mon argent

Les catastrophes naturelles les plus chères

En Chine, les recherches continuent pour tenter de sortir des victimes piégées sous les décombres.

Avec ses 125 milliards de dollars de dégâts, l'ouragan Katrina remporte la palme des désastres naturelles ayant coûté le plus cher. Le tsunami de 2004 est celui qui compte le plus grand nombre de victimes : 220.000 personnes.

Vidéo: situation d'urgence en Birmanie

Vidéo: des écoliers ont filmé le tremblement de terre en Chine

Vidéo: le tsunami du 26 décembre 2004

Vidéo: l'ouragan Katrina en action

Les catastrophes naturelles les plus chères

  • Entre le 25 et le 30 août 2005, l’ouragan Katrina a dévasté le sud-Est des États-Unis et emporté avec lui la vie de 1.322 personnes. Les dégâts occasionnés sont considérés comme les plus chère de toute l’histoire : 125 milliards de dollars;
  • Le 17 janvier 1995, la terre a tremblé violemment à Kobe au Japon et a fait 6.430 victimes (100 milliards de dollars de dégâts) ;
  • Le 17 janvier 1994, c'est-à-dire, un an jour pour jour avant le tremblement de terre de Kobe, un autre tremblement de terre secoue le monde mais cette fois-ci, il touche les États-Unis. Au total, 61 victimes ont été dénombrées pour 44 milliards de dollars de dégâts ;
  • Entre mai et septembre 1998, la Chine a du faire face à d’importantes inondations, celle du Yang Tsé et de ses affluents. Quelques 4.100 Chinois sont morts (30,7 milliards de dollars de dégâts).
  • Le 23 octobre 2004, la terre tremble à nouveau au Japon mais heureusement le nombre de victime (46) est nettement moindre par rapport à la catastrophe de Kobe . Plus de 28 milliards de dollars de dégâts sont comptabilisés ;
  • Entre le 23 et le 27 août 1992, la Floride et la Louisiane sont balayées par l’ouragan Andrew qui a fait 62 victimes et 26 milliards de dollars de dégâts.
  • Entre juin et août 1996, la Chine a connu une première vague meurtrière d’inondation. Celle-ci a sinistré 21 provinces et tué 3.048 personnes (24 milliards de dollars de dégâts);
  • Entre le 7 et le 21 septembre 2004, l’ouragan Ivan a déferlé sur les Etats-Unis et les Caraïbes provoquant la mort de 125 personnes ; les dégâts sont estimés à 23 milliards de dollars.
  • Entre juin et août 1993, la région du Mississipi aux États-Unis a dû faire face à d’importantes inondations. Quarante-huit victimes sont dénombrées tandis que le montant des dégâts s’est élevé à 21 milliards de dollars.
  • Entre le 19 et le 24 octobre 2005, le Mexique, les États-Unis et enfin les Caraïbes sont successivement traversés par l’ouragan Wilma. Celui-ci a emporté la vie de 42 personnes et fait des dégâts pour un montant de 20 milliards de dollars.


Le tsunami dévastateur du 26 décembre 2004 n’est pas repris dans cette liste car ses dégâts se sont chiffrés à 10 milliards de dollars. Il détient par contre le record du nombre de victimes : 220.000 personnes ont perdu la vie ce jour maudit de décembre.

 

La Birmanie ne fait pas recette
Entre le 3 et le 4 mai derniers, la Birmanie a été ravagée par un typhon de catégorie 3 sur l’échelle Saffir-Simpson. Avec des rafales de vent de 190km/h, le paysage a été dévasté et des zones urbaines inondées. Un porte-parole des Nations-Unies affirme qu’environ 5.000 km² de terres étaient encore sous les eaux le jeudi 8 mai. En outre, les promesses de dons de gouvernements et d’ONG en faveur de la Birmanie atteignent tout juste 77 millions de dollars. C’est à peine la somme que la seule Croix-Rouge américaine avait collectée en une semaine après le tsunami de 2004… Les ONG craignent que l’image de la junte birmane ne retienne les donateurs potentiels de passer à l’acte.
Publicité
Publicité

Echo Connect