1. Les marchés
  2. Live blog
live

Réveil bancaire en Europe

Les marchés européens ont réduit leur avance en clôture. Quoi de plus normal finalement à la veille d'une nouvelle réunion de la Banque centrale americaine. En Europe, une fois n'est pas coutume, le secteur bancaire a bénéficié de la conjonction de plusieurs facteurs favorables.
  • Agenda du mardi 19 mars

    Voici les principaux événements à ne pas manquer demain, mardi 19 mars. 

    → Economie / finance

    Royaume-Uni

    • 10h30 Inflation / septembre
    Europe
    • 08h00 Immatriculations automobiles / septembre
    • 11h00 Inflation zone euro (définitif) / septembre
    Etats-Unis
    • 14h30 Mises en chantier, permis de construire / septembre
    • 20h00 Compte rendu de la réunion du FOMC des 25 et 26 septembre
    → Entreprises

     Belgique

    • Barco / résultats du T3 (avant Bourse)
    • TINC / assemblées générales ordinaire et extraordinaire (10h)
    Pays-Bas
    • Akzo Nobel / résultats du T3
    • ASML / résultats du T3
    France
    • Danone / résultats du T3 (avant Bourse)
    • Carrefour / CA du T3 (après Bourse)
    • Vilmorin / résultats annuels (après Bourse)
    • Voltalia / CA du T3 (après Bourse)
    • Aubay / CA du T3 (après Bourse)

    Notre live sur les marchés s'arrête ici! Bonne fin de soirée et à demain.

  • Wall Street optimiste avant la Fed

    La Bourse de New York a terminé en hausse ce lundi et les prises de risque devraient rester limitées jusqu’à l’annonce des décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) mercredi. Si les marchés n’attendent pas de modification des taux d’intérêt, ils seront à l’affût de précisions sur les perspectives économiques, d’évolutions dans les anticipations de taux et de possibles annonces sur l’arrêt à venir de la réduction de son bilan.

    Le Dow Jones a grappillé 0,25% à 25.914,10 points, le S&P 500 a avancé de 0,36% à 2.833,03 points et le Nasdaq a pris 0,34% à 7.714,48 points.

    Parmi les valeurs du jour, Boeing a lâché 1,77%. Au vu des premiers résultats de l’enquête sur le crash d’un Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines, de "claires similitudes" sont faites avec l’accident de Lion Air en octobre.

    Worldpay a bondi de 9,96% après l’annonce d’une offre d’achat de Fidelity National Information pour près de 35 milliards de dollars, la plus grosse acquisition à ce jour dans ce secteur en pleine ébullition.

  • | CLOSING BELL |

    • Dow Jones +0,25% à 25.914,03 points
    • S&P 500 +0,37% à 2.833,02 points
    • Nasdaq +0,34% à 7.714,48 points
  • Le pétrole termine en hausse à New York

    Les cours du pétrole ontterminé en hausse lundi sur le marché new-yorkais Nymex, soutenus par la perspective d'une prolongation de l'accord d'encadrement de l'offre mis en oeuvre par l'Opep et plusieurs autres gros producteurs, ainsi que par des signes de baisse des stocks aux Etats-Unis.

    Le contrat mai sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 57 cents, soit 0,97%, à 59,09 dollars le baril, repassant le seuil des 59 dollars pour la première fois depuis la mi-novembre.
    Le Brent a pour sa part progressé de 38 cents(+0,57%) à 67,54 dollars.

    L'Opep et ses alliés ont annulé leur réunion ministérielle prévue le mois prochain et ne remettront donc pas en cause avant juin au plus tôt les baisses de production appliquées depuis janvier.
    "Les bruits en provenance de l'Opep ont suffi à nous faire poursuivre le mouvement", commente John Kilduff, associé chez Again Capital à New York.

    Le Brent s'est apprécié d'environ 25% depuis le début de l'année grâce à l'accord d'encadrement de la production de l'alliance Opep+ et aux sanctions américaines contre l'Iran et le Venezuela.
    "La stratégie de l'Opep+ semble déjà porter ses fruits", écrivent les analystes de Commerzbank dans une étude.

    Le marché profite aussi de données de Genscape indiquant une baisse de 1,08 million de barils des stocks de brut la semaine dernière au terminal américain de Cushing, point de livraison pour le WTI.

  • Le Bel 20 nouveau est sur les rails

    La Bourse de Bruxelles a rencontré quelques difficultés à suivre le mouvement haussier relevé en Europe. Bien qu’il ait évolué un moment dans le rouge -c’était vers la mi-séance-, son indice Bel 20 a néanmoins réussi à terminer en hausse. L’indice a gagné 0,56% à 3.630,86 points. 

     Du fait de la nette progression de l’action Aperam (+ 2,92% à 28,59 euros), l’indice aurait pu mieux se mettre en évidence. Mais la rechute de l’action bancaire ING en a décidé autrement. Deux semaines après les soupçons de blanchiment d’argent russe, ING souffre cette fois de soupçons de blanchiment d’argent en Italie. Du coup, l’action de cette banque néerlandaise a interrompu son mouvement de remontée qu’elle avait amorcé il y a huit jours. Elle a clôturé sur un repli de 1,03% à 10,97 euros.

    Exit Engie et bpost

    Autre fait saillant du jour, le Bel 20 est apparu dans son nouvel habillement. Engie (-0,11% à 13,50 euros) et bpost (+ 1,12% à 8,36 euros) ont quitté sa composition.

    Ces deux titres ont cédé leur fauteuil au spécialiste de l’immobilier de logistique WDP (+ 1,33% à 136,8 euros) et le groupe technologique Barco (-0,88% à 134,8 euros). Ce n’est pas la première fois que Barco intègre le Bel 20. Le groupe courtraisien disposait déjà d’un siège dans les années 1990, avant d’être retiré en 2007. Cette année-là, Barco affichait une capitalisation boursière de 660 millions d’euros, contre 1,76 milliard aujourd’hui.

    Suite à ces modifications, la valeur boursière des 20 actions qui font partie du Bel 20 s’est allégée de 8,4%. Elle passe de 355 milliards d’euros à 325,5 milliards.

    Un mot encore, mais concernant bpost cette fois: c’est ce mardi après la clôture de la séance boursière que le groupe postal communiquera ses résultats. Selon des estimations avancées par les analystes suivis par Bloomberg, bpost devrait avoir subi une baisse de 16% de ses profits par action en 2018, à 1,39 euro.
    Toujours selon ces analystes, le solde du dividende devrait se monter à 0,25 euro (=)  par action. Bpost avait déjà attribué un acompte brut de 1,06 euro en décembre dernier.

    En dehors du Bel20, Asit Biotech s’est encore distinguée avec un bond de 11,6% à 1,63 euro.





  • Le secteur financier revigoré en Europe

    Parmi les 19 sous-groupes sectoriels du Stoxx 600, celui des banques est, après celui des ressources de base, le mieux portant ce lundi sur les machés boursiers européens. En moyenne, les actions progressent de 1%. 

    Bien-sûr, l'annonce officielle de négociations entre Deutsche Bank et Commerzbank en vue d'une possible fusion, constitue un fameux catalyseur pour faire monter les cours des actions. Mais aussi, les analyses rassurantes émises par Moody’s et S&P vendredi soir à l’égard de la dette de l’Italie et du Portugal.

    Dans ce contexte, les deux premières banques allemandes gagnent respectivement 4% et 6,3%.  Dans leur sillage, Société Générale prend 2,3% et Crédit agricole 2,6%. 

    Dans l'actualité des fusions et acquisitions, les valeurs du secteur des paiements profitent pour leur part de l'annonce du rachat de l'américain Worldpay par son compatriote Fidelity National Information Services pour environ 35 milliards de dollars (30,8 milliards d'euros): Worldline avance de 2,5%, Adyen de 1,53%  et Ingenico de 0,67%.

  • Retour de Barco dans le Bel 20, WDP récompensé

    Ce n’est pas la première fois que Barco intègre le Bel 20. Le groupe technologique courtraisien disposait déjà d’un siège dans les années 1990. Mais il s'était vu confisquer ce siège en 2007. Cette année-là, Barco affichait une capitalisation boursière de 660 millions d’euros, contre 1,76 milliard aujourd’hui.

    Barco retourne donc dans le Bel 20. Il est accompagné dans cette démarche par le spécialiste de l'immobilier de logistique WDP pour qui cette place dans le Bel 20 constitue une belle récompense pour son parcours boursier. Selon des calculs effectués par Bloomberg, l'action WDP a progressé de 509% depuis son introduction (IPO) à la cote de Bruxelles en juin 1999. Soit l'équivalent d'un gain de 9,6% par an en moyenne. Elle avait clôturé sa première séance de cotation à 22,4 euros.

    En tenant compte des dividendes perçus depuis son IPO, et pour autant que ceux-ci ont été réinvestis dans les actions de la société, le return pour l'actionnaire s'élève à ce jour à 1.936%! Soit l'équivalent d'un gain annuel de 16,5%.

    Suite à ces modifications dans la composition du Bel 20, la valeur boursière des 20 actions qui constituent cet indice boursier s’est allégée de 8,4%. Elle passe de 355 milliards d’euros à 325,5 milliards.

  • Le pouls des marchés européens au milieu de l'après-midi

     

    - euro:           +0,15% à 1,1343 dollar

    - GBP:           -0,59% à 1,1667 euro

    - Stoxx 600:  +0,19% à 381,82 points

    - Bel 20:        +0,47% à 3.567,34 points

    - Rendement de la dette italienne à 10 ans: -0,059% à 2,432%

    - Rendement de la dette du Portugal à 10 ans: -0,055% à 1,245%

    - Once d'or: +2,65 USD à 1.305,05 USD

    - Baril de Brent: +0,48% à 67,48 USD

  • Tops et flops dans le Dow Jones ce lundi

     

    Les moins:

    - Boeing: -2,62% à 369,05 USD

    - Walt Disney: -1,33% à 113,43 USD

    - Verizon: -0,96% à 57,83 USD

     

    Les plus:

    - Goldman Sachs: +2,16% à 202,55 USD

    - Exxon: +1,32% à 81,21 USD

    - Cisco: +1,17% à 53,82 USD

     

    Vers 15h30, l'indice Dow Jones affichait un gain insignifiant de 0,05% à 25.862,57 points.

  • Une preuve que Commerzbank et Deutsche Bank parlent fusion?

    Outre le fait que les deux banques en question reconnaissent discuter entre elles en vue d'un rapprochement, Bloomberg a appris d'un proche du dossier que Commerzbank aurait sollicité les services de Rotschild et de Goldman Sachs Group pour la conseiller.

  • Stabilité de la confiance des promoteurs immo aux USA

    L'indice de confiance des professionnels dusecteur de l'immobilier est resté stable en mars, selon l'enquête de la fédération professionnelle NAHB publiée lundi.

    L'indicateur reste à 62, comme en février, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une légère progression à 63.

    L'indice de la NAHB avait rebondi en janvier et février après avoir touché en décembre son plus bas niveau depuis mai 2015 à 56.
    Le sous-indice lié aux acheteurs potentiels est retombé à 44 contre 48 en février, tandis que celui des perspectives de vente à six mois a gagné trois points à 71.

  • OPENING BELL

    Wall Street ouvre en ordre dispersé: Dow Jones -0,18%, Nasdaq +0,10%

  • L'avenir de l'Opep+ se décidera en juin

    Réunis à Bakou, en Azerbaïdjan, les pays membres de l'Opep et dix Etats alliés ont assuré lundi vouloir attendre fin juin pour décider d'une éventuelle prolongation de l'accord d'encadrement de la production de pétrole. Dans un communiqué, le comité ministériel de suivi Opep et non-Opep (JMMC) a recommandé d'annuler la prochaine réunion des ministres de l'Opep prévue en avril et d'attendre la conférence du 25 juin "au cours de laquelle une décision sera prise sur l'objectif de production pour la deuxième moitié de 2019".

    A l'ouverture de la réunion, le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh avait pour sa part estimé que "les fondamentaux du marché s'améliorent lentement" même si "beaucoup de travail doit encore être fait" pour atteindre les objectifs.

  • Beyond Ratings obtient l'agrément ESMA pour noter les Etats

    Beyond Ratings a annoncé avoir reçu le feu vert de l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) pour émettre des notations de crédit pour les Etats, ce qui en fait la première agence européenne de notation intégrant systématiquement l'analyse ESG à obtenir un tel agrément.

    Fondée en 2014, Beyond Ratings est une société française indépendante d'évaluation des risques spécialisée dans l'intégration financière de l'analyse ESG, qui prend en compte les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * BOEING perd 3,5% à 365,60 dollars en avant-Bourse, prolongeant sa chute de 10% de la semaine dernière. Au vu des premiers résultats de l'enquête sur le crash d'un Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines le 10 mars, l'Ethiopie a fait état de "claires similitudes" avec l'accident de Lion Air en octobre. Et selon le Wall Street Journal, le département américain des Transports enquête sur la procédure de certification des 737 MAX aux Etats-Unis. 

    * WORLDPAY grimpe de 8,4% en avant-Bourse après l'annonce d'une offre d'achat de FIDELITY NATIONAL INFORMATION SERVICES (FIS) pour près de 35 milliards de dollars (30,7 milliards d'euros), soit l'opération de fusion et acquisition la plus importante à ce jour dans le secteur en plein essor des paiements électroniques.

    * Les opérateurs de casino CAESARS ENTERTAINMENT et ELDORADO RESORTS ont entamé des discussions en vue d'un possible rapprochement, ont dit des sources à Reuters. Caesars, pressé de se vendre par son remuant actionnaire Carl Icahn, s'adjuge 4% avant l'ouverture.

    * MARRIOTT INTERNATIONAL - Le groupe hôtelier a annoncé lundi un plan stratégique sur trois ans prévoyant l'ouverture de 1.700 établissements dans le monde, le retour aux actionnaires de jusqu'à 11 milliards de dollars et un bénéfice par action atteignant 8,50 dollars à l'horizon 2021.

    * SIDÉRURGIE - Les actions de plusieurs sociétés de ce secteur pourraient monter, accompagnant un rally des matières premières, estime Barron's, qui se montre toutefois prudent en raison de la forte volatilité passée du secteur. L'hebdomadaire choisit U.S. STEEL parmi les poids lourds du secteur, COMMERCIAL METALS et STEEL DYNAMICS étant selon lui d'autres valeurs bon marché bénéficiant de positions défensives.

    * LEAP THERAPEUTICS s'envole de 55,6% à 3,50 dollars en avant-Bourse après des premiers résultats positifs d'une étude de Phase 2 sur son traitement DKN-01 du cancer de l'utérus. Le titre, qui a repris 12,5% cette année après une chute de 68% en 2018, est le plus actif en avant-Bourse à Wall Street.

    * DERMIRA, en baisse depuis neuf séances, rebondit de 85,7% à 12,70 dollars avant l'ouverture. Le laboratoire a fait état de résultats positifs d'essais de phase intermédiaire de son traitement expérimental de l'eczéma, Lebrikizumab.

    * PHASEBIO voit son titre plus que doubler à 9,79 dollars en avant-Bourse au lendemain de la présentation de nouvelles données sur son médicament PB2452, censé prévenir les effets secondaires du traitement cardiaque ticagrelor.

    * NIU TECHNOLOGIES - Le fabricant chinois de scooters électriques coté sur le Nasdaq gagne 3,1% à 8,40 dollars en avant-Bourse après l'annonce d'un bond de 95% de son chiffre d'affaires trimestriel. Le titre affiche une hausse de 16% depuis le début de l'année mais a perdu 9% depuis ses débuts en Bourse en octobre.

    * FACEBOOK recule de 1,2% en avant-Bourse en réaction à un abaissement de recommandation de Needham, passé d'"acheter" à "conserver" sur le réseau social selon Refinitiv.

    * NIKE avance de 0,3% en avant-Bourse. Canaccord Genuity a porté à 96 dollars son objectif de cours pour le fabricant d'articles de sport avant la publication de ses résultats mercredi, en disant attendre un relèvement de sa prévision de chiffre d'affaires annuel.

    * SYNAPTICS, fabricant de puces et fournisseur d'Apple, chute de 17,8% en avant-Bourse après l'annonce vendredi du départ de son directeur général, Richard Bergman, faisant suite à celui du directeur financier le mois dernier. Mizuho Securities a abaissé sa recommandation d'"acheter" à "neutre".

    * FEDEX et MICRON TECHNOLOGIES publient leurs résultats après la clôture.

  • "L'industrie aura encore pesé sur la croissance allemande"

    La croissance économique de l'Allemagne est restée modeste au premier trimestre, conséquence d'une production industrielle en retrait, d'une baisse de la demande de voitures à l'exportation et d'une dégradation du sentiment dans l'industrie, observe la Bundesbank dans son rapport mensuel.

    Une grève en janvier a affecté le secteur de l'automobile mais une baisse des commandes à l'exportation en dehors de la zone euro laisse penser que le problème est plus profond et non pas ponctuel, comme on a pu le penser auparavant. "Le secteur manufacturier pourrait de ce fait entraîner vers le bas la croissance économique générale pour un troisième trimestre consécutif", écrit la banque centrale.

    L'économie a dû toutefois recevoir durant le premier trimestre le soutien du secteur du bâtiment et celui de la consommation des ménages, poursuit la Bundesbank, qui observe que l'emploi continue de croître en dépit du coup de mou de la croissance.

  • Norsk Hydro change de DG sur fond de problèmes au Brésil

    Norsk Hydro, l'un des plus gros producteurs d'aluminium au monde, a annoncé lundi un changement de directeur général à compter du mois de mai, le groupe norvégien cherchant à relancer sa production au Brésil et à accroître son bénéfice. L'action Norsk Hydro, qui a perdu près de 40% de sa valeur sur les 13 derniers mois, rebondit de 1,57% à la Bourse d'Oslo.

    Svein Richard Brandtzaeg, en poste depuis dix ans, sera remplacé par Hilde Merete Aasheim, qui dirige la division métal primaire du groupe depuis 2008. C'est la première fois en 114 ans d'existence qu'une femme va prendre la tête du groupe norvégien.

  • Italie et Portugal recherchés en réaction à Moody's et S&P

    Les rendements des emprunts d'Etat italiens et portugais sont orientés en baisse en réaction aux annonces de Moody's et Standard and Poor's (S&P) sur la note de crédit des deux pays.

    • La revue de Moody's sur l'Italie était attendue vendredi mais l'agence de notation financière n'a pas annoncé de changement sur sa note souveraine, qui reste donc à "Baa3".  
    • De son côté, S&P a indiqué avoir relevé sa notation sur le Portugal à "BBB", mettant en avant la réduction de l'endettement et une croissance économique équilibrée.
  • L'opérateur boursier suisse SIX à l'affût d'acquisitions

    L'opérateur boursier suisse SIX Group, fort d'un important trésor de guerre à la suite de la cession de sa division de paiements par carte, a déclaré être à l'affût d'acquisitions après avoir publié un bénéfice en forte hausse en 2018.

    Détenu par environ 130 banques, le groupe part à la chasse. "Notre trésor de guerre est rempli et nous cherchons à acheter", a déclaré Daniel Schmucki, le directeur financier, sans nommer d'éventuelles cibles.

  • Le point sur les marchés après l'ouverture

    Les principales Bourses européennes évoluent en légère hausse dans la matinée, avant le rendez-vous de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) mercredi, poursuivant leur mouvement haussier lié aux avancées sur le Brexit et le commerce.

    →  À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,15% à 5.413,66 points vers 09h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,11% et à Londres, le FTSE gagne 0,64%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro monte de 0,16%, le FTSEurofirst 300 s'adjuge 0,21% et le Stoxx 600 progresse de 0,25%.

    Les indices européens ont renoué avec des plus hauts de cinq mois après avoir salué lors des dernières séances les développements sur le Brexit et les négociations commerciales entre Washington et Pékin. L'attention devrait se tourner cette semaine vers la Fed qui réunit mardi et mercredi son comité de politique monétaire (FOMC).

  • ING pénalisée par une enquête anti-blanchiment en Italie

    L'action ING   recule nettement ce lundi matin, la Banque d'Italie ayant identifié des "carences" en matière de lutte contre le blanchiment d'argent chez la filiale italienne de la banque néerlandaise. 

    → ING Italie ne pourra accepter de nouveaux clients durant les discussions en cours avec la Banca d'Italia mais continuera de servir sa clientèle actuelle, a expliqué la banque néerlandaise.

    KBW met en avant un risque d'"effet boule de neige" avec des possibilités d'enquête dans les principaux marchés d'ING, avec un autre risque afférent, celui de plus gagner de clients même en dehors de l'Italie, avec en outre un ralentissement de la croissance des revenus cette année.

  • Les changements de reco à Bruxelles

    *ING : KBW a réduit son objectif de cours à 12,60 euros contre 12,90 euros auparavant

    * Kinepolis : Berenberg a réduit son objectif de cours à 60 euros contre 62 euros précédemment

    * Sipef : Berenberg a réduit son objectif de cours à 56 euros contre 58 euros avant

  • Fidelity National rachète Worldpay pour $35 mds

    La "fintech" américaine Fidelity National Information Services a annoncé un accord portant sur le rachat de Worldpay, groupe spécialisé dans les moyens de paiement, pour quelque 35 milliards de dollars (30,8 milliards d'euros), le groupe voulant gagner en taille dans un secteur en pleine ébullition.

    En Europe, les grands noms associés aux moyens de paiement, les français Ingenico   et Wordline   ou encore le néerlandais Adyen  s'envolent de 1,4% à 3,1% après l'annonce de Fidelity National Information Services (FIS). Le titre Worldpay coté à Londres avance pour sa part de 9,4%.

  • Brexit: plus forte coupe dans l'investissement depuis 10 ans

    L'investissement des entreprises britanniques serait réduit cette année d'un pourcentage le plus important depuis 10 ans en raison du Brexit même si la Première ministre Theresa May parvient à passer un compromis avec Bruxelles permettant d'éviter un Brexit dur, estime une fédération patronale britannique. La chambre de commerce britannique (British Chambers of Commerce, BCC) prévoit une baisse de 1,0% sur un an de l'investissement cette année.

    "L'inaction politique a déjà eu des conséquences économiques; beaucoup d'entreprises freinent l'investissement et l'embauche". "Encore pire, certaines entreprises ont déplacé leurs plans d'investissement et de croissance dans le cadre de leurs préparatifs d'urgence et une partie de cet investissement risque de ne jamais revenir au Royaume-Uni".
    Adam Marshall
    directeur général de la BCC

    Moins d'investissement implique moins de productivité, ce qui a des effets néfastes sur les revalorisations salariales et sur l'économie dans son ensemble.

  • OPENING BELL

    Les marchés européens ouvrent en ordre dispersé: le Bel 20 perd 0,22% et l'Aex 0,11%, tandis que le Cac 40 prend 0,04%.

  • La faiblesse du commerce pourrait forcer la BoJ à agir

    Les exportations du Japon ont diminué en février pour le troisième mois consécutif, une conséquence logique des tensions commerciales du moment et la Banque du Japon (BoJ) risque de devoir intervenir pour amortir les retombées des dites tensions et du ralentissement de la demande extérieure.

    Suivant les données publiées par le ministère des Finances, les exportations du Japon ont diminué de 1,2% en février en rythme annuel, après une chute de 8,4% en janvier. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un repli de 0,9%. La baisse des exportations a surtout été notable pour les constructeurs automobiles, les sidérurgistes et les équipementiers des semi-conducteurs.

    "Les exportations vers l'Europe et les Etats-Unis se sont bien maintenues mais c'est nettement moins bien vers la Chine et l'Asie en général". "Les exportations vont continuer de baisser pour le moment, ce qui pourrait affecter l'investissement et les salaires; l'économie intérieure va devoir faire face à une situation difficile avant la hausse de la TVA en octobre".
    Takeshi Minami
    chef économiste de l'institut d'études Norinchukin

  • Le point sur les marchés avant l'ouverture

    Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en légère hausse ce lundi, les récents indicateurs américains, ressortis inférieurs aux attentes, alimentant les anticipations d'un ton encore plus accommodant de la Réserve fédérale (Fed) à l'issue de sa réunion de politique monétaire mercredi.

    → D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,14% à l'ouverture, le Dax à Francfort grappillerait 0,04% et le FTSE à Londres prendrait 0,31%.

    Les marchés d'actions ont salué la semaine dernière des avancées sur les dossiers épineux du Brexit et du commerce sino-américain, mais l'attention devrait se tourner cette semaine vers la Fed qui réunit mardi et mercredi son comité de politique monétaire (FOMC).

  • Des résultats positifs pour le SelectMDx de MDxHealth

    La biotech MDxHealth   annonce que des données positives provenant d'une étude d'optimisation et de validation clinique prébiopsie de SelectMDx ont été présentées à la 34e conférence annuelle de l'European Association of Urology (EAU) à Barcelone, en Espagne, du 15 au 19 mars 2019.

    L'objectif de cette étude clinique multicentrique paneuropéenne était d'optimiser et de valider SelectMDx en ce qui concerne l'évaluation du risque de cancer de la prostate (PCa) de haut grade chez les hommes présentant des taux élevés d'antigènes spécifiques de la prostate (PSA). Des données de l'étude ont montré que SelectMDx permet de prédire avec précision, et dans tous les groupes de patients, les cancers de la prostate à faible risque et agressifs. Lien vers le communiqué

  • Gimv investit dans Coolworld Rentals

    Le holding flamand Gimv   annonce avoir pris une participation dans Coolworld Rentals, une société en pleine croissance active dans la location full-service d’appareils de refroidissement et de chauffage et devient actionnaire majoritaire aux côtés des fondateurs, la famille Buijzen et Jack Buijnsters, ainsi que du management. Lien vers le communiqué

    À l’issue de la transaction, Ruud van Mierlo, directeur des ventes et du marketing, prendra le poste de CEO. L’actuel CEO, Jack Buijnsters, siègera au Conseil de surveillance.

  • Tokyo démarre la semaine en hausse

    La Bourse de Tokyo a terminé en hausse ce lundi, soutenue par la progression des valeurs des semi-conducteurs dans la foulée du secteur à Wall Street. La hausse du marché nippon a toutefois été limitée par l'annonce d'une baisse plus forte qu'attendu des exportations japonaises en février, qui ont reculé pour le troisième mois consécutif.

    L'indice Nikkei a gagné 0,62% à 21.584,40 points et le Topix, plus large, a pris 0,69% à 1.613,68 points.

  • Deutsche Bank et Commerzbank confirment discuter d'une fusion

    Autre grosse actualité, dans le secteur bancaire cette fois. Deutsche Bank   et Commerzbank   ont confirmé dimanche avoir engagé des discussions en vue d'une possible fusion mais les deux premières banques allemandes ont prévenu que l'issue des négociations était tout sauf certaine.

    Des analystes s'interrogent aussi sur la pertinence d'un tel rapprochement tandis que le syndicat Verdi s'est une nouvelle fois opposé à cette opération.

  • Bienvenue à Barco et WDP

    Ce lundi, les investisseurs belges accueilleront un nouveau Bel 20  . Comme annoncé il y a deux semaines, bpost   et Engie   quittent l'indice phare de la Bourse de Bruxelles.

    Ils sont remplacés par le spécialiste de la technologie de l'image Barco   et la société immobilière réglementée WDP  .

  • Ce qui vous attend cette semaine

    Cette semaine l'attention des marchés se portera sur la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed. La Réserve fédérale américaine (Fed) se réunira ces mardi et mercredi prochains. Le suspense sur les décisions qu’annoncera mercredi la Fed est quasi inexistant: elle devrait maintenir l’objectif du taux des "fed funds" à 2,25%-2,50%.

    Un statu quo qu’une écrasante majorité des intervenants voient désormais se prolonger jusqu’à la fin de l’année voire au-delà.

    Le président de la Fed, Jerome Powell, est aussi attendu sur son diagnostic économique, et notamment sur les perspectives d’évolution de l’inflation, déterminantes pour la politique monétaire. Bastien Drut, stratégiste de CPR Asset Management, note ainsi que les anticipations d’inflation à cinq ans des consommateurs américains sont tombées à leur plus bas niveau historique.

    Et vous investisseur, comment allez-vous?

    Parmi les statistiques ou autre annonce attendu, la zone euro publiera ses chiffres de la balance commerciale ce lundi. Le même jour, le secteur de la construction aux Etats-Unis dévoilera son indice NAHB.L e lendemain, sera communiqué l’indice ZEW du sentiment des investisseurs en mars.

    Jeudi, le Conseil européen se réunira et est appelé à durer 2 jours. À Japon, les marchés seront fermés, tandis qu’aux Etats-Unis, l’indice d’activité "Philly Fed" pour le mois de mars sera dévoilé. Le PMI IHS flash de la zone euro (mars) le sera vendredi.

    La saison des résultats continue

    Au rayon des entreprises, bpost, qui quitte dès ce lundi l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles en compagnie d'Engie, publiera ses résultats 2018 mardi soir. Le même jour, FedEx donnera des chiffres trimestriels. Mercredi, BMW et Kingfisher feront à leur tour le point sur leur exercice 2018.

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et à tous! Bienvenue sur le "Market Live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre en direct les grandes tendances de l'actualité économique et financière de ce lundi 18 mars 2019.

    À l'agenda ce lundi:

    • TOKYO : Balance commerciale / février
    • BRUXELLES : 11h00 Balance commerciale de la zone euro / janvier
    • WASHINGTON : 15h00 Indice NAHB du marché immobilier / mars 
    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés