Tokyo clôture sur un recul du Nikkei

©AFP

La Bourse japonaise a fini en baisse de 1,74% jeudi, plombée par une nouvelle contraction de l'activité manufacturière chinoise, qui s'ajoute aux annonces faites par la Fed la veille.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a achevé la séance de jeudi en recul de 1,74%, dans le sillage de Wall Street, et ce malgré un affaiblissement du yen pourtant bon pour les entreprises nippones.

A la clôture, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a affiché un repli de quelque 230,64 points pour descendre à 13.014,58 points. Le Nikkei a perdu près de 18% depuis son pic de cinq ans et demi inscrit le 23 mai.

L'indice élargi Topix de toutes les valeurs du premier marché a cédé pour sa part environ 1,33% (-14,76 points) pour descendre à 1.091,81 points.

Les investisseurs à Tokyo ont imité leurs homologues de la Bourse de New York qui avait achevé la séance de mercredi en nette baisse. Ils ont accueilli avec inquiétude des propos du président de la banque centrale américaine (Fed) sur un allègement prochain de son soutien à l'économie.

L'activité manufacturière s'est encore contractée au mois de juin en Chine, à son plus bas niveau en neuf mois, avec une baisse des nouvelles commandes, montre l'indice préliminaire des directeurs d'achat (PMI) du secteur privé publié jeudi par la banque HSBC.

A cela s'est ajoutée une hausse des taux interbancaires chinois à des niveaux record en l'absence de nouvelles injections de liquidités de la banque centrale.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés