1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les Bourses en mode pause avant les minutes de la Fed

Les marchés européens ont essuyé des prises des bénéfices ce mardi, la crise italienne et les craintes de récession poussant les investisseurs à la prudence. À Bruxelles, Oxurion a vécu une séance difficile après la publication de mauvais résultats cliniques.
  • Fin du Market Live

    C'est la fin de cette édition du Market Live. Mais vous pourrez à nouveau suivre les marchés avec nous demain à partir de 07h30.

    Au menu de ce mercredi 21 août: quelques timides statistiques macroéconomiques, avec la situation budgétaire au Royaume-Uni et les reventes de logement aux États-Unis. Mais les investisseurs s'intéresseront surtout aux "minutes" de la Réserve fédérale (Fed) publiées à 20h (heures belges). Côté entreprises, on attend les résultats trimestriels du fonds souverain norvégien. A Bruxelles, ce sera au tour de Leasinvest et Qrf de dévoiler leurs chiffres.

    À demain!

  • Clôture des marchés européens

    AEX -0,49%

    CAC 40 -0,50%

    BEL 20 -0,97%

  • Argentine: le nouveau ministre des Finances s'engage à stabiliser le peso

    Le nouveau ministre argentin des Finances Hernan Lacunza, qui a pris ses fonctions ce mardi, s'est engagé à stabiliser le marché des changes et respecter les objectifs budgétaires fixés en 2018 dans le cadre de l'accord conclu avec le Fonds monétaire international (FMI). "Permettre une plus grande volatilité" du peso "ne ferait qu'ajouter de l'incertitude et des pressions inflationnistes", a-t-il insisté, s'exprimant peu avant l'ouverture des marchés.

    Son prédécesseur Nicolas Dujovne avait démissionné samedi, au terme d'une semaine de turbulences sur les marchés qui a vu le peso perdre plus de 20% de sa valeur et la Bourse plonger de plus de 30%, dans la foulée de la défaite aux primaires du président Mauricio Macri en vue de la présidentielle d'octobre.

  • Conserver ou vendre ses actions Proximus?

    Des analystes du secteur bancaire suggèrent de se débarasser des actions Proximus  . Mais l'investisseur particulier a-t-il vraiment intérêt à faire de même?

    Il existe toutefois  des arguments  qui justifieraient le maintien de cette valeur dans le portefeuille des investisseurs, particuliers en tous les cas. C’est connu, les professionnels du courtage ont intérêt à ce que les actions changent de mains le plus souvent. Il y va de leur gagne-pain. 

  • Le Premier ministre italien démissionne

    Le Premier ministre italien jette l'éponge. Après 14 mois de cohabitation compliquée entre la Ligue de Matteo Salvini et le Mouvement 5 Etoiles, Giuseppe Conte démissionne et officialise la rupture entre les deux partis. Lire notre article

    À la Bourse de Milan, le secteur bancaire est tombé au plus bas de la séance (-2%). À noter que sur le marché obligataire, les rendements baissent également...

  • | OPENING BELL |

    Wall Street recule à l'ouverture: Dow Jones -0,08%, Nasdaq -0,17%

  • Home Depot: +2% en avant-Bourse

    Home Depot a annoncé une révision à la baisse de sa prévision de chiffre d'affaires pour l'exercice 2019-2020, le numéro un américain des magasins de bricolage évoquant à la fois une déprime des prix du bois et l'impact potentiel de la guerre commerciale sino-américaine sur les dépenses des consommateurs.

    Le groupe a toutefois dégagé un bénéfice ajusté supérieur aux attentes, de 3,17 dollars par action au deuxième trimestre contre 3,05 dollars pour la même période de 2018 et un consensus de 3,08 dollars,ce qui lui permet de prendre 2,3% en avant-Bourse.

     

    ©REUTERS

  • Wall Street attendue sur une note hésitante

    Wall Street attendue sur une note hésitante mardi, comme les autres marchés en Europe, après deux séances de net rebond dans la perspective de mesures de soutien face au ralentissement économique mondial.

    Les futures sur le Dow Jones se tassent de 0,04%, celui sur le S&P 500 de 0,07% et celui sur le Nasdaq de 0,07%.

    En Europe, Bruxelles pers 0,16%, Francfort 0,10% tandis que Paris gagne 0,09% et Amsterdam 0,19%.

    La Bourse de Milan recule de 0,75%. Le chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S) et vice-président du Conseil, a laissé entendre que la coalition formée en juin 2018 avec la Ligue allait être dissoute.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Elanco Animal Health, Baidu, Home Depot...

    * ELANCO ANIMAL HEALTH - Le laboratoire américain a annoncé qu'il allait racheter la division de santé animale de Bayer dans le cadre d'une transaction en titres et en numéraire de 7,6 milliards de dollars (6,9 milliards d'euros), créant ainsi le numéro deux mondial du secteur.

    * BAIDU - Le groupe internet chinois prend 10,7% en avant-Bourse après l'annonce d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice trimestriels meilleurs que prévu, portés par une forte croissance de sa plateforme de video en continue iQIYI.

    * CARLYLE - Bain Capital et Carlyle envisagent de relever leur offre sur le spécialiste allemand de l'éclairage Osram, ce qui risque d'accentuer la guerre d'enchères avec le fabricant autrichien de capteurs AMS, ont dit à Reuters deux sources proches du dossier.

    * HOME DEPOT, le numéro un américain des magasins de bricolage, a abaissé sa prévision de chiffre d'affaires annuel en raison d'une baisse des prix sur le marché du bois et de l'impact de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les indices actions européens progressent encore, mais à un rythme ralenti.
    2. L'attentisme dicte les échanges avant plusieurs rendez-vous majeurs cette semaine.
    3. Londres gagne 0,41%, Amsterdam 0,34% et Paris 0,25%. Bruxelles et Francfort sont stables.
    4. Après l'Allemagne et la Chine, les Etats-Unis envisageraient des mesures de soutien à l'économie.
    5. La Maison blanche étudie la possibilité d'une baisse temporaire des cotisations sociales acquittées par les salariés et par les employeurs afin de pallier au ralentissement économique.
    6. L'actualité italienne devrait faire son retour sur le devant de la scène alors que le Sénat italien doit débattre de la motion de défiance contre le gouvernement de coalition.
    7. Les investisseurs sont également tournés sur plusieurs rendez-vous majeurs de la semaine dont le symposium de Jackson Hole - au cours duquel doit notamment s'exprimer le président de la Fed.

  • La biotech Oxurion mord la poussière, les analystes revoient leur copie

  • Casino dopé par l'annonce de cessions d'actifs supplémentaires

    Après le bijoutier danois Pandora (+5,32%), Casino signe la meilleure progression de l'indice DJ Stoxx 600, avec une progression de 3,72% à 37,14 euros.

    Le distributeur a annoncé viser deux milliards d'euros de cessions d'actifs supplémentaires en France, le distributeur espérant par là accélérer son désendettement et améliorer la génération de trésorerie.

    Rallye , la maison-mère de Casino, bondit de 15% à 4,74 euros.

  • Kepler Cheuvreux démarre le suivi de Xior

    Les analystes de Kepler Cheuvreux entament le suivi de la SIR Xior , spécialisée dans le logement pour étudiants avec une recommandation de "conserver" et un objectif de cours de 46 euros, "en attendant un meilleur point d'entrée".

    Xior gagne 0,44% à 46 euros dans un marché stable.

    Kepler Cheuvreux sur Xior

    Xior est le seul acteur coté en Europe continentale purement actif sur le marché de niche du logement étudiant, indique Kepler Cheuvreux. L'intérêt pour cette classe d'actifs a augmenté ces dernières années, en raison de ses caractéristiques anticycliques. Grâce à une stratégie d'expansion agressive en Belgique et aux Pays-Bas, la SIR a quintuplé la valeur de son portefeuille en seulement quatre ans, et il devrait atteindre 1,0 milliard d'euros à terme.

    Xior vise actuellement la péninsule ibérique pour de futures fusions et acquisitions, les déséquilibres offre/demande restant importants, soutenus par un nombre croissant d'étudiants internationaux.

    À la suite de cette vague d’acquisitions, le ratio d'endettement de Xior devrait dépasser 55% d’ici la fin de l’année, ce qui rend probable une augmentation de capital.

  • Pas d’émission de bons d'État le 4 septembre 2019

    Compte tenu de l’environnement actuel des taux d'intérêt (taux négatifs sur les OLO de 10 ans et plus), l'Agence fédérale de la Dette annonce qu'elle n'émettra pas de bons d'État le 4 septembre 2019.

    Le programme de financement 2019 a déjà été mis en oeuvre pour un montant de 25,17 milliards d'euros, ce qui correspond à 83,2% de l'objectif annuel. Cette décision ne met donc pas en péril le financement de 2019, précise l'Agence de la dette.

  • L'Europe progresse, les yeux rivés sur l'Italie

    Après un début de séance hésitant, les marchés européens progressent, les investisseurs gardant un oeil sur l'Italie, qui pourrait se retrouver sans gouvernement aujourd'hui.

    Londres gagne 0,42%, Francfort 0,32%, Amsterdam 0,18% et Paris 0,22% tandis que Bruxelles est à l'équilibre. L'indice paneuropéen Euro Stoxx 50 engrange 0,13% et le Stoxx 600 0,17%.

    Selon toute probabilité, le Premier ministre italien Giuseppe Conte démissionnera mardi, officialisant une tonitruante rupture entre la Ligue de Matteo Salvini et le Mouvement 5 Etoiles, après seulement 14 mois de cohabitation au pouvoir.

    "L'Europe joue gros cette semaine, entre l'Italie qui pourrait se retrouver sans gouvernement et le sommet du G7 ce week-end. Ce n'est pas le Brexit ou les négociations sino-américaines qui vont dominer l'agenda du jour sur les marchés. L'Italie sera en effet au centre de l'attention."
    Tangi Le Liboux, du courtier Aurel BGC

    Le conflit commercial qui oppose la Chine aux Etats-Unis a par ailleurs connu une accalmie lundi: l'administration Trump a accordé un nouveau répit au géant chinois des télécoms Huawei, avant d'interdire aux entreprises américaines de lui vendre des équipements, geste qui cependant "ne change rien" selon ce dernier.

    Par ailleurs, les investisseurs attendent le discours vendredi du patron de la Banque centrale américaine pour avoir des indices sur la direction de sa politique monétaire, selon Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

  • Pandora : +6,44%

    Pandora bondit de 6,44% à 248,10 couronnes danoises.

    Le bijoutier a annoncé un excédent brut d'exploitation (Ebitda) du deuxième trimestre inférieur aux attentes mais il a maintenu ses objectifs annuels inchangés.

  • Oxurion: -32,5%

    Oxurion chute de plus de 32% à 3,76 euros, après l'annonce d'un essai clinique de phase II décevant. Voir post de 8h54.

  • | Opening bell |

    Les marchés européens ouvrent en repli :

    • Paris: -0,17%
    • Bruxelles: -0,13%
    • Amsterdam: -0,03%
    • Francfort: n.c.

    • Avantium: -7,20%
    • Deceuninck: -8%
    • Proximus: -1,74%

  • Un essai clinique décevant pour la biotech Oxurion

    L'efficacité d'une combinaison thérapeutique comprenant un produit d'Oxurion et une autre molécule pour le traitement l’oedème maculaire diabétique (DME) n'a pas été très convaincante à l'issue d'un essai clinique de phase II.

  • Osram: +2,5% en avant Bourse

    Osram gagne 2,5% dans les échanges avant-Bourse, des traders évoquant un article selon lequel les fonds Bain Capital et Carlyle pourraient relevé leur offre en vue du rachat du spécialiste allemand de l'éclairage.

  • Briefing d'avant Bourse

    L'Europe attendue sur une note stable

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement à l'ouverture, après avoir bénéficié la veille d'une perspective de relance économique ce qui a tempéré les inquiétudes sur une éventuelle récession.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,12% à l'ouverture tandis que le Dax à Francfort et le FTSE à Londres sont attendus quasiment à l'équilibre.

    3. La Banque populaire de Chine a fixé le taux préférentiel de prêt (TPP) à 4,25%, en baisse de six points de base
    par rapport à son niveau précédent. "Il s'agit d'une baisse modeste, même si à l'avenir le TPP pourrait encore être abaissé car la Chine a pour objectif de réduire les coûts de financement des entreprises", a déclaré un analyste.

    4. En l'absence d'indicateur à l'agenda, les investisseurs sont déjà focalisés sur les "minutes" de la dernière réunion de la Réserve fédérale (Fed) prévu mercredi qui sera suivi de celle de la BCE le lendemain.

    5. Vendredi, ce sont les débats du symposium de Jackson Hole - au cours duquel doit notamment s'exprimer le président de la Fed Jerome Powel - qui seront à l'honneur.

  • Les "turkish delights" amers de Deceuninck

    Deceuninck subit de plein fouet le ralentissement économique constaté en Turquie. Les ventes totales ont baissé de 8,5% et le résultat semestriel est passé dans le rouge.

    "Les effets du ralentissement économique en Turquie, qui étaient déjà visibles au second semestre de 2018, se sont poursuivis jusqu'en 2019", a indiqué Francis Van Eeckhout, le CEO de Deceuninck dans un communiqué. "Nous restons absolument convaincus du potentiel à long terme de la Turquie (…) ; le moment de la reprise reste cependant difficile à prévoir."

  • Deux produits phares de Mithra distribués en Israël

    Mithra , entreprise spécialisée en santé féminine, annonce la signature de deux accords de licence et d'approvisionnement exclusifs avec Dexcel Pharma, pour la commercialisation en Israël de deux produits phares: le contraceptif oral combiné Estelle et l'anneau hormonal Myring.

    Selon ces accords, Dexcel distribuera Estelle et Myring en Israël. Mithra recevra une avance et des revenus récurrents basés sur des quantités annuelles minimums (QAM). En outre, Mithra fabriquera ces deux produits sur son site Contract Development and Manufacturing Organization en Belgique.

  • Avantium aggrave ses pertes

    Avantium , la société active dans le développement de produits chimiques à base de plantes et fabriqués à 100% à partir de matières premières renouvelables, fait état pour son premier semestre 2019 d’une perte nette de 12,61 millions d’euros contre une perte de 6,51 millions un an auparavant.

    La société indique que les dépenses opérationnelles ont gonflé à 17,4 millions d’euros, là où elles se situaient à près de 10 millions fin juin 2018. En cause notamment , affirme-t-on, l’intégration de 100% Avantium Renewal Polymer (ex-Synvina, joint-venture détenue avec BASF).

    L’Ebitda ajusté se tasse à - 8,8 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 5,2 millions (-1,2 million).

    Notons enfin que la société se targue de détenir une position de cash de 53,1 millions, certes en recul de quelque 30 millions sur un an.

    Pour Avantium, ce premier semestre est en ligne avec les attentes. La société s’attendait en effet à des revenus moindres pour Avantium Catalysis. Elle se dit toutefois " confiante " pour réaliser ses " objectifs stratégiques ".

  • "Vendez vos actions Proximus"

    L'analyste de Goldman Sachs Michael Bishop dégrade sa recommandation sur Proximus à "vendre" contre "neutre". L'objectif de cours est réduit à 21 euros contre 23 euros, impliquant une baisse de 24% depuis la dernière clôture. La banque américaine est donc plus négative que les autres brokers qui fixent en moyenne un objectif de cours de 23,8 euros.

    L'analyste Michael Bishop met en garde contre la pression exercée sur les prix à la suite d'une nouvelle proposition de l'IBPT, l'organisme de surveillance du secteur des télécommunications, visant à réduire les tarifs d'accès au réseau cablé. Selon l'analyste, des tarifs plus bas dans le commerce de détail peuvent nuire à Proximus en raison des investissements importants de l'opérateur de télécommunications dans son réseau de fibres optiques.

  • Lotus Bakeries confirme ses ambitions expansionnistes

    Avec un chiffre d'affaires en hausse de 11,5% à 298 millions d'euros et un bénéfice net à 36 millions d'euros, Lotus Bakeries réalise un premier semestre très solide et confirme les bons résultats de 2018.

  • Les marchés en mode prudence

    Bonjour! Wall Street a clôturé lundi sur une belle progression, de 1% pour l'indice Dow Jones, de 1,2% pour le S&P 500 et de 1,35% pour le Nasdaq. Trois facteurs ont soutenu les marchés : les efforts de la Chine et des Etats-Unis pour faciliter les négociations commerciales, les espoirs de mesure de soutien pour stimuler la croissance économique et la prolongation des exemptions pour Huawei qui a dopé les valeurs technologiques et le secteur des semi-conducteurs.

    La tendance est à la prudence ce matin en Asie, avec des variations limitées pour les indices boursiers. Tokyo gagne 0,50%;

    En Chine, le CSI 300 des grandes capitalisations boursières chinoises perd 0,09%, Shanghaï est stable (+0,01%) tandis que Shenzhen prend 0,39%, les investisseurs s'interrogeant sur l'ampleur et l'impact de la réforme du mécanisme de taux préférentiel de prêt (TPP) de la Banque populaire de Chine.

    Selon les analystes et les investisseurs, cette réforme a pour objectif de rédure les coûts de financement des entreprises de la deuxième économie mondiale, qui subit la pression d'une baisse de la demande intérieure et d'une guerre commerciale prolongée avec les États-Unis.

    En Europe, les contrats à terme laissent augurer d'une ouverture stable.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Echo Connect