1. Les marchés
  2. Live blog
live

Rebond des actions dans l'espoir d'un armistice commercial

L'annonce d'une reprise des négociations entre la Chine et les Etats-Unis a donné de l'espoir aux investisseurs. Les indices boursiers mondiaux ont fini en hausse. Atlantia s'est effondrée. Aperam cote ex-dividende. Sanction pour Boskalis, Henkel et Sipef... Carlsberg a tiré son épingle du jeu.
  • A suivre ce vendredi 17 août

    Plusieurs sociétés belges cotées publient leurs résultats ce vendredi, dont Deceuninck. Voici ce qu'il ne faut pas manquer demain: 

    → ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    • 16h Indice de confiance du Michigan / août

    Zone euro
    • 10h Comptes courants / juin
    • 11h Inflation  (définitif) / juillet

    → ENTREPRISES

    Belgique
    Résultats semestriels  de :
    • Connect Group
    • Deceuninck
    • Lotus Bakeries
    • Roularta

    Danemark
    • AP Moeller-Maersk / résultats du T2

    Finlande
    • Rovio: résultats du T2

    Pays-Bas
    • Vopak: résultats du S1

    A demain! 

  • La reprise du dialogue entre la Chine et les USA rassure

    Wall Street a terminé la séance en nette hausse ce jeudi, les investisseurs étant rassurés par la reprise du dialogue commercial entre la Chine et les Etats-Unis suite à l’annonce de la visite d’un haut responsable chinois aux Etats-Unis d’ici la fin du mois.

    Le Dow Jones a gagné 1,58% à 25.558,73 points, le S&P 500 a pris 0,79% à 2.840,70 points et le Nasdaq a avancé de 0,42% à 7.806,52 points.

    Wall Street était par ailleurs aidée par l’envolée de Walmart (+ 9,31% à 98,64 dollars), un membre du Dow Jones. Le numéro un mondial de la distribution a enregistré la plus forte croissance trimestrielle de ses ventes aux Etats-Unis en plus de dix ans. Un signal positif pour le groupe qui investit massivement afin de contrer la concurrence croissante du commerce en ligne. 

    L’équipementier en télécoms Cisco a annoncé mercredi des résultats trimestriels meilleurs que prévu. Le titre a pris 2,96%. 

    Caterpillar et Boeing ont gagné respectivement 3,22% et 4,29% suite à l’annonce de la reprise d’un dialogue entre la Chine et les Etats-Unis.

  • | CLOSING BELL |

    • Dow Jones +1,58% à 25.558,93 points
    • S&P 500 +0,79% à 2.840,75 points
    • Nasdaq +0,42% à 7.806,52 points
  • Le pétrole termine en hausse de plus de 0,5% à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en hausse de plus de 0,5% jeudi sur le marché new-yorkais Nymex, mettant fin à une série de trois baisses consécutives, à la faveur notamment d'un léger repli dollar et de la perspective de voir des tensions du côté de l'offre avec les sanctions américaines visant l'Iran.

    Le contrat septembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 45 cents, soit 0,69%, à 65,46 dollars le baril.

    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 63 cents (+0,89%) à 71,39 dollars.

  • Résumé de la séance boursière en Europe

    Les investisseurs sont revenus à l’achat sur les actions après un signe d’apaisement dans le conflit commercial américano-chinois. Bayer a rechuté, tandis que NN a brillé.

    Les investisseurs sont revenus à l’achat sur les actions européennes, dans l’espoir d’un apaisement dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Jeudi, les principaux indices boursiers ont clôturé en légère hausse après l’annonce par les autorités chinoises de la reprise d’un dialogue avec leurs homologues américaines au sujet du différend commercial qui oppose les deux premières économies mondiales, avec des répercussions redoutées sur l’ensemble de la croissance économique mondiale. En clôture, le Cac 40  a gagné 0,83%, le Dax  a progressé de 0,61% et le FTSE 100  a grimpé de 0,78%.

    Parmi les valeurs en vue, le néerlandais NN Group  a bondi de 4,05% à 37,76 euros. Le groupe d’assurances a annoncé un résultat opérationnel de 508 millions d’euros au deuxième trimestre, ce qui représente 18% de plus que la moyenne des prévisions des analystes recensées par la compagnie. JPMorgan a réitéré sa recommandation de "surpondérer" le titre, avec un objectif de cours de 43,70 euros d’ici un an. La banque d’affaires estime que NN Group offre un rendement risque/bénéfice attrayant grâce à son taux de flux de trésorerie, à son bilan et aux synergies dans le cadre de la fusion avec Delta Lloyd. Selon JPMorgan, NN Group pourrait annoncer un plan de rachat d’actions à hauteur de 500 millions d’euros début 2019.

    Bayer  a chuté de 4,63% à 77,05 euros. Le titre du groupe de chimie avait déjà plongé de plus de 10% lundi, après l’annonce d’une décision de justice américaine reconnaissant qu’un cancer avait été provoqué par un désherbant de Monsanto, le groupe acquis par Bayer en juin pour 63 milliards de dollars (54 milliards d’euros). Cette fois, l’action Bayer a réagi à l’annonce de nouveaux procès entamés aux Etats-Unis contre Monsanto. Il s’agirait de "class actions", soit des recours collectifs introduits par des fermiers des États de l’Arkansas et du Dakota du Sud.

    À Copenhague, Carlsberg  a gagné 3,46% à 790 couronnes danoises. Le groupe brassicole a relevé ses perspectives bénéficiaires pour l’ensemble de l’année 2018.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,42% à 3.775,64 points

    AEX: +0,67% à 556,38 points

    Cac 40: +0,83% à 5.349,02 points

    Dax: +0,61% à 12.237,17 points

    FTSE 100: +0,78% à 7.556,38 points

  • Statistique inférieure aux attentes dans l'immobilier américain

    Les mises en chantier de logements neufs ont rebondi moins que prévu en juillet, après être tombées à leur plus bas niveau en neuf mois en juin, donnant à penser que le marché immobilier devrait continuer de marquer le pas pour le reste de l'année sur fond de remontée des taux d'intérêt.

    Les mises en chantier ont augmenté de 0,9% au rythme annualisé de 1,168 million d'unités, a annoncé jeudi le département du Commerce. Le chiffre du mois de juin a été révisé en baisse à 1,158 million, son niveau le plus bas depuis septembre 2017.

    Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à voir le rythme des mises en chantier augmenter à 1,260 million en juillet.

  • Boeing et Caterpillar soutiennent le Dow Jones

    La hausse des actions de ce jeudi repose notamment sur l'espoir d'un apaisement dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

    Parmi les titres qui bénéficient le plus des achats misant sur une baisse des tensions entre les deux premières puissances économiques mondiales, Boeing  grimpe de plus de 3% et Caterpillar  progresse de près de 2%, une heure après l'ouverture de la Bourse de New York.

  • Le point après l'ouverture de la Bourse de New York

    Un peu moins d'une heure après l'ouverture de Wall Street, les grands indices boursiers européens progressent légèrement, les investisseurs revenant à l'achat sur les actions dans l'espoir d'une détente dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. En Bourse de New York, le Dow Jones monte davantage.

    • Les investisseurs sont rassérénés par l'annonce de la visite d'un haut responsable chinois aux Etats-Unis d'ici la fin du mois, signe d'une reprise du dialogue entre Pékin et Washington en pleine guerre commerciale.
    • Les investisseurs gardaient cependant un oeil sur la situation en Turquie alors que la livre turque continue, pour la troisième séance de suite, à se ressaisir.
    • A Bruxelles, le Bel 20  gagne 0,3%, soutenu notamment par bpost et AB InBev.
    • Bpost  bénéficie d’achats à bon compte après avoir perdu près de 10% au cours des quatre séances précédentes sous l’effet de prises de bénéfices après les résultats meilleurs que prévu publiés le 8 août.
    • AB InBev  profite sans doute d’un regain d’intérêt après les bons résultats trimestriels de son concurrent danois Carlsberg .
    • Les grands indices boursiers européens   gagnent entre 0,2 et 0,8%.
    • En Bourse de New York, le Dow Jones  est en nette hausse, bien soutenu par Walmart.
    • De son côté, le Nasdaq  , à forte coloration technologique, progresse moins franchement, tout comme le S&P 500  .
    • L'action Walmart   s'envole de plus de 9%. Le numéro un mondial de la distribution vient d'enregistrer la plus forte croissance trimestrielle de ses ventes aux Etats-Unis en plus de dix ans. Un signal positif pour le groupe qui investit massivement afin de contrer la concurrence croissante du commerce en ligne.
    • L'enseigne de magasins électroniques Best Buy   monte de son côté de 1,5% après avoir annoncé le rachat, pour 800 millions de dollars, de GreatCall, une société spécialisée dans les services médicaux pour personnes âgées.
    • La chaîne de vêtements JC Penney  plonge de plus de 20% après avoir fait part de résultats trimestriels décevants et avoir révisé à la baisse ses prévisions pour l'année.
    • L'équipementier en télécoms Cisco  (routeurs, téléphones IP...), qui a annoncé mercredi des résultats trimestriels meilleurs que prévu et fait part de son optimisme, voit son action monter de 4%.
    • Le groupe spécialisé en sécurité informatique Symantec  bondit de 7%. Selon le Wall Street Journal, le fonds activiste Starboard Value a pris une participation de 5,8% dans l'entreprise et demandé à avoir cinq sièges au conseil d'administration.
    • Sur le marché des changes, l'euro  progresse de 0,4% face au dollar, à un peu moins de 1,14 dollar.
  • Wall Street ouvre en hausse

    La Bourse de New York a débuté la séance en territoire positif. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  gagne 0,94% et le Nasdaq  0,68%.

  • Ralentissement de la croissance dans la région de Philadelphie

    La croissance de l'activité économique dans le nord-est des Etats-Unis est retombée plus lourdement que prévu en août, à son plus bas niveau depuis novembre 2016, montre jeudi l'enquête de conjoncture mensuelle de la Réserve fédérale de Philadelphie.

    L'indice "Philly Fed" ressort à 11,9 contre 25,7 en juillet, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un indice à 22,0.

  • Walmart: +10% en avant Bourse

    L'enseigne Walmart surprend agréablement en annonçant la "plus forte" croissance de ses ventes trimestrielles en plus de dix ans, ce qui entraînait un bond de près de 10% de l'action dans les échanges électroniques de pré-séance.

    Le chiffre d'affaires a augmenté de 3,8% sur un an à 128,02 milliards de dollars lors du deuxième trimestre de son exercice fiscal 2019 clôturé fin juillet mais à magasins comparables la hausse des ventes est de 4,5%, principalement grâce aux magasins physiques.

    Le numéro 1 mondial de la distribution a toutefois essuyé une perte de 861 millions de dollars causée par des charges liées notamment à la cession de ses activités au Brésil.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Cisco, JD.com, Walmart...

    * WALMART doit publier ses résultats trimestriels avant l'ouverture des marchés américains. Les investisseurs seront attentifs entre autres à l'évolution des ventes en ligne, aux annonces éventuelles sur les investissements aux Etats-Unis et à de possibles partenariats à l'international.

    * CISCO SYSTEMS a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et sa prévision de chiffre d'affaires pour le trimestre en cours dépasse le consensus. Le titre gagne 7% dans les transactions en avant-Bourse. Plusieurs analystes ont relevé leur objectif de cours.

    * JD.COM - Le numéro deux chinois du commerce en ligne a fait état jeudi d'une croissance de 31,2% de son chiffre d'affaires trimestriel, inférieure aux attentes des analystes, et d'une perte nette par action plus que quadruplée sur un an.

    * BEST BUY a racheté le prestataire de services de santé GreatCall pour 800 millions de dollars en numéraire, la première chaîne de distribution de produits électroniques aux Etats-Unis poursuivant sa diversification dans des actifs liés à la santé à destination de seniors.

    * SYMANTEC - L'investisseur activiste Starboard Value a pris une participation de 5,8% dans le spécialiste de la cybersécurité pour 670 millions de dollars (588 millions d'euros) et veut obtenir cinq sièges au conseil, écrit le Wall Street Journal jeudi.

    * AMAZON - Le géant du commerce en ligne étudie la possibilité de lancer un site de comparaison de tarifs d'assurance au Royaume-Uni, a-t-on appris de trois sources au sein du secteur de l'assurance.

    * NVIDIA et APPLIED MATERIALS doivent publier leurs comptes trimestriels après la clôture.

  • Le point sur les marchés en milieu de séance

    Embeliie boursière grâce à un regain d'espoir sur le commerce, Atlantia dégringole, Bayer retombe

    1. Les principales Bourses européennes évoluent sur une note positive en milieu de séance, après l'annonce d'une nouvelle session de négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

    2. Londres gagne 0,67%, Amsterdam 0,63%, Bruxelles 0,60%, Paris 0,58% et Francfort 0,41%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 progresse de 0,36%.

    3. Les signes de détente sur le front commercial permettent aux cours des matières premières de rebondir. L'indice sectoriel des valeurs des matières premières engrange 0,82%.

    4. Le compartiment de la haute technologie, toujours sensibles aux développements du conflit commercial sino-américain, fait mieux encore avec un gain de 1,01%.

    5. Par ailleurs, les publications de résultats animent la cote et sont saluées en sens divers. Carlsberg et Wirecard sont ainsi bien orientés tandis que Boskalis vit des heures plus difficiles.

    6. Bayer retombe alors que de nouvelles plaintes aux Etats-Unis sont évoquées, quelques jours après la condamnation de sa filiale Monsanto dans le dossier du Roundup.

    7. Atlantia voit sa valeur boursière fondre de près d'un quart. Le groupe d'infrastructures a prévenu que la révocation de sa concession autoroutière par Rome après la catastrophe de Gênes pourrait avoir des conséquences sur ses actionnaires et ses créanciers obligataires.

     

  • Bayer rechute, de nouvelles plaintes aux USA évoquées

    Bayer est en forte baisse en Bourse de Francfort, amplifiant le repli entamé après la condamnation de sa nouvelle filiale Monsanto.

    Plusieurs intervenants expliquent le nouveau repli du titre par la publication dans l'hebdomadaire WirtschaftsWoche d'un article évoquant de nouvelles procédures judiciaires visant le groupe aux Etats-Unis.

    L'action du groupe allemand d'agrochimie cède près de 6% en fin de matinée. Lundi, Bayer a chuté de 10,3% en réaction à la condamnation de Monsanto à verser 289 millions de dollars (254 millions d'euros) à un jardinier atteint d'un cancer du système lymphatique après avoir utilisé du Roundup, un herbicide à base de glyphosate.

  • La chute annoncée des résultats de Sipef n'alarme pas les analystes

  • Atlantia, Carlsberg, Henkel... les valeurs en vue en Europe

    > Le brasseur danois Carlsberg gagne 3,77% et le spécialiste allemand des services de paiement Wirecard 7,78% après avoir relevé leurs prévisions pour l'ensemble de l'année.

    > JCDecaux gagne par ailleurs 6,3%. Berenberg est passé à l'achat sur le titre en s'appuyant entre autres sur l'intérêt prêté à Google pour le marché de la communication extérieure.

    > Henkel cède 3,49% après avoir réduit sa prévision de croissance des bénéfices.

    > L'italien Atlantia voit sa valeur boursière fondre de près d'un quart; le groupe d'infrastructures a prévenu que la révocation de sa concession autoroutière par Rome après la catastrophe de Gênes pourrait avoir des conséquences sur ses actionnaires et ses créanciers obligataires.

  • Le point sur les marchés en matinée

    Détente et espoir sur le commerce mondial, les minières se redressent, le dollar recule

    1. Les Bourses européennes évoluent en hausse, effaçant une partie de leurs loudes pertes de la veille après l'annonce d'une nouvelle session de négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

    2. Amsterdam gagne 0,45%, Paris 0,38%, Bruxelles 0,36% et Francfort 0,29%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 engrange 0,24%. Ce dernier a perdu mercredi 1,36% pour clôturer à son plus bas niveau depuis le 4 juillet.

    3. Une délégation chinoise emmenée par le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen se rendra à la fin du mois aux Etats-Unis pour des négociations
    commerciales, a annoncé jeudi le ministère chinois du Commerce.

    4. La hausse des grands indices européens est alimentée en premier lieu par celle des cours des matières premières, au lendemain d'un recul marqué. Le cours du cuivre est en hausse de 1,69%, celui du nickel de 2,41%. L'indice Stoxx des ressources de base prend ainsi 1,15%.

    5. Les compartiments des hautes technologies et de l'automobile, toujours sensibles aux développements du conflit commercial sino-américain, avancent quant à eux de 0,82% et 0,78%.

    6. Sur le marché des changes, le dollar, qui a profité à plein ces derniers jours de l'aversion au risque suscitée par la crise turque, abandonne 0,14% face à un panier de devises de référence. L'euro en profite pour remonter à 1,137 dollar.

  • Atlantia: -23%

    Atlantia chute de plus de 23% à la reprise de cotation après son avertissement sur la révocation de sa concession autoroutière.

    Mercredi, au lendemain de la catastrophe de Gênes, où un viaduc autoroutier s'est partiellement effondré en faisant au moins 39 morts, le ministre italien des Transports Danilo Toninelli a ouvert une procédure de retrait de la concession autoroutière accordée à la société Autostrade per l'Italia, filiale du groupe Atlantia.

    L'intermédiaire a abaissé sa recommandation sur le titre à "neutre", évoquant la pression accrue exercée par le
    gouvernement italien. Rome réclame de lourdes sanctions contre le groupe et selon Danilo Toninelli celles-ci pourraient atteindre les 150 millions d'euros.

    BAML est prudent sur le dividende et ne voit aucune hausse en 2018 ou 2019.

    Le groupe de BTP espagnol ACS recule de 5,1% à la Bourse de Madrid, tandis que les opérateurs autoroutiers italiens SIAS et ASTM plongent respectivement de 6,9% et 7,9% à Milan.

  • JCDecaux en forte hausse, Berenberg passe à l'achat

    JCDecaux est en forte de hausse de 6% à la Bourse de Paris, après le relèvement de la recommandation de Berenberg. La banque allemande a relevé sa recommandation à "acheter" contre "conserver" avec un objectif de cours de 32 euros, qui intègre un potentiel de hausse de 23% sur le cours de clôture de mercredi.

    "La presse spécialisée a rapporté que Google était intéressé par une entrée sur le marché de la publicité numérique extérieure en Allemagne, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Le marché y a vu un concurrent pour JCDecaux; nous y voyons une opportunité plus qu'une menace."

    Les analystes de Berenberg estiment en effet que le géant américain pourrait chercher à nouer un partenariat avec le groupe français.

  • Atlantia suspendu

    Le titre du groupe italien Atlantia , gestionnaire de l'autoroute dont un viaduc s'est effondré mardi à Gênes et désigné responsable par le gouvernement, est suspendu à la Bourse de Milan.

    Après l'accident mardi, le titre avait plongé de plus de 10% avant de clôturer sur une baisse de 5,39% à 23,54 euros, mais les observateurs s'attendaient à une chute bien plus brutale à la réouverture après la pause du 15 août.

  • "La plus grande préoccupation des investisseurs reste une éventuelle propagation de la crise turque à d'autres marchés émergents, une menace qui s'éloigne pour le moment."
    Milan Cutkovic
    Analyste chez Axi Traders

  • L'action Atlantia réservée à la baisse

    L'action Atlantia réservée à la baisse à Milan après l'avertissement sur la révocation de sa concession autoroutière. Le titre est indiqué en baisse de 15%.

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens ouvrent en hausse au lendemain d'un recul marqué, les investisseurs étant notamment rassurés par l'annonce d'une reprise des négociations entre la Chine et les Etats-Unis.

    • Bruxelles: +0,18%
    • Amsterdam: +0,46%
    • Francfort: +0,32%
    • Paris: +0,42%
    • DJ Stoxx 600: +0,31%

  • Atlantia: -49% en avant Bourse

    L'action Atlantia indiquée en baisse de 49% en avant Bourse...

     

  • Henkel donné en baisse de 3,3%

    Henkel a abaissé sa prévision de croissance des bénéfices pour l'ensemble de l'année après des résultats trimestriels pénalisés par des effets de change et la hausse des coûts de matières premières.

    Le titre est indiqué en baisse de 3,3% selon l'intermédiaire Lang & Schwarz.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    Progression en vue en Europe, espoir de détente dans le conflit Chine/USA, le dollar recule

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse, à la faveur d'un regain d'espoir de détente dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

    2. Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0,33% pour le CAC 40 à Paris, de 0,77% pour le Dax à Francfort, de 0,74% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,58% pour le Stoxx 600.

    3. Une délégation chinoise emmenée par le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen se rendra à la fin du mois aux Etats-Unis pour des négociations commerciales, a annoncé jeudi le ministère chinois du Commerce.

    4. La perspective de l'ouverture prochaine de pourparlers entre Washington et Pékin a permis aux marchés chinois de regagner du terrain: l'indice SSEC Composite de Shanghai est à l'équilibre et le CSI 300 des principales capitalisations de Chine continentale, qui perdait plus de 1,8% en début de séance, n'abandonne plus que 0,21%.

    5. Sur le marché des changes, le dollar, valeur refuge privilégiée de nombreux investisseurs ces derniers jours, recule de 0,21% face à un panier de devises de référence. L'euro en profite pour remonter à plus de 1,1380 dollar alors qu'il était tombé mercredi sous 1,13.

    6. Autre effet de l'annonce des pourparlers Chine-USA: le rebond des cours des métaux de base, qui avaient souffert mercredi. Le cuivre reprend 1,1%, le nickel 2,37%.

    7. La livre turque poursuit son rebond face au dollar après la promesse du Qatar de 15 milliards de dollars d'investissements dans le pays. Les tensions avec les Etats-Unis restent toutefois d'actualité.

    8. La séance de ce jeudi sera animée entre autres par les chiffres des ventes au détail britanniques, avant une nouvelle salve d'indicateurs américains.

  • Le Nikkei quasi inchangé

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo, qui avait débuté en net recul d'environ 1,20%, a fini quasi inchangé (-0,05%) après que la Chine a annoncé rouvrir des négociations avec les Etats-Unis à propos de leurs différends commerciaux.

    L'indice élargi Topix a cédé 0,64%.

  • Sipef moins optimiste pour le reste de l'année

    Après un premier semestre qui a vu son résultat net chuter de 46% en raison de la faiblesse du cours de l'huile de palme, Sipef prévient que celui pour l'ensemble de l'année sera substantiellement plus faible que celui de 2017.

  • Carlsberg relève son objectif annuel

    Carlsberg annonce un chiffre d'affaires supérieur au consensus au deuxième trimestre et il relève son objectif de bénéfice annuel à la faveur d'une forte croissance de ses ventes de bière sur l'ensemble de ses grands marchés au premier semestre.

    Le chiffre d'affaires trimestriel du brasseur est ressorti à 18,3 milliards de couronnes danoises (2,45 milliards d'euros), un peu au-dessus du consensus Reuters qui le donnait à 18 milliards.

    Carlsberg projette à présent un bénéfice d'exploitation annuel en hausse de 5% à 9% et non plus de l'ordre de 5%.

  • L'Asie boursière réduit ses pertes

    Les marchés actions asiatiques réduisent leurs pertes et s'éloignent de leurs plus bas d'un an, après les déclarations de Pékin annonçant des discussions avec Washington ce mois-ci.

    Ces nouveaux éléments contrebalancent les inquiétudes liées à une possible contagion de la crise financière turque et les craintes d'un ralentissement économique en Chine.

    L'indice MSCI des actions Asie-Pacifique hors Japon réduit ses pertes à 0,3%, après avoir perdu jusqu'à 1,1%, pour atteindre son plus bas niveau depuis le 11 août 2017.

  • A l'agenda du 16 août

    Deux valeurs cotées à Bruxelles à l'agenda de ce jeudi: Aperam (ex-dividende) et Sipef (résultats semestriels). A retenir également: le tir nourri de résultats aux Pays-Bas et le "Philly Fed" aux Etats-Unis. 

    → ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    • 14h30 Indice d'activité "Philly Fed" / août
    • 14h30 Mises en chantier, permis de construire / juillet
    • 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 11 août

    Japon
    • Balance commerciale / juillet

    Royaume-Uni
    • 10h30 Ventes au détail / juillet

    Suède
    • 10h Décision de politique monétaire

    Zone euro
    • 11h Balance commerciale/ juin

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • Aperam: cotation ex-dividende de 0,45 dollar brut (+/- 0,39 euro brut)
    • Sipef: résultats semestriels

    Danemark
    • Carlsberg: résultats du T2

    Etats-Unis
    • Walmart / résultats du T2 (avant Bourse)

    Pays-Bas
    • Aegon: résultats du T2
    • Boskalis: résultats du S1
    • ForFarmers: résultats du S1
    • NN Group: résultats du T2

    Suisse
    • Swisscom: résultats du T2

  • Bonjour !

    Bienvenue sur le "market live" de L'Echo. Ne bougez plus, vous êtes au bon endroit pour assister, aux premières loges, à cette séance de Bourse.

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content