1. Les marchés
  2. Live blog
live

Une clôture en baisse à New York

Déferlante de résultats à Bruxelles avec les publications d'AB InBev, Argenx, CFE, UCB... L'Europe boursière termine dans le vert. Le sommet Trump et Kim Jong Un a tourné court. Alors que le PIB US s'avère meilleur que prévu, Wall Street termine dans le rouge.
  • A suivre ce vendredi 1er mars

    Notre live sur les marchés s'arrête ici, voici les principaux événements à ne pas manquer demain, vendredi 1er mars: 

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 9h55 Indice PMI IHS Markit manufacturier définitif / février
    • 10h Demandeurs d'emploi, taux de chômage / février

    Chine
    n Indice PMI Caixin-Markit manufacturier / février

    Etats-Unis
    • 14h30 Revenus et dépenses des ménages, indice des prix PCE / décembre-janvier
    • 16h Indice de confiance du consommateur de l'université du Michigan (définitif) / février
    • 16h Indice ISM manufacturier / février

    Grèce
    • Revue de la note souveraine de la Grèce par Moody's

    Japon
    •  Inflation / février

    Zone euro
    • 10h Indice PMI IHS Markit manufacturier déf. / février
    • 10h30 Indice PMI IHS Markit manufacturier / février
    • 11h Inflation (estimation rapide) / février
    • 11h Taux de chômage / janvier

    → ENTREPRISES

    Belgique
    Résultats de 
    • Bekaert
    • Bois sauvage
    • Bone Therapeutics
    • Hamon
    • Mithra
    • Proximus
    • SmartPhoto
    • Ter Beke
    • VGP

    • Montea: augmentation de capital avec droits de préférence; au prix de 56,20 euros par action. Neuf actions existantes pour deux nouvelles

    France
    • Bonduelle / résultats du S1 (avant Bourse)

    Pays-Bas
    • Beter Bed / résultats 2018

    Royaume-Uni
    • WPP / résultats annuels

    Bonne fin de soirée! 

  • Tesla avance dans l’attente d’une déclaration de son CEO

    La Bourse de New York a terminé dans le rouge ce jeudi, malgré le chiffre meilleur qu’attendu de la croissance aux Etats-Unis au quatrième trimestre, grâce à la vigueur de la consommation des ménages et à l’investissement des entreprises.

    L’indice vedette de la Bourse de New York (Dow Jones) a cédé 0,27% à 25.916,00 points, le S&P 500 a reculé de 0,28% à 2.784,58 points et le Nasdaq a lâché 0,29% à 7.532,53 points.

    Parmi les valeurs du jour, Tesla a progressé de 1,63% à 319,88 dollars, son CEO Elon Musk ayant promis des informations concernant le constructeur de voitures électriques après la clôture des marchés américains, sans donner plus de détails. Les observateurs s’interrogent sur sa capacité à diriger une entreprise cotée après de nouvelles tensions avec la SEC (gendarme boursier américain) concernant ses tweets controversés.

    HP a chuté de 17,27% à 19,73 dollars après la publication d’un chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux attentes du marché en raison de la faiblesse des ventes de ses divisions de systèmes personnels.

  • | CLOSING BELL |

    • Dow Jones -0,27% à 25.915,12 points
    • S&P 500 -0,28% à 2.784,58 points
    • Nasdaq -0,29% à 7.532,53 points
  • Le pétrole termine irrégulier à New York, baisse du Brent

    Les cours du pétrole ont terminé sur une note irrégulière jeudi sur le marché new-yorkais Nymex, le brut léger américain restant bien orienté alors que le Brent de mer du Nord a pâti d'un indicateur chinois défavorable.

    L'activité manufacturière de la Chine, premier importateur mondial de pétrole, s'est contractée en février pour le troisième mois consécutif, selon l'indice PMI officiel publié jeudi. L'annonce d'un ralentissement de la croissance indienne en 2018, à 6,6%, a aussi pesé.

    Le contrat avril sur le Brent a cédé 36 cents, soit 0,54%, à 66,03 dollars avant son expiration à la clôture.

    Le brut léger américain (WTI)a gagné à l'inverse 28 cents, soit 0,49%, à 57,22 dollars le baril.

    "Le pétrole a besoin d'un retour à une tendance haussière sur les marchés actions et/ou d'un affaiblissement durable du dollar si le WTI veut s'installer au-dessus des 58 dollars", observe Jim Ritterbusch, fondateur de Ritterbusch and Associates.

    Selon une enquête Reuters auprès de 36 économistes et analystes publiée jeudi, le cours moyen du Brent sur l'ensemble de 2019 est désormais attendu à 66,44 dollars le baril,légèrement en dessous de celui de 67,32 prévu en janvier. Ils'agit d'un quatrième mois consécutif de baisse pour cette estimation.

  • Hausse de la valeur du portefeuille d'Ascencio

    Ascencio a indiqué qu'au 31 décembre 2018, la juste valeur de son portefeuille immobilier s’élève à 624,2 millions EUR contre 619,0 millions EUR au 30 septembre 2018. Sauf imprévu significatif et sur base de son portefeuille immobilier actuel, les résultats prévisionnels pour l’exercice 2018/2019 devraient permettre la distribution d’un dividende brut au moins comparable à celui de l’exercice précédent, a précisé la société.

  • Clôture en hausse des marchés européens

    Bel 20 : +0,25%

    AEX: +0,14%

    CAC 40 : +0,29%

    Dax: +0,29%

    FTSE 100: -0,24%

    Stoxx 50: +0,52%

  • Régression pour Rosier en 2018

    Le groupe Rosier a indiqué  un recul de son 6,1 % de son chiffre d’affaires pour 2018 à 184,4  millions d'euros, en comparaison avec un chiffre d’affaires de 196,4 millions d'euros réalisé en 2017. La baisse des volumes en Europe (-33%) n’a pu être comblée par l’accroissement des ventes à l’exportation (+25%), tous produits confondus, indique le groupe.

    Pour 2019, le groupe s’attend à une demande en ligne avec les fondamentaux de son industrie.

  • Des indicateurs constrastés font baisser Wall Street

    Wall Street recule dans les premiers échanges après avoir hésité à l'ouverture, dans le sillage de données économiques contrastées en Chine et aux Etats-Unis, dont une croissance américaine supérieure aux anticipations. L'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, perd 0,11%, à 25.955,92 points.

    L'indice Nasdaq lâche 0,46%, à 7.519,88 points.L'indice élargi S&P 500 cède 0,27%, à 2.784,87 points.

    La Bourse de New York avait terminé en ordre dispersé mercredi, s'offrant une pause après une progression d'environ 20% depuis Noël, alors que des commentaires sur la guerre commerciale entre Pékin et Washington avaient légèrement pesé sur la tendance: le Dow Jones avait perdu 0,28% et le Nasdaq avait gagné 0,07%.

    L'accalmie sur les actions se poursuit, alimentée par des indicateurs en provenance d'Asie et des Etats-Unis. L'activité manufacturière en Chine est tombée en février à son plus bas niveau en trois ans, selon un indice officiel qui a confirmé le ralentissement de la deuxième économie mondiale aux prises avec une offensive commerciale des Etats-Unis. Les demandes hebdomadaires d'allocations chômage américaines se sont quant à elles inscrites en progression.Ces deux indicateurs ont quelque peu éclipsé la publication de la croissance américaine pour le quatrième trimestre et l'ensemble de l'année, à 2,9% pour 2018, au plus haut depuis 2015.

    "Cela va aider à réfuter toute idée selon laquelle l'économie est au bord de la récession", a affirmé Patrick O'Hare de Briefing.

    Ce chiffre, supérieur aux anticipations, est toutefois inférieur à l'objectif de 3% et plus que s'est fixé l'administration Trump, et qui tient par ailleurs également pour l'année 2019. De plus, l'expansion de l'économie américaine a montré au quatrième trimestre un essoufflement de la consommation, locomotive de la croissance dans le pays.

    Sur le front des valeurs, l'action Tesla chute. Le PDG Elon Musk a promis dans la journée des informations concernant le constructeur de véhicules électriques. Mercredi, le titre avait déjà bondi de 5,7% à la clôture, quelques heures après la publication du tweet de M. Musk annonçant l'initiative.

    HP dégringole après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux anticipations.

    Le groupe de logistique UPS  poursuit son offensive dans le commerce en ligne en proposant aux PME et TPE vendant leurs produits aux consommateurs américains et canadiens de devenir non seulement leur postier mais aussi leur centre de distribution et gestionnaire de stocks.

    L Brands , maison mère de Victoria Secret, recule  au lendemain de résultats trimestriels et de prévisions décevants aux yeux des investisseurs

    .La biotech Celgene chute alors que le fonds d'investissement activiste Starboard a fait part, dans une lettre, de son intention de s'opposer à son rachat par Bristol Myers Squibb .

  • Les fonds ont augmenté la part du cash en février

    La part des liquidités dans les portefeuilles des grands fonds mondiaux a augmenté en février pour atteindre son plus haut niveau depuis trois ans tandis que celle des actions était ramenée au plus bas depuis près de deux ans, montre l'enquête mensuelle de Reuters auprès des gérants.
    Si plusieurs grands indices boursiers ont enregistré leur meilleur début d'année depuis plusieurs décennies, les dernières semaines ont été marquées par de multiples signes de ralentissement économique et par la prolongation des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, deux facteurs qui incitent les investisseurs à la prudence.
    L'enquête menée auprès de 43 gestionnaires de fonds du monde entier entre le 14 et 27 février montre que la part des liquidités a atteint 7,2%, le pourcentage le plus élevé enregistré depuis juin 2015, contre 6,2% en janvier.

  • Wall Street ouvre en baisse

    Dow Jones -0,06%, Nasdaq -0,28%

  • Le PIB US au plus haut en treize ans

    La croissance de l'économie des Etats-Unis a atteint 2,9% pour l'année 2018, au plus haut en treize ans, mais un peu en deçà de l'objectif de 3% et plus, de l'administration Trump, a annoncé le département du Commerce jeudi.

    L'expansion du Produit intérieur Brut (PIB) des Etats-Unis pour le seul 4e trimestre s'est établi à 2,6% en rythme annuel, selon la première estimation du ministère. C'est davantage que la projection moyenne des analystes (2,3%) mais cela représente un net ralentissement par rapport à l'expansion du 3e trimestre (3,4%) et du 2e trimestre (4,2%).

  • Le marché apprécie le relèvement du dividende d'AvH

    Le titre a bien réagi à la publication des résultats du holding. Mais les analystes chez ING et Kepler Cheuvreux soulignent que les prévisions pour 2019 sont trop optimistes.

  • La croissance du PIB US supérieure aux attentes

    La croissance du PIB US estimée à 2,6% en rythme annualisé au quatrième trimestre. Le consensus attendait 2,3%.

    Le dollar et le rendement des Treasuries réduisent leur repli après les chiffres meilleurs que prévu du PIB US.

  • Tendance baissière généralisée sur les marchés | UCB en difficulté | Le PIB US en ligne de mire

    Wall Street est attendue en baisse, tandis que les Bourses européennes restent elles aussi dans le rouge, l'optimisme suscité par l'évolution des discussions commerciales sino-américaines et par le sommet de Hanoï entre Pyongyang et Washington étant quelque retombé.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse, de l'ordre de 0,1% à 0,4%, dans le sillage du repli observé mercredi.

    En Europe, l'indice DJ Stoxx 600 perd 0,33%. Amsterdam cède 0,25%, Bruxelles et Francfort se tasse de 0,04%.

    La tendance pourrait néanmoins réagir à la publication, à 14h30, de la première estimation de la croissance des Etats-Unis du quatrième trimestre 2018, un important indicateur dont la publication a été repoussée en raison de la fermeture partielle ("shutdown") d'une partie des administrations fédérales.

    Les investisseurs analysent par ailleurs une salve de résultats d'entreprises. Parmi ceux-ci, UCB plonge de 5,4%, plus forte baisse au sein de l'indice Bel20. La société biopharmaceutique a connu une bonne année, mais ses perspectives sont mitigées, notamment au niveau de ses marges.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Bristol-Myers, Celgene, Tesla...

    * CELGENE, BRISTOL-MYERS SQUIBB - Wellington Management, l'un des principaux actionnaires de Bristol-Myers Squibb avec environ 8% du capital, a annoncé mercredi son opposition au projet de rachat de Celgene pour 74 milliards de dollars, jugeant l'opération trop risquée. L'action Celgene chutait de 8% environ dans les échanges en avant-Bourse tandis que Bristol-Myers Squibb gagnait 2%.

    * HP a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes du marché en raison de la faiblesse des ventes de ses divisions de systèmes personnels, qui comprend les PC, et imprimantes. L'action du constructeur informatique recule de 13% en avant-Bourse.

    * WALT DISNEY discute d'un rachat de la participation de près de 10% de WarnerMedia, filiale d'AT&T dans la plate-forme de divertissement en ligne Hulu, a rapporté mercredi Variety, en citant des sources non identifiées.

    * LIBERTY GLOBAL - Le groupe suisse Sunrise Communications (qui perd environ 10% à la Bourse de Zurich) a annoncé mercredi avoir conclu le rachat de la filiale helvétique de Liberty Global, UPC, pour un montant total de 6,3 milliards de francs (5,5 milliards d'euros), dettes incluses.

    * APPLE a indiqué mercredi qu'il prévoyait de supprimer 190 emplois au sein de son programme de voitures autonomes, une initiave sur laquelle la marque à la pomme est restée jusqu'ici très discrète.

    * TESLA - Le directeur général du constructeur de voitures électriques, Elon Musk a promis une annonce jeudi, à 23h, alors que l'imprévisible dirigeant est à nouveau pris dans un conflit avec la SEC, le gendarme boursier américain.

    * FITBIT - Le spécialiste des objets connectés portables a présenté mercredi une prévision de chiffre d'affaires pour le trimestre en cours inférieure aux attentes des analystes. Le titre chutait de 11% dans les échanges hors séance après la clôture de Wall Street.

    * SQUARE - Le spécialiste du traitement des paiements a annoncé mercredi prévoir pour le trimestre un bénéfice inférieur aux attentes de Wall Street. L'action cède 6,3% dans les échanges avant-Bourse.

    * BOX - Le spécialiste du stockage de données en ligne a publié mercredi un chiffre d'affaires trimestriel et une prévision pour le trimestre en cours inférieurs aux attentes. Le titre chute de 25% en avant-Bourse.

    * JD.COM progresse de plus de 8% dans les transactions en avant-Bourse et devrait ouvrir à un plus haut de cinq mois à la suite de la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu.

  • L'inflation allemande se reprend légèrement en février

    L'inflation en Allemagne est légèrement remontée sur un an en février à 1,6%, selon des chiffres provisoires publiés jeudi par l'office fédéral des statistiques Destatis.

    Les analystes sondés par le fournisseur de services financiers Factset avaient tablé sur une inflation en février à 1,5%.

  • Pas de cauchemar à la Kraft chez AB InBev qui se montre confiant pour 2019

  • L'essentiel de la matinée boursière

    Commerce et géopolitique pèsent en Europe, les minières délaissées

    * Les indices actions reculent
    * Le commerce sino-américain et la géopolitique pèsent sur la tendance
    * Les minières trinquent après le PMI manufacturier chinois
    * De nombreux résultats et des statistiques au programme, dont le PIB US du T4
    * Engie et UCB reculent mais AB InBev, Altran et Zalando brillent

  • Zalando et Altran brillent en Europe

    Les deux plus fortes hausses du Stoxx 600 reviennent à Zalando (+18,41%) et à Altran (+12,06%) à l'issue de leur publication annuelle bien accueillies.

    La plus forte progression du Cac 40, l'indice phare de la Bourse parisienne revient à Vivendi (+3,57%).

    Egalement en hausse, Carrefour prend 2,82%, après avoir pris jusqu'à 3% dans les premiers échanges, le distributeur ayant redressé la barre en 2018 et affiché sa confiance dans son plan stratégique en relevant certains de ses objectifs.

    Adecco perd 3,66% après avoir publié une perte trimestrielle inattendue et Rolls-Royce cède 2,93% en raison de son retrait de la course pour équiper le futur avion de milieu de gamme de Boeing.

    Hors résultats, Sunrise recule de 9,21% après avoir annoncé le rachat de la filiale helvétique de Liberty Global pour un montant total de 6,3 milliards de francs (5,5 milliards d'euros), dettes incluses.

  • "Le fait qu'il reste un travail considérable à faire pour que les Etats-Unis et la Chine aboutissent à un accord, et qu'il y ait une nouvelle preuve de ralentissement de l'activité économique en Chine ne donne pas lieu de se réjouir."
    Jasper Lawler
    Analyste chez London Capital Group

  • Le point sur la tendance boursière

    Les investisseurs reviennent à la réalité géopolitique et économique

    1. Les indices actions européens marquent le pas, les investisseurs revenant à la réalité géopolitique et économique.

    2. Amsterdam perd 0,48%, Francfort 0,32%, Paris 0,15% et Bruxelles 0,11%. L'indice DJ Stoxx 600 rétrograde de 0,40%.

    3. Les relations commerciales entre Washington et Pékin, l'avenir du Brexit ou encore la date de la fin de l'allègement du bilan de la Fed pèsent sur le moral des intervenants de marché.

    4. En outre, l'activité manufacturière en Chine est tombée en février à son plus bas niveau depuis trois ans, ce qui confirme le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

    5. Par ailleurs, l'escalade des tensions à la frontière entre l'Inde et le Pakistan constitue une autre friction géopolitique que les investisseurs ont dans leur radar.

    6. Quant au sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim consacré à l'épineux dossier de la dénucléarisation de la Corée du Nord, il s'est clôturé sans accord.

    7. Sur le plan purement économique, les investisseurs analysent une salve de résultats d'entreprises et ils attendent des statistiques économiques comme les chiffres provisoires de l'inflation de février en Allemagne et la première estimation de la croissance des Etats-Unis au quatrième trimestre.

  • Ce qu'il faut retenir des résultats publiés avant Bourse

    AB InBev a continué à se battre en 2018 pour vendre plus de bière. Carlos Brito, le PDG, promet que le chiffre d’affaires et les volumes vont fortement augmenter en 2019. → Notre article

    Argenx - Perte plus élevée que prévu chez Argenx, mais les caisses de la société biotech sont encore bien remplies. → Notre article

    AvH - La société d’investissement Ackermans & van Haaren a enregistré une légère baisse de ses bénéfices l’année dernière, mais ce n’est pas une raison pour paniquer. Le dividende augmente. → Notre article

    Biocartis - La société spécialisée dans les diagnostics a atteint ses objectifs en 2018. Elle a enregistré 18,8 millions d'euros de chiffre d'affaires et prévoit d'accroître considérablement ses marges brutes à partir de 2020. → Notre article

    Carrefour   - Carrefour a publié jeudi des performances opérationnelles annuelles en légère hausse à taux de changes constants et annoncé une révision en hausse de son objectif de réduction de coûts.

    Engie - L'ancien GDF Suez a annoncé jeudi son nouveau plan stratégique pour 2019-2021, avec un programme d'économies supplémentaires de 800 millions d'euros, la sortie d'une vingtaine de pays et 6 milliards d'euros de cessions d'actifs. → Notre article

    Recticel - Recticel a maintenu le cap en 2018 mais elle anticipe un environnement de marché défavorable au premier semestre 2019. → Notre article

    UCB - La société biopharmaceutique a connu une bonne année, mais ses perspectives sont mitigées, notamment au niveau de ses marges. → Notre article

  • "Argen-X pourrait grimper de 15% en six mois"

    KBC Securities réagit aux résultats d'Argen-X , qui ne contiennent pas de surprises majeures sur le plan des données financières et du programme de R&D, selon les analystes Sandra Cauwenberghs et Lenny Van Steenhuyse.

    "Nous avons updaté notre modèle et celui-ci donne un objectif de cours à 6 mois de 130 euros par action (106 euros avant). Nous maintenons notre recommandation d'achat. Dans notre modèle de valorisation "Somme des parties", l'ARGX-113 représente 84 euros par action (probabilité de succès de 75% contre 65% avant), l'ARGX-110 14 euros par action, l'ARGX-115 4 euros par action et le cash 21 euros par action."

    L'action Argen-X perd 1,4% à 113 euros en début de matinée. Le target de KBC Securities donne un potentiel de progression de 15% pour l'action.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,20%
    • Amsterdam: -0,35%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: -0,18%
    • DJ Stoxx 600: -0,44%

  • La réaction du marché aux résultats publiés ce matin...

    • AB InBev +3,96%
    • Ackermans & Van Haaren -0,51%
    • Argen-X -0,35%
    • Biocartis +0,86%
    • CFE -1,04%
    • Engie -1,83%
    • Recticel -1,74%
    • Texaf +0,36%
    • UCB -2,31%

  • Recticel a maintenu le cap en 2018

    Recticel clôture une année difficile, marquée par une demande européenne faible depuis le printemps en literie et meubles et de baisse de la demande automobile en Europe et en Asie depuis l'été. Néanmoins, "grâce aux résultats sans précédent de notre division Isolation, la société a réussi à maintenir l’Ebitda ajusté (-1,6%) au niveau de celui de l'année dernière. Le résultat net record et la forte génération de trésorerie ont conduit à une réduction substantielle de la dette nette", estime son CEO Olivier Chapelle.

    L'entreprise proposera un dividende brut de 0,24 euro par action.

  • CFE rate de peu le consensus

    CFE a fait état d'un résultat opérationnel de 227,2 millions d'euros (-8,9%), ratant de peu les estimations des analystes qui tablaient sur 228,2 millions d'euros. Le résultat net ressort aussi en recul (-4,9%) à 171,5 millions, soit 6,78 euros par action. L'entreprise note toutefois dans un communiqué que ce résultat est resté stable chez DEME et en Contracting.

    Elle prévoit la distribution d'un dividende de 2,4 euros par action.

  • Perte plus élevée que prévu chez Argenx

    La biotech Argenx qui développe des traitements à partir d’anticorps pour soigner les maladies auto-immunes graves et les cancers a dégagé en 2018 une perte de 81,8 millions d’euros en nette augmentation par rapport à celle de l’an dernier (22,9 millions). Elle est aussi supérieure aux estimations des analystes qui tablaient sur un chiffre de 66,4 millions d’euros.

  • UCB avertit sur ses marges

    UCB a atteint ses objectifs en 2018, et il relève son dividende sur base d'un bénéfice net en hausse de 6%. Les frais de recherche plus élevés vont peser sur les marges cette année, avertit l'entreprise. Le groupe pharmaceutique se dit également prêt à lancer six nouveaux traitements sur le marché dans les cinq années à venir.

  • AB InBev s'attend à poursuivre sa "forte croissance" en 2019

    Après un quatrième trimestre supérieur aux attentes des analystes, AB InBev évoque pour 2019 une forte croissance de ses produits et de l'Ebitda. Un solde sur dividende d'un euro sera distribué, comme prévu.

    "Nous nous attendons à une hausse des dividendes au fil du temps, mais la croissance à court terme devrait toutefois être modeste compte tenu de nos engagements en matière de désendettement" a précisé le groupe.

  • "Les commentaires de Lighthizer ont un peu calmé les espoirs grandissants de résolution commerciale, les actions sont soumises à une pression à la baisse. En ce qui concerne les tensions entre l'Inde et le Pakistan, c'est une préoccupation. Mais cela reste un sujet régional pour le moment et l'impact global sur le marché est limité jusqu'à présent."
    Masahiro Ichikawa
    Chargé de stratégie senior chez Sumitomo Mitsui Asset Management

  • L'essentiel à savoir avant l'ouverture des marchés

    Rouge en vue en Europe | Retour des craintes sur le commerce

    1. Les principales Bourses européennes devraient rester affaiblies par un regain d'inquiétudes sur l'issue du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,25% à l'ouverture, le Dax à Francfort reculerait de 0,19% et le FTSE à Londres cèderait 0,33%.

    3. Les principaux indices européens ont déjà perdu entre 0,3% et 0,6% mercredi en réaction aux déclarations de représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, pour qui les Etats-Unis et la Chine sont encore loin d'un accord permettant la fin du conflit commercial "le plus grave" que Washington ait eu à affronter.

    4. L'Europe devrait rester animée par de nouvelles publications de résultats, dont ceux à Bruxelles d'AB InBev, AvH, Argen-X, CFE...

    5. Parmi les statistiques attendues, les investisseurs surveileront la première estimation du PIB au quatrième trimestre.

  • "La prudence concernant les accords commerciaux est de retour"

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse, lestée par un regain d'interrogations sur le commerce sino-américain et de l'annonce d'une baisse de la production industrielle le mois dernier.

    L'indice Nikkei a perdu 0,79% à 21.385,16 points et le Topix, plus large, a cédé également 0,79% à 1.607,66 points.

    Les marchés asiatiques sont à leur tour rattrapés par les doutes sur le commerce après les propos du représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, qui a déclaré que les Etats-Unis et la Chine étaient encore loin d'un accord qui mettra fin au conflit commercial "le plus grave" que Washington ait eu à affronter.

    "La prudence concernant les accords commerciaux est de retour. Le marché est parvenu à un consensus: l'accrochage entre les États-Unis et la Chine sur le commerce durera un certain temps."
    Shingo Ide
    Responsable de la stratégie actions chez NLI Research Institute



    Aux craintes sur le commerce est venu s'ajouter un indicateur défavorable sur la production industrielle japonaise, qui a connu en janvier son plus fort déclin depuis un an, un nouveau signe alarmant de l'impact du conflit commercial sur l'activité économique du pays.

    En outre, l'activité manufacturière en Chine est tombée en février à son plus bas niveau depuis trois ans, ce qui confirme le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

    L'indice composite de la Bourse de Shanghai perd 0,73%, le CSI des grandes capitalisations de Chine continentale abandonne 0,55% et la Bourse de Hong Kong cède 0,16%.

  • A suivre ce jeudi 28 février

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 14h Inflation (1re estimation) / février

    Chine
    • Indices PMI officiels / février

    Etats-Unis
    • 14h30 PIB (1re estimation) / T4
    • 14h30 Stocks et ventes des grossistes / janvier
    • 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 23 février

    France
    • PIB / T4 (2ième estimation)

     

    → ENTREPRISES

    Belgique

    Résultats de :
    • AB InBev

    • Ackermans & Van Haaren
    • Argen-X
    • Ascencio
    • Biocartis
    • CFE
    • D'Ieteren
    • Fin. Tubize
    • MDxHealth
    • Recticel
    • Roularta
    • Sioen Industries
    • Solvac
    • Texaf
    • UCB

    • Montea: possibilité de souscrire à l’augmentation de capital avec droits de préférence; au prix de 56,20 euros par action. Neuf actions existantes pour deux nouvelles

    France

    Résultats 2018
    • Altran / résultats annuels
    • Carrefour
    • Dassault Aviation
    • Engie (et présentation du plan stratégique)
    • Groupe Seb
    • Bureau Veritas / résultats annuels

    Italie
    • Saipem / résultats annuels

    Royaume-Uni
    • Intl Consolidated Airlines Group / résultats annuels

    • Rolls Royce / résultats annuels

  • Le sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un tourne court

    L'indice Kospi de la Bourse de Séoul perd 1,40%, de loin la plus forte baisse en Asie, alors que Donald Trump et le numéro un nord-coréen Kim Jong Un ont avancé de près de deux heures, jeudi, leurs discussions au second jour de leur sommet à Hanoï au Vietnam, a fait savoir la Maison blanche.

    Le président américain conclura les négociations avec Kim sous peu et compte tenir une conférence de presse à 14h  locales (8h), au lieu de 15h50 locales (9h50) initialement prévu, a déclaré à la presse la porte-parole de la Maison blanche, Sarah Sanders.

    Elle n'a pas donné la raison de cette modification et n'a pas dit s'il y aurait ou non une "cérémonie conjointe de signature d'un accord" en présence des deux dirigeants à l'issue de leurs discussions.

  • Bonjour!

    Ceci démarre notre Market live du jeudi 28 février 2019.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés