Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

L'hypothèque inversée, une solution qui pourrait séduire plus d'un senior

Un nouveau produit financier dénommé «l'hypothèque inversée» devrait voir le jour. Ce produit que l'on pourrait aussi appelé «viager hypothécaire» s'inscrit parfaitement dans le contexte de vieilissement de la population.
Publicité

(l'écho) Le ministre de l'économie Marc Verwilghen prône l'instauration d'un nouveau produit financier dénommé «l'hypothèque inversée». Cette formule qui connaît un grand succès dans les pays anglo-saxons doit encore faire l'objet d'un article de loi pour être agréé en Belgique.

Un complément à la pension

Ce produit que l'on pourrait aussi appelé «viager hypothécaire» est une formule de crédit qui permet aux personnes âgées de libérer la valeur de leurs actifs immobiliers. Le propriétaire a ainsi la possibilité de convertir en argent la valeur de sa maison sans renoncer à son droit de propriété. Le crédit octroyé et garanti par une hypothèque placée sur l'habitation et le remboursement a lieu lors du décès de l'emprunteur, de la vente de l'habitation ou d'un éventuel changement de résidence principale.

Ce produit viendrait donc compléter la pension. La formule pourrait donc prévenir des drames d'une vente contrainte de la maison des parents pour pouvoir subvenir aux frais de santé.

Modalités pratiques

Le souscripteur de l'hypothèque inversée reste propriétaire de sa maison jusqu'à son décès ou jusqu'à son entrée dans une seniorie ou maison de retraite. La banque convertit la valeur de la maison en liquidités et rétrocède ensuite sous forme de prêt ensuite un certain pourcentage de la valeur vénale du bien immobilier. Le montant pourra être perçu en une fois ou par tranches.

Un produit à succès

Outre les pays anglo-saxons, les Pays-Bas et plus récemment la France ont déjà adopté la formule. En Belgique, il faudra attendre qu'elle soit légalisée, ce qui ne pourra plus se faire avant les élections législatives de juin, selon Verwilghen.

Le législateur devra en effet encore opérer un certain nombre de choix. A partir de quel âge ? Cette formule prévaut-elle aussi pour une maison louée?

A savoir

Il faut savoir qu'il s'agit d'une formule d'hypothèque qui mange le capital. La valeur de la propriété est donc rognée petit à petit. Une formule qui ne séduira pas nécessairement les héritiers!

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés