1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street termine dans le rouge avant l'inflation US | Argenx termine la séance sur un feu d'artifice

La Bourse US a clôturé en baisse, tandis que les marchés européens ont terminé en ordre dispersé ce mercredi, sur fond de réunion de la BCE et de l'inflation US. À Bruxelles, les biotechs ont joué les premiers rôles grâce à la détente du marché obligataire.
  • Le menu (chargé) de ce jeudi

    C'est ici que se termine ce live, merci à tous de nous avoir suivis. Les membres de la Banque centrale européenne (BCE) se réunissent ce jeudi pour discuter politique monétaire. Dans le même temps, les chiffres américains de l'inflation pour le mois de mai seront particulièrement surveillés par les investisseurs. Côté entreprises, la Bourse de Paris accueille la société Believe. 

    > Le programme du jeudi 10 juin

  • Le résultat du dividende optionnel de Montea est connu

    Le résultat du dividende optionnel proposé aux actionnaires de Montea  est désormais connu. Au total, 52% des coupons, qui représentent le dividende de l'exercice 2020, ont été échangés contre de nouvelles actions.

    De ce fait, 191.762 nouvelles actions seront émises demain, pour un prix d'émission total de 16,33 millions d'euros. Le renforcement des fonds propres servira à financer la poursuite de la croissance du portefeuille immobilier, précise la société immobilière dans un communiqué.  

  • Wall Street termine en baisse en attendant des données sur l'inflation

    La Bourse de New York a fini en baisse ce mercredi, malgré des gains au cours de la séance, alors que les investisseurs ont privilégié la patience avant la publication de données sur l'inflation et un possible resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Le Dow Jones a cédé 0,44% à 34.447,14 points. Le S&P 500 a perdu 0,18% à 4.219,55 points. Le Nasdaq a reculé de son côté de 0,09% à 13.911,75 points.

    En l'absence de catalyseurs, les investisseurs sont restés sur la touche, tandis que la frénésie autour des "meme stocks" - les valeurs au centre depuis plusieurs mois de l'attention des investisseurs individuels mobilisés contre les vendeurs à découvert - s'est poursuivie. Cela s'est concrétisé notamment par un bond spectaculaire de plus de 300% pour Aethlon Medical, tandis que l'opérateur de prison GEO et l'organisateur de compétitions de catch World Wrestling Entertainment ont aussi enregistré des gains importants. Clover Health, très en vue lors de la séance précédente, a en revanche décliné.

    Le président américain Joe Biden a décidé mardi de changer d'approcher dans les négociations en cours destinées à conclure un accord bipartite sur un plan massif d'investissement dans les infrastructures, après l'échec de discussions avec la sénatrice républicaine Shelley Capito. Le secteur industriel, censé bénéficier d'un accord sur les infrastructures, a reculé et pesé sur le Dow Jones. Désormais, les regards sont tournés vers la publication jeudi de l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis, un révélateur supplémentaire de la hausse actuelle de l'inflation alors que les investisseurs cherchent à déterminer si, comme l'affirme la Fed, cette tendance est seulement passagère.

  • Les marchés US terminent dans le rouge

    Le Dow Jones a perdu 0,44% à 34.447,14 points.

    Le Nasdaq a lâché 0,09% à 13.911,75 points.

    Le S&P 500 a cédé 0,18% à 4.219,55 points.

  • Alstom remporte un contrat d'environ 1 milliard d'euros pour des trains au Mexique

    Un consortium mené par Alstom   a remporté un contrat d'environ 1,3 milliard d'euros, dont "près d'un milliard" pour le constructeur ferroviaire français, afin de fournir le matériel roulant et la signalisation du "Tren Maya", une nouvelle liaison ferroviaire au Yucatan, au sud-est du Mexique. 

    C'est concrètement un consortium comprenant une association d'Alstom et Bombardier Transport qui a été retenu fin mai par le Fonds national pour la promotion du tourisme (Fonatur). Le premier cité a toutefois racheté le second fin janvier. Alstom est associé dans l'aventure aux groupes locaux Gami Ingeniería e instalaciones et Construcciones Urales, a-t-il précisé mercredi dans un communiqué. 

    Le groupe français doit notamment fournir 42 trains dérivés de sa gamme X'Trapolis, adapté aux conditions locales. Alstom possède un site à Charleroi, qui est justement un centre d'excellence du groupe en matière de signalisation. 

  • Mérieux augmente son capital dans Biobest, filiale de Floridienne

    Mérieux Participations 3 (MP3), un véhicule d’investissement géré par Mérieux Equity Partners, souscrira de manière préférentielle à une seconde augmentation de capital de 10 millions d’euros dans Biobest, filiale de Floridienne .

    À la suite de cette transaction, la participation de Floridienne dans Biobest, un acteur mondial dans la lutte biologique et la pollinisation, s’élèvera à 90,10%.

    Cette opération valorise le groupe Biobest, sur base de sa performance 2020, à 466,4 millions d’euros (" post-money "), précise Floridienne dans un communiqué. L'argent devrait également permettre à Biobest d’assurer une croissance organique importante et de poursuivre des "acquisitions ciblées".

  • Leasinvest loue un étage supplémentaire du Mercator

    Leasinvest a conclu un contrat de location pour la totalité du troisième étage de l'immeuble Mercator-High 5! au Luxembourg. Le locataire est le Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL), qui occupe déjà un étage depuis l'année dernière.

    Le bail a débuté le 1er juin et contribuera donc cette année pendant 7 mois aux revenus locatifs. Le loyer annuel s'élève à 0,5 million d'euros. Ce bail supplémentaire fera passer le taux d'occupation de Mercator de 55 à 78 %.

  • Bruxelles dans la lumière, l'Europe sans direction claire

    Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et Wall Street hésitait à mi-séance, l'absence de catalyseurs incitant les investisseurs à rester sur la touche à la veille des deux grands rendez-vous économiques de la semaine: la réunion de la Banque centrale européenne et la publication des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis.    

    Parallèlement, le reflux des craintes de voir la Réserve fédérale s'engager prochainement sur la voie d'une diminution de ses achats d'obligation favorise la baisse des rendements obligataires et celle du dollar. 

    Un repli qui a pleinement profité aux deux biotechs du Bel 20 (+1,03%). Argenx (+9,95%) et Galapagos (+6,65%) ont permis à l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles de faire bien mieux que ses voisins européens. 

    À Paris, le CAC 40 a gagné 0,19% alors qu'à Londres, le FTSE 100 reculait de 0,2% et qu'à Francfort, le Dax abandonnait 0,38%. 

    Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait en légère hausse, la progression des valeurs de la santé et des hautes technologies l'emportant sur la baisse des financières: le Dow Jones avançait de 0,08%, le S&P 500 de 0,12% et le Nasdaq Composite de 0,27%. 

  • Argenx et Galapagos s'illustrent à Bruxelles

    L'indice Bel 20 a bondi de 1,03% pour se fixer à 4.149,93 points. Des 20 actions qui le composent, 12 étaient en hausse et 8 en baisse.

    Top / Flop du Bel 20

    TOP
    • ValeursCours (€)Var.%
    • Argenx236,4+9,95%
    • Galapagos65,57+6,62%
    • UCB79,94+3,87%
    • Sofina355,8+1,6%
    • Melexis89,4+1,19%
    FLOP
    • ValeursCours (€)Var.%
    • Umicore49,58-1,98%
    • Aperam46,85-1,95%
    • Ageas48,98-1,23%
    • Telenet32,76-0,97%
    • Solvay112,45-0,75%
    Les chiffres sont susceptibles d'évoluer à la marge.
  • Europe | Closing Bell

    BEL 20: +1,03% 
    CAC 40: +0,24% 
    AEX: +0,46% 
    DAX 30: -0,29% 
    FTSE 100: -0,10% 
    Stoxx 600 Europe: +0,15% 

    Résultats provisoires 

  • Avertissement sur résultats des soupes Campbell

    Campbell voit rouge à Wall Street, lâchant près de 6% à l'approche de la clôture en Europe. Le fabricant de la soupe en conserve, mais aussi du bouillon Swanson et des sauces pour pâtes Prego, a enregistré de bonnes ventes au plus fort de la pandémie, lorsque les gens étaient à peine autorisés à sortir de chez eux, mais la tendance s'est maintenant inversée.

    Au cours du troisième trimestre de son exercice décalé, les ventes de soupes et de sauces pour pâtes ont chuté de 14 % et celles de snacks de 8 %. Les ventes nettes ont diminué de 11 %, à 1,98 milliard de dollars, soit un peu moins que prévu.

    Le bénéfice ajusté de 57 cents par action est également inférieur aux prévisions (66 cents).

    Campbell explique ces résultats décevants par la hausse des coûts des matières premières et des transports. L'entreprise prévoit d'augmenter ses prix, mais pense que les coûts plus élevés continueront d'entamer les marges. Pour l'ensemble de l'exercice 2021, Campbell table désormais sur un bénéfice ajusté compris entre 2,90 et 2,93 dollars par action; jusqu'à présent, la prévision de bénéfice était de 3,03 à 3,11 dollars. 

  • La Banque du Canada maintient ses taux à un niveau plancher

    La Banque du Canada a annoncé le maintien de son taux directeur à son niveau plancher de 0,25% en soulignant que la reprise en cours doit continuer d'être soutenue par "des mesures de politique monétaire exceptionnelles".

    L'économie canadienne évolue conformément aux prévisions de la banque centrale, mais de nouveaux confinements dans certaines provinces en avril ont tempéré l'activité économique au deuxième trimestre, faisant remonter le taux de chômage, a-t-elle noté dans son communiqué. 

  • TikTok et WeChat dans le viseur de Joe Biden

    Le président américain va retirer les décrets pris par son prédécesseur ciblant notamment les applications WeChat et TikTok pour mieux contrôler la collecte de données personnelles. 

    Joe Biden ordonne dans le même temps un nouvel examen par le département du Commerce des problèmes de sécurité posés par ces applications. 

    L'administration de l'ancien président Donald Trump avait tenté d'empêcher les nouveaux utilisateurs de télécharger les applications et d'interdire d'autres opérations techniques qui, selon les entreprises chinoises TikTok et WeChat, bloqueraient effectivement l'utilisation de ces applications aux États-Unis.  

  • Wall Street sans direction, les banques sans enthousiasme

    La Bourse de New York évolue en ordre dispersé quelques minutes après le début des échanges, mais l'absence de catalyseurs risque de freiner son élan à la veille de chiffres très attendus sur l'inflation et à une semaine des décisions de la Réserve fédérale.

    Vers 15h45, heure belge, l'indice Dow Jones (-0,07%) est pratiquement inchangé tandis que le S&P 500 progresse de 0,11%. Le Nasdaq Composite, rassuré par la baisse des rendements obligataires, gagne 0,43% et revient frapper à la porte des 14.000 points, un niveau qu'il n'a plus franchi depuis le 30 avril dernier.

    L'agenda du jour est vierge de tout indicateur économique susceptible de donner du grain à moudre aux investisseurs. 

    Sur le front des taux, le scénario d'un "tapering", une diminution progressive des achats d'obligations de la Fed, continue de refluer ce qui favorise la baisse des rendements: celui des titres à dix ans est repassé sous 1,5% pour la première fois depuis le 7 mai.

    Les valeurs financières en souffrent, à l'instar de Bank of America, qui cède 0,84%, JPMorgan Chase (-0,88%) ou Goldman Sachs (-0,78%).

    En hausse, les technologiques continuent de tirer les indices: Salesforce gagne 0,97% et Microsoft 0,61%.  

  • La Grèce lève 2,5 milliards d'euros avec une obligation à 10 ans

    La Grèce a levé 2,5 milliards d'euros par le biais d'une émission obligataire à dix ans, avec un taux d'intérêt d'environ 0,9%, selon le ministère de l'Economie grec. "Avec l'émission d'aujourd'hui, la différence entre les obligations allemandes et grecques à dix ans est au niveau le plus bas des dernières années. Nous revenons au niveau de 2008", s'est félicité mercredi dans un communiqué le ministre de l'Economie Christos Staikouras.

    La Grèce a mandaté une demi-douzaine de banques, parmi lesquelles BNP Paris, Deutsche Bank ou Goldman Sachs, afin de proposer ses obligations aux marchés, avec une échéance au 18 juin 2031. Depuis juillet 2019, la Grèce a déjà levé 27,5 milliards d'euros "avec des conditions particulièrement bonnes", selon le ministre Staikouras.

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: -0,03% 
    S&P 500: +0,14% 
    Nasdaq Composite: +0,38%  

  • L'Espagne lance un fond d'investissement aéronautique

    Un fonds d'investissement destiné à renforcer les entreprises du secteur aéronautique a été lancé ce mercredi en Espagne. Le fonds, baptisé ACE Aerofondo IV, sera initialement doté de 100 millions d'euros et visera une "taille cible de 150 à 200 millions d'euros", selon la société de capital-investissement Ace Capital Partners, qui en assurera la gestion.

    La Société publique de participations industrielles (SEPI), organe d'investissement du gouvernement espagnol, et Tikehau, maison-mère d'ACE, investiront chacun 33,3 millions d'euros, le groupe européen Airbus 28,3 millions d'euros et le groupe espagno Indra 5 millions.

  • Auchan poursuit son expansion en ligne en Russie

    Auchan prévoit de dépenser plus de 20 milliards de roubles (227,5 millions d'euros) pour développer des services numériques en Russie d'ici 2024 afin de stimuler ses ventes en ligne.

    Le groupe français doit faire face à une concurrence accrue de la part de distributeurs et de sociétés de livraison en ligne russes en plein essor, notamment Magnit et Lenta.

  • Vers une ouverture sans tendance à Wall Street

    Wall Street se dirige vers une ouverture hésitante à la veille des décisions de la Banque centrale européenne (BCE) et des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis, deux rendez-vous très attendus qui semblent décourager pour l'instant toute initiative chez les investisseurs, malgré la baisse continue des rendements obligataires.

    → Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture pratiquement inchangée pour le Dow Jones et le Standard & Poor's 500 et en hausse de 0,3% pour le Nasdaq.

  • Les principales valeurs à suivre à Wall Street

    * Les COMPAGNIES AÉRIENNES pourraient réagir après l'assouplissement par les Etats-Unis de leurs recommandations en matière de voyages internationaux.

    * Les VALEURS TECHNOLOGIQUES pourraient saluer pour leur part un ensemble de lois validées mardi par le Sénat américain et destinées à mieux résister à la concurrence de la Chine, notamment sur le plan technologique.

    * FASTLY, l'entreprise dont une panne a mis hors service de nombreux sites internet d'information à travers le monde, a déclaré mercredi que l'incident était dû à un "bug" logiciel lié à des modifications de paramètres de l'un de ses clients.

    * CLOVER HEALTH INVESTMENTS, dont la valeur a plus que doublé mardi, prend 18% en avant-Bourse et devrait ouvrir à un plus haut historique. Il s'agit d'un des titres sur lesquels des investisseurs particuliers se ruent à l'achat en masse pour contrer les vendeurs à découvert ("meme stocks").

  • Le marché belge des fonds a effacé ses pertes dues à la crise du Covid

    Le marché belge des fonds a poursuivi son redressement au quatrième trimestre de 2020 et a récupéré toutes les pertes de cours enregistrées début 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, indique l'Association belge des asset managers (Beama).

    L'actif net des fonds commercialisés publiquement en Belgique a augmenté de 15,2 milliards d'euros, soit de 7,0%, au cours du quatrième trimestre de 2020. Les fonds commercialisés publiquement en Belgique pesaient ainsi 231,7 milliards d'euros fin décembre 2020. Sur l'ensemble de l'année, l'actif net des fonds commercialisés publiquement en Belgique a augmenté de 5,5%, soit 12,1 milliards d'euros. L'essentiel de ce montant provient des souscriptions nettes (11,4 milliards d'euros), précise la Beama.

    Sur l'ensemble de l'année 2020, les fonds obligataires sont ceux qui ont le plus progressé en termes relatifs, avec une croissance de 9,8%, note-t-on. Par contre, la croissance absolue la plus forte a été notée au niveau des fonds d'actions, avec une hausse de 5,3 milliards d'euros, suivis par les fonds mixtes.

    12,1
    milliards d'euros
    Sur l'ensemble de l'année, l'actif net des fonds commercialisés publiquement en Belgique a augmenté de 5,5%, soit 12,1 milliards d'euros.

  • La BCE va se réunir pour aborder la revue stratégique

    Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) va se réunir à huis clos pendant trois jours la semaine prochaine pour tenter d'avancer sur la revue stratégique en cours, a appris Reuters de trois sources informées du projet. La première réunion physique des 25 membres du Conseil des gouverneurs depuis le début de la crise sanitaire recherchera des avancées mais il est loin d'être acquis qu'elle permette de parvenir à un accord.

    Cette revue, qui a commencé l'année dernière mais a été suspendue pendant une bonne partie de l'année en raison de la crise du coronavirus, a notamment pour but de redéfinir l'objectif d'inflation de l'institut d'émission et le rôle de la banque centrale dans la lutte contre les inégalités et le changement climatique, une démarche déjà adoptée par la Réserve fédérale américaine.

  • Suspension d'Aedifica...

    ... à partir de 12h55, dans l'attente des résultats d'un placement privé. L'action Aedifica   gagnait 0,37% avant sa suspension.

    La société immobilière a annoncé par la suite le lancement d'une augmentation de capital par l'émission d'un maximum de 2,8 millions d'actions au moyen d'un placement privé exonéré sous la forme de la constitution accélérée d'un livre d'ordres auprès d'investisseurs institutionnels internationaux.

  • Shell promet d'accélérer sa transition énergétique après un revers en justice

    Le géant pétrolier Shell   a promis d'accélérer sa stratégie climatique en réduisant davantage ses émissions carbone, à la suite d'une décision de justice défavorable aux Pays-Bas, mais sans toutefois dévoiler de mesures concrètes ni de calendrier précis. Ce verdict, dont le groupe prévoit de faire appel, "ne signifie pas un changement mais plutôt une accélération de notre stratégie", écrit le directeur général Ben van Beurden dans un texte publié sur le site internet du groupe anglo-néerlandais.

    "Désormais, nous allons chercher les moyens de réduire davantage encore nos émissions d'une manière réfléchie et rentable", complète le dirigeant.  Il précise que "cela signifiera probablement de prendre des mesures ambitieuses mais dosées dans les années à venir", sans donner aucun détail. 

  • Le transport aérien salue les nouvelles recommandations US

    Les compagnies aériennes européennes et les autres valeurs dépendantes du trafic aérien progressent en Bourse après l'assouplissement par les Etats-Unis de leurs recommandations en matière de voyages internationaux. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains, ont confirmé mardi avoir assoupli les recommandations aux voyageurs pour plus de 110 pays et territoires dans le monde, du Japon à la France.

    "Il nous semble peu probable que cela se traduise par un coup de fouet marqué à la demande de voyages puisque les recommandations déconseillent toujours les voyages. Mais c'est une étape vers un assouplissement plus significatif des recommandations", commentent les analystes de Liberum.

    Cette perspective profite en tout cas à la quasi-totalité des grandes compagnies aériennes européennes cotées: Air France-KLM  , Lufthansa , IAG (maison mère de British Airways et Iberia)  et Ryanair . Le groupe suisse de magasins d'aéroport Dufry  et l'exploitant d'aéroports ADP   signent des plus fortes hausses de l'indice européen Stoxx 600. L'indice Stoxx du transport et des loisirs  affiche la meilleure performance sectorielle du jour.

  • Le pétrole progresse avant les stocks américains

    Les cours du pétrole évoluent à de nouveaux sommets annuels avant la publication par l'EIA de stocks de pétrole brut attendus en baisse aux États-Unis, signal d'une demande qui repart chez le premier consommateur de brut.

    Les prix du pétrole "poursuivent leur progression grâce aux signaux indiquant une augmentation de la demande" de brut, estime Richard Hunter, analyste de Interactive Investor. "Le trafic routier reprend dans les économies développées en raison de l'assouplissement des restrictions et l'on s'attend à ce que la saison estivale de conduite traditionnelle aux États-Unis soit plus forte que d'habitude, par effet de compensation", continue-t-il.

    Après une baisse plus forte qu'attendu des stocks de brut aux États-Unis jeudi dernier, les investisseurs en attendent confirmation et surveilleront plus tard dans la journée les données de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

  • ING fixe un objectif de cours record pour D'Ieteren

  • L'euro remonte face au dollar dans un marché hésitant

    L'euro  remonte face au dollar, regagnant le terrain perdu mardi face au billet vert dans un marché hésitant à la veille de données importantes aux Etats-Unis et d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE).

    Les investisseurs attendent la publication jeudi aux Etats-Unis de l'indice des prix à la consommation (CPI) pour mai, signal crucial de l'évolution de l'inflation américaine même si la banque centrale américaine (Fed) en utilise un autre. "Si l'indicateur surprend à la hausse, comme ça a été le cas en avril, le dollar pourrait s'apprécier à nouveau", estime Anthe Praefcke, analyste chez Commerzbank.

    En revanche, si l'inflation n'augmente pas de façon drastique, "le marché continuera d'acheter tout sauf du dollar", a jugé Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

  • "Les marchés paraissent traverser un moment d'expectative confiante"

    "Les marchés paraissent traverser un moment d'expectative confiante. Ils attendent la livraison de mai des prix américains à la consommation et les conclusions du Conseil des gouverneurs de la BCE"
    Hervé Goulletquer
    analyste chez LBPAM

  • Dieselgate: Volkswagen à son tour mis en examen en France

    Volkswagen   a annoncé à son tour avoir été mise en examen en France dans l'enquête sur la fraude aux contrôles antipollution des anciennes générations de moteurs diesel, confirmant une information de la radio Europe 1.

    Au lendemain de l'annonce par Renault   de sa mise en examen, le géant allemand de l'automobile, qui conteste "tout préjudice" pour les consommateurs français, a annoncé sa mise en cause dans ce scandale du "dieselgate" qui lui a déjà valu des actions en justice dans de nombreux pays et coûté 30 milliards d'euros. Selon une source proche du dossier, Volkswagen a été mis en examen le 6 mai pour "tromperie".

  • Londres souhaite exempter la City de la future taxe mondiale sur les sociétés

    Le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak, fait pression pour que la City de Londres soit exemptée du futur système mondial d'impôt minimum sur les sociétés défendu par les pays du G7, a rapporté le Financial Times. Samedi, les pays du G7 sont parvenus à un accord historique pour augmenter la taxation internationale des plus grandes multinationales comme Alphabet (maison-mère de Google), Apple et Amazon.

    Un fonctionnaire proche des discussions a déclaré que le Royaume-Uni faisait partie des pays faisant pression "pour une exemption sur les services financiers", par crainte que les banques mondiales ayant leur siège à Londres ne soient affectées, écrit le FT. Le question a déjà été soulevée par Rishi Sunak lors des discussions du G7 à Londres,. Le ministre des Finances devrait à nouveau faire part de sa demande lors du G20 le mois prochain.

  • Ferrari se tourne vers le monde de la tech pour trouver un nouveau patron

    Ferrari s'est tourné vers le secteur technologique pour trouver un nouveau patron capable de soutenir sa stratégie d'électrification, avec la nomination de Benedetto Vigna en provenance de STMicroelectronics . Le constructeur italien de voitures de luxe a annoncé que l'ancien président de la plus grande division du fabricant de puces deviendrait son nouvel administrateur délégué.

    Après avoir dirigé la division "Analogique, systèmes micro-électromécaniques et capteurs" de STMicroelectronics, Benedetto Vigna prendra ses fonctions chez Ferrari le 1er septembre, a indiqué la société dans un communiqué.

  • "Cette séance devrait ressembler aux précédentes"

    "Cette séance devrait ressembler aux précédentes, dans l'attente de l'indice américain des prix à la consommation et des conclusions de la BCE demain"
    Tangi Le Liboux
    analyste chez Aurel BGC

  • L'Italie et la Grèce actives sur le marché obligataire

    Les gouvernements d'Europe du Sud profitent du calme sur le marché obligataire pour lever des fonds avant une réunion étroitement surveillée de la Banque centrale européenne. La Grèce, l'État le plus endetté de la zone euro, a rouvert mercredi une obligation en circulation à 10 ans via un syndicat de banques.

    L'Italie a pour sa part levé 10 milliards d'euros lors d'une vente d'obligations syndiquées à 10 ans mardi. En réaction, le taux italien à 10 ans est tombé à son plus bas depuis le 7 mai, suggérant que le marché a eu peu de mal à absorber l'émission.

  • Voici le briefing actions belges

    Les biotechs soutiennent le Bel 20 | Target relevé sur D'Ieteren | IBA se renforce en ...IBA | (+Briefing)

  • British Airways et Ryanair visés par une enquête au Royaume-Uni

    La compagnie aérienne britannique British Airways (International Airlines Group ) et l'irlandaise Ryanair   sont visées par une enquête concernant le non-remboursement de billets pendants la pandémie, a annoncé le gendarme britannique de la concurrence. L'Autorité de la concurrence (Competition and Markets Authority) explique dans un communiqué qu'elle entend déterminer si ces deux transporteurs ont enfreint la loi sur la protection des consommateurs.

    Selon la CMA, pendant les périodes de confinement, British Airways s'est contenté de proposer des bons à valoir sur un prochain voyage ou des changements de billets. Cette dernière option avait été proposée également par Ryanair. La loi prévoit que les clients ont droit à un remboursement dans les 14 jours.

  • Les principales baisses/hausses en Europe

  • Andy Haldane (BoE) voit "des pressions assez fortes sur les prix"

    L'économiste en chef de la Banque d'Angleterre, Andy Haldane, a déclaré qu'il y avait déjà "des pressions assez fortes sur les prix" et qu'il serait peut-être temps à un moment donné de réduire l'énorme stimulus monétaire qui a été précipité au début de la crise du coronavirus.

    "Nous pourrions commencer à resserrer le robinet là-dessus, ralentir la quantité d'argent que nous imprimons, et finalement, peut-être même commencer à renverser la vapeur", a déclaré Haldane dans une interview à la radio LBC. En réaction, la livre britannique a bondi face au dollar. 

  • | OPENING BELL |

    CAC 40 +0,12%

    AEX +0,09%

    BEL 20 +0,05%

  • "Les marchés européens sont sur le point d'ouvrir à nouveau prudemment"

    "Les marchés européens sont sur le point d'ouvrir à nouveau prudemment, reprenant là où ils en étaient restés hier, c'est-à-dire graduellement plus hauts plus par manque d'intérêt qu'autre chose", avant la réunion de la Banque centrale européenne jeudi
    Michael Hewson
    analyste chez CMC Markets

  • Le cours du bitcoin légalisé au Salvador

    Le Congrès du Salvador a approuvé une loi convertissant le bitcoin en monnaie légale, une initiative sans précédent dans le monde défendue par le président Nayib Bukele afin de dynamiser la croissance du pays d'Amérique centrale.

    "La présente loi a pour objet la régularisation du bitcoin comme monnaie à cours légal, sans restriction avec pouvoir libératoire, illimité dans toute transaction", stipule le premier article de cette loi, qui doit être soumise pour ratification au chef de l'État Nayib Bukele.

  • Les exportations allemandes en légère hausse en avril

    Les exportations allemandes ont légèrement augmenté en avril, stimulées par la hausse des échanges avec les États-Unis.

    Les exportations corrigées des variations saisonnières ont augmenté de 0,3% sur le mois après une hausse révisée à la hausse de 1,3% en mars, a annoncé l'Office fédéral de la statistique. Les importations ont chuté de 1,7% après une augmentation de 7,1% le mois précédent. Sur l'année, les exportations vers les États-Unis ont bondi de 59,9% tandis que les importations ont augmenté de 2,2%.

    L'excédent commercial a atteint 15,9 milliards d'euros contre 14 milliards d'euros en mars.

  • Marc Coucke devient actionnaire de Walibi et Bellewaerde

    La Compagnie des Alples  - qui détient notamment les parcs d'attractions Walibi et Bellewaerde en Belgique - a lancé une augmentation de capital d'environ 231 millions d'euros avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS). Le prix de souscription a été fixé à 9,4 euros par action, soit une décote de 55,9% par rapport au cours de clôture de lundi.

    L'homme d'affaires flamand Marc Coucke va y participer en rachetant les droits de souscription à un actionnaire existant.

  • Atenor acquiert un immeuble dans Paris

    La société immobilière Atenor   a annoncé mardi soir la signature d'un accord portant sur l'acquisition d'un immeuble d'environ 5.000 m² situé dans le 16e arrondissement de Paris, au cœur du "Quartier central des affaires". Elle entend aménager ce bâtiment pour proposer un immeuble de bureaux.

    À la suite de cette nouvelle acquisition, le nombre de projets développés par Atenor est porté à 34 et représente une surface d'environ 1.300.000 m². Lire le communiqué

  • Inditex enregistre un bénéfice de 421 millions d'euros au T1

    Le géant espagnol de la distribution Inditex a annoncé un bénéfice net de 421 millions d'euros au premier trimestre, dépassant les attentes des analystes mais restant un tiers en dessous des niveaux d'avant la pandémie au cours de la même période de février à avril.

    Les ventes nettes ont atteint 4,9 milliards d'euros, soit 50 % de plus qu'au premier trimestre 2020 mais toujours en deçà des niveaux de 2019 (5,93 milliards d'euros). Les ventes en ligne ont de leur côté augmenté de 67% par rapport à l'année dernière. Lire le communiqué

  • Sequana Medical présente au Heart Failure 2021 Online Congress

    La medtech Sequana Medical   a annonce que le résumé des résultats de son étude RED DESERT alfapump DSR (Direct Sodium Removal) a été sélectionné pour être présenté au Heart Failure 2021 Online Congress dans le cadre des Late Breaking Science Results.

    Heart Failure 2021 est organisé par la Heart Failure Association, issue de la European Society of Cardiology, et se tiendra virtuellement du mardi 29 juin au jeudi 1er juillet 2021. Lire le communiqué

  • Le bitcoin pourrait-il retomber à 20.000 dollars?

    Si la chute de la plus célèbre des cryptomonnaies se poursuit à court terme, elle pourrait bien l'amener jusqu'à la zone symbolique des 20.000 dollars. C'est en tout cas ce que pensent plusieurs stratégistes.

    Le bitcoin "approche dangereusement du niveau de 30.000 dollars" au milieu des craintes croissantes en matière de réglementation aux États-Unis, et "une rupture [de ce seuil] pourrait entraîner une énorme dynamique de vente", a déclaré Edward Moya, analyste senior chez Oanda Corp.

  • Chine: les prix à la consommation en hausse en mai

    En mai, les prix à la production en Chine ont augmenté à leur rythme annuel le plus rapide depuis plus de 12 ans en raison de la flambée des prix mondiaux des produits de base et d'une base de comparaison faible. Les prix à la consommation ont augmenté pour le troisième mois consécutif, mais à un rythme plus lent que prévu.

    → L'indice des prix à la production (PPI) a augmenté de 9,0% par rapport à l'année précédente, selon un communiqué du Bureau national de la statistique (BNS), sous l'effet d'importantes augmentations des prix du pétrole brut, du minerai de fer et des métaux non ferreux. Les analystes interrogés par Reuters s'attendaient à une hausse de 8,5% après une hausse de 6,8% en avril.

    → L'indice des prix à la consommation (CPI) a augmenté de 1,3% en mai en rythme annuel, soit la plus forte hausse en huit mois. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 1,6% après une hausse de 0,9% en avril.

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous! Bienvenue sur le "Market Live" de L'Echo pour cette édition du mercredi 9 juin 2021.

    La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi en l'absence de vrais catalyseurs sur les marchés, poussant les investisseurs traditionnels dans une position d'attente, tandis que les "meme stocks" ont continué d'enregistrer des gains. L'indice Dow Jones a cédé 0,09%, ou 30,42 points, à 34.599,82 points. Le S&P-500, plus large, a pris 0,74 points, soit 0,02%, à 4.227,26 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 43,19 points (0,31%) à 13.924,91 points.

    Tendance également prudente ce matin sur les places asiatiques: le Nikkei 225 lâche 0,36% à Tokyo et le Hang Seng cède 0,07% à Hong Kong, tandis que l'indice composite de la Bourse de Shanghai prend 0,40%.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés