Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

L'Asie, un continent plein de promesses pour les investisseurs

Fidelity souligne que les réformes en cours et la diversité des secteurs jouent en faveur des actions asiatiques.

(l'echo) L'Asie présente-elle encore de l'intérêt pour les investisseurs? Après avoir offert de très belles performances depuis trois ans, les marchés d'actions asiatiques ont subi, comme tous les autres marchés, une forte correction. Pourtant, chez Fidelity International, les gestionnaires de fonds et stratégistes estiment que la région conserve son potentiel. «Même si ces marchés ont fortement chuté, il existe toujours un intérêt renouvelé pour ces actions», observe Michael Gordon, stratégiste en chef chez Fidelity International. «La chute de ces marchés n'est qu'une simple correction, conséquence des rendements élevés observés jusqu'à maintenant. La situation n'est plus comparable à la crise de la fin des années 90.»

Les arguments pour investir dans cette partie du globe ne manquent pas, selon Michael Gordon. D'une part, les valorisations des actions asiatiques restent toujours attrayantes. D'autre part, celles-ci bénéficient d'un appétit particulier émanant des investisseurs étrangers et domestiques. Le stratégiste constate en effet que les montants d'épargne sont de plus en plus réinvestis dans les marchés d'actions locaux. De plus, il souligne que les réformes et les changements de politiques entamés par certains pays asiatiques apportent un potentiel supplémentaire pour les actions de la région.

Un support sur le long terme

Michael Gordon relève que les réformes structurelles apportent un support sur le long terme pour les actions asiatiques. Il cite l'implémentation de plan de retraite, lancé en 2005 à Taïwan et prévu pour 2010 en Corée du Sud. Maria Abbonizio, directrice associée de l'investissement chez Fidelity pour l'Asie, note elle que la Chine passe par une importante phase de privatisation de ses sociétés, et donc promet d'intéressantes opérations telles que les introductions en Bourse et les fusions et acquisitions.

Une diversité de secteurs

«Les pays asiatiques sont dominés par une poignée de secteurs-clés, mais il existe une pléiade d'opportunités en dehors de ces secteurs», affirme Allan Liu, gestionnaire de fonds pour Fidelity.

Il explique que Hong Kong est dominé par les valeurs financières et de l'immobilier (54% du marché). La Corée du Sud est plus diversifiée mais le secteur de l'informatique y pèse le plus. Quant à l'Indonésie, le pays se partage en majorité entre les télécommunications et les financières.

Allan Liu indique sa préférence pour les services à valeur ajoutée à Hong Kong, ainsi que les marques bénéficiant d'une reconnaissance internationale. Pour la Corée, il privilégie les firmes de haute technologie et d'expertise industrielle. Le gestionnaire pointe également le potentiel des moteurs de recherche en ligne, des sociétés d'e-commerce et de paris en ligne coréennes. Pour l'Indonésie, il recommande le secteur de l'énergie et du gaz.

Le gestionnaire de fonds reconnaît toutefois qu'en cette période de remontée des prix pétroliers, il ne sélectionne pas pour autant toutes les valeurs de ce secteur. Il cite le cas de la société chinoises CNOOC, boudée par les investisseurs.

J.N.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés