1. Les marchés
  2. Live blog
live

Une Chine "pessimiste" fait hésiter les marchés | Greenyard rebondit

Les marchés européens terminent en légère baisse suite à des rumeurs sur les négociations commerciales entre USA et Chine. Le gouvernement chinois ne serait pas optimiste sur leur issue et essayerait de patienter jusqu'aux élections de 2020.
  • A l’agenda ce mardi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mardi pour une nouvelle séance.

    Au menu : les chiffres des immaticulations automobiles en Europe au mois d’octobre et les mises en chantier, permis de construire aux Etats-Unis en octobre aux Etats-Unis. Du côté des entreprises, Celyad publie sa déclaration intermédiaire au  troisième trimestre, et AB InBev cote ex-dividende interimaire de 0,80 euro brut par action.  La clôture de l’offre à prix ouvert (OPO) de la Française des Jeux est attendue

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: +0,29%

     AEX: -0,13%

    CAC 40: -0,16%

    DAX: -0,36%

    FTSE 100: +0,02%

    Stoxx 600: -0,12%


  • Colruyt rachète pour 4,5 millions d'euros de ses actions

    Colruyt   a acheté 94 609 actions la semaine dernière à une moyenne de 47,9685 euros, selon un communiqué. La chaîne a donc dépensé 4,54 millions d’euros pour elle-même.

  • Coty prend le contrôle de la marque de la star Kylie Jenner

    Le groupe américain de cosmétiques Coty a annoncé qu'il allait prendre le contrôle de la marque de produits de beauté de la jeune milliardaire Kylie Jenner, star des réseaux sociaux, pour 600 millions de dollars. La maison mère des parfums Hugo Boss, des produits de beauté Bourjois ou de la marque pour professionnels Wella va acquérir 51% de la société de la benjamine du clan Kardashian-Jenner, devenue en quelques années un empire valant désormais 1,2 milliard de dollars. L'action a bien réagi à Wall Street.

  • Wall Street ouvre en baisse

    Dow Jones -0,11%, Nasdaq -0,14%

  • Nouvelles rumeurs sur les négociations commerciales

    En réaction, les indices actions plongent progressivement dans le rouge.

  • Wall Street donnée en légère hausse

    Wall Street est attendue en légère hausse après des déclarations encourageantes sur les discussions commerciales entre les États-Unis et la Chine, mais les bourses européennes sont hésitantes à mi-séance, le manque d'avancées concrètes sur ce dossier capital, comme sur celui d'une éventuelle taxation de l'automobile européenne, incitant à la prudence.

    → Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d'environ 0,2%, ce qui leur permettrait d'inscrire de nouveaux records.

  • Les principales valeurs à suivre à Wall Street

    * HP/XEROX - Le fabricant américain de matériel informatique HP a annoncé dimanche avoir rejeté une offre d'achat de Xerox pour 33,5 milliards de dollars (30,3 milliards d'euros), jugeant cette proposition insuffisante. HP se dit néanmoins ouvert à une éventuelle fusion avec le constructeur d'imprimantes.

    * T-MOBILE US - L'opérateur mobile a annoncé lundi que son directeur général, John Legere, démissionnerait le 30 avril prochain et qu'il serait remplacé par le DG délégué, Mike Sievert. Le titre cède environ 2% dans les transactions en avant-Bourse.

    * SPLUNK - L'éditeur de logiciels d'analyse de données prend 4% en avant-Bourse après le relèvement de la recommandation de Morgan Stanley à "surpondérer".

    * YANDEX - Le géant russe de la technologie, coté sur le Nasdaq, a annoncé lundi un plan de restructuration destiné à apaiser les craintes du Kremlin concernant une possible influence étrangère. L'action prend 4,8% en avant-Bourse.

  • BASF acquiert une société française spécialisée dans l'impression 3D

    Le géant allemand de la chimie BASF   a annoncé lundi l'acquisition de Sculpteo, une jeune société française en pointe sur l'impression 3D, un secteur en pleine croissance. La branche "New business" du groupe de Ludwigshafen, avec en son sein la société BASF 3D Printing Solutions, va mettre la main sur Sculpteo, une PME installée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) qui propose depuis sa création en 2009 des services d'impression 3D accessibles en ligne, au grand public comme aux industriels.

    La signature de l'accord doit être effective "d'ici quelques semaines", soit une fois les autorisations reçues, a précisé BASF dans un communiqué. Il n'a pas communiqué le prix d'acquisition.

  • Le pétrole entame la semaine en légère baisse

    Les prix du pétrole commencent la semaine en légère baisse, malgré des propos rassurants autour de la guerre commerciale sino-américaine et avant le prochain sommet des pays exportateurs de pétrole (Opep) début décembre. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier vaut 63,13 dollars à Londres, en baisse de 0,28% par rapport à la clôture de vendredi. À New York, le baril américain de WTI pour décembre abandonne 0,31% à 57,54 dollars.

    "Les investisseurs se tournent maintenant vers les prochaines réunions Opep et Opep+"
    Carlo Alberto de Casa
    analyste pour ActivTrades

    La "forte probabilité" d'un accord commercial entre les deux premières puissances économiques mondiales, évoquée vendredi par le ministre du Commerce américain Wilbur Ross, était pourtant de nature à conforter les gains de la semaine dernière, a estimé Al Stanton de RBC. Mais le regain de l'offre d'or noir, provenant de pays comme les États-Unis ou le Brésil, selon les estimations de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) publiées vendredi, pèse dans le même temps sur les cours.

  • La Belgique a emprunté 30 milliards d'euros en 2019

    L’État fédéral a levé 1,3 milliard d’euros via des obligations à 10 et 12 ans assorties de taux d’intérêt moyens de -0,064% et 0,076% respectivement. Il s’agit du montant maximal de la fourchette d’estimations annoncée vendredi dernier (de 1,1 à 1,3 milliard).

    Le Trésor a emprunté en tout 29,7 milliards d’euros via les Olo (obligations linéaires) cette année, soit davantage que les 28 milliards prévus dans le plan de financement de la dette publique. Le surplus est destiné à couvrir les montants qui n’ont pas été obtenus via d’autres instruments de dette, comme les bons d’État et les EMTN (Euro medium terme notes).

  • De plus en plus de traders parient sur la fin de la saga Brexit

  • "Les taux bas vont continuer à peser sur la rentabilité des banques"

    Le secteur bancaire en zone euro souffre de "faibles perspectives de rentabilité" aggravées par la persistance de taux d'intérêt au plus bas, a déclaré lundi le vice-président de la Banque centrale européenne, faisant écho au discours entendu dans le secteur privé. "Le récent ralentissement des perspectives de croissance macroéconomique et le contexte associé de taux d'intérêt restant bas pour longtemps sont susceptibles de peser encore sur les perspectives de rentabilité" des banques, a confirmé Luis de Guindos, en ouverture d'un congrès sur la finance.

    Les banques européennes, en particulier allemandes, affichent des taux de rentabilité bien inférieurs aux banques américaines. Elles se plaignent d'être désavantagées car les taux sont à un niveau supérieur aux États-Unis et l'environnement réglementaire y est moins contraignant. Or, pour retrouver des niveaux de bénéfices satisfaisants, les banques doivent aussi revoir plus rapidement leurs modèles économiques, réduire les coûts et investir dans les nouvelles technologies, a plaidé le banquier central.

  • Degroof Petercam abaisse sa note sur Greenyard

    Degroof Petercam a abaissé sa recommandation sur Greenyard   à "conserver" contre "accumuler" auparavant, tout en relevant son objectif de cours à 6 euros contre 4 euros précédemment.

  • Une séance "calme" en perspective

    "Cette séance devrait être calme, en l'absence de statistiques économiques majeures et d'événements politiques de premier ordre de part et d'autre de l'Atlantique. La saison des publications se termine et les indices actions se maintiennent sur leurs sommets, alors que nous entrons dans la seconde partie du mois"
    Tangi Le Liboux
    analyste pour Aurel BGC

  • Volkswagen baisse ses objectifs financiers à moyen terme

    Le constructeur allemand Volkswagen   a confirmé ses perspectives à court terme, ajoutant que le groupe était toujours "très résistant" dans un environnement économique de plus en plus difficile. "Une stricte discipline des coûts est toutefois nécessaire pour atteindre nos objectifs à long terme", a déclaré Frank Witter, le directeur financier, dans un communiqué.

    Mais le groupe s'attend désormais à ce que son bénéfice d'exploitation hors éléments exceptionnels progresse d'au moins 25% sur la période 2016-2020. Ses prévisions antérieures tablaient sur une progression supérieure à 30%. Il a également revu à la baisse ses projections de chiffre d'affaires à moyen terme, de plus de 25% à 20%.

  • SIX devance Euronext pour le rachat de BME

    L'opérateur boursier SIX Group annonce une offre sur la Bourse de Madrid (BME). Le groupe suisse offre 34 euros en espèces par action. Cela représente une prime de 34% sur le cours de clôture du vendredi. L'offre valorise BME à 2,84 milliards d'euros. SIX Group espère finaliser la transaction dans le courant du premier semestre 2020.

    Rappelons qu'Euronext a confirmé ce lundi discuter lui aussi avec BME, sans toutefois avoir lancé une offre concrète sur l'opérateur espagnol.

  • KBCS ajuste le tir sur Bekaert

    KBC Securities a relevé son objectif de cours sur Bekaert  , passant de 23 à 25 euros. La recommandation reste toutefois à "conserver".

  • | OPENING BELL |

    BEL 20 +0,28%

    AEX +0,01%

    CAC 40 -0,01%

  • JP Morgan mise sur les marchés émergents

    Le gestionnaire de fonds JP Morgan Asset Management a revu ce lundi ses perspectives sur les actions mondiales, en espérant une avancée décisive dans les négociations commerciales sino-américaines, un risque réduit de récession aux États-Unis et des perspectives de résultats modérément positifs.

    "Les marchés émergents sont maintenant notre région favorite aux côtés des grandes capitalisations américaines, lesquelles à notre avis devraient bien performer dans divers scénarios", a-t-il expliqué. "Nos marchés les moins préférés sont l’Australie et les petites capitalisations américaines".

  • Tokyo finit en légère hausse

    La Bourse de Tokyo a fini lundi en hausse modérée, les investisseurs saluant prudemment la décision de la banque centrale chinoise de baisser un taux d'intérêt à court terme très surveillé. L'indice Nikkei a gagné 0,49% à 23.416,76 points et le Topix, plus large, a pris 0,23% à 1.700,52 points.

  • AvH investit dans une start-up médicale en Inde

    La société d'investissement anversoise Ackermans & van Haaren  a participé à une levée de fonds de 14,3 millions d'euros réalisée par Medikabazaar, une start-up spécialisée dans la vente en ligne B2B pour l’équipement et les fournitures médicales en Inde, et acquiert ainsi une participation directe de 5,4%. Elle détiendra au final une participation bénéficiaire de 8,6%, compte tenu de sa participation dans le fonds HealthQuad I (AvH 36,3%). AvH siègera également au conseil d’administration de Medikabazaar.

    Ackermans souligne dans son communiqué que le secteur indien de la santé a connu une croissance à deux chiffres au cours des dix dernières années et devrait continuer à croître avec 12% par an, pour atteindre 340 milliards de dollars en 2025.

    ©Document Medikabazaar

  • Euronext confirme discuter avec BME

    Dans un communiqué succinct, Euronext   confirme être en pourparlers avec le conseil d'administration de Bolsas y Mercados Españoles ("BME"), ce qui pourrait donner lieu ou non à une offre.

    "Une nouvelle annonce sera faite au moment opportun", indique simplement l'opérateur boursier, qui gère notamment la Bourse de Bruxelles.

  • Le point sur les marchés avant l'ouverture

    Les principales bourses européennes sont attendues prudentes ce lundi, les investisseurs attendant des progrès concrets sur le front du commerce et accueillant sans enthousiasme un geste d'assouplissement monétaire inattendu de la part de la Chine.

    → D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et le FTSE à Londres varieraient à peine en début de séance. Le Dax à Francfort reculerait pour sa part de 0,1%.

    Les investisseurs asiatiques saluent à la fois l'espoir d'un accord commercial et la décision de la Chine d'assouplir sa politique monétaire. La Bourse de Tokyo prend 0,5% et l'indice SSE Composite de la Bourse de Shanghai gagne 0,6%.

    Du côté des devises, le billet vert recule légèrement face à un panier de référence et l'euro   en profite pour s'apprécier, autour de 1,1058 dollar

  • Greenyard rassuré par un solide premier semestre

    La société Greenyard   a fait état lundi d'une amélioration "significative" de sa marge se traduisant par un EBITDA ajusté (pre-IFRS 16) de 47,6 millions d'euros au premier semestre 2019, contre 41,2 millions il y a un an, soit une hausse de 15,7%. Il s'agit également d'un rebond de plus de 100% par rapport au second semestre 2018 (23,3 millions d'euros). À noter que les ventes semestrielles restent stables à 1,97 milliard d'euros, contre 1,98 milliard au premier semestre 2018 (-0,5%).

    "En raison de la reprise persistante et plus rapide que prévu au premier semestre, le focus sur le plan de transformation, conjugué aux effets positifs attendus des nouveaux partenariats, devrait permettre à Greenyard de se désendetter davantage grâce à son portefeuille actuel. Cette reprise organique élimine le besoin d'augmentation de capital ou de vente des activités de Prepared", explique le groupe dans un communiqué.

  • Citadel parie à la baisse sur Galapagos

    Selon les données de la FSMA, Citadel Advisors a pris une position vendeuse de 0,5% dans le groupe de biotechnologie Galapagos  . Au total, la position short connue sur Galapagos représente désormais 4,17% des actions en circulation. AQR Capital Management, DE Shaw et Marshall Wace ont également une position "à la baisse" variant de 1 à 1,65%.

  • La Chine surprend en baissant un taux à court terme

    La banque centrale chinoise a surpris en baissant lundi un taux d'intérêt à court terme très surveillé, pour la première mesure depuis plus de quatre ans, signalant ainsi aux marchés son intention d'agir afin de freiner le ralentissement de la croissance de la deuxième économie du monde. La Banque populaire de Chine (BPC) a annoncé sur son site internet qu'elle baissait son taux "reverse repo" à sept jours à 2,50% contre 2,55%.

    "Une baisse de cinq points de base est marginale". Mais il s'agit d'un "signe (...) que la banque centrale adopte une approche plus conciliante pour réduire les coûts d'emprunt" à l'heure où la conjoncture ne cesse de s'assombrir dans la deuxième économie mondiale.
    Julian Evans-Pritchard
    Capital Economics

    Pour mémoire, les taux "reverse repo" sont appliqués par les banques centrales pour fournir des liquidités aux banques commerciales par le biais d'accords de rachats à court terme.

  • Retail Estates maintient ses prévisions de dividende

    La société immobilière Retail Estates   a fait le point vendredi soir sur son bilan pour les six premiers mois de son exercice 2019-2020. La SIR, spécialisée dans les magasins situés dans la périphérie des grandes villes, maintient son dividende de 4,40 euros bruts par action (soit 3,08 euros nets par action).

    Dans le détail, ses revenus locatifs s’élèvent au premier semestre de l’exercice à 52,88 millions d’euros, soit une augmentation de 14,03 % par rapport au même semestre 2018-2019.

  • Les actions préférées des stratégistes

    Si vous cherchez des sociétés dans lesquelles investir, Arnaud Delaunay (Leleux Associated Brokers), Michel Ernst (CBC) et Youry Huygen (L’Investisseur) ont fait part de leurs choix d'actions pour les mois à venir lors d'un débat à Finance Avenue.

    Autre piste: Les analystes de Bloomberg Intelligence ont fait une liste de 50 sociétés établies aux États-Unis, en Europe et en Asie qui feront parler d'elles en 2020. → Les 50 actions à suivre en 2020

  • À vos marques... Investissez!

    C'est le grand jour pour le Rallye Boursier! Le concours pour investisseurs organisé par L'Echo démarre officiellement ce lundi pour se terminer dans 10 semaines. Avec un capital de départ virtuel de 50.000 euros, vous pourrez ainsi négocier en temps réel une sélection d’actions sur les Bourses d’Amsterdam, de Bruxelles, de Paris et de New York, ainsi qu’une sélection diversifiée de fonds d’investissement distribués en Belgique. L’objectif ? Réaliser la meilleure plus-value.

    Que le meilleur gagne!

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous! Et bienvenue sur le "Market Live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre en direct les principales tendances de l'actualité économique et financière de ce lundi 18 novembre 2019.

    Au programme de ce lundi: l'agenda macroéconomique est plutôt léger. On attend seulement des nouvelles du marché immobilier aux États-Unis, avec la publication cet après-midi de l'indice NAHB. La saison des résultats trimestriels touche par ailleurs à sa fin. Greenyard doit dévoiler ses chiffres ce lundi.

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés