1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street poursuit sa course aux records

L'optimisme l'emporte après la déception de l'emploi américain et l'inflation européenne. Le secteur de l'automobile est tête de course avec un bond de 2%. A New York, les trois indices ont battu de nouveaux records.
  • Fin du live

    Merci à toutes et à tous de nous avoir suivis.

    Passez une très bonne soirée et un excellent week-end!

  • Wall Street poursuit sa course aux records

    La Bourse de New York a clôturé dans le vert vendredi, les trois principaux indices battant à nouveau des records de clôture. Le Dow Jones a gagné 0,88% à 25.295,87 points. Le Nasdaq a pris 0,83% à 7.136,56 points. Le S&P 500 a progressé de 19,16 points à 2.743,15 points.

    Le marché des actions continue en fait à profiter d'un élan d'optimisme sur l'économie américaine et sur les bénéfices des entreprises. Certes le rapport officiel mensuel sur l'emploi publié vendredi a montré que les créations d'emplois avaient fléchi en décembre. Mais le chiffre pour novembre a été révisé à la hausse, ce qui relativise la moindre performance de décembre.

    De plus, le taux de chômage reste à un niveau particulièrement bas, à 4,1%, et la rémunération horaire moyenne continue de progresser (+0,3%), à 26,63 dollars. Le marché du travail s'approchant probablement du plein emploi, il n'est pas surprenant de voir des gros titres un peu décevants. C'est peut-être le signe que les employeurs ont du mal à trouver des salariés qualifiés, ce qui se traduit aussi par une légère pression à la hausse sur les salaires.

  • Wall Street clôture en hausse

    • Le Dow Jones a gagné 0,88% à 25.294,98 points.
    • Le Nadasq a pris 0,83% à 7.136,56 points.
    • Le S&P 500 a avancé de 18,03 points à 2.742,49 points.
  • Le pétrole termine en baisse à New York

    Le prix du pétrole new-yorkais s'est replié ce vendredi, pâtissant de prises de bénéfices après une forte hausse et d'un apaisement des craintes face à la vague de froid qui enveloppe le nord-est des Etats-Unis. Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février, référence américaine du brut, a perdu 57 cents pour finir à 61,44 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont clôturé en nette hausse ce vendredi, encore portés par le secteur automobile. Le repli de l’euro face au dollar a également soutenu la tendance européenne. "Les marchés européens profitent d'un triptyque favorable avec de bons chiffres économiques, une inflation faible et (en conséquence) une normalisation lente des politiques monétaires", explique Françoise Rochette, responsable de l'allocation d'actifs de Mandarine Gestion.

    Le Dax allemand a progressé de 1,15%, le Cac 40 de 1,05% et le Footsie britannique de 0,37%. L’indice phare de la Bourse de Londres établit ainsi un nouveau record de clôture. On notera aussi que tous les secteurs ont terminé en territoire positif, avec en tête les valeurs automobiles (+2,06%).

    Les brokers en soutien du Bel 20

    Le Bel 20 s’attaque à présent au seuil de 4.100 points, retrouvant ainsi son niveau de début novembre. L’indice phare de la Bourse de Bruxelles a clôturé sur une progression de 0,96% à 4.097,04 points.

    Le titre Telenet a bondi en tête avec un gain de 3,21% à 61,05 euros. Credit Suisse a relevé son objectif de cours à 63 euros contre 61 euros avant. Dans un rapport sectoriel, la banque suisse estime notamment que la position concurrentielle de Telenet sur le marché de téléphonie mobile belge va s'améliorer encore en 2018. Elle a donc réitéré sa recommandation à "acheter".

    Pour Orange Belgium (+1,39% à 17,56 euros) et Proximus (+0,98% à 27,89 euros), la recommandation est maintenue à "sous performance". L'objectif de cours d'Orange Belgium est réduit à 16 euros (contre 18) et celui pour Proximus est maintenu à 21 euros.

    De son côté, bpost (+2,03% à 26,18 euros) a profité d’une note d’analyste positive. La banque d’investissement britannique Barclays Capital a relevé sa recommandation à "surpondérer" contre "pondérer en ligne" auparavant. "Nous sommes de plus en plus convaincus que le spectre large de la logistique d’e-commerce constitue l’opportunité de revenus et de profits majeure au sein des marchés de la logistique au sens large", expliquent ses analystes dans un rapport sectoriel. L’objectif de cours passe de 26,4 à 33,75 euros.

    Umicore a gagné 2,32% à 42,60 euros, soutenu par une note de ABN Amro. Le broker néerlandais a relevé son objectif de cours à 45 euros contre 41 euros précédemment. Le conseil reste à "acheter".

    Sur le marché élargi, TiGenix s’est envolé de 73,29% à 1,7 euro. Le Japonais Takeda a annoncé son intention de lancer une offre publique d'acquisition volontaire conditionnelle sur la biotech belge, à un prix de 1,78 euro par action en numéraire. "Avec une prime de 81% par rapport au cours de l'action (jeudi), nous considérons l'offre comme équitable et nous suggérons de l'accepter", a réagi Ricky Bhajun de Degroof Petercam. Son objectif de cours passe de 1,40 à 1,80 euro.

    L’action IBA a par contre dégringolé de 18,96% à 19,40 euros après un quatrième avertissement sur résultats en moins d’un an.

  • Clôture des marchés européens

    DAX +1,15%

    CAC 40 +1,05%

    BEL 20 +0,96%

    AEX +0,74%

    FTSE-100 (Londres) +0,37%

  • Wall Street ouvre en hausse après un rapport mitigé sur l'emploi

    La Bourse de New York a débuté la séance en légère haussece  vendredi, poursuivant sa course aux records après un rapport en demi-teinte sur le marché du travail aux Etats-Unis : Dow Jones  Nasdaq 

    Le rapport officiel mensuel sur le marché du travail américain diffusé avant l'ouverture a montré que le taux de chômage était resté stable en décembre, à 4,1%, mais que les créations d'emplois avaient fléchi, décevant les analystes. La rémunération horaire moyenne a de son côté continué de progresser comme s'y attendaient les analystes, à 26,63 dollars, en hausse de 0,3%.

    "Le marché du travail s'approchant probablement du plein emploi, il n'est pas surprenant de voir des gros titres un peu décevants", a souligné Patrick O'Hare de Briefing. "C'est peut-être le signe que les employeurs ont du mal à trouver des salariés qualifiés, ce qui se traduit aussi par une légère pression à la hausse sur les salaires", a-t-il souligné. 

  • "Les marchés européens enchaînent après la forte hausse de la veille" et même si "pour la première fois depuis le début de l'année, une statistique décevante a été publiée aux États-Unis", cela "n'affecte pas la performance des indices". "Néanmoins, l'industrie a créé plus de postes que prévu" et "la croissance des salaires est conforme aux attentes, à +2,5% sur un an"
    analystes de Aurel BGC

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre à nouveau en hausse: le Dow Jones grimpe de 0,24%, le S&P 500 de 0,21% et le Nasdaq de 0,39%

  • "La forte dynamique va se poursuivre pour Telenet en 2018"

    Credit Suisse réitère son conseil de "surperformance" sur Telenet mais relève son objectif de cours sur la valeur à 63 euros contre 61.

    La banque suisse estime notamment que la position concurrentielle de Telenet sur le marché de téléphonie mobile belge va s'améliorer encore en 2018 grâce à :

    • la poursuite d'investissements importants dans les réseaux mobiles, ce qui permettra à Telenet de combler l'écart de qualité des communications mobiles avec Proximus / Orange d'ici fin 2018;
    • l'augmentation récente des données mobiles dans les offres WIGO Fixed-Mobile de Telenet, qui devrait rendre l'offre WIGO plus compétitive qu'il y a un an. Ceci en dépit du fait que Proximus et Orange Belgium proposent elles aussi plus de  données dans leurs offres Fixe-Mobile depuis le deuxxième semestre.

    Pour Orange Belgium et Proximus , la recommandation est maintenue à "sous performance". L'objectif de cours d'Orange Belgium est réduit à 16 euros (contre 18) et celui pour Proximus est maintenu à 21 euros.

    Telenet gagne pour l'instant 2,62% dans un marché globalement en hausse de 0,83%. Proximus monte de 1% et Orange Belgium de 1,85%.

  • Les créations d'emplois fléchissent, le dollar accuse le coup

    Les créations d'emplois aux Etats-Unis en décembre ont fléchi, décevant les analystes, tandis que le taux de chômage est resté stable au plus bas depuis 17 ans, selon le département du Travail vendredi.

    L'économie a créé 148.000 nouveaux emplois alors que les analystes s'attendaient à 188.000 embauches nettes.

    Le taux de chômage est demeuré à 4,1% pour le 3e mois d'affilée.

    Sur 2017, la première économie mondiale a créé 2,1 millions d'emplois après un gain de 2,2 millions en 2016.

    Le dollar accuse le coup sur le marché des changes, les marchés actions européens et les contrats à terme sur Wall Street maintiennent leurs gains.

     

    ©Doc

  • Wall Street prête à ouvrir en hausse

    La Bourse de New York s'apprêtait à ouvrir en hausse, semblant prête à poursuivre son ascension après l'euphorie de la veille qui a vu le Dow Jones franchir pour la première fois la barre des 25.000 points.

    Vers 14h20, le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, prenait 0,35%. Celui du Nasdaq, à dominante technologique, gagnait 0,39% et celui de l'indice SP 500 progressait de 0,30%.

    Le marché sera attentif au rapport officiel sur l'emploi américain pour le mois de décembre, après les très bons chiffres ADP des créations d'emplois dans le secteur privé publiés jeudi.

    Aux Etats-Unis sont également attendues des données sur le commerce extérieur, les commandes industrielles pour le mois de novembre et l'indice d'activité dans le secteur des services (ISM) pour décembre.

  • Fiat Chrysler démarre 2018 en trombe

    Le titre du constructeur automobile italo-américain Fiat Chrysler (FCA) a démarré 2018 sur les chapeaux de roue à la Bourse de Milan, après avoir déjà réalisé la meilleure performance du FTSE MIB l'an passé avec un bond de 73,5%. Vendredi en milieu de journée, il gagnait 4,21%. La veille, il avait bondi de 8,3%, atteignant un niveau historique de fermeture à 16,8 euros.

    Dans sa lignée, il emportait comme la veille une partie de la galaxie de la famille Agnelli: Exor (+2,59%) et Ferrari (+1,19%).

    Selon les analystes de JP Morgan,

    → FCA est bien positionné pour tirer son épingle du jeu sur un marché automobile américain dont les perspectives apparaissent relativement solides, et ce même si les ventes du constructeur y ont reculé en décembre de 11%.

    → Les observateurs estiment aussi que FCA semble en mesure d'atteindre ses objectifs pour 2018.

    → La hausse du titre est enfin portée par de nouvelles spéculations sur une possible relance de négociations pour une alliance avec un autre constructeur, et par le relèvement par JP Morgan de son objectif de prix de 14,6 à 21 euros.

    Le nouveau plan stratégique de Fiat Chrysler 2018-2022 sera présenté au premier semestre par son patron Sergio Marchionne, qui cèdera les rênes du groupe l'an prochain.

     

    ©AFP

  • Jefferies positif Ablynx

    AB Science grimpe de 6,60% après avoir reçu jeudi une recommandation à la poursuite de l'étude sur le masitinib dans le traitement de la sclérose en plaques progressive. Les biotechnologiques Ipsen, Ablynx et Genmab en profitent pour afficher des hausses entre 1,5% et 4,6%.

    Les analystes de Jefferies estiment que le secteur devrait poursuivre sa progression  en 2018.

    Le broker a une recommandation d'achat sur Ablynx avec un objectif de cours de 29 euros.

  • "Les bonnes statistiques aux Etats-Unis, en Chine et en Europe entretiennent la hausse des marchés mondiaux, qui profitent toujours d'un environnement particulièrement favorable, où la croissance est de plus en plus forte, auto-entretenue, mais sans tensions inflationnistes à ce stade, ce qui est idéal pour les marchés."
    Les stratégistes du courtier Aurel BGC

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous (->13h30)

  • Bond de TiGenix à la reprise des cotations

    Reprise des cotations sur un bond de 68,20% à 1,65 euro pour l'action TiGenix , le titre s'ajustant sur le prix de rachat offert par Takeda (1,78 euro).

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    1. Les principales Bourses européennes poursuivent leur progression, l'optimisme généralisé qui profite aux actifs à risque l'emportant sur la prudence de mise avant la publication des stats économiques importantes, comme les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis.

    2. Les marchés n'ont guère dévié de leur trajectoire après les chiffres de l'inflation européenne conformes aux attentes. Le taux d'inflation annuel de la zone euro a légèrement baissé en décembre à 1,4% contre 1,5% en novembre, a annoncé Eurostat.

    3. Peu avant 12h, Francfort gagne 1,13%, Paris 0,83%, Amsterdam 0,45% et Londres 0,30%. A Bruxelles, l'indice Bel20 avance de 0,76%. L'indice paneuropéen Stoxx 600 gagne 0,62%.

    4. Les places européennes emboîtent ainsi le pas aux autres grands marchés boursiers de la planète: l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) s'adjuge 0,52%, à moins de 1% de son record absolu de novembre 2007 (591,5 points).

    5. La hausse en Europe profite en premier lieu aux valeurs automobiles, dont l'indice Stoxx avance de 1,17%, bénéficiant de l'optimisme affiché par JPMorgan sur les perspectives du secteur. JPMorgan est positif plus particullièrement sur les titres Fiat (+3,6%) et Peugeot (+3%).

    6. Le groupe de dragage Boskalis perd 3,4% après un abaissement de conseil chez ABN Amro. Mouvement inverse pour le chimiste Bayer qui s'apprécie de 3% après les perspecitves positives de Monsanto, une entreprise qu'il est en train d'acheter.

    7. Sur le marché des changes, l'euro abandonne 0,17% face au dollar à 1,2048 - un repli favorable aux actions - mais la tendance pourrait évoluer au gré des indicateurs économiques attendus en cours de séance.

    8. Le marché pétrolier est en baisse, les statistiques montrant une augmentation de la production aux Etats-Unis favorisant les prises de bénéfice  Le Brent se traite autour de 67,54 dollars, le brut léger américain WTI sous 61,47.

  • Reprise des cotations de TiGenix à 12h

    Le négoce des titres TiGenix reprend à 12h. Le titre est suspendu depuis ce matin. L'action devrait s'envoler vers le prix offert par Takeda de 1,78 euro par action. Cette offre de rachat a une grande chance d'aboutir selon différents analystes.

  • L'inflation en zone euro ralentit en décembre à 1,4%

    Le taux d'inflation annuel de la zone euro a légèrement baissé en décembre à 1,4% contre 1,5% en novembre, a annoncé vendredi l'Office européen des statistiques, Eurostat, selon un chiffre provisoire.

    Ce taux, qui est identique à celui attendu par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, reste éloigné de l'horizon des 2% souhaité par la Banque centrale européenne (BCE).

     

  • Degroof Petercam moins optimiste pour IBA

    Degroof Petercam dégrade IBA à "réduire" contre "conserver". L'objectif de cours passe à 14,90 euros contre 23,30 jusqu'ici.

  • JPMorgan optimiste pour le secteur auto

    Les valeurs automobiles européennes sont en forte hausse, portées par une étude de JPMorgan, qui prédit une bonne année 2018 aux constructeurs comme aux équipementiers.

    L'indice Stoxx européen du secteur progresse de 1,24%, de loin la meilleure performance sectorielle du jour, près de trois fois supérieure à celle de l'indice large Stoxx 600 (+0,43%).

     

    "2018 devrait être porteuse pour l'automobile, soutenue par une croissance solide des volumes et un 'pricing pwer' global relativement stable". En l'absence de nouvelle défavorable majeure dans le dieselgate et dans le contexte de transition vers les véhicules életriques et autonomes, nous pensons que le sentiment des investisseurs va devenir haussier sur le secteur."
    Les analystes de JPMorgan

     


    → Parmi les constructeurs, l'intermédiaire a intégré PSA dans sa liste de valeurs privilégiées "Analyst Focus List", avec une recommandation à "surpondérer" et un objectif de cours de 25 euros, et il a relevé son conseil sur FCA à "surpondérer" contre "neutre".

    A l'opposé, il a abaissé à "sous-pondérer" contre "neutre" ses conseils sur BMW et Nokian . Il reste à "neutre" sur Renault et Volvo et à "surpondérer" sur Daimler .

    → Chez les équipementiers, sa valeur préférée est le français Valeo   et il a relevé son conseil sur Continental à "surpondérer".


  • L'optimisme l'emporte sur la prudence avant l'emploi US

    1. Les principales Bourses européennes poursuivent leur progression, l'optimisme généralisé qui profite aux actifs à
    risque l'emportant sur la prudence de mise avant la publication des stats économiques importantes.

    2. Francfort gagne 0,61%, Paris 0,46%, Amsterdam 0,22% et Londres 0,11%. A Bruxelles, l'indice Bel20 avance de 0,63%. L'indice paneuropéen Stoxx 600 gagne 0,37%.

    3. Les places européennes emboîtent ainsi le pas aux autres grands marchés boursiers de la planète: l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) s'adjuge 0,52%, à moins de 1% de son record absolu de novembre 2007 (591,5 points).

    4. La hausse en Europe profite en premier lieu aux valeurs automobiles, dont l'indice Stoxx avance de 1,04%, bénéficiant de l'optimisme affiché par JPMorgan sur les perspectives du secteur.

    5. Sur le marché des changes, l'euro abandonne 0,1% face au dollar à 1,2055 - un repli favorable aux actions - mais la tendance pourrait évoluer au gré des indicateurs économiques attendus en cours de séance.

    6. La première estimation de l'inflation dans la zone euro en décembre est attendue à 11h. Mais les cambistes attendent surtout le rapport mensuel du département du Travail à 14h30.

    7. Le marché pétrolier est en baisse, les statistiques montrant une augmentation de la production aux Etats-Unis favorisant les prises de bénéfice  Le Brent se traite autour de 67,85 dollars, le brut léger américain WTI sous 61,80.

  • Bpost en soutien du Bel20

    La Bourse de Bruxelles démarrent la séance sur une note optimiste avec un indice Bel20 qui gagne 0,36% à 4.072,53 points, grâce notamment à Bpost dont l'action représentative gagne 2,65% à 26,34 euros. Les analystes de Barclays sont passés à l'achat sur la valeur.

    Hors Bel20, IBA retient l'attention. L'action dégringole de 15% après un nouveau profit warning.

    L'action TiGenix est suspendue jusqu'à 12h. Takeda a lancé une offre de rachat sur l'entreprise à 1,78 euro.

  • Lourde chute d'IBA

    IBA : -13,53% à 20,70 euros dans les premiers échanges, après un nouvel avertissement sur résultats, le quatrième depuis le début du mois de mai.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,29%
    • Amsterdam: +0,02%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,25%
    • DJ Stoxx 600: +0,22%

  • KBCS ajuste le tir sur TiGenix et IBA

    KBC Securities relève son objectif de cours sur TiGenix à 1,78 euro contre 1,40. Pour IBA , le prix cible passe à 23 euros contre 26. Le conseil reste à respectivement "conserver" et "acheter".

  • Suspension de Tigenix ce matin

    L'action TiGenix sera suspendue ce matin, entre 9h et 12h, annonce la FSMA, soit le temps nécessaire pour assurer une large diffusion de l'information relative à l'offre de rachat de la biotech par Takeda.

  • La reprise d'American Dole par Greenyard n'aura pas lieu

    La reprise d'American Dole par Greenyard n'aura pas lieu. C'est ce que dit le PDG Marleen Vaesen.

    Plus d'infos dans cet article.

  • Barclays updgrade sa reco sur Bpost

    Barclays upgrade sa recommandation sur Bpost à "surpondérer" contre "pondération neutre". L'objectif de cours passe à 33,75 euros contre 26,40 euros. Le prix cible est 32% au-dessus du consensus moyen de 25,48 euros.

  • Prudence en vue en Europe avant l'emploi américain

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note prudente à l'ouverture dans l'attente des chiffres mensuels de l'emploi américain.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et le FTSE 100 à Londres pourraient débuter pratiquement inchangés tandis que le Dax à Francfort gagnerait 0,15%.

    3. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) s'adjuge 0,39%, à 1% de son record absolu de novembre 2007 (591,5 points).

    4. Jeudi, Wall Street a fini dans le vert et le Dow Jones (+0,61%) a clôturé pour la première fois au-dessus du seuil symbolique des 25.000 points, profitant tout à la fois des résultats supérieurs aux attentes de l'enquête ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis, de la hausse du pétrole et de la baisse du dollar.

    5. Le rapport mensuel du département du Travail sera publié à 14h30 et les investisseurs, surveilleront l'évolution du salaire horaire moyen, un élément clé de l'évolution de l'inflation.

    6. Dans la zone euro, c'est la première estimation de l'inflation en décembre qui animera la matinée (à 11h. Elle pourrait marquer un léger ralentissement en rythme annuel, à 1,4% contre 1,5% en novembre.

    7. Parmi les valeurs à suivre ce vendredi: IBA et TiGenix, la première en raison d'un avertissement sur résultats, la seconde à cause d'une offre de rachat de Takeda.

  • IBA commence l'année avec un nouvel avertissement

    Ce matin, IBA a annoncé la signature d’un nouveau contrat de protonthérapie en Argentine d’une valeur de 10-15 millions d’euros qui sera enregistré en 2017. Mais cela ne suffira pas pour atteindre l'objectif d'engranger les cinq contrats nécessaires pour maintenir ses prévisions de 2017.

    Et voilà donc un avertissement de résultats de plus pour IBA qui en avait déjà publié plusieurs l’an dernier.

    IBA se dit confiante de renouer avec un Rebit et un résultats positifs en 2018.

  • Takeda veut acheter TiGenix

    TiGenix , une société biopharmaceutique de pointe axée sur l'exploitation des propriétés anti-inflammatoires des cellules souches allogéniques ou provenant de donneurs, pour le développement de nouveaux traitements destinés à des maladies graves, confirme aujourd'hui que Takeda a l'intention de lancer une offre publique d'acquisition volontaire conditionnelle sur TiGenix.

    Takeda a l'intention d'acquérir 100% des titres avec droit de vote ou donnant accès aux droits de vote de TiGenix, qui ne sont pas déjà détenus par Takeda ou ses sociétés liées, à un prix de 1,78 euro par action en numéraire et un prix équivalent en numéraire par American Depositary Share, warrant ou obligation convertible.

    Takeda offre donc une belle prime par rapport au dernier cours de clôture de TiGenix à 0,98 euro.

    TiGenix avait été introduite en Bourse en 2007 à 5 euros.

    Takeda financera l'opération avec le cash disponible et espère finaliser le deal à la fin du premier trimestre ou au début du deuxième trimestre.

    L'opération a le soutien du board de TiGenix.

  • 188.000 créations d'emplois attendues

    188.000 & 4%
    L'emploi US attendu ce vendredi 5 janvier
    Le gouvernement américain publie aujourd'hui les chiffres officiels de l'emploi pour décembre. Les analystes prévoient encore de solides créations d'emplois à 188.000 après 228.000 en novembre. Le taux de chômage devrait baisser à 4,0%, toujours à ses plus bas niveaux depuis 17 ans.

  • A l'agenda de ce vendredi 5 janvier

    → ECONOMIE / FINANCE

    Zone euro

    • 11h Inflation (estimation flash) / décembre
    • 11h Prix à la production / novembre

    Etats-Unis

    • 11h Inflation (estimation flash) / décembre
    • 14h30 Créations d'emploi, taux de chômage / décembre
    • 14h30 Balance commerciale / novembre
    • 16h00 Indice ISM des services / décembre
    • 16h00 Commandes à l'industrie / novembre

    → ENTREPRISES

    Belgique

    Dalenys : offre de rachat par Natixis contre 9 euros par action. Jusqu’au 22 janvier.
    Sapec : réouverture de l'offre de reprise par Soclinpar à 60 euros par action. Jusqu'au 23 janvier.

  • Tokyo finit en hausse de 0,89%

    La Bourse de Tokyo a accru ses gains vendredi au lendemain d'une séance faste, atteignant un nouveau sommet depuis janvier 1992 dans un contexte très favorable sur les places financières, en particulier à Wall Street.

    L'indice Nikkei a gagné 208,2 points à 23.714,53 et le Topix, plus large, a pris 16,52 points (+0,89%) à 1.880,34.

    Fermé pendant les trois premiers jours de la semaine, le marché japonais avait bondi de 3,26% pour atteindre son plus haut niveau depuis janvier 1992.

    En deux séances à peine, il affiche donc une progression de 4,17%, sa meilleure performance hebdomadaire depuis juillet.

    L'indice des valeurs bancaires japonaises a pris 1,6% sur la journée et celui des services financiers 1,86%. Mitsubishi UFJ Financial Group a gagné 2,33%, Nomura Holdings 3,48%.

    Autre hausse notable, Toshiba s'est adjugé 2,17%, le marché saluant la vente de Westinghouse Electric, sa filiale spécialisée dans le nucléaire, au canadien Brookfield Business Partners pour 4,6 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros).

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le vendredi 5 janvier 2018. Bonne journée à toutes et tous!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés