Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les Bourses mondiales tentent de se stabiliser

Nouvelle journée de déprime, mercredi, sur la grande majorité des marchés boursiers. Malgré le rebond de 3,56% de la Bourse de Shenzhen en Chine, d'où est parti le vent de panique observé la veille dans le monde financier, les indices ont enregistré de nouvelles pertes.

(l'echo) Les marchés européens ont toutefois limité les dégâts après une ouverture très négative. A Bruxelles, le Bel 20 a finalement perdu 1,87%.

A Wall Street, l'indice Dow Jones a terminé en hausse de 0,43% grâce aux propos rassurants de Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, sur l'état de l'économie US.

Il n'en reste pas moins qu'en Europe, après la baisse d'hier, la plupart des Bourses se situent à présent sous leur niveau de la fin 2006. A Bruxelles par exemple, l'indice Bel 20 affiche un recul de 1,90% depuis le début de cette année. Il n'y a quasi plus que le Dax 30 de Francfort à encore conserver un bilan positif (+1,80%). La tenue décevante des marchés du Vieux Continent suscite des questions. Pour certains observateurs, le mot «récession» lâché par Alan Greenspan, l'ancien président de la Fed, et repris hier par Jim Rogers, cofondateur du hedge fund Quantum, sème de plus en plus le trouble parmi les investisseurs.

Chez les particuliers, certains se dirigent à nouveau vers les obligations. C'est ainsi que la souscription aux bons d'état semble recueillir un beau succès auprès des épargnants. Sur le marché, le rendement de l'obligation linéaire belge (OLO) à 10 ans s'est stabilisé hier à 4%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés