1. Les marchés
  2. Live blog
live

Quinzième record de l'année pour le Dow Jones

Wall Street, tout comme les marchés européens, a terminé dans le vert sur fond d'apaisement relatif de la situation en Italie. Le Dow Jones signe un record en clôture. Jefferies s'intéresse à Solvay. Aston Martin souffre. Spéculations sur Altice Europe.
  • Galapagos exerce des warrants

    La biotech Galapagos a émis 135.485 nouvelles actions à travers l'exercice de warrants pour une augmentation de capital, prime d'émission incluse, de 2,013 millions d'euros.

  • Quinzième record de l'année pour le Dow Jones

    Réconfortés par les explications conciliantes de l'Italie sur son déficit budgétaire, New York a démarré la journée en trombe. De plus, les indicateurs du jour, notamment pour l'emploi, ont agréablement surpris les investisseurs et la hausse des taux longs a donné des ailes aux banques. De quoi permettre au Dow Jones de se rapprocher à moins de 50 unités des 27.000 points en cours de séance.

    Mais dans la dernière ligne droite, Wall Street s'est fait du mouron en voyant le marché obligataire se tendre à un niveau jamais atteint depuis 7 ans pour les rendements des bons du Trésor à 10 ans, ceux des titres à deux, trois et cinq ans atteignant des plus hauts de dix ans ou plus. Mais pas de quoi inquiéter la Fed. Selon Loretta Mester, la présidente de la Réserve fédérale de Cleveland, "le risque est que nous observions une divergence entre les Etats-Unis et ce qui se passe dans les autres économies mondiales et que cela ait des conséquences (...) Je ne crois pas que ce soit inquiétant pour l'instant mais c'est un facteur que nous devrons prendre en compte lorsque nous évaluerons l'évolution de l'économie."

    Au final, le Dow Jones a glané 0,20% à un peu plus de 26.828 points, un nouveau record en clôture. Le S&P 500 (+0,07%) est parvenu à garder de justesse la tête dans le vert après avoir frôlé les records. Quant au Nasdaq (+0,32%), il a profité de retour en forme des techs.

    Les valeurs dans l'actu

    > La hausse des rendements des Treasuries a donc bénéficié au secteur financier américain, dont l'indice S&P a pris 0,82%, sa meilleure performance depuis le 19 septembre. Goldman Sachs a gagné 0,76%, JPMorgan Chase 0,94%, Bank of America 1,42%.

    > Honda Motor va investir 2 milliards de dollars dans la division véhicule autonome de General Motors. L'action du constructeur  auto a profité de l’ annonce en grappillant 2,10% à 34 dollars. Pour rappel, le titre a fondu de près de 19% depuis le début de l'année, contre un gain de 9,3% pour le S&P 500.

    > Intel a parallèlement poursuivi sur sa lancée de mardi, prenant 1,37% après un gain de 3,6% mardi grâce aux espoirs placés dans a nouvelle génération de puces. Son concurrent AMD a cédé 2,03%.

  • | Closing Bell |

    Dow Jones: +0,21%

    S&P 500 :+0,07%

    Nasdaq: +0,32%

  • L'or noir en nette hausse à New York

    Les cours du pétrole ont fini en hausse marquée sur le marché new-yorkais Nymex, en dépit de l'annonce d'une croissance bien plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis et de l'évocation d'une augmentation des pompages russes et saoudiens. Ces deux facteurs n'ont pas suffi à remettre en cause la perspective d'une diminution de l'offre globale quand entreront en vigueur, le mois prochain, les sanctions économiques américaines visant l'Iran.

    > Le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 1,18 dollar, soit 1,57%, à 76,41 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 137 cents (1,62%) à 86,17 dollars après un nouveau pic de près de quatre ans à 86,74 dollars.

  • Honda investit 2 milliards dans la division véhicule autonome de GM

    Honda Motor va investir deux milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) et prendre une participation de 5,7% dans la division véhicule autonome de General Motors, afin de développer conjointement des voitures sans conducteur. Ces véhicules sont destinés à être intégrés dans des flottes de services de VTC à travers le monde. Le constructeur japonais, en retard dans ce secteur, va débourser 750 millions de dollars pour acquérir sa participation dans GM Cruise et investir deux milliards de dollars sur 12 ans dans la filiale de son partenaire. Ce nouvel accord renforce la coopération entre les deux groupes dans une technologie extrêmement coûteuse. D'autres constructeurs ont noué des alliances similaires.

    > L'action GM , qui a perdu 18,8% depuis le début de l'année, à comparer à une progression de 9,3% pour le S&P 500, avançait de plus de 3% deux heures avant la fin des échanges à Wall Street. 

  • Le rétropédalage italien profite aux marchés d'actions

    Les Bourses européennes ont terminé en hausse ce mercredi, à la faveur d’un discours du ministre des Finances de l’Italie qui a permis un petit reflux des craintes liées au budget de ce pays.

    La Bourse de Francfort est fermée pour cause de jour férié, tout comme les marchés de Chine continentale.

    À Paris, l’indice CAC 40 prend 0,43%. À Londres, le FTSE gagne 0,54% et à Milan, l’indice FTMIB progresse de 0,84%.

    L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,66%, et le Stoxx 600 de 0,50%, porté par la bonne performance du secteur des télécoms et de celui des médias.Le secteur des télécoms a été porté par les spéculations autour d’Altice Europe. La société a reçu une dizaine d’offres, dont au moins cinq émanant de fonds d’investissement, en vue de prises de participations dans la future entité qui regroupera certains de ses actifs dans la fibre, a déclaré à Reuters mercredi une source proche du dossier. Le titre a pris 1,67% à la Bourse d’Amsterdam.

    A Paris, Michelin a fini en tête de l’indice CAC 40 profitant (+ 2,45% à 104,70 euros) d’un relèvement de sa recommandation par Morgan Stanley.

    Alstom a pris 2,81% à 38,83 euros, dans la foulée de la finalisation de la cession à General Electric (GE), pour près de 2,6 milliards d’euros, de trois co-entreprises créées lors du rachat par le groupe américain de ses activités dans l’énergie.

    Altran Technologies a bondi de 9,13% à 8,13 euros, soutenu par un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "maintenir" par Kepler Cheuvreux.

    A Londres, Aston Martin a connu une première séance difficile. Son action, cotée en dehors de l’indice vedette FTSE-100, a chuté de 4,74% à 1.810 pence.Le groupe de télévision ITV a grimpé (+ 3,77% à 162,30 pence). Il a écarté de faire une offre de rachat sur le numéro un mondial de la production audiovisuelle Endemol Shine, une opération jugée potentiellement coûteuse par les investisseurs.En revanche, le géant de la distribution Tesco a plongé (-8,59% à 215 pence), sanctionné pour avoir publié des résultats globalement en amélioration, mais à un rythme plus faible qu’espéré par les investisseurs

  • Atenor loue Citi Dox à IWG

    La société immobilière Atenor a annoncé la location de 2003 m² de City Dox, un quartier  le long du canal de Bruxelles,  à IWG. Le montant n'a pas été dévoilé. 

  • Clôture en hausse pour les marchés européens

    Bel20: +1,16%

    AEX: +0,64%

    CAC40: +0,43%

    Dax: +0,00%

    FTSE100: +0,54%

    Stoxx 50: +0,66%

  • Le taux US à dix ans à son plus haut de l'année

  • Upwork prend 55% pour son premier jour de cotation

    Le titre du programmeur Upwork décolle pour son premier jour de cotation sur le Nasdaq. 

  • Wall Street ouvre en hausse

     Dow Jones +0,36%, Nasdaq +0,44%

  • La Bourse de Bruxelles se vide et suscite peu de vocations

  • Le secteur privé US a nettement plus embauché que prévu

    Le secteur privé aux Etats-Unis a nettement plus embauché en septembre, et plus que prévu par les analystes, selon les données de l'enquête mensuelle d'ADP publiées mercredi.

    Quelque 230.000 nouvelles embauches sont intervenues dans le seul secteur privé alors que les analystes misaient sur 184.000 nouveaux postes.

    L'enquête de la firme de fiches de paie ADP a en outre révisé en hausse le chiffre d'août, qui montre finalement 168.000 créations d'emplois, contre 163.000 initialement estimés.

     

    "La vigueur du marché du travail continue à être impressionnante."
    Ahu Yildirmaz
    Vice-président du département recherche d'ADP

     

    "Le secteur des biens comme celui des services sont en plein essor. Les services aux professionnels et aux entreprises ainsi que le secteur de la construction sont les moteurs de la croissance. Ils ont contribué à hauteur de près de la moitié des créations d'emploi lors du mois écoulé."
    Mark Zandi
    Chef économiste de Moody's Analytics

  • "Les marchés actions européens évoluent en légère hausse, après que la presse a indiqué que le gouvernement italien prévoyait de réduire le déficit budgétaire. Les opérateurs ont le sentiment que le gouvernement à Rome ne sera pas aussi radical qu'initialement anticipé, ce qui a réduit la nervosité."
    David Madden
    Analyste de CMC Markets

  • Wall Street est attendue hausse

    La Bourse de New-York est attendue en hausse, dans le sillage des marchés européens où les investisseurs ont accueilli avec soulagement le rétrogradage partiel du gouvernement italien sur ses objectifs de déficit.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de l'ordre de 0,28% pour l'indice Dow Jones, de 0,32% pour l'indice S&P 500 et de 0,37% pour le Nasdaq 100.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Facebook, J.C. Penney, Tesla...

    * TESLA - Certains administrateurs de Tesla ont proposé que leur collègue James Murdoch, par ailleurs directeur général de TWENTY-FIRST CENTURY FOX, succède à Elon Musk au poste de président du constructeur américain de voitures électriques, rapporte le New York Times, citant des sources proches du conseil.

    * FACEBOOK - Instagram, réseau social de partage de photos détenu par Facebook, a été victime mercredi d'une panne mondiale affectant ses utilisateurs de l'Amérique du Nord à l'Asie en passant par l'Europe, y compris la France. Plusieurs utilisateurs ont signalé sur Twitter, via le mot-clé #instagramdown, qu'ils ne pouvaient plus accéder à Instagram, sur lequel s'affichait le message "fil ne s'actualise pas". Facebook et Instagram n'ont pas pu être joints dans l'immédiat.

    * J.C. PENNEY gagne 6,4% dans les échanges avant-Bourse après avoir annoncé la nomination de Jill Soltau au poste de directrice générale à compter de la mi-octobre. Son prédécesseur Marvin Ellison était parti en mai pour rejoindre la chaîne de magasins de bricolage Lowe's.

    * LENNAR, spécialiste de la construction résidentielle, a annoncé une hausse de 82% de son bénéfice trimestriel, soutenu par la hausse des ventes et l'acquisition de son concurrent CalAtlantic.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les marchés amorcent un rebond timide, après des nouvelles rassurantes venues d'Italie, où le gouvernement pourrait revoir à la baisse ses objectifs de déficit budgétaire.

    2. Bruxelles gagne 0,93%, Amsterdam et Paris avancent de 0,5% et Londres 0,32%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,53% et le Stoxx 600 de 0,39%. Francfort est fermée pour cause de jour férié.

    3. La Bourse de Milan gagne 0,84% et les taux italiens refluent de 13 points de base (2 et 5 ans) et de 7 points de base (10 ans).

    4. L'apaisement relatif de la situation en Italie profitent aux valeurs bancaires. L'indice sectoriel européen Stoxx 600 gagne 0,57%.

    5. Le secteur télécom bonifie de 0,77%, dopé par les spéculations sur Altice Europe. Telenet profite d'un effet setoriel pour s'octroyer 5,74%.

    6. Michelin (+2,40%) et Altran (+10,28%) profitent du relèvement de leur recommandation, par Morgan Stanley et Kepler Cheuvreux respectivement.

    7. A la baisse, Tesco perd 8,4% après l'annonce d'un bénéfice semestriel inférieur aux attentes.

    8. Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin fait de premiers pas difficiles à la Bourse de Londres. Son action perd 6%.

  • Altice Europe grimpe, des offres évoquées pour ses actifs dans le haut débit

    Les actions Altice Europe a brutalement accéléré en matinée à la Bourse d'Amsterdam, après une information de Bloomberg News indiquant que plusieurs sociétés de capital-investissement avaient manifesté leur intérêt pour les actifs du groupe dans la fibre optique.

    A 11h58, l'action du spécialiste des médias et des télécoms bondit de 5,51% à 2,469 euros, après avoir gagné jusqu'à 8,5%.

    Altice Europe, maison-mère de l'opérateur SFR, qui a lancé un programme de vente d'actifs afin de réduire sa dette, a refusé de commenter l'information.

    Bloomberg News rapportent que KKR, la division Private Equity d'Allianz, le fonds Ontario Municipal Employees Retirement System figuraient parmi les soumissionnaires pour une participation dans le projet français de "fibre optique jusqu'au domicile" (fiber-to-the-home) d'Altice Europe.

    Les offres concernent une participation de 40 à 60% et valorisent l’actif entre 1,5 et 3 milliards d’euros (1,7 à 3,5 milliards de dollars.

  • "Leaseplan relance ses projets d'IPO"

    Alors que la Bourse de Bruxelles a enregistré et enregistre le départ de plusieurs valeurs cotées, une IPO se profile à Amsterdam.

    Selon Het Financieele Dagblad, Leaseplan travaille à nouveau sur une introduction en bourse. Au printemps dernier, la société de crédit-bail automobile avait reporté à après l'été ses projets boursiers.

    En août, il a semblé que des solutions de rechange stratégiques étaient à l'étude, notamment une introduction en bourse. Leaseplan aurait maintenant mandaté des banques d’investissement pour sonder l'intérêt d'investisseurs institutionnels potentiels.

    Depuis 2015, Leaseplan est entre les mains d'un consortium dirigé par le gestionnaire de fonds de pension PGGM, qui comprend également TDR Capital, GIC, l'Abou Dhabi Investment Authority et Goldman Sachs.

  • Connect Group flambe

    Connect Group : +34,21% à 1,53 euros à la reprise des cotations, proche du prix de 1,60 euro proposé par Huub Baren pour racheter les parts des actionnaires minoritaires et délister le titre.

  • Degroof Petercam réduit son target sur Sipef

    L'analyste Frank Claassen de Degroof Petercam ajuste son prix cible sur Sipef , à 56 euros contre 60 euros. Le conseil de conserver est maintenu.

    "Contrairement à nos attentes, le prix de l'huile de palme n'a pas encore montré des signes de redressement. Nous avons dès lors réduit nos estimations de bénéfice par action. Le rating conserver est maintenu, dès lors que le prix par hectare est correctement valorisé dans cet environnement difficile".

  • La croissance en zone euro à un creux de quatre mois

    La croissance de l'activité dans secteur privé de la zone euro a ralenti en septembre, à un plus bas de quatre mois, la croissance manufacturière, qui a touché un creux de deux ans, n'ayant été que partiellement compensée par une accélération des services, montre une enquête publiée mercredi.

    L'indice PMI composite IHS Markit de la zone euro, considéré comme un baromètre fiable de la croissance, s'est établi à 54,1 en septembre, contre 54,2 en estimation "flash" et 54,5 en août.

    Les anticipations se sont légèrement améliorées à la fin du troisième trimestre, après avoir touché son plus bas niveau depuis près de deux ans, avec un indice PMI composite de la production future en hausse, à 62,1 contre 61,6 en août.

    "Même s'il se rapproche d'un creux de deux ans, le PMI décevant de septembre reste à un niveau relativement élevé et signale une croissance solide. Toutefois, le quatrième trimestre ne devrait pas connaître une croissance aussi robuste, les derniers mois ayant clairement vu une perte de dynamisme, tant en terme de gains de production que de nouvelles commandes."
    Chris Williamson
    Economiste en chef chez IHS Markit

  • Connect Group: les cotations peuvent reprendre à 11h

    Les cotations du titre Connect Group reprendront à 11h indique la FSMA. Le titre est suspendu depuis le début de la séance, après le projet d'Huub Baren de retirer le sous-traitant du secteur électronique de la cote.

  • Kepler Cheuvreux à l'achat sur Altran, le titre bondit

    Le titre du spécialiste des services d'ingénierie et de recherche-développement (R&D) Altran Technologies bondit de plus de 10% à la Bourse de Paris, dopé par un relèvement du conseil de Kepler Cheuvreux de "conserver" à "achat".

    Les analystes de Kepler Cheuvreux expliquent leur relèvement de recommandation par l'absence de risque de liquidité sur le bilan au vu de la maturité de la dette.

    Ils estiment aussi que les prochaines publications d'Altran ne devraient pas réserver de déceptions et pointent la faiblesse de la valorisation.

    Le 13 juillet, l'action Altran avait chuté de 28,21% en une seule séance après l'annonce par le groupe de la découverte de bons de commande fictifs au sein de la société américaine Aricent, récemment rachetée.

    Aricent est quasiment implicitement valorisé à 0 à ce niveau de cours, selon Kepler.

    Altran a depuis assuré que l'incident chez Aricent était isolé, sans parvenir à faire décoller jusque là son cours de Bourse.

  • Aston Martin en fort recul en Bourse

    Le titre du constructeur britannique de voitures de sport Aston Martin perdait du terrain mercredi matin à l'occasion de son introduction en Bourse à Londres, après avoir débuté la séance autour de l'équilibre.

    La valeur, qui a tourné autour de son prix d'introduction de 19 livres dans les premiers échanges, perdait désormais 4,21% à 18,20 livres une demi-heure après l'ouverture.

    "A court terme, cela pourrait suggérer que les actions ont été fixées à un prix trop élevé", ce qui pousse certains investisseurs à céder leurs titres, relève Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

     

    ©Photo News

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    Accalmie en Italien les actions tentent le rebond, Altran et Tesco se distinguent

    1. Les Bourses européennes évoluent en légère hausse, tentant de rebondir au lendemain d'une séance difficile, dans un contexte marqué par les tensions autour du budget italien.

    2. Bruxelles gagne 0,62%, Paris 0,29%, Londres 0,24% et Amsterdam 0,23%. L'indice Euro Stoxx 50 monte de 0,35% et le Stoxx 600 de 0,26%. La Bourse de Francfort est fermée.

    3. La Bourse de Milan se reprend et les taux italiens se détendent. Le gouvernement populiste italien pourrait céder à la pression de Bruxelles et revoir ses prévisions de déficit à la baisse pour 2020 et 2021 afin d'apaiser les inquiétudes des marchés, selon des informations publiées par deux quotidiens nationaux mercredi. Milan progresse de 09%, le taux d'emprunt à 10 ans cède 10 points de base.

    4. Les valeurs bancaires mènent la danse : l'indice des banques en Europe prend 0,94%, emmené par le rebond des banques italiennes . Banco PM (+3%), Intesa Sanpaolo (+2,13%) et Mediobanca (+1,01%) figurent parmi les plus fortes progressions du Stoxx 600.

    5. Altran (+10,68%) profite du relèvement de la recommandation par Kepler Cheuvreux à "acheter" contre "maintenir" par Kepler Cheuvreux.

    6. A la baisse, Tesco perd 6,29% après l'annonce d'un bénéfice semestriel inférieur aux attentes.

    7. Du côté des indicateurs, l'agenda est essentiellement américain. Les investisseurs prendront connaissance de l'indice ISM d'activité dans les services en septembre, du rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole aux États-Unis et des chiffres de l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé.

  • Voici le briefing actions belges du jour

  • Tesco: -5%

    Tesco chute de plus de 5% à londres après des résultats semestriels inférieurs aux attentes.

    La chaîne britannique de supermarchés a fait état d'une hausse moins marquée que prévu de son bénéfice semestriel, l'effet des performances soutenues de la plus grande chaîne britannique de supermarchés sur son marché domestique ayant été en partie annihilé par une piètre activité en Europe continentale et en Asie.

    Le groupe, qui a finalisé en mars le rachat de Booker pour quatre milliards de livres (4,5 milliards d'euros), a dégagé un résultat opérationnel courant en hausse de 24,4%, à 933 millions de livres, sur les six mois au 25 août, premier semestre de son exercice 2018-2019, contre 750 millions il y a un an.

    Le consensus portait cependant sur un résultat de 992 millions de livres

  • Aston Martin patine pour ses premiers pas en Bourse

    Le titre du constructeur britannique de voitures de sport Aston Martin est proche de l'équilibre pour ses premiers pas à la Bourse de Londres mercredi en début de séance.

    La valeur tournait autour de son prix d'introduction de 19 livres, soit une valorisation de 4,3 milliards de livres, environ 20 minutes après l'ouverture.

  • | Opening Bell |

    Les indices actions européens jouent le rebond à l'ouverture, au lendemain d'une séance difficile, dans un contexte marqué par les tensions autour du budget italien.

    • Bruxelles: +0,71%
    • Amsterdam: +0,41%
    • Francfort: fermé
    • Paris: +0,38%
    • DJ Stoxx 600: +0,29%

    • Milan: +1,28%

  • Suspension du titre Connect Group

    Suspension du titre Connect Group , à la demande de la FSMA et dans l'attente de la diffusion très large d'un communiqué de presse (relatif au projet de retrait de la cote), précise le gendarme boursier.

  • "Les indices européens devraient ouvrir sans tendance ce matin, les investisseurs restant attentifs au dossier italien qui est toujours aussi explosif."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Le Nikkei retombe de ses sommets

    La Bourse de Tokyo a fini en recul, s'accordant une pause après avoir atteint des sommets inédits en 27 ans, sur fond de tensions commerciales persistantes entre la Chine et les États-Unis et d'inquiétudes autour des finances italiennes.

    Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé 0,66%, et l'indice élargi Topix a perdu 1,17%.

  • Aston Martin fixe à 19 livres par action le prix de son IPO

    Aston Martin annonce qu'il va s'introduire en Bourse au prix de 19 livres par action, ce qui donne au constructeur britannique de voitures de luxe une valorisation de 4,33 milliards de livres (4,86 milliards d'euros).

    La cotation du titre doit débuter mercredi.

    Aston Martin a enregistré l'an dernier son premier bénéfice depuis 2010. Le constructeur a fait faillite à sept reprises dans son histoire.

  • Huub Baren souhaite retirer Connect Group de la cote

    Après Ablynx, Tigenix, Sapec et RealDolmen un peu plus tôt cette année, et alors qu'un retrait de la cote est en vue pour E & Z Bebig et 2Valorise, une autre entreprise devrait elle aussi être bientôt délistée: Connect Group .

    Son principal actionnaire, Huub Baren, offre 1,60 euro par action pour racheter les parts des derniers actionnaires minoritaires du sous-traitant du secteur électronique, soit 40% de plus que le cours de clôture de mardi soir.

    Pour le moment, il ne s'agit que d'une "intention", pas encore d'une offre formelle. Si l'offre est retenue et que Baren obtient 95%, une offre restreinte suivra. IPTE elle-même qualifie l'offre d'attrayante et avertit les investisseurs qui ne seraient pas d'accord: "De telles conditions seraient difficiles à atteindre dans d'autres circonstances, compte tenu de la liquidité limitée de l'action".

    Baren n’aura pas à investir beaucoup: il détient 84% de Connect en son propre nom et indirectement par l’intermédiaire de sa société d’automatisation IPTE. Le rachat des 4,3 millions d’articles qu’il n’a pas lui coûtera moins de 7 millions d’euros.

  • Jefferies s'intéresse à Solvay

    Jefferies entame la couverture de Solvay avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 151 euros, ce qui laisse une marge de progression de 29% pour l'action depuis le dernier cours de clôture.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    Prudence en vue en Europe, l'Italie rassure un peu

    1. Les principales Bourses européennes pourraient tenter un timide rebond à l'ouverture après des nouvelles rassurantes venues d'Italie, dont les finances publiques préoccupent les investisseurs.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et le FTSE à Londres évolueraient sans tendance claire dans les premiers échanges. La Bourse de Francfort est fermée, tout comme les marchés de Chine continentale.

    3. L'Italie réduira son déficit budgétaire à 2,2% du produit intérieur brut (PIB) en 2020 et 2% en 2021, a rapporté le Corriere Della Sera. Le gouvernement italien avait annoncé un déficit à 2,4% du PIB sur les trois prochaines années.

    4. Les investisseurs européens prendront connaissance dans la matinée des résultats des enquêtes mensuelles auprès des directeurs d'achat (PMI) sur l'activité des services dans la zone euro.

    5. L'euro reprend 0,3% à 1,1585 dollar sur les nouvelles venues d'Italie, mettant fin à cinq séances de hausses qui l'avaient précipité vers un creux de six semaines à 1,1506. Le dollar abandonne 0,2% face à un panier de devises de référence.

  • Nouvelle tuile judiciaire pour Ageas

    Voilà une nouvelle tuile judiciaire pour Ageas et ABN Amro . Après avoir perdu en première instance, une série de fonds américains reviennent à la charge contre l’assureur né sur les cendres de Fortis.

    Au cours de cinq matinées d’audience qui démarreront demain devant la cour d’appel de Bruxelles, les fonds (QVT, Quintessence et MCS Holding) vont tenter de convaincre les juges d’annuler la conversion d’obligations réalisée par Ageas le 7 décembre 2010.

    Les deux parties font face à un enjeu non négligeable de 2 milliards d’euros.

  • Tessenderlo boucle le rachat d'une centrale électrique

    Déjà propriétaire de 20% des parts de T-Power qui exploite une centrale électrique au gaz d’une capacité de 425 MW, le groupe chimique Tessenderlo a acquis le solde pour 313 millions d'euros.

    Le montant comprend 131 millions d’euros qui seront versés aux vendeurs et 182 millions de dette financière qui sera reprise. Les actionnaires vendeurs sont Siemens Project Ventures (20%), TG Europower (Tokyo Gas, 26,66%) et Power Kestrel Limited (Itochu Corporation, 33,33%).

  • Tokyo s'accorde une pause

    La Bourse de Tokyo reflue, s'accordant une pause après avoir atteint des sommets inédits en 27 ans, sur fond de tensions commerciales persistantes entre la Chine et les Etats-Unis et d'inquiétudes autour des finances italiennes.

    L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes cède 0,74% à 24.088,92 points.

  • Obligations Immobel à sept ans pour les particuliers

    Immobel lance un emprunt obligataire à 5 et 7 ans aux investisseurs particuliers. La société immobilière espère lever un montant total minimum de 75 millions d'euros et de maximum 100 millions.

    Le prix d’émission étant fixé au-dessus du pair, à 101,875% de la valeur nominale des titres, le rendement actuariel brut est de 2,595% pour les obligations à cinq ans et 3,197% pour celles à sept ans. Il faut encore retrancher de ces coupons le précompte mobilier de 30%, ce qui donne des taux nets de 1,706% et 2,159% respectivement.

    En Bourse de Bruxelles, l’action Immobel cote à 52,40 euros. Cette année, un dividende de 2,20 euros brut a été versé aux actionnaires, ce qui confère à l’action un rendement brut de 4,20%.

    La période de souscription à l’émission obligataire débutera vendredi, le 5 octobre et prendra fin une semaine plus tard, le vendredi 12 octobre, sauf clôture anticipée. La valeur nominale de chaque obligation est fixée à 1.000 euros.

  • A suivre ce mercredi 3 octobre

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 9h55 Indice PMI Markit des services définitif / sept.

    Chine
    • Marchés fermés

    Japon
    • Indice PMI Markit des services / septembre

    Londres
    • 10h30 Indice PMI Markit des services /  septembre

    Zone euro
    • 10h Indice PMI Markit des services déf. / septembre
    • 11h Ventes au détail / août

    Etats-Unis
    •14h15 Enquête ADP sur l'emploi privé / septembre
    • 16h Indice ISM des services / septembre
    • 22h Participation de Jerome Powell à un débat dans le cadre de l'Atlantic Festival

     

    → ENTREPRISES

    Royaume-Uni

    • Tesco / résultats S1
    • Aston Martin / première cotation (9 h)

  • Good morning!

    Bonjour et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit rêvé pour suivre les principaux événements de cette séance boursière.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés