Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

L'or en position d'attente

La correction enregistrée par de nombreuses matières premières ces dernières semaines est loin d'être anecdotique. D'une manière générale, les produits de base ont subi des pertes de l'ordre de 9% par rapport à leur sommet de la mi-mai.

(l'echo) Dans le cas de l'or, le repli est encore plus impressionnant (-21%): l'once d'or a perdu près de 150 USD à un peu moins de 570 USD. Il est vrai que son appréciation avait de quoi donner le tournis puisqu'il lui avait fallu trois mois pour passer de 500 à 600 USD, puis un mois pour grimper de 600 à 700 USD et deux jours pour prendre encore 25 à 30 USD. Cette évolution exponentielle tenait en grande partie au rôle des fonds indiciels sur l'or, dont les achats de métal fin ont bondi de 23% au premier trimestre par rapport au premier trimestre 2005. D'où la question: le brusque décrochage de l'once d'or est-il de nature à remettre en cause l'intérêt des investisseurs pour le métal? Vraisemblablement pas! Si l'appréciation du métal jaune s'est peut-être révélée trop rapide, sa correction comporte sans doute, elle aussi, un aspect exagéré. Les craintes inflationnistes ne se sont pas volatilisées et les banquiers centraux devront encore relever leurs taux pour les combattre. Ce qui soutiendra le cours de l'or.

L.C.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés