1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street emmène le Nasdaq et le S&P à des records

Les marchés actions européens n'ont pas profité de l'accalmie après le nouvel accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique. A l'inverse, Wall Street a terminé en hausse, portée par l'optimisme sur le commerce.
  • A suivre ce mercredi 29 août

    Le live sur les marchés prend fin. Voici ce qu'il ne faut pas manquer demain, mercredi 29 août: 

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 8h Indice GfK du moral des ménages / septembre
    • Salon IFA de l'électronique grand public (1ère journée presse)

    Etats-Unis
    • 14h30 PIB / T2
    • 16h Promesses de vente immobilières / juillet

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • Recticel : résultats du S1
    • Spadel : résultats du S1

    Luxembourg
    • RTL Group

    Pays-Bas
    • Unibail-Rodamco: résultats du S1

  • Wall Street portée par le commerce et le Nasdaq

    La Bourse de New York a terminé la séance dans le vert ce mardi, faisant toujours preuve d’optimisme à l’idée d’un apaisement généralisé des tensions commerciales après l’accord entre Washington et Mexico. Un accord d’autant plus salué que les questions commerciales ont représenté ces derniers mois le frein le plus important sur le marché américain des actions. 

    Le Dow Jones a gagné 0,06% à 26.064,02 points, le S&P 500 a pris 0,03% à 2.897,53 points et le Nasdaq a avancé de 0,15% à 8.030,04 points.

    Du côté des valeurs, la justice canadienne a donné raison à Tesla (-2,32%), qui accusait le nouveau gouvernement de l’Ontario de l’avoir injustement lésé dans sa décision de supprimer des aides à l’achat de voitures électriques.

    Google (Alphabet) a cédé 0,83% après que le président américain Donald Trump a accusé le moteur de recherche de partialité à son égard lors des résultats d’une recherche et a ajouté qu’il prendra des mesures face à cette situation.

    Le joaillier Tiffany a pris 0,92% après avoir fait part de ventes trimestrielles supérieures aux attentes.

  • | CLOSING BELL |

    • Dow Jones +0,07% à 26.067,27 points
    • S&P 500 +0,03% à 2.897,68 points
    • Nasdaq +0,15% à 8.030,04 points
  • Le pétrole termine en baisse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en baisse mardi sur le marché new-yorkais Nymex, sous la pression de prises de bénéfice après le récent mouvement haussier même si l'accord commercial conclu entre les Etats-Unis et le Mexique a apporté un soutien.

    Le contrat octobre sur le brut léger américain (WTI) a perdu 34 cents, soit 0,49%, à 68,53 dollars le baril.

    Le Brent a cédé pour sa part 26 cents (0,34%) à 75,95 dollars après avoir atteint le matin un plus haut depuis le 11 juillet à 76,97 dollars.

  • Une clôture sans conviction sur les marchés européens

    Les principales Bourses européennes ont terminé mardi sans conviction dans le vert, profitant timidement de l'embellie sur lefront commercial après l'accord conclu la veille entre les Etats-Unis et le Mexique.Les craintes d'une récession mondiale provoquée par une guerre des tarifs douaniers n'ont pas disparu et en Europe, les inquiétudes entourant l'Italie et le Brexit sont toujours bien présentes.

    À Paris, le CAC 40 a gagné 0,11% à 5.484,99 points. Le Footsie de la Bourse de Londres, qui était fermée lundi en raison d'un jour férié, a pris 0,52% et le Dax allemand a perdu un peu de terrain (-0,09%). L'indice FTSEurofirst 300 a pris 0,1%, le Stoxx 600 a perdu 0,03% et l'indice EuroStoxx 50 a cédé 0,24%. La Bourse de Milan a reculé de 0,85%, pénalisée notamment par ses banques comme UniCredit (-2,61%) et UbiBanca (-2,95%).

    Les secteurs les plus sensibles au dossier du commerce international ont été par contre plébiscités en Europe : l'indice Stoxx des ressources de base a pris 1,64% et celui de l'automobile 0,84%.Le compartiment automobile a profité en outre de plusieurs relèvements de recommandation sur des valeurs du secteur, à l'instar de Renault(+1,96%, plus forte hausse du CAC), relevé à "neutre" par Credit Suisse, et de Faurecia (+4,17%, en tête de l'Eurofirst 300), recommandé à l'achat par Kepler Cheuvreux.

  • Clôture sans tendance pour les marchés européens

    Bel20: -0;13%

    AEX: -0,19%

    CAC: +0,11%

    Dax: +0,07%

    FTSE100: +0,72%

  • Google chute après un tweet de Trump

    Le titre Google a légèrement reculé après un tweet de Donald Trump. Le président américain accuse le moteur de recherche de partialité à son égard et promet des mesures face à cette situation.

     

    Google a fermement démenti  les accusations de partialité politique lancées par Donald Trump en soulignant que son moteur de recherche "ne classe jamais les résultats de recherche pour manipuler une opinion politique".

  • Le point sur les marchés après l'ouverture de Wall Street

     Les marchés sont toujours soutenus par la conclusion d'un accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique qui offre un répit bienvenu dans le dossier des relations commerciales internationales qui empoisonne depuis plusieurs mois les marchés.

    Les indices boursiers européens évoluent globalement dans le vert à l'ouverture de Wall Street, même si les craintes relatives à l'Italie et au Brexit pèsent sur la tendance.
    Le Stoxx 600 gagne 0,21%, le CAC 40 prend 0,43% tandis que la Bourse de Milan perd 0,33%.

    Le Stoxx automobile avance de 1,42% et celui des ressources de base grimpe de 2,23%.

    A Wall Street, Tiffany grimpe de 3,8%après avoir fait état de résultats trimestriels supérieurs au consensus et relevé sa prévision de bénéfice annuel.

    Coty (+7,33%) et Estee Lauder (+3,63%) profitent pour leur part d'un relèvement du conseil de Morgan Stanley.
    A contrario, Best Buy chute de 5,67% après avoirannoncé un ralentissement de la croissance de ses ventes enligne pour le deuxième trimestre d'affilée.

  • Wall Street ouvre en hausse

    Dow Jones +0,23%, Nasdaq +0,25%

  • Les valeurs à suivre à Wall Street (Update)

    * TIFFANY - Le joaillier a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs au consensus après une croissance des ventes à périmètre et taux de change comparables de 7%, meilleure qu'attendu, et il a relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Le titre gagnait 4,4% à 135,47 dollars dans les premiers échanges en avant-Bourse après la publication des résultats.

    * BEST BUY - Le distributeur d'électronique grand public a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes mais la croissance de ses ventes en ligne a ralenti pour le deuxième trimestre d'affilée. Le titre chutait de 7% dans les premiers échanges après ces annonces.

  • 355.400 EUR
    Campagne des bons d'Etat
    Le montant total des souscriptions au bon d'Etat à 10 ans (4 septembre 2018-2028 ; 0,65%) effectuées au 27/08/2018 s’élève à 355.400,00 euros, selon l'agence de la dette.

  • Greenyard et Qrf dans les cordes

    Il n'y a guère d'amélioration pour Greenyard après l'avertissement sur résultats d'hier. Le titre perd 5,40% (à 8,58 euros), après avoir déjà cédé 7,54% lundi.

    Les résultats semestriels mitigés et l'absence d'indications claires sur le dividende enfoncent également la société immobilière réglementée Qrf , dont l'action représentative perd 3,11% à 17,15 euros. Depuis l'IPO en décembre 2013, la baisse supérieure à 30%.

  • Wall Street donnée en petite hausse

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en petite hausse, après les records inscrits la veille, signe que les investisseurs sont loin de triompher malgré l'avancée sur le front du commerce.

    L'indice Dow Jones devrait progresser de 0,13%, le S&P 500 de 0,10% et le Nasdaq 100 de 0,20%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Best Buy, Tiffany, Tesla...

    * BEST BUY et TIFFANY doivent publier leurs résultats trimestriels avant l'ouverture des marchés américains, HEWLETT-PACKARD ENTERPRISE après la clôture.

    * TESLA - La justice fédérale américaine a rejeté une plainte d'actionnaires de Tesla accusant le constructeur de voitures électriques et son PDG, Elon Musk, de les avoir induits en erreur sur l'évolution de la production de la Model 3.

    * MICROSOFT - Selon Morgan Stanley, il existe une probabilité élevée pour que le géant informatique relève de façon plus forte qu'escompté son dividende en septembre, étant donné sa trésorerie et la croissance de ses résultats. Cela devrait permettre au titre d'atteindre l'objectif de cours de l'intermédiaire financier à 130 dollars, contre un cours de clôture à 109,60 dollars lundi.

    * STARBUCKS - Nestlé a bouclé l'accord de licence de 7,15 milliards de dollars (6,11 milliards d'euros) qui lui permet suisse de commercialiser des produits à la marque Starbucks en dehors des magasins de la chaîne américaine.

    * ASPEN INSURANCE HOLDINGS - La compagnie d'assurance a conclu un accord en vue de son rachat par un groupe de fonds d'investissement affiliés à APOLLO GLOBAL MANAGEMENT pour un montant de 2,6 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros) en numéraire. Le prix retenu (42,75 dollars par action) intègre une prime de 6,6% sur le cours de clôture de lundi.

    * BROOKS AUTOMATION - Le spécialiste suédois des pompes et compresseurs Atlas Copco va racheter la division de cryogénie de Brooks Automation pour 675 millions de dollars en numéraire, ont annoncé les deux sociétés lundi soir.

    * XILINX - Baird a relevé sa recommandation sur le fabricant de semi-conducteurs à "surperformance" et porté son objectif de cours de 71 à 90 dollars. Le titre gagnait 2,3% dans les premiers échanges en avant-Bourse.

  • Topo de mi-séance

    L'Europe salue l'accord USA-Mexique, avec le Brexit et l'Italie en toile de fond

    1. Les principales Bourses européennes évoluent globalement en légère hausse, partagées entre l'accord commercial conclu entre les Etats-Unis et le Mexique, tandis que les craintes entourant l'Italie et le Brexit continuent de peser.

    2. Paris avance de 0,21%, Francfort de 0,12% tandis qu'Amsterdam est à l'équilibre. L'indice DJ Stoxx 600 grappille 0,08% mais l'indice Euro Stoxx 50 plie de 0,11%.

    3. Le FTSE prend 0,66%, dans un mouvement de rattrapage alors que Londres était fermée, la journée étant fériée au Royaume-Uni.

    4. Les secteurs les plus sensibles au dossier du commerce international sont plébiscités en Europe : l'indice Stoxx des ressources de base prend 1,87% et celui de l'automobile 1,25%.

    5. Le compartiment automobile profite en outre de plusieurs relèvements de recommandation sur des valeurs du secteurs, à l'instar de Renault (+2,3%), relevé à "neutre" par Credit Suisse, et de Faurecia (+5,09%), recommandé à l'achat par Kepler Cheuvreux.

    6. A Bruxelles, Agfa-Gevaert prend 5% après l'annonce d'un alliance stratégique en Chine. Kinepolis gagne 2%, aidé par Berenberg passé à l'achat sur la valeur.

    7. De son côté, le dollar, pénalisé par le regain général d'appétit pour le risque, qui se traite autour de 1,1704.

  • Les actionnaires d'EDF saluent la démission de Hulot

    EDF progresse de 1,10% après l'annonce de la démission de Nicolas Hulot, le ministre français de la Transition énergétique et farouche opposant au nucléaire.

    Le 17 mai dernier, lors de l'annonce de sa nomination, l'action a chuté de 7%.

  • Degroof Petercam sur Roularta et Montea

    Degroof Petercam réduit ses prévisions de bénéfice par action pour Roularta de 8% pour 2019 et de 2% pour 2020. Les analystes s'attendent à une petite perte pour 2018 contre un léger bénéfice précédemment. Sur base de ces nouvelles estimation, l'objectif de cours est réduit à 17 euros contre 18 euros. La recommandation est maintenue à "conserver".

    Roularta est en baisse de 0,56% à 17,70 euros dans un marché en hausse de 0,12%.

    Pour Montea , l'objectif de cours est relevé de 50 à 53 euros, "pour prendre en compte les commentaires de la direction après la publication des bons resultats semestriels publiés le 21 août." La recommandation est maintenue à "accumuler".

    Montea gagne 0,40% à 50,20 euros.

  • La masse monétaire M3 ralentit plus que prévu

    La croissance du crédit bancaire aux entreprises et aux ménages est restée soutenue le mois dernier, alors que celle de l'agrégat monétaire M3, souvent un bon indicateur avancé de l'activité économique, a ralenti plus fortement que prévu, a annoncé mardi la Banque centrale européenne (BCE).

    > Le crédit aux entreprises non-financières a augmenté de 4,1% et les prêts aux ménages ont progressé de 3,0% en juillet, tous deux à leur rythme de croissance le plus soutenu depuis 2009.

    > Le rythme de croissance annuel de M3 dans les 19 pays de la zone euro a ralenti à 4,0% en juillet contre 4,5% en juin, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient +4,3%.

  • Le rendement italien à dix ans remonte

    Le rendement des obligations d'Etat italiennes à dix ans atteint son plus haut niveau depuis trois mois, après que le vice-président du Conseil italien a déclaré que le déficit public italien pourrait dépasser la règle européenne des 3% du produit intérieur brut (PIB) en 2019.

    "Je n'exclus pas (de franchir la limite de 3%), tout est possible. On ne peut pas le dire aujourd'hui, nous travaillons sur la loi de finances", a dit Luigi Di Maio dans un entretien publié par le journal Il Fatto Quotidiano.

    Le rendement de l'obligation italienne à 10 ans affichait une hausse de plus de trois points de base à 3,198% après un pic à plus de 3,2%, son plus haut niveau depuis le 29 mai.. Il avait culminé ce jour-là à 3,388%, un niveau sans précédent depuis la mi-2014.

  • "Les espoirs de nouveaux accords commerciaux entre les Etats-Unis et le Canada ou la Chine pourraient faire perdurer la tendance positive. Attention cependant à une correction technique (prise de bénéfices) qui pourrait bientôt se matérialiser."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Le point en début de matinée

    L'accord commercial USA-Mexique rassure les investisseurs

    1. Les investisseurs retrouvent le goût pour les actifs risqués ce matin, rassurés par l'accord commercial conclu entre les Etats-Unis et le Mexique.

    2. Une demi-heure après les premiers échanges, Francfort et Bruxelles gagnent 0,25%, Amsterdam prend 0,17% et Paris 0,16%. L'indice DJ Euro Stoxx 50 (+0,09%) est stable tandis que le Stoxx 600 avance d e0,28%.

    3. Le marché était soulagé par l'issue favorable la veille des négociations entre les Etats-Unis et le Mexique qui ont débouché sur un accord commercial, auquel pourrait se joindre désormais le Canada afin de créer un nouvel accord de libre-échange nord-américain.

    4. Le secteur minier profitait particulièrement de ces nouvelles, puisqu'il est en première ligne en cas d'entraves aux échanges de matières premières et d'affaiblissement de l'économie mondiale. Le compartiment progresse de 1,29%.

    5. Il est suivi par le secteur automobile, exposé également, qui avance de 1%. Dans ce groupe, Faurecia bondit  de 4,5%, aidé par le relèvement de conseil de Kepler Cheuvreux.

    6. Autre valeur en vue, à Bruxelles, Agfa-Gevaert s'envole de 5,74% à 3,87 euros, en réaction à l'annonce d'une alliance stratégique en Chine.

    7. Kinepolis bonifie de 2,72%, Berenberg étant passé à l'achat sur la valeur.

  • "Les investisseurs espèrent que le nouvel accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique va permettre d'ouvrir d'autres portes pour Donald Trump."
    Naeem Aslam
    Analyste chez Think Markets

  • Agfa-Gevaert: +5%

    Agfa-Gevaert bondi de 4,64% à 3,83 euros en début de séance, après l'annonce qu'il avait noué "une alliance stratégique" avec l'entreprise d'État chinoise Lucky HuaGuang Graphics. L'accord porte sur la préparation d'impression, précise l'entreprise sise à Mortsel.

    Lucky HuaGuang Graphics va ainsi mettre ses capacités de production pour plateaux de pression à Nanyang (centre-est de la Chine) à disposition d'Agfa, qui apportera son expertise et sa technologie. Les produits sont destinés à Agfa, mais les deux entreprises indiquent avoir des projets pour mettre sur pied une joint venture. Celle-ci se chargerait des activités de distribution en Chine des préparations d'impressions.

    Les détails financiers de l'accord n'ont pas été communiqués, mais celui-ci pour être étendu à l'avenir.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,13%
    • Amsterdam: +0,21%
    • Francfort: +0,32%
    • Paris: +0,22%
    • DJ Stoxx 600: +0,29%

    • Agfa-Gevaert : +4,32%
    • Kinepolis : +2,72%
    • Biocartis : +1,01%

  • Licence mondiale pour Biocartis

    La société de diagnostic Biocartis annonce qu'il a obtenu une licence mondiale pour le test de mutations EGFR utilisé dans le cadre du traitement des patients atteint d'un cancer colorectal métastatique.

    Les détails financiers n'ont pas été communiqué.

    Le communiqué de Biocartis

  • Alliance stratégique pour Agfa-Graphics

    Une deuxième info sur Agfa-Gevaert. Agfa Graphics a conclu une alliance stratégique avec le fournisseur chinois de plaques d’impression Lucky HuaGuang pour le marché chinois.

    "L’union des forces nous donne une opportunité unique de croître et de restaurer notre rentabilité", explique Stefaan Vanhooren, PDG d’Agfa Graphics.

    Agfa ne divulgue aucun détail financier de la transaction.

    Les investisseurs pourraient réagir positivement à cette annonce, le service de prépresse d'Agfa Graphics étant depuis longtemps l’un des enfants malades du groupe de Mortsel.

  • Une séance pour rien à Tokyo

    La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,06% mais en dessous de ses plus hauts du jour, le regain d'appétit pour le risque favorisé par l'accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique annoncé lundi s'étant atténué en fin de séance.

    L'indice Topix, plus large, a pris 0,16%.

    Les trois principaux constructeurs automobiles, qui possèdent tous des usines au Mexique, figurent parmi les principaux contributeurs à la progression générale du marché après l'accord conclu par Washington et Mexico: Toyota a gagné 0,86%, Nissan 1,3% et Honda 1,26%.

    Chez les équipementier Denso a pris 2,28%, Aisin Seiki 1,18%.

  • Un investisseur activiste s'intéresse à Agfa-Gevaert

    Agfa-Gevaert parmi les valeurs à tenir à l'oeil ce mardi. Selon une déclaration de transparence, l'actionnaire activiste allemand Active Ownership Capital contrôle désormais plus de 10% du capital du groupe d'imageries, en difficulté.

  • Berenberg à l'achat sur Kinepolis

    L'analyste Anne Patrice de Berenberg upgrade sa recommandation sur Kinepolis à "acheter" contre "conserver. L'objectif de cours est de 60 euros (contre 59 euros).

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    L'accord USA-Mexique salué devrait être salué, le dollar en petite forme

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse, les investisseurs saluant l'accord commercial conclu entre les Etats-Unis et le Mexique, qui pourrait favoriser la reprise des discussions entre Washington et ses partenaires européens.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,2%, dans les premiers échanges, le Dax à Francfort 0,2% et le FTSE à Londres 46 points (0,5%). Le marché britannique était fermé lundi, férié au Royaume-Uni.

    3. Les Etats-Unis et le Mexique ont annoncé lundi être parvenus à un nouvel accord commercial appelé à se substituer à l'Alena, l'Accord de libre-échange nord-américain - fustigé par Donald Trump - et dit vouloir entamer rapidement des pourparlers avec le Canada.

    4. La Maison blanche a par la suite précisé que le président américain et la chancelière allemande, Angela Merkel, avaient l'un et l'autre apporté leur soutien aux discussions commerciales en cours entre Washington et Bruxelles "pour approfondir leur relation commerciale".

    5. Sur le marché des changes, le dollar, pénalisé par le regain général d'appétit pour le risque, a touché en Asie son plus bas niveau depuis le 31 juillet face à l'euro, qui se traite autour de 1,1670.

    6. Très logiquement, le retour sur les actifs risqués se traduit par une remontée des rendements obligataires: sur le marché américain, celui des Treasuries à dix ans s'affiche à près de 2,85%, contre 2,826% vendredi.

    7. L'agenda économique du jour est relativement pauvre avec comme principaux rendez-vous les chiffres de la masse monétaire et du crédit dans la zone euro à 10h et l'indice de confiance du consommateur américain à 16h.

  • A suivre ce mardi 28 août

    → ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    • 15h Indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller / juin
    • 16h Indice de confiance du consommateur / août

    Zone euro
    • 10h Masse monétaire M3, crédit au privé / juillet

    → ENTREPRISES

    Etats-Unis
    • Tiffany / résultats du T2 (avant Bourse)
    • Hewlett Packard Enterprise / résultats du T3 (avant Bourse)

  • Le Nasdaq franchit le cap des 8.000 points

    Les Bourses américaines ont débuté la semaine en nette hausse après l’annonce, ce lundi, par le président américain Donald Trump, d’un accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique. Ce qui a permis à deux des principaux indices de la place new-yorkaise d’établir des records.

    > Le Dow Jones a gagné 1,01% à 26.049,64 points. Il repasse à cette occasion au-dessus du seuil des 26.000 points qu’il n’avait plus franchi depuis février.

    > Le S&P 500, qui a également établi un nouveau record, a pris 0,77% à 2.896,74 points et se rapproche du seuil des 3.000 points.

    > Le Nasdaq, de son côté, a franchi pour la première fois la barre des 8.000 points. Il a terminé la séance sur un gain de 0,91% à 8.017,90 points.

    Parmi les valeurs les plus sensibles aux tensions commerciales, Boeing et Caterpillar ont respectivement gagné 1,25% et 2,77%. 

    Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla a cédé 1,10% à 319,27 dollars après que son CEO, Elon Musk, a annoncé vendredi qu’il ne retirerait finalement pas son entreprise de la cote.

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mardi 28 août. Bonne journée à toutes et tous!

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content