1. Les marchés
  2. Live blog
live

Trump ouvre un nouveau front de tensions commerciales | Les marchés se replient

Les bourses européennes terminent en territoire négatif, après la décision de Trump de taxer les aciers brésiliens et argentins. Wall Street en baisse. Agfa-Gevaert en négociations exclusives. ABN Amro moins négatif pour Colruyt.
  • A l’agenda ce mardi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivi. On se retrouve mardi pour une nouvelle séance.

    Au menu : le chômage en Autriche en novembre, la première audition trimestrielle de la présidente  de la Banque centrale européenne Christine Lagarde devant le Parlement européen, l’indice d’activité manufacturière ISM aux Etats-Unis en novembre, l’opération d’emprunt à court terme en France et le PMI manufacturier Markiet en novembre en France, et au Royaume-Uni. Le Sénégal, le FMI et l'ONU organisent une conférence sur l'équilibre à trouver entre développement durable et dette soutenable. Du côté des entreprises, Manutan publie ses résultats annuels après bourse, Prosus tient son Capital Markets Day à Amsterdam, UniCredit présente son nouveau plan stratégique 2020-2023.

  • Un dividende de 0,62 euro par action pour bpost, soit 63,3 millions pour l'Etat

    Comme prévu, bpost  versera un acompte sur dividende beaucoup moins important cette année qu'en 2018. Il s'élève à 0,62 euro brut par action, contre 1,06 euro brut l'année précédente.

    Le directeur général, Koen Van Gerven, souligne que 2019 a été une année difficile pour bpost en termes financiers. Les résultats de Radial ont souffert du roulement de clientèle et des révisions tarifaires, tandis que Mail & Retail a dû faire face à une baisse accélérée du volume de courrier et à une augmentation des coûts.

    63,3 millions d'euros pour l'État

    Un dividende intérimaire de 0,62 euro par action, c'est 124 millions d'euros. L'État belge qui dispose de 51,04% des parts de l'entreprise via la Société Fédérale de Participations et d'Investissement, peut donc prétendre à 63,3 millions d'euros environ.

    Le conseil d'administration de bpost a confirmé ce lundi son intention de distribuer au minimum 85% des bénéfices nets après impôt comme dividende total pour l'année 2019.

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: -1,09%

    AEX: -,170%

    DAX: -1,95%

    CAC 40: -2%

    FTSE 100: -0,84%

    Stoxx 600: -1,56%

  • Wall Street repart en baisse

    Les bourses américaines repassent dans le rouge après l'indicateur ISM manufacturier.

  • Wall Street ouvre en hausse, attentive au commerce

    La Bourse de New York progresse légèrement à l'ouverture, lors de la première séance de décembre, les investisseurs scrutant tout signe d'amélioration sur le front commercial sino-américain: le Dow Jones monte de 0,17% et le Nasdaq de 0,09%.

    Malgré un recul vendredi à la clôture, les principaux indices de la Bourse new-yorkaise se sont tous appréciés sur l'ensemble du mois dernier: en novembre, le Dow Jones est monté de 3,7%, le Nasdaq de 4,5% et le S&P 500 de 3,4%.

  • Nette baisse du marché obligataire

    Le marché obligataire européen est en nette baisse, avec pour conséquence une nette remontée des rendements après la nomination à la tête du Parti social-démocrate allemand (SPD) d'un tandem issu de son aile gauche, ce qui fragilise la coalition gouvernementale conduite par Angela Merkel et alimente les spéculations sur un possible assouplissement de la politique budgétaire de Berlin.

    "Le congrès du parti, le week-end prochain, va clarifier la nouvelle stratégie du SPD mais il est très probable qu'elle insiste sur la hausse de l'investissement public et du salaire minimum pour gagner le soutien des électeurs."
    Oliver Rakau
    Economiste en charge de l'Allemagne chez Oxford Economics

    > Le rendement du Bund allemand à dix ans prend 8 points de base à -0,29%, son plus haut niveau depuis près de trois semaines.
    > Dans son sillage, le rendement à dix ans italien grimpe de 11,5 points de base à 1,34%
    > Le dix ans américain suit le mouvement avec une hausse de six points à 1,84%.

  • Un nouveau marché porteur pour AB InBev

    Le courtier Kepler Cheuvreux souligne que la tendance des hard seltzers aux États-Unis pourrait soutenir la croissance des bénéfices pour AB InBev , présent sur le marché américain avec deux marques. Le hard seltzer est une eau gazeuse alcoolisée et souvent aromatisée.

  • Le point sur la tendance boursière - update 2

    Wall Street est attendue en légère hausse, de l'ordre de 0,1%, mais les bourses européennes évoluent en ordre dispersé, les marchés ayant accusé le coup de l'annonce par Donald Trump du retour de droits de douane sur les aciers brésiliens et argentins.

    L'ouverture de ce nouveau front des tensions commerciales occulte en partie la publication d'indicateurs encourageants sur l'activité industrielle en Chine, comme dans la zone euro.

    En Europe, Milan perd 0,87% et Paris 0,39%. Amsterdam (+0,08%) est stable. Bruxelles gagne 0,15%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 cède 0,15% et l'Euro Stoxx 50 0,33%.

    Les actions avaient salué en début de séance l'annonce d'une hausse inattendue de l'activité du secteur manufacturier en Chine en novembre et la publication d'un indice d'activité du secteur industriel supérieur aux attentes pour la zone euro même s'il traduit toujours une contraction.

    Les investisseurs attendent, à 16h, la publication de l'indice ISM manufacturier aux États-Unis, anticipé en hausse, mais encore sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Le secteur de la distribution, Google, Centene...

    * Le secteur de la distribution pourrait être animé par le "Cyber Monday", l'opération promotionnelle qui suit le "Black Friday" et qui est généralement marquée par un pic de ventes en ligne.

    * Google - Les autorités européennes de concurrence enquêtent sur les pratiques du groupe en matière de collecte de données, a déclaré la Commission européenne à Reuters samedi.

    * Fiat Chrysler Automobiles et le syndicat United Auto Workers (UAW) ont annoncé samedi un accord de principe portant sur une nouvelle convention collective de quatre ans.

    * Centene - Le groupe d'assurance santé a annoncé lundi la vente de sa filiale IlliniCare Health Plan à CVS Health, une cession qui vise à faciliter le rachat de Wellcare Health Plans pour 15,27 milliards de dollars.

  • "Ageas en lice pour reprendre un assureur espagnol"

    L'assureur belge Ageas est en concurrence avec le groupe néerlandais NN dans le cadre d'une bataille pour l'acquisition de la société espagnole Caser Seguros, selon des informations Reuters. Les deux entreprises sont déjà actives en Espagne, mais elles souhaitent acquérir des parts de marché dans ce pays, affirment de multiples sources.

    En plus d’Ageas et de NN, le suisse Helvetia et l’Espagnole Santa Lucia travailleraient également sur une offre.

    Caser Segurus s'est mis en vente. Elle vend entre autres des assurances vie, automobiles et maladies par l’intermédiaire d’un réseau de banques régionales.

  • Le point sur la tendance boursière - update

    Les bourses européennes débutent le mois de décembre avec entrain, encouragées par la bonne surprise de l'activité manufacturière chinoise, au plus haut depuis trois ans.

    L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 engrange 0,27% et l'Euro Stoxx 50 0,34%.

    La bonne surprise du jour est l'activité manufacturière en Chine, qui a atteint en novembre son plus haut niveau depuis trois ans, mesurée par l'indice des directeurs d'achat (PMI) à 51,8 points: "un nouveau signe préliminaire", venant après d'autres pays, que l'activité manufacturière a "passé le creux de la vague", a observé Neil Wilson, analyste pour markets.com.

    Quant au secteur manufacturier de la zone euro, il a connu en novembre un dixième mois consécutif de contraction, mais les chiffres publiés lundi suggèrent que le pire est peut-être passé.

    Les investisseurs attendent le baromètre manufacturier américain dans l'après-midi et continuent à s'intéresser à l'évolution des relations commerciales sino-américaines, selon Tangi Le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC.

  • "La surévaluation de Colruyt a disparu"

    Une recommandation de "vendre" en moins pour Colruyt . Dans la perspective des résultats semestriels du 10 décembre, ABN Amro relève son conseil de "vendre" à "conserver". Ceci en raison de la forte chute de l'action de ces derniers mois. Pour rappel, l'action du distributeur a subi en juin le plus grand choc depuis son introduction en bourse en 1977, avec une marge bénéficiaire qui s'est effondrée au second semestre, au plus bas niveau de la décennie en cours.

    L'analyste Robert Jan Vos n'attend pas vraiment grand chose du rapport semestriel de la semaine prochaine. "Nous ne prévoyons pas que le groupe annonce un nouveau programme de rachat d’actions, malgré la position de trésorerie nette."

    Pourquoi alors ce relèvement de conseil ? En substance, la surévaluation a maintenant été éliminée. Colruyt cote encore avec une prime de 2% par rapport au secteur, comparé à une prime de 59% en mai. "Le résultat est que l'action est désormais plus ou moins conforme à notre objectif de cours", déclare l'analyste. L'objectif de cours est revu en légère hausse, passant de 45 à 47 euros.

  • L'indice PMI manufacturier en zone euro révisé en hausse

    Le secteur manufacturier de la zone euro a connu en novembre un dixième mois consécutif de contraction mais les chiffres publiés lundi suggèrent que le pire est peut-être passé.

    L'indice de l'enquête mensuelle réalisée par IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI) s'affiche à 46,9, contre une première estimation à 46,6 et après 45,9 en octobre. S'il s'améliore, il n'en reste pas moins sous le seuil de 50 séparant la contraction de la croissance de l'activité.

    "L'indice manufacturier témoigne encore d'un déclin marqué mais certains signaux encourageants alimenteront l'espoir que le pire est passé pour les producteurs de la zone euro."
    Chris Williamson
    Chef économiste d'IHS Markit

     

  • Le point sur la tendance boursière

    Les principales bourses européennes progressent en début de séance, dans le sillage des marchés asiatiques, après un bon indicateur chinois sur fond d'espoir que Pékin et Washington parviennent à un compromis sur le commerce, sinon à un accord.

    Les gains tournent entre 0,7% à Amsterdam et 0,53% à Londres. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 avance de 0,56% et l'Euro Stoxx 50 de 0,64%.

    En bourse en Europe, le bon indicateur chinois profite logiquement aux ressources de base. L'indice Stoxx progresse de 1,27%.

    À Paris, Europcar Mobility gagne 1,83% après avoir annoncé la mise en place d'un comité ad hoc indépendant au sujet de la possible vente par la société d'investissement Eurazeo de sa participation au capital du groupe français de location de voitures.

    À Francfort, Puma prend 1,03% après une note de Jefferies, qui entame son suivi sur la valeur avec une recommandation d'achat.

    À Bruxelles, Agfa-Gevaert bonifie de 2,67%. Le groupe a annoncé avant l'ouverture des marchés être en négociation exclusive avec Dedalus Holding pour céder une partie de sa division HealthCare IT.

  • Agfa-Gevaert et Colruyt dans les recommandations du jour

    Agfa-Gevaert - KBC Securities relève son objectif de cours sur Agfa-Gevaert à 6,50 euros contre 5 euros. La recommandation reste à "accumuler".

    Colruyt - ABN Amro relève son objectif de cours sur Colruyt à "conserver" contre "vendre". L'objectif de cours est de 47 euros, supérieur au prix cible moyen de 44,06 euros chez Bloomberg.

  • Europcar: +3%

    Europcar prend 3% en début de séance après avoir dit se préparer au projet de désengagement d'Eurazeo .

  • |Opening bell|

    Les marchés européens ouvrent en hausse, encouragés par l'amélioration de l'activité dans le secteur manufacturier chinois, mais freinés par l'attente de nouveaux éléments dans le dossier des relations commerciales entre Pékin et Washington.

    • Bruxelles: +055%
    • Amsterdam: +0,48%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,34%
    • DJ Stoxx 600: +0,34%

    • Agfa-Gevaert: +3,23%

  • Agfa en négociations exclusives pour la cession d'un part de sa division HealthCare IT

    Le groupe Agfa-Gevaert annonce avoir entamé des négociations exclusives avec Dedalus Holding S.p.A. en vue de la vente d’une partie de son activité HealthCare IT (le "Business"). L’activité comprend les activités Healthcare Information Solutions et Integrated Care, ainsi que les activités Imaging IT, dans la mesure où ces activités sont étroitement intégrées aux activités Healthcare Information Solutions.

  • Briefing d'avant bourse

    1. Les bourses européennes sont signalées en très légère hausse.
    2. L'activité manufacturière chinoise est supérieure aux attentes.
    3. La tendance pourrait évoluer avec les indices PMI attendus en matinée.
    4. Les cours du pétrole rebondissent après la baisse de vendredi avec l'annonce d'une production record aux USA.
    5. Les contrats à terme sur Wall Street sont orientés en légère hausse.

  • Umicore finalise une acquisition en Finlande

    Umicore annonce avoir finalisé l’acquisition des activités de raffinage de cobalt et de précurseurs pour cathodes de Freeport Cobalt à Kokkola, en Finlande, pour un montant 203 millions de dollars, à dette et trésorerie nulles (y compris environ $ 50 millions de fonds de roulement nets).

    Le groupe spécialiste des matériaux spéciaux estime que l’acquisition apportera une contribution positive au résultat dès 2020 et qu'elle sera créatrice de valeur dès 2021, après l’achèvement du processus d’intégration et une réduction du fonds de roulement net grâce à des synergies au niveau de la chaîne d’approvisionnement.

  • Berenberg: "Évitez les sept banques soupçonnées de blanchiment d'argent"

    Les banques européennes ont connu une année décevante, avec un rendement moyen de seulement 4% pour l’indice DJ Stoxx Banks. Les analystes bancaires de Berenberg soulignent les performances dramatiques du groupe "AML7", les sept banques mentionnées dans des affaires de blanchiment d’argent: il s’agit des banques scandinaves Danske, Nordea, SEB et Swedbank, des banques néerlandaises ABN AMRO et ING et du britannique RBS.

    Le conseil de Berenberg est de rester à l'écart de ces titres, malgré la baisse des cours: "Les investisseurs sous-estiment l'impact que peuvent avoir les investissements ESG (investissements durables) sur le cours de l'action. Même si toutes les amendes ont été payées et que tous les cas ont été réglés avec les régulateurs, les actions peuvent figurer sur la liste noire ESG, c qui continuera à peser sur les cours. "

  • Le dividende de bpost en ligne de mire

    Bpost communiquera après la clôture des marchés sur ses résultats de 10 premiers mois de l'année et fournira plus de précisions sur son dividende intérimaire. Les analystes tablent sur un coupon brut de 77 cents pour l'ensemble de l'exercice, soit 40% de moins que le montant de 1,31 euro pour l'exercice 2018, alors qu'il est clair depuis quelque temps que le bénéfice de Bpost ne couvre plus la politique généreuse de dividende.

  • Un indicateur chinois propulse les marchés

    Bonjour! Les marchés asiatiques entament le dernier mois de l'année sur une note positive, réconfortés par une activité manufacturière robuste en Chine en novembre, selon des statistiques publiées samedi qui ont éclipsé pour un temps les inquiétudes chroniques sur les négociations commerciales sino-américaines.

    L'activité manufacturière en Chine, mesurée par l'indice des directeurs d'achats (PMI), a rebondi en novembre pour la première fois en sept mois, malgré les menaces de nouvelles sanctions douanières américaines si Pékin et Washington ne parvenaient pas à régler leur différend commercial.

    L'indice Nikkei 225 de la Bourse de Tokyo a progressé de 1,01%.

    En Chine, le CSI 300 des grandes capitalisations boursières engrange 0,10%. Shanghaï et Shenzhen sont en très légère hausse de respectivement 0,03% et 0,06%.

    En Europe, l'Euro Stoxx 50 est attendu en hausse de 0,19%. Londres et Francfort devrait progresser de respectivement 0,14% et 0,23%.

    La tendance pourrait évoluer avec la publication, dans la matinée, des résultats définitifs des enquêtes auprès des directeurs d'achat (PMI) sur l'activité du secteur manufacturier dans les économies européennes au mois de novembre.

     

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Echo Connect