1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street indécise après des résultats mitigés

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé ce mardi, à l'issue d'une séance marquée par des résultats mitigés d'entreprises américaines, les investisseurs se montrant par ailleurs fébriles avant la publication des comptes du géant technologique Apple.
  • A suivre ce mercredi 30 janvier

    ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    • Fin du FOMC de la Réserve fédérale, communiqué de politique monétaire à 20h
    •14h15 Enquête ADP sur l'emploi privé / janvier
    • 14h30 PIB (1re estimation) / T4
    • 16h Promesses de vente immobilières / décembre

    Japon
    • Ventes au détail / décembre

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    • Siemens: résultats du T1

    Belgique
    • Econocom: chiffre d’affaires 2018
    • Global Graphics: offre de reprise par Congra Software au prix de 4,25 euros par action. Jusqu’au 25 février

    Espagne
    • Santander: résultats du T4

    Etats-Unis

    Résultats du T4 avant Bourse de :
    • AT&T
    • Boeing
    • McDonald's

    Résultats du T4 après Bourse de :
    • Facebook
    • Microsoft
    • Qualcomm
    • Visa

    France
    • Elis / Chiffre d’affaires annuel

    Suède
    • Volvo: résultats du T4

    Suisse
    •Novartis / résultats du T4

  • Apple bat le consensus, mais ses prévisions sont prudentes

    Attendus avec une grande impatience, les résultats d'Apple se sont révélés meilleurs que prévu. De quoi booster le titre qui prenait plus de 3% dans les transactions après-Bourse.

  • Wall Street indécise après des résultats mitigés

    La Bourse US a clôturé sans direction dans le sillage de résultats d'entreprises mitigés et avant la publication des comptes très attendus d'Apple à la clôture. Le Dow a gagné 0,21% à 24.579,96 points. Le Nasdaq a perdu 0,81% à 7.028,29 points. Le S&P 500 a lâché 0,14% à 2.640,18 points. 

     Au rang des sociétés à l'honneur, le géant pharmaceutique Pfizer a pris 3,16%, le conglomérat 3M a avancé de 2,06%, le fabricant d'éléctroménager Whirlpool a progressé de 9,64%, l'entreprise de défense Lockheed Martin a gagné 1,61% et le fabricant d'imprimantes Xerox s'est octroyé 11,40%. 

    Harley-Davidson (-5,05%), Verizon (-3,25%) et le fabricant du Botox Allergan (-8,55%) ont à l'inverse reculé après avoir fait part de résultats décevants.

    Alors que le marché digérait ces comptes, les regards étaient déjà tournés vers les chiffres trimestriels d'Apple (-1,04%), qui devaient être publiés à la clôture. Au début du mois, la marque à la pomme avait pris tout le monde par surprise en prévenant que son chiffre d'affaires et ses ventes d'iPhone avaient été plus mauvais que prévu sur les 3 derniers mois de 2018.

  • Wall Street clôture sans direction

    • Le Dow Jones a gagné 0,21% à 24.579,96 points.
    • Le Nasdaq a perdu 0,81% à 7.028,29 points. 
    • Le S&P 500 a lâché 0,21% à 2.638,37 points.
  • Le pétrole termine en nette hausse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en hausse de plus de 2% sur le marché new-yorkais Nymex, soutenus par l'annonce de sanctions des Etats-Unis à l'encontre de la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA.

    Le contrat mars sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 1,32 dollar, soit 2,54%, à 53,31 dollars le baril et le Brent de mer du Nord a pris 1,39 dollar ou 2,32% à 61,32 dollars le baril. Washington, cherchant à faire pression sur le président Nicola Maduro, n'a pas été jusqu'à interdire aux compagnies américaines d'acheter du brut lourd vénézuélien mais leur a ordonné d'en verser le produit sur un compte bloqué afin de dissuader PDVSA de livrer son pétrole aux Etats-Unis.

    Les exportations de pétrole du Venezuela sont tombées à un peu moins d'un million de barils par jour en 2018 contre 1,6 million en 2018, selon des données compilées par Refinitiv. Le pays, membre de l'Opep, compte parmi les principaux producteurs de pétrole lourd et les Etats-Unis sont leur premier client, avec environ 500.000 de bpj importés, devant l'Inde et la Chine. Le marché a aussi profité de l'annonce de la fermeture du principal champ pétrolier libyen, El Charara, occupé par un groupe armé.

  • Forte croissance pour LVMH en 2018

    ©REUTERS

     

    LVMH a publié mardi des résultats annuels en très forte hausse, portés par les  performances de Louis Vuitton, malgré le ralentissement de la croissance chinoise et le mouvement des "Gilets jaunes" en France en fin d'année.

    Le numéro un mondial du luxe, propriétaire de 70 marques  dont Dior, Bulgari ou Moët & Chandon, a vu ses ventes progresser  de 10% à 46,83 milliards d'euros en 2018. 

    Sur le seul 4e trimestre, le groupe a toutefois légèrement  ralenti le pas avec une croissance organique de 9% (après une hausse de 11% sur neuf mois), conformément aux attentes.

    Mais contrairement aux prévisions, la division mode et maroquinerie qui loge Louis Vuitton, principal centre de profits du groupe, a fortement accéléré le pas en fin d'année. Sa  croissance organique a bondi de 17% au lieu des 11% prévus, après une progression de 14% sur neuf mois.

  • Bpost affecté par Royal Mail

    La Bourse de Bruxelles s’est glissée dans le sillage des principales places boursières mardi. En baisse dans les premiers échanges, elle a progressivement repris par la suite de la hauteur. Son indice Bel 20 s’est stabilisé en clôture à 3.477,60 points. Soit en progrès de 0,32%.
    Une demi-heure après l’ouverture, il avait touché un plus bas de 3.453,39 points.

    Plus fort repli dans cet indice, Telenet qui avait progressé de 2,97% lundi, s’est replié de 1,71% à 40,16  euros. Suivent Aperam qui a perdu 1,54% à 26,25 euros et bpost 0,82% à 7,90 euros.

    En ce qui concerne le titre du groupe postal, il avait perdu jusqu’à 2,76% dans la matinée. Il avait été affecté à ce moment-là par la chute de plus de 10% de Royal Mail à la Bourse de Londres. Royal Mail avait indiqué avoir subi un déclin de son volume dans sa branche "courrier". Ce déclin, estiment certains analystes, pourrait remettre en question sa politique de dividende.
    Notons enfin que les analystes de Morgan Stanley ont réduit leur objectif de cours pour l’action bpost à 9,3 euros contre 13 euros jusqu’ici. La recommandation reste à "neutre". Idem pour l’action AB InBev (+0,89% à 64,57 euros) pour laquelle ils tablent sur un cours de 85 euros et non plus de 91 euros.Septième journée de hausse d’affilée pour Proximus. Cette action qui  s’était rapprochée de la barre des 24 euros, a terminé sur un gain de 0,21% à 23,47 euros.

    Du côté des actions bien orientées dans le Bel 20, Ontex, Cofinimmo et Engie ont toutes trois  gagné un peu plus de 1%.

    Greenyard plus bas encore 

    Hors Bel 20, affecté par l’avertissement sur résultat de l’Américain Nvidia, Melexis a subi des prises de profits. L’action de ce fabricant de semi-conducteurs intégrés avancés s’est repliée de 3,53% à 60,20 euros.

    Greenyard dont il devient de plus en plus évident qu’une augmentation de capital sera nécessaire, a encore perdu 14,82% à 4,855 euros.

    Enfin, Vranken Pommery a cédé 0,42% à 23,80 euros. Le deuxième acteur champenois, a annoncé dans la soirée de lundi avoir enregistré une hausse de 2,3% de son chiffre d’affaires dans le champagne en 2018. Le renforcement du groupe à l’international a compensé, précise le groupe, l’impact du mouvement social des "Gilets jaunes" en France sur son activité.

  • Clôture des Bourses en Europe

    - Bel 20: +0,32% à 3.477,60 points

    - FT 100: +1,29% à 6.833,93 points

    - CAC 40: +0,81% à 4.928,18 points

    - DAX 30: +0,08% à 11.218,83 points

     

    L'euro cède 0,02% à 1,1426 dollar 

    L'once d'or gagne 6,3 dollar à 1.309,6 dollars

  • Les actions du Stoxx 600 qui bougent le plus. Et les raisons

    Outre Sartorius (lire par ailleurs) qui s'adjuge 18,6% à 134,3 euros à Francfort, on trouve Siemens Gamesa a bondi de 13,2% à 12,6 euros à Madrid Le fabricant de turbines a réalisé un résultat d’exploitation inférieur aux attentes, mais a indiqué observer une stabilisation des prix dans son secteur d’activité.

    Au rayon des actions qui sont malmenées, Zalando qui fait face à une dégradation de ses affaires plonge de 8,25% sur le marché allemand à 26,35 euros. À Londres, Royal Mail a indiqué subir une baisse continue du volume dans sa division"courrier". Son action chute de 13,2% à 260,9 pence. Un plus bas depuis son IPO qui a eu lieu en juin 2015. 

    A Paris, Scor a rétrogradé de 11,34% à 36,51 euros. Covea a finalement renoncé à fusionner avec ce réassureur français.

  • La Bourse de Londres en tête

    Des principaux indices boursiers en Europe, celui de la Bourse de Londres est celui qui performe le mieux ce jour. Vers 17h., le FT 100 enregistre un gain de 1,55% à 6.851,3 points.

    Sur les marchés des changes, la livre sterling monte à 1,1542 face à l'euro.
    La monnaie britannique cotait 1,3072 euro avant le référendu sur le Brexit en juin 2016. Il était ensuite tombé jusqu'à 1,0790 euro en août 2017.

  • Le Nasdaq en repli avant les résultats d'Apple

    La Bourse de New York évolue en hausse modérée après une nouvelle salve de résultats d'entreprises diversement appréciés, tandis que les inquiétudes liées au commerce entre les Etats-Unis et la Chine limitent les initiatives. L'annonce par la justice américaine de treize chefs d'inculpation contre Huawei Technologies, deux de ses filialeset sa directrice financière pourrait en effet accroître les tensions entre les deux premières économies du monde alors que les pourparlers bilatéraux doivent reprendre cette semaine.

    Le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, a toutefois déclaré mardi s'attendre à ce que les discussions aboutissent à des progrès importants, en réfutant tout lien entre les négociations et les accusations visant Huawei.

    Près d'une heure après le début des transactions, l'indice Dow Jones affichait un gain de 0,3% à 24.600,01 points et le S&P 500 0,05% à 2.645,12 points.

    Sur le Nasdaq par contre, les pertes l'emportent avant la publication, ce soir, des résultats d'Apple. L'indice Composite cédait 0,37% à 7.059,99 points.

    Apple bien orienté

    En attendant les résultats d'Apple, Xerox grimpe de 7,8% à 26,20 dollars, après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel et de prévisions annuelles meilleurs que prévu. Apple gagne 0,38% à 156,9 dollars, mais Microsoft qui publiera aussi son bilan trimestriel ce soir perd 1,07% à 103,90 dollars.

    Le conglomérat 3M gagne 2,4% à 197,86 dollars à la faveur de résultats trimestriels supérieurs au consensus.

    Par contre, signant la plus forte baisse du Dow Jones, Verizon, premier opérateur mobile des Etats-Unis, recule de 3,3% à 53,24 dollars. Le marché n'a pas apprécié son annonce d'un chiffre d'affaires inférieur aux estimations.

    Le laboratoire Allergan cède 6,47% à 148,43 dollars, le fabricant du Botox ayant publié une prévision de chiffre d'affaires pour 2019 inférieure aux attentes en raison de la concurrence des médicaments génériques.

  • Les poids lourds de VW prendront la direction de la Bourse

    Volkswagen compte introduire en Bourse sa division poids lourds Traton (Scania, MAN et VW) avant Pâques, fixée au 21 avril. VW prévoit de céder des actions pour un montant total de 5 à 6 milliards d'euros. Ce qui pourrait en faire la plus importante IPO de l'année en Allemagne, ont dit à Reuters deux personnes proches du dossier.

    Ces projets n'ont pas encore été finalisés et dépendent des conditions de marché, ont ajouté ces sources.

  • La hausse des prix de l'immobilier ralentit aux USA

    La hausse des prix immobiliers aux Etats-Unis a ralenti plus qu'attendu au mois de novembre, montre l'enquête mensuelle S&P/Case-Shiller.
    Les prix relevés dans les 20 principales métropoles du pays ont augmenté de 4,7% en rythme annuel, alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient une progression limitée à 4,9% sur un an après 5,0% en octobre.

    Le chiffre de novembre est le plus faible enregistré depuis janvier 2015.

  • 2019 sera-t-il un bon millésime pour la Bourse de Shanghaï?

    Les stratégistes sont plusieurs à penser que 2019, l'année du cochon en Chine, sera une bonne année pour les marchés boursiers dans ce pays. Il est vrai que 2007 qui avait aussi été l'année du cochon, avait porté chance à ces marchés. La Bourse de Shanghaï avait gagné 96,7%! 

    Avec un rapport cours sur bénéfice de 11,6 attendu pour les 12 prochains mois, la Bourse de Shanghaï est en mesure de répondre à ces attentes. Depuis janvier de cette année, elle accumule déjà un gain de 4%.

  • Wall Street ouvre en hausse

     

    -Dow Jones: +0,12% 24.557 points

  • La Belgique emprunte 5 milliards d'euros à 31 ans

    L'Agence fédérale de la dette émet ce mardi un emprunt obligataire d'un montant de 5 milliards d'euros, qui expirera le 22 juin 2050, d'après l'agence de presse Bloomberg. Le rendement des nouvelles obligations est égal à 44 points de base au-dessus du taux de swap, une sorte de taux interbancaire. Cela signifie que le gouvernement paie environ 1,7% des intérêts. Le rendement exact des obligations sera annoncé plus tard dans la journée.

  • Le point sur les marchés - Update

    Wall Street donnée en légère hausse | Les défensives entourées | L'or à un plus haut de huit mois

    Wall Street est attendue en légère hausse à l'ouverture et les Bourses européennes sont en nette progression, les investisseurs misant sur les valeurs défensives dans un climat d'incertitude sur le commerce et le Brexit.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse comprise entre 0,1% et 0,2%. Le CAC 40 gagne 1,15%, l'AEX 1,06% et le Bel20 0,48%. À Francfort, le Dax gagne 0,23%, la progression de l'indice allemand étant limitée par les craintes sur le commerce qui pèsent sur ses valeurs exportatrices.

    Une flopée de résultats d'entreprises animera la tendance à New York. Parmi les nombreuses sociétés à publier ce mardi, Pfizer recule de 3% en avant-Bourse après des prévisions 2019 inférieures aux attentes. Whirlpool chute d'environ 7% en avant-Bourse, le numéro un mondial de l'électroménager ayant fait part d'une prévision de bénéfice ajusté pour l'ensemble de l'année 2019 sous les attentes des analystes. En hausse, Xerox prend 6% dans les échanges de préouverture après un bénéfice du quatrième trimestre meilleur que prévu.

    L'accès de faiblesse du dollar et les craintes entourant le commerce ont porté l'or à un plus haut de plus de huit mois, à 1.310 dollars l'once.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    3M, Pfizer, Verizon...

    * PFIZER - Le groupe pharmaceutique a présenté mardi des prévisions 2019 de chiffre d'affaires et de bénéfice inférieures aux estimations de Wall Street et qui éclipsent un bénéfice par action légèrement supérieur au consensus pour le quatrième trimestre 2018. Le titre perd 2% dans les transactions en avant-Bourse.

    * 3M a annoncé mardi avoir revu à la baisse sa prévision de bénéfice par action 2019, attendu désormais entre 10,45 et 10,90 dollars, contre 10,60 à 11,05 dollars auparavant. Le titre, en baisse dans les échanges en avant-Bourse juste après ces annonces, s'est retourné à la hausse par la suite pour gagner environ 2,6%, les résultats du quatrième trimestre ayant dépassé le consensus.

    * VERIZON - Le premier opérateur mobile des Etats-Unis a publié mardi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes grâce à une croissance plus soutenue qu'attendu du nombre de ses nouveaux abonnés, mais son chiffre d'affaires n'a progressé que de 1%, moins qu'anticipé. Le titre cédait 0,9% dans les échanges en avant-Bourse.

    * WHIRLPOOL a annoncé une prévision de bénéfice ajusté pour 2019 inférieure aux attentes des analystes, évoquant un taux d'imposition et des coûts plus élevés et un dollar fort. Son titre chutait de près de 7% dans les transactions électroniques en avant Bourse.

    * XEROX a fait état mardi d'une baisse de 7,8% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre, sa clientèle d'entreprises continuant à dépenser moins en imprimantes et photocopieurs, mais son bénéfice par action ajusté a dépassé le consensus grâce à la réduction de ses coûts. L'action monte de 6% en avant-Bourse.

    * INTEL va investir près de 11 milliards de dollars (9,5 milliards d'euros) en Israël dans une nouvelle usine de fabrication de puces électroniques, a annoncé lundi le ministre israélien des Finances.

    * BIOGEN a publié mardi un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriels supérieurs aux estimations des analystes, des résultats soutenus par la croissance des ventes de plusieurs de ses médicaments vedettes. Son chiffre d'affaires total a progressé de 6,6% à 3,53 milliards de dollars.

    * HARLEY-DAVIDSON - Le constructeur de motos a publié mardi un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes, conséquence d'une baisse des ventes aux Etats-Unis, son premier marché. Sa prévision de livraisons 2019 est en outre la plus faible depuis huit ans. Le titre chutait de près de 6% dans les échanges en avant-Bourse.

    * PULTEGROUP - Le numéro trois de la construction résidentielle aux Etats-Unis a fait état mardi d'une chute de 11% de ses nouvelles commandes au quatrième trimestre, qu'il explique par la hausse des prix de l'immobilier et le climat général d'incertitude sur le marché.

    * PG&E - Le fournisseur d'électricité, mis en cause dans les incendies qui ont touché la Californie, s'est placé mardi sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, en demandant l'aval de la justice à une opération de conversion de dettes en actions de 5,5 milliards de dollars. Le titre, qui a perdu 75% depuis début novembre, chutait de 12,6% dans les transactions en avant-Bourse à 10,50 dollars.

  • Apple attendu au tournant sur ses résultats

    Apple doit publier ce mardi soir, après la fermeture des marchés d’actions américains, ses résultats pour son premier trimestre fiscal. Autant dire d'emblée qu'ils sont très attendus après l'avertissement sur résultat de l'entreprise en début d'année.

    Parmi les éléments à surveiller, les ventes de services proposés par Apple seront examinés car des analystes estiment qu’ils pourraient combler le ralentissement des ventes d’iPhone.

  • "Greenyard devra lever entre 70 et 120 millions d'euros"

  • L'essentiel des marchés en milieu de journée

    Les valeurs défensives recherchées | Fiesta pour Sartorius Stedim | Un vote sur le Brexit attendu

    * Le Stoxx 600 prend 0,72% en milieu de journée. Amsterdam gagne 0,8%, Paris 0,57% et Bruxelles 0,25%.
    * L'appétit des investisseurs pour les valeurs défensives soutient les marchés.
    * Les craintes sur la Chine pèsent sur le secteur automobile.
    * Washington lance des chefs d'inculpation contre Huawei.
    * Le vice-Premier ministre chinois se rend au même moment aux USA.
    * L'Europe attend le vote des parlementaires britanniques sur le Brexit.
    * Les semi-conducteurs délaissés après l'avertissement de Nvidia. Melexis sous pression.
    * Les résultats de SAP mal accueillis, les chiffres de Philips salués.
    * Sartorius Stedim et sa maison-mère Sartorius bondissent en tête du Stoxx 600 après leurs résultats annuels.
    * Royal Mail décroche de 10% après le resserrement de sa prévision de bénéfice pour l'exercice 2018-2019.
    * Greenyard poursuit sa descente aux enfers.

  • L'activité intérimaire recule sur base annuelle

    Le nombre d'heures d'intérim prestées a baissé de 3,69% en décembre par rapport à la même période un an plus tôt, d'après les chiffres de la fédération sectorielle Federgon. Cette baisse résulte d'une diminution de 5,30% dans le segment des ouvriers et de 1,62% dans le segment des employés. Par rapport au mois de novembre 2018, l'activité enregistre par contre une légère hausse de 0,79%, qui résulte d'une augmentation des heures prestées tant du côté des ouvriers (0,71%) que des employés (0,89%).

  • Royal Mail : -12%

    Royal Mail décroche de 11,71% en réaction au resserrement de sa prévision de bénéfice pour l'exercice 2018-2019, clos fin mars, l'opérateur postal britannique évoquant une baisse plus marqué que prévu des volumes du courrier.

  • Le point sur les marchés

    Les investisseurs avares d'initiatives face aux incertitudes

    Les indices actions européens évoluent en ordre dispersé et dans des marges relativement étroites par rapport à leur point d'équilibre, dans un marché avare d'initiatives face aux publications de résultats d'entreprises en demi-teinte, un nouveau vote sur le Brexit, le début d'une réunion de la Fed et la reprise imminente des négociations sino-américaines.

    Amsterdam gagne 0,43% et Paris 0,25%, tandis que Bruxelles abandonne 0,10% et Francfort 0,22%. L'indice paneuropéen Stoxx 600 engrange 0,43%.

    "Les chiffres décevants de Caterpillar et Nvidia ont mis Wall Street sous pression" lundi "et rappelé aux investisseurs que le conflit commercial avec la Chine pesait sur l'économie réelle", constate Milan Cutkovic, analyste pour AxiTrader.

    Le compartiment automobile, sensible aux questions commerciales, s'inscrit en tête des reculs sectoriels avec une baisse de 0,83%.

    Les techs abandonnent 0,13%, lestées par SAP qui lâche 2,60% après avoir ouvert le bal de la saison des résultats en Allemagne, avec un recul de son bénéfice net de 15% sur un an et une légère érosion de sa marge opérationnelle. Les valeurs des semi-conducteurs ne sont pas épargnées, en réaction à l'avertissement sur résultats de Nvidia. ams perd 2%, STMicro 1,3% et ASML 0,95%. A Bruxelles, Melexis cède 2%.

    Malgré un bénéfice net en baisse de 4134%, les résultats de Philips sont bien accueillis, le titre gagnant 0,67%. Le géant néerlandais de l'électronique a proposé de relever le dividende de 6% à 0,85 euro par action et d'entamer un programme de rachats d'actions de 1,5 milliards d'euros.

    Le titre du fournisseur de matériels pour le secteur biopharmaceutique Sartorius Stedim Biotech bondit de près de 13%, meilleure progression de l'indice DJ Stoxx 600, dopé par un bénéfice net qui s'est envolé en 2018.

    A Bruxelles, Greenyard poursuit sa descente aux enfers. L'action ajoute 7% à la perte de 25,7% encaissée lundi.

    "La séance sera particulièrement chargée, rythmée par les indicateurs américains, les attentes concernant la réunion de la Fed, les résultats d'entreprises et le vote du Parlement britannique sur le Brexit. Beaucoup d'éléments qui vont créer de la volatilité même si les volumes restent encore réduits", estime dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

  • Sartorius Stedim : +11%

    Le titre du fournisseur de matériels pour le secteur biopharmaceutique Sartorius Stedim Biotech bondit de près de 11% à la Bourse de Paris, dopé par un bénéfice net qui s'est envolé en 2018.

  • Voici le briefing actions belges

  • Le KBC Securities du jour

    Les analystes de KBC Securities réduisent leur objectif de cours sur Greenyard à 5,70 euros contre 9,50 euros. La recommandation sur le géant belge des fruits et légumes frais qui a annoncé hier une accélération de sa "transformation" reste à "conserver".

    Le broker maintien sa recommandation sur Bpost à "conserver" avec un target de 9,50 euros. "L'entreprise anticipe une baisse annuelle pouvant aller jusqu'à 9% du volume de courrier distribué, ce qui comprend dans une large mesure la digitalisation de certains services gouvernementaux", estime KBC Securities. Les analystes estiment donc que la volonté du fisc belge de devenir entièrement numérisé et paperless d'ici 2025 sera sans grand impact sur Bpost.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,05%
    • Amsterdam: +0,21%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: -0,02%
    • DJ Stoxx 600: +0,09%

  • Philips, SAP, Vranken... quelques valeurs à suivre en Europe

    * Philips a indiqué qu'il comptait améliorer le retour à ses actionnaires, le groupe néerlandais de technologie dédiée à la santé disant s'attendre à une croissance continue de son chiffre d'affaires en dépit de l'affaiblissement de la conjoncture économique.

    * SAP - L'éditeur allemand de logiciels a annoncé mardi une vaste restructuration de ses activités après avoir réussi à atteindre ses objectifs de chiffre d'affaires et de résultats pour 2018.

    * Vranken Pommery Monopole , deuxième acteur champenois, a annoncé lundi une hausse de 2,3% de son chiffre d'affaires dans le champagne en 2018, le renforcement du groupe à l'international ayant compensé l'impact du mouvement social des "Gilets jaunes" en France sur son activité.

  • " Un vrai signal de détresse du marché du transport maritime en vrac"

    L’indice Baltic Dry, un indice qui suit les prix de fret dans le transport maritime s’est effondré ces derniers mois. Il a perdu 49%.

    "L'économie mondiale et le marché du transport maritime en vrac nous lancent un vrai signal de détresse". C’est le cri d’alarme que lance l’analyste Jeffrey Landsberg, de Commodore Research.

    Faut-il s'en inquiéter ? La réponse ici.

  • "Moins de chances d'espérer quelque chose de positif des négociations commerciales"

    Les Etats-Unis ont annoncé lundi des chefs d'inculpation contre Huawei Technologies, deux de ses filiales et sa directrice financière, Meng Wanzhou, pour fraude bancaire et électronique visant à contourner les sanctions contre l'Iran.

    En réaction, le ministère chinois des Affaires étrangères a exhorté Washington à cesser "la répression disproportionnée" contre les entreprises chinoises, dont Huawei, et demandé la levée du mandat d'arrêt contre Meng Wanzhou.

    Ce regain de tensions intervient alors qu'un nouveau cycle de discussions doit s'engager entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce. Le vice-Premier ministre chinois, Liu He, entame mercredi à Washington de nouvelles discussions, avec notamment le représentant au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. Il sera ensuite reçu jeudi par Donald Trump.

     

    "Il y a moins de chances désormais pour que nous ayons quelque chose de positif qui ressorte des négociations commerciales."
    Nick Twidale, chez Rakuten Securities

  • Briefing d'avant Bourse

    Vers une ouverture prudente | Regain de tensions USA-Chine | Philips et SAP à suivre

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir sur une note prudente, après les accusations portées par Washington à l'encontre du groupe chinois Huawei Technologies qui relancent les craintes autour des négociations commerciales sino-américaines.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien serait pratiquement inchangé à l'ouverture, le Dax à Francfort avancerait pour sa part de 0,17% et le FTSE à Londres progresserait de 0,48%.

    3. La nervosité des investisseurs est en outre alimentée par les signes de plus en plus probants de l'impact de cette guerre commerciale sur l'économie mondiale et les profits des entreprises, comme en témoigne les avertissements de
    Caterpillar et Nvidia.

    4. SAP et Philips publieront leurs résultats du quatrième trimestre avant ceux du géant du luxe LVMH, attendus après la clôtureen Europe. Aux Etats-Unis, 3M, Pfizer et Verizon publieront en avant-Bourse tandis que les résultats d'Apple sont attendus après la clôture.

    5. La Réserve fédérale américaine réunit mardi et mercredi son comité de politique monétaire (FOMC) et les investisseurs s'attendent, à l'issue de la réunion, à ce qu'elle confirme son approche prudente dans le relèvement de ses
    taux cette année.

    6. La livre sterling est quasi stable face au dollar, autour de 1,3155, avant le vote de la Chambre des communes appelée à se prononcer mardi sur une série d'amendements au projet de Brexit massivement rejeté par les députés le 15 janvier dernier.

  • Tokyo freinée par Caterpillar et Nvidia

    La Bourse de Tokyo a fini pratiquement inchangée mardi, freinée par le repli du secteur des engins de construction et de celui des semi-conducteurs après les avertissements de Caterpillar et Nvidia et avant une série de réunions commerciales entre Américains et Chinois.

    → L'indice Nikkei qui a perdu jusqu'à plus de 1% en séance, a finalement grappillé 0,08% à 20.664,64 points.

    → L'indice Topix, plus large, a pris 0,1% à 1.557,09 points.

  • A suivre ce mardi 29 janvier

    → ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    • 15h Indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller / novembre
    • 16h Indice de confiance du consommateur / janvier
    • Réunion de la Réserve fédérale (1ère journée)

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    • SAP / résultats du T4

    Belgique
    • Global Graphics: offre de reprise à 4,25 euros par action par Congra Software. Jusqu’au 25 février.

    États-Unis
    • 3M / résultats du T4 (avant Bourse)
    • Amgen / résultats du T4 (après Bourse)
    • Biogen / résultats du T4, avant Bourse
    • Lockheed Martin / résultats du T4 (avant Bourse)
    • Pfizer / résultats du T4 (avant Bourse)
    • Verizon / résultats du T4 (avant Bourse)
    • Apple / résultats du T4 (après Bourse)

    Pays-Bas
    • Philips / résultats du T4 (avant Bourse)

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mardi 29 janvier. Bonne journée à toutes et tous!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés