1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street finit en nette hausse, le bitcoin bondit grâce à Musk

La Bourse US a fini en hausse ce lundi, les investisseurs étant partagés sur le risque d'un retour de l'inflation. Les marchés européens ont également abordé la semaine sur une note plutôt positive. À Bruxelles, MDxHealth a signé la meilleure performance de la séance.
  • Fin du live

    Merci à tous de nous avoir suivis.

  • Le bitcoin bondit vers les 40.000 dollars après un tweet d'Elon Musk

    Le bitcoin a amplifié ses gains ce lundi après qu'Elon Musk et Michael Saylor aient tweeté au sujet d'une potentielle formation d'un groupe d'industrie minière pour normaliser les rapports sur la consommation d'énergie.

    Saylor, directeur général de MicroStrategy, a indiqué sur Twitter qu'il avait eu une conversation téléphonique avec le patron de Tesla et un certain nombre de groupes miniers, dont Galaxy Digital de Michael Novogratz et la société cotée en bourse Riot Blockchain, pour discuter de la "transparence de la consommation d'énergie".

    Saylor a déclaré que le groupe s'était mis d'accord pour former le Bitcoin Mining Council "pour normaliser les rapports sur l'énergie". Un porte-parole de Galaxy a confirmé qu'un représentant de l'entreprise avait participé à l'appel. Hut 8 Mining a tweeté qu'il était également présent lors de cet appel et qu'il participerait à un effort visant à "éduquer le marché sur le fait que l'exploitation minière durable est possible et prioritaire."

     

    Le bitcoin a progressé jusqu'à 19% pour s'échanger autour de 39.944 dollars après les tweets.

  • Wall Street entame la semaine sur un ton optimiste

    La Bourse de New York a nettement progressé ce lundi, résolument optimiste quant au rythme de la reprise économique américaine avant une série d'indicateurs attendus plus tard dans la semaine. Le Dow Jones est monté de 0,54% à 34.394,98 points. Le Nasdaq a pris 1,41% à 13.661,17 points. Le S&P 500 a gagné 0,99% à 4.197,05 points.

    "C'est un marché haussier. Nous sommes encore au début d'un nouveau cycle économique et les chiffres sont exceptionnels", souligne Maris Ogg de Tower Bridge Advisors, se référant notamment aux bons résultats des entreprises cotées. Les 482 groupes du S&P 500 ayant déjà fait part de leur bilan trimestriel ont vu leur chiffre d'affaires grimper de 51,5% en moyenne, selon les données du cabinet Factset, signe que l'activité a nettement redémarré par rapport au début d'année dernière, quand la pandémie avait paralysé l'économie américaine.

    Le marché a diverses raisons d'avoir confiance à court terme, estime Mme Ogg: la hausse du nombre d'Américains vaccinés et la réouverture des commerces impliquent une reprise de la consommation, la Chine et l'Europe sont également sur une trajectoire ascendante et les banques centrales continuent d'être au chevet de l'économie. Certains observateurs craignent qu'un tel environnement ne conduise à une inflation hors de contrôle qui pourrait, à terme, peser sur l'économie et les marchés boursiers. 

    Le marché guettera plusieurs indicateurs cette semaine pour jauger le rythme de la reprise, notamment les chiffres de ventes de maisons neuves aux Etats-Unis en avril et l'indice du Conference Board sur la confiance des consommateurs américains en mai, tous deux diffusés mardi. La deuxième estimation du PIB américain, les chiffres sur les commandes de biens durables et les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis en avril seront publiées jeudi. Vendredi, les revenus et dépenses des ménages en avril et l'estimation finale de la confiance des consommateurs en mai seront suivis de près.

  • Les marchés US terminent dans le vert

    Le Dow Jones a gagné 0,54% à 34.393,98 points.

    Le Nasdaq a pris 1,41% à 13.661,17 points.

    Le S&P 500 a avancé de 0,99% à 4.197,05 points.

  • Le pétrole en hausse surveille les négociations sur le nucléaire iranien

    Les prix du pétrole se sont nettement repris ce lundi après avoir perdu aux alentours de 3% la semaine précédente, les investisseurs restant attentifs aux pauses et aux avancées des négociations sur le nucléaire iranien.

    Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à Londres à 68,46 dollars, en hausse de 2,02 dollars ou 3,04% par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour le même mois a gagné 2,47 dollars ou 3,88% à 66,05 dollars.

  • Clôture des marchés européens

    AEX +0,50%

    CAC +0,35%

    BEL 20 +0,27%

  • Bernard Arnault brièvement l'homme le plus riche du monde

    Le patron du numéro un mondial du luxe LVMH , le Français Bernard Arnault, a brièvement pris ce lundi la tête du classement Forbes des plus grosses fortunes mondiales, avant de repasser derrière l'Américain Jeff Bezos à l'ouverture de la Bourse de New York.

    Avec la hausse de l'action Amazon , la fortune de Jeff Bezos remontait en effet cet après-midi à 187,7 milliards de dollars, devant celle de Bernard Arnault, évaluée à 186,5 milliards de dollars. Le patron français se maintenait toutefois devant le patron de Tesla et de SpaceX Elon Musk (avec une fortune estimée à 147,6 milliards) mais aussi le fondateur de Microsoft Bill Gates (125,9 milliards). Le classement de Bloomberg, qui est également actualisé en temps réel mais qui utilise une autre méthodologie, affichait le même ordre entre les quatre hommes.

  • Brainard (Fed) juge les tensions inflationnistes passagères

    La remontée récente de l'inflation dans certains secteurs de l'économie américaine devrait s'atténuer une fois que les prix se seront éloignés des plus bas atteints au début de la pandémie et que les déséquilibres temporaires entre l'offre et la demande se seront résorbés, a déclaré Lael Brainard, gouverneure de la Réserve fédérale. "Nous sommes à mi-chemin d'un rebond assez inédit de l'économie des Etats-Unis", a-t-elle déclaré lors d'un débat en ligne organisé par CoinDesk.

    Certains prix peuvent encore augmenter au cours des prochains mois mais ces pressions inflationnistes, liées à des goulets d'étranglement dans les chaînes d'approvisionnement et à la réouverture progressive de l'économie, devraient "refluer avec le temps", a-t-elle ajouté.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en hausse: Dow Jones +0,37%, S&P 500 +0,53% et Nasdaq +0,60%

  • Les principales valeurs à suivre à Wall Street

    * Le secteur pétrolier pourrait bénéficier de la hausse de plus de 1,5% des cours du pétrole. Dans les échanges en avant-Bourse, CHEVRON, OCCIDENTAL PETROLEUM et SCHLUMBERGER gagnent entre 1% et 2%.

    * CABOT OIL & GAS et CIMAREX ENERGY, deux producteurs de pétrole et de gaz, ont annoncé lundi leur fusion pour former un nouvel ensemble dont la valeur d'entreprise est estimée à 17 milliards de dollars (13,9 milliards d'euros).

    * COINBASE GLOBAL gagne 2,4% en avant-Bourse après les dernières fluctuations des cours des principales cryptomonnaies mais les titres RIOT BLOCKCHAIN et MARATHON DIGITAL sont plus hésitants.

    * BOEING - Emirates refusera la livraison des 777x commandés au groupe américain s'ils ne répondent pas aux engagements contractuels, a déclaré le président de la compagnie, qui est l'un des plus importants clients de Boeing. Ce dernier s'est refusé à tout commentaire.

    * NORWEGIAN CRUISE LINE - La compagnie de croisières a annoncé lundi qu'elle reprendrait ses activités aux Etats-Unis à partir du 7 août, plus d'un an après leur arrêt forcé pour raisons sanitaires.

    * FORD gagne 2,2% en avant-Bourse, au plus haut depuis juillet 2016, après la présentation d'une version électrique de son pick-up vedette F150 destinée aux professionnels.

    * MARTIN MARIETTA MATERIALS - Le groupe de matériaux de construction a annoncé lundi le rachat d'activités de l'allemand HeidelbergCement en Californie et en Arizona pour 2,3 milliards de dollars (1,89 milliard d'euros).

    * JOHNSON & JOHNSON a annoncé lundi avoir déposé une demande d'autorisation de son vaccin contre le COVID-19 au Japon.

    * NIO - Le constructeur de voitures électriques gagne 1% en avant-Bourse après le renouvellement jusqu'en 2024 d'accords de fabrication avec plusieurs groupes chinois.

  • Le bitcoin se relance

    Le bitcoin, qui a perdu jusqu'à 13% dimanche après de nouvelles restrictions à l'activité des "mineurs" de cryptomonnaies en Chine, repart à la hausse pour rebondir de 13%, à 38.363 dollars (cours de la plateforme Bitstamp).

  • Virgin Galactic prêt à s'envoler en bourse

    La société de tourisme spatial Virgin Galactic se prépare à bondir, ce lundi à Wall Street, après la réussite, samedi, de son premier vol spatial habité depuis sa base du Nouveau-Mexique, prélude au tourisme spatial.

    Les contrats à terme sur la société fondée par le milliardaire Richard Branson indiquent une prochaine ouverture à Wall Street en hausse de 20% à environ 25,25 dollars.

    Virgin Galactic a réussi, samedi, son troisième vol spatial, mais le premier vol habité depuis sa base de Spaceport America, dans l'État du Nouveau Mexique.

  • Vers une hausse modérée de Wall Street à l'ouverture

    Les contrats à terme sur les principaux indices suggèrent une ouverture en hausse de Wall Street. Le Dow Jones progresserait de 0,4%, le S&P 500 de 0,5% et le Nasdaq de 0,6%.

    Les indices de référence de la Bourse de New York ont terminé vendredi en ordre dispersé dans un climat toujours plombé par les craintes entourant l'inflation.

    L'indice Dow Jones a gagné 0,36%, à 34.207,84 points.
    Le S&P-500, plus large, a perdu 0,08%, à 4.155,86 points.
    Le Nasdaq Composite a reculé de 0,48%, à 13.470,99 points.





  • Ryanair | Cineworld | Solutions 30 | MDXHealth

    > Ryanair perd 0,24%, à 16,40 euros, à la Bourse de Dublin. Le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, a dénoncé lundi comme un acte de "piraterie" étatique le détournement par les autorités bélarusses d'un avion de la compagnie irlandaise, forcé d'atterrir à Minsk, et l'arrestation d'un opposant présent à bord.

    > Cineworld bondit de 3,36%, à 89,74 pence, après avoir indiqué que le premier week-end de réouverture des salles de cinéma au Royaume-Uni avait été bon, ce qui augure d'une bonne reprise pour le secteur.

    > Solutions 30 dégringole de 72%, à 2,91 euros, au lendemain de la publication de comptes non certifiés et après deux semaines de suspension du cours. La cotation ne cesse d'être interrompue en raison de la ruée des vendeurs.

    > MDxHealth décolle de 7,66%, à 1,26 euro, après un gain de 9% vendredi. Les investisseurs semblent toujours sous l'effet de l'annonce de la semaine dernière indiquant qu'un conseiller de Medicar a émis un projet d'avis positif pour l'approbation de SelectMDx à un remboursement aux États-Unis.

  • Udpate | Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes évoluent proches de l'équilibre, les investisseurs se gardant de prendre position dans une séance qui s'annonce calme en raison d'un jour férié.

    L'Euro Stoxx 50 grappille 0,03% et le Stoxx 600 se tasse de 0,04%. Amsterdam avance de 0,09%, Paris de 0,14% et Bruxelles de 0,16%.

    "Une grande partie de l'Europe est en vacances aujourd'hui", ce qui explique cette séance calme, relève Jeffrey Halley, analyste chez Oanda. La Bourse de Francfort est fermée, en effet, ce lundi en raison du lundi de Pentecôte, mais les marchés britanniques et américains sont ouverts.

    La séance du jour est dénuée, par ailleurs, d'indicateurs de premier plan.

    Sur le front sanitaire, les principaux producteurs de vaccins contre le Covid-19, les pays du G20 et le FMI se sont engagés vendredi à accélérer la vaccination des pays pauvres, très en retard, pour mettre un terme à la pandémie et relancer l'économie mondiale. L'Allemagne a classé, en outre, la Grande-Bretagne depuis dimanche comme zone de mutation des variants en raison de la propagation du variant indien du coronavirus sur son territoire, selon l'institut de veille sanitaire Robert Koch.

    Deux valeurs se distinguent: MDxHealth à Bruxelles (voir post de 9h50) et Solutions 30 à Paris (voir post de 10h10 et de 8h30).

  • "Achetez Euronext"

    UBS a augmenté son conseil pour Euronext de "conserver" à "acheter" et l'objectif de cours passe de 92 à 100 euros, après l'annonce de l'acquisition de Borsa Italiana.

    Les analyses estiment que cette acquisition est synonyme de croissance à court terme, grâce aux synergies, et à long terme, grâce au clearing.

    UBS, qui a aussi relevé ses prévisions de bénéfice pour Euronext, fait de la valeur sa favorite du secteur, au détriment de Deutsche Boerse ou du London Stock Exchange.

  • Recticel et Greiner se rencontrent aujourd'hui à Bruxelles

    L'heure et le lieu ne sont pas connus, mais la direction de Greiner se déplace aujourd'hui à Bruxelles pour tenter de convaincre le conseil d'administration de Recticel d'accepter son offre de rachat.

    Pour rappel, l'Autrichien Greiner propose 13,50 euros par action du spécialiste des mousses de polyuréthane. Il a déjà conclu un accord pour racheter la participation de 27,03% détenue par Bois Sauvage dans Recticel.

    Le marché semble parier sur un prix plus élevé: l'action cote aux alentours de 14,68 euros (+0,14%) dans un marché en progression de 0,2%.

  • Solutions 30: -77%

    Première cotation peu avant 10h pour Solutions 30 avec un cours formé à 2,40 euros, soit une baisse de 76,88% par rapport au dernier cours coté de 10,38 euros en clôture le 7 mai.

  • MDxHealth poursuit sa séquence haussière

    MDxHealth poursuit sa séquence haussière. Les investisseurs semblent toujours sous l'effet de l'annonce de vendredi indiquant qu'un conseiller de Medicar a émis un projet d'avis positif pour l'approbation de SelectMDx à un remboursement aux États-Unis.

    L'action progresse de 3,8%, à 1,22 euros, après avoir gagné 8,8% (à 1,175 euro) vendredi.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les indices actions européens progressent en début de matinée, sans grande conviction toutefois, à l'orée d'une séance qui s'annonce calme en raison d'un jour férié dans plusieurs pays européens, même si la plupart des marchés sont ouverts.

    Les gains varient entre +0,27% à Amsterdam et +0,47% à Bruxelles. L'Euro Stoxx 50 avance de 0,18% et le Stoxx 600 de 0,20%.

    Les bourses de Francfort et Zurich sont fermés en raison du jour férié de la Pentecôte.

    Le compartiment des matières premières évolue sur une note irrégulière, après la mise en garde la Chine contre la spéculation sur les produits de base. L'indice sectoriel du compartiment perd 0,13% après avoir perdu jusqu'à 0,66% en début de séance.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,15%
    Bruxelles: +0,33%
    Paris: +0,21%
    Francfort: fermé

    Euro Stoxx 50: +0,08%
    DJ Stoxx 600: +0,11%

  • Les matières premières chutent après une mise en garde de la Chine

    Les matières premières chutent fortement après un avertissement de la Chine indiquant qu'elle ne ménagerait pas ses efforts pour ralentir la surchauffe des prix et mettant en garde contre une "spéculation excessive", alors que les inquiétudes grandissent face à la hausse de l'inflation dans la deuxième économie mondiale.

    L’agence chinoise de planification économique, a déclaré lundi qu’elle réprimerait les monopoles sur les marchés des produits de base, la diffusion de fausses informations et la thésaurisation.

    Ce message est mal passé sur les marchés, avec de fortes baisses pour les contrats à terme sur le minerai de fer ou encore l'aluminium ce matin.

  • Reprise des cotations pour Solutions 30

    Solutions 30 a annoncé, dimanche, la mise à disposition de son rapport financier annuel pour l'année 2020, réclamé par l'Autorité des marchés financiers (AMF), et confirmé la reprise de cotation de son titre lundi à l'ouverture à la Bourse de Paris. Le groupe luxembourgeois coté à Paris déclare que son rapport financier annuel intègre un rapport du cabinet d'audit EY indiquant son "impossibilité d'exprimer une opinion" sur les comptes de l'entreprise.

    Le groupe, connu notamment en France pour l'installation des compteurs Linky et le raccordement des particuliers aux réseaux de fibre optique, a vu le cours de son action chuter de près de 38% en bourse le 15 décembre dernier après des attaques, renouvelées depuis, du fonds activiste Muddy Waters.

    Le spécialiste de la vente à découvert a remis en question la fiabilité des comptes de Solutions 30 et l'a accusé de liens avec des pratiques de blanchiment d'argent.

    Solutions 30, qui a rejeté ces accusations, était valorisé au dernier cours coté (10,38 euros en clôture le 7 mai) 1,11 milliard d'euros, selon les données Refinitiv. La société fait partie de l'indice SBF 120 de la Bourse de Paris.

  • Le bitcoin tente de reprendre des couleurs

    Du côté des cryptomonnaies, le bitcoin tente de reprendre des couleurs après avoir perdu, dimanche, jusqu'à plus de 13%, toujours pénalisé par les tours de vis des régulateurs chinois contre la plus emblématique des cryptomonnaies.

    Il perd actuellement 3,4%, à 35.400 dollars, selon la plateforme Bitstamp.

  • La mystérieuse ascension de Floridienne

    À surveiller ce lundi: l'évolution de l'action Floridienne après ce mystérieux bond de 15% (14,81% pour être précis), à 620 euros, vendredi, dans un volume de 77 titres échangés.

  • Briefing d'avant-bourse

    Les bourses européennes sont attendues en hausse modeste à l'ouverture, dans un environnement de marché toujours marqué par la peur d'un emballement de l'inflation susceptible d'entraîner un resserrement monétaire prématuré.

    Francfort ouvrirait en hausse de 0,55%, Paris et Amsterdam débuteraient sur des gains de l'ordre de 0,2%.

    Les volumes seront limités en ce lundi de Pentecôte avec des marchés fermés en Allemagne.

    Après avoir pris connaissance, vendredi dernier, d'indices montrant que la croissance de l'activité du secteur privé aux États-Unis avait atteint, en mai, son plus haut niveau depuis 2009, les investisseurs attendent maintenant les chiffres des dépenses des ménages et l'indice d'inflation "core PCE", privilégiés par la Réserve fédérale, qui seront tous deux publiés vendredi.

    Tout signe supplémentaire d'une accélération des prix relancerait le débat sur le calendrier d'un retrait progressif ("tapering") du soutien de la Fed, dont plusieurs responsables doivent s'exprimer dans la semaine.

  • Logitech, Merck, Visa... Les actions chouchous d'Arnaud Delaunay (Leleux)

    Arnaud Delaunay est chief economist de Leleux Associated Brokers. Ses 5 actions préférées sont Logitech , Merck , Sanofi , Visa et Schneider Electric .

  • À l'agenda cette semaine: Bekaert, Recticel ou encore l'indice Ifo

    Au programme investisseur de cette semaine: l'assemblée générale extraordinaire de Recticel mardi et les chiffres annuels de Retail Estates le même jour. Vendredi est la journée des investisseurs de Bekaert .

    Par ailleurs, plusieurs indicateurs (Ifo...) permettront de vérifier si les perspectives pour la croissance économique sont justifiées.

  • Engie ex-dividende

    Engie cote ex-dividende de 0,53 euro par action ce lundi 24 mai.

  • Les marchés asiatiques en ordre dispersé | Petite hausse en vue en Europe.

    Bonjour à toutes et tous! Ceci démarre notre "Market live" du lundi 24 mai. Si beaucoup d'entre nous bénéficient d'un jour de congé en ce lundi de Pentecôte, la plupart des marchés financiers sont ouverts aujourdhui. Seule la Bourse de Francfort est fermée.

    En Asie, les marchés pointent en ordre dispersé, alors que certains gouvernements ont imposé de nouvelles mesures de confinement pour lutter contre le coronavirus.

    À Hong Kong, l'indice composite Hang Seng perd ainsi 0,4% alors que Shenzhen progresse de 0,44% et Shanghai avance de 0,16%.

    La Bourse de Tokyo, de son côté, évolue dans le vert, toujours portée par des espoirs d'une accélération substantielle de la campagne de vaccination contre le Covid-19 au Japon, ce qui favoriserait la reprise dans le secteur des services. L'indice Nikkei gagne 0,3%.

    Malgré des indicateurs rassurants, la Bourse de New York a terminé vendredi dans le désordre, entre une petite hausse de son indice Dow Jones, une stagnation du S&P 500 et un léger repli du Nasdaq. Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones a avancé de 0,36%, à 34.207,84 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 0,48%, à 13.470,99 points. L'indice élargi S&P 500 a conclu en léger repli de 0,08%, à 4.155,86 points.

    En Europe, l'Euro Stoxx 50 devrait grappiller quelques points à l'ouverture, de l'ordre de 0,05%. La Bourse de Francfort restera fermée.

    ©BELGAIMAGE

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés