1. Les marchés
  2. Live blog
live

"Vendez Fagron tant que vous le pouvez"

Les marchés ont terminé en ordre dispersé, plombés notamment par les chutes de PostNL, Standard Chartered, UBS, Klépierre, Volkswagen, Porsche... Chez nous, MDxHealth surperforme à Bruxelles. Nouvelle claque boursière pour Fagron.
  • Retour sur la séance du jour

    • Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé, tiraillées entre le rebond des cours du pétrole et le recul des valeurs automobiles avec le nouveau développement survenu aux Etats-Unis dans le scandale Volkswagen.
    • Le groupe postal néerlandais PostNL a vu son titre plonger de 20,31% à la Bourse d'Amsterdam, accusant de loin la plus forte baisse de l'indice paneuropéen Stoxx 600, après avoir annoncé des prévisions 2016 inférieures aux attentes des analystes financiers.
    • À Francfort, Volkswagen a reculé de 1,51%. Les autorités américaines ont annoncé lundi qu'elles élargissaient leur enquête aux modèles haut de gamme du constructeur allemand.
    • Les valeurs bancaires (-0,53%) ont également pesé sur la tendance en Europe. Le titre Standard Chartered a perdu 6,67% après l'annonce d'une augmentation de capital.
    • Chez nous, le Bel 20 a reculé de 0,40%. L'action Fagron a chuté de près de 12% après la publication d'une note de Kempen intitulée "Vendez tant que vous le pouvez encore".
  • Clôture des marchés européens

    AEX +0,49%

    CAC 40 +0,41%

    FTSE-100 (Londres) +0,34%

    STOXX Europe 600 +0,33%

    DAX +0,00% (+0,48 point)

    BEL 20 -0,40%

  • Nouvelle étape franchie pour Hapag-Lloyd

    Le groupe allemand de transport maritime Hapag-Lloyd a fermé les livres d'ordres pour une introduction en Bourse (IPO) bien moins ambitieuse que prévu initialement, ont indiqué deux sources au fait du dossier. Selon ces sources, l'opération se fait à 20 euros par action, soit un prix d'introduction en Bourse en bas de la fourchette indicative de 20-22 euros, qui avait été elle-même abaissée.

    Hapag-Lloyd visait initialement une capitalisation boursière de plus de cinq milliards d'euros mais devrait être valorisé 2,4 milliards d'euros à l'issue de cette opération. L'incertitude régnant sur les marchés avait conduit Hapag-Lloyd à revoir ses ambitions en baisse à la mi-octobre.

    Dans le cadre de son introduction en Bourse, prévue le 6 novembre, Hapag-Lloyd veut lever 300 millions de dollars (274 millions d'euros) en vendant 13 millions d'actions nouvelles, tandis que son actionnaire TUI propose deux millions de titres pour couvrir l'option de surallocation.

    Son actionnaire Klaus-Michael Kühne et son partenaire chilien CSAV, avec lequel il a fusionné l'an dernier, ont chacun placé des ordres d'un montant de 30 millions de dollars.

     

    ©Bloomberg

  • Etats-Unis Indice IBD/TIPP (optimisme dans éco) ----> 45.5 (cons 47.4 préc 47.3)— Alexandre Baradez (@ABaradez) November 3, 2015

  • USA : Les commandes à l'industrie ont encore baissé

    Les commandes à l'industrie des Etats-Unis ont baissé en septembre pour le deuxième mois consécutif, le secteur manufacturier continuant de ressentir le poids du dollar fort et des réductions massives des budgets d'investissement des sociétés du secteur de l'énergie. Le département du Commerce a annoncé une baisse de 1,0% de ces commandes après un recul de 2,1% (1,7% en première estimation) en août. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient -0,9%.

    L'activité du secteur industriel, qui représente 12% environ de l'économie, pâtit aussi d'une demande internationale atone et des mesures de réduction des stocks des entreprises. Mais il se peut que les choses aillent mieux pour lui, un indicateur paru lundi ayant montré une hausse des commandes nouvelles en octobre, et ce pour la première fois depuis juillet.

    Les commandes de matériels de transport ont fléchi de 3,1% en septembre, recul imputable surtout à l'aéronautique. La production de véhicules demeure dynamique, avec une hausse de 1,5% en septembre.

    Les commandes de biens d'équipement hors défense et hors aéronautique, considérées comme un indicateur fiable de la confiance des entreprises et de leurs plans d'investissement, ont glissé de 0,1% soit moins que le recul de 0,3% d'août. Cette composante soutient à son tour l'hypothèse que le pire est passé pour le secteur manufacturier. Les livraisons de ce type d'équipements, employés pour calculer les dépenses d'investissement figurant dans le PIB, ont augmenté de 0,5% en septembre.

    Les stocks ont diminué de 0,4% en septembre comme en août, là encore un signe encourageant pour ce secteur. Le rapport des stocks aux livraisons reste donc inchangé, à 1,35, ce qui est élevé. Les commandes en souffrance ont elles baissé pour le deuxième mois d'affilée.

     

  • Wall Street | Opening Bell |

    • Dow Jones: -0,13%
    • S&P 500: -0,26%
    • Nasdaq Composite: -0,33%
  • Il semblerait que le rapport du broker Kempen sur Fagron soit à l'origine de la raclée boursière subie par Fagron .

     

  • Que se passe-t-il avec l'action Fagron?

    Qu'est se passe-t-il avec l'action Fagron? Alors que la société pharmaceutique signait l'une des meilleures progressions de la bourse de Bruxelles (+6,11%), le titre s'est brutalement effondré, pour abandonner jusqu'à 30%.

    "Les offres de rachat de l'entreprise devaient être rentrées la semaine dernnière et depuis lors le marché bruisse de rumeurs. Peut-être qu'il ya quelque chose dans le marché, mais nous ne savons pas encore" indique-t-on dans une salle de marchés. A suivre.

     

    ©Bloomberg

  • -27% pour l'action Fagron

  • -18,56%
    Retournement de tendance sur le titre Fagron. L'action dégringole de près de 19%.

  • Live chat

    Live Blog En direct des marchés (3 nov)
     
  • Areva monte avec la future arrivée de chinois dans le capital

    L'action Areva affiche une forte hausse à la Bourse de Paris dans des volumes très étoffés, dopée par les annonces faites autour de la future entrée d'un investisseur chinois dans le capital du spécialiste français du nucléaire.

    "La hausse est liée à l'entrée potentielle d'investisseurs hinois. Il y a eu une nouvelle annonce ce matin. L'opération semble plus sérieuse et plus imminente."
    John Plassard
    Directeur adjoint de Mirabaud Securities

  • Statu quo de Degroof Petercam sur MDxHeatlh

    La note quotidienne de Degroof Petercam vient de tomber. Le conseil sur MDxHealth reste à "accumuler" et l'objectif à 4,7 euros.

  • Activision s'offre Candy Crush

    L'éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard a annoncé lundi soir l'acquisition de King Digital Entertainment, le créateur de Candy Crush Saga, pour 5,9 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros).

     

    ©AFP

  • Klépierre aux portes du Cac 40

    La sortie de BNP Paribas du capital de pourrait, malgré son recul en Bourse ce matin, constituer une bonne nouvelle sur le plan boursier pour la foncière en lui permettant d'intégrer le CAC 40, l'indice phare de la Bourse de Paris, considèrent des investisseurs.

    Ces derniers estiment en effet que la vente par la banque française de 6,5% du capital de la foncière au prix de 40,50 euros va permettre d'accroître le capital flottant de Klépierre et ainsi augmenter ses chances d'intégrer le CAC 40 lors d'une prochaine révision des indices par Euronext.

     

    "Klépierre est bien placé depuis plusieurs mois pour intégrer le CAC 40, mais son flottant jusqu'ici plus limité constituait un obstacle. Avec la sortie de BNP Paribas, celui-ci est clairement levé."
    Un trader en poste à Paris

     

    Durant l'été, les analystes soulignaient en effet que Klépierre figurait en bonne place, avec Hermès, pour remplacer Alstom et Technip dans le CAC 40. Lors de la dernière revue trimestrielle des indices Euronext, aucun changement n'était toutefois intervenu dans l'indice CAC 40.

     

    "Klépierre est dans le top 35 des capitalisations boursières à Paris et une hausse de la liquidité ne pourra donc qu'aller dans le sens d'une intégration au CAC 40, qui augmenterait fortement la visibilité de Klépierre."
    Le courtier Natixis

  • BofA ML achète Danone

    Danone enregistre a plus forte progression du CAC 40, bénéficiant d'un changement de recommandation de Bank of America Merrill Lynch. Le broker est passé le même jour de "vente" à "achat" sur le titre du leader français de l'agroalimentaire.

  • PostNL chute à la Bourse d'Amsterdam

    Le titre PostNL chute à la Bourse d'Amsterdam, accusant de loin la plus forte baisse de l'indice paneuropéen Stoxx 600, après que le groupe postal néerlandais a annoncé des prévisions 2016 inférieures aux attentes des analystes financiers.

    Ce recul intervient dans des volumes qui ont représenté 1,5 fois la moyenne sur 90 jours au cours des seules 30 premières minutes de cotation.

     

    ©IMAGEGLOBE

  • Le point en début de matinée

    Les principales Bourses européennes sont ndécises dans les premiers échanges, plombées notamment par Volkswagen, soupçonné d'avoir trafiqué également les émissions de ses grosses cylindrées, et par UBS, qui a annoncé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes mais a repoussé de deux ans un objectif de rentabilité.

    Si les marchés actions chinois ont terminé en légère baisse, l'indice regroupant MSCI de l'Asie-Pacifique (hors Japon) s'est inspiré de la bonne tenue de Wall Street de la veille pour mettre fin à une série de cinq replis consécutifs, avec un gain de plus de 1%.

    L'euro se maintient face au dollar malgré l'hypothèse de plus en plus probable de nouvelles mesures de la Banque centrale européenne (BCE), lors de sa réunion de décembre, pour faire remonter l'inflation dans la zone euro.

    • Sous le coup du recul de l'action Volkswagen et de Porsche, l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes accuse l'une des plus fortes baisses sectorielles du début de journée.
    • Le recul du compartiment automobile est quelque peu freiné par les gains de l'action BMW. Le numéro un mondial du haut de gamme automobile a fait état d'une progression inattendue de son résultat d'exploitation du troisième trimestre.
    • Derrière le secteur automobile, le secteur bancaire tire également la cote vers le bas, avec le repli du titre UBS et de l'action Standard Chartered.
    • La banque suisse UBS, dont le résultat meilleur que prévu s'explique en partie par un crédit d'impôt, a repoussé par ailleurs de 2016 à 2018 son objectif d'une rentabilité des fonds propres tangibles (ROTE) ajustée supérieure à 15%.
    • Standard Chartered a de son côté annoncé son intention d'augmenter son capital de 5,1 milliards de dollars (4,6 milliards d'euros) et de supprimer 15.000 emplois dans le cadre d'un plan stratégique destiné à restaurer sa profitabilité.
    • Le titre PostNL plonge de quelque 15%, accusant la plus forte baisse du Stoxx 600, après que l'opérateur postal néerlandais a présenté ses objectifs 2016 et ses ambitions à l'horizon de 2020.
  • UBS sanctionné en Bourse

    UBS , la première banque helvétique, est sanctionné en bourse, malgré un bénéfice meilleur que prévu au titre du troisième trimestre. Le groupe suisse a cependant repoussé de deux ans un objectif de rentabilité.

  • "La tendance haussière est bien construite depuis la fin du mois de septembre, le marché alternant impulsions haussières et périodes de transition sans décrochages. C'est actuellement ce que construit le CAC 40 en restant dans une fourchette entre 4.840 points et 4.940 points, avant de très probablement reprendre sa marche en avant vers les 5.000 points dans le courant du mois de novembre après un mois d'octobre 2015 performant."
    Vincent Ganne
    Analyste chez FXCM

  • KBCS ajuste le tir sur Telenet et Vopak

    KBC Securities ajuste son conseil sur Telenet à "accumuler" contre "acheter". L'objectif de cours reste à 59 euros. Le broker passe par ailleurs à "conserver" contre "réduiree" sur Vopak . Le prix cible est de 35 euros contre 40 euros jusqu'à présent.

  • Volkswagen dérape en Bourse

    L'action du constructeur automobile allemand Volkswagen chute à la Bourse de Francfort en début de séance, après de nouvelles accusations aux Etats-Unis de tricherie sur des moteurs diesel.

  • Corestate renonce à son projet d'IPO

    Le groupe immobilier allemand Corestate renonce à son projet d'introduction en Bourse en raison de conditions de marché difficiles. Corestate confirme cependant ses objectifs de croissance pour 2015.

     

    "La décision a été prise en raison de l'environnement de marché actuellement difficile pour les IPOs sur les marchés boursiers en Allemagne et au Royaume-Uni, qui sont d'une importance particulière pour l'entreprise."
    Le groupe immobilier allemand Corestate

  • Top / flop à la Bourse de Bruxelles

  • | Opening Bell |

    • Amsterdam: +0,17%
    • Bruxelles: -0,29%
    • Francfort: -0,08%
    • Londres: +0,14%
    • Paris: +0,02%
    • Milan: +0,21%
    • Madrid: -0,23%
  • BOURSE-KLEPIERRE CHUTE DE 5,35% APRÈS LE PLACEMENT PRIVE DE BNP PARIBAS À 40,50 EUROS PAR ACTION

  • BNP Paribas cède 20,5 millions d'actions Klépierre

    BNP Paribas a engagé la cession de 20,5 millions d'actions Klépierre , représentant 6,5% du capital de la foncière, ce qui représente une transaction d'environ 880 millions d'euros à son cours de clôture.

  • Citron Research ne pressera plus Valeant

    Le spécialiste des ventes à découvert Citron Research ne publiera pas de nouvelles allégations à l'encontre de Valeant Pharmaceuticals International . Mais il continuera à enquêter et à faire état "de la grande quantité de plaintes qui s'accumulent désormais" contre la société, a-t-il fait savoir.

    Le courtier Citron a accusé le laboratoire canadien de se servir de ses distributeurs, dont le réseau de pharmacies Philidor Rx Services, pour créer des "ventes fantômes" de ses produits, à l'abri de ses auditeurs.

    A la suite d'un tweet de la société datant de vendredi, certains intervenants spéculaient sur le fait que Citron publierait de nouveaux éléments contre Valeant.

     

    "Même si Citron a été au coeur de l'information dans cette affaire, nous ne publierons pas de nouveaux éléments contre Valeant dans ce rapport car nous pensons que ce n'est pas à nous d'être juge, jury et bourreau."
    Citron Research

  • 5,1 milliards USD
    La banque britannique tournée vers l'Asie Standard Chartered va augmenter son capital de 5,1 milliards de dollars (4,6 milliards d'euros) et supprimer 15.000 emplois dans le cadre d'un plan stratégique présenté mardi et destiné à restaurer sa profitabilité.

  • La Porsche Cayenne rattrapée par le scandale VW

    L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) u'elle élargit le champ de son enquête aux moteurs diesels V6 de 3,0 litres équipant notamment le Porsche Cayenne mais aussi certains modèles haut de gamme des marques Volkswagen et Audi.

     

    ©Bloomberg

  • Le yuan convertible en 2020

  • SocGen réduit sa recommandation sur L'Oréal

    Société générale a abaissé sa recommandation sur L'Oréal à "conserver" au lieu d'"achat" précédemment.

  • BNP PARIBAS - LA CESSION DES PARTS DANS KLEPIERRE AURA UN IMPACT POSITIF DE 5 POINTS DE BASE SUR LE RATIO CET 1

  • BNP PARIBAS - LES ACTIONS KLEPIERRE ONT ÉTÉ CEDÉES AU PRIX DE 40,50 EUROS PAR ACTION POUR UN TOTAL DE E829 MLNS

  • 2%
    La Reserve Bank of Australia (RBA) a maintenu son taux de base à 2,0%, son plus bas record, mais a laissé entendre qu'un assouplissement était envisagé.

  • Briefing d'avant Bourse

    • Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture dans la foulée de leur progression de la veille ainsi que de la bonne tenue de Wall Street et des places asiatiques, hormis la Bourse de Japon, fermée pour cause de jour férié dédié à la culture.
    • D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 0,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,3% et le FTSE à Londres 0,5%.
    • Wall Street a terminé sur une hausse de quelque 1%, également portée par la résistance du secteur manufacturier et par des résultats trimestriels appréciés dans les secteurs de l'énergie et de la santé.
    • L'indice regroupant les places d'Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 1,3%, mettant fin à une série de cinq baisses consécutives.
    • La Bourse de Sydney gagne 1,41%, soutenue par les déclarations de la Banque de Réserve d'Australie, qui a estimé que le bas niveau de l'inflation lui donnait des marges de manoeuvres pour baisser les taux en cas de nécessité tout en les maintenant à leur plus bas record de 2,0%.
  • L'indice Nasdaq 100 au plus haut depuis 15 ans

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés