Twitter intéresse les fonds islamiques

Les marchés ont évolué sur une note prudente. Les intervenants anticipent un ralentissement des injections de liquidités de la Réserve fédérale américaine après les bons chiffres de l'emploi publiés vendredi. La journée était fériée aux Etats-Unis et dans de nombreux pays européens. Les titres RSA et BSkyB ont effectué le grand plongeon à la Bourse de Londres. KBC Securities a relevé son objectif de cours sur Bekaert et Lotus Bakeries.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... David Collin (david.collin@lecho.be / @Dav_Collin) et Jehan Goffin (jehan.goffin@lecho.be / @JehanGoffin) sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

17:30 | Clôture des marchés européens

Express

Bel 20 : 0,65%

CAC 40 : 0,70%

Dax : 0,41%

AEX : 0,34%

FTSE 100 : 0,34%

Stoxx Europe 600 : 0,28%

Stoxx Europe 50 : 0,27%

 

17:20 Les actions de Twitter remplissent les conditions d'investissement par les fonds islamiques, selon IdealRatings, une société qui dépiste les stocks afin de déterminer s'ils répondent aux principes musulmans.

Les gestionnaires de fonds islamiques doivent répondre à des directives, telles que l'interdiction d'investissements dans des entreprises impliquées dans le tabac, l'alcool et les jeux de hasard. Et depuis que l'Islam réprouve la spéculation monétaire , ils fuient aussi des entreprises qui utilisent les paiements d'intérêts ou des niveaux d'endettement élevés.

Twitter se joint ainsi à d'autres grandes entreprises technologiques américaines, dont Google et Microsoft, tous jugés conforme aux principes de l'islam ou la charia.

Au total, ce sont environ 15.000 des 42.000 titres analysés par IdealRatings qui seraient conforme à la charia.

 

16:20 Petit fait particulier que mon collègue François m'a soufflé à l'oreille : jeudi dernier, Vincent De Cuyper, le directeur général du pôle chimique de Solvay, a exercé 5.000 options pour un montant total de 361.700 euros. Et le même jour, il a vendu ces actions pour un total de 588.574 euros. Soit une plus-value de 62,7% en cédant en moyenne chaque titre Solvay contre 117,71 euros, alors qu'il les a obtenues au prix unitaire moyen de 72,34 euros.

 

15:30 | Opening Bell 

Express

Nasdaq : -0,19%

Dow Jones : - 0,13%

S&P 500 : -0,10%

 

15:20 Le renouvelable allemand chute à la Bourse de Francfort

A savoir

Les actions des acteurs allemands des énergies renouvelables chutent, alors que conservateurs et sociaux-démocrates se sont mis d'accord pour réduire le soutien au secteur, notamment à l'éolien.

Ainsi, à la Bourse de Francfort, l'action du fabricant d'éoliennes Nordex, la plus touchée, dégringole de 19,6% à 11,05 euros. Les valeurs solaires, à l'instar de SMA Solar (-1,58% à 28,74 euros), sont en baisse également. 

Le futur gouvernement allemand veut mettre fin au "sur-subventionnement" des énergies renouvelables, selon un document obtenu par l'AFP et qui résume les points sur lesquels le groupe de travail sur l'énergie réunissant conservateurs (CDU/CSU) et sociaux-démocrates (SPD) s'est mis d'accord samedi. Ces points doivent être entérinés aujourd'hui lors d'une réunion des responsables des partis, dont la chancelière Angela Merkel. 

La refonte des mécanismes de soutien aux renouvelables, décrite samedi comme "le projet central" du nouveau gouvernement par le ministre actuel de l'Environnement Peter Altmaier (CDU), doit aller vite: la réforme doit passer en conseil des ministres d'ici fin avril 2014 et être adoptée par le Bundestag à l'été. 

L'accord trouvé samedi suscite déjà de nombreuses critiques :  "La transition énergétique va être freinée dans son élan", estimait ainsi la fédération des énergies renouvelables BEE, tandis que les industriels gros consommateurs d'énergie agitaient le spectre de délocalisations face à la fin de leurs exemptions. 

 

A savoir

Les actions des acteurs allemands des énergies renouvelables chutent, alors que conservateurs et sociaux-démocrates se sont mis d'accord pour réduire le soutien au secteur, notamment à l'éolien.

Ainsi, à la Bourse de Francfort, l'action du fabricant d'éoliennes Nordex, la plus touchée, dégringole de 19,6% à 11,05 euros. Les valeurs solaires, à l'instar de SMA Solar (-1,58% à 28,74 euros), sont en baisse également. 

Le futur gouvernement allemand veut mettre fin au "sur-subventionnement" des énergies renouvelables, selon un document obtenu par l'AFP et qui résume les points sur lesquels le groupe de travail sur l'énergie réunissant conservateurs (CDU/CSU) et sociaux-démocrates (SPD) s'est mis d'accord samedi. Ces points doivent être entérinés aujourd'hui lors d'une réunion des responsables des partis, dont la chancelière Angela Merkel. 

La refonte des mécanismes de soutien aux renouvelables, décrite samedi comme "le projet central" du nouveau gouvernement par le ministre actuel de l'Environnement Peter Altmaier (CDU), doit aller vite: la réforme doit passer en conseil des ministres d'ici fin avril 2014 et être adoptée par le Bundestag à l'été. 

L'accord trouvé samedi suscite déjà de nombreuses critiques :  "La transition énergétique va être freinée dans son élan", estimait ainsi la fédération des énergies renouvelables BEE, tandis que les industriels gros consommateurs d'énergie agitaient le spectre de délocalisations face à la fin de leurs exemptions. 

 

 

14:16 |Les valeurs à suivre à Wall Street|

  • VIROPHARMA. La société biotech, spécialiste des maladies rares, a accepté d'être rachetée par l'anglo-américain Shire pour environ 50 dollars par action, soit une prime de 27% par rapport au cours de clôture de vendredi sur le Nasdaq et une valorisation totale de 4,2 milliards de dollars Le titre Viropharma gagne 26,4% avant-Bourse.

  • TRANSOCEAN. L'investisseur activiste Carl Icahn a obtenu de la société parapétrolière qu'elle distribue un dividende de trois dollars et réduise son conseil d'administration à 11 membres au lieu de 14. Le titre coté en Suisse gagnait plus de 3% en matinée.
  • BANK OF AMERICA. Le gouvernement a saisi la justice vendredi pour obtenir le paiement rapide de 863,6 millions de dollars de dommages et intérêts dans l'affaire de prêts toxiques vendus par Countrywide, filiale de crédit immobilier acquise en juillet 2008 par Bank of America. Cette dernière doit faire savoir d'ici le 20 novembre si elle fait appel ou non des dommages réclamés par le gouvernement depuis un jugement en date du 23 octobre.

  • APPLE. La firme à la pomme est en train de travailler sur deux nouveaux modèles d'iPhones qui auraient des écrans incurvés et dont la sortie est prévue pour le troiisème trimestre 2014, croit savoir l'agence Bloomberg. Les écrans de respectivement 4,9 et 5,5 pouces en feraient les deux plus larges téléphones de la gamme.
  • KKR & CO. La firme de capital-investissement est en négociations avancées pour reprendre Brickman Group Holdings, le numéro un de l'entretien de paysages aux Etats-Unis, pour un montant de quelque 1,5 milliard de dollars, ont indiqué vendredi deux sources proches du dossier.
  • BLACKSTONE. Le groupe de capital-investissement va vendre au chinois CIC (China Investment Corporation) le parc immobilier Chiswick Park à Londres pour un montant d'environ 800 millions de livres, rapporte lundi le Financial Times. La signature devrait intervenir avant la fin du mois, ajoute-t-il.
  • AMAZON.COM. Le géant du commerce en ligne a conclu un accord avec l'US Postal Service, la Poste américaine, qui lui permettra de livrer ses clients sept jours sur sept, le dimanche compris, à partir de 2014.

 

13:40 L'opérateur britannique de télévision payante BSkyB chute de près de 10% à la Bourse de Londres lundi matin après avoir dû laisser à BT les droits de diffusion de la Ligue des champions à partir de 2015. Autre perdant aux enchères, ITV recule de 1,05% tandis que BT est pratiquement stable (-0,1%).

BT, l'ex-monopole britannique des télécoms, a annoncé samedi avoir obtenu, pour près de 900 millions de livres (1,08 milliard d'euros), les droits de retransmission de la plus prestigieuse des coupes européennes de football au Royaume-Uni pendant trois années à compter de 2015.

Le revers de BSkyB a surpris les investisseurs qui étaient habitués à ce que le groupe détenu à 39% par la 20th Century Fox de Rupert Murdoch remporte régulièrement les enchères.

"La question se pose maintenant de savoir s'il réussira à conserver les droits de la Premier League."
Des traders



Avant l'annonce de samedi, le titre BSkyB avait atteint des plus hauts de 12 ans en réaction aux solides résultats trimestriels publiés par le groupe en octobre qui semblaient montrer qu'il résistait bien à l'offensive de BT sur le sport à la télévision.

 

 

12:11 |Le point en milieu de journée|

A savoir

Les indices européens pointent en petite hausse, à mi-parcours d'une séance calme marqué par un agenda clairsemé du fait des célébrations de l'armistice de la Première Guerre mondiale. La prudence reste de mise

L'indice Euro Stoxx 50 bonifie de 0,19%. Londres avance de 0,31%, Paris de 0,28%, Francfort de 0,13% et Amsterdam de 0,10%.

L'indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne, en hausse de 1,05%, se distingue aussi alors que Moody's a rehaussé vendredi de "négative" à "stable" la perspective de sa note du Portugal, évoquant notamment l'amélioration de la situation budgétaire du pays.

La journée de lundi est essentiellement marquée par une réunion des ministres européens chargés du Budget à Bruxelles.

En matinée, les intervenants ont pu prendre connaissance de la production industrielle en Italie. La production industrielle italienne est repartie à la hausse en septembre avec une progression de 0,2% par rapport à août, a indiqué lundi l'institut des statistiques Istat. Calculée sur un an et corrigée des variations calendaires, la production industrielle est en baisse de 3%.

Parmi les valeurs en vue :

  • Les pharmaceutiques Grifols et Shire progressent de respectivement 4,33% et 4% après l'annonce d'acquisitions;
  • A Londres, l'assureur britannique RSA plonge de 10% après l'annonce de la suspension de trois dirigeants de sa filiale irlandaise, sur laquelle il a ouvert une enquête interne. Citigroup et Credit Suisse ont abaissé leur recommandation sur le titre;
  • Le groupe de télévision payante BSkyB, en baisse de près de 11%%, est également malmené après avoir perdu les droits de retransmission de la Ligue des champions à partir de 2015 au profit de BT.

 

 

 

 

11:00 L'euro progresse face au dollar lundi dans un marché calme en raison de jours fériés aux États-Unis et au Canada, restant néanmoins dominé par les spéculations sur l'avenir de la politique monétaire américaine. Vers 11h, l'euro valait 1,3390 dollar contre 1,3368 dollar vendredi soir.

"Ce lundi est un jour férié pour le dollar et même si les bourses sont ouvertes, l'activité sera probablement faible."
David Govett,
Analyste chez le courtier Marex Spectron

 

10:33  L'action de l'assureur britannique RSA Insurance chute de 11,3% lundi à Londres, à un plus bas de 17 mois, après l'annonce de possibles problèmes à sa filiale irlandaise où il a décidé d'ouvrir une enquête interne. Plusieurs intermédiaires, dont Citigroup et Credit Suisse, ont abaissé leur recommandation sur la valeur.

 

10:13 A y regarder de plus près, la production italienne recule pour le 10ième trimestre consécutif.

 

Italy Sept industry output edges up but Q3 falls for 10th quarter running pic.twitter.com/uUs74t4Y0x— cigolo (@cigolo) November 11, 2013

 

10:06 Principale stat. du jour, voici les chiffres de la production industrielle italienne.

 

09:55

"Les jours fériés aux Etats-Unis, au Canada et en France devraient réduire significativement les volumes lundi. Tous les marchés seront ouverts mais de nombreux courtiers ne seront pas à leur bureau tandis qu'il n'y aura pas d'indicateurs pour donner une direction au marché."
Craig Erlam d'Alpari

 

09:54

5 milliards de dollars
Le gestionnaire d'actifs américain Franklin Templeton a investi près de 5 milliards de dollars dans la dette publique de l'Ukraine, soit environ 20% de l'endettement extérieur du pays en pleine crise économique et financière, rapporte lundi le Financial Times.

 

09:41 Thrombogenics retombe : -1% pour l'action.

 

09:39 |Le point à l'ouverture des marchés|

 

A savoir

Les principales Bourses européennes ont ouvert en petite baisse lundi, dans des marchés prudents qui anticipent un ralentissement des injections de liquidités de la Réserve fédérale américaine après les bons chiffres de l'emploi publiés vendredi.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300, qui reste sur quatre semaines de hausse et a engrangé 14% depuis le début de l'année, abandonne 0,16 point ou 0,01% à 1.295,01 points après un quart d'heures d'échanges, tandis que  l'EuroStoxx 50 cède 0,15%.

Le CAC 40 laisse 0,08% à 4.257,05 points à Paris, le Dax-30  0,10% à Francfort et le FTSE 0,04% à Londres, mais le marché suisse surperforme avec un gain de 0,38%.

L'indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne, en hausse de 0,32%, se distingue aussi alors que Moody's a rehaussé vendredi de "négative" à "stable" la perspective de sa note du Portugal, évoquant notamment l'amélioration de la situation budgétaire du pays.

Les bons chiffres du chômage publiés en fin de semaine aux Etats-Unis ont fait grimper Wall Street vendredi et Tokyo lundi, mais ils risquent d'inciter la Fed à réduire plus tôt que prévu ses rachats d'actifs qui ont alimenté la hausse des marchés boursiers tout au long de l'année.

La prudence restera de mise alors que doivent s'exprimer dans la semaine plusieurs responsables de la banque centrale, dont sa vice-présidente Janet Yellen, pressentie pour succéder au président Ben Bernanke en janvier, qui sera auditionnée jeudi devant la commission bancaire du Sénat.

L'accélération de l'inflation en Chine en octobre, à son niveau le plus élevé depuis huit mois, renforce également ce sentiment de prudence en faisant craindre un resserrement monétaire.

Aucun indicateur n'est au programme de la séance et la journée est fériée aux Etats-Unis et en France, où les Bourses fonctionnent toutefois normalement.

Parmi les valeurs en vue,

  • Les pharmaceutiques Grifols et Shire progressent de respectivement 2,7% et 1,6% après l'annonce d'acquisitions.
  • A Londres, l'assureur britannique RSA plonge de 17% après l'annonce de la suspension de trois dirigeants de sa filiale irlandaise, sur laquelle il a ouvert une enquête interne. Citigroup et Credit Suisse ont abaissé leur recommandation sur le titre.
  • Le groupe de télévision payante BSkyB, en baisse de près de 8%, est également malmené après avoir perdu les droits de retransmission de la Ligue des champions à partir de 2015 au profit de BT.

 

09:04 Thrombogenics avance de 0,6%. Pas de quoi s'exciter alors que le titre a 'corrigé' de 5% jeudi et de 9% vendredi après son trading update. Si vous avez raté les épisodes précédents, je vous conseille de lire les articles suivants :"Le jetrea fait lentement son nid aux Etats-Unis"  et Thrombo: ventes en downtempo, sanction illico

 

09:02 | Opening Bell |


Amsterdam: +0,22%
Bruxelles: +0,28%
Londres: +0,30%
Paris: +0,03%
Milan: +0,35%
Madrid: +0,09%

 

08:52 KPN, la suite. Une fondation liée au groupe de télécoms néerlandais KPN a annoncé vouloir retirer les actions émises fin août pour empêcher le rachat de cette société par America Movil via une OPA hostile valorisant KPN à 10,2 milliards d'euros et à laquelle le groupe mexicain a finalement renoncé.

(c) photo Reuters / Phil Nijhuis

 

08:45 KBC Securities relève son objectif de cours pour Bekaert et Lotus Bakeries, à respectivement 26 euros et 675 euros contre 22 euros et 630 euros avant. Bekaert cotait 29,99 euros vendredi soir et Lotus 71§,99 euros. Le conseil reste à "conserver" sur les deux valeurs.

Lotus Bakeries a déjà publié son trading update vendredi (lire : Lotus Bakeries a parachevé ses investissements aux Pays-Bas). Bekaert figure à l'agenda de jeudi.

 

 

08:34 L'agenda macroéconomique est plutôt léger. Après une semaine riche en émotions entre la baisse du taux directeur de la Banque centrale européenne (BCE) et l'abaissement d'un cran de la note de la France à "AA" par l'agence de notation Standard & Poor's, la journée de lundi sera essentiellement marquée par une réunion des ministres européens chargés du Budget à Bruxelles. La publication de la production industrielle en Italie doit aussi être publiée

"Le calendrier économique est très léger aujourd'hui en Europe avec des marchés attendus à l'équilibre ou légèrement positifs."
Stan Shamu ,
Analyste de IG Markets

 

08:31 Quelles valeurs belges suivrent? L'actualité est plutôt calme sur ce front en raison du 11 novembre, jour férié. Cardio3, Thrombogenics et Ter Beke méritent sans doute un suivi.

 

08:30 Je vous signale une IPO ce lundi à la Bourse de Paris. Le producteur français de revêtements de sol Tarkett lance ce lundi son entrée en Bourse, en fixant entre 27,75 et 33,90 euros le prix de vente des actions cédées à cette occasion. Ce prix correspond à une valorisation de l'ensemble de la société comprise entre 1,77 milliard et 2,16 milliards d'euros. La première cotation aura lieu le 22 novembre.

 

08:26 Il y a du mouvement ce matin dans le secteur pharmaceutique.

  • Le suisse Novartis vient d'annoncer lundi la cession de ses diagnostics sanguins au catalan Grifols, pour 1,67 milliard de dollars.
  • Le laboratoire pharmaceutique britannique Shire va racheter l'américain ViroPharma pour 4,2 milliards de dollars.

 

08:24 L'euro est stable face à un dollar. Le billet vert est soutenu par les derniers chiffres sur l'emploi aux États-Unis bien meilleurs que prévu et de nature à relancer les spéculations sur un durcissement prochain de la politique monétaire ultra-accommodante de la Fed.

 

08:15 Le secteur automobile européen pourrait bien profiter des chiffres des immatriculations chinoises. Celles-ci ressortent à 1,6 million de véhicules le mois dernier contre 1,5 million attendu.

 

08:12 Que faut-il attendre de cette séance? Les indices sont attendus en hausse grâce à aux chiffres de la production industrielle qui ont progressé, contre toute attente.

La production industrielle chinoise a bondi de 10,3% en octobre par rapport à la même période de l'année passée, seon des données du Bureau National des Statistiques. En septembre, la hausse avait été de 10,2%. Elle est également supérieure aux attentes moyennes de 10%. En parallèle, l'inflation est moins élevée que prévu à3,2% et les prix à la production ont reculé de 1,5%.

 

08: 05 L'IPO d'Euronext se précise. IntercontinentalExchange a annoncé que sa prise de contrôle de NYSE Euronext pourrait être bouclée le 13 novembre, après avoir surmonté les derniers obstacles vendredi.  ICE prévoit de se séparer d'Euronext, qui gère les Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne, par le biais d'une introduction en Bourse qui devrait avoir lieu l'an prochain.

 

08:04 L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi en hausse de 1,30%, grâce à un repli du yen face au dollar dopé par des indicateurs positifs aux Etats-Unis.

 

08:03 Bonjour! La journée boursière démarre ici.  Bienvenue sur le "market live" de L'Echo. Je (David Collin) vous accompagne en première partir de journée pour vous informer au mieux des principaux évènements de cette séance de Bourse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés