Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Enfin le prix des maisons se stabilise

Le «boom» immobilier de ces dernières années s'est quelque peu ralenti à Bruxelles. Les maisons se vendent donc moins chers, mais qu'en est-il des appartements?
Publicité

(l'écho) Les prix ont augmenté de 9% en moyenne pour les maisons unifamiliales en 2006. Par contre, les prix des grands appartements décollent (+16%). Pourquoi cette distorsion?

Flambée du prix des appartements

Si la hausse moyenne des prix des maisons unifamiliales a été de 9% en 2006, contre 15% en 2005, par contre la hausse des prix des appartments 3 chambres a atteint 16%. Pour 2007, la tendance à la «décélération de la hausse» devrait se poursuivre, selon les notaires. Même si la demande reste soutenue en raison des incitants fiscaux et de l'appétit des investisseurs étrangers.

Tarifs actuels

Les prix des maisons unifamiliales dans les 19 communes ont augmenté de 9% l'an dernier (prix moyen: 334.770 euros), tout comme ceux des maisons de rapport (369.727 euros) et des appartements deux chambres (176.108 euros).

La hausse est plus sensible pour les appartements à une chambre (+10% pour un prix moyen de 124.020 euros) et surtout ceux de trois chambres (+16%, 265.549 euros).

Adieu maison

Dans ce dernier segment, la hausse est le résultat d'un glissement: ceux qui ont abandonné le rêve d'être propriétaire d'une maison unifamiliale à Bruxelles, en raison des prix inabordables, se rabattent désormais sur de grands appartements.

Hit-parade

Au hit-parade des prix, la commune d'Ixelles est la plus chère pour les maisons unifamiliales (466.058 euros en moyenne), suivie de près par Woluwe-Saint-Pierre (450.262 euros) et Uccle (441.266 euros).

Migration

Ce qui explique aussi une autre tendance nouvelle: on assiste à un réajustement géographique avec une «migration» d'une partie de la population bruxelloise vers les communes du nord de Bruxelles (Koekelberg, Jette, Berchem, Ganshoren).

Perspectives 2007

  • les acheteurs sont toujours nombreux
  • pas de brusque remontée des taux à court terme.

J.P.B.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés