Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Les actions pétrolières n'auraient-elles plus la cote ?

A ceux qui ont coutume d'investir à contre-courant de la tendance générale des marchés, les valeurs pétrolières constituent-elles une opportunité à l'achat? Qui sait?
Publicité

(l'écho) En bourse, le secteur des valeurs pétrolières n'a pas beaucoup la cote en ce moment. Chez Merrill Lynch, les gestionnaires ont été une majorité à affirmer sous-pondérer les actions de l'énergie. Avec ceux des matériaux, des «utilities» et des biens de consommation durable, le secteur de l'énergie (pétrole et gaz) est le moins apprécié.

Le mal-aimé

Il est vrai que 2007 s'annonce sous de mauvais auspices. Le secteur pétrolier, qui avait déjà été l'un des trois plus décevants l'an passé, est celui qui se retrouve carrément dans le bas du classement depuis le début de cette année. En Europe, le DJ Stoxx Oil & Gas accuse une perte de 3,3% comparé à la progression de 6% des indices sectoriels les plus performants (les médias, les soins de santé et les télécoms).

Corrélation rompue

Depuis le début de cette année, le Brent a chuté de 18%. Mais, comme nous l'écrivions ci-avant, le DJ Stoxx Oil & Gas limite, lui, ses pertes à 3,3%. Il est vrai par contre que s'il surperformait le DJ Stoxx 600 auparavant, ce n'est plus le cas depuis le milieu de l'été dernier.

Pourquoi investir dans le pétrole?

Il n'empêche, parmi les stratégistes favorables aux actions pétrolières, Philippe Gijsels (Fortis) continue de «surpondérer» le secteur. Pour l'heure le marché n'a d'yeux que pour le mouvement baissier des prix pétroliers. Mais lorsque ceux-ci se stabiliseront, l'attention des investisseurs se tournera alors vers des catalyseurs, comme la basse valorisation des actions. Bien qu'entravée la tendance haussière à long terme des prix pétroliers ne devrait pas être remise en cause, selon l'avis de certains d'observateurs

Il n'est pas rare d'avoir dans le secteur des P/E (rapport cours/bénéfice) inférieurs à 10.

Le secteur ne devrait, en outre, pas subir de dégradation de rating sauf si les prix du Brent ne chutaient encore d'une dizaine $.

M.C.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés