Le WTI plonge | L'Europe signalée en hausse

    Bonjour! Ceci démarre notre "Market live" du lundi 27 avril 2020.

    > En Asie, les marchés sont à la fête ce matin, notamment à Tokyo où la BoJ a décidé de lever sa limite à l'achat d'obligations souveraines tout en intensifiant ses rachats de dettes d'entreprises. L'indice Nikkei gagne 2,66%.

    L'indice Hang Seng de la Bourse de Tokyo gagne 1,80% et Shanghai prend 0,68%.

    > En Europe, les marchés européens sont attendus en hausse. Le Dax progresserait de 1,12% et l'Euro Stoxx 50 de 1,21%.

    > Sur le marché pétrolier, la semaine démarre plutôt mal. Le baril américain WTI a plongé de 9,3% à 15,36 dollars en raison des inquiétudes persistantes concernant les capacités de stockage. Le baril de Brent de la mer du Nord, référence sur le marché international, a perdu 3,2 % à 20.75 dollars.

     

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés