1. Les marchés
  2. Live blog
live

Record pour le S&P500 |Tiffany et Fitbit convoités

Le S&P 500 bat un nouveau record. Le Brexit reporté au 31 janvier. LVMH propose de racheter le joallier Tiffany. Fitbit intéresse Alphabet. AB InBev et Melexis dans les recos du jour. La Fed et l'emploi US au menu de la semaine.
  • A l’agenda ce mardi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mardi pour une nouvelle séance.

    Au menu : Premier jour de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed,  indice des prix immobiliers Case-Shiller en  août, indice de confiance du consommateur en octobre et  promesses de vente immobilières en septembre aux Etats-Unis.

    Du côté des sociétés , les résultats d’Euronav et de Coil sont attendus. A l’étranger, Orange, X-Fab et BP publient leurs résutlats en Europe. Aux Etats-Unis, General Motorss, Merck &Co et Pfizer annonceront leurs chiffres avant Bourse, et Amgen, Mondelez International et OnSpan le feront après Bourse.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé en hausse, portées par un regain d'espoirs dans le dossier commercial et la perspective d'une nouvelle baisse de taux auxEtats-Unis.

    Les résultats d'HSBC ont déçu les investisseurs et pesé sur le secteur. Eurofins Scientific a par contre été félicité.

    A la Bourse de Bruxelles, Curetis s'est envolé, alors que AB Inbev est plombé par des revues à la baisse d'analystes.

    Bel 20: +0,49%

    AEX: -0,02%

    CAC40: +0,15%

    DAX: +0,37%

    FTSE100: +0,19%

    Euro Stoxx 50: +0,16%

  • Virgin Galactic décolle à la Bourse de New York

    La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic a marqué l'histoire en faisant ses premiers pas à Wall Street, devenant ainsi la seule entreprise en Bourse dédiée aux voyages dans l'espace.

    L'action du groupe fondé par Richard Branson, qui, vêtu d'une combinaison spatiale, a sonné la cloche marquant les débuts de l'aventure du titre sur le parquet du New York Stock Exchange, s'est immédiatement envolée, avec une valorisation à un peu plus d'un milliard de dollars.

  • Fitbit suspendu après des rumeurs de rachat par Alphabet

    Le titre Fitbit est suspendu à la Bourse de New York après avoir grimpé de 18% sur des informations selon lesquelles Alphabet , la maison-mère de Google, envisagerait de racheter la société.

    ©REUTERS

  • Le bitcoin approche des 10.000 dollars

    Pour a première fois en un mois, la plus célèbre cryptomonnaie s'est approchée du seuil des 10.000 dollars. La Chine a marqué son intérêt pour la blockchain, technologie sur laquelle est fondé le bitcoin.


  • Walmart alerte sur une pénurie de liquide vaisselle aux Etats-Unis

    L'enseigne Walmart alerte sur une pénurie de liquide vaisselle aux Etats-Unis, en raison des problèmes de production chez le groupe Procter and Gamble .

    L'avertissement de Walmart a semé la confusion dans l'esprit des consommateurs, qui se sont rués sur les réseaux sociaux pour y poster des photos de rayons de supermarchés remplis de liquide vaisselle.

  • Le S&P 500 à un niveau inédit

    Wall Street monte à l'ouverture, l'indice élargi S&P 500 grimpant même à un niveau inédit en séance, portée par un regain d'espoir sur un accord commercial sino-américain et par des résultats de bonne tenue: le Dow Jones prend 0,31% et le Nasdaq 0,52%.

    La Bourse de New York a déjà clôturé dans le vert vendredi, le marché progressant grâce à des chiffres d'entreprises trimestriels globalement positifs et un optimisme modéré sur le front commercial: sur l'ensemble de la semaine le Dow Jones s'est apprécié de 0,7%, le Nasdaq de 1,9% et le S&P 500 de 1,2%.

  • Wall Street ouvre en hausse

    • Dow Jones: +0,41%
    • S&P500: +0,43%
    • Nasdaq: +0,52%

  • Tiffany confirme avoir reçu une offre de rachat de LVMH

    Tiffany confirme avoir reçu une offre non sollicitée et non contraignante de LVMH à 120 dollars par action.

    L'offre du géant français du luxe représente une prime de 22% par rapport au cours de clôture de l'action du joaillier américain vendredi, selon les calculs de Reuters.

    Dans un communiqué, Tiffany déclare que son conseil d'administration examine "attentivement" la proposition de LVMH avec l'aide de conseillers financiers et juridiques indépendants. "Les actionnaires de Tiffany ne doivent rien décider à ce stade", poursuit le groupe, ajoutant que les parties n'étaient pas "en discussions".

    Le titre Tiffany, déjà en hausse de plus de 22% depuis le début de l'année au cours de clôture de vendredi, bondit d'environ 27%, dans des échanges d'avant-Bourse.

  • "Les bénéfices du troisième trimestre ont jusqu'ici dépassé légèrement les attentes en Europe. Ils sont toutefois en repli de près de 7% sur un an pour le troisième trimestre consécutif. La réaction du marché a été positive à priori, les résultats supérieurs aux attentes l'emportant dans un premier temps sur ceux inférieurs aux prévisions."
    Les analystes de Morgan Stanley

  • "Les marchés vont probablement passer en mode veille"

    "Les marchés vont probablement passer en mode 'veille' avant la décision de la Fed sur les taux mercredi, en attendant les développements dans les négociations commerciales et la saison des bénéfices des entreprises", estime la Danske Bank.

    "Les marchés vont probablement passer en mode 'veille' avant la décision de la Fed sur les taux mercredi, en attendant les développements dans les négociations commerciales et la saison des bénéfices des entreprises."
    La Danske Bank

  • Le point sur la tendance boursière - Update

    Les contrats à terme sur Wall Street sont bien orientés, affichant des gains de l'ordre de 0,3%, tandis que les actions européennes se cherchent une tendance, au début d'une semaine qui sera marquée par une nouvelle salve de résultats et par la réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

    Tiffany s'envole de 28% en avant bourse. LVMH a confirmé des discussions en vue d'une éventuelle offre sur le joaillier américain.

    L’indice Stoxx Europe 600 grappille 0,02%, lesté par les banques (-09% pour l'indice sectoriel) après les résultats décevants de HSBC .

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Microsoft, Spotify, Tiffany...

    * Tiffany & Co - LVMH a confirmé lundi des discussions en vue d'une éventuelle offre sur le joaillier américain. L'action Tiffany gagne 27% dans les échanges en avant-Bourse.

    * Microsoft - Le Pentagone a attribué au groupe informatique un contrat de 10 milliards de dollars au détriment d'Amazon, qui avait également participé à l'appel d'offres.

    * Wells Fargo - La banque a licencié plus de 200 salariés de sa division de crédit ces derniers mois dans le cadre de mesures de réorganisation de certaines de ses activités, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier.

    * Prologis - Le groupe de gestion d'entrepôts a annoncé dimanche avoir conclu le rachat de son concurrent Liberty Property Trust, une opération d'un montant de 12,6 milliards de dollars (11,3 milliards d'euros environ).

    * Spotify Technology a publié lundi un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 28% et supérieur aux attentes. Le titre gagnait 4,4% dans les échanges en avant-Bourse.

    * Jetblue Airways - JPMorgan a relevé sa recommandation sur la compagnie aérienne à "surpondérer" contre "neutre".

  • Virgin Galactic à la Bourse de New York

    Virgin Galactic, la société qui propose des voyages dans l’espace, sera cotée à la Bourse de New York à partir d’aujourd’hui. Les actions reçoivent un ticker "SPCE".

    L’introduction en bourse se fait par cotation directe. Donc, aucun argent frais n'est collecté. Virgin Galactic entre en bourse car la structure spéciale Social Capital Hedosophia prend une participation de 49%. Le fondateur Richard Branson conserve une participation majoritaire de 51%.

    Virgin Galactic est la première entreprise de tourisme spatial à entrer en bourse. Un billet pour l'espace coûte 250.000 dollars. Il y a déjà 603 personnes sur la liste d'attente.

  • Kinepolis peut à nouveau grandir en Belgique

    La cour d'appel de Bruxelles a annulé vendredi une décision de l'Autorité belge de la concurrence (ABC) du 25 mars dernier selon laquelle  Kinepolis devait bénéficier de son autorisation préalable pour l'ouverture de nouveaux complexes cinématographiques en Belgique, se réjouit le groupe dans un communiqué.

    Concernant l'établissement d'une période de transition adéquate, la cour ne s'est pas prononcée et a renvoyé l'affaire devant l'Autorité belge de la concurrence.

    Le groupe Kinepolis souhaite ouvrir de nouveaux complexes cinématographiques en Belgique mais en était actuellement empêché par des conditions imposées par l'Autorité belge de la concurrence.

  • LVMH confirme son intérêt pour Tiffany, le titre monte

    LVMH a confirmé avoir démarché Tiffany en vue d'une éventuelle offre sur le joaillier américain, une annonce qui fait légèrement progresser de 0,3% le titre du numéro un mondial du luxe, propriétaire entre autres des marques Louis Vuitton et Bulgari. L'action Tiffany cotée à Francfort s'envole de 18%.

    Une source proche du dossier a indiqué à Reuters que LVMH avait mis sur la table une offre de 120 dollars par action Tiffany, ce qui valoriserait la marque rendue célèbre par le film "Diamants sur canapé" de Blake Edwards à 14,5 milliards de dollars (13 milliards d'euros). Un tel prix représenterait une prime de près de 22% par rapport au cours de clôture de vendredi de Tiffany, en progression de 22,4% depuis le début de l'année à ce stade après avoir perdu 22,6% en 2018.

    "LVMH a largement les moyens financiers d'une telle acquisition et nous en attendons d'importantes synergies financères et stratégiques", ont dit les analystes de Cowen dans une note.

    Tout le secteur du luxe et de la joaillerie européen bénéficie de la perspective d'une consolidation du secteur, le titre Richemont, numéro deux mondial derrière LVMH, gagnant 2%, Swatch 1% et Pandora 0,85%.

    Plusieurs analystes estiment que Tiffany devrait rejeter une éventuelle offre d'achat à 120 dollars par action et que LVMH pourrait sans difficulté améliorer sa proposition. Credit Suisse voit ainsi l'offre "rapidement atteindre 140 dollars", ce qui correspondrait au récent plus haut de l'action du groupe américain.

    ©REUTERS

  • Galapagos prend la tête du Bel 20

    Galapagos gagne 3,30% à 153,30 euros. Une déclaration de transparence parue vendredi soir indique que la société américaine Wellington Management a pris une participation de 5,98% dans la société de biotechnologie. Début octobre, Wellington avait déjà relevé sa participation à 5,6%.

    Par ailleurs, Jefferies a réduit son objectif de cours sur Galapagos de 180 à 170 euros. La recommandation reste à "conserver", ce qui laisse encore un potentiel de hausse d'un peu plus de 10%.

  • La date butoir du Brexit reportée au 31 janvier

    Les pays membres de l'Union européenne sont tombés d'accord pour reporter la date butoir du Brexit au 31 janvier, annonce le président du Conseil européen, Donald Tusk.

    Ce report, demandé par le Premier ministre britannique Boris Johnson faute d'avoir pu faire adopter à temps par le Parlement l'accord négocié avec Bruxelles, sera entériné par écrit, sans qu'il soit nécessaire de convoquer un nouveau sommet européen, a-t-il ajouté.

    Le président du Conseil européen, a précisé qu'il s'agissait d'une "flextension", ce qui permettra au Royaume-Uni de quitter l'UE avant cette date si le Parlement britannique ratifie d'ici-là l'accord de Brexit.

     

  • Le point sur la tendance boursière

    1. Les bourses européennes évoluent sans tendance claire en matinée.
    2. La réunion de la Fed et le Brexit prennent le pas sur les signes encourageants sur le commerce.
    3. Amsterdam perd 0,28% et Londres 0,12% tandis que Bruxelles et Francfort sont stables.
    4. Les secteurs sensibles à l'évolution des tensions commerciales montent, à l'instar de l'automobile (+1,32%) et des matières premières (+0,90%).
    5. Dans le compartiment du luxe, LVMH gagne 0,8% après avoir confirmé des discussions en vue d'une éventuelle offre d'achat sur le joaillier américain Tiffany.
    6. A la baisse, HSBC cède 4% après la publication de résultats trimestriels inférieurs aux attentes, qui l'ont conduit à renoncer à un objectif clé de rentabilité fixé pour 2020.
    7. A Bruxelles, AB InBev reste mal orienté et perd 0,73% après avoir sa dégringolade de 11% vendredi.



  • UBS "vend" Melexis

    UBS passe à vendre sur Melexis contre neutre jusqu'ici.

    En date du 23 octobre, la société active dans les semi-conducteurs pour automobiles a publié des ventes au troisième trimestre qui se situent dans le haut de la fourchette de ses prévisions et se révèlent supérieures aux attentes du marché.

    L'action perd 1,9% à 69,35 euros dans un marché en légère hausse de 0,11%.

  • AB InBev digne d'achat chez SBG Securities

    SBG Securities passe à "acheter" sur AB InBev contre "conserver". L'objectif de cours est fixé à 89 euros, ce qui implique une hausse de 21% par rapport au dernier cours de clôture.

    Le target moyen sur AB InBev est de 93,43 euros, selon Bloomberg, avec un minimum de 54,92 et un maximum de 110.

    AB Inbev, qui a chuté vendredi de 11% après un avertissement sur résultats, perd 0,65% à 73,24 euros dans un marché bruxellois stable (+0,04%).

  • 3.022,55 points
    Wall Street proche de son record
    Le S&P-500 a clôturé vendredi sur un gain de 12,26 points, soit 0,4%, à 3.022,55, proche de son record du 26 juillet dernier de 3.027,98 points en séance et de 3.025,86 points en clôture.

  • LVMH: +0,51%

    LVMH gagne 0,51% après avoir confirmé des discussions préliminaires concernant une éventuelle opération avec le joallier américian Tiffany .

    "Il n'y a aucune certitude à ce stade que ces discussions puissent aboutir à un accord", ajoute le numéro un mondial du luxe dans un bref communiqué.

    Au cours de clôture de vendredi, la capitalisation boursière de Tiffany ressort à 11,9 milliards de dollars (10,7 milliards d'euros).

  • HSBC: -3,06%

    HSBC perd 3,06% après ses résultats et prévisions.

  • |Opening bell|

    Les bourses européennes ouvrent sur des variations peu marquées, sur fond d'avancées dans les négociations commerciales entre Washington et Pékin et d'attente sur les prochains développements concernant le Brexit.

    Amsterdam: -0,17%
    Bruxelles: +0,04%
    Francfort: n.c.
    Londres: +0,11%
    Paris: +0,02%

    AB InBev: -0,45%
    Philips: -0,02%


  • Mario Draghi transmet sa "clochette" de président à Christine Lagarde

    Mario Draghi fait ses adieux ce lundi à la Banque centrale européenne, après huit ans d'un mandat scandé par les crises, transmettant une institution divisée à Christine Lagarde, l'ancienne patronne du Fonds monétaire international.

    La chancelière allemande Angela Merkel, ainsi que les présidents français Emmanuel Macron et italien Sergio Mattarella doivent rendre hommage à "Super Mario", sobriquet que lui ont valu son acharnement et sa créativité pour préserver l'euro.

    Effective le 31 octobre, la sortie de l'Italien sera marquée par la traditionnelle remise de la "clochette" du président de la BCE à son successeur. Il s'agit d'une réplique agrandie de l'objet disposé sur la table du conseil des gouverneurs siégeant au 41ème étage de la tour de l'institution.

  • Briefing d'avant Bourse

    Ouverture timide en vue | Regain d'espoir sur le commerce

    Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse à l'ouverture après les déclarations américaines et chinoises des derniers jours sur les négociations commerciales, qui ont ravivé l'espoir d'un accord au moins partiel entre les deux premières économies mondiales.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,1% à l'ouverture, tout comme le Dax à Francfort.

    Washington vendredi puis Pékin samedi ont fait état de progrès dans leurs discussions commerciales, évoquant la possibilité de mettre prochainement la dernière main à plusieurs parties d'un accord.

    En attendant d'éventuels nouveaux développements sur le front du commerce, la semaine qui débute sera animée par les réunions de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, qui pourrait encore réduire mercrei le taux des "fed funds", et de la Banque du Japon, qui devrait annoncer jeudi de nouvelles  mesures d'assouplissement, mais aussi par les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis vendredi et bien sûr par la poursuite des publications de résultats.

    Les investisseurs continuent parallèlement de suivre le dossier du Brexit: le Premier ministre britannique, Boris Johnson, doit tenter dans la journée d'obtenir le feu vert des députés à la convocation d'élections anticipées le 12 décembre.

     

  • Mise en garde d'HSBC

    Le géant bancaire HSBC annonce un bénéfice net en recul de 23% à 2,9 milliards de dollars au troisième trimestre, plombé par certaines régions comme l'Europe et les Etats-Unis, et mis en garde contre de nouvelles turbulences à venir.

    "L'environnement est plus difficile pour le chiffre d'affaires qu'au premier trimestre 2019, et les perspectives de croissance du chiffre d'affaires sont plus faibles que ce que nous avions anticipé à la fin du premier semestre", indique aussi le groupe basé à Londres mais actif à travers le monde et particulièrement en Asie.

    "Les plans que nous avions ne sont plus suffisants pour améliorer la performance de ces secteurs, compte tenu des moins bonnes perspectives de croissance du chiffre d'affaires", a indiqué Noel Quinn, qui assure l'intérim à la direction générale de HSBC depuis l'éviction surprise en août de John Flint. "Nous accélérons par conséquent les plans pour les remodeler et déplacer les capitaux vers des opportunités de croissance et de rendements meilleurs."

    Il n'a donné aucune précision sur les restructurations qui pourraient être lancées mais précise que les investisseurs seront tenus informés avant février 2020, quand seront publiés les résultats annuels.

    ©Bloomberg

  • Atenor reprend le certificat immobilier Beaulieu

    Deux ans après une tentative avortée, Atenor reprend le certificat immobilier Beaulieu, propriétaire des immeubles dits 'Beaulieu' situés aux5-7-9-11 de l’avenue du même nom à Auderghem. Selon De Tijd, le promoteur immobilier a déboursé 27 millions d'euros.

  • Premier abaissement de conseil en AB InBev

    Everco ISI réduit son conseil sur AB InBev à "performance en ligne" contre "surperformance", en réaction à l'avertissement sur résultats lancé vendredi par le groupe brassicole, et qui s'est traduit par une chute de 11% de l'action.

  • LVMH lorgne Tiffany

    Le groupe de luxe LVMH a approché Tiffany avec une offre de rachat, ont dit à Reuters deux sources proches du dossier, à un moment où le joaillier américain est confronté à l'impact des droits de douane sur les exportations vers le Chine.

    Tiffany a recruté des conseillers pour examiner la proposition de LVMH, soumise plus tôt dans le mois, mais n'y a pas encore répondu, a précisé une des sources, soulignant que l'ouverture de négociations n'était pas encore acquise. LVMH a refusé de commenter ces informations tandis qu'aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de Tiffany.

  • Bénéfice net en baisse de 29% pour Philips

    Le géant néerlandais de l'électronique Philips publie un bénéfice net en baisse de 28,7%, à 208 millions d'euros au troisième trimestre 2019, notamment en raison d'une charge exceptionnelle liée à une "perte de valeur" dans l'une de ses branches.

    Le groupe a fait état dans un communiqué d'un chiffre d'affaires de 4,7 milliards d'euros, soit une hausse de 6% à périmètre comparable, lui permettant de réaffirmer ses objectifs pour l'horizon 2020.

  • L'espoir d'un accord commercial soutient les marchés asiatiques

    Bonjour ! L'Asie boursière est globalement bien orientée et la Bourse de Tokyo a clôturé en hausse, au plus haut depuis un an, l'espoir d'un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis favorisant les achats de valeurs cycliques.

    L'indice Nikkei a gagné 0,3% à 22.867,27 points, son meilleur niveau de clôture depuis la mi-octobre 2018, et le Topix, plus large, a terminé inchangé à 1.648,43 points.

    Des responsables américains et chinois ont déclaré être "proches de la finalisation" de certaines parties d'un accord après des discussions téléphoniques à haut niveau la veille.

    Ailleurs en Asie, Hong Kong gagne 0,96% et le CSI 300 des grandes capitalisations boursières chinoises engrangent 0,62%. Shanghaï et Shenzhen avancent de respectivement 0,7% et 1,4%.

    Les marchés européens sont attendus sur une note stable à l'ouverture.

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés