1. Les marchés
  2. Live blog
live

New York, prudente, termine en ordre dispersé

Dans le rouge à mi-journée, les indices boursiers européens européens ont ensuite repris le chemin de la hausse. Un mouvement qu'a rendu possible le repli du taux obligataire italien à 10 ans. A Wall Street, seul le Nasdaq a fini sur une légère hausse.
  • Agenda du mercredi 10 octobre

    Le live sur les marchés s'arrête ici, voici les principaux événements à ne pas manquer demain, mercredi 10 octobre: 

    → ECONOMIE / FINANCE 

    Etats-Unis
    • 14h30 Prix à la production / septembre
    • 16h Stocks et ventes des grossistes / août

    Royaume-Uni
    • 10h30 Production industrielle / août
    • 10h30 Balance commerciale / août


    → ENTREPRISES

    Belgique
    • Engie/ cotation ex-dividende  intérimaire de 0,35 euro brut.
    • Global Graphics/ trading update trimestriel

    Suède
    • Ikea/ CA 2017-2018

    Bonne soirée! 

  • Les techs compensent le repli des industrielles

    La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé ce mardi, la révision à la baisse des prévisions de croissance mondiale du Fonds monétaire international (FMI) pesant sur le moral des investisseurs, mettant une nouvelle fois en évidence les risques liés aux tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Les inquiétudes pour la croissance ont affecté en partie les grandes valeurs industrielles comme Caterpillar (-2,54%) ou 3M (-1,84%).

    Le Dow Jones a cédé 0,21% à 26.430,57 points, le S&P 500 a reculé de 0,14% à 2.880,34 points et le Nasdaq a grappillé 0,03% à 7.738,02 points.

    Les poids lourds des hautes technologies ont permis de compenser le repli des industrielles: Microsoft a pris 1,27% et Apple a gagné 1,39%.

    Aux valeurs, le groupe pharmaceutique Perrigo a perdu 1,80% après avoir annoncé le départ de son CEO Uwe Röhrhoff seulement 10 mois après sa nomination. 

    Google (Alphabet), présentait ce mardi la 3e version de son smartphone Pixel, le Pixel 3, très orienté sur la qualité de son appareil photo. Le titre a cédé 0,93%.

  • | CLOSING BELL |

    • Dow Jones -0,21% à 26.429,96
    • S&P 500 -0,015% à 2.884,01
    • Nasdaq +0.03% à 7.738,02 
  • Le pétrole termine en hausse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi sur le marché new-yorkais Nymex car il semble de plus en plus que les exportations iraniennes fléchissent avant même l'imposition de nouvelles sanctions américaines, attendues pour le 4 novembre.

    Les cours ont en outre bénéficié d'un arrêt partiel de la production - à peu près 20% de celle-ci est concernée - dans le Golfe du Mexique en raison de l'ouragan Michael.

    Le contrat de novembre sur le brut léger américain (WTI) a gagné 67 cents, soit 0,9%, à 74,96 dollars le baril.

    Le contrat de décembre sur le Brent a gagné 1,09 dollar, soit 1,30%, à 85 dollars le baril.

  • La nouvelle CEO de Solvay bien accueillie par la Bourse

    Après un petit passage dans le rouge à mi-journée, la Bourse de Bruxelles a ensuite renoué avec la hausse. Le Bel 20 a achevé les transactions de ce mardi sur une gain de 0,38% à 3.653,13 points.

    Fait saillant du jour, on a appris que Solvay a nommé Ilham Kadri, actuellement CEO de l’entreprise américaine spécialisée dans les services pour l’hygiène Diversey, au poste de PDG pour remplacer Jean-Pierre Clamadieu. La nouvelle a été bien reçue à la Bourse. L’action a pris 1,05% à 115,15 euros. "Après une vaste transformation du portefeuille, nous nous attendons à ce que les premières priorités de la nouvelle CEO soient la croissance organique, ainsi que la rationalisation de l’organisation", explique Wim Hoste, de chez KBC Securities. Ce dernier table sur un cours de 125 euros pour cette valeur dans les 12 prochains mois.

    Parmi les fortes variations dans le Bel 20, deux actions à rendement élevé ont été recherchées. Il s’agit de Proximus qui s’est adjugé 2,31% à 21,29 euros et de bpost 1,56% à 13,06 euros. Par contre, parmi les 6 actions du Bel 20 en repli, Umicore a encore perdu 2,37% à 43,32 euros.

    Remontée des biotechs

    Hors Bel 20, Acacia Pharma a rebondi de 5,2% à 3,201 euros au lendemain de son plongeon de 23%. Même scénario pour Mithra qui, après avoir chuté de 12,4% lundi reprend 3,63% à 25,70 euros. Une remontée toutefois insuffisante pour permettre à la société de repasser la barre du milliard d’euros en termes de capitalisation boursière (976 millions d’euros).

    EVS, qui était tombée à un plus bas depuis janvier 2005 (de 16,18 euros) au cours de la séance de lundi, a repris 1,73% à 16,46 euros. Le titre de cette entreprise liégeoise a-t-il suffisamment baissé? C’est ce que serait enclin à penser le fonds de pension norvégien qui vient d’augmenter sa participation dans le capital d’EVS à 3,55%. EVS accuse une perte de 43% depuis le début de l’année. La société se traite à 7,2 fois les bénéfices estimés pour 2018 selon Bloomberg.

    Enfin fort délaissé ces derniers temps, Nyrstar a aussi repris des couleurs. L’action a gagné 5,34% à 2,34 euros. La banque australienne Macquarie avait indiqué la veille avoir entamé la couverture sur cette valeur avec un rating de "neutre" et un objectif de 3 euros.

  • Tesla bientôt bénéficiaire?

    L'action Tesla rebondit de plus de 5% à Wall Street après cinq séances de baisse, soutenue par des commentaires positifs de Macquarie, qui anticipe un deuxième semestre bénéficiaire pour le constructeur de voitures électriques.

    Le titre, qui avait touché un creux de six mois à 249 dollars lundi, regagne 5,36% à 264 dollars.

  • La montée des taux longs ne sera pas durable aux USA

    Les taux longs ne vont pas continuer de grimper aux Etats-Unis et la montée ne sera pas durable en raison de l'accélération du ralentissement américain et du positionnement des investisseurs sur les Treasuries que ce durcissement des conditions monétaires et financières induirait, estime Didier Borowski, responsable de la recherche
    macroéconomique d'Amundi, cité par Reuters.

    Il prévoit de toute façon un ralentissement de la croissance américaine à compter de la mi-2019 qui conduira la Réserve fédérale à interrompre le cycle de remontée de ses taux
    directeurs à cet horizon après encore trois hausses de taux, une en décembre et deux autres au premier semestre de l'année prochaine. "Le défi pour la Banque centrale européenne sera de normaliser sa politique monétaire au moment où la Réserve fédérale arrêtera de monter ses taux", note-t-il.

    Il n'anticipe pas de récession aux Etats-Unis en raison de conditions monétaires et financières qui resteront accommodantes. Une remontée trop brusque des taux longs pousserait la Fed à lever le pied sur la hausse des taux en raison de ses effets sur la croissance, explique-t-il.

    Les Etats-Unis continuent aussi de bénéficier du statut d'actif refuge ultime des titres du Trésor américain et de nombreux investisseurs se positionneraient sur la partie longue de la courbe américaine en cas de forte remontée des taux, ajoute-t-il encore.

  • SBM Offshore en tête des hausses dans le Stoxx 600

    Dans le Dow Jones, 3M mène les valeurs en baisse (au nombre de 19). L'action perd 1,6% à 210,86 USD. Elle est suivie de Caterpillar (-1,58% à 150,92 USD) et d'United Technologies (-1,43% à 137,59 points.

    A l'inverse, McDonald's enregistre la meilleure performance (+1,16% à 169,71 USD), en compagnie de Chevron (+1,03% à 126,13 USD) et Nike (+1,02% à 81,05 USD).

    Dans le Stoxx 600, l'action biotech Ipsen (-6,1% à 130,2 euros) est en tête des baisses, et SBM Offshore des hausses (+6,7% à 16,78 euros).

    SBM Offshore  bénéficie à Amsterdam du relèvement de recommandation chez Kepler Cheuvreux, de "conserver" à "acheter". L’objectif de cours passe, lui, de 16 à 19,50 euros. Pour Ipsen, c’est un abaissement de recommandation qui est à l’origine de cette pauvre performance. Avant l’ouverture de la séance boursière à Paris, JP Morgan avait suggéré  de prendre ses bénéfices sur cette valeur qui avait progressé de 30% depuis le début de cette année.

  • Wall Street en repli

    - Dow Jones: 26.333,5     -0,6%

    - S&P 500   :   2.875,3      -0,08%

     

      - Rendement

    .du bon du Trésor US à 10 ans:3,218% (-0,17%)

    .du BTP italien à 10 ans:           3,60% (+0,04%)

    - L'euro: -0,39% à 1,1447 USD

    - Le baril de Brent: +0,67% à 84,47 USD

  • Giovanni Tria peine à rassurer les marchés

    L'Italie fera le nécessaire pour rétablir le calme si les turbulences du marché se transforment en une crise financière crise économique, a déclaré le ministre de l'Economie Giovanni Tria, appelant pour un débat plus mesuré sur les plans budgétaires du gouvernement.

    La coalition a fixé la semaine dernière un objectif de déficit de 2,4% de PIB pour 2019, triplant le précédent objectif du pays lourdement endetté, déconcertant les investisseurs et provoquant de vives critiques de la Commission européenne.

    S'adressant à une commission parlementaire, Giovanni Tria a ajouté qu'il ferait tout ce qui était nécessaire pour calmer les marchés si l'écart de rendement avec le Bund allemand s'élargissait trop.

    "Face à la crise financière, le gouvernement fera ce qu’il doit faire, comme l’a fait le président de la BCE, Mario Draghi", a indiqué Tria, se référant à une promesse que le chef de la banque centrale avait faite
    en 2012 pour sauver l'euro.

    Ses propos n’ont pas rassuré le marché, avec des rendements à 10 ans atteignant un sommet de 4,5 ans, poussant l'écart de rendement avec les obligations allemandes à environ 312 points de base, un plus haut depuis cinq ans.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * ALPHABET - Google, filiale d'Alphabet, présente ce mardi la troisième version de son smartphone Pixel, le Pixel 3, lors d'événements médias dans 10 villes parmi lesquelles New York, Londres, Paris, Tokyo et Singapour.

    * PERRIGO - Le groupe pharmaceutique, spécialisé dans les médicaments génériques, a annoncé lundi soir le départ de son directeur général, Uwe Röhrhoff, en poste depuis moins de dix mois, et son remplacement par Murray Kessler, un vétéran du secteur des produits de grande consommation. L'action cède 2,6% dans les échanges d'avant-Bourse.

    * PAPA JOHN'S - L'action de la chaîne de pizzerias gagne 8,9% en avant-Bourse après un article du Wall Street Journal évoquant une possible offre d'achat de Trian Fund Management.

    * PPG INDUSTRIES - Le fabricant de matériaux spéciaux et de peintures a dit lundi soir prévoir pour le troisième et quatrième trimestre des résultats inférieurs aux attentes des analystes en raison de la hausse de ses coûts d'approvisionnement, des taux de change et d'un ralentissement de la demande en Chine. L'action chutait de 9,6% à 100 dollars dans les échanges d'après-Bourse.

    * AFFIMED - Le titre du laboratoire plonge de 28,1% en avant-Bourse, à 3,33 dollars, après l'annonce de l'arrêt des deux études en cours de son traitement expérimental contre le cancer AFM11 à la suite de la mort d'un patient et d'événements mettant en péril la vie de deux autres.

    * TESLA gagne près de 2% dans les transactions en avant-Bourse, ce qui devrait lui permettre de mettre fin à une série de cinq séances consécutives de baisse, après l'initiation du conseil de Macquarie à "surperformance". L'intermédiaire financier estime que le constructeur de voitures électriques haut de gamme sera rentable au second semestre.

  • Wall Street attendue en baisse

    Wall Street est attendue dans le rouge et les Bourses européennes creusent leurs pertes, le sentiment
    général sur les marchés restant dominé par les préoccupations liées au ralentissement de la croissance mondiale, aux tensions commerciales, à la remontée des rendements obligataires ou encore à la politique budgétaire italienne.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en repli de 0,5% à 0,6%.

    Si le Dow Jones a fini dans le vert lundi et le Standard & Poor's 500 à l'équilibre, le Nasdaq Composite a déjà enchaîné trois séances consécutives de repli.

    Par ailleurs, les opérateurs surveilleront de près la réouverture du marché obligataire américain, après un jour férié.

  • La Banque d'Italie craint un cercle vicieux avec la dette

    La Banque d'Italie met en garde contre un risque de cercle vicieux provoqué par le coût de la dette, avec des répercussions sur l'économie réelle.

    "Compte tenu du volume de la dette et de la nécessité d'honorer chaque année un service non négligeable (environ 400 milliards d'euros), le risque de déclencher un cercle vicieux (...) avec des répercussions sur l'économie réelle est toujours présent", estime le directeur général de la banque centrale, Luigi Federico Signorini, lors d'une audition parlementaire sur le projet de budget du gouvernement.

    Il ajoute qu'une dépréciation des obligations d'Etat pourrait limiter la capacité des banques à prêter.

  • Le point sur les marchés

    Les marchés échouent à se relancer, le commerce, les taux et l'Italie pèsent

    1. Les marchés européens échouent à se relancer, rattrapés par les inquiétudes pour la croissance économie mondiale et la situation budgétaire italienne. Francfort cède 0,52%, Paris et Londres 0,31%, Bruxelles 0,27% et Amsterdam 0,14%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 abandonne 0,43%.

    2. Les indices actions avaient pourtant entamé la séance en hausse, aidé par le rebond des marchés chinois, mais ils ont ensuité cédé l'ensemble de leurs gains dans le sillage du repli des valeurs bancaires italiennes et l'audition de Giovanni Tria au Parlement italien qui n'a pas réussi à rassurer les investisseurs.

    3. Un peu plus tôt dans la journée, le FMI a abaissé ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale, préoccupé par la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine.

    4. Le compartiment des valeurs pétrolières avance de 0,94%, soutenu par la hausse des prix pétroliers elle-même alimentée par les preuves du fléchissement de la production iranienne.

    5. SBM Offshore bondit de 4,7%, aidé par Kepler Cheuvreux passé à "acheter" sur la valeur.

    6. Ipsen chute de 5%, les analystes de JPMorgan recommandant de prendre ses profits sur le titre.

    7. Côté obligataire, les taux d'emprunt de l'Italie se tendent de l'ordre de 10 points en moyenne sur les échéances deux, cinq et dix ans. L'écart de rendement entre la dette italienne et allemande reste supérieur à 300 points de base à 313 points (+11 points).

    8. Sur le marché des changes, les tensions autour de la situation budgétaire italienne pénalisent l'euro qui perd 0,44% à 1,1441 dollar.

  • Début boursier en mode mineur pour Westwing

    Première cotation en mode mineur pour Westwing, le vendeur en ligne de meubles et d'accessoires pour la maison, qui perd 10,37% à 23,305 euros à la Bourse de Francfort.

  • Ceconomy (Fnac-Darty, Mediamarkt) dégringole en Bourse

    L'action du distributeur allemand de produits électroniques Ceconomy dégringole 16% à la Bourse de Francfort, après la publication de résultats plombés par les mauvaises performances des enseignes Media Markt et Saturn.

    Le titre du groupe de Düsseldorf, actionnaire principal depuis l'an dernier de Fnac Darty, a fait état lundi tard en soirée d'un résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) de 400 millions d'euros à la fin de l'exercice 2017/18, contre 494 millions d'euros l'année précédente.

    Le résultat opérationnel (EBITDA) est lui passé sur un an de 714 à 630 millions d'euros, tandis que les ventes n'ont augmenté que de 0,2%.

    Il s'agit d'une nouvelle déconvenue pour les investisseurs après que Ceconomy les eut avertis fin septembre qu'il s'attendait à un EBIT en baisse sur l'année écoulée, mais en le situant encore dans une fourchette comprise entre 460 et 490 millions d'euros, et entre 680 et 710 millions d'euros au niveau de l'Ebitda.

    Ceconomy, dont le titre a perdu près des deux tiers de sa valeur (-62,6%) depuis janvier, est né de la scission l'an passé du groupe Metro, devenant la holding coiffant les activités de produits électroniques grand public.

    ©BELGA

  • "La nomination d'Ilham Kadri peut être un déclencheur positif pour l'action Solvay"

    L'annonce par Solvay de la nomination d'Ilham Kadri en tant que nouvelle CEO pourrait être un facteur déclencheur positif pour le cours de l'action, puisque la réputation de Jean-Pierre Clamadieu avait souffert de deux grands acquisitions jugées "coûteuses et réalisées dans un mauvais timing", écrit Markus Mayer, analyste dans la banque Baader, dans une note.

    Kadri a de solides antécédents, une longue expérience dans le domaine des produits chimiques et elle peut changer la culture de l'évolution en douceur en vigueur au sein de l'entreprise car elle vient de l'extérieur, ajoute Markus Mayer.

    Solvay est une des valeurs préférées dans le secteur de la Banque Baader.

    Solvay bénéficie de huit recommandations d'achat, neuf "conserver", trois "vendre" et d'un objectif de cours moyen de 132,4 euros.

    Solvay gagne 0,22% à 114,20 euros dans un marché en hausse de 0,12%.

  • Topo boursier européen

    Les marchés tentent rebondir, le commerce, les taux et l'Italie incitent à la prudence

    1. Les marchés actions européens évoluent en légère hausse en début de matinée, tentant de rebondir après des séances difficiles, malgré un contexte de craintes sur le budget italien et d'interrogations sur la remontée des taux d'intérêt américains.

    2. Bruxelles gagne 0,37%, Amsterdam 0,32%, Paris 0,30%, Francfort  0,26% et Londres 0,14%. L'indice paneuropéen Euro Stoxx 50 progresse de 0,14% et le Stoxx 600 de 0,16%.

    3. Les investisseurs suivront "de très près la réouverture du marché obligataire américain après un long week-end de trois jours", ont relevé les experts de Mirabaud Securities Genève. La question du budget italien restent par ailleurs au centre des préoccupations des opérateurs.

    4. Le sujet des tensions commerciales, qui était passé au second plan, a refait surface. La guerre commerciale constitue une ombre au tableau de l'économie mondiale, a ainsi souligné le Fonds monétaire international en abaissant ses perspectives de croissance pour 2018 et 2019.

    5. Du côté des indicateurs, l'agenda est peu garni en dehors de la balance commerciale allemande pour août, qui a enregistré un excédent de 18,3 milliards, en hausse par rapport à juillet.

    6. Les valeurs pétrolières montaient dans le sillage des cours du brut, avec un indice Stoxx 600 sectoriel en hausse de 1,28%.

    7. Le secteur bancaire, qui a souffert lors des dernières séances en raison des craintes entourant le budget italien, repartait du bon pied et progresait de 0,34%.

    8. Wirecard bondit de 5%. La fintech qui vient de faire son entrée au sein de l'indice Dax 30, a dit s'attendre à ce que son excédent brut d'exploitation (Ebitda) soit multiplié par six d'ici 2025 grâce au bond de la demande mondiale dans le commerce en ligne et les paiements numériques.

  • Le Bel20 aidé par ses valeurs financières

    La Bourse de Bruxelles progresse de 0,44% à 3.646,95 points, aidée par ses valeurs financières comme ING (+1,13%), KBC (+0,97%) et Ageas (+1,37%).

    Telenet gagne 1,30%. Acquise par Telenet en juin 2017, Coditel/SFR a annoncé ce matin à sa délégation syndicale et son personnel son intention de procéder au licenciement collectif de la plupart de son personnel en Belgique.

    Solvay grimpe de 0,39%. Ilham Kadri remplacera Jean-Pierre Clamadieu à la tête du groupe chimique Solvay à partir du 1er mars prochain. Elle est actuellement présidente et CEO de la société société américaine Diversey.

    Hors Bel20, la biotech Mithra plie de près de 8% tandis que Celyad avance de 3,6%, sans annonces particulières sur ces titres.

    Aedifica qui a annoncé l'acqusition de deux maisons de repos (à Lierde et Evere) pour une valeur de 35 millions d'euros et un rendement locatif brut de 5% progresse de 0,92%.

  • Wirecard: +5%

    La fintech allemande Wirecard monte de 5% dans les premiers échanges à Francfort.

    L'entreprise qui vient de faire son entrée au sein de l'indice Dax 30, a dit s'attendre à ce que son excédent brut d'exploitation (Ebitda) soit multiplié par six d'ici 2025 grâce au bond de la demande mondiale dans le commerce en ligne et les paiements numériques.

  • Ceconomy: -16%

    Ceconomy chute de 16% à Francfort après son avertissement sur résultats.

    Le distributeur allemand d'électronique grand public, actionnaire à 24% du français Fnac Darty , a annoncé lundi soir que ses résultats 2017-2018 seraient inférieurs à ses prévisions, pourtant déjà revues en baisse en septembre.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,38%
    • Amsterdam: +0,18%
    • Francfort: +0,14%
    • Paris: +0,14%
    • DJ Stoxx 600: +0,12%

  • La guerre commerciale rend le FMI moins optimiste

    Le Fonds monétaire international a revu, à son tour, en baisse ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale sur fond de montée des incertitudes liées aux tensions commerciales et à la situation de certains pays émergents.

    Si la croissance régulière amorcée mi-2016 se poursuit, elle est "devenue moins équilibrée et pourrait avoir atteint son pic dans certaines grandes économies", avertissent ses économistes dans leurs perspectives économiques d'automne publiées mardi.

    Pour ces raisons, le FMI table sur une croissance globale stabilisée à 3,7% en 2018 comme en 2019, soit le même rythme qu'en 2017 et 0,2 point de moins qu'il ne l'escomptait encore mi-juillet.

    Pour la zone euro, le Fonds n'anticipe plus que 2,0% de croissance cette année, 0,2 point de moins que précédemment, mais escompte toujours 1,9% en 2019. 

  • Le Nikkei à Tokyo finit en baisse de 1,32%

    La Bourse de Tokyo a fini en nette baisse, rattrapée par les craintes sur l'économie chinoise et pénalisée par le repli des valeurs technologiques dans le sillage de leurs homologues américaines.

    La séance a en outre été perturbée par des problèmes techniques.

    → L'indice Nikkei, qui était resté fermé lundi en raison d'un jour férié, a perdu 1,32%, à 23.469,39 points.

    → Le Topix, plus large, a cédé 1,76% à 1.761,12 points.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    L'Europe devrait rebondir, Treasuries, commerce et Italie incitent à la prudence

    1. Les principales Bourses européennes devraient tenter un rebond à l'ouverture après avoir souffert du climat d'aversion au risque nourri par la récente hausse des rendements des Treasuries, les craintes sur le commerce et la croissance et les tensions entourant la politique budgétaire italienne.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,28% à l'ouverture, le Dax à Francfort progresserait de 0,19% et le FTSE à Londres avancerait de 0,16%.

    3. Après l'OCDE, le Fonds monétaire international (FMI) a revu en baisse ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale sur fond de montée des incertitudes liées aux tensions commerciales et à la situation de certains pays émergents. Le FMI table sur une croissance globale stabilisée à 3,7% en 2018 comme en 2019, soit le même rythme qu'en 2017 et 0,2 point de moins qu'il ne l'escomptait encore mi-juillet.

    4. Le géant du luxe LVMH publiera son chiffre d'affaires trimestriel après la clôture des marchés européens, une publication très attendue par l'ensemble du secteur qui a souffert récemment en Bourse des craintes d'un ralentissement de la demanche chinoise.

    5. La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi, les valeurs défensives ayant assuré un soutien au marché. L'indice Dow Jones a gagné 0,15%, mais le S&P-500 a cédé 0,04% et le Nasdaq Composite a reculé de 0,67%. Le Nasdaq accuse trois séances consécutives de repli.

    6. En Asie, fermée la veille, la Bourse de Tokyo avait pu rester à l'écart de la chute des places boursières en Chine. L'indice Nikkei (-1,23%) est de fait rattrapé mardi par les craintes sur l'économie chinoise et est pénalisé par le repli des valeurs technologiques.

    7. De leur côté, les indices chinois se reprennent: le composite de la Bourse de Shanghai avance de 0,42% et le CSI 300 gagne 0,24% après avoir décroché de plus de 4% lundi.

    8. Le marché obligataire américain reste orienté à la hausse après avoir été fermé la veille pour le "Columbus Day". Le rendement des Treasuries à dix ans a ainsi atteint un pic à 3,252% mardi, au plus haut depuis mai 2011. En Europe, l'écart de rendement ("spread") entre les titres à dix ans italiens et allemands a dépassé lundi 300 points de base.

    9. Les marchés latino-américains ont salué les résultats du premier tour de l'élection présidentielle brésilienne, qui placent le candidat d'extrême Jair Bolsonaro largement en tête avec plus de 46% des voix. La Bourse de Sao Paulo a gagné 4,57%. Le real s'est parallèlement apprécié de près de 2%
    face au dollar américain.

  • Solvay nomme une femme, Ilham Kadri pour succéder à Jean-Pierre Clamadieu

    Solvay annonce la nomination de Ilham Kadri en tant que Présidente du Comité Exécutif, CEO et Administratrice de Solvay à compter du 1er mars 2019. A cette date, Ilham Kadri succèdera officiellement à Jean-Pierre Clamadieu qui quittera ses fonctions exécutives et renoncera à son mandat d'administrateur de Solvay.

    Ilham Kadri rejoindra Solvay le 1er janvier 2019 pour une période de transition de deux mois avec Jean-Pierre Clamadieu.

    Ilham Kadri occupe actuellement les fonctions de CEO et Présidente de la société américaine Diversey, spécialisée dans les technologies et services pour l'hygiène qu'elle dirige depuis 2013.

    Jean-Pierre Clamadieu avait annoncé en février dernier son départ vers la présidence d'Engie .

     

  • 2,6 MLN EUR
    Un subside pour Argenx
    Argenx a reçu une subvention de 2,6 millions d'euros de l'agence pour l'innovation et l'entrepreneuriat (VLAIO) en Flandre.

  • Première cotation de Westwing

    26 EUR
    IPO de Westwing
    La première cotation en Bourse de Francfort du vendeur en ligne de meubles et d'accessoires pour la maison Westwing doit avoir lieu ce mardi. La société a fixé lundi son prix d'introduction à 26 euros par action.

  • A suivre ce mardi 9 octobre

    → ECONOMIE / FINANCE

    Indonésie
    • 3h Prévisions économiques mondiales du FMI

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    • Westwing: introduction en Bourse de Francfort de Westwing (vente de meubles en ligne)

    Etats-Unis
    • Google doit dévoiler un nouveau smartphone

    France
    • LVMH: chiffre d’affaires trimestriel (après Bourse)

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mardi 9 octobre. Bonne journée à toutes et tous!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés