Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Besoins et sécurité fixent la limite de retrait d'argent.

Malgré une politique propre à chaque banque, l'aspect sociétal est central.

Période de soldes oblige, les cliquetis des touches des lecteurs de cartes de débit et de crédit retentissent souvent. A chaque retrait d'argent, le taux d'adrénaline monte d'un cran: vais-je ou non rater l'affaire du siècle pour cause de dépassement de ma limite autorisée de retrait.

Limites parfois floues

Il n'est effectivement pas toujours facile de s'y retrouver. Et pour cause, le montant maximal de retrait aux distributeurs automatiques (ATM), tant par carte de débit que par carte de crédit, fluctue en fonction des enseignes bancaires.

Au départ, ce montant maximal de retrait résulte pourtant d'un accord commun passé entre Banksys et les banques. Il y a quelques années, le gestionnaire des réseaux Bancontact/Mistercash et les institutions financières du pays ont en effet fixé la somme minimale et la somme maximale des retraits. Pour des raisons de sécurité évidentes, Banksys se refuse à préciser le montant de ces limites.

Une fois cette fourchette déterminée, une certaine souplesse d'action est toutefois laissée aux banques. C'est ainsi qu'ING Belgium a annoncé en début de semaine une révision à la hausse de ses limites de retrait par carte de débit aux distributeurs automatiques. «Nous avons revu nos limites à la hausse pour répondre à une demande de notre clientèle», a indiqué Ilse de Muyer, porte-parole d'ING Belgium.

L'enseigne fixe désormais le montant maximal de retrait par carte de débit à 1.250 euros par semaine (7 jours), contre 500 euros jusqu'ici.

Dans le cas d'ING, il semble surtout que l'enseigne ait adapté ses limites afin de mieux coller au marché. Le plafond maximal standard est fixé, chez Dexia, à 1.000 euros par semaine. Il passe à 1.250 auprès de Fortis et à 2.500 chez KBC. Ces montants comprennent l'ensemble des retraits effectués depuis un seul et même compte et ce, indépendamment de la fonction utilisée (Bancontact, Maestro ou Proton).

En la matière, grandes et petites banques suivent une tendance similaire. Par jour, les retraits possibles enregistrent moins de différences, s'établissant ainsi de 500 à 625 euros.

Client et sécurité d'abord

Outre les montants extrêmes résultant de l'accord Banksys-banques, les limites annoncées par les enseignes se basent, elles, sur une politique propre à chaque acteur. Les raisons évoquées par les banques portent généralement sur deux aspects . Premier point: l'aspect clientèle. Nombre de banques indiquent que répondre aux besoins des clients est primordial dans leur politique commerciale.«Nous constatons que les limites actuellement appliquées sont rarement atteintes par les clients», indique-t-on au sein de KBC. Et le second ? La sécurité.

Qui dit une augmentation des limites dit une gestion différente des appareils ATM. «Si nous augmentons la limite, les ATM risquent d'être plus vite vidés de leur contenu, provoquant des désagréments pour les autres clients. De plus, une augmentation de la limite peut aboutir à une augmentation d'attaques tant des clients quittant le distributeur que de l'ATM. Enfin, en cas de vol ou de perte, les dommages peuvent être plus conséquents», explique-t-on tant chez KBC que chez Dexia. Quoi qu'il en soit, chaque limite n'est pas immuable. «La fixation d'une nouvelle limite peut toujours être discutée avec le directeur de son agence bancaire», précise-t-on chez ING, révélant ainsi une pratique courante auprès de chaque enseigne.

Standard ou Gold

Certes, la majorité des retraits d'argent s'effectuent en Belgique par le biais des cartes de débit. Il n'en reste pas moins que la carte de crédit constitue une alternative. Et ici aussi, des garde-fous sont placés en matière de montants pouvant être débités ou retirés. Des garde-fous liés au type de la carte (Standard ou Gold). La limite est fixée de 600 euros par 4 jours auprès de Dexia, Fortis et KBC.

Par mois, le montant maximal de retrait s'étend entre 1.250 et 2.500 euros. Avec la carte Gold, les détenteurs peuvent retirer mensuellement jusqu'à 5.000 euros.

Comme pour les cartes de débit, chaque détenteur d'une carte de crédit a la possibilité de revoir ce montant à la hausse ou à la baisse.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés