1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street pénalisée par les banques après la Fed

La Bourse de New York a fini en baisse ce mercredi, pénalisée par les valeurs financières après l'annonce par la Fed d'une nouvelle hausse de son principal taux d'intérêt, la banque centrale laissant entrevoir la fin du cycle de resserrement de sa politique monétaire.
  • A suivre ce jeudi 27 septembre

    ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 8h Indice GfK du moral des ménages/octobre
    • 14h Inflation (1ere estimation)/septembre
    • 15h30 Discours de Mario Draghi à l'ouverture du congrès annuel du Conseil européen du risque systémique

    Etats-Unis
    • 14h30 PIB définitif / T2
    • 14h30 Commandes de biens durables / août
    • 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 22 septembre
    • 16h Promesses de vente immobilières / août
    • 22h30 Discours de Jerome Powell au "Senator Reed's Rhode IslandBusiness Leaders Day"

    Italie
    • Présentation des orientations budgétaires 2019

    Zone euro
    • 10h Masse monétaire M3, crédit au privé/août
    • 11h Indices du climat des affaires et du sentiment économique/septembre

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • Leasinvest Real Estate: augmentation de capital avec droit de préférence au prix de 85 euros par action. Cinq actions existantes donnent droit à une nouvelle. Jusqu’au premier octobre.
    • Viohalco: résultats du S1

    Etats-Unis
    • Accenture / résultats du T4 (avant Bourse)

    Suède
    • Hennes & Mauritz (H&M) / résultats du T3

  • Wall Street pénalisée par les banques après la Fed

    La Bourse de New York a fini en baisse ce mercredi, pénalisée par les valeurs financières après l'annonce par la Réserve fédérale américaine (Fed) d'une nouvelle hausse de son principal taux d'intérêt, la banque centrale laissant désormais entrevoir qu'elle se dirige vers la fin du cycle de resserrement de sa politique monétaire. Le Dow Jones a perdu 0,40% à 26.385,28 points. Le Nasdaq a cédé 0,21% à 7.990,37 points. Le S&P 500 a lâché 0,33% à 2.905,97 points.

    Les grandes banques, qui profitent en général de taux d'intérêt plus élevés, ont terminé toutes en baisse. Citigroup a perdu 1,44%, JP Morgan Chase 1,18%, Bank of America 1,76% et Wells Fargo 1,96%.

     Parmi les autres valeurs du jour, l'équipementier sportif Nike a cédé 1,29%. Le groupe a diffusé des résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes, mais sa marge brute ainsi que le ralentissement de ses ventes en Chine ont déçu.

    De son côté, le promoteur immobilier KB Home a abandonné 3,08%, affecté notamment par un chiffre d'affaires inférieur aux prévisions.

  • Wall Street termine en baisse

    • Le Dow Jones a perdu 0,38% à 26.392,20 points.
    • Le Nasdaq a cédé 0,21% à 7.990,37 points.
    • Le S&P 500 a lâché 0,21% à 2.909,39 points.
  • Le pétrole termine en baisse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en baisse ce mercredi sur le marché new-yorkais Nymex après l'annonce d'une hausse inattendue des réserves de brut aux Etats-Unis, même si la perspective de l'entrée en vigueur de sanctions américaines contre l'Iran a limité leur repli.

    • Le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 71 cents, soit 0,98%, à 71,57 dollars le baril.
    • Au moment de la clôture du Nymex, le Brent cédait 54 cents (0,66%) à 81,33 dollars.
  • La Réserve fédérale américaine ne change pas ses prévisions sur les taux

    Ce n'est clairement pas une surprise tant l'annonce était attendue mais la Réserve fédérale américaine a décidé ce mercredi d'augmenter ses taux d'intérêts. La politique monétaire de la Fed n'est également plus considérée comme "accommodante".

  • Telenet dévoile les détails du paiement de son dividende

    L’assemblée générale spéciale de Telenet  a approuvé aujourd’hui le dividende exceptionnel brut proposé de 600 millions d’euros. Ce dividende exceptionnel sera payé le 4 octobre 2018, avec négociation des actions Telenet ex-dividende à partir de l’ouverture de la Bourse de Bruxelles le 2 octobre 2018.

    Dans un communiqué, Telenet donne tous les détails relatifs à ses dividendes.

  • Le patron de Ford s'en prend aux taxes de Trump sur l'acier et l'aluminium

    "Les taxes sur les métaux nous ont privés d'environ un milliard de dollars de bénéfices et ce qui est ironique, c'est que nous nous fournissons de toute façon pour l'essentiel aux Etat-Unis. Si la guerre commerciale se poursuit encore longtemps, il y aura encore plus de dégâts."
    Jim Hackett
    Patron de Ford

     

    Sur Bloomberg TV, le patron de Ford a critiqué les taxes du président américain Donald Trump sur l'acier et l'aluminium qui coûtent cher au constructeur automobile américain.

  • Résumé de la séance boursière à Bruxelles

    Malgré un regain d’intérêt pour l’action Engie, le Bel 20 a battu en retraite, victime des ventes d’investisseurs désireux d’acter leur plus-value. Barclays a pesé sur Telenet. Melexis a reculé.

    Les prises de bénéfices ont fait leur retour en Bourse de Bruxelles, ce mercredi. Le Bel 20  s’est replié de 0,19% à 3.743,58 points, effaçant son léger rebond de la veille consécutif à la baisse de lundi. Les investisseurs ont tendance à vendre les actions de l’indice vedette du marché belge parce que ce dernier avait progressé de plus de 3,5% au cours des deux semaines précédentes. Il est donc tentant d’engranger la plus-value réalisée à cette occasion.

    Contre cette tendance négative, Engie  est parvenue à grimper de 1,27% à 12,41 euros. C’est une logique différente qui a porté le titre: après avoir cédé près de 3% en deux jours, il a été jugé bon marché par certains investisseurs en quête de bonnes affaires. Mais le titre du groupe énergétique a aussi bénéficié d’un courant vendeur qui a soutenu l’ensemble du secteur européen des services aux collectivités mercredi.

    Telenet  a perdu 2,07% à 45,48 euros. Barclays a réduit sa recommandation sur l’action à "pondération en ligne", contre "surpondérer" auparavant. L’objectif de cours est réduit à 54 euros au lieu de 56 euros. Le courtier estime que l’année 2019 sera plus compliquée pour le câblo-distributeur, compte tenu de la poursuite des pressions sur les revenus provenant des consommateurs.

    Ontex  a cédé 0,81% à 18,26 euros, continuant sur sa lancée des jours précédents. Depuis lundi, le titre a reculé de plus de 8, ce qui efface complètement son rebond de… 8% de la semaine dernière, entamé après la chute due au fiasco de la tentative de reprise par PAI Partners. Le titre s’approche de son prix d’introduction en Bourse (18 euros).

    Hors Bel 20, Melexis  a chuté de 6,33% à 63,60 euros. La société spécialisée dans les capteurs pour semi-conducteurs destinés au secteur automobile a fait les frais de notes défavorables à ce segment, publiées par Raymond James et Morgan Stanley.

    VGP  a progressé de 0,91% à 66,80 euros. Le groupe immobilier spécialisé dans le commerce de biens logistiques et industriels a annoncé la vente d’un immeuble situé dans un zoning à Barcelone. À cette occasion, le groupe belge déclare réaliser une plus-value significative qui permettra de financer les projets en cours.

  • Résumé de la séance boursière en Europe

    Les indices boursiers nationaux ont peu évolué. Les tendances sont davantage marquées au niveau sectoriel. À Amsterdam, Signify continue à baisser.

    Les marchés européens ont fini en très légère hausse mercredi. En clôture, le Cac 40  a gagné 0,61%, le Dax  a grappillé 0,09% et le FTSE 100  a pris à peine 0,05%. Dans l’attente de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis, qui était prévue en soirée, les investisseurs ont préféré jouer la carte de la prudence en évitant de prendre des positions trop marquées sur les actions. Cet attentisme a débouché sur peu de variations sensibles.

    On note toutefois des tendances plus affirmées au niveau des secteurs. Ainsi, celui des services aux collectivités a attiré les acheteurs, comme l’illustrent les hausses des actions RWE  (+ 1,98% à 21,60 euros) et E.ON  (+ 1,16% à 8,96 euros). À l’opposé, le secteur des semi-conducteurs a reculé: STMicroelectronics  a perdu 1,55% à 16,19 euros, ASML Holding  a cédé 0,44% à 161,54 euros et Infineon  a abandonné 1,38% à 20,03 euros. Raymond James et Morgan Stanley ont émis des avertissements sur le secteur.

    Quelques valeurs isolées ont enregistré des mouvements plus prononcés, comme le groupe spécialisé dans l’éclairage Signify , qui n’est autre que l’ancienne division de luminaires de Philips qui était autrefois connue sous le nom de Philips Lighting. L’action Signify a chuté de 4,43% à 22,23 euros. Depuis le début de la semaine, le titre du groupe néerlandais a perdu plus de 10%. Dans une note publiée lundi, Bloomberg Intelligence estime que le secteur de l’éclairage est confronté à un changement fondamental du marché, avec des baisses de prix et la concurrence de sociétés hors luminaires. L’éclairage connecté, l’analyse de données et l’internet des objets sont l’avenir, selon BI qui estime que d’autres sociétés actives dans ces domaines vont concurrencer le secteur de l’éclairage.

    À Londres, Boohoo  a bondi de 11,22% à 213,10 pence. L’action du groupe spécialisé dans la vente en ligne de vêtements et chaussures a bénéficié de l’annonce d’un relèvement de sa prévision de chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’année.

    À Helsinki, Kone  a reculé de 2,37% à 45,25 euros. Le constructeur d’ascenseurs estime qu’une pénurie de main-d’œuvre pèsera sur ses résultats l’année prochaine.

  • Fluxys Belgium prudent dans ses perspectives pour 2018

    Le groupe Fluxys Belgium affiche au premier semestre un bénéfice net en hausse, à 24,3 millions d'euros contre 22,9 millions d'euros au premier semestre 2017. A l'inverse, le groupe note un Ebitda en baisse. Il était de 139,8 millions d'euros au 30 juin 2017 et n'est que de 135,1 millions d'euros un an plus tard.

    Le chiffre d’affaires s’élève quant à lui à 250,1 millions d'euros, en ligne avec les 250,7 millions d'euros réalisés durant la même période en 2017.

    Perspectives

    Le résultat net des activités régulées belges est déterminé sur la base de différents paramètres régulatoires, notamment les capitaux propres investis, la structure financière et les taux d’intérêt (OLO). "Le dividende récurrent continuera d’évoluer principalement en fonction de l’évolution de ces trois paramètres", indique le groupe dans un communiqué.

    "Les marchés financiers actuels ne permettent pas de fournir une projection précise de l’évolution des taux d’intérêt et donc du rendement des activités régulées", conclut Fluxys Belgium.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: -0,19% à 3.743,58 points

    AEX: -0,05% à 552,35 points

    Cac 40: +0,61% à 5.512,73 points

    Dax: +0,09% à 12.385,89 points

    FTSE 100: +0,05% à 7.511,49 points

  • Fox cède sa part dans Sky à Comcast

    Twenty-First Century Fox  , le groupe de médias du magnat américano-australien Rupert Murdoch, a annoncé mercredi qu'il allait céder sa part de 39% dans Sky  à Comcast  , son concurrent qui l'a battu lors des enchères organisées ce week-end pour le contrôle du groupe britannique de télévision payante.

    Comcast a dit mardi détenir plus de 30% du capital de Sky, trois jours après avoir remporté les enchères pour le groupe face à Twenty-First Century Fox, un franchissement de seuil qui l'oblige à soumettre une offre aux autres actionnaires.

  • Les semi-conducteurs à la peine en Europe

    Le secteur des semi-conducteurs est sous pression sur les marchés européens, après le décrochage des valeurs de ce compartiment à Wall Street mardi soir. Le courant vendeur est parti de deux notes d'analyses, émises par Raymond James et Morgan Stanley, faisant état de baisse des estimations de gains dans le secteur à l'avenir.

    Parmi les titres touchés en Europe, citons le belge Melexis , ainsi que les actions Infineon , ASML Holding  et STMicroelectronics .

  • Rebond des ventes de logements neufs aux USA

    Les ventes de nouveaux logements sont reparties à la hausse en août. 

    Le nombre de maisons unifamiliales a augmenté de 3,5% par rapport à juillet, à 629.000 logements, contre une estimation de 630.000 et après 608.000 en juillet, un nombre révisé à la baisse après une première estimation de 627.000 logements. Les chiffres de juin ont aussi été révisés à la baisse, à 618.000 au lieu de 638.000 unités.

  • Hausse plus faible que prévu des prix de l'immobilier aux Etats-Unis

    5,9%
    Progression des prix de l'immobilier américain en juillet, selon l'indice Case-Shiller
    La hausse annuelle des prix immobiliers dans les 20 principales métropoles des Etats-Unis a une nouvelle fois ralenti pour s'établir à 5,9% en juillet contre 6,4% (6,5% en première estimation) le mois précédent, montrent mardi les résultats de l'enquête mensuelle S&P CoreLogic Case-Shiller. Les économistes s'attendaient à une hausse de 6,2%.

  • L'action Kone descend d'un étage

    Le spécialiste des ascenseurs Kone  voit son action reculer nettement en Bourse de Helsinki ce mercredi. La veille, le groupe finlandais avait annoncé qu'une pénurie de main-d'oeuvre pèserait sur son résultat l'année prochaine. Le constructeur d'ascenseurs pointe aussi les prix des matières premières, les turbulences des devises et l'incertitude due aux conflits commerciaux internationaux.

  • Wall Street ouvre en hausse

    La Bourse de New York est en territoire positif en début de séance. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  gagne 0,17% et le Nasdaq  progresse de 0,05%.

  • Wall Street se dirige vers une ouverture en hausse

    La Bourse de New York s'oriente vers une ouverture en légère hausse.

    Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average progresse de 0,17%. Celui de l'indice élargi S&P 500 monte de 0,20% et celui du Nasdaq, à dominante technologique, grappille 0,23%.

  • Le point sur les marchés

    Les marchés sur la défensive avant la Fed, le secteur auto pénalisé par BMW

    1. Les indices actions européens évoluent sur la défensive en début d'après-midi, les investisseurs faisant preuve de prudence dans l'attente des conclusions d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

    2. Paris gagne 0,29% mais Amsterdam perd 0,25%, Francfort et Bruxelles 0,21%.

    3. La Fed conclut mercredi une réunion de politique monétaire de deux jours qui devrait déboucher sur la troisième hausse de taux de l'année pour éviter la surchauffe d'une économie en pleine forme jusqu'ici, malgré la guerre commerciale.

    4. Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance des ventes de logements neufs en août.

    5. En matière de valeurs, le secteur automobile était mal orienté (-0,8% pour l'indice du compartiment), au lendemain de l'abaissement de ses prévisions annuelles par BMW (-1,42%).

    6. Air Liquide bénéficiait (+1,82%) d'un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "neutre" précédemment par Kepler Cheuvreux.

    7. De même, Bouygues profitait (+2,6%) d'un relèvement de sa recommandation à "surpondérer" contre "neutre" auparavant par JP Morgan.

    8. A l'inverse, Iliad était pénalisé (-2,2%) par un abaissement de la sienne à "neutre" contre "surpondérer" précédemment, également par JP Morgan.

     

  • Haidilao, roi de la fondue chinoise, fait son grand début en Bourse

    La principale chaîne chinoise de fondue, Haidilao, a fait ses débuts en Bourse à Hong Kong mercredi, grimpant jusqu'à 10,3% dans les premiers échanges pour terminier la séance sur une hausse bien plus modeste, de 0,11%.

    La société, qui avait levé près d'un milliard de dollars lors de son offre publique initiale, a vu ses actions atteindre 19,64 dollars de Hong Kong (2,13 euros) au cours de la séance, alors qu'elles avaient été introduites en Bourse à 17,80 HKD (1,93 euro). L'action a toutefois effacé la majeure partie de ses gains en cours de séance, clôturant à 17,82 HKD (1,94 euro).

    Haidilao a annoncé vouloir utiliser les sommes collectées lors de l'introduction en Bourse pour financer son expansion à l'international. La chaîne de fondue exploite 341 restaurants qui lui ont permis de dégager un bénéfice de 647 millions de yuans (81 millions d'euros) pour un chiffre d'affaires de 7,3 milliards de yuans (0,9 milliard d'euros) au premier semestre 2018. L'entreprise est présente principalement en Chine mais a également des établissements aux Etats-Unis, à Singapour et en Corée du Sud. Elle compte plus de 50.000 employés en Chine seule.

  • Retour à la case départ pour Ontex

    Ontex perd 2,12% à 18,02 euros à la Bourse de Bruxelles, ce qui nous ramène quasi au niveau de l'introduction en bourse réalisée en juin 2014 à 18 euros. Depuis le début de l'année, l'action a perdu 33%, seules Bekaert et Bpost font pire avec des chutes de respectivement 38% et 42%.

     

  • Deutsche Bank minimise les rumeurs de fusion

    Les prévisions des analystes sur les résultats financiers de Deutsche Bank au troisième trimestre conviennent à la banque allemande, a déclaré mercredi son directeur financier, qui a exprimé son étonnement sur les rumeurs de fusion courant au sujet de l'établissement.

    Le consensus sur cet indicateur de résultat est de 327 millions d'euros en données publiées et de 677 millions d'euros sur une base ajustée, est-il écrit sur le site internet de la banque.

    Interrogé au sujet d'une éventuelle fusion, James von Moltke a répondu: "Je dois dire qu'en ce moment, nous sommes constamment étonnés par ce qui passe à travers les filtres des rédactions et paraît dans la presse."

    Citant des sources, le journal Handelsblatt a rapporté que Deutsche Bank avait réfléchi à un scénario théorique de fusion avec UBS.

    Avant lui, Der Spiegel a affirmé que les dirigeants de Deutsche Bank et Commerzbank étaient de plus en plus ouverts à l'idée d'un rapprochement.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Alphabet, Nike, SurveyMonkey...

    * NIKE perd 2,9% en avant-Bourse. L'équipementier sportif a publié mardi soir un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels supérieurs aux attentes mais la progression modeste de ses marges a déçu certains investisseurs.

    * IBM s'adjuge 1,4% en avant-Bourse en profitant d'un relèvement de recommandation d'UBS, passé de "neutre" à "achat" sur la valeur avec un objectif de cours porté de 160 à 180 dollars.

    * ALPHABET, TWITTER, FACEBOOK, APPLE et AMAZON.COM sont convoqués mercredi devant une commission du Sénat pour une audition sur la protection des données. Selon un document que Reuters a pu consulter, Google, filiale d'Alphabet, va reconnaître avoir commis des "erreurs", dont il assure avoir tiré les leçons.

    * BLACKSTONE, THOMSON REUTERS - Blackstone envisage de vendre la plate-forme de trading FXall de Thomson Reuters, une opération qui pourrait lui rapporter plus de trois milliards de dollars, selon l'agence Bloomberg.

    * STARBUCKS - Le patron de la division de négoce de cafés, Colman Cuff, a quitté ses fonctions fin juillet, a rapporté mardi Bloomberg.

    * DIGITAL ALLY - Le titre du fabricant de caméras corporelles chute de 13% à 3,10 dollars après l'annonce d'une augmentation de capital. L'action, très volatile, avait déjà perdu 12% mardi mais conserve un gain de 34% depuis le début de l'année, grâce à un bond de 36,5% la semaine dernière.

    * ROLLINS, ANDEAVOR - Rollins, spécialiste de la lutte contre les animaux nuisibles, va remplacer Andeavor dans le S&P-500 à compter du 2 octobre, a annoncé mardi soir S&P Dow Jones Indices. Ce changement fait suite au rachat d'Andeavor, un opérateur texan de raffineries, par Marathon Petroleum pour plus de 23 milliards de dollars.

    * SURVEYMONKEY - Le spécialiste des sondages en ligne fait mercredi ses débuts sur le Nasdaq au prix de 12 dollars l'action, au-dessus de la fourchette indicative de 9-11 dollars. La vente de 15 millions d'actions, plus que prévu, lui a permis de lever 180 millions de dollars et lui confère une capitalisation boursière de 1,46 milliard.

  • Kering intègre l'EuroStoxx 50

    Kering annonce son intégration dans l'indice boursier EuroStoxx 50.

  • Dieter Zetsche quittera la tête de Daimler

    Le célèbre moustachu de l'automobile allemande, Dieter Zetsche quittera en mai 2019 la tête de Daimler pour prendre en 2021 la direction de son conseil de surveillance, annonce le constructeur, qui doit affronter des turbulences liées au scandale du diesel.

    Aux commandes du numéro un mondial de la voiture haut de gamme et des camions depuis 2006, Zetsche sera remplacé par Ola Källenius, 49 ans, actuellement directeur de la recherche au sein du groupe.

     

    ©Bloomberg

  • "Telenet n'est plus bon marché"

    Depuis l’annonce d’un super-dividende de 5,20 euros bruts - à payer dès lundi 1er octobre - l’action Telenet a fortement progressé. La progression depuis le point le plus bas au début de l'été de 37,80 euros, est de 20%.

    "Telenet n'est plus bon marché, comparé à 13 fois le cash-flow libre et à 8 fois le bénéfice brut", explique l'analyste Daniel Morris de la Banque Barclays.

    Il évoque entre autres la pression sur le chiffre d'affaires due à la perte de clients mobiles en Wallonie et la baisse des prix de gros et le risque de faire entrer un quatrième acteur sur l'actuel lucratif "ménage à trois" belge. L’analyste ne pense pas qu’un quatrième acteur puisse opérer de manière rentable dans notre pays, mais la clarté ne se fera probablement qu’après la vente aux enchères du spectre en 2019.

    Le conseil passe de "surpondérer" à "sous pondérer". L'objectif de cours est réduit à 54 euros contre 56 euros.

  • Belfius abaisse le taux du compte épargne+

    Belfius Banque a décidé d'abaisser la prime de fidélité de son compte épargne+, de 0,5% à 0,3%. Le taux global chute dès lors de 0,51% à 0,31%.

    La modification interviendra le 1er octobre.

  • MSCI envisage d'augmenter le poids des actions chinoises

    MSCI envisage de quadrupler la pondération des grosses capitalisations chinoises dans ses indices de référence et se proposait également d'intégrer des capitalisations moyennes ainsi que des actions cotées sur ChiNext, le compartiment des startups de la Bourse de Shenzhen.

    Une telle décision pourrait amener en Chine 66 milliards de dollars (56 milliards d'euros) de nouveaux investissements étrangers et pratiquement doubler le nombre de valeurs de Chine continentale dans ses indices, à 430 environ.

    Cette perspective a soutenu les places chinoises: l'indice CSI300 des principales capitalisations de Chine
    continentale a terminé en hausse de 1,1% et le composite de la Bourse de Shanghaï a gagné 0,9%. L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a pris 1,2%.

  • "La réaction des marchés pourrait être vive si la Fed se montrait plus agressive qu'ils ne l'anticipent. Nous estimons pour notre part que les 'dot.plot' ne devraient pas être fondamentalement modifiés car si la vigueur de l'économie américaine plaide effectivement pour un resserrement monétaire accru, la dégradation de l'environnement international incite plutôt à la prudence."
    Eric Bourguignon
    Directeur général délégué de Swiss Life AM en France

  • L'essentiel de la tendance boursière

    Les marchés sur la défensive, le secteur auto en perte de vitesse, Bouygues recherchée

    Les marchés actions européens évoluent sur la défensive en début de matinée, avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) qui interviendra dans un contexte de remontée des cours du pétrole et des rendements obligataires.

    Amsterdam cède 0,21% et Francfort 0,12%. Londres (-0,03%) est stable. Paris gagne 0,12%, aidé par Bouygues (+2,74%) après une recommandation de "surpondérer" de JPMorgan. Dans une note consacrée au secteur des télécoms en France, l'intermédiaire financier a également abaissé son conseil sur Iliad (-3,24%) après l'abaissement du conseil de JPMorgan à "neutre" contre "surpondérer".

    Le compartiment automobile est lanterne rouge sectorielle en Europe avec un repli de 1,13%, toujours pénalisé par l'avertissement sur résultats lancé mardi après-midi par BMW. Le constructeur allemand perd encore 1,28% après avoir chuté de 5,39% la veille et entraîné l'ensemble du compartiment à la baisse. Le quotidien Süddeutsche Zeitung révèle également que le constructeur est empêtré dans un lourd conflit avec ses concessionnaires en Allemagne, échaudés par des marges qu'il jugent insuffisantes de leur nouveaux contrats avec le constructeur de voitures de luxe.

    A Paris, Valeo (-2,54%) et Michelin (-1,4%) accusent les plus forts replis du CAC 40.

    A Londres, le groupe de prêt-à-porter en ligne Boohoo s'envole de 8,09% après avoir relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année.

  • Diffusion des cours: les problèmes sont résolus!

    Les problèmes techniques affectant la diffusion des cours sur notre application mobile sont résolus. Merci pour votre  patience!

  • Telenet chute, Engie stable, Kiadis bondit

    L'action Telenet perd 4% à 44,70 euros, dans un marché bruxellois en baisse de 0,33% à 3.737,90 points. Barclays a révisé son conseil sur l'opération télécom, ayant désormais un avis neutre sur la valeur contre surpondérer. Le prix cible est raboté de 2 euros à 54 euros.

    La meilleure progression du Bel20 revient à Argenx , qui gagne 1% après un gain de 3% hier et plusieurs séances difficiles la semaine dernière.

    Une autre biotech se démarque: Kiadis bondit de 8,23% à 15,06 euros, sans explication immédiate.

    Engie est tout juste à l'équilibre. Engie a précisé l'impact de l'indisponibilité de certaines des centrales nucléaires belges. Depuis le début de l’année, l’impact cumulé des révisions de calendrier d’indisponibilité des centrales nucléaires belges s’élève ainsi à environ 600 millions d’euros au niveau de l’Ebitda et du résultat net récurrent. Le groupe a confirmé tous ses éléments de ses objectifs 2018: le résultat net récurrent dans le bas de la fourchette de 2,45 à 2,65 milliards d’euros, le ratio dette nette/EBITDA et le dividende.

  • Bouygues en tête du Cac40

    Bouygues gagne plus de 2%, en tête de l'indice Cac40, alors que JPMorgan a relevé sa recommandation à "surpondérer" contre "neutre".

  • Problèmes dans la diffusion des cours

    Nous rencontrons actuellement des problèmes techniques dans la diffusion des cours de Bourse sur notre application mobile. Nous mettons tout en oeuvre pour les résoudre le plus rapidement possible.

  • | Opening Bell |

    Les indices actions européens ouvrent proches de l'équilibre, dans un marché prudent face à la persistance du conflit commercial et temporisant avant les conclusions d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

    • Bruxelles: -0,02%
    • Amsterdam: +0,05%
    • Francfort: +0,12%
    • Londres: -0,04%
    • Paris: +0,05%
    • DJ Stoxx 600: +0,08%

  • Barclays dégrade Telenet

    L'analyste Daniel Morris de Barclays réduit son conseil sur Telenet à "pondération neutre" contre "surpondérer". L'objectif de cours est ajusté à 54 euros contre 56 euros, ce qui laisse encore un potentiel de hausse de 16% depuis le dernier cours de clôture (46,44 euros).

  • Huitième séance de hausse pour Tokyo

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a atteint un nouveau sommet en huit mois mercredi, au-delà de 24.000 points, au terme d'une huitième séance positive d'affilée.

    La Bourse de Tokyo a été soutenue par la nette progression des places chinoises, en dépit de l'impact de la cotation de valeurs ex-dividende et du repli des fabricants de semi-conducteurs dans le sillage de leurs homologues à Wall Street.

    Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a terminé sur un gain de 0,39% (+93,53 points) à 24.033,79 points.

    L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a en revanche décliné de 0,04% (-0,77 point) à 1.821,67 points.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    Les indices européens attendus stables

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir sans grand changement, la prudence dominant avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) qui interviendra dans un contexte de remontée des cours du pétrole et des rendements obligataires.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait grappiller 0,05% à l'ouverture, le Dax à Francfort progresserait de 0,2% tandis que le FTSE à Londres cèderait 0,03%.

    3. La Fed rendra à 20h sa décision monétaire et publiera dans le même temps ses projections macroéconomiques, qui seront suivies à 20h30 d'une conférence de presse du président de l'institution Jerome Powell. 

    4. Les investisseurs pourraient aussi être attentifs à la rencontre prévue mercredi à New York entre Donald Trump et le Premier ministre japonais Shinzo Abe qui discuteront des relations commerciales bilatérales des deux pays.

    5. Les Bourses asiatiques évoluent globalement dans le vert, soutenues notamment par la nette progression des places chinoises. Le fournisseur
    d'indices MSCI a indiqué qu'il pourrait quadrupler le poids des grandes capitalisations boursières chinoises dans ses indices de référence. L'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale bondit de 1,93% et l'indice composite de la Bourse de Shanghai gagne 1,56%.

    6. Les rendements obligataires se maintiennent à des niveaux élevés en amont de la décision de politique monétaire de la Fed. Le rendement des Treasuries à dix ans évolue autour de 3,09%.

    7. Le dollar profite peu des anticipations, déjà bien ancrées dans les cours, d'une hausse des taux de la Fed mercredi. De son côté, l'euro évolue en légère baisse, autour de 1,1760.

    8. Les cours du brut se stabilisent non loin de leurs plus plus hauts atteints la veille, soutenus par la perspective d'une restriction de l'offre en raison des sanctions américaines à venir visant l'Iran. Le prix du baril de Brent se traite à 81,80 dollars contre un pic de quatre ans touché mardi à 82,55 dollars.

     

  • Engie, Celyad, VGP... quelques valeurs belges à suivre

    Engie - Engie a démenti vouloir céder Electrabel, sa filiale de centrales nucléaires en Belgique, ainsi que sa participation dans la Compagnie nationale du Rhône (CNR), deux cessions évoquées par Le Canard Enchaîné dans son édition de mercredi.

    Celyad - La société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a nommé Carri Duncan, PhD, en tant que Vice-Présidente Corporate Development & Communications. Carri a une connaissance de l’industrie des sciences du vivant, et a récemment occupé le poste de vice-présidente des relations investisseurs chez Bayer. Auparavant, elle a notamment travaillé comme analyste Buy-side chez Credit Suisse, où elle a été pionnière dans la couverture des sociétés biotech européennes. Le communiqué de Celyad

    VGP - VGP a cédé l'immeuble "Mango Global Distribution Centre" dans le parc VGP Park Mango situé à Barcelone en Espagne. L'opération se traduit par un revenu brut de 150 millions d'euros pour le groupe immobilier qui précise réaliser une plus-value significative sur l'immeuble par rapport à son prix d'acquisition. Le produit net sera affecté dans le financement de projets en cours. Le communiqué de VGP

  • Que faut-il attendre de l'AG de Colruyt ?

    Colruyt tient aujourd'hui son assemblée générale à 16h. Le discounter pourrait présenter de bons résultats annuels lors de cette réunion pour l'exercice clôturé à la fin du mois de mars, en partie en raison d'une augmentation de sa part de marché.

    Le distributeur pourrait aussi fournir des commentaires sur le plan d’achat d’actions. Le programme actuel de 350 millions d'euros a été annoncé lors de l'assemblée générale de l'année dernière et il a été largement mis en œuvre, même si la chaîne s’est donnée deux ans atteindre le montant visé.

    Colruyt pourrait aussi publier ses prévisions annuelles traditionnelles.

  • La Fed devrait relever ses taux d'intérêt

    La Réserve fédérale américaine (Fed) conclut aujourd'hui une réunion de politique monétaire de deux jours qui devrait déboucher sur la troisième hausse de taux de l'année pour éviter la surchauffe d'une économie en pleine forme jusqu'ici, malgré la guerre commerciale.

    Les marchés s'attendent, de façon quasi-unanime si l'on en croit les instruments financiers à terme, à un nouveau tour de vis de 0,25% faisant grimper les taux au jour le jour dans la fourchette de 2% à 2,25%.

    Le communiqué du Comité monétaire (FOMC), qui sera publié à 20h, pourrait abandonner l'expression "politique monétaire accommodante" qui décrit depuis presque huit ans la politique monétaire à bas taux, adoptée pour soutenir la reprise. Si c'est le cas, elle devrait être désormais caractérisée comme cherchant à être "neutre", pour favoriser la croissance sans nourrir de hausse des prix.

    Les responsables de la Fed vont également actualiser leurs prévisions trimestrielles concernant l'expansion de la première économie mondiale, le taux de chômage, l'inflation et les taux d'intérêt.

    Mais le président Jerome Powell, qui tient une conférence de presse à 20h30, ne manquera pas d'être aussi interrogé sur l'impact sur l'économie américaine de la guerre commerciale lancée tous azimuts par Donald Trump.

  • A l'agenda du mercredi 26 septembre

    → ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    • 16h Ventes de logements neufs/août
    • Fin du FOMC de la Réserve fédérale, communiqué et prévisions économiques à 20h00, conférence de presse de Jerome Powell à 20h30

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • Colruyt: assemblée générale
    • Euronav: cotation ex-dividende intérimaire de 0,06 dollar
    • Fluxys Belgium: résultats S1
    • Genkyotex: résultats S1
    • Leasinvest Real Estate: augmentation de capital avec droit de préférence au prix de 85 euros par action. Cinq actions existantes donnent droit à une nouvelle. Jusqu’au premier octobre.

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mercredi 26 septembre. Bonne journée à toutes et tous!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés