1. Les marchés
  2. Live blog
live

Rebond des marchés européens | Orange Belgique surprend | Intel chute à Wall Street

Les marchés européens ont terminé la semaine sur une bonne note, aidés par des nouvelles encourageantes sur le front du traitement contre le Covid-19. Le secteur manufacturier accélère en Allemagne. Barclays, Econocom et Orange Belgium très en vue en Europe.
  • La BCE attendue la semaine prochaine

    Si la saison des résultats battra son plein la semaine prochaine, notamment sur Euronext Bruxelles, les yeux du marché seront surtout rivés sur la Banque centrale européenne qui tiendra sa réunion de politique monétaire. Une réunion très attendue. "Avec les chiffres du PMI qu'on a vus aujourd'hui et qui étaient en dessous des attentes, tout le monde va regarder vers Francfort pour voir si Madame Lagarde va nous indiquer qu'elle va, on l’espère bien, rajouter une couche de flexibilité monétaire", explique Frank Vranken.

    Et le stratégiste en chef de Puilaetco d'ajouter: "Bien entendu, il faut se poser la question, quels sont encore les outils dont elle dispose pour donner un coup de pouce à l'économie européenne."

    A surveiller sur les marchés dans les prochains jours

  • L'investissement durable monte en flèche

    ANALYSE | L’encours des fonds durables belges enregistre une croissance exponentielle malgré la crise. Le nombre de fonds labellisés ne cesse de croître. La qualité de leur durabilité fait toutefois débat. D'autant qu'il existe d'autres possibilités d'investissement durable. La BCE investira-t-elle également plus vert à l’avenir? 

  • La destruction créatrice pour sauver l'économie

    CHRONIQUE | C’est le grand retour de Schumpeter et de son concept de destruction créatrice dans cette crise du Covid. Et c’est plutôt une bonne nouvelle...

  • Une rotation sectorielle sur les marchés

    REVUE HEBDO | Malgré un bilan négatif sur les Bourses européennes cette semaine, les secteurs délaissés ont été privilégiés par les investisseurs. 


  • L'Europe en hausse

    Les Bourses européennes ont fini en hausse vendredi, soutenues par plusieurs bons résultats d'entreprises, bien que les incertitudes liées à la pandémie de coronavirus et à l'économie restent dans les esprits. À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,2% à 4.909,64 points. Le Footsie britannique a pris 1,29% et le Dax allemand a gagné 0,82%. L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,87% et le Stoxx 600 de 0,62%. Sur la semaine, marquée par la multiplication des mesures de restriction face à l'aggravation de la situation sanitaire en Europe, le Stoxx 600 a perdu 1,4% et le CAC 40 0,53%.

    Les compartiments considérés comme les plus sensibles sur le plan économique comme les banques (+2,82%) et l'énergie (+1,26%) ont compté parmi les plus fortes hausses sectorielles. L'Oréal, Air Liquide et Michelin ont pris de 1,16% à 3,70% après des publications bien accueillies. Airbus a grimpé de 5,55% après avoir demandé à ses fournisseurs de se préparer à une augmentation de la production de la famille A320.

    Contre la tendance, Kering a perdu 3,15% après avoir annoncé un ralentissement de la performance de sa marque vedette, Gucci, et Renault a cédé 0,48% malgré la ralentissement de la baisse des ventes. Ailleurs en Europe, Barclays a bondi de 6,96% à Londres après avoir renoué avec un bénéfice au troisième trimestre.

    À la clôture des marchés en Europe, Wall Street évoluait en léger repli après une ouverture positive: le Standard & Poor's 500 reculait de 0,24%, l'indice Dow Jones de 0,44% et le Nasdaq Composite perdait 0,39%. Plus forte baisse du Dow, le fabricant de semi-conducteurs Intel chutait de 11,31% après avoir publié un chiffre d'affaires inférieur aux attentes pour son activité dans le domaine des centres de données au troisième trimestre.  

  • Le Bel 20 termine la semaine sur une bonne note

    L'indice Bel 20 s'est apprécié de 1,38% pour se fixer à 3.246,45 points. Des 20 actions qui le composent, 14 étaient en hausse et 6 en baisse.

    Top / Flop du Bel 20

    TOP
    • ValeursCours (€)Var.%
    • Galapagos: 107,75+3,86%
    • Proximus: 16,34+2,96%
    • AB InBev; 48,51+2,85%
    • KBC Groep: 45,68+2,31%
    • ING Groep: 6,59+2,23%
    FLOP
    • ValeursCours (€)Var.%
    • Argenx: 209,0-1,79%
    • Barco: 13,85-0,93%
    • WDP: 29,02-0,82%
    • Cofinimmo: 121,6-0,49%
    • Aedifica: 88,0-0,34%
    Les chiffres sont susceptibles d'évoluer à la marge.
    Rédigé par Quotebot le 23/10/2020 à 17h43
  • Europe | Closing Bell

    BEL 20: +1,38% 
    AEX: +0,03% 
    CAC 40: +1,20% 
    DAX: +1,02% 
    FTSE 100: +1,01% 
    Stoxx 600 Europe: +0,36% 

    Résultats provisoires 

  • Rappel massif de Tesla en Chine

    Le fabricant américain de voitures électriques Tesla va rappeler près de 30.000 véhicules en Chine en raison d'imperfections au niveau des suspensions, indique l'autorité de régulation chinoise. Les rappels sont inhabituels pour le constructeur. Celui-ci concerne des Model S et Model X importés dans le pays asiatique sur une période s'étendant de septembre 2013 à janvier 2018.

    À la Bourse de New York, l'action Tesla, cotée au Nasdaq, était en nette chute en cours de séance (-3,63%).

    Le constructeur américain a construit l'an dernier à Shanghai (est de la Chine) sa troisième usine, après celles de New York et du Nevada (Etats-Unis). Tesla vient d'annoncer cette semaine son intention d'exporter vers l'Europe des automobiles fabriquées sur ce site de production shanghaïen - qui produit des Model 3, le modèle d'entrée de gamme du groupe. Cette opération permettra de fournir le Vieux Continent en attendant la mise en service de sa quatrième usine, qui doit voir le jour près de Berlin.  

  • C'est toujours la déprime dans l'aérien

    Chômage technique, suppressions d'emplois, pertes astronomiques: les résultats financiers des entreprises du transport aérien sont catastrophiques pour le troisième trimestre, reflétant une reprise timorée du trafic devant une nouvelle vague d'épidémie du Covid-19.

    Vendredi, ADP a revu à la baisse ses hypothèses de trafic à Paris pour 2020, estimant que la chute pourrait aller jusqu'à 70% contre une estimation précédente de 63% pour les deux aéroports d'Orly et de Charles de Gaulle. Au niveau mondial, l'Association internationale du transport aérien (Iata) évalue la baisse à 66%.

    En Europe, IAG (maison mère de British Airways et Iberia) et Lufthansa réduiront drastiquement leur offre au quatrième trimestre, à 30% au maximum de celle de l'an dernier pour IAG et à 25% au maximum pour l'allemande. La scandinave SAS a elle finalisé les négociations d'un plan social avec le départ de 5.000 employés, soit 40% de l'effectif, a annoncé la compagnie vendredi.

    "Six mois après le début de la crise en Europe et aux Etats-Unis, les indicateurs ne montrent aucun signe en faveur d'un rétablissement rapide (...) cette crise sera durable et ne sera pas en V" avec une chute brutale suivie d'une remontée rapide. La saison d'hiver sera un 'stress test' pour les compagnies."
    Alix Partners

  • Intel dégringole de 10%...au profit d'AMD

    Intel voit son titre chuter lourdement à Wall Street, ce qui pèse sur la tendance. Bien que légèrement meilleurs qu’attendu, ses résultats publié la veille après-bourse semblent décevoir les investisseurs qui attendaient davantage. Avec le télétravail favorisé par la pandémie, beaucoup tablaient sur un bond des ventes de puces informatiques et des services que propose le géant américain aux entreprises, ce qui n'a pas vraiment été le cas.

    Tout profit semble-t-il pour son rival AMD dont l'action connaît le chemin inverse.

  • Galapagos prend la tête du Bel 20

    L'indice phare de la Bourse de Bruxelles est en passe de signer sa meilleure séance de la semaine, gagnant 1,24% une heure avant la fin des échanges. Les poids lourds de la cote soutiennent la tendance avec notamment des gains de 2,46 pour AB InBev, 2,33% pour KBC et 2,20% pour ING. Mais c'est la biotech Galapagos qui évolue en tête du Bel 20 à 16h45, grimpant de 3,23%. 

  • Les PMI américains au plus haut depuis 20 mois

    Malgré un léger ralentissement constaté dans leurs carnets de commandes, les entreprises américaines du secteur privé résistent bien à la crise. L'indice PMI composite mesurant l'activité du secteur privé est monté en octobre à 55,5, soit son plus haut niveau depuis février 2019. Comme en Europe, les services accusent plus le coup que le secteur manufacturier. 

  • Succès pour l'augmentation de capital d'Aedifica

    Opération réussie pour Aedifica . La SIR a réalisé une augmentation de capital de 459 millions d'euros. Les actionnaires existants et les nouveaux investisseurs ont souscrit à 100 % des actions nouvelles proposées par la société immobilière. 

    "Aedifica est très content du résultat de cette augmentation de capital. De plus, il s’agit de l’augmentation de capital la plus grande dans l’histoire des sociétés immobilières cotées belges."
    Stefaan Gielens
    CEO d’Aedifica

  • Le Nasdaq déjà dans le rouge

    Quelques minutes après son ouverture positive, le Nasdaq, l'indice à forte coloration technologique de la Bourse de New York, perd du terrain. Le repli de 10% d'Intel, sanctionné après la publication de ses résultats, pèse sur la tendance. 

  • La Bourse de New York prudente

    Wall Street monte à l'ouverture, conservant un mince espoir que de nouvelles mesures d'aides à l'économie des Etats-Unis se concrétisent avant l'élection présidentielle du 3 novembre: le Dow Jones prenait 0,25% et le Nasdaq s'appréciait de 0,26%. La Bourse new-yorkaise avait terminé en légère hausse jeudi, aidée par une salve de résultats d'entreprises globalement positifs: le Dow Jones avait pris 0,55% et le Nasdaq était monté de 0,52%.  

  • Le moral des patrons belges s'améliore encore

    La confiance des chefs d’entreprise poursuit sa remontée en octobre, selon le baromètre de conjoncture de la BNB qui est repassé au-dessus du niveau affiché en mars. "Le climat des affaires s’est raffermi dans l’industrie manufacturière et, très fortement, dans le commerce après deux mois de repli. Il s’est pour ainsi dire stabilisé dans les services et dans la construction", note la Banque nationale de Belgique. 

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: +0,16% 
    S&P 500: +0,29% 
    Nasdaq Composite: +0,14%  

  • American Express rate le coche

    American Express a fait moins bien qu'attendu en publiant une chute de 40% de son bénéfice trimestriel, pénalisé par la baisse des dépenses de ses utilisateurs et l'augmentation de ses provisions pour risques de créances.

    L'émetteur de cartes de crédit affiche à fin septembre un bénéfice net de 1,07 milliard de dollars (903,10 millions d'euros) ou 1,30 dollar (1,10 euro) par action, soit 5 cents de moins que le consensus.

    À Wall Street, l'action AmEx a chuté de 3% en avant-Bourse.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    INTEL a publié jeudi un chiffre d'affaires inférieur aux attentes dans son activité pour les centres de données au troisième trimestre, ses clients institutionnels et professionnels ayant réduit leurs achats de puces en raison de la pandémie. Le titre perd 10% en avant-Bourse. 

    AMERICAN EXPRESS a fait état vendredi d'un recul de près de 40% de son bénéfice trimestriel en raison de la baisse des dépenses des utilisateurs de ses cartes de crédit. Le groupe a provisionné 665 millions de dollars (561 millions d'euros) pour risques de créances. L'action perd 3% en avant-Bourse. 

    WELLS FARGO envisage la cession de son activité de gestion d'actifs qui pourrait valoir plus de 3 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros), ont déclaré jeudi à Reuters des sources proches du dossier, une opération qui marquerait un important bouleversement au sein de la banque américaine après la nomination de Charles Scharf au poste de directeur général l'année dernière. 

    GILEAD - L'agence américaine du médicament a approuvé le traitement antiviral de Gilead pour les patients hospitalisés malades du Covid-19. Le laboratoire américain gagne 6,3% dans les échanges en avant-Bourse.

    PFIZER devrait publier mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes des analystes, selon Mizuho. 

    WALMART a déclaré jeudi avoir déposé plainte contre le gouvernement fédéral qui menacerait, selon le distributeur américain, de remettre en cause la responsabilité de ses pharmaciens dans la crise de santé publique nationale liée aux opioïdes.  

  • Intel devrait freiner le Nasdaq

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,30% pour le Nasdaq, qui devrait être freiné par les résultats décevants d'Intel, et de 0,35% pour le S&P-500 et le Dow Jones.

  • La reprise en V de la Chine bénéficie à l'Europe

    Malgré une activité dans les services qui continue à battre de l’aile en zone euro, les premiers indices PMI du mois d’octobre montre une nouvelle amélioration de l’activité manufacturière, surtout en Allemagne, ce qui soutient la tendance sur les marchés.

    Pour le stratégiste en chef de Puilaetco, Frank Vranken, il faut y voir l’effet de la reprise économique en Asie qui soutient l’industrie européenne au travers des exportations. "On a un rebond en forme de V, surtout du côté chinois et, là, certains pays en Europe profite clairement de cette relance". En témoigne encore ce matin les résultats de Daimler ou même de Kering, dont l'exposition au marché chinois a été plus que bénéfique.

    La reprise en V de la Chine bénéficie à l'Europe

  • American Express, Gilead, Intel, Mattel... les valeurs à suivre à Wall Street

    > American Express a fait état, ce vendredi, d'un recul de près de 40% de son bénéfice trimestriel en raison de la baisse des dépenses des utilisateurs de ses cartes de crédit. Le groupe a provisionné 665 millions de dollars (561 millions d'euros) pour risques de créances. L'action perd 3% en avant-bourse.

    >Gilead - L'agence américaine du médicament a approuvé le traitement antiviral remdesivir de Gilead pour les patients hospitalisés malades du Covid-19. Le laboratoire américain gagne 6,3% dans les échanges en avant-bourse.

    > Intel a publié, jeudi, un chiffre d'affaires inférieur aux attentes dans son activité pour les centres de données au troisième trimestre, ses clients institutionnels et professionnels ayant réduit leurs achats de puces en raison de la pandémie de Covid-19. Le titre perd 10% en avant-bourse.

    > Mattel a fait état d'une augmentation surprise de son chiffre d'affaires trimestriel et prévoit une croissance des ventes plus importante au cours des fêtes de fin d'année. Le fabricant de jouets prend plus de 8% en avant-bourse.

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Les marchés d'actions européens progressent, aidés par des nouvelles sanitaires encourageantes sur le front du traitement contre le Covid-19, malgré la publication d'indicateurs économiques mitigés.

    Les gains varient entre +0,55% à Paris et +1,43% à Bruxelles. L'Euro Stoxx 50 bonifie de 1,15% et le Stoxx 600 de 0,87%.

    "L'Europe boursière profite de l'approbation par la FDA du traitement du laboratoire Gilead, Redemsivir, pour les patients atteints du Covid-19", affirme David Madden, analyste de CMC Markets UK.

    "L'Europe boursière profite de l'approbation par la FDA du traitement du laboratoire Gilead, Redemsivir, pour les patients atteints du Covid-19".
    David Madden
    Analyste de CMC Markets UK

    L'Agence américaine des médicaments a accordé une autorisation permanente au médicament antiviral pour les malades hospitalisés, confirmant l'autorisation conditionnelle accordée en mai, selon son fabricant Gilead.

    Des indicateurs économiques en demi-teinte n'ont pas altéré l'humeur des investisseurs. 

    L'activité du secteur privé s'est contractée en octobre dans la zone euro, victime d'une détérioration de la conjoncture dans les services liée à l'aggravation de l'épidémie de Covid-19, selon la première estimation de l'indice PMI composite du cabinet Markit.

    Les indices boursiers européens étaient enfin soutenus par une série de résultats financiers à l'échelle du continent.

  • UPDATE | Briefing actions belges

    Conseil d'achat sur Orange | Econocom dégradée | Avis de brokers sur Ahold, Telenet, ING et argenx (+Briefing)

  • 500 milliards d'euros de plus pour le programme de soutien de la BCE

    500 milliards d'euros de plus. C'est le consensus actuel pour le stimulus supplémentaire de la Banque centrale européenne plus tard cette année, en réponse à une économie qui ralentit en raison de l'avancée du virus.

  • Les tops et les flops en Europe

    La tendance boursière positive observée en Europe ce matin s'appuie sur plusieurs résultats d'entreprises bien accueillis.

    > Barclays bondit de 7,3%, la meilleure progression de l'indice DJ Stoxx 600. La banque britannique a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre malgré la pandémie, alors qu'elle avait enregistré une perte l'an dernier en raison de provisions juridiques liées au scandale des assurances-crédit PPI.

    > Air Liquide , qui a fait état, ce vendredi, d'une nette reprise de ses ventes au troisième trimestre, et qui a confirmé ses perspectives 2020, engrange 5,6%.

    > Daimler gagne 1,8% grâce à un rebond des ventes de voitures de sa marque Mercedes-Benz en Chine.

    > Renault avance de 1,5% après avoir fait état, jeudi, d'un chiffre d'affaires en baisse de 8,2% au troisième trimestre, moins forte qu'au début de l'année, grâce notamment à une reprise des ventes en Europe.

    > L'Oréal grimpe de 1,2%. Le géant des cosmétiques a annoncé un rebond de ses ventes au troisième trimestre avec un chiffre d'affaires en hausse de 1,6% en données comparables sur la période juillet-septembre.

    > Kering lâche 2,7% après avoir annoncé un ralentissement de la performance de sa marque vedette, Gucci.

  • Indices PMI | Le secteur manufacturier allemand source d'optimisme

    La publication des indices PMI IHS Markit montre de grandes disparités en Europe. Le secteur manufacturier allemand est source d'optimisme tandis que la France enregistre un net déclin.

    >  L'indice composite, qui combine l'activité des services et du secteur manufacturier en Allemagne, est pratiquement stable, à 54,5 (contre 54,7 le mois précédent). Cet indice est supérieur aux prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui l'attendaient à 53,2. Il se maintient nettement au-dessus du seuil de 50, soit en territoire de croissance.

    Mais si le secteur manufacturier s'avère robuste, avec un indice à 58,0, au plus haut depuis avril 2018, l'activité des services s'est contractée avec un indice à 48,9.

    > En France, le secteur privé de la première économie d'Europe est resté en contraction en octobre, pénalisé par les nouvelles mesures de restriction mises en place pour tenter d'endiguer la résurgence de la pandémie de coronavirus.

    L'indice composite, qui combine l'activité des services et celle du secteur manufacturier, est tombé à un creux de sept mois, à 47,3 (contre 48,5 le mois précédent), montrent les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle réalisée par IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI). Il reste ainsi sous le seuil de 50, soit en territoire de contraction.

  • La première phase de l'augmentation de capital d'Aedifica souscrite à hauteur de 83,65%

    Aedifica annonce que la première phase de son augmentation de capital (clôturée le 22 octobre et d'un montant maximum de 459,2 millions d'euros) a été souscrite à haut de 83,65% du maximum des nouvelles actions proposées, soit 4,6 millions de titres.

    Les 4.496.764 droits d’allocation irréductible, représentés par le coupon numéro 25, qui n'ont pas été exercés pendant la période de souscription, sont convertis automatiquement en un même nombre de scripts.

    Ces scripts sont proposés à la vente via un placement privé accéléré ce matin.

    Le résultat de l'opération sera en principe connu ce vendredi 23 octobre.

    L'action Aedifica est suspendue durant le placement.

  • Indices PMI | Le secteur privé se contracte en zone euro

    L'activité du secteur privé de la zone euro est retombée en territoire de contraction en octobre sous l'effet des mesures de restriction mises en place pour contrer la deuxième vague de la pandémie de coronavirus, montrent les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle que réalise IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI).

    L'indice composite, qui combine l'activité des services et celle du secteur manufacturier, s'affiche à 49,4, soit sous le seuil de 50 séparant la contraction de la croissance, après 50,4 en septembre.

    Cet indice composite est pénalisé par celui des services, tombé à 46,2 (après 48,0 en septembre).

    L'activité du secteur manufacturier, en revanche, a dépassé les attentes avec un indice à 54,4, au plus haut depuis 26 mois, contre 53,7 en septembre.

  • Voici le briefing actions belges

    Avis de brokers sur Telenet, ING et Argenx | Orange dans le vert | Econocom dévisse (+Briefing)

  • Oddo BHF passe "neutre" sur Econocom

    Oddo BHF réduit sa recommandation sur Econocom Group à "neutre", contre "acheter".

    L'objectif de cours est fixé à 2,50 euros.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes progressent, portées par des résultats d'entreprises bien accueillis et par des signes d'une reprise de l'activité manufacturière en Allemagne.

    Les gains dépassent 1% à Bruxelles et Paris. Amsterdam progresse de 0,4% et Francfort gagne 0,87%.

    L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,9% et le Stoxx 600 de 0,75%.

    Le compartiment automobile progresse de 1,32%, après que la société allemande Daimler AG (+2%) ait augmenté ses prévisions de bénéfices pour 2020. Le secteur bancaire grimpe de 3,2%, soutenu par les résultats supérieurs aux attentes de Barclays (+6,33%).

    Du côté de la conjoncture, les indices PMI "flash" sur l'activité du secteur privé dans les économies européennes au mois d'octobre indiquent un ralentissement en France et une accélération en Allemagne, portée par le secteur manufacturier.

  • Orange Belgium | Vastned Retail Belgium | Econocom

    L'indice Bel 20 progresse de 0,51%, à 3.218,64 points en début de matinée, dans le sillage de la progression de KBC (+1,57%), Galapagos (+1,35%) ou encore Avh (+1,27%).

    > Orange Belgium bondit de 6,9%. Le groupe télécoms a publié des résultats supérieurs aux attentes.

    > Vastned Retail Belgium bonifie de 4,7%. Le spécialiste de l'immobilier commercial a vu ses revenus locatifs au niveau d'avant la crise du Covid-19.

    > Econocom dégringole de 18%. Le groupe de services ICT a nettement révisé à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires.

    > L'action Aedifica est suspendue, le temps du placement des scrips non exercés dans le cadre d'une augmentation de capital.

    > Xior gagne 0,5%. La SIR spécialisée dans les kots pour étudiants publie ses résultats après-bourse.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: -0,43%
    Bruxelles: n.c.
    Paris: -0,11%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: -0,22%
    DJ Stoxx 600: -0,05%

    Orange Belgium: +4,8%
    Econocom: pas encore coté

  • Suspension d'Aedifica

    L'action Aedifica est suspendue, à la demande de l'entreprise, le temps de procéder au placement des scrips non exercés dans le cadre de l'augmentation de capital.

  • Air Liquide, Daimler, Kering... quelques valeurs à suivre en Europe

    Air Liquide - Le groupe de gaz industriels et médicaux Air Liquide a confirmé ce vendredi, ses perspectives pour l'année après des ventes en amélioration au troisième trimestre, bien que toujours en repli. Les ventes ont baissé de 8,7% au 3e trimestre, à 4,98 milliards d'euros, un peu supérieures au consensus établi par l'agence financière Factset.

    Daimler - Daimler a fait savoir, ce vendredi, qu'une forte demande pour les voitures de luxe en Chine avait permis à sa marque Mercedes-Benz de rebondir au troisième trimestre. Le constructeur automobile a relevé ses prévisions de bénéfice pour 2020.

    Kering  - Le groupe français du secteur du luxe a fait état, jeudi, d'un redressement net de son activité trimestrielle portée par une très forte croissance de ses ventes en Chine continentale et le rebond de la demande en Amérique du Nord.

    L'Oreal - Le géant des cosmétiques a vu ses ventes rebondir au troisième trimestre, avec un chiffre d'affaires en hausse de 1,6% en données comparables sur la période juillet-septembre.

    Renault - Le constructeur automobile français a fait état, jeudi, d'un chiffre d'affaires en baisse de 8,2% au troisième trimestre, moins forte qu'au début de l'année, grâce, notamment, à une reprise des ventes en Europe, et a indiqué avoir utilisé trois milliards d'euros du prêt garanti de l'État.

  • Dividende approuvé chez Ageas

    Les actionnaires d'Ageas ont approuvé le versement d'un dividende provisoire de 2,38 euros brut par action lors de l’assemblée générale. Le 3 novembre, Ageas cotera ex-dividende et le versement suivra le 5 novembre.

    En outre, la nomination de Hans De Cuyper au poste de membre exécutif non indépendant du conseil d’administration a été approuvée, de même que la rémunération du nouveau patron de l'assureur.

  • Briefing d'avant-bourse

    Les bourses européennes sont attendues en hausse prudente à l'ouverture, l'approche de l'élection présidentielle américaine dissuadant les investisseurs de prendre des positions trop risquées.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient gagner chacun autour de 0,2% en début de séance.

    La tendance pourrait évoluer avec la publication dans la matinée des indices PMI "flash" sur l'activité du secteur privé dans les économies européennes au mois d'octobre.

    À moins de deux semaines du scrutin aux États-Unis, les marchés misent sur un succès de Joe Biden tout en guettant des avancées dans les difficiles négociations entre démocrates et républicains sur un nouveau plan de soutien budgétaire à l'économie américaine.

    Un dernier débat, jeudi, entre Donald Trump et son adversaire démocrate n'a pas vraiment changé la donne.

    Les deux hommes ont livré des visions diamétralement opposées de la crise sanitaire dans un affrontement moins violent que le précédent, mais marqué tout de même par des attaques personnelles.

  • Les revenus locatifs de Vastned Retail Belgium retrouvent leur niveau d'avant la crise du Covid-19

    Vastned Retail Belgium indique que les revenus locatifs du troisième trimestre sont à nouveau en ligne avec les revenus locatifs antérieurs au 13 mars 2020. Le taux d’occupation (97,3 %) est resté stable par rapport au taux d’occupation au 30 juin 2020.

    La SIR a encaissé une diminution limitée de la juste valeur de son portefeuille immobilier (-0,7 %) par rapport au premier semestre de 2020.

    Vastned Retail Belgium a conclu, le 12 octobre, un contrat de vente pour un parc de vente au détail non stratégique situé à Schaerbeek. Cette vente, d'un montant de 8,2 millions d'euros, a permis au groupe immobilier de réaliser une plus-value de 1,5 million d'euros.

    Vastned anticipe un résultat EPRA compris entre 2,35 euros et 2,45 euros par action pour l’exercice 2020.

  • Gimv cède sa participation dans Eurocept Homecare

    Le fondateur Mike van Woensel et Gimv ont cédé leur participation dans Eurocept Homecare à Mediq, selon un communiqué diffusé jeudi après bourse.

    Eurocept Homecare est actif dans les soins médicaux spécialisés à domicile aux Pays-Bas.

    Mediq fait partie du groupe Mediq, un fournisseur international de premier plan de dispositifs médicaux et de services de santé, dont le siège est à Utrecht. Cette acquisition permet à Mediq d'élargir son portefeuille de services de santé et de renforcer sa position dans la santé à domicile au Benelux.

    Aucun détail financier n'a été communiqué.

  • Orange Belgium au-dessus des attentes

    Les résultats d'Orange Belgium sont arrivés. À première vue, ils dépassent les attentes.

    Le chiffre d'affaires est resté quasiment stable (-0,6%) à 335,3 millions d'euros. L'EBITDAaL (Ebitda after lease ou Ebitda après loyer) a augmenté de 7% à 89,4 millions d'euros. Le résultat net s'élève à 21,4 millions d'euros.

    Dans l'ensemble, c'était mieux que les attentes des analystes. Ils avaient misé sur un chiffre d'affaires de 325 millions d'euros et un EBITDAaL de 87 millions d'euros. Pour le bénéfice net, ils ont supposé près de 20 millions d'euros.

    Le PDG Xavier Pichon confirme la prévision annuelle: une légère baisse du chiffre d'affaires et un EBITDAaL compris entre 310 et 330 millions d'euros.

  • Gilead: +5% en après-bourse

    L'Agence américaine des médicaments (FDA) a accordé, jeudi, une autorisation permanente au médicament antiviral remdesivir pour les malades hospitalisés du Covid-19, confirmant l'autorisation conditionnelle accordée en mai, selon son fabricant Gilead.

    L'Europe et d'autres pays ont également autorisé temporairement le remdesivir depuis le printemps.

    L'action de Gilead à la Bourse de New York a bondi de 5% dans les échanges d'après-bourse.

  • Econocom abaisse ses prévisions de chiffre d'affaires

    Retour sur le communiqué publié jeudi par Econocom .

    Le groupe de services informatiques Econocom indique avoir réalisé au cours des 9 premiers mois de 2020, un chiffre d’affaires consolidé de 1,825 milliards d’euros, en baisse de 12,5% par rapport à la même période de 2019, prolongeant la tendance constatée au cours du 1er semestre 2020.

    En conséquence, Econocom anticipe pour l’ensemble de l’année une tendance de chiffre d’affaires globalement similaire à celle observée à fin septembre, contre un repli plus limité de 6% jusqu'ici.

    Par ailleurs, le groupe précise avoir réduit d’environ 200 millions d’euros sa dette et confirme ainsi son objectif d’atteindre une dette nette comptable nulle prochainement.

  • Petite hausse en vue en Europe

    Bonjour! Bienvenu sur notre "Market live" du vendredi 23 octobre, l'endroit rêvé pour ne rien rater de l'actualité boursière.

    Les marchés européens sont attendus en légère hausse, de l'ordre de 0,44% pour l'Euro Stoxx 50, au lendemain de l'ultime débat présidentiel aux États-Unis entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden, tandis que le suspense persiste sur le plan de relance américain.

    Orange Belgium publie ses résultats trimestriels avant bourse, Xior est attendu après bourse.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés