Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Tom Boonen vaut 1 million d’euros

Après avoir présenté ses excuses à ses supporteurs et affirmé qu'il assumerait ses responsabilités dans l'affaire de la cocaïne, le coureur a été écarté du Tour de France 2008. Malgré cette sanction, Quick-Step continuera sa collaboration avec lui.
Après son dérapage, tous ses sponsors lui resteront-ils fidèles comme Quick-Step?

Vidéo: les excuses de Tom Boonen

((m24/hln) – Le 26 mai dernier, Tom Boonen était contrôlé positif à la cocaïne. Depuis, Christian Prudhomme, le patron du Tour de France, a sanctionné à sa manière le coureur belge en le privant de Tour de France 2008. Il a parlé de "décision logique et implacable".

Suite à ce contrôle, on aurait pu penser que le principal sponsor de Tom Boonen allait le lâcher. Mais, il n’en est rien. Quick-Step continue de soutenir sa poule aux œufs d’or. En effet, Tom Boonen a déclaré : "Grâce à mes deux victoires dans le Tour 2004, Quick-Step a été à l’antenne pendant 1 heure 48 minutes, dans les émissions en direct sur toutes les chaînes européenes. Cela correspond à une valeur publicitaire de 5,5 à 6 millions d’euros ».

 

Le Facteur-X de 1 millions d’euros

Le cycliste représente donc une certaine valeur commerciale pour l’équipe Quick-Step dont elle ne pourrait pas se passer. L’équipe a d’ailleurs collé une valeur financière sur chacun de ses coureurs. Celle-ci est calculée en fonction de ce qu’ils offrent sportivement et sur l’attention média qu’ils génèrent. Ainsi, la valeur de Tom Boonen est évaluée à 1 million d’euros, selon son manager Paul De Geyter.

Pour le responsable du sponsoring chez Quick-Step, "Dans notre équipe, nous retrouvons au même niveau Bettini et Boonen. Mais grâce à son look, sa spontanéité et son rayonnement, Boonen est notre Facteur-X ».

Quick-Step n’est pas la seule marque à se servir de l’image de Tom Boonen. Les matelas Innergetic, les casques Lazer et les vêtements Le Coq Sportif se sont également payé les services de l’îcone belge du cyclisme.

 

Basso et Ulrich

Malheureusement pour Boonen, sa renommée se limite à la Belgique, au Nord de la France, au Nord de l’Italie et à quelques autres régions comme le Pays Basque et la Catalogne. Ceci explique pourquoi le cycliste ne dispose pas de la même valeur que les autres cyclistes ayant grandement attiré l’attention des médias en 2007.

Le vainqueur de la dernière édition du Tour de France, l’Espagnol Alberto Contador, est l’incontestable numéro 1 avec une valeur de 1,4 million d’euros. Il est suivi de près par l’Italien Ivan Basso et l’Allemand Jan Ullrich.

 

Quick-Step et le cyclisme

D’après le magazine Bizz, la marque s’est lancée dans le sponsoring cycliste en 1998. Son chiffre d’affaire s’élevait alors à 321 millions d’euros. En 2007, ce chiffre est passé à un milliard d’euros. En outre, Quick-Step a également augmenté son personnel (de 800 à 2.600 collaborateurs) et sa présence mondiale (de 30 à 110 pays). Un investissement plus que rentable donc...

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés