1. Les marchés
  2. Live blog
live

"Une sortie du QE par la BCE serait prématurée" selon le FMI

Les bourses européennes ont clôturé en nette hausse, portés par une vague de résultats d'entreprises et l'indice Ifo sur le moral des entrepreneurs allemands. Chez nous, GBL a augmenté ses parts dans le groupe britannique Burberry, détenant à présent 4% de son capital.
  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont clôturé en nette hausse ce mardi, grâce notamment à de bons résultats d’entreprises. Par ailleurs, le moral des entrepreneurs allemands a encore continué à s’améliorer, atteignant un nouveau record. "L'humeur dans les entreprises allemandes est euphorique", a résumé l'institut Ifo qui calcule ce baromètre.

    Le Footsie britannique a progressé de 0,77%, le Cac 40 de 0,65% et le Dax allemand de 0,45%. Le secteur des ressources de base a mené la tendance, avec un bond de 2,61%. À Londres, Anglo American a grimpé de 6,07%, Antofagasta de 7,46% et Rio Tinto de 4,54%.

    GBL se renforce dans Burberry

    Le Bel 20, indice phare de la Bourse de Bruxelles, a nettement rebondi ce mardi, progressant de 0,75% à 3.901,76 points à la clôture.

    À sa tête, KBC a grimpé de 2,21% à 68,07 euros. Plusieurs brokers ont publié des notes preview alors que la banque doit dévoiler ses résultats semestriels le 10 août. HSBC a notamment réitéré sa recommandation à "acheter" avec un objectif de cours de 75 euros. La banque britannique s’attend à de bons chiffres avec une bonne rentabilité.

    Le holding GBL (+0,56% à 85,03 euros), cocontrôlé par les familles Frère et Desmarais, a augmenté sa participation au sein du groupe britannique de luxe Burberry. Il détient à présent 4,0033% de son capital contre 3,0002% précédemment. La capitalisation boursière de Burberry atteignant 7,2 milliards de livres, l’investissement de GBL devrait tourner autour de 80 millions d’euros. "Cet investissement supplémentaire représente seulement environ 0,44% de la valeur liquidative de GBL, mais il montre la poursuite de la nouvelle stratégie du holding, ainsi que sa confiance en Burberry en tant qu’investissement", a souligné Cédric Duinslaeger de KBC Securities.

    Le groupe biopharmaceutique UCB (+ 0,53% à 60,85 euros) et son partenaire américain Dermira ont soumis un dossier d’approbation du Cimzia pour le traitement de plaques chroniques de psoriasis modérées à sévères auprès des autorités sanitaires américaines (FDA) et européennes (EMA). Le but: élargir l’utilisation de Cimzia au-delà des indications approuvées. Un dossier similaire sera également introduit au Canada.

    Le titre Aperam a lâché 2,11% à 41,32 euros, terminant en bas du tableau. JPMorgan a réduit son objectif de cours à 49 euros contre 53 euros auparavant. La recommandation reste toutefois à "surpondérer".

    Sur le marché élargi, Orange Belgium a reculé de 1,42% à 20,50 euros. L’opérateur doit publier ses résultats semestriels ce mercredi matin. Chez Degroof Petercam, Stefaan Genoe s’attend à ce que la baisse des revenus des services s’accentue à 0,6%, après un repli de 0,4% au premier trimestre. C’est pourquoi l’analyste a maintenu sa recommandation à "conserver".

  • | OPENING BELL |

    FTSE-100 (Londres) +0,77%

    BEL 20 +0,75%

    CAC 40 +0,65%

    AEX +0,58%

    DAX +0,45%

  • "Une sortie du QE par la BCE serait prématurée" selon le FMI

    "Les coûts liés à une longue période de non-réalisation de l'objectif d'inflation continuent de dépasser ceux liés à un dépassement". "Les appels de certains à une sortie de l'accommodation monétaire sont en conséquence prématurés"
    Fonds monétaire international (FMI)

    La Banque centrale européenne (BCE) devrait maintenir une politique monétaire "résolument accommodante" pour une "période prolongée", préconise le Fonds monétaire international (FMI) qui s'attend à ce que l'inflation au sein de la zone euro demeure inférieure à l'objectif.

    Dans son rapport annuel sur la zone euro, l'organisation internationale estime qu'une sortie de la politique monétaire ultra-accommodante serait prématurée moins d'une semaine après l'annonce par la BCE qu'elle examinera à l'automne l'opportunité d'un dénouement progressif de son programme de rachat d'actifs.

    Le FMI prévoit que l'inflation au sein de la zone euro atteindra 1,6% cette année avant de ralentir à 1,5% en 2018, bien en-deça de l'objectif d'une hausse des prix proche mais inférieure à 2% de la BCE. Les dernières prévisions de la BCE en la matière publiées en juin tablaient sur un taux de 1,5% cette année et de 1,3% en 2018.

  • Caterpillar relève à nouveau ses objectifs de 2017

    Caterpillar   a publié un bénéfice trimestriel et un chiffre d'affaires nettement supérieurs aux attentes, soutenus par le dynamisme de ses activités dans la construction en Chine, et a relevé ses objectifs pour la deuxième fois de l'année.

    Les solides performances de Caterpillar ont été portés par la hausse de la demande en Chine et par le redressement de son pôle minier qui avait pâti ces dernières années d'une baisse des prix des matières premières et d'un ralentissement généralisé de la demande.

    "Même si la situation reste difficile dans certains de nos marchés finaux, la construction en Chine et la compression gazière en Amérique du Nord se sont particulièrement distinguées durant le trimestre". "Les mines et les segments pétroliers se redressent et la demande s'améliorer dans la construction dans la plupart des régions"
    Jim Umpleby
    PDG de Caterpillar

    Le numéro un mondial dans son secteur anticipe maintenant un chiffre d'affaires compris entre 42 et 44 milliards de dollars (36 et 37,7 milliards d'euros) contre une fourchette de 38 à 41 milliards de dollars précédemment annoncée.

    Caterpillar a également relevé sa prévision de résultat annuel. Il table désormais sur un bénéfice ajusté 2017 d'environ 5 dollars par action contre 3,75 dollars annoncés précédemment. Les analystes tablent sur un bénéfice en 2017 de 2,95 dollars par action pour un chiffre d'affaires de 40,60 milliards dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

  • "Les indices européens s'offrent finalement un rebond pour l'instant convaincant, après les tergiversations de la veille. Les (valeurs) financières tirent la cote à mi-séance"
    stratégistes du courtier Aurel BGC

  • USA: la confiance des consommateurs accélère en juillet (Conference Board)

    La confiance des consommateurs aux Etats-Unis s'est améliorée en juillet à la surprise des analystes, selon l'indice publié par le Conference Board.

    L'indice s'est établi à 121,1 points, contre 117,3 en juin (chiffre révisé en baisse). Les analystes misaient au contraire sur un léger repli.

     

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : +0,70%
    • S&P 500: +0,37%
    • Nasdaq Composite : -0,07%

  • L'euro passe brièvement au dessus de 1,17 dollar à 1,1712 en séance

  • Modeste hausse des prix des logements aux USA

    Les prix des logements aux Etats-Unis ont modestement progressé en mai, selon l'enquête Case Shiller publiée mardi par Standard and Poor's.

    Le prix moyen des logements à la vente dans les 20 plus grandes métropoles américaines a gagné 0,1% après avoir ralenti de -0,2% en avril (chiffre révisé) en données corrigées des variations saisonnières.

  • La confiance des chefs d'entreprise belges repart légèrement à la hausse

    La confiance des chefs d'entreprise a légèrement augmenté en juillet, après deux mois de baisse, indique la Banque nationale mardi.

    Le baromètre de conjoncture s'est établi à un indice de -1,5 ce mois-ci, contre -2 en juin.

    L'optimisme est particulièrement marqué dans les secteurs des services aux entreprises et du commerce.

    La confiance a par contre baissé dans l'industrie manufacturière et dans la construction.

    La tendance culturelle sous-jacente demeure toutefois relativement stable depuis le mois de mars.

    Les entrepreneurs se montrent plus prudents que les consommateurs, le niveau de confiance de ceux-ci ayant atteint la semaine passée "un niveau historiquement haut", comparable au pic conjoncturel de 2007.

  • Le pétrole ouvre en hausse à New York

    Les cours du pétrole montent à l'ouverture à New York, encore stimulés par l'annonce d'une baisse des exportations de l'Arabie saoudite en août, un geste marquant la volonté du pays de réduire l'offre d'or noir sur le marché mondial.

    Vers 15h, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, avançe de 82 cents à 47,16 dollars sur l'échéance de septembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

  • USA: modeste hausse des prix des logements (+0,1%) en mai (Case Shiller)

  • Les valeurs à suivre à Wall Street (25/07/2017)

    * GENERAL MOTORS a fait état mardi d'un bénéfice net trimestriel en baisse mais supérieur aux attentes de Wall Street. L'action prend 2,6% à 36,75 dollars en avant-Bourse.

    * CATERPILLAR prend plus de 5% en avant-Bourse après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel en hausse de 46% et avoir relevé sa prévision de bénéfice annuel. L'action prend 4,5% en avant-Bourse et devrait ouvrir à un plus haut de cinq ans.

    * ALPHABET a annoncé lundi soir une chute de 27,7% de son bénéfice trimestriel, en raison d'une charge liée à une amende record de 2,4 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros) imposée par l'Union européenne à sa filiale Google, mais son chiffre d'affaires a augmenté de 21%. Le titre cède 2,5% à 972,95 dollars dans les échanges d'avant-Bourse.

    * DUPONT - Le groupe chimique américain a publié mardi un bénéfice trimestriel en baisse mais meilleur que prévu, grâce aux bonnes performances de ses activités pour l'agriculture, avant sa fusion avec DOW CHEMICAL qu'il pense finaliser le mois prochain.

    * BIOGEN a fait état mardi d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 6,4%, grâce notamment à une forte demande pour son nouveau traitement de l'amyotrophie spinale, Spinraza. L'action prend près de 4% en avant-Bourse.

    * ELI LILLY cède 0,9% en avant-Bourse malgré la publication d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes.

    * UNITED TECHNOLOGIES a légèrement relevé mardi ses objectifs annuels de chiffre d'affaires, de croissance organique et la borne basse de sa fourchette de bénéfice par action après un deuxième trimestre dans l'ensemble conforme aux attentes avec une hausse des ventes dans trois de ses quatre division.

    * ANADARKO PETROLEUM, première compagnie pétrolière à publier ses résultats trimestriels, a annoncé lundi soir une perte plus lourde qu'attendu et prévenu qu'elle réduirait son budget d'investissement de 300 millions de dollars (257 millions d'euros) cette année en raison de la déprime des cours du brut. L'action cédait 3,8% à 42,55 dollars dans les échanges d'après-Bourse.

    * MICHAEL KORS - Le groupe américain de mode a annoncé mardi un accord pour le rachat du chausseur anglais Jimmy Choo pour 896 millions de livres (un milliard d'euros).

    * TECHNIPFMC a annoncé lundi une révision de ses comptes du premier trimestre en raison "d'erreurs importantes". L'action cotée à Paris du groupe de services pétroliers perd plus de 8%, la plus forte baisse du CAC 40 et du Stoxx 600. Celle cotée à Wall Street recule de 8% en avant-Bourse.

    * BARNES & NOBLE. Le fonds activiste Sandell Asset Management a fait pression mardi sur la chaîne américaine de librairies pour qu'elle se mette en vente. Le titre grimpe de 12% à 7,95 dollars mardi dans les échanges d'avant-Bourse à Wall Street.

    * CITIGROUP, recapitalisée à trois reprises durant la crise financière de 2007-2009, organise mardi une journée investisseurs pour la première fois depuis mai 2008, quatre semaines après le feu vert de la Fed lui permettant de mieux rémunérer ses actionnaires.

    * AT&T et FACEBOOK publient leurs résultats après la clôture.

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    1. Les Bourses européennes pointent en nette hausse en milieu de journée, entre 0,6% à Francrot et 1,14% à Bruxelles, dans un marché qui analyse une série de résultats d'entreprises tout en surveillant la réunion de deux jours du Comité de politique monétaire de la Fed qui démarre ce mardi.

    2. La nouvelle amélioration du climat des affaires en juillet en Allemagne, avec un baromètre Ifo à un nouveau record après ceux des deux mois précédents alors que l'appréciation récente de l'euro faisait craindre un changement d'humeur, soutient la tendance boursière.

    3. La majorité des secteurs sont en hausse, avec un tête le compartiment des valeurs bancaires et des assurances qui signent des hausses de respectivement 1,65% et 1,24%.

    4. Randstad inscrit la plus forte hausse du Stoxx 600, après la publication de solides résultats pour le deuxième trimestre, avec notamment une croissance organique plus forte que prévu pour ses activités en France.

    5. Lanterne rouge de la cote, TechnipFMC cède 8,4%, la plus forte baisse du CAC 40 et du Stoxx 600, après avoir signalé des erreurs dans ses comptes du premier trimestre. 

    6. Le groupe papetier finlandais UPM-Kymmene cède environ 8% après avoir publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes et prévenu que les prix de la pâte à papier vont pâtir des nouvelles capacités dans l'industrie.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous (12h30->13h30)

  • DuPont : baisse du bénéfice net au 2T mais chiffre d'affaires supérieur aux attentes

  • Randstad portée par la France

    Randstad gagne plus de 6% en Bourse après la publication de solides résultats pour le deuxième trimestre, avec notamment une croissance organique plus forte que prévu pour ses activités en France.

    Randstad a publié au titre du deuxième trimestre un bénéfice en hausse de 9% à 262 millions d'euros, globalement conforme aux attentes des analystes, sur un chiffre d'affaires en amélioration de 14,8% à 5,87 milliards.

    La croissance organique a atteint 9,3%, son meilleur niveau depuis 2011.

    La France, soulignent les analystes de Jefferies, a été le principal moteur de cette hausse avec une croissance organique de 14%, supérieure au marché.

     

    ©BELGA

  • UPM-Kymmene, lanterne rouge du Stoxx 600 après ses trimestriels

    Le groupe papetier finlandais UPM-Kymmene cède environ 8% en Bourse mardi après avoir publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes en raison d'opérations de maintenance et prévenu que les prix de la pâte à papier vont pâtir des nouvelles capacités dans l'industrie.

    Le plongeon du titre entraîne dans son sillage son concurrent suédois Stora Enso qui recule de 3,8% à Stockholm.

    "Les nouvelles lignes de production qui entrent en activité pourraient avoir un effet clairement négatif sur les cours de la pâte à papier", à prévenu UPM.

    Plusieurs groupes papetiers comme Metsa Fibre, Fibria, Sodra, Asian Paper & Pulp, SCA et Chenming doivent mettre en route de nouvelles unités de production dans les trimestres à venir.

  • Le moral des entrepreneurs allemands encore un peu plus haut

    Le moral des entrepreneurs a déjoué les attentes pour juillet et a encore continué de s'améliorer, atteignant un nouveau record, selon le baromètre Ifo qui vient d'être publié.

    Basé sur le sondage d'environ 7.000 entreprises, cet indicateur très suivi, permettant d'avoir une impression de l'activité économique dans les mois à venir, est grimpé en juillet jusqu'à 116 points, dépassant son record du mois précédent, qui était de 115,1 points.

    Les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset tablaient en moyenne plutôt sur un tassement, à 114,9 points.

  • ALLEMAGNE-HAUSSE DU INDICE IFO DU CLIMAT DES AFFAIRES À 116,0 EN JUILLET (CONSENSUS 114,9)

  • L'Europe en hausse sous un déluge de résultats

    1. Les principales Bourses européennes évoluent en hausse au début d'une séance qui devrait être animée principalement par une avalanche de résultats trimestriels d'entreprises. Londres gagne 0,62%, Bruxelles 0,58%, Paris 0,51%, Francfort 0,42% et Amsterdam 0,37%.

    2. La plupart des indices sectoriels sont dans le vert, à commencer par les ressources de base (+0,76%) et les banques (+0,68%).

    3. Contre la tendance, TechnipFMC cède autour de 7,5%, la plus forte baisse du CAC 40 et du Stoxx 600, après avoir signalé des erreurs dans ses comptes du premier trimestre.

    4. A la baisse également, le chocolatier suisse Lindt & Sprüngli fond de 4,45% après avoir publié un bénéfice net semestriel légèrement inférieur aux attentes et dit prévoir un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires cette année.

    5. La plus forte hausse de l'Eurofirst 300 est pour Randstad (+5,2%). Le numéro deux mondial de l'intérim et du recrutement a publié un bénéfice en hausse de 9% à 262 millions d'euros au titre du deuxième trimestre.

    6. A Londres, le chausseur de luxe Jimmy Choo bondit de près de 17% après l'annonce de son rachat par le groupe américain de mode Michael Kors pour 896 millions de livres (un milliard d'euros).

    7. Les investisseurs prendront tout de même le temps de jeter un oeil sur l'indice Ifo sur le moral des entrepreneurs allemands en attendant le verdict, mercredi, de la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Fed.

  • "En raison d'une conjoncture robuste en zone euro, de chiffres solides en Chine et d'une diminution des risques géopolitiques, l'indice Ifo devrait aujourd'hui légèrement dépasser les attentes."
    Milan Cutkovic
    Analyste chez AxiTrader

  • TechnipFMC chute après des erreurs dans ses comptes

    TechnipFMC chute de plus de 6% dans les premiers échanges mardi à la Bourse de Paris au lendemain d'une annonce par le groupe de services pétroliers d'une révision de ses comptes du premier trimestre en raison "d'erreurs importantes".

    Elles sont traduites par une surestimation de son résultat net attribuable aux actionnaires de 209,5 millions de dollars, soit 0,45 dollar par action, selon un document transmis à la SEC, l'autorité boursière américaine.

    Vingt minutes après l'ouverture, l'action TechnipFMC chute de 6,34% à 22,52 euros, à un plus bas de plus d'un an. Le titre a cédé près de 35% depuis son point haut du 3 janvier à 35,02 euros en clôture.

  • +17%
    Jimmy Choo prend plus de 17% en début de séance à la bourse de Londres après l'annonce de son rachat par Michael Kors.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,20%
    • Amsterdam: +0,27%
    • Francfort: +0,18%
    • Paris: +0,24%
    • DJ Stoxx 600: +0,11%

  • Michael Kors rachète le chausseur Jimmy Choo

    Le chausseur Jimmy Choo racheté par Michael Kors pour 896 millions de livres.

     

    ©REUTERS

  • Les actionnaires d'Akzo Nobel vont se réunir pour discuter des offres de PPG

    Le numéro un mondial de la peinture AkzoNobel annonce la tenue d'une assemblée générale extraordinaire des actionnaires le 8 septembre avec, à l'ordre du jour, une discussion sur les offres de rachat émises par l'américain PPG Industries, que le groupe néerlandais avait rejetées.

    AkzoNobel a par ailleurs indiqué avoir enregistré une baisse de 4% de son bénéfice net au deuxième trimestre pour s'établir à 301 millions d'euros, en raison d'une faiblesse de la demande sur certains de ses marchés et de la hausse des coûts des matières premières.

    Le résultat opérationnel a baissé de 6% à 641 millions d'euros alors que les analystes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 496 millions.

    Akzo Nobel, qui a repoussé cette année une offre d'achat de 26,3 milliards d'euros de l'américain PPG Industries, a réaffirmé sa promesse d'une amélioration future de ses résultats et a ajouté que la scission de sa division de chimie de spécialités était en bonne voie.

    La semaine dernière, le numéro un mondial de la peinture a annoncé le départ de son PDG Ton Büchner "avec effet immédiat pour des raisons de santé", annonçant son remplacement par le belge  Thierry Vanlancker, patron de la division "chimie de spécialité".

     

    Le belge Thierry Vanlancker, bientôt à la tête d'Akzo Nobel. ©Hollandse Hoogte / Amaury Miller

  • GBL booste par participation dans Burberry

    Le holding GBL , co-contrôlé par les familles Frère et Desmarais, a boosté sa participation dans Burberry à 4,0033% contre 3,0002%.

  • Tokyo finit en légère baisse

    La Bourse de Tokyo clôture en légère baisse, les investisseurs optant pour la prudence avant le verdict, mercredi, de deux jours de réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

    L'indice Nikkei a perdu 20,47 points (0,10%) à 19.955,20 et le Topix, plus large, a cédé 4,50 points (0,28%) à 1.617,07.

  • UCB attend le feu vert pour un traitement contre le psoriasis

    UCB et son partenaire Dermira ont soumis un dossier d’approbation du Cimzia pour le traitement de plaques chroniques de psoriasis modérées à sévères auprès des autorités sanitaires américaines (FDA) et européennes (EMA). Un dossier similaire sera également introduit au Canada.

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse prudente à l'ouverture pour une séance qui devrait être animée principalement par une avalanche de résultats trimestriels d'entreprises.

    2. Les investisseurs prendront tout de même le temps de jeter un oeil sur l'indice Ifo sur le moral des entrepreneurs allemands en attendant le verdict, mercredi, de la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale.

    3. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 0,2% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,3% et le FTSE à Londres 0,2%.

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mardi 25 juillet. Bonne journée à toutes et tous!

     

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés