Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Les Bourses n'ont guère prêté attention au nouvel accès de faiblesse du dollar

Les indices enregistrent des hausses supérieures à 1% et établissent parfois même de nouveaux records. Pas encore de record historique pour les grandes places boursières en Europe;
Publicité

(l'echo) Il n'empêche, avec des hausses largement supérieures à 1%, les principaux indices n'ont pas à rougir de leurs performances à la clôture de leur première séance de l'année 2007. Vont-ils garder ce cap haussier jusqu'à la fin du mois, auquel cas l'année nouvelle risque une nouvelle fois de ne pas décevoir? Il est des passionnés de statistiques qui prétendent que lorsque le mois de janvier se termine sur un boni, l'année s'achève assez généralement sur un bilan favorable. à suivre donc.

L'année démarre quoi qu'il en soit sur d'excellentes dispositions. à Londres, avec une progression de 1,47%, une des meilleures du Vieux Continent après celle de Madrid (+1,54%), l'indice FT 100 atteint un nouveau plus haut depuis la fin du mois de janvier 2001. Il s'est établi à la clôture des échanges de mardi à 6.310,90 points. Pour leur part, le Cac 40 a gagné 1,37% à 5.617,71 points et le Dax 30 1,28% à 6.681,13 points. Il s'agit aussi des meilleurs niveaux depuis début 2001. La surperformance du FT 100 sur les indices du Vieux Continent s'explique principalement par l'excellente tenue des actions sidérurgiques et des groupes miniers dont regorge la place de Londres.

Chiffres record pour les f&a en 2006

Du côté des Bourses de taille plus modeste, de nouveaux sommets ont carrément été établis. En particulier à la Bourse de Bruxelles, où le Bel 20 a fini dans le vert pour la quatrième séance d'affilée. En progrès de 1,50%, l'indice belge a atteint le niveau record de 4.454,16 points. Les motifs pour justifier la bonne tenue de l'ensemble des Bourses européennes ne manquent pas. Parmi ceux-ci, on retiendra la publication par Thomson Financial des chiffres record dans l'activité fusions-acquisitions (F&A) dans le monde en 2006. Le montant atteint l'an dernier, soit 3.800 milliards de USD, a dépassé le précédent meilleur score qui remontait toujours à l'année 2000, avec un total de 3.400 milliards de USD. Pour cette année, certains experts prévoient de nouveaux montants record.Cette perpective a suffi pour mettre en effervescence les places européennes.

Dollar faible

Et cela en dépit du nouvel accès de faiblesse du dollar américain face aux 16 devises les plus échangées. Contre l'euro, il avait déjà perdu 10,2% en 2006. Sur la seule journée d'hier, la monnaie américaine a encore reculé de 0,68%, pour tomber à un plus bas de trois semaines. En fin de journée, l'euro valait 1,329 USD. La perspective d'une baisse des taux d'intérêt américains cette année, alors que la Banque européenne devrait relever les siens, a pesé sur l'orientation du dollar.

Marc Collet

Foto Bloomberg

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés