Le changement climatique, un bien pour certains secteurs ?

Au cours des prochaines années, le réchauffement climatique va davantage être placé au centre des préoccupations. Quels sont les secteurs qui vont pâtir de ce phénomène? Et quels sont ceux qui vont en profiter?

(l'écho) Le climat va inexorablement se réchauffer. En cause, les gaz à effet de serre, émis principalement par la consommation d'énergie. Compte tenu de la croissance de l'économie et de la population, celle-ci devrait continuer à progresser. Andreas Hoefert, chef économiste chez UBS Wealth Management.

On retournera au niveau de 1990 pour les émissions de CO2, mais on ne parviendra pas à les stabiliser. Nous penchons donc pour un scénario selon lequel les émissions de CO2 vont augmenter d'une manière constante jusqu' en 2100.

Concrètement, qu'est-ce que le réchauffement climatique va provoquer?

  • une augmentation des températures moyennes à un rythme de 0,2 °C tous les dix ans
  • un accroissement des pluies et de leurs amplitudes
  • une fonte de la calotte glaciaire
  • une remontée du niveau des mers.

Quels sont les secteurs qui vont pâtir de ce phénomène?

Le cyclone Katrina est là pour nous rappeler que les aléas climatiques peuvent être source de profonds désagréments pour le secteur des assurances.

  • Tout d'abord, l'impact que cela va avoir sur des secteurs comme la pêche, l'agriculture, les assurances. Dans le cas particulier du tourisme, il faut s'attendre à ce que certaines destinations ne soient plus accessibles.
  • Les gouvernements vont vouloir agir sur les émissions indirectes de CO2. Cela va entraîner des coûts pour le secteur automobile, aérien et industriel.
  • Ils vont aussi agir sur les émissions directes. Là, les limitations de production de gaz à effet de serre vont pénaliser l'acier, le ciment, l'énergie, la chimie et les centrales électriques.

Et quels sont ceux qui vont en profiter?

Il y a d'une part les énergies alternatives. Mais celles-ci ne sont pas suffisantes pour retourner la tendance climatique au réchauffement. De plus, toutes les éoliennes du monde ne peuvent pas combler la demande en énergie.

Il y a aussi les acteurs qui joueront sur l'efficience de l'utilisation de l'énergie. Les secteurs de pointe en isolation thermique et en éclairage moins énergivore ont du potentiel. Ces valeurs se classent certes dans le secteur technologique. Si ce secteur est délaissé pour l'instant, de plus en plus de gens vont prendre conscience du réchauffement climatique. Il faut jouer ce thème d'investissement sur le plus long terme.

J.N.

Publicité
Publicité

Echo Connect