1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le Bel 20 remonte la pente | Le PIB US au beau fixe

L'Europe boursière termine la semaine sur une bonne note, excepté à Londres. Le Bel 20 et Umicore gagnent (enfin) du terrain. La croissance du PIB US est nettement supérieure aux attentes, mais Wall Street reste indécise à mi-séance.
  • A l'agenda ce lundi

    C'est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis et rendez-vous la semaine prochaine. D'ici là, passez un agréable weekend. 

    Au menu ce lundi: 

    La Bourse de Tokyo sera fermée alors qu'en Europe les investisseurs scruteront avec attention les indices mesurant le climat des affaires. Côté résultat d'entreprise, on se bousculera encore au portillon avec les rapports de Spotify, Philips, NXP, BBVA, Covestro ou encore Alphabet à l'étranger. Chez nous, les chiffres de Coil, Recticel et Xior sont attendus.  

  • La clôture en Europe

    • Bruxelles: +0,37% 
    • Paris: +0,21%
    • Francfort: +0,28%
    • Londres: -0,14% 
    • Euro Stoxx 50: +0,20% 
    • Stoxx 600: +0,16% 
    Bruxelles a pris ses premiers points de la semaine. Le Bel 20 termine la séance avec 14 de ses éléments dans le vert. Sioen a payé l’absence de prévisions dans son bulletin trimestriel. En Europe, les marchés ont terminé vendredi dans le désordre avec des variations modestes, les indices de référence résistant à la forte baisse des cours du pétrole dans des marchés plutôt calmes malgré une nouvelle salve de résultats trimestriels d'entreprises.
    A Lire: 

  • Amazon met le paquet sur les livraisons

    Si le groupe américain a dévoilé des résultats meilleurs que prévu pour le premier trimestre, quelques chiffres sous-jacents laissent pensifs. Amazon a par ailleurs évoqué 800 millions de dollars d'investissements pour ce qui pourrait être un "game-changer" selon les analystes. 


  • Trump veut faire baisser les prix du pétrole

    Le président américain Donald Trump a demandé à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de faire baisser les cours du pétrole. "Les prix de l'essence diminuent. J'ai appelé l'Opep, j'ai dit vous devez les faire baisser. Vous devez les faire baisser", a-t-il indiqué ce vendredi à des journalistes. Les cours du pétrole ont accentué leur recul après cette déclaration de Donald Trump.

    → En fin d'après-midi, les contrats à terme sur la première échéance du baril de Brent de la mer du Nord cèdent 2,68% à 72,36 dollars et ceux sur le brut léger américain reculent de 2,88%. Les cours du pétrole ont progressé de plus de 50% entre la fin décembre et un pic de près de six mois atteint le 23 avril. 

  • Le moral du consommateur baisse aux Etats-Unis

    La confiance du consommateur américain est retombée au mois d'avril, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan. L'indice de confiance calculé sur la base de cette enquête auprès des ménages est ressorti à 97,2, contre 96,9 en première estimation, après 98,4 en mars, alors que les économistes et analystes prévoyaient en moyenne un chiffre de 97,0.

  • Slack entrera en Bourse par une porte dérobée

    L'éditeur de la messagerie professionnelle Slack a rendu son prospectus en vue de prochaine arrivée à Wall Street. Une arrivée qui se fera par cotation directe, autrement dit sans passer par la case "offre publique", comme l'avait d'ailleurs fait Spotify l'an dernier. La cotation directe de Slack implique qu'il ne fera pas appel aux banques et le prix d'introduction sera fixé au terme de transactions privées entre les actionnaires actuels et les potentiels futurs actionnaires.

    Le groupe, qui se targue d'avoir 10 millions d'utilisateurs quotidiennement, a fait état d'une perte de 138,9 millions de dollars et d'un chiffre d'affaires dépassant les 400 millions pour son exercice clôturé le 31 janvier dernier. 

    L'arrivée à Wall Street est prévue pour le mois de juin. 

  • Intel chute à Wall Street

    Intel plonge de 9,50% après avoir réduit jeudi sa prévision de chiffre d'affaires pour 2019 et manqué le consensus au premier trimestre pour les ventes de son activité à forte marge de centres de données. A la baisse également, Exxon Mobil cède 2,41% après des résultats mal accueillis. La forte baisse des cours du pétrole pèse également sur la tendance: le brut léger américain  

  • Wall Street | Opening bell

    Wall Street recule légèrement à l'ouverture, digérant une nouvelle salve de résultats d'entreprises contrastée et l'annonce d'une croissance bien plus forte que prévu au premier trimestre aux Etats-Unis.

    • Dow Jones: -0,07%
    • S&P 500: -0,06%
    • Nasdaq Composite: -0,31% 

    La Bourse de New York avait terminé en ordre dispersé jeudi, le plongeon du fabricant de post-it et rubans adhésifs 3M pesant sur le Dow Jones (-0,51%) tandis que le Nasdaq (+0,21%) avait grimpé à un nouveau record grâce à l'envolée des stars de la technologie Microsoft et Facebook.

  • Une croissance du PIB US qui surprend

    Le PIB américain a fait des étincelles au premier trimestre. Selon les premières estimations, il s'affiche en hausse de 3,2% sur les trois premiers mois de l'année en rythme annuel. La croissance US était de 2,2% au dernier trimestre 2018. 

    Comment expliquer la forme de la première économie mondiale?

    Cette hausse est surtout due à l'évolution de la balance commerciale et à celle des stocks des entreprises, deux facteurs temporaires qui pourraient lui faire défaut sur les trimestres suivants. Les exportations américaines ont augmenté de 3,7% au premier trimestre tandis que les importations diminuaient d'autant, un double mouvement qui se solde par une contribution positive de 1,03 point de pourcentage à la croissance du PIB après un effet neutre sur octobre-décembre. Les stocks des entreprises ont augmenté parallèlement au rythme de 128,4 milliards de dollars sur le trimestre, le plus élevé depuis le deuxième trimestre 2015. Cette hausse se traduit par une contribution à la croissance de 0,65 point de pourcentage, contre 0,1 point seulement sur le quatrième trimestre de l'an dernier.

    Sur les marchés, les "futures" américains ont accentué leur progression après la publication de ces chiffres tandis que le rendement des Treasuries à 10 ans s'orientait à la hausse à 2,5450%. Sur le marché des devises, le dollar a effacé ses pertes face à un panier de devises internationales. 

  • Wall Street s'apprête à ouvrir en hausse

    Les contrats à terme sur Wall Street sont bien orientés après les chiffres de la croissance US: celui sur l'indice Dow Jones grappille 0,03%, celui sur le S&P prend 0,10% et celui sur le Nasdaq 100 0,38%.

    Exxon Mobil recule de 2,7% dans les échanges de préouverture après avoir annoncé pour le premier trimestre un bénéfice en baisse de près de 50%, affecté par le recul des prix du pétrole et du gaz et la faiblesse de ses activités de raffinage et de produits chimiques, que des gains de production modestes n'ont pu compenser.

    Chevron se tasse de 0,17% en avant Bourse, après avoir annoncé un recul de 27% de son bénéfice trimestriel en raison de la baisse des prix du brut et de marges plus faibles dans ses activités de raffinage et de produits chimiques.

    En Europe, les indices actions européens ont modestement accru leurs gains après le PIB US, avec des gains compris entre 0,42% à Bruxelles et un recul de 0,09% à Amsterdam. L'indice DJ Stoxx 600 engrange 0,13%.

    L'euro est en hausse face au dollar à 1,1156 (+0,22%).

  • "Kingspan n'est plus intéressé par Recticel"

    Kingspan a mis un terme aux discussions pour la reprise de la division Mousses souples et Isolation de Recticel . Le groupe irlandais n'a pas l'intention de relancer d'éventuelles discussions, a appris Reuters auprès d'une source proche du dossier.

    L'action Recticel, qui a progressé de 4,68% à 9,39 euros en matinée dans l'espoir d'une offre relevée, abandonne 2,45% à 8,75 euros.

  • Dividende de 2,20 euros pour Atenor

    L’Assemblée générale des actionnaires d'Atenor a décidé ce 26 avril de distribuer un dividende brut de 2,20 euros par action pour un montant total de 12,39 millions d’euros.

    Le dividende, net de précompte mobilier (PM) s’élèvera à 1,54 euro par action ordinaire (30% de PM). La matérialisation de ce dividende se traduit par le détachement du coupon numéro 13.

    • Date de détachement (Ex date): 29 avril 2019
    • Date d’enregistrement (Record date): 30 avril 2019
    • Date de paiement (Payment date): 2 mai 2019

  • AOC détient 13,4% d'Agfa

    L'actionnnaire activité allemand Active Ownership Capital (AOC) détient actuellement 13,42% des actions Agfa-Gevaert . Cela s'explique par le fait que deux fonds AOC ont été regroupés. Lors de la précédente déclaration de transparence, AOC détenait 10,3%.

    Avec un participation de 13,42%, AOC est désormais l'actionnaire le plus important d'Agfa. AOC détient également avec Klaus Röhrig un siège au conseil d'administration.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Les valeurs à suivre à Wall Street

    * AMAZON.COM a publié jeudi un bénéfice nettement supérieur aux attentes pour le premier trimestre mais indiqué aussi que de nouveaux investissements étaient en préparation, ce qui pourrait comprimer ses marges pendant les prochains trimestres. L'action gagne environ 1% dans les échanges d'avant-Bourse.

    * INTEL a réduit jeudi sa prévision de chiffre d'affaires pour 2019 et les ventes de son activité à forte marge de centres de données ont manqué le consensus au premier trimestre, des annonces qui font perdre 7,7% au géant des semi-conducteurs en avant-Bourse.

    * FORD a publié jeudi des résultats en baisse mais supérieurs aux attentes pour le premier trimestre et s'est montré davantage confiant dans sa capacité à améliorer ses résultats sur l'ensemble de l'année par rapport à 2018, des annonces saluées par un bond de 8,8% du titre en avant-bourse.

    * STARBUCKS a relevé jeudi ses prévisions de bénéfice pour l'ensemble de l'année au vu de solides performances sur son deuxième trimestre clos le 31 mars, avec des ventes à périmètre comparable supérieures aux attentes . Wells Fargo a abaissé sa recommandation à "performance en ligne" contre "surperformance".

    * MATTEL a enregistré un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes, une gamme plus diversifiée de poupées Barbie et de jouets issus de franchises telles que "Jurassic World" ayant soutenu ses ventes aux Etats-Unis. Le fabricant de jouets grimpe de 8,2% dans les échanges avant-Bourse.

    * COLGATE-PALMOLIVE a annoncé un bénéfice par action de 0,65 dollar par action au premier trimestre pour un chiffre d'affaires de 3,884 milliards de dollars alors que les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 0,66 dollar et des revenus de 3,86 milliards de dollars.

    * INTERPUBLIC - Le groupe publicitaire a publié vendredi un bénéfice par action et un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes au premier trimestre, avec une croissance organique de 6,4%, contre 3,8% attendu selon FactSet.

    * ANADARKO, courtisé à la fois par OCCIDENTAL PETROLEUM et CHEVRON, a dégagé un bénéfice supérieur aux attentes au premier trimestre à la faveur d'une hausse des ventes en volume et d'une baisse des coûts.

    * EXXON MOBIL et CHEVRON publient avant l'ouverture leurs résultats trimestriels, avec un bénéfice par action qui devrait avoir reculé sur un an.

  • L'essentiel de la tendance boursière - Update

    Les marchés en ordre dispersé | RBS et Glencore sur le flanc | WPP recherchée

    1. La majorité des indices actions européens pointent en ordre dispersé.
    2. Bruxelles gagne 0,28%, Francfort 0,15% et Paris 0,13%. Amsterdam cède 0,16% et Londres 0,17%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 bonifie de 0,10%.
    3. Les investisseurs sanctionnent Royal Bank Scotland (-4,40%). La banque britannique devrait ressentir un "impact énorme" du Brexit dans les prochains mois après avoir déjà subi un recul de ses bénéfices en début d'année à cause d'une intense concurrence.
    4. Glencore chute de 3,61%. Le groupe minier et de négoce fait l'objet d'une enquête du régulateur américain des marchés à terme, sur des soupçons de "pratiques de corruption".
    5. WPP bondit de 3,64%, malgré une activité poussive au premier trimestre, après des pertes de clients aux Etats-Unis.
    6. La tendance pourrait évoluer avec la publication à 14h30 des chiffres de la croissance américaine au premier trimestre.
    7. Wall Street est attendue en ordre dispersé: les  contrats à terme sur l'indice Dow Jones cède 0,10%, celui sur le S&P (-0,03%) est stable tandis que celuis sur le Nasdaq 100 gagne 0,15%.

  • Uber dévoile les modalités de son IPO

    La célèbre application a donné davantage de précisions sur son entrée en Bourse. La fourchette de prix est fixée entre 44 et 50 dollars l'action. Ce qui signifie que la valorisation d'Uber pourrait grimper jusqu'à 91,5 milliards de dollars.

  • Le champion du monde la pub pénalisé par le marché US

    WPP, premier groupe mondial de publicité, a publié des ventes nettes en baisse de 8,5% en Amérique du Nord, son plus grand marché, en raison de la perte de budgets, notamment celui de Ford. Le groupe britannique a estimé ces résultats aux Etats-Unis décevants, mais attendus. Il a confirmé ses objectifs annuels.

  • Quel prix pour une troisième offre sur Recticel?

     

    Après avoir essuyé deux refus, l'un portant sur une offre publique (OPA) et l'autre concernant seulement deux divisions de Recticel, Kingspan n'abandonne pas la partie. La plupart des analystes estiment probable une surenchère sur le prix de l'OPA.

    → Le lien vers notre article


  • GBL lance une offre sur le propriétaire de Bobbejaanland

    GBL , Corporacion Financiera Alba et le fonds suédois EQT détiennent déjà près de 60% de Parques Reunidos, le groupe propriétaire du parc d'attraction limbourgeois Bobbejaanland. Aujourd'hui, ils lancent une offre de reprise sur le solde.

    > Lire notre article: Nouvel investissement en vue pour GBL

  • Kepler Cheuvreux s'intéresse à Montea et WDP

    Kepler Cheuvreux initie le suivi de deux spécialistes de l'immobilier logistique: WDP et Montea. Le secteur de la logistique profite des tendances structurelles telles que le commerce électronique et la complexité croissante de la gestion de la chaîne d'approvisionnement.


    Montea se voit attribue un rating "réduire" et un objectif de cours de 67 euros. L'inclusion de l'action dans l'indice EPRA en septembre de l'année dernière a changé la donne et a attiré l'attention des investisseurs sur la société. Depuis lors, l'action a augmenté de 57%, de sorte que la valeur de marché a atteint 1,2 milliard d'euros. Les analystes de Kepler Cheuvreux ne doutent pas de l’avenir brillant pour la logistique, ni du fait que la société sera en mesure de faire croître ses flux de trésorerie récurrents, mais ils estiment que la hausse est allée trop loin. Ce qui explique le conseils de "réduire".

    WDP , désormais la plus grande société immobilière belge cotée en bourse par sa capitalisation boursière, reçoit la recommandation de "conserver" et un prix cible de 138 euros. WDP a beaucoup investi dans l'immobilier logistique par le biais d'une stratégie achat / développement et conservation. Cependant, la solide performance récente a conduit à des multiples de valorisation élevés, de sorte qu'il ne reste plus beaucoup de marge de progression.

  • Le PIB US attendu à +2% au premier trimestre

    Les opérateurs de marché attendent à 14h30 la première estimation du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis pour janvier-mars, à moins d'une semaine de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale.

    La croissance de la première économie mondiale est prévue à 2% en rythme annualisé sur la période selon les estimations des économistes sondés par Refinitiv.

    "Une surprise positive pourrait notamment voir le jour après la publication la semaine dernière de statistiques montrant que les ventes au détail aux Etats-Unis avaient enregistré en mars leur plus forte hausse depuis un an et demi."
    Les analystes de Mirabaud Securities

  • L'essentiel de la tendance boursière

    Indécision des marchés | Nouvelle de résultats | Le PIB US au menu

    1. Les indices actions européens évoluent en ordre dispersé et proche de l'équilibre, dans un marché qui croule sous les résultats.
    2. Bruxelles gagne 0,10%, Francfort 0,04% et Paris 0,03%. L'indice DJ Stoxx 600 abandonne 0,08% et Amsterdam 0,26%.
    3. Le secteur bancaire est à la peine. Deutsche Bank chute de 3,8%. La banque a confirmé vendredi son objectif de rentabilité annuelle de "4% au moins".
    4. La banque britannique RBS lâche 5,50%. Le groupe a souffert au premier trimestre d'une féroce concurrence sur le marché des prêts immobiliers ainsi que des incertitudes du Brexit.
    5. Daimler perd 0,43%, après avoir acté un "début d'année faible", selon les mots de son patron, Dieter Zetsche.
    6. Casino se replie de 3,9%, pâtissant d'un chiffre d'affaires d'un recul de 0,5% au premier trimestre.
    7. Valeo monte de 4,8%, les investisseurs saluant une baisse circonscrite (-1%) et moins importante qu'anticipé des ventes du groupe au premier trimestre.
    8. WPP prend 1,46%, malgré une activité poussive au premier trimestre, après des pertes aux Etats-Unis.
    . Les investisseurs attendent en début d'après-midi de la croissance américaine pour le premier trimestre.

  • KBC retire Sioen de sa "dynamic top pick list"

    Suite à la mise à jour trimestrielle décevante, KBC Securities retire Sioen Industries de sa "dynamic top pick list".

    Sioen est devenu plus prudent dans ses perspectives pour 2019. La société a également déclaré que le ralentissement de la croissance dans les pays voisins se faisait de plus en plus sentir en Belgique. Sioen met également en garde contre une volatilité éventuelle des ventes dans sa division "Apparel" (vêtements de protection).

    Au début de l’année, l’analyste Ruben Devos était toujours très optimiste sur le fait que Sioen pourrait augmenter ses marges bénéficiaires. La hausse des prix du pétrole et son ajustement à la croissance des ventes (de +2,5 à +1,5%) l’ont incité à réduire ses prévisions de bénéfice brut d’exploitation et de bénéfice net de 3 et 5% respectivement.

    Alors que l'action Sioen a déjà progressé de 23% cette année, l'analyste pense qu'il est temps de faire une pause. Il réduit son conseil d"acheter à conserver. L'objectif de cours passe de 29 à 27,50 euros.

  • UCB et WEB ex-dividende

    L'indice Bel20 perd 0,05% à 3.711,56 points, pénalisé par le détachement de coupon d'UCB . Le titre du groupe pharmaceutique cote sans le droit au dividende de 1,20 euro.

    C'est le cas également pour Warehouses Estates Belgium, dont le coupon est détaché ce matin. Le dividende s'élève ici à 4,15 euros brut.

  • GBL & Co envisage une offre sur Parques Reunidos

    GBL et le fonds suédois EQT envisagent de faire une offre publique d'achat sur le groupe de parcs d'attractions Parques Reunidos. C'est ce qui ressort d'un avis sur le site Web du gendarme boursier espagnol CNMV.

    Selon le journal économique espagnol El Economista, l'offre s'élèverait à 14 euros par action, ce qui représente une prime de 29% par rapport au cours de clôture de jeudi (10,84 euros). Les trois sociétés détiennent déjà 55,8% de Parques Reunidos.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,14%
    • Amsterdam: -0,45%
    • Francfort: +0,01%
    • Paris: +0,08%
    • DJ Stoxx 600: -0,09%

  • 78%
    Estimations revues à la hausse pour le S&P 500
    Sur les 178 sociétés du S&P 500 qui ont publié à ce stade, 78% ont fait état de profits supérieurs aux attentes, selon les données de Refinitiv. Les estimations pour l'ensemble du S&P 500 ont en conséquence été revues à la hausse et les bénéfices sont désormais attendus stables, au lieu d'une contraction attendue de 2,3% au début du mois. Hors énergie, les profits sont même attendus en hausse de 1,4%.

  • AB InBev, Cofinimmo, Sioen... quelques valeurs belges à suivre

    AB InBev - SBG Securities dégrade AB InBev à "conserver" ("acheter") avec un objectif de cours de 87 contre 85 euros

    Cofinimmo - La société immobilière réglementée Cofinimmo a publié un résultat net de ses activités clés part du groupe à 30 millions d'euros, supérieur aux attentes pour le premier trimestre. Sur la même période, la société enregistre des revenus locatifs bruts en hausse de 4,9% tandis que sa marge d'exploitation augmente à 82,3%. Le taux d'occupation plafonne à 96% contre 95,8% au 31 décembre 2018. Cofinimmo confirme donc sa prévision de dividende brut à 5,60 euros par action ordinaire pour l'exercice 2019. → Notre article

    Econocom - À l'issue du premier trimestre, le chiffre d'affaires d'Econocom s'établit à 623 millions d'euros, soit une croissance de 3,6% (après application de la norme IFRS16). La croissance organique, elle, est en augmentation de 1,6%. Le fournisseur de services informatiques ambitionne de réaliser sur l'ensemble de l'année un résultat opérationnel courant de 128 millions d'euros à périmètre constant. → Notre article

    Nyrstar -Le smelter a étendu la période durant laquelle les créanciers obligataires peuvent approuver ou non le plan de sauvetage, jusqu'au 7 mai.

    QfG - Quest for Growth a réalisé au premier trimestre 2019 un bénéfice de 5,8 millions d'euros (+0,35 euro par action ordinaire), à comparer avec une perte de 1,6 million d'euros (-0,11 euro par action ordinaire) au premier trimestre 2018. La valeur nette d’inventaire par action a augmenté de 4,9%, à 7,47 euros, contre 7,12 euros au 31 décembre 2018. → Notre article

    Sioen - La société active dans les textiles techniques a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 133,6 millions d'euros au cours des trois premiers mois, soit une croissance de 1,4% d'une année à l'autre. Elle ne livre aucune prévision chiffrée. → Notre article

  • L'essentiel à savoir avant l'ouverture des marchés

    L'Europe attendue sans tendance, résultats et PIB US au menu

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement à l'ouverture d'une séance qui s'annonce à nouveau chargée en résultats d'entreprises avant la publication très attendu des premiers chiffres de la croissance américaine au premier trimestre.

    2. D'après les indications disponibles, le CAC 40 parisien et le Dax à Francfort pourraient perdre 0,1% dans les premiers échanges tandis que le FTSE à Londres pourrait prendre 0,06%.

    3. Les opérateurs de marché attendent à 14h30 la première estimation du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis pour janvier-mars. La croissance de la première économie mondiale est prévue à 2% en rythme annualisé sur la période selon les estimations des économistes sondés par Refinitiv.

    4. Avant ce rendez-vous majeur de l'agenda, les investisseurs se concentreront sur la pluie de résultats prévue avant l'ouverture des marchés (Suez, Renault , Sanofi, Deutsche Bank ou encore Daimler et WPP sont au programme).

    5. La Bourse de New York a fini sur une note irrégulière jeudi, avec un Dow Jones plombé par des résultats décevants dans le secteur industriel, notamment ceux du conglomérat 3M (-13%), alors que Microsoft et Facebook ont porté le Nasdaq à un nouveau record en séance.

  • Le Nikkei termine en baisse avant la "Golden Week"

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse en raison de plusieurs résultats décevants dans le secteur technologique (Advantest, Intel...) alors que le Japon s'apprête à entrer dans une longue semaine de jours fériés.

    L'indice Nikkei a perdu 0,22% à 22.258,73 points et le Topix, plus large, a cédé 0,15% à 1.617,93 points.

    A cela s'ajoute la prudence des investisseurs avec la fermeture des marchés japonais pour la "Golden Week" qui s'étend
    sur un période exceptionnellement longue, du 27 avril au 6 mai, pour célébrer notamment le couronnement du nouvel empereur Naruhito.

    Sur la semaine écoulée, le Nikkei a progressé de 0,26%, sa quatrième performance hebdomadaire positive d'affilée.

  • Premier trimestre positif pour Deutsche Bank

    La première banque allemande Deutsche Bank a confirmé vendredi son objectif de rentabilité annuelle de "4% au moins" après sa performance positive au premier trimestre dévoilée jeudi après l'abandon de son projet de fusion avec Commerzbank.

    Pour l'année 2019, le ratio rapportant le résultat net aux capitaux propres (RoTE) devrait se situer à "plus de 4%" et "devrait ensuite continuer à s'améliorer", selon un communiqué de la banque, qui a ainsi confirmé ses ambitions affichées en début d'année. De janvier à mars, soit le trimestre considéré d'ordinaire comme le plus fort de l'année, ce ratio de rentabilité ne s'est établi qu'à 1,3%, certes meilleur que le score de 0,9% affiché lors du trimestre correspondant en 2018.

    La banque a cependant inscrit sur les trois premiers mois de l'année une charge de 604 millions d'euros correspondant à l'abondement annuel à un fonds en Allemagne pour parer au sauvetage de banques. Si elle avait étalé cette charge au cours des quatre trimestres de l'année, sa rentabilité nette aurait atteint 3,6% à fin mars, explique-t-elle.

    L'établissement présidé par l'Allemand Christian Sewing reste néanmoins fragile avec un chiffre d'affaires de 6,4 milliards d'euros qui a reculé de 9% sur un an.

    Sa principale division, la banque d'investissement, a vu ses recettes se contracter de 13%, à 3,3 milliards d'euros, surtout en raison du recul de ses opérations de marché sur actions et obligations. Dans la banque de détail, où la fusion avec la filiale Postbank se poursuit, elles ont reculé de 5% et de 4% dans la gestion d'actifs, mise partiellement en Bourse l'an dernier.

  • Premier trimestre historique pour Galapagos

    La biotech Galapagos affiche une position confortable de cash avec 1,2 milliard d'euros dans ses caisses. Les résultats de phase 3 du FINCH 1 et 3 sont encourageants et Galapagos s'attend à une année "chargée et intéressante".

    "Le premier trimestre de 2019 a été l'un des plus historiques en près de 20 ans d'existence: nos résultats de phase 3 du FINCH 1 et 3 avec notre programme principal, le filgotinib, un inhibiteur sélectif de JAK1, démontrent une efficacité compétitive et un potentiel de sécurité dans la polyarthrite rhumatoïde. Avec plus de 40 essais en cours en 2019, y compris nos programmes ISABELA et PINTA en inflammation, nous nous attendons à une année particulièrement chargée et intéressante", a déclaré Onno van de Stolpe, CEO de Galapagos.

  • Recticel rejette l'offre de Kingspan

    Le conseil d’administration de Recticel a en effet rejeté à l’unanimité l’offre non-sollicitée par Kingspan sur ses divisions isolation et mousses souples. Mais il laisse la porte ouverte à une éventuelle offre publique sur l’ensemble de la société.

  • A suivre ce vendredi 26 avril

    → ECONOMIE /FINANCE

    Etats-Unis
    • 14h30 PIB (1ère estimation) / T1
    •  16h Indice de confiance du consommateur de l'université du Michigan (définitif) / avril

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    • Deutsche Bank / résultats du T1
    • Daimler / résultats du T1

    Belgique
    • Aedifica: possiblité de souscrire à l’augmentation de capital
    • Asit Biotech: publication du rapport annuel
    • Atenor : assemblée générale
    • Neufcour: résultats 2018, à 17h
    • Sioen: assemblée générale à 14h
    • Warehouses Estates Belgium: cotation ex-dividende

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre les principaux événements de cette séance de bourse.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect