1. Les marchés
  2. Live blog
live

Vague verte sur l'Europe | AvH et CFE brillent | Rumeurs d'OPA dans les télécoms

Les marchés européens ont abordé la semaine sur une note franchement positive, grâce à l'espoir d'un traitement du Covid-19. Wall Street en hausse. Semestriels de VGP. Le Barhemsys d'Acacia Pharma lancé aux USA. Reco sur AvH. Spéculations sur BT.
  • La Bourse de Bruxelles reprend de la hauteur

    Le Bel 20 a augmenté de 2% à 3.368,99 points. Des 20 actions qui le composent, 16 étaient en hausse et 4 en baisse.

    Top / Flop du Bel 20

    TOP
    • ValeursCours (€)Var.%
    • Ackermans & van Haaren126,2+8,51%
    • ING Groep6,83+3,72%
    • AB InBev48,6+3,35%
    • Solvay73,24+3,33%
    • Ageas37,39+2,55%
    FLOP
    • ValeursCours (€)Var.%
    • Galapagos114,5-2,39%
    • WDP29,69-0,54%
    • Argenx198,5-0,45%
    • Cofinimmo122,0-0,16%
    Les chiffres sont susceptibles d'évoluer à la marge.
    Rédigé par Quotebot le 24/08/2020 à 17h42
  • L'optimisme sur le coronavirus reprend le dessus en Europe

    Les Bourses européennes ont entamé la semaine par une hausse marquée lundi, les dernières nouvelles sur le front de la recherche sur le coronavirus fournissant une nouvelle raison d'acheter aux investisseurs, avec à la clé de nouveaux records à Wall Street.

    À Paris, le CAC 40 a terminé sur une progression de 2,28% à 5.007,89 points. Le FTSE 100 de Londres a gagné 1,71% et à Francfort, le Dax a progressé de 2,36%. L'indice EuroStoxx 50 a fini en hausse de 2,21% et le Stoxx 600 de 1,58%.

  • Europe | Closing Bell

    BEL 20: +2,00% 
    AEX: +1,74% 
    CAC 40: +2,28% 
    DAX: +2,31% 
    FTSE 100: +1,75%  
    Stoxx 600 Europe: +1,61% 

    Résultats provisoires 

  • Nouveau rebondissement dans la guerre des techs

    Le bannissement de WeChat – l'application du géant chinois Tencent – pourrait impacter lourdement le développement d'entreprises américaines en Chine. La Maison-Blanche pourrait faire un geste. 

    Lire | Nouveau rebondissement dans la guerre des techs 

  • Le Nasdaq efface les gains du jour

    Retournement de tendance à Wall Street où le Nasdaq après avoir ouvert à un niveau record lâche vers 17 heures 0,03%. Tesla et Apple sont les principaux responsables de cette inversion de tendance et enregistre des reculs de l'ordre de 3% pour le fabricant de voitures électriques et de 0,02% pour le groupe technologique après avoir signé de nouveaux records dans les premiers échanges. 

  • BNB: "Les perspectives restent sombres" pour l'économie belge

    Les entreprises belges estiment que leur chiffre d’affaires est à l’heure actuelle encore inférieur de 13 % à la normale, d'après la dernière prise de température de l'ERMG. "Ceci représente, certes, une amélioration par rapport à la fin du mois de juin (+4 points de pourcentage) mais le redressement se montre poussif", note l'Economic Risk Management Group qui précise que "de plus, les entreprises s’attendent à ce que leur chiffre d’affaires de l’année prochaine soit toujours inférieur de 10 % à la normale". 

    L’enquête révèle aussi que pour deux entreprises interrogées sur trois, la crise aura un effet durable sur le mode de travail tel qu’une intensification du télétravail ou une diminution des voyages d’affaires. 


  • Nouveaux sommets pour le S&P 500 et le Nasdaq

    Les indices de la Bourse de New York n'ont pas le vertige. Le S&P 500 et le Nasdaq ont ouvert ce lundi à un niveau record, portés une nouvelle fois par le secteur technologique avec en première ligne Apple, Tesla ou encore Amazon.  

    Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones 0,65% à 28.111,61, le S&P 500 progresse de 0,76% à 3.422,86 après un record à 3.426 unités et le Nasdaq Composite prend 1,16% à 11.443,31 points après un plus haut à 11.453.32.

    Wall Street, comme les marchés européens, salue ainsi le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) à un traitement du COVID-19 à base de plasma sanguin, même si l'Organisation mondiale de la santé (OMS) reste prudente sur cette voie thérapeutique. Les investisseurs ont aussi relevé les informations selon lesquelles l'administration Trump envisage une procédure accélérée d'homologation pour un candidat vaccin développé par AstraZeneca et l'Université d'Oxford.

    Le S&P-500, qui a dépassé pour la première fois la semaine dernière un plus haut historique remontant à février, avant la crise du coronavirus, reste sur quatre semaines consécutives de hausse et une progression cumulée de 5,65% en un mois à la clôture de vendredi. Le Nasdaq a pris pour sa part 9,15% depuis le 24 juillet. Il profite entre autres de l'envolée ininterrompue d'Apple , qui a porté la capitalisation du groupe à la pomme à plus de 2.000 milliards de dollars. Le titre Apple s'adjuge encore 2,91% en début de séance à 511,96 dollars, la plus forte hausse du Dow Jones, qui reste près de 5% en dessous de son record de février.

  • Tesla dépasse les 2.100 dollars

    L'action Tesla a ouvert en hausse de 2,90% continuant son ascension sur les marchés US. 

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: +0,73% 
    S&P 500: +0,79% 
    Nasdaq Composite: +1,18%  

  • Facebook passe à la caisse du fisc en France

    La filiale de Facebook en France a accepté de s'acquitter de 106 millions d'euros d'arriérés d'impôts et de pénalités au terme d'un contrôle fiscal approfondi portant sur les exercices 2009 à 2018, a confirmé le groupe américain. La France, qui plaide pour une refonte de la fiscalité des multinationales du numérique, estime que les grands groupes comme Facebook, Google ou Apple paient trop peu d'impôts dans l'Hexagone par rapport aux revenus et aux profits qu'ils y engrangent.

  • Le pétrole grimpe avant l'arrivée d'un ouragan et d'une tempête tropicale

    Plus de la moitié des sites pétroliers américains situés dans le Golfe du Mexique ont gardé portes closes en raison de l'arrivée de deux ouragans dans la région. Deux ouragans qui se suivent d'aussi près dans le Golfe du Mexique, c'est extrêmement rare, selon les médias américains. Sur les marchés, les cours du pétrole ont grimpé  , +0,88% pour le Brent à l'ouverture des marchés américain et +0,45% pour le WTI au même moment. 

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    > APPLE, qui a pris plus de 8% la semaine dernière, gagne autour de 2% en avant-Bourse et pourrait ouvrir à plus de 500 dollars pour la première fois. La capitalisation du géant de la technologie dépasse désormais 2.100 milliards de dollars (1.774 milliards d'euros). 
     

    > BLACKSTONE - Takeda Pharmaceutical a annoncé lundi un accord pour la vente au géant américain du capital-investissement de sa division de santé grand public, dont la valorisation est de 242 milliards de yens (1,9 milliard d'euros). 

    > EXXONMOBIL/CHEVRON - Storebrand, premier assureur norvégien et gros gestionnaire d'actifs, a annoncé lundi avoir soldé ses participations dans plusieurs sociétés, y compris les deux géants pétroliers américains, pour non-respect des principes de l'investissement durable. 

    > SPOTIFY prend 1,7% en avant-Bourse après avoir annoncé un partenariat avec Riot Games, qui produit entre autres le jeu "League of Legends", pour diffuser des podcasts liés aux compétitions entre joueurs. 

    > FACEBOOK - La filiale française du groupe américain a accepté de régler un redressement fiscal d'un montant de plus de 100 millions d'euros portant sur les exercices antérieurs à 2018, écrit lundi le magazine Capital sur son site internet. 

    > DELTA AIR LINES a annoncé lundi avoir doublé les effectifs chargés du nettoyage et de la désinfection des cabines de ses avions avant le décollage, afin de lutter contre le risque de contamination par le coronavirus. 

    > ESTÉE LAUDER - RBC relève sa recommandation à "surperformance" contre "performance du secteur" et remonte l'objectif de cours à 240 dollars contre 194 dollars.  

  • La performance des holdings de la Bourse de Bruxelles

  • Tesco va créer 16.000 emplois dans ses activités en ligne

    Le géant britannique des supermarchés Tesco annonce la création de 16.000 emplois, afin de soutenir la forte croissance de ses activités en ligne, plébiscitées par les consommateurs en raison de la pandémie de Covid-19.

    Le numéro un du secteur au Royaume-Uni précise dans un communiqué qu'il va recruter notamment 10.000 personnes pour préparer les commandes ainsi que 3.000 chauffeurs pour les livrer.

    Les autres embauches seront réalisées dans les magasins et les centres de distribution.

    Ces nouveaux postes viennent s'ajouter aux 4.000 déjà créés depuis le début de la pandémie de Covid-19.

    L'action Tesco gagne 0,44% à la bourse de Londres.

  • L'action Tesla plus chère qu'une once d'or

    L'action Tesla , qui a clôturé vendredi à 2.049,98 dollars, vaut désormais plus qu'une once d'or (1.948,84 dollars sur le marché au comptant).

    En 2013, une action Tesla ne valait encore que 0,02 once du métal jaune...

  • VGP double son bénéfice mais n'impressionne pas

    Début août, VGP avait prévenu le marché que son bénéfice allait être plus élevé qu'attendu. Ce lundi, à l'occasion de la publication de ses résultats semestriels, la société immobilière confirme. Le titre a entamé la séance en fanfare, mais il a effacé tous ses gains à mi-séance. Explications. 

    Lire | VGP double son bénéfice mais n'impressionne pas  


  • Update 2 | Le point sur la tendance boursière

    Wall Street est attendue dans le vert et les bourses européennes progressent nettement, profitant d'un regain d'espoir dans un traitement ainsi que dans un vaccin contre le coronavirus.

    Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais suggèrent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,8% à 1%, ce qui devrait permettre à l'indice phare Standard & Poor's 500 de prolonger la série de records entamée la semaine dernière.

    Les gains varient entre 1,74% à Bruxelles et 2,42% à Francfort. L'Euro Stoxx 50 et le Stoxx 600 gagne de l'ordre de 2%.

    Si les volumes restent réduits par les congés d'été, l'heure est bien à l'optimisme chez les investisseurs présents après deux nouvelles remarquées sur le front de la lutte contre le coronavirus: le feu vert d'urgence de la Food and Drug Administration (FDA) américaine à un traitement à base de plasma sanguin et l'article du Financial Times selon lequel l'administration Trump envisage une procédure accélérée pour le candidat vaccin mis en point par AstraZeneca et l'Université d'Oxford.

    Ces informations reprennent le pas sur les signes de résurgence de la pandémie dans plusieurs pays et sur les indicateurs économiques mitigés des dernières semaines en Europe et aux Etats-Unis, qui ont instillé le doute chez certains investisseurs quand à la solidité du rebond économique en cours.

     

    "La poursuite de la reprise est conditionnée à la situation sanitaire, entre espoir de vaccins et risque de deuxième vague. Une deuxième vague constituerait un risque baissier. A l’opposé, la découverte et la production rapide d’un vaccin serait un risque haussier."
    Bruno Cavalier
    Chef économiste d'Oddo BHF

  • Tencent: +5,8% à Hong Kong

    Tencent Holdings a bondi de 5,8% à la bourse de Hong Kong, alors que des responsables de la Maison Blanche auraient rassuré les entreprises américaines, y compris Apple, qu'une interdiction de l'application WeChat ne serait pas aussi large qu'on le craignait.

    Prosus dont la participation dans Tencent représente 87% de ses actifs gagne 2,7% à Amsterdam.

  • VGP lorgne les pays scandinaves et la France

    Après une ouverture en nette hausse, l'action VGP s'est rapidement retrouvée en territoire négatif. Le titre qui a gagné jusqu'à 4,42% en début de matinée, perd désormais 2,13% à 119,60 euros. Faut-il rappeler que l'action, en hausse de plus de 36% depuis le début de l'année, avait déjà pris une solide avance sur les résultats semestriels annoncés ce matin.

    La société immobilière spécialisée dans la logistique a par ailleurs indiqué en matinée vouloir s'étendre en Europe, lors de la réunion organisée par les analystes.

    Le PDG Jan Van Geet a déclaré que la croissance aux Pays-Bas avait été très élevée au cours de la période écoulée. Il a également indiqué que l'entreprise y avait maintenant acheté un grand terrain. En outre, Van Geet a déclaré que son équipe est prête à s'étendre dans d'autres pays européens. Lorsqu'on lui a demandé où exactement, Van Geet a répondu: "dans tous les pays où nous ne sommes pas encore situés". Mais VGP lorgne les pays scandinaves et la France.

    Le PDG a précié que le dividende de l'exercice en cours sera au moins aussi important que celui de l'exercice précédent (3,25 euros par action).

    "Nous voulons devenir un véritable acteur européen", a déclaré Van Geet.

    Nous voulons devenir un véritable acteur européen.
    Jan Van Geet
    CEO de VGP

  • L'Etat belge emprunte 1,52 milliard à un rendement négatif de -0,23%

    L'Agence fédérale de la Dette communique qu'elle a accepté les offres à l'adjudication de ce jour pour un montant total de 1,519 milliard d'euros.

    Le montant levé sur la ligne 0,10 % 22/06/2030 (OLO89) a été adjugé à un rendement moyen pondéré de -0,229%.

  • L'action Apple devrait ouvrir la séance au-dessus des 500 dollars

    L'action Apple devrait ouvrir pour la première fois au-dessus de 500 dollars.

    En effet, l'action est indiquée en hausse de 1,97%, à 507,28 dollars, dans les échanges d'avant-bourse. Elle a clôturé vendredi à 497,48 dollars.

    Le titre se rapproche par la même occasion des 520 dollars, l'objectif de cours le plus élevé parmi les analystes de Wall Street.

  • "BT est vraiment devenu une cible"

    L'opérateur télécoms britannique BT bondit à la Bourse de Londres, à la suite d'informations de presse révélant qu'il redoute de faire l'objet d'une offre de rachat après avoir vu sa valorisation fondre récemment.

    La chaîne d'information Sky News, qui ne cite pas ses sources, a affirmé au cours du weekend que BT cherche à se défendre contre une possible offre de rachat de la part de rivaux ou d'investisseurs.

    Pour Neil Wilson, analyste chez Markets.com, "le groupe est vraiment devenu une cible".

    Malgré une dette énorme de 18 milliards de livres et un déficit du fonds de retraite de ses salariés, BT reste attractif grâce à sa filiale Openreach, qui gère le réseau haut débit au Royaume-Uni et pourrait valoir davantage toute seule que le reste du groupe.

    "Bien sûr, il n'y a pas d'offre formelle, mais l'action pourrait grimper encore plus si une offre voit le jour. Deutsche Telekom, qui possède 12% de BT, est considéré comme le candidat probable", selon M. Wilson.

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes montent franchement, l'espoir d'un traitement du coronavirus redonnant un peu d'optimisme à des investisseurs toujours précoccupés par la situation sanitaire et par des signes d'essoufflement du rebond économique.

    Les gains varient entre +2,2% à Paris et +1,8% à Bruxelles. L'Euro Stoxx 50 avance de 2% et le Stoxx 600 de 1,7%.

    La majorité des indices sectoriels européens monte nettement. Les progressions les plus marquées sont à mettre sur le compte des compartiments cycliques comme les pétrolières (+2,8%), les chimiques (+2,54%) et les ressources de base (+2,2%).

    La Food & Drug Administration (FDA) a approuvé, dimanche, l'utilisation en urgence de plasma sanguin provenant de patients ayant guéri du Covid-19 afin de traiter des malades.

    Cette décision du régulateur américain est intervenue au lendemain de critiques de Donald Trump à l'encontre de la FDA, qu'il a accusée de bloquer la mise en oeuvre de traitements pour raisons politiques.

  • Degroof retire VGP de sa liste d'achat

    Degroof Petercam réduit son conseil sur VGP d'acheter à conserver. Cela n'a rien à voir avec le solide rapport semestriel du spécialiste de l'immobilier logistique.

    "Au prix actuel, nous ne voyons guère de potentiel de hausse supplémentaire par rapport à notre objectif de 129 euros. C'est pourquoi nous ajustons notre recommandation, déclare l'analyste Vivien Maquet.

  • "Le profil de risque d'Acacia Pharma a changé"

    Avec le lancement commercial du Barhemsys d'Acacia Pharma aux États-Unis, à travers les grossistes et les détaillants spécialisés (après le feu vert du 26 février), le risque se déplace du champs clinique vers le champs commercial, indique Tom Simonts, Senior Financial Economist chez KBC Securities.

  • "Nous comptons sur AvH et CFE pour présenter des chiffres et des perspectives solides le 28 août"

    Ackermans & van Haaren progresse de 5,5% à 122,70 euros, de loin la meilleure hausse au sein de l'indice Bel 20, aidé par une recommandation d'achat d'ABN Amro (voir post de 8h30).

    L'analyste d'ABN AMRO, Thijs Berkelder, nous en explique plus. Contrairement au reste du marché, l'action Ackermans & van Haaren s'est à peine remise du creux touché en pleine crise Covid. Cela s'explique peut-être par les performances toujours médiocres du secteur bancaire européen et la faible évolution des prix des actions cotées telles que CFE, Leasinvest et Sipef, Berkelder.

    L'analyste estime que le pessimisme des investisseurs autour de la société d'investissement est exagéré. Il avance un certain nombre de raisons.


    > Les banquiers privés Bank Delen et Van Breda sont moins vulnérables aux réductions de valeur sur les créances douteuses que les grandes banques. Grâce à la forte reprise des marchés boursiers, ils disposent également de coussins de fonds propres importants à leur bilan. C'est pourquoi, la contribution aux bénéfices estimée des banquiers privés est augmentée de 13%.
    > Dans les services maritimes, l'analyste est devenu beaucoup plus optimistes grâce à la levée anticipée des mesures de lockdown en Belgique. Pour mémoire: Berkelder a déjà mis CFE sur la liste d'achat vendredi, ce qui a donné au groupe de construction et de dragage la meilleure séance de négociation depuis des années.

    "Nous comptons sur AvH et CFE pour présenter des chiffres et des perspectives solides le 28 août. Nous prévoyons que le marché se rapproche de notre estimation de la valeur liquidative de 145 euros par action dans les 12 prochains mois. Et cela se traduit par un potentiel de prix de 25% et un conseil d'achat."

    "Nous comptons sur AvH et CFE pour présenter des chiffres et des perspectives solides le 28 août. Nous prévoyons que le marché se rapproche de notre estimation de la valeur liquidative de 145 euros par action dans les 12 prochains mois. Et cela se traduit par un potentiel de prix de 25% et un conseil d'achat."
    Thijs Berkelder
    ABN Amro

  • L'indice Bel 20 soutenu par AvH | Acacia Pharma et VGP ont le sourire

    L'indice Bel 20 s'inscrit dans la tendance positive observée ailleurs en Europe, gagnant 1,63% à 3.356,97 points.

    Au sein de l'indice, AvH se démarque par un bond de 5,42%, à 122,60 euros. Plusieurs investisseurs suivent visiblement la recommandation d'achat lancé par ABN Amro ce matin. Dans la foulée, CFE bondit de 4,2%.

    Le lancement commercial du Barhemsys d'Acacia Pharma dope l'action représentative qui gagne 5,44% à 2,23 euros.

    Les semestriels de VGP se traduisent par une progression de 3,11% du titre.

    Les lanternes rouges de la cote sont: Asit Biotech (-6%) et Kinepolis : 2,69%.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes évoluent en nette hausse en début de matinée, rebondissant après des replis en fin de semaine précédente, portées par les performances des marchés américains et les espoirs d'un traitement contre le Covid-19.

    Les gains varient entre +1,46% à Francfort et +1,80% à Paris. L'Euro Stoxx 50 engrange 1,62% et le Stoxx 600 1,35%.

    L'ensemble des secteurs progresse, valeurs technologiques en tête (+1,9% pour l'indice Stoxx 600 sectoriel).

  • BT: +8%

    L'action British Telecom Group (BT Group) bondit de 8%. Le board de BT Group a demandé à son banquier, Goldman Sachs Group, d'actualiser sa stratégie anti OPA, selon des informations de Sky News de ce week-end.

    La demande intervient après une chute de 35% de l'action au cours des six derniers mois et des spéculations sur l'intérêt pour la division Openreach de la société. Le conseil d'administration de BT pourrait également demander à la banque d'investissement britannique Robey Warshaw de l'aider dans la stratégie, a rapporté Sky News.

    Le géant britannique des télécommunications n'a pas reçu d'approche formelle d'un acheteur potentiel, selon le rapport, mais les personnes proches du dossier ont déclaré qu'un certain nombre de groupes de capital-investissement envisageaient la possibilité de faire une offre conjointe.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +1,35%
    Bruxelles: +1,20%
    Paris: +1,33%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +1,33%
    DJ Stoxx 600: +1,10%

    Acacia Pharma : +7,57%
    AvH : +3,18%
    VGP : +3,93%

  • KBC Securities sur VGP

    VGP a publié de solides résultats au premier semestre (voir post de 7h43), avec un bénéfice net dans le haut de la fourchette des prévisions à 196,9 millions d'euros, indiquent les analystes de KBC Securities.

    "Même si les résultats sont largement impactés par la vente à terme du VGP Park München, cela démontre que la capacité de VGP à dégager du bénéfice et sa vulnérabilité limitée au Covid-19."

    Les acteurs de la logistique devraient bénéficier des solides fondamentaux pour la demande d'actifs logistiques (e-commerce, besoins de stockage...), poursuit KBCS.

    Les analystes estiment que VGP est bien placé pour profiter de ces tendances compte tenu de la gestion expérimentée de la compagnie, de sa vaste réserve foncière et de la coopération avec Allianz.

    Cependant, comme ces facteurs sont largement reflétés dans le cours actuel de l'action, la recommandation de "conserver" est maintenue avec un objectif de cours de 129 euros.

  • "Achetez AvH"

    L'analyste Thijs Berkelder d'ABN Amro relève sa recommandation sur Ackermans & van Haaren (AvH) de "conserver" à "acheter".

    L'objectif de cours est de 145 euros, impliquant un potentiel de hausse de 25% par rapport au dernier cours de clôture de 116,30 euros.

  • Briefing d'avant-bourse

    Les bourses européennes sont attendues en nette hausse à l'ouverture, l'espoir d'un traitement du coronavirus redonnant un peu d'optimisme à des investisseurs toujours précoccupés par la situation sanitaire et par des signes d'essoufflement du rebond économique.

    L'Euro Stoxx 50 devrait gagner 0,80%, tout comme les autres grandes places financières européennes.

    La Food & Drug Administration (FDA) a approuvé dimanche l'utilisation en urgence de plasma sanguin provenant de patients ayant guéri du Covid-19 afin de traiter des malades.

    Cette décision du régulateur américain est intervenue au lendemain de critiques de Donald Trump à l'encontre de la FDA, qu'il a accusée de bloquer la mise en oeuvre de traitements pour raisons politiques.

    Le président américain ne quitte pas l'actualité puisque s'ouvre ce lundi la convention d'investiture du Parti républicain, nouvelle étape de la campagne pour l'élection présidentielle de novembre, dominée jusqu'à présent par la crise sanitaire.

    Les marchés d'actions n'auront pas d'indicateur majeur à se mettre sous la dent au cours d'une séance qui s'annonce calme.

    L'un des événements de la semaine sera la réunion "virtuelle" de banquiers centraux organisée par l'antenne de Kansas City de la Réserve fédérale en remplacement du Symposium de Jackson Hole. Elle s'ouvrira jeudi avec une intervention très attendue du président de la Fed Jerome Powell.

  • "La plus forte baisse trimestrielle des dividendes depuis la crise financière mondiale"

    La pandémie de coronavirus a provoqué une important baisse des dividendes dans le monde entier.

    Selon le dernier indice Global Dividend Janus Henderson (JHGDI), le total des versements a diminué de 108,1 milliards de dollars pour tomber à 382,2 milliards de dollars, soit le montant total le plus faible au cours d’un second trimestre depuis 2012.

    L’Europe et le Royaume-Uni ont été les régions les plus touchées puisque les paiements ont chuté de 40%.

    La chute est inégale selon les régions du monde et les secteurs. En Europe et au Royaume-Uni, les dividendes ont chuté de 45% et de 54%. Les entreprises canadiennes, suisses et japonaises ont le moins diminué leurs versements.

    Compte tenu des chiffres du deuxième trimestre, Janus Henderson a révisé son scénario le plus optimiste et le plus pessimiste pour 2020.

    Au niveau mondial, Janus Henderson prévoit désormais une baisse totale des dividendes de 17%, à 1.180 milliards de dollars, dans le cadre de son scénario le plus optimisme.

    Dans le cadre du scénario le plus pessimiste, les paiements pourraient accuser une chute totale de 23% et ainsi tomber à 1.100 milliards de dollars.

  • Delivery Hero remplace Wirecard dans l'indice Dax

    À partir d'aujourd'hui, la société spécialisée dans les livraisons de repas Delivery Hero fait son entré dans l'indice Dax, en remplacement de la fintech Wirecard , touchée par un scandale financier.

  • Intervest et Envipco

    Retour sur deux communiqués publiés après la clôture des marchés vendredi. Ils concernent...

    > Intervest : Intervest et Marco Hengst, chief investment officer, ont décidé de commun accord de mettre un terme à leur contrat de collaboration le 31 août 2020 en raison d’une vision différente du développement futur de la société.

    > Envipco : Le delisting d'Envipco d'Euronext Brussels a été approuvé par Euronext. Il sera effectif le 18 septembre après la clôture de la séance.

  • Le Barhemsys d'Acacia Pharma lancé aux États-Unis

    La société biopharmaceutique Acacia Pharma , qui développe de nouveaux produits pour améliorer les soins des patients subissant des traitements médicaux graves tels que la chirurgie, les procédures invasives, ou la chimiothérapie, annonce aujourd'hui que Barhemsys est désormais disponible dans le commerce aux États-Unis pour commande et livraison aux clients via les principaux grossistes et distributeurs spécialisés.

    Le Barhemsys a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour le traitement et la prévention des nausées et vomissements postopératoires le 26 février 2020.

  • Solides chiffres de VGP

    Les résultats de VGP viennent de nous parvenir. Ils sont a priori solides.

    > Le bénéfice atteint 196,9 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année (75 millions fin janvier 2019).
    > La joint venture avec Allianz RE concernant le VGP Park München impact positivement le résultat.
    > La valeur du portefeuille immobilier, en incluant les joint ventures à 100%, est en hausse de 16,6% sur six mois à 3,23 milliards d'euros.
    > 12 projets (190.000 m² de surface locative) livrés au premier semestre.
    > 33 projets en cours de construction, pour un total de 795.000 m².
    > Le niveau d'endettement a diminué à 35%, contre 37,2% fin décembre, grâce à l'augmentation de capital de 200 millions d'euros.
    > 1,17 million de m² de nouveaux terrains achetés et 1,97 million supplémentaires engagés sous réserve de permis.
    > "L'impact du Covid-19 reste limité jusqu'à présent".
    > "Toutes les activités de construction ont repris intégralement".
    > "L'impact sur les paiements des loyers est très limité".

  • Vers une ouverture en hausse | Vague de résultats belges en vue

    Bonjour! Bienvenue sur notre "Market live" du lundi 24 août 2020.

    Les marchés européens devraient démarrer la séance du bon pied, avec un indice Euro Stoxx 50 donné en hausse de 0,18% sur base des premières indications disponibles.

    Les prochaines séances seront ryhtmées par les publications de résultats d'entreprises, dont ceux de VGP ce matin.

    Mercredi, Bone Therapeutics, MdxHealth, Agfa Gevaert et IBA donneront leurs résultats du premier semestre avant-bourse. Smartphoto et Spadel publieront leurs chiffres après-bourse. Jeudi, Banimmo, EVS, Tessenderlo, Picanol et D'Ieteren annonceront leurs résultats du premier semestre. Greenyard publiera un trading update du deuxième trimestre. Vendredi, Balta, CFE, Recticel et Ackermans & Van Haaren donneront leurs résultats du premier semestre. KBC Ancora et EuroCommercial Properties publieront leurs résultats annuels 2019-2020.

    Aux États-Unis, les résultats de Salesforce sont attendus mardi.

    Vendredi, les investisseurs garderont aussi un œil sur la Réserve fédérale américaine. Le président de l'institution, Jerome Powell, tiendra un discours depuis Kansas City au symposium de la Fed, entièrement en ligne.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés