Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Les certificats immobiliers boudés en 2006

Les certificats immobiliers sont en 2006 passés à côté de la hausse du secteur. La moyenne du rendement fut même négative en 2006 de près de -2% comparé à +6% pour les sicafis.
Publicité

(l'écho) A l'étranger aussi, les titres immobiliers ont généralement connu une excellente année. Ce qui signifie que les certificats immobiliers ne semblent plus vraiment avoir la cote, prétendent les spécialistes.

En moyenne -2%

Le rendement moyen des 31 certificats immobiliers cotés sur Euronext Bruxelles s'élève à 2 % en négatif. Pourtant ces certificats offrent des coupons élevés qui tournent en moyenne autour de 6%.

Un certificat immobilier distribue en effet 100 % des revenus des loyers. Ces revenus se rapportent généralement à un seul immeuble de bureaux ou centre de magasins mis en location. Après 15 ans, le bâtiment est vendu et les détenteurs de certificat peuvent encaissent le prix de vente de l'immeuble, avec le danger que si celui-ci est vétuste, la valeur vénale diminuera d'autant.

Les risques inhérents aux certificats sont donc bien plus importants que dans le cas d'une sicafi dont le portefeuille est diversifié en portant sur différents immeubles.

Au pire, si le bien sous-jacent au certificat immobilier se révèle invendable, le certificat peut voir sa valeur tomber au 'franc' symbolique. Ce qui explique le désintérêt croissant pour ce type d'investissement.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés