1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street se rassure après deux rapports

La Bourse de New York a clôturé en hausse ce mercredi, rassurée par deux rapports. Chez nous, Hamon lâche plus de 20%. L'entreprise a achevé la seconde partie de son augmentation de capital. Quant à Agfa, l'entreprise dispose d'un nouveau directeur financier.
  • Fin du live

    Merci à toutes et à tous de nous avoir suivis,

    Passez une bonne fin de soirée

  • Wall Street se rassure après deux rapports

    La Bourse de New York a clôturé en hausse mercredi, un rapport sur les ventes au détail dissipant les craintes liées aux chiffres sur la hausse des prix à la consommation. Le Dow Jones a pris 1,03% à 24.893,49 points. Le Nasdaq a gagné 1,86% à 7.143,62 points. Le S&P 500 a progressé de 35,69 points 2.698,63 points.

    L'inflation a confirmé son retour aux Etats-Unis en janvier à travers l'indice des prix à la consommation (CPI), qui a affiché son rythme le plus rapide en quatre mois. Sur un an, cet indice a progressé de 2,1%, ce qui, comme en décembre, est un peu au-dessus de la cible de 2% la banque centrale américaine (Fed). Celle-ci pourrait décider d'augmenter ses taux d'intérêt de manière plus agressive, mettant fin plus rapidement que prévu à la très longue période de taux bas. 

    Dans le même temps, l'indice des ventes au détail, reflet de l'évolution des dépenses de consommation des ménages, a reculé en janvier à la surprise des analystes. Le rapport sur les ventes au détail atténue les données sur l'inflation car il est difficile d'imaginer une inflation hors de contrôle si la consommation ne s'accélère pas.

  • Wall Street termine sur une nette hausse

    • Le Dow Jones a gagné 1,04% à 24.896,31 points.
    • Le Nasdaq a pris 1,86% à 7.143,62 points.
    • Le S&P 500 a avancé de 36,87 points à 2.699,72 points.
  • Le pétrole termine en hausse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse ce mercredi sur le marché new-yorkais Nymex. Ils ont profité à la fois de la progression moins forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis et de déclarations du ministre saoudien de l'Energie sur la volonté de l'Opep de ne pas mettre fin de manière trop prématurée à la limitation de sa production.

    Le contrat mars sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 1,41 dollar, soit 2,38%, à 60,60 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 1,64 dollar (+2,61%) à 64,36 dollars.

  • Un nouveau directeur financier chez Agfa-Gevaert

    Agfa-Gevaert va avoir un nouveau directeur financier, en la personne de Dirk De Man. Sa nomination doit toutefois encore être approuvée lors de l'assemblée générale des actionnaires du 9 mai.

    Arrivé il y a deux semaines, Dirk De Man est appelé à remplacer Kris Hoornaert, qui quitte l'entreprise d'imagerie après plus de 10 ans passés chez Agfa-Gevaert.

    "Dirk De Man apporte à Agfa-Gevaert une solide expérience fondée sur plusieurs postes de directeur financier dans de grandes entreprises, cotées et non cotées. Il rejoint Agfa-Gevaert au bon moment pour aider à clarifier la stratégie dans le contexte de la scission du groupe en cours d'exécution. Je lui souhaite la bienvenue dans notre entreprise", a commenté le PDG Christian Reinaudo.

  • Clôture des marchés européens

    DAX +1,17%

    CAC 40 +1,10%

    AEX +0,97%

    BEL 20 +0,19%

  • Criteo s'envole à Wall Street après ses résultats du T4

    Le spécialiste français de la publicité en ligne Criteo  bondit de 20% à Wall Street après la publication de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

    Le groupe a fait état pour le quatrième trimestre d'un chiffre d'affaires en hausse de 19% à 674 millions de dollars (546 millions d'euros), avec une croissance de 22% dans les Amériques. Le bénéfice ajusté par action a augmenté de 44% à 1,21 dollar et le résultat net est ressorti en hausse de 29% à 52 millions de dollars.

  • Wall Street, angoissée par l'indice des prix américain, ouvre en baisse

    La Bourse de New York recule à l'ouverture après la publication de chiffres sur l'inflation pour janvier aux Etats-Unis plus élevés que prévu, ces statistiques poussant également les taux d'intérêt américains à des sommets: le Dow Jones perdait 0,45% et le Nasdaq 0,49%.

    Wall Street avait terminé en hausse mardi après avoir évolué une partie de la séance dans le rouge, les investisseurs ayant affiché leur optimisme à la veille de cette poublication: le Dow Jones avait pris 0,16% et le Nasdaq 0,45%.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en baisse: Dow Jones recule de 0,45%, S&P 500 de 0,38% et Nasdaq de 0,49%.

  • L'inflation US enfonce les marchés

    Les marchés actions européens virent au rouge, après des chiffres de l'inflation américaine meilleurs que prévu. Paris perd 0,21% et Francfort 0,66% contre des gains de respectivement 0,78% et 0,98% avant la publication de l'indicateur.

    Wall Street est désormais attendue en baisse, de l'ordre de 1,2%.

    Sur le marché des changes, l'euro tombe à 1,2282 contre 1,2350 avant la statistique.

    Sur le marché obligataire, le rendement à 10 ans US se tend de 4,4 points de base à 2,873% et son équivalent allemand de 1,8 point à 0,761%. Quant au rendement US à deux ans, il prend 3,9 point à 2,143%.



    La hausse des prix aux Etats-Unis a accéléré en janvier, selon les chiffres du ministère du Travail.

    L'indice des prix à la consommation CPI a avancé de 0,5% par rapport à décembre en données corrigées des variations saisonnières alors que les analystes tablaient sur une hausse de 0,4%. C'est sa plus forte hausse depuis septembre.

    L'indice des prix à la consommation (CPI) hors éléments volatils que sont l'alimentation et l'énergie a augmenté de 0,3% le mois dernier, sa plus forte progression depuis janvier 2017. Elle fait suite à un gain de 0,2% en décembre. Sa progression sur un an a atteint 1,8% en janvier.

    Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à ce que l'indice CPI "core" prenne 0,2% sur un mois et soit en progression de 1,7% sur un an.

    Par ailleurs, les ventes au détail aux Etats-Unis ont reculé en janvier contrairement aux attentes des analystes, selon les statistiques du département du Commerce publiées mercredi.

    L'indice des ventes des détaillants et restaurants a baissé de 0,3% en données corrigées des variations saisonnières alors que les analystes tablaient sur une progression de 0,2%.

    Autre mauvaise nouvelle, le chiffre de décembre a été révisé en baisse, les ventes ayant finalement stagné au lieu de présenter une hausse de 0,4% précédemment estimée.

  • Wall Street s'apprête à ouvrir en hausse

    La Bourse de New York devrait ouvrir en hausse, dans l'attente de la publication de l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis pour janvier, sur fond de craintes d'un dérapage de l'inflation.

    Vers 13h30, le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne la tendance, avançait de 0,56% tandis que celui de l'indice élargi SP 500 prenait 0,44%. Le contrat à terme sur le Nasdaq, à dominante technologique, augmentait de 0,54%.

    Outre cet indicateur, le marché attend la publication de l'indice des ventes au détail aux Etats-Unis de janvier, les stocks et ventes des entreprises de décembre et le secrétaire au Trésor Steve Mnuchin doit être auditionné par la commission des finances au Sénat.

    Sont également attendus le niveau hebdomadaire des stocks de pétrole et les résultats de Cisco pour le deuxième trimestre.

  • Hamon chute à la reprise des cotations

    Hamon s'effondre à l'occasion de la reprise des cotations. Le titre dégringole de 25,5% à 56 centimes.

  • Reprise des transactions sur Hamon à 13h45

    Les transactions sur Hamon reprendront à 13h45, selon un communiqué de la FSMA, l'entreprise ayant bouclé la deuxième phase de son augmentation de capital, soit celle concernant le placement privé de scrips non exercés.

    A la suite de la clôture du placement privé des scrips par constitution accélérée d’un livre d’ordres, aucune souscription n’a été enregistrée, a annoncé le  fabricant wallon de tours de refroidissement.

    Par conséquent, 69,40 % du montant maximum de l’augmentation de capital a été souscrite, pour un montant total de 47.266.017 euros (en ce compris la prime d’émission), représenté par 94.532.034 nouvelles actions.

    Au terme de l’opération, les participations de Sopal et Sogepa détiendront 14.35 % s’élèveront respectivement à 14,34% et 51,21% du capital.

    Les trois banques parmi les six participants au Crédit Senior qui se sont engagées à souscrire à l’augmentation de capital détiendront, quant à elles, ensemble 14,81% du capital de Hamon au terme de l’opération.

  • La tendance boursière à la mi-séance

    Topo boursier de mi-séance

    1. Les indices actons européens confirment leurs gains en milieu de journée, avant la publication d'une statistique très attentdue: les chiffres de l'inflation aux Etats-unis, à 14h30 et après des chiffres positfs pour la croissance en Europe.

    2. A 12h30, Amsterdam gagne 0,63%, Paris 0,68% et Francfort 0,64%. L'indice DJ Stxx 600 s'octroie 0,67%. Tous les secteurs pointent en territoire positif, avec en tête le compartiment immobilier (+1,7%) e t le compartiment techno (+1,2%).

    3. La Bourse de Bruxelles est elle aussi bien orientée, avec un indice Bel20 qui engrange 0,42% à 3.902,06 points dans la foulée des progressions d'Engie (+1,24%) et de Solvay (+1,33%). Cofinimmo, qui a cédé le site d'Egmont ) à Bruxelles, prend 1,4%. Contre la tendance, Umicore (-1,84%) évolue contre la tendance après trois séances de hausse. Telenet reste orienté à la baisse, au lendemain de l'annonce de ses résultats annuels et l'absence de précisions sur le dividende.

    4. Plus forte hausse du Stoxx 600, Rexel gagne 8,2% après ses résultats annuels, marqués par le retour à la croissance organique, et la confiance affichée par le groupe pour 2018. L'un des plus nets replis de l'indice large européen (-3,29%) est pour Crédit agricole (-3%) dont les résultats du quatrième trimestre ont pâti de charges fiscales exceptionnelles, d'un environnement de taux bas et de renégociations de crédits.

    5. La progression la plus spectaculaire à Paris est pour la biotech DBV Technologies, qui bondit de 40,61% après avoir reçu le feu vert pour demander l'homologation aux Etats-Unis du Viaskin Peanut, son traitement de l'allergie à l'arachide.

    6. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de l'ordre de 0,5% mais la publication, une heure avant l'ouverture, des chiffres de l'inflation pourrait modifier la donne.

  • Croissance confirmée de 2,7% pour la zone euro

    La zone euro a enregistré une croissance de 0,6% au quatrième trimestre par rapport au troisième et de 2,7% en rythme annuel, selon les chiffres publiés mercredi par Eurostat, qui confirme la solidité de la reprise du bloc des Dix-Neuf.

    Ces chiffres sont conformes à la première estimation fournie par l'institut de la statistique européen.

    Sur l'ensemble de l'année 2017, le PIB (produit intérieur brut) a crû de 2,5%, son rythme le plus rapide depuis les 3% enregistrés en 2007.

    Le PIB de l'Allemagne, première économie de la zone euro, a progressé de 0,6% au quatrième trimestre et de 2,9% par rapport à la même période de 2016.

     

  • Degroof Petercam vise plus haut pour Melexis

    Degroof Petercam relève son objectif de cours sur Melexis à 100 euros contre 90 jusqu'ici. La recommandation reste à "acheter".

    Après KBC Securities, c'est au tour de Degroof Petercam de porter son objectif de cours sur Melexis, le fabricant de puces informatiques, utilisées notamment dans les véhicules, à 100 euros.

    L'analyste Marcel Achterberg avait déjà placé la barre très haut pour une entreprise qui a le vent dans les voiles depuis des années grâce à l'essor du secteur des puces informatiques. Pourtant, il doit admettre que Melexis a encore surpris tout le monde. "2017 s'est terminé sur une note solide, et 2018 a encore mieux commencé. La société prévoit un chiffre d'affaires de 140 millions d'euros au premier trimestre, ce qui est (encore) supérieur aux attentes. Melexis s'appuie sur une marge opérationnelle (marge EBIT) de 25%, soit un résultat opérationnel de 143 à 147 millions d'euros. C'est (encore) au-dessus de nos attentes."

    Un dividende plus élevé et un taux de croissance à deux chiffres, deux fois plus élevé que la moyenne du secteur, rendent Achterberg particulièrement enthousiaste. Cela se traduit donc par une augmentation de l'objectif de cours sur 12 mois à 100 euros contre 90 euros auparavant.

  • Topo boursier de début de séance

    Le point sur les marchés en début de matinée

    1. La tendance est positive en Europe au début d'une séance qui sera animée par les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis. La statistique est particulièrement attendue dans un contexte de resserrement des politiques monétaires des banques centrales.

    2. Aux alentours de 9h45, Francfort gagne 0,78%, Amsterdam 0,77%, Paris 0,58% et l'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 0,70%.

    3. Hormis le secteur pétrolier, tout juste à l'équilibre, les autres compartiments progressent avec en tête les valeurs des médias (+1,34%) ou celui de l'immobilier (+1,29%).

    4. Parmi les valeurs, le groupe de télévision Sky bondit de 3%. Il apparaît comme le grand gagnant de l'attribution des droits pour la Premier League sur la période 2019-2022, puisqu'il va payer moins et diffuser davantage de matchs.

    5. Le titre DBV Technologies s'envole de 27% à la Bourse de Paris après que la société de biotechnologies a annoncé qu'elle allait pouvoir demander la mise sur le marché de son traitement phare de l'allergie aux arachides Viaskin Peanut aux Etats-Unis.

    6. Les valeurs bancaires retiennent l'attention, notamment Credit Suisse (+2,4%) qui a réduit ses pertes en 2017 et fait état de perspectives rassurantes.

    7. A l'inverse, Credit Agricole cède 1,61%, après des résultats trimestriels pénalisés par des surcharges fiscales mais qui se révèlent en ligne avec les attentes du marché.

    8. Engie progresse de 1,4% et Solvay de 0,9%. Le conseil d'administration du groupe énergétique Engie a choisi mardi l'actuel dirigeant du groupe belge de chimie Solvay, Jean-Pierre Clamadieu, comme futur président pour succéder à Gérard Mestrallet, mettant ainsi fin à des mois de suspense et de tensions.

    9. Plus forte hausse du Stoxx 600, Rexel gagne 7,8% après ses résultats annuels, marqués par le retour à la croissance organique, et la confiance affichée par le groupe pour 2018.

    10. Le gestionnaire de maisons de retraite et d'établissements de prise en charge de la dépendance Orpea s'adjuge 5,04% après ses résultats
    annuels et le relèvement de la recommandation de Société générale, passé à l'achat.

  • | Opening Bell |

    Les indices actions européens ont ouvert sur une note positive, pour une séance qui sera dominée par l'inflation aux Etats-Unis en janvier, un indicateur scruté de près dans un contexte de resserrement des taux par les banques centrales.

    • Bruxelles: +0,47%
    • Amsterdam: +0,55%
    • Francfort: +0,79%
    • Paris: +0,45%
    • DJ Stoxx 600: +0,62%

  • "Les chiffres de l'inflation seront même "l'une des publications (...) les plus suivies ces derniers temps."
    Jasper Lawler
    Analyste chez London Capital Group

  • L'inflation allemande confirmée à 1,6% en janvier

    Le taux d'inflation en Allemagne s'est bien élevé à 1,6% en janvier sur un an, décélérant légèrement par rapport à décembre, selon des chiffres définitifs publiés mardi par l'office fédéral des statistiques Destatis.

    Ce dernier avait déjà fourni un chiffre provisoire fin décembre.

    L'inflation allemande, qui avait déjà décéléré à 1,7% en décembre a de nouveau été plombée en janvier par un nouveau coup de frein des prix de l'énergie, dont la hausse est retombée à 0,9% contre 1,3% en décembre.

  • Le PIB allemand a progressé de 0,6%

    La croissance de l'économie allemande est ressortie à 0,6% au quatrième trimestre, tirée par le commerce extérieur, a indiqué mercredi l'office fédéral des statistiques Destatis, confirmant par ailleurs la croissance de 2,2% pour l'ensemble de l'année 2017.

    Destatis a cependant légèrement revu à la baisse la croissance du produit intérieur brut allemand (PIB) au troisième trimestre, ressortie à 0,7% contre une hausse de 0,8% initialement annoncée.

  • Cofinimmo, Engie, Solvay... quelques valeurs à suivre

    COFINIMMO - Cofinimmo et Egmont Luxemburg SARL ont conclu une convention sous seing privé conférant à cette dernière, une emphytéose d’une durée de 99 ans portant sur les immeubles de bureaux Egmont I et II, et donnant lieu au versement à Cofinimmo d’un canon de 369,54 millions d'euros et d’une redevance annuelle de 20.000 euros.

    ENGIE, SOLVAY - Le conseil d'administration du groupe énergétique Engie a choisi mardi Jean-Pierre Clamadieu comme futur président pour succéder à Gérard Mestrallet, mettant ainsi fin à des mois de suspense et de tensions. Actuel dirigeant du groupe belge de chimie Solvay, il sera proposé comme administrateur puis comme président lors de l'assemblée générale du 18 mai.

  • A suivre ce mercredi 14 février

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne

    • 8h PIB (estimation flash) / T4
    • 8h Inflation (définitif) / janvier

    Etats-Unis

    • 14h30 Prix à la consommation / janvier
    • 14h30 Ventes au détail / janvier
    • 16h Stocks des entreprises / décembre

    Japon

    • PIB / T4

    Suède

    • 9h30 Décision de politique monétaire de la Riksbank

    Zone euro

    • 11h PIB (2e estimation) / T4
    • 11h Production industrielle / décembre

    → ENTREPRISES

    Allemagne

    • ThyssenKrupp / résultats du T1

    Belgique

    • Dalenys: offre de reprise par Natixis au prix de 9 euros par action. Jusqu'au 23 février.

    Etats-Unis

    • Cisco Systems / résultats du T2 (après Bourse)

    Italie

    • Enel / résultats annuels préliminaires

    Suisse

    • Clariant / résultats du T4
    • Credit Suisse / résultats annuels

  • Les marchés attendus en hausse avant l'inflation US

    Le point sur les marchés avant l'ouverture

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse à l'ouverture, dans le sillage de Wall Street, mais la nervosité devrait être de mise avant le chiffre très attendu de l'inflation aux Etats-Unis.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,6% à l'ouverture, le Dax à Francfort progresserait de 0,5% et le FTSE à Londres avancerait de 0,45%.

    3. En Asie, l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 0,9%. Les places boursières chinoises évoluent en hausse avant leur fermeture pendant une semaine pour le Nouvel An.

    4. Le dollar est sous pression avant la statistique des prix à la consommation (CPI) aux Etats-Unis en janvier, qui sera publiée à 14h30. Les économistes l'attendent en janvier, à +1,9%. Un chiffre supérieur pourrait alimenter les craintes d'une accélération du resserrement monétaire des banques centrales.

    5. Les investisseurs seront aussi attentifs aux chiffres du produit intérieur brut en Allemagne (8h) et en zone euro (11h) qui devraient confirmer la bonne tenue de l'économie dans la région.

    6. Sur le marché des changes, l'euro évolue pour l'heure en hausse de 0,2%, à 1,2370 dollar.

  • L'augmentation de capital d'Hamon souscrite à près de 70%

    Le groupe industriel belge Hamon en difficultés financières a bouclé son augmentation de capital lancée le 26 janvier dernier. L’objectif était de lever 66,6 millions d’euros via l’émission de 136,2 millions d’actions nouvelles.

    A la clôture de la première phase de l’opération, le 9 février, Hamon a placé 94,5 millions de titres, soit 69,4% du total, représentant un montant total de 47,3 millions d’euros. Pour rappel, un droit de préférence permettait d’acheter six nouvelles actions au prix unitaire de 0,50 euro.

    Ce mercredi débute la seconde phase de l’opération avec le placement des 6,9 millions droits non exercés, sous forme de scrips, auprès d’investisseurs institutionnels, via une procédure accélérée.

    La cotation des titres Hamon sera suspendue le temps de réaliser ce placement.

    Les résultats devraient être annoncés plus tard dans la journée.

  • Le Nikkei à un plus bas de 4 mois

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse, retombant à un plus bas depuis octobre, sur fond de renchérissement du yen et de nervosité des investisseurs avant le chiffre de l'inflation aux Etats-Unis.

    L'indice Nikkei a perdu 90,51 points (-0,43%) à 21.154,17 points.

    Les opérateurs de marché sont attentifs à la moyenne mobile à 200 jours, à 21.031 points, qui constitue un support majeur. Une rupture de ce support pourrait alimenter le sentiment négatif.

    De son côté, le Topix, plus large, a cédé 14,06 points (-0,82%) à 1.702,72 points.

  • Optimiste avant l'inflation, Wall Street se rassure

    La Bourse de New York a terminé en hausse mardi après avoir évolué une partie de la séance dans le rouge, les investisseurs affichant leur optimisme à la veille d'un rapport sur l'inflation aux Etats-Unis. Le Dow Jones a gagné 0,16% à 24.640,45 points. Le Nasdaq a pris 0,45% à 7.013,51 points. Le S&P 500 a avancé de 6,94 points à 2.662,94 points.

    Peu de nouvelles ont animé Wall Street, en dehors de l'attente d'une nouvelle dose d'inflation ce mercredi, la publication de l'indice des prix à la consommation pour le mois de janvier. La question sera de savoir si l'inflation gagne réellement en traction. Une hausse de l'inflation pourrait encourager la banque centrale américaine (Fed) à accélérer ses hausses de taux d'intérêt et à mettre fin plus rapidement que prévu à l'environnement très favorable de taux bas.

    Très discret la semaine dernière, le nouveau président de la Fed Jerome Powell a effectué sa prestation de serment à Washington et a rassuré les marchés en réaffirmant son intention de poursuivre la politique menée par l'ancienne présidente Janet Yellen.

  • Bonjour!

    Ceci démarre cette édition du Market Live de Lecho.be. Merci de nous suivre!

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content