1. Les marchés
  2. Live blog

Wall Street inquiète des ennuis de Trump

La Bourse de New York a fini sans direction ce mercredi, inquiète des ennuis judiciaires de proches de Donald Trump, alors que les courtiers célébraient le record du plus grand nombre de jours sans crise majeure. Chez nous, Nyrstar, Tessenderlo et Agfa-Gevaert ont subi la foudre des investisseurs.
  • A suivre ce jeudi 23 août

    ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 9h30 Indices PMI IHS Markit flash / août

    Japon
    • Indice PMI IHS Markit manufacturier flash / août

    Zone euro
    • 10h Indices PMI IHS Markit flash / août
    • 16h Indice de confiance du consommateur (1ère estimation) / août
    • 13h30 Compte rendu de la réunion de la BCE du 26/07

    Etats-Unis
    • 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 18 août
    • 16h Ventes de logements neufs / juillet
    • Jackson Hole- Symposium économique de la Fed de Kansas City (1re journée)

    ENTREPRISES

    Allemagne
    • Volkswagen: conférence de presse sur les formules de mobilité de demain

    Belgique
    Résultats semestriels avant bourse de :
    • Kinepolis
    • IBA

    Etats-Unis
    • Alibaba: résultats du T1 2018/2019
    • Gap / résultats du T2 (après Bourse)
    • HP / résultats du T3 (après Bourse)

    Pays-Bas
    • BAM: résultats du S1

  • Wall Street inquiète des ennuis de Trump

    La Bourse de New York a clôturé en ordre dispersé ce mercredi, s'interrogeant sur les possibles suites judiciaires de la mise en cause de deux anciens proches du président américain Donald Trump.

    Le Dow Jones a perdu 0,34% à 25.733,60 points. Le Nasdaq a avancé de 0,38% à 7.889,10 points. Le S&P 500 a pris 0,04% à 2.861,85 points.

     Mercredi était le jour où les investisseurs fêtaient le record de longévité à la hausse des marchés boursiers: 3.453 jours sans chute de plus de 20% pour le S&P 500, ce que l'on nomme communément un "bull market" dans le jargon financier en référence au taureau symbolisant la puissance financière américaine.

    Les marché ont accueilli avec calme et sérénité le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine qui avait abouti, début août, à un statu quo sur les taux. Sans surprise, il en est ressorti que la Fed devrait continuer à relever les taux d'intérêts vu la vive allure de la croissance. 

    Côté valeurs, les techs ont soutenu le Nasdaq, Netflix gagnant 1,9%, Amazon 1,14%, Facebook 0,59% et Twitter 0,36%.

  • Wall Street termine sans direction

    • Le Dow Jones a perdu 0,33% à 25.736,02 points.
    • Le Nasdaq a pris 0,38% à 7.889,10 points.
    • Le S&P 500 a avancé de 0,01% à 2.863,27 points.
  • Le pétrole termine en hausse de plus de 3% à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en hausse de plus de 3% ce mercredi sur le marché new-yorkais Nymex, en réaction essentiellement à l'annonce d'une diminution beaucoup plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

    • Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 2,02 dollars, soit 3,07%, à 67,86 dollars le baril.
    • Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 2,18 dollars (+3,0%) à 74,81 dollars.

    Les deux cours de référence, qui restent soutenus par la perspective de voir des tensions du côté de l'offre avec la chute prévisible des exportations iraniennes à la suite de l'entrée en vigueur de sanctions américaines contre Téhéran, ont enchaîné une cinquième séance de suite de hausse.

  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont globalement clôturé en hausse ce mercredi, progressant prudemment avant la publication des "minutes" de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine. "C'est un marché d'attente, il n'y a pas eu beaucoup de publications, le marché est creux" avant plusieurs échéances, notamment la réunion annuelle des banquiers centraux à Jackson Hole, aux Etats-Unis, a résumé Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille chez Mirabaud France.

    Le Cac 40 a progressé de 0,22%, le Footsie britannique de 0,11% et le Dax allemand de 0,01%.

    Le compartiment automobile a lâché 2,75%, signant la plus forte baisse sectorielle en Europe. En cause, la chute de Continental (-13,19%) après son avertissement sur résultats. L'équipementier automobile allemand a révisé à la baisse ses prévisions annuelles, évoquant "une hausse des coûts et une baisse des ventes".

    Doutes autour d'AB InBev

    Après un nouveau départ hésitant, le Bel 20 est parvenu à se maintenir au-dessus des 3.800 points. L’indice bruxellois a clôturé sur une baisse de 0,01% à 3.800,10 points, retombant dans le rouge dans les dernières minutes de la séance.

    En tête de gondole, argenx a gagné jusqu’à 6,85% ce mercredi avant de terminer sur un bond de 4,70% à 78 euros. Le géant américain AbbVie a décidé de lever son option exclusive de licence pour développer et commercialiser l’ARGX-115 mis au point par la biotech gantoise. Celle-ci pourra dès lors recevoir jusqu’à 625 millions de dollars sous la forme de paiements d’étape ainsi que des royalties tirées des ventes de ces produits, s’ils sont approuvés. "La vitesse à laquelle argenx a développé ce traiment à ce stade est impressionnante et AbbVie est un partenaire solide dans le domaine de l'oncologie", a souligné Stéphanie Put de Degroof Petercam. L’analyste rappelle que l’on attend les résultats de la phase II sur l’efgartigimod pour le mois prochain. De ce point de vue, "nous estimons que la récente baisse du cours offre une opportunité intéressante". Sa recommandation reste à "acheter" avec un objectif de cours fixé à 86 euros.

    Le titre AB InBev a de son côté reculé de 2,18% à 85,20 euros. Des données de l’institut américain Nielsen, citées dans une note d’UBS, montrent que les ventes du brasseur ont ralenti aux États-Unis ces dernières semaines. "La tendance reste mitigée pour le secteur", s’inquiète l’analysteNik Oliver.

    Sur le marché élargi, Nyrstar a dégringolé de 15,34% à 4,47 euros. En cause, une note très critique de la banque néerlandais ABN Amro qui a divisé par quatre son objectif de cours. Celui-ci passe de 4 à 1 euro, avec une recommandation à "vendre".

    Agfa-Gevaert a également connu une séance difficile, plongeant de 7% à 3,72 euros. Le groupe spécialisé dans l'imagerie a fait état de résultats trimestriels en-dessous des attentes du marché. Son chiffre d’affaires a reculé de 10% à 559 millions d’euros, contre 595 millions espérés par les analystes. Agfa-Gevaert a par ailleurs réitéré ses prévisions annuelles, prévoyant que sa marge marge de l’Ebitda récurrent ne dépasse pas celle de 2017.

  • H&M pèse sur Qrf au premier semestre

    Le spécialiste de l'immobilier commercial Qrf affiche au 30 juin une Juste Valeur totale du portefeuille immobilier en baisse, passant de 287,404 millions d'euros au 31 décembre 2017 à 281,09 millions pour le premier semestre 2018. "Cette baisse de 6,31 millions d'euros de la Juste Valeur du portefeuille concerne essentiellement la réduction de valeur sur les biens loués par H&M, à hauteur de 6,71 millions. Cette réduction de valeur a un impact négative sur les réserves de Qrf City Retail", explique la SIR dans un communiqué.

    A l'inverse, le résultat locatif net est en hausse à 7,756 millions d'euros contre 7,205 millions à la même période il y a un an. Le résultat Epra (sous-jacent) est lui aussi en hausse de 9,83% à 4,279 millions d'euros. Le résultat Epra par action reste, lui, stable à 0,76 euro. 

    Le taux d'occupation est de 95,72% au 30 juin 2018, en recul par rapport au 31 décembre 2017 où il était de 97,47%. Quant au taux d'endettement, il est de 54,34%, en légère hausse par rapport à la fin d'année dernière (52,69%).

    Perspectives

    La société prévoit de réaliser pour 2018 un résultat EPRA par action de 1,45 - 1,55 euro. "La traduction concrète de ce résultat EPRA en un dividende brut interviendra dans les limites de l’obligation de distribution minimale imposée par la loi SIR et la contrainte de distribution maximale à laquelle Qrf est tenue pour des raisons techniques", indique Qrf.

  • Premier semestre de bonne facture pour Leasinvest

    Leasinvest a réalisé un premier semestre de bonne facture avec un taux d'occupation stable et un résultat Epra en hausse de plus de 5%. Le dividende est maintenu.

    → Lire le compte-rendu

  • Clôture des marchés européens

    AEX +0,36%

    CAC 40 +0,22%

    DAX +0,01%

    BEL 20 -0,01%

  • Fiat Chrysler dit continuer la scission de Magneti Marelli

    Fiat Chrysler Automobile (FCA) poursuit la scission de l'équipementier Magneti Marelli mais étudiera d'éventuelles pistes alternatives dans l'intérêt du groupe, a déclaré un porte-parole du constructeur italo-américain après une information de presse faisant état de discussions en vue d'une cession de cette filiale à KKR (cf. post de 15h34).

    "FCA poursuit un plan de scission de la filiale Magneti Marelli (...) Il étudiera de manière sérieuse des propositions pour des opérations alternatives susceptibles d'aller dans le sens des intérêts de l'entreprise", a dit ce porte-parole, cité dans un communiqué. Le constructeur ne fera aucun commentaire sur les rumeurs de marché, a-t-il ajouté.

  • USA: recul plus important que prévu des stocks de brut

    Les stocks de pétrole aux Etats-Unis ont reculé plus que prévu la semaine dernière, tandis que les réserves d'essence et d'autres produits distillés ont augmenté, selon les chiffres publiés par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

    Lors de la semaine achevée le 17 août, les réserves commerciales de brut ont baissé de 5,8 millions de barils pour s'établir à 408,4 Mb, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg prévoyaient un recul plus limité de 2 millions de barils.

  • USA: les reventes de logements baissent encore

    Les reventes de logements ont baissé en juillet pour un quatrième mois consécutif aux Etats-Unis, la pénurie de biens sur le marché contribuant à faire grimper les prix et probablement à éloigner certains acquéreurs potentiels.

    Elles ont baissé de 0,7% le mois dernier au rythme annualisé de 5,34 millions d'unités, a annoncé la fédération nationale des agents immobiliers (NAR). Elles enregistrent ainsi leur plus longue série de replis mensuels depuis 2013. Les économistes interrogés par Reuters attendaient au contraire une progression de 0,6% au rythme annualisé de 5,40 millions d'unités.

  • Atlantia examine l'impact d'un retrait de ses concessions en Italie

    Atlantia a commencé à examiner l'impact sur sa situation en Bourse et sur le marché obligataire des projets du gouvernement italien visant à lui retirer ses concessions autoroutières après l'effondrement du pont Morandi à Gênes, a annoncé le groupe.

    Dans le but de protéger les investisseurs, Atlantia a aussi commencé à évaluer les conséquences des commentaires et des informations à son sujet depuis cette catastrophe qui a fait 43 morts le 14 août. Ce pont se trouve sur l'autoroute A10, exploitée par Autostrade per l'Italia, filiale d'Atlantia.

  • KKR discute avec Fiat du rachat de Magneti Marelli

    Le groupe américain de capital investissement KKR discute avec Fiat Chrysler Automobile pour lui acheter l'équipementier automobile Magneti Marelli, rapporte le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

    Le montant d'une éventuelle transaction n'est pas connu mais il pourrait dépasser la valorisation de 3,23 milliards d'euros donnée par certains analystes à Magneti Marelli, ajoute le journal.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en légère baisse: le Dow Jones recule de 0,06%, le S&P 500 de 0,10% et le Nasdaq de 0,19%

  • GS réduit sa prévision du rendement du Bund

    Goldman Sachs a annoncé avoir revu à la baisse ses prévisions de rendement des emprunts d'Etat à dix ans allemands et britanniques en fin d'année pour intégrer l'évolution des anticipations en matière de politique monétaire et d'inflation. La banque américaine table désormais sur un rendement du Bund allemand à dix ans à 0,5% fin 2018 alors qu'il le voyait atteindre 1% dans ses prévisions précédentes, en février.

    "Nous modifions nos prévisions pour refléter les changements dans les anticipations concernant les politiques monétaires locales et les trajectoires d'inflation", expliquent les analystes. Ils ajoutent prévoir désormais "une réévaluation plus faible de la prime de terme aux Etats-Unis et, par extension, des effets induits plus faibles sur les autres rendements non-américains".

    Goldman Sachs a également légèrement réduit sa prévision du niveau du rendement des bons du Trésor américain à dix ans fin 2018, à 3,10% contre 3,25%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Les valeurs à suivre à Wall Street

    * LOWE'S, numéro deux des magasins de bricolage et d'aménagement de la maison aux Etats-Unis, a avoir revu à la baisse ses prévisions de résultats annuels après un chiffre d'affaires à magasins constants inférieur aux attentes au deuxième trimestre. Le titre recule de 4% en avant-Bourse.

    * TARGET a enregistré une hausse de 4,9%, plus forte que prévu, de son chiffre d'affaires à périmètre comparable au deuxième trimestre, à la faveur d'une augmentation des ventes dans ses magasins et en ligne, provoquant une hausse de près de 6% du titre dans les transactions en avant-Bourse.

    * HARTFORD FINANCIAL SERVICES (HIG) a annoncé mercredi un accord pour le rachat de son concurrent dans l'assurance NAVIGATORS GROUP pour 2,1 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) en numéraire. L'action Navigators Group prend plus de 10% en avant-Bourse, le titre HIG est stable.

    * PRAXAIR - Linde a prévenu mercredi que les cessions d'actifs nécessaires pour garantir les autorisations réglementaires à sa fusion avec Praxair avaient atteint un niveau qui permettrait à chacune des deux parties de renoncer à l'opération sans pénalités, mais le groupe allemand a ajouté que des discussions constructives se poursuivaient avec son partenaire.

    * URBAN OUTFITTERS - Le groupe de prêt-à-porter a publié mardi des ventes et un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes de Wall Street après avoir limité les promotions dans ses magasins. Plusieurs intermédiaires ont relevé leur objectif de cours sur le titre, qui prend environ 6% dans les échanges en avant-Bourse..

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    Hausse prudente avant la Fed, le secteur auto plombé par Continental

    1. Les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée, la prudence décourageant la prise de risque après les nouveaux déboires judiciaires de proches de Donald Trump et avant la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

    2.  Amsterdam gagne 0,51%, Paris 0,41% et Francfort 0,22%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 monte de 0,14%.

    3. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en repli d'environ 0,1% au lendemain du record inscrit par le Standard & Poor's 500 à 2.873,23 points. Wall Street pourrait avoir du mal à se maintenir au plus haut après les revers judiciaires subis par deux proches du président américain.

    4. Les investisseurs guetteront par ailleurs d'éventuels commentaires sur l'impact économique des tensions commerciales dans le compte-rendu de la réunion politique monétaire de la Fed des 31 juillet et 1er août, qui doit être publié à 20h.

    5. Sur le marché des changes, le dollar est reparti à la baisse face aux autres grandes devises. L'euro en profite pour remonter tout près de 1,16 dollar, une barre symbolique qu'il a brièvement touchée mardi pour la première fois depuis le 9 août.

    6. Côté actions, la première partie de la séance en Europe a été animée principalement par la chute des équipementiers automobiles après la révision à la baisse par l'allemand Continental de ses prévisions 2018 de chiffre d'affaires et de marge. L'indice Stoxx automobile perd 3%, de loin la plus forte baisse sectorielle en Europe.

    7. A la hausse, Altice prend 6,06%, la meilleure performance du Stoxx 600, après des articles de presse évoquant d'une part des progrès dans les discussions avec Canal+ sur le sport, d'autre part un possible désengagement du groupe d'Altice Studios.

    8. La société de biotechnologies belge Argenx gagne 5,37%. Le groupe américain AbbVie a exercé une option exclusive pour développer et commercialiser un médicament expérimental, ce qui pourrait se traduire par des paiements de 625 millions de dollars.

     

  • "Le secteur auto se dirige vers une période prolongée de recul"

    L'avertissement sur résultats de Continental (voir post de 11h54)  intervient dans un contexte d'incertitude pour le secteur automobile, entré dans "une phase d'essoufflement" d'après une étude de la banque Berenberg publiée mardi.

    Après un cycle de croissance porté jusqu'en 2017 "par le crédit bon marché, la baisse des coûts, le sous-investissement et des changes favorables", ces facteurs tendent "à s'atténuer ou à s'inverser".

    S'y ajoutent des inquiétudes spécifiques liées aux réglementations sur la pollution de l'air ou à la guerre commerciale, qui a par exemple poussé en juin Daimler à revoir à la baisse ses prévisions annuelles.

    "Après de nombreuses années de solide croissance des bénéfices, le secteur se dirige sans doute vers une période prolongée de recul", pronostique Berenberg, pour qui le marché "sous-estime la détérioration".

  • Continental abaisse ses prévisions 2018, le secteur chute

    L'équipementier allemand Continental a revu en baisse ses prévisions de chiffre d'affaires et de marge pour l'exercice 2018, évoquant des ventes plus faibles que prévu, une hausse des coûts et des réclamations sous garantie non spécifiées.

    Continental table désormais sur un chiffre d'affaires d'environ 46 milliards d'euros et une marge d'Ebit de plus de 9% pour l'exercie 2018, au lieu de, respectivement, 47 milliards d'euros et plus de 10% prévus auparavant.

    L'action chute de 11% en Bourse de Francfort et tout le secteur européen des équipementiers automobiles suit le mouvement.

    Pirelli perd 3,4%, Michelin 4%, Faurecia 5%. L'indice Stoxx du secteur automobile recule de plus de 2%, le plus net repli sectoriel en Europe.

  • Le prochain coupon du bon d'Etat fixé à 0,65%

    Les prochains bons d'Etat, qui seront émis le 4 septembre, auront un coupon de 0,65%, indique l'Agence fédérale de la Dette. Le prix d'émission est fixé à 100%.

    Les bons, d'une durée de dix ans, seront émis le 4 septembre prochain. La période de souscription s'étale du 24 août au 3 septembre.

    En juin dernier, les bons d'Etat ont émis avec un coupon de 0,75%.

    Le niveau de 0,65% n'est pas un plus bas record pour un bon d'Etat à 10 ans, puisqu'en décembre dernier le taux était de 0,50%.

  • Avertissement sur résultats de Continental

    Continental AG revoit en baisse ses prévisions de résuitats pour l'exercice 2018, l'action part à la baisse (-10%)  et enfonce l'ensemble du compartiment automobile européen qui cède près de 2%. Faurecia chute de 4,2% et Michelin de 3,2%.

  • Adyen impressionne avec ses résultats

    Adyen, société néerlandaise spécialisée dans le traitement des paiements pour des géants du web comme Netflix
    et Facebook, a présenté ses premiers résultats financiers depuis sa spectaculaire IPO de juin dernier.

    Ils sont supérieurs aux attentes, avec une hausse de 67% de ses ventes semestrielles à 156,4 millions d'euros et un bénéfice net de 48,2 millions d'euros, en progression de 75% par rapport à l'an dernier.

    L'action gagne 4% à 570 euros, ce qui porte à 138% sa progression depuis son introduction en bourse à 240 euros.

  • Avertissement sur résultats pour Tessenderlo

    Alors que ses principaux chiffres-clés pour le premier semestre sont en recul, le groupe chimique Tessenderlo tempère ses prévisions pour l’ensemble de l’année. Il tablait, jusqu’ici, sur un Ebitda récurrent qui devait être en ligne avec celui de 2017. En raison de l’évolution du taux de change dollar/euro et du prix des matières premières, il estime désormais qu’il sera inférieur à celui de l’an dernier.

    Toutefois, il pourrait quand même s’aligner sur celui de l’an dernier si la transaction concernant T-Power est achevée avant la fin septembre . Cette opération lui permettrait en effet d’inclure le Rebitda du dernier trimestre de celle-ci dans celui de Tessenderlo.

  • Le point sur les marchés en Europe

    Prudence en Europe, en attendant la Fed et les discussion sino-américaines

    1. Les principales Bourses européennes évoluent sur une note positive, même si les investisseurs limitent les prises de risques avant la reprise des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

    2. La politique monétaire américaine revient également sur le devant de la scène avec la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale (20h) puis, en fin de semaine, le symposium de Jackson Hole avec un discours très attendu du président de la Fed, Jerome Powell.

    3. Francfort gagne 0,25%, Paris 0,19%, Amsterdam 0,14% tandis que Londres cède 0,10%, pénalisé par son exposition aux ressources de base.. L'indice DJ Stoxx se tasse pour sa part de 0,08%.

    4. Linde perd 0,32% après avoir prévenu que les cessions d'actifs nécessaires pour garantir les autorisations réglementaires à sa fusion avec Praxair avaient atteint un niveau qui permettrait à chacune des deux parties de renoncer à l'opération sans pénalités.

    5. Sur le marché des changes, le dollar se stabilise face à l'euro (à 1,1561; -0,09%) après avoir reculé dans la foulée des déclarations du président américain sur la Fed.

  • ABN Amro vise un euro pour Nyrstar

    ABN AMRO, depuis longtemps très critique à l'égard de Nyrstar , maintient sa recommandation de "vendre" l'action Nyrstar. L'objectif de cours sur la valeur par contre est solidement réduit puisqu'il passe à un euro contre 4 euros jusqu'ici.

    Les analystes Philip Ngotho et Mutlu Gundogan expriment une fois de plus leurs doutes quant à l’endettement réel de Nyrstar: "Nous pensons que le niveau d’endettement réel de Nyrstar est supérieur à ce qui est annoncé par l'entreprise."

  • Premier semestre solide pour Picanol

    Le fabricant de métiers à tisser Picanol , maison-mère de Tessenderlo a vu ses ventes baisser de 2% par rapport à un solide premier semestre 2017, à 357,4 millions.

    Le résultat opérationnel a baissé de 12% à 62,5 millions d'euros, grâce à la contribution plus importante de Tessenderlo (qui a enregistré des pertes de change substantielles au premier semestre 2017), le bénéfice net a augmenté de 15% pour atteindre 67,1 millions ou 3,79 euros par action.

    Picanol est en repli de 0,23% à 87 euros en début de matinée, dans un marché globalement stable (+0,03%).

  • KBCS vise plus bas pour Tessenderlo

    KBC Securities réduit son prix cible sur Tessenderlo à 37 euros contre 40 euros. La recommandation reste à "conserver".

  • Tessenderlo: -3,9%

    Tessenderlo chute de 4% dans les premiers échanges, après des résultats trimestriels inférieurs aux attentes et des prévisions revues à la baisse pour l'ensemble de l'année.

  • Agfa-Gevaert: -12%

    Agfa-Gevaert : -12% après des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, marqués par une nouvelle baisse du chiffre d'affaires et du bénéfice.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -0,18%
    • Amsterdam: -0,24%
    • Francfort: -0,17%
    • Paris: -0,02%
    • DJ Stoxx 600: -0,23%

  • AbbVie obtient une licence sur l'ARGX-115 d'argenx

    Argenx annonce qu'AbbVie a exercé son option pour détenir une licence sur l'ARGX-115, un nouveau traitement contre le cancer à base d'anticorps monoclonaux. L'ARGX-115 vise à lutter contre les cellules cancéreuses en stimulant le système immunitaire pour l'inciter à les éliminer.

    Avec cette option, AbbVie obtient une licence exclusive mondiale pour développer et commercialiser des produits basés sur l'ARGX-115. Argenx pourrait de son côté recevoir jusqu'à 625 millions d'euros en paiements d'étapes, tout comme des royalties sur la vente du produit, s'il est approuvé. Argenx a également le droit de promouvoir des produits basés sur l'ARGX 115 dans l'Union européenne et dans la zone économique suisse.

  • Tokyo finit en hausse dans le sillage de Wall Street

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a gagné 0,64%, portée notamment par les valeurs technologiques après la bonne performance du compartiment la veille lors d'une séance record à Wall Street.

    Le Topix, plus large, a pris 0,77%.

    Aux valeurs, les technologiques ont brillé, à l'image d'Advantest (+1,62%) et Tokyo Electron (+2,35%).

  • Agfa-Gevaert en-deçà des attentes

    Les résultats d'Agfa-Gevaert viennent de nous parvenir. Le chiffre d'affaires a baissé de 10% au deuxième trimestre à 559 millions d'euros, inférieur aux attentes des analystes  qui attendaient une contraction de 4%.

    Même si l'on fait abstraction de l'impact défavorable du dollar et du grand nettoyage effectué par l'entreprise dans l'activité prépresse, en supprimant tous les contrats non rentables, la baisse est de 3,6%.

    Le résultat opérationnel récurrent s’élève à 35 millions d’euros, en baisse de 25% et inférieur aux attentes moyennes de 38 millions d’euros.

    Le bénéfice net a chuté de 78% à 6 millions d'euros, soit 0,03 euro par action. Les analystes comptaient sur 10 millions.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    Prudence en vue avant la Fed et les discussions sino-américaines

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en léger repli à l'ouverture, une certaine prudence des investisseurs étant à prévoir avant la reprise des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

    2. La politique monétaire américaine revient également sur le devant de la scène avec la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale (20h) puis, en fin de semaine, le symposium de Jackson Hole avec un discours très attendu du président de la Fed, Jerome Powell.

    3. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient céder de 0,1% à 0,2% en début de séance.

    4. A Wall Street, l'indice S&P-500 a atteint mardi un record en séance à et égalé la plus longue séquence haussière de son histoire, à la faveur de résultats d'entreprise une nouvelle fois jugés encourageants et de l'accalmie sur le front commercial.

    5. En Asie, l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) prend 0,23%.

    6. L'indice composite de la Bourse de Shanghai cède 0,6% après les signaux envoyés par la banque centrale chinoise, qui a dit ne pas envisager de stimulation monétaire massive pour relancer la croissance.

    7. Sur le marché des changes, le dollar se stabilise face à un panier de devises de référence après avoir reculé dans la foulée des déclarations du président américain sur la Fed.

  • Un S&P-500 record à Wall Street

    L'indice S&P-500 a atteint mardi un record en séance à la Bourse de New York et égalé la plus longue séquence haussière de son histoire, à la faveur de résultats d'entreprise une nouvelle fois jugés encourageants et d'une accalmie sur le front commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

    → Le Standard & Poor's 500, principale référence des investisseurs, a pris 5,91 points (+0,21%), à 2.862,96, après être monté durant la séance à 2.873,23, soit au-dessus de son précédent record à 2.872,87 atteint le 26 janvier.

    L'indice Dow Jones a pour sa part gagné 63,6 points (+0,25%), à 25.822,29.

    Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a grimpé de 38,167 points, soit 0,49%, à 7.859,173.

    Le record du S&P-500 a coïncidé avec un autre événement à forte portée symbolique: son cycle actuel de hausse dure désormais depuis 3.452 jours, soit autant que celui qui s'était étiré de novembre 1990 à mars 2000, selon S&P Dow Jones Indices.

    Ce "bull market", qui s'est traduit par une envolée du S&P-500 de plus de 300% depuis début 2009, devrait donc devenir mercredi le plus long de l'histoire de l'indice.

     

    "Ce qui est remarquable, c'est que même dans cette situation - un nouveau record historique et sur le point de devenir le plus long bull market de l'histoire - il reste de la marge."
    David Kelly
    "Chief Global Strategist" chez JP Morgan Asset Management



  • A suivre ce mercredi 22 août

    → ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    • 16h Reventes de logements / juillet
    • 20h Compte rendu de la réunion du FOMC des 31 juillet - 1er août

    Norvège
    • Marine Harvest: résultats 2T

    → ENTREPRISES

    Belgique
    Résultats semestriels de:
    • Agfa-Gevaert
    • Leasinvest (après bourse)
    • Picanol
    • Qrf (après bourse)
    • Tessenderlo

    Chine
    • Geely Auto (Volvo) résultats semestriels

    Pays-Bas
    • Adyen: résultats du T2
    • Van Lanschot Kempen: résultats semestriels

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mercredi 22 août. Bonne journée à toutes et tous!

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content